Journal Financement des applications sur le 'bureau'

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
36
28
nov.
2013

Lors du Capitole du Libre quelqu'un m'a fait la remarque amusante qu'il avait utilisé la technique de commercialisation qu'il appelle 'Bruno Coudoin' pour son logiciel libre. C'est à dire une version payante des binaires pour Windows et MacOSX. J'avais effectivement mis en place ce mode de financement en 2004 sur GCompris.

Aujourd'hui je croise un article ou un développeur de logiciel Libre en arrive à la même solution sans même connaître l'expérience de GCompris. Il y a aussi l'excellent logiciel musical Ardour qui utilise un modèle similaire.

Si dans de nombreux domaines les Logiciels Libres ont réussis à mettre en place des modes de financement, ce n'est malheureusement pas le cas des logiciels orientés 'bureau'. Pour une grande partie, la faible part de marché de GNU/Linux dans ce domaine a empêché d'atteindre une masse critique d'utilisateurs suffisante obligeant les développeurs à faire des versions multi-plateforme. Partant de ce constat, l'idée est simple, quitte à s'embêter à maintenir une version pour une plate forme que l'on n'utilise pas, autant en profiter pour financer le développement.

Alors, d'après vous, est-ce que le modèle du shareware est une approche d'avenir pour financer les logiciels libres sur le bureau ?

  • # shareware ou logiciel libre payant ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Dans l’idée, je trouve ça pas mal.

    Mais à la fin, tu dis « le modèle du shareware », et ça, ça me chiffonne. Il y a quelque chose que je n’ai pas compris, le logiciel est libre pour tous et payant pour Windows et Mac ? Ou bien libre pour les GNU/Linuxiens et propriétaire pour les autres (et payant) ? (ce à quoi je suis plutôt contre…)

    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      On peut dire que tu vends le service de compilation sur windows.

      Bien sur, le dit modèle va s'écrouler le jour ou les dites plateformes vont s'écrouler, et donc au final, tu n'as aucun intérêt financier à ce que ça n'arrive, ce qui est quelque part génant dans le fond.

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par . Évalué à 6.

        le dit modèle va s'écrouler le jour ou les dites plateformes vont s'écrouler, et donc au final, tu n'as aucun intérêt financier à ce que ça n'arrive, ce qui est quelque part génant dans le fond.

        Gpascompris… il est gênant de ne pas souhaiter l'écroulement des systèmes propriétaires ?

        Une telle approche agressive du libre me chiffonne : même si je n'apprécie pas les systèmes propriétaires, je n'en souhaite pas forcément la fin. Je souhaite juste que les idées du libre puissent se développer, avec les logiciels du même tonneau, sans être emmerdés par les systèmes proprio.

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Il voulais dire que ça allait ralentir l'agonie des logiciels propriétaires, et qu'il valait bien mieux que ça se passe le plus rapidement possible, que tout les développeurs se mettent à faire du logiciel libre une bonne fois pour toute, et qu'on en parle plus !

          Il y a quelques années, on citait volontiers Gandhi (à propos de Microsoft, Sco, …)
          « D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis ils vous combattent et enfin, vous gagnez »

          Moi je trouve qu'il y a du retard sur le planning !

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par . Évalué à -2.

          Gpascompris… il est gênant de ne pas souhaiter l'écroulement des systèmes propriétaires ?

          Oui, pour un libriste l'une des bases est (il me semble) de vouloir que tout le monde utilise des logiciels libres à but lucratif ou non.
          C'est un peut comme un citoyen du monde qui souhaite que plus aucun humain ne vive asservi par des systèmes totalitaires violant allègrement les droits de l'homme.

          kentoc'h mervel eget bezan saotred

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Ça me paraît beaucoup moins "de base" que toi. Ça c'est la version Stallmanienne du libre, ou tout ce qui n'est pas libre doit disparaître. Mais avec cette optique tu te retrouves avec des gens qui se font insulter parce qu'ils ont un plugin flash ou autre appli proprio installée sur un Linux. Du coup, ils retournent sous Windows où on ne les fit pas chier. Je préfère 99% de libre et 1% de proprio sur un système que l'inverse. Mais si tu veux aller au bout du concept de la liberté, choisir de se soumettre à l'oppression en est une. Vouloir imposer du libre à tout le monde, c'est un peu le même esprit que les croisades, et je ne suis pas sûr que ça fasse avancer les choses.

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Ça me paraît beaucoup moins "de base" que toi

              En fait j'étais à moitié sarcastique ;-) d'où mon analogie avec les systèmes totalitaires, quant on en parle tout le monde est d'accord, dans les faits un pourcentage minuscule de gens se bougent pour faire changer les choses.

              tu te retrouves avec des gens qui se font insulter parce qu'ils ont un plugin flash ou autre appli proprio installée sur un Linux.

              Il y a des gens stupides partout, personnellement j'ai flash même si je préférerais que shumway fonctionne à 100%, pour l'instant si je veux profiter de pas mal de choses sur internet je me sens encore obligé de l'avoir (même si ça ne me plaît pas).

              Je préfère 99% de libre et 1% de proprio sur un système que l'inverse.

              Difficile de dire l'inverse !

              Mais si tu veux aller au bout du concept de la liberté, choisir de se soumettre à l'oppression en est une.

              C'est une discussion que j'aurais aimé éviter, car en partant de ce principe on arrive à des trucs stupides (après avoir fait couler des litres d'huile de phalanges), genre "Debian saimal" il ne respecte pas mes libertés car je ne peut pas installer un driver proprio (même pakagé) à l'installation.
              Donc je vais économiser mon temps et mes phalanges en disant que la liberté c'est laisser le choix aux gens en leur expliquant les tenants et aboutissants des choses d'une manière impartiale (même si c'est difficile) et en ne contestant pas leur choix final (encore plus difficile).

              kentoc'h mervel eget bezan saotred

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                genre "Debian saimal" il ne respecte pas mes libertés car je ne peut pas installer un driver proprio

                D'ailleurs Debian n'est pas un système libre

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 28/11/13 à 17:55.

                  D'ailleurs Debian n'est pas un système libre selon la FSF.

                  Parce que bon, ça dépend du point de vue utilisé. Perso, je ne considère pas la FSF comme une référence dans le domaine (par exemple, la liberté d'appeler sa distribution sans "GNU/" dans le nom, voir ton lien).

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    On peut ne pas être d'accord avec la FSF, mais elle reste une référence ne serait-ce que parce qu'elle a créée la licence libre la plus utilisée au monde.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Reference?
                      Apache/mit/bsd ne sont pas en reste, au doigt mouille, je suis pas convaincu que la gpl soit si majoritaire que ca.

                      Ya un monde en dehors de la fsf, le libre ne se limite pas a stallman.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Une stat que j'avais lu je ne sais plus où ni sur quel échantillon. La question n'est pas là. Je n'ai pas dis qu'il n'y avait rien en dehors de la FSF, je dis juste que c'est une référence. Pas « LA » référence. Que le fait que quelque chose soit une référence ou pas ne dépend pas de l'appréciation de chacun. C'est justement le principe d'une référence être un point fixe au quel les gens peuvent se référer (en bien ou en mal d'ailleurs). Ça permet de se situer.

                        Bref tout ça pour dire que la FSF est une référence, tout comme l'OSI ou la linux fondation par exemple.

                        C'est tout à fait indépendant du fait que je ne suis pas d'accord avec leur point de vu.

                        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          On peut ne pas être d'accord avec la FSF, mais elle reste une référence ne serait-ce que parce qu'elle a créée la licence libre la plus utilisée au monde.

                          je suis pas convaincu que la gpl soit si majoritaire que ca.

                          Une stat que j'avais lu je ne sais plus où ni sur quel échantillon.

                          La famille des *GPL relativement moins présente parmi les licences libres (attention à bien lire, ça ne veut pas dire que la GPL n'est pas majoritaire)

                          Je serai curieux de savoir pour maintenant (et savoir si en 2014/2015 ta phrase ne deviendrait pas du passé).

                          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Tu sais comment c'est, les stats c'est assez complexe à analyser et il est facile même involontairement de biaiser l'analyse.

                            Il est évident que les licences de la FSF sont en déclins ne serais-ce que parce qu'il y a eu une explosion du nombre de licence et parce que des gros acteurs du libre grossissent et ne les utilisent pas (la fondation apache par exemple). C'est un phénomène normal quand on est précurseur (ou presque). Ce qui serait intéressant c'est de savoir à quelle proportion elle va se stabiliser (pour ça il pourrait être intéressant de regarder les nouveaux projets créés (github/bitbucket peuvent être intéressants pour ça).

                            Les stats que tu donne sont basées sur des dont on ne connaît pas la méthode d'acquisition. Il serait à mon avis plus intéressant de se baser sur ohloh ou sur des distributions (Debian pourrait très bien sortir les stats des proportions des licences dans ses dépôts et via popcon montrer les licences les plus utilisées). Bien sûr ça n'est pas parfait (c'est du libre sur OS libre uniquement et c'est limité à ceux qui acceptent de participer à popcon), mais c'est une base de données claire.

                            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      mais elle reste une référence ne serait-ce que parce qu'elle a créée la licence libre la plus utilisée au monde.

                      D'accord que c'est une référence du libre, mais j'ajouterai que c'est aussi LA référence dans les blagues libristes (genre reprocher à Debian d'avoir un depot non-free et avoir un de leur développement dans ce même dépot parce que les gars de la FSF dont certains ont écrit la doc GCC aiment bien le non libre quand ça les arrange)

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par . Évalué à 10.

                  D'ailleurs Debian n'est pas un système libre

                  Oui, d'ailleurs GNU, ce n'est pas libre non-plus

                  gcc-doc
                  « This documentation is available from non-free part of Debian archive »

                  1 partout.

                  Bon, il faut quand même expliquer, pour le lecteur distrait, que Debian, est complètement libre (même son Firefox y a été libéré !). La FSF reproche à Debian d'héberger un dépôt non-libre, mais ce dépôt n'est pas activé par défaut.

                  Mais bon, il sert bien à quelque chose ce dépôt, sinon où on mettrait la documentation de GNU avec ses parties invariantes ? (et toc!)

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à -3.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                      Posté par . Évalué à 6.

                      J'ai beau lire et relire, je ne vois pas en quoi ce qu'il dit est faux. Debian n'est pas "assez" Libre aux yeux de la FSF parce qu'elle "fait de la publicité à des logiciels non-libres".

                      Extrait du commentaire que tu cites et qui inclut ce commentaire noir sur blanc sur mon écran:

                      The system should have no repositories for nonfree software and no specific recipes for installation of particular nonfree programs.

                      La seule publicité que Debian pourrait faire pour des logiciels non-libres, c'est bien le dépôt non-free.

                    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 29/11/13 à 09:16.

                      La seule chose qui dérange la fsf c'est que, selon elle, debian fait de la « publicité » pour des logiciels non libre.

                      Et c'est justement ce qu'on leur reproche… Cette bonne blague de reprocher à quelqu'un de faire soit-disant de la publicité (alors que c'est un paragraphe d'aide aux utilisateurs) pour du non-libre alors qu'ils ne sont même pas foutu de faire que des licences libres (du coup ce qui est reproché à Debian est utile pour stocker une partie du projet GNU de RMS).
                      Debian est totalement libre, la FSF propose du faire du non-libre (il produisent une licence qui permet de faire du non-libre), GNU a du non-libre (il utilisent une licence de la FSF et utilise l'option non libre), et la FSF reproche à Debian quelque chose sur l'incitation au non-libre… Paille / poutre! Ils devraient commencer par ne pas conseiller le projet GNU, qui est pire (une partie est non libre, ce qui empèche d'inclure le projet GNU total dans de distros libres), et dire que GNU est mal car une partie est non-libre avant de dire qu'il y a une chose qui les dérange chez Debian. Debian respecte ses principes, lui.
                      (et encore, je passe sur le fait que ce qui est produit par la FSF est non libre complet "Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies of this license document, but changing it is not allowed", parait que c'est pour de "bonnes raisons", pareil pour le site de la FSF sous licence CC-ND pas du tout libre, à ce demander si la FSF a produit un truc hors GNU de libre un jour, la FSF montre bien plsu de non libre que Debian, il devrais commencer par critiquer celui qui incite le plus)

                      Tu peux appeler ça un troll, ça reste factuel, et ce à quoi tu réponds est vrai (il n'a pas dit que Debian était non libre), que ça te plaise ou non.

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par . Évalué à 5.

            pour un libriste l'une des bases est (il me semble) de vouloir que tout le monde utilise des logiciels libres à but lucratif ou non.

            pour moi (sans nombrilisme, mais simplement parce que je ne parle pas à la place des autres) la base est que chacun puisse accéder librement à ses données et aux connaissances partagées.

            Le logiciel libre n'en est qu'un outil.

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          C'est pas trés dur à voir. Si jamais les plateformes libres ( ce qui dans le cas présent représente une distro, on va dire Debian pour la peine ) prends l'ascendance sur les plateformes proprios ( on va dire OS X ), alors le modèle consistant à vendre la version OS X va s'écrouler. Tout comme les gens finançant une version Windows gratuite avec l'argent que tu te fait sur la version OS/2 ( exemple hypothétique pour bien dédramatiser ).

          Tu peux vouloir te dire "il faut pas que le libre prenne le pas sur le propriétaire", mais dans ce cas, faut le dire clairement "je ne veux pas que le logiciel libre soit majoritaire, car je pense que le logiciel propriétaire… "suivi de tout les arguments que tu veux en faveur du propriétaire et pourquoi c'est meilleur pour tous ( et pas juste toi, car bien sur, avoir plus de pouvoir en ta faveur est bien mieux pour toi, comme dans tout rapport de force, mais comme dans tout rapport de force, c'est dur d'argument pour dire qu'il est mieux que ça soit inégal en sa faveur ).

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 28/11/13 à 22:57.

            dans ce cas, faut le dire clairement "je ne veux pas que le logiciel libre soit majoritaire"

            ne plus être majoritaire != écroulement
            

            je suis assez pour qu'il reste une certaine biodiversité, et pas seulement celle qui existe au sein du libre. Si on vante la variété et la richesse des différentes distribution|WM|architectures|wtf du libre on peut aussi voir un poil plus loin et tolérer ceux qui aiment claquer du pognon pour être hype avec le dernier aïe-machin branchouille ou ceux qui pensent que windows c'est quand même plus simple que linux.

            De la même manière, même si je suis athée je souhaite que chacun puisse croire librement les conneries qu'il souhaite tout en me laissant dire que ce sont des conneries, que s'habiller comme un nem est ridicule et que les escalopes de veau à la crème c'est super bon.

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par . Évalué à 1.

              une biodiversité …
              … de licence propriétaire, de CLUA et compagnie ?
              Es-ce vraiment si intéressant ?

              Je comprend que l'on soit attaché à des logiciels, même propriétaires, mais de là à souhaiter, spécifiquement, qu'ils restent non-libre ?
              Ne vaudrait-il pas mieux que tout les logiciels propriétaires deviennent libres ?

              Pour les nostalgiques, on pourra toujours faire des musées, ensuite, où l'on montrera les licences propriétaires, clefs d'activations, warez tout vérolés, générateur de numéros de série, et toutes ces joyeuses reliques du passé.

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Bin personnellement, ça ne me gêne absolument pas qu'il y ait des logiciels proprio ou payants. C'est leur boulot, ils ont bien le droit de le distribuer comme ils le veulent.
                Après, oui, d'un point de vue égoïste, ça serait mieux si tout était gratuit pour moi. Mais je comprends qu'ils veuillent gagner leur vie avec leur produit. Et comme dit plus haut, ce n'est pas évident d'avoir un logiciel complètement libre et se faire de l'argent avec son boulot sans faire du support. C'est aussi ça, la liberté… Ça serait quand même absurde que le logiciel soit libre mais pas le développeur…

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              La biodiversité à tout prix en gardant les licences propriétaires, c'est un peu de la connerie. C'est comme dire qu'il faut garder une diversité en se disant qu'il y a de la place pour les esclavagistes au nom de la diversité des approches en matière de travail.

              Mais tu peux défendre la liberté des gens à avoir un rapport de force en leur faveur ( ie, je garde le code pour tel ou tel raison ), parce que tu estimes que c'est légitime, que le créateur a des droits, etc.

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                Franchement, comparer l'auteur d'un logiciel qui n'est pas open-source à un esclavagiste, c'est d'une subtilité… J'en suis même surpris de ne pas voir la comparaison avec Hitler (ou Staline, ne faisons pas de jaloux !)

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je ne compare pas le développeur propriétaire à un esclavagiste, je donne un contre exemple au fait que l'argument de la diversité est valable.

                  Soit je donne un exemple ou une majorité de gens estime que la diversité passe en arrière plan, soit j'en trouve un ou tout le monde estime que la diversité passe en arrière plan. Si j'avais choisi le premier cas, je pense que la discussion virer sur le fait que ça soit discutable. Donc du coup, il a fallu prendre le 2eme, avec effectivement le risque que quelqu'un comprenne de travers et voit une comparaison direct alors que ce n'est pas le cas. On noteras que j'ai fait l'effort de pas donner le nazisme.

                  Je répète, l'argument "il faut garder la diversité des licences" est vide et creux de sens. Celui "les développeurs doivent pouvoir faire ce qu'ils veulent dans la limite de la loi" est déjà plus défendable.

                  le tout ensuite est de savoir ce qu'on estime juste et équitable, et savoir si on veut autoriser les choses en dehors de ce qu'on estime juste et équitable.

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bien sur, le dit modèle va s'écrouler le jour ou les dites plateformes vont s'écrouler,

        Il y a plein de logiciels proprio sur OS libres, pas de soucis.
        Pas trop de logiciels "shareware" sous Linux (mais plein sour l'OS libre Android) pour le moment uniquement parce que le nombre d'utilisateurs est proche de 0 (même si ça peut paraitre énorme en absolu, ça reste proche de 0 en relatif) et que donc personne ne s'y interesse (à part des logiciels pro, un grs qui a eu l'idée de prendre un marché de niche Linux pour ensuite faire des bundle Windows mais ça fait vivre qu'un gars, et un distributeur de jeux vidéos qui veut juste mettre un peu de pression sur Microsoft pour ne pas disparaitre).

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Pas trop de logiciels "shareware" sous Linux (mais plein sour l'**OS libre Android**)

          Qui etes vous et qu'avez-vous fait de Zenitram ?

          Plus sérieusment, pour quelqu'un qui a autant tendance a pinailler sur la signification de libre, je trouve étonnant que tu t'égares aussi loin.

          Ou alors c'etait un laché de troll ? C'est faiblard, dans ce cas

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il n'y a pas que Windows où l'approche peut s'appliquer. OSMAnd+ coûte 3 € sur le play store (by jove, je me suis fait avoir, j'ai acheté le mien 6 € !), alors que c'est un logiciel libre et gratuit par ailleurs.

        La simplicité d'installation en passant par le play store vaut bien les quelques euros, et si on en croit les chiffres sur la page, il y a déjà eu entre 50 000 et 100 000 installations (donc quand même quelques centaines de milliers d'euros, c'est pas du gros business mais c'est plus que de l'argent de poche déjà).

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bien sur, le dit modèle va s'écrouler le jour ou les dites plateformes vont s'écrouler, et donc au final, tu n'as aucun intérêt financier à ce que ça n'arrive, ce qui est quelque part gênant dans le fond.

        En théorie tu as raison mais je ne pense pas que cela soit réellement un problème. Si GNU/Linux prend des parts de marché sur le bureau il y aura aussi plus d'argent dans cet écosystème. Les acteurs principaux auront alors intérêt à aider les développeurs d'application d'une manière ou d'une autre.

    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      je crois que c'est libre pour windows et mac mais à toi de prendre les sources et de les compiler.
      ce qui place la barre assez haut pour jean kevin ou madame Michu.

      Hs : j'en profite pour dire un grand merci à Bruno<, mes filles ADORENT Gcompris !

      http://gregr.fr

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ok, donc ça va dire que les personnes sous windows/mac peuvent se refiler les binaires, si le logiciel est libre. Non ?

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Non puisque généralement seules les sources sont libres, pas les binaires.

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Rien n'empêche quiconque de compiler les binaires windows depuis les sources, et de les vendre moitié-prix de l'auteur, ce n'est pas éthique, mais c'est ça aussi les logiciels libres.

            « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je me demande si ce n'est pas la méthode la plus efficace pour que l'auteur ne développe plus du tout sur la version libre :)

              Le fait d'en arriver à un tel modèle économique devrait se faire poser des questions à pas mal de monde de la communauté, car c'est de plus en plus la norme. On en arrive à quand même contourner l'esprit (accès sans limite) avec une astuce (source!=binaire), il y a un vrai soucis d'adéquation entre le principe du libre et le système économique actuel. On pourra avoir quelques victoires de temps en temps sur des niches qui s'y prêtes bien (Firefox et OpenStack avec leur modèle économique "big daddy" ou RedHat avec son modèle "masse critique permettant la certification par les grosses applications"), mais on est pas prêt d'arriver à le généraliser en l'état.

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Je me demande si ce n'est pas la méthode la plus efficace pour que l'auteur ne développe plus du tout sur la version libre :)

                autant que le piratage qui n'a pas tué l'industrie de la musique et du film.
                Il faut vivre avec.
                Et en fait, ça ne change rien modèle mixte ou pas : il y a une tonne de versions de VLC payantes (ou avec publicité), les profiteurs n'ont pas attendu le modèle mixte pour essayer de se faire de la thune contre les développeurs.

                On en arrive à quand même contourner l'esprit (accès sans limite)

                quand avec l'esprit ça ne marche pas, je ne vois pas le mal à essayer de trouver un modèle mixte pour que ça marche mieux plutôt que de ne rien faire.
                il y a la théorie, et la réalité. Les gens qui fantasment dans leur théorie produisent rarement grand chose.
                Et avec ce modèle mixte, tout le monde est content (les simples utilisateurs ont un outil qui marche "out of the box", les hackeurs peuvent hacker le source), alors pourquoi pas?

                On pourra avoir quelques victoires de temps en temps sur des niches qui s'y prêtes bien (Firefox

                Merci la pub payée par Google, mais ça marche que par hasard que la pub est possible (donc thunderbird, qu'il crève, ça ramène pas de thune). Ca se fait pas mal sous Windows (pub dans l'installeur)

                et OpenStack avec leur modèle économique "big daddy"

                Rien à voir : monde de l'entreprise, qui paye les développeurs pour ajouter des fonctionnalités. Ici, on parle d'utilsiateurs non pro qui n'ont pas autant de fric mais sont nombreux.

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Oh mais je ne disais pas du tout que c'était débile d'aller vers là, bien au contraire :)

                  Le truc c'est qu'à chaque fois que l'on parle d'économie & open source/libre on arrive au modèle des services genre intégration. Mais voila, ce modèle fait vivre les intégrateurs, pas les dev/éditeurs justement. Il ne faut donc pas s'étonner que de plus en plus d'outils s'orientent vers de l'open core ou cherchent à rendre l'utilisation sur certains OS payantes (en gros pour 99% des personnes devoir recompiler sous Windows est de l'ordre de l'impossible, donc on a bien créé une barrière virtuelle ici), ou la pub (on utilise la popularité de l'outil, mais ça demande donc une audience monstrueuse, qui par définition ne sera atteinte que par quelques outils seulement).

                  Pour le Big Daddy c'est bien ce que je disais. Le modèle est valide car justement de gros acteurs ont tout intérêt à ce que l'outil se développe fortement pour booster leur propre business. Donc là aucun soucis à ce que ça reste open source.

                  Mais dans le monde "normal", avec un outil "normal" on a pas la visibilité de Firefox, ni de gros acteurs qui veulent payer les dev (car on fait un outil qui concurrence les offres des gros par exemple). Or les intégrateurs sont ravis de pouvoir faire du chiffre avec la version open source, mais ne participent que très très peu au dev (quand ils participent tout cours…). Pouvoir payer un salaire avec du dev à la demande ça se fait, mais si on veux pouvoir embaucher pour faire plus de dev par exemple là ce n'est plus tenable comme modèle.

                  Le modèle open source n'est donc pas viable comme tel dans le système économique actuel. Or en effet il faut être réaliste et l'adapter (genre open core). Ce qui m'étonne c'est que beaucoup semblent encore penser que ce modèle est viable pour tous les outils. Or non, il ne l'est pas. On a quelques exceptions bien sûr, mais soyons sérieux dans la majorité des cas ça ne marche pas.

                  Il ne faut donc pas s'étonner que de plus en plus d'outil (surtout d'infrastructure) s'orientent vers de l'open core. On avait déjà Nagios et Centreon, on a aussi Puppet, Cfengine, Nginx et prochainement Shinken. C'est dommage mais bon réalité fait loi :)

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 29/11/13 à 11:20.

                  Je me demande si ce n'est pas la méthode la plus efficace pour que l'auteur ne développe plus du tout sur la version libre :)

                  autant que le piratage qui n'a pas tué l'industrie de la musique et du film.

                  Ton argument est spécieux: le piratage n'a pas tué l'industrie OK, mais il a coulé une partie de cette industrie..

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Assertion à démontrer.
                    "Le piratage m'a tué" est souvent une excuse facile pour ne pas voir qu'on faisait de la merde et que personne n'en voulait.
                    Statistiquement, ce qui est le plus piraté (ce qui "enlève", admettons qu'on suit la ligne des majors, le plus de fric) est ce qui rapporte le plus aux ayant droits.
                    Sans compter que personne n'a jamais réussi à prouver qu'une contrefaçon = une vente perdue.

                    Pour te paraphraser, ton argument est spécieux.

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Je serai curieux d'en savoir plus …

                    Dans les années 60, on disait, c'est le sport qui tue le cinéma, les gens se mettent à faire du sport, le cinéma n'est plus le divertissement numéro 1 des français.

                    J'ai travaillé dans le cinéma durant la période 2000-2010. Au début, les stats disaient le spectateur type est une femme de 50 ans, 10 ans plus tard, elles disaient c'est une femme de 60 ans. Je ne parle que de l'exploitation en salle, mais j'ai l'impression qu'internet et les pirates ont bon dos dès fois …

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Je me demande si ce n'est pas la méthode la plus efficace pour que l'auteur ne développe plus du tout sur la version libre :)

                C'est un argument intéressant mais dans le cas de GCompris, l'aspect communautaire du développement apporte une réel valeur ajouté au logiciel. On peut penser aux traductions mais aussi le fait que les libristes restent de prescripteurs importants et recommandent GCompris. Tout seul dans ton coin c'est à mon sens plus difficile sur un logiciel de ce type.

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ton commentaire vient de provoquer chez moi une grosse dissonance cognitive, qui m'encourage à penser qu'on a tous une vision différente de ce qu'est le libre, et de ce qu'il n'est pas.

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Si tu as les droits sur le code source, tu peux très bien diffuser un binaire non libre.
              Ca n'a rien à voir avec un vision.

              Le libre n'est pas une vision. C'est une définition, et ensuite c'est libre ou pas. Les visions sont personnelles et complètement HS sur "ce qui est libre et ce qui n'est pas libre".

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Nous avons déjà eu ce débat. Le libre n'est pas une loi de la nature, c'est une conception sociale et politique créée par l'homme. Par sa nature même chacun en a sa vision, et dans la courte histoire du libre, avant même d'ailleurs que le mot ne soit repris partout, les divergences existaient.

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Les binaires sont souvent libres aussi.
            Par exemple, moi. Je file un binaire payant et libre.
            Le truc n'est pas que c'est pas libre, mais qu'il faut trouver la personne qui te refilerait la version.

            Ce n'est pas parce que le dernier blockbuster est sur le net gratos que personne n'achète le Bluray…

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Tu pourrais m'en dire plus là dessus ? Qu'est-ce qui fait qu'un binaire est libre ou pas ? Une licence à part séparée du source ?

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Tu met la licence que tu veux à ce que tu diffuses, binaire ou pas (si tu as le droit, évidement, par exemple je peux faire un binaire proprio du code que j'ai fait et de son installeur, mais je ne peux pas faire de binaire non libre de Linux GPL car je n'ai pas le droit. Je peux par contre faire un installeur non libre de VLC car il est LGPL donc j'ai juste à diffuser les sources de VLC, pas de l'installeur. Bon, pour du GPL, faudrait que je lise plus la partie "link" de la GPL qui est un gros bordel, je ne sais pas et je m'en fou en fait)

                Un binaire est un package, avec sa propre licence, il te faut juste respecter les licences de ce que tu met dedans (et si tout est à toi, ben… Tu as tous les droits)
                C'est quoi le soucis?

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 28/11/13 à 11:21.

                  VLC est GPLv2, pas LGPL, c'est libVLC qui est LGPL. Je penses que tu peux faire un installateur proprio pour VLC parce que ce sont deux applications séparées, et pas un travail dérivé, ce qui fait que tu n'as pas à fournir les sources de ton installateur.

                  Pour moi le binaire a la licence des sources qui le composent. Ta formulation avait l'air de sous entendre que tu pouvais avoir un binaire sous une autre licence que le source.

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    VLC est GPLv2, pas LGPL, c'est libVLC qui est LGPL

                    Exact. Erreur de ma part.

                    Je penses que tu peux faire un installateur proprio pour VLC parce que ce sont deux applications séparées, et pas un travail dérivé,

                    C'est possible. Mais à voir avec la GPL (c'est jamais clair avec la GPL…)

                    Ta formulation avait l'air de sous entendre que tu pouvais avoir un binaire sous une autre licence que le source.

                    C'est le cas si tu as les droit sur le code source de l'appli : pour mon appli, je peux mettre tout (installeur et application installée) en proprio si je veux car je peux changer la licence du source à ma guise (c'est à moi) et ne pas t'en faire part.

                    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 28/11/13 à 12:38.

                      C'est le cas si tu as les droit sur le code source de l'appli : pour mon appli, je peux mettre tout (installeur et application installée) en proprio si je veux car je peux changer la licence du source à ma guise (c'est à moi) et ne pas t'en faire part.

                      Oui, tu peux relicencier à la volée du moment que tu es le détenteur du droit d'auteur. Si tu écris toi même un soft GPL, il est effectivement possible de livrer un binaire proprio. Mais cela n'est possible que parce que tu relicencies à la volée sous licence propriétaire le source dont il est issu, non ? Du coup ton source et ton binaire ont la même licence, donc je ne vois pas de cas où le source et le binaire ont une licence différente…

                      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        donc je ne vois pas de cas où le source et le binaire ont une licence différente…

                        Je fournis le source sous GPL
                        Je fourni le binaire correspondant exactement au source sous GPL, mais en proprio. J'ai changé la licence en cours de route, mais tu ne le vois pas (tambouille interne, en pratique rien, rien à foutre, je vais pas me faire un procès à moi-même) : en pratique, tu as un binaire proprio et un source GPL.

                        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 28/11/13 à 13:30.

                          Ok, merci pour la clarification, c'était la seule autre option qui restait, mais je n'étais pas sûr que ce soit possible. Toute façon, pas question de te faire un procès à toi même, tu n'enfreint rien puisque la licence ne contraint que les tiers, pas l'auteur.

                      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Il semblerait que tu es un peu confus avec les termes de distribution des sources et des binaires. Autant ça n’a pas de sens de distribuer un binaire seul sous licence GPL (car elle t’engage à fournir les sources avec une licence similaire), autant distribuer des sources seules (avec n’importe quelle licence [0]) ou un binaire seul (avec une licence qui ne t’engage pas à distribuer les sources sur demande), ça ne pose aucun soucis. Et tant que tu es détenteur des droits, tu distribues ce que tu veux avec la licence que tu veux.

                        [0] Pour être exhaustif, il faudrait ajouter « qui ne t’engage pas à distribuer un binaire avec », mais je ne connais pas de telle licence. Un type avec une vision très particulière du libre pourrait toutefois en concevoir une pour apporter une garantie supplémentaire vis à vis de la liberté 0.

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Pour GCompris, le binaire est en téléchargement libre mais sur Windows et MacOSX il est demandé un code d'activation pour accéder à toutes les activités. Mais ça revient au même, oui les gens peuvent refiler leur code d'activation.

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mais ça revient au même, oui les gens peuvent refiler leur code d'activation.

            non, parce que revendre un code d'activation serait illégal (contrefaçon), alors que modifier le code source windows / mac pour supprimer le test du code, compiler les binaires et les revendre, serait légal et autorisé. (Mais on est d'accord, agir comme cela serait se comporter comme une pourriture de parasite, mais ça dépend surtout comment c'est fait, cf les versions bidons de vlc ou openoffice).

            Et idem que pour le commentaire en dessous, ça ne me dérange pas de payer pour un bon logiciel libre, alors que ça m'embête de payer pour un logiciel proprio.

            « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est vrai j'aurais du préciser. Dans mon cas le logiciel est libre quelque soit la plate-forme.

    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Il y a quelque chose que je n’ai pas compris, le logiciel est libre pour tous et payant pour Windows et Mac ?

      Libre ne veut pas dire gratuit.
      Je fais la même chose, ou presque :
      - Linux : "normal", ça vaut pas le coup avec le faible nombre de personnes (et leur côté sans le sous et/ou pingre en dehors de l'entreprise) de gérer les finances
      - Windows : financé par la publicité dans l'installeur, et libre (tu as les 4 libertés sur cette version).
      - Mac : Mac App Store à 0.80€, et libre (tu as les 4 libertés sur cette version)
      - Source : il y a tout. Maintenant, ben Mr tout le monde ne sait pas ce qu'est un compilateur et/ou n'a pas envie de se faire chier à perdre son temps.

      Libre à toi de proposer ta version Windows et Mac, seulement :
      - tu n'as pas le nom de domaine principal du logiciel (donc tu ne fais référence pour personne, tu n'es pas connu, pas dans Google…). J'ai plusieurs sites qui repackagent mon logiciels sans la pub dans l'installeur Windows et ça ne m'empèche pas de fournir ma version qui est toujours la référence (c'est le jeu que d'avoir ces versions en circulation, tout le monde est content). Et puis, si t'es payant qui interdit la modifiction, te es sur thePirateBay donc bon ça change pas grand chose, les gens qui veulent pas payer trouveront toujours la version gratuite.
      - Tu es vu comme "bof" par la plupart des autres acteurs pas contre l'idée qu'un développeur doit pouvoir vivre de son travail.
      - les utilisateurs acceptent le principe pour la plupart si tu fais pas de l'invasif (pas trop de pub, pas trop cher…)

      bref, tu peux faire du libre et du payant en même temps : il faut arrêter d'imaginer que le libre a du mal avec le payant, les deux ne sont pas opposés.
      (après, oui, c'est aussi possible de faire un GUI non multi-OS et de réserver du proprio à certains OS, mais ce n'est pas "obligé").

      Je te conseille de regarder le site d'Ardour, qui est pour moi la référence le site de GCompris est (était?) pas mal aussi, le binaire Windows étant shareware (à toi de compiler si tu veux tout, ou… acheter).

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je te conseille de regarder le site d'Ardour, qui est pour moi la référence le site de GCompris est (était?) pas mal aussi, le binaire Windows étant shareware (à toi de compiler si tu veux tout, ou… acheter).

        Pourquoi 'était?'. Tu n'aimes pas le nouveau site ?

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 28/11/13 à 09:48.

          Mauvaise lecture de ma part de la partie "J'avais effectivement mis en place (…)", oublie.

          Je viens de tester l'ensemble de la chaine (tu devrais t'en rendre compte ;-) ), c'est celle que je voudrai mettre en place chez moi quand j'aurai le temps (bref, quand, bonne question :) ), la chaine de création de code / mailing / site web serait pas libre par hasard? ;-)
          Ma seule critique serait cette limite arbitraire à 2 ans, de mon point de vue la personne a fait le geste de payer, il mérite "à vie" (façon Mac App Store qui permet pas de limiter d'ailleurs)

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Super, merci pour ton achat.

            Pour la création du code le système que j'ai mis en place est trivial mais suffisant. En fait c'est tellement simple que ça n'intéresse pas les fan du crack. Dans GCompris il y a un algo qui vérifie que le code est valide avec un simple CRC. C'est facile d'utiliser cet algo pour générer tous les codes valides. Lorsque un achat est déclenché par paypal, je suis informé par un appel http et j'envoie le code du jour à l'acheteur dans un courriel.

            Je n'ai pas mis ce code en libre car tout est codé en dur et c'est vraiment simple, environ 100 lignes de PHP (Je te l'envoi en privé).

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ma seule critique serait cette limite arbitraire à 2 ans, de mon point de vue la personne a fait le geste de payer, il mérite "à vie" (façon Mac App Store qui permet pas de limiter d'ailleurs)

            Ce point est souvent mal compris. Les gens qui achète le code d'activation de GCompris peuvent l'utiliser sans limite de durée et peuvent le mettre à jour pendant 2 ans uniquement.

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Non, non, j'ai bien compris, on parle de MAJ possible pendant 2 ans, c'est bien expliqué.
              Et je critique quand même : la personne a fait l'effort de payer (c'est pas un radin), pour moi c'est suffisant pour toutes les version futures.
              Mac App Store vend une application, pas une version, un fois l'application vendue, c'est bien l'application, toutes ses versions, qui seront disponible à l'acheteur, dans 1 jour ou 10 ans (tant qu'ils changent pas les règles). Ca fait d'ailleurs chier les vendeurs "classiques" qui ont l'habitude de vendre la version n+1.

              bref, la critique (subjective, c'est ma vision) est bien sur ce que tu fais, cette limite de MAJ (et bien de MAJ) de 2 ans. Par curiosité, pourquoi cette limite?

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Avec Apple c'est des mises à jour à vie mais pour une seule platforme (forcement), ce qui contribue à te maintenir captif. Et ça ne les empeche pas de renommer le produit quand ils pensent qu'il est temps de te faire re-payer (Logic Pro -> Logic Pro X), et dans ces situations là "faut tout racheter" , y'a pas de tarif special pour les possesseurs de la version precedente.

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par . Évalué à 10.

        • Linux : "normal", ça vaut pas le coup avec le faible nombre de personnes (et leur côté sans le sous et/ou pingre en dehors de l'entreprise) de gérer les finances

        C'est évident. Les utilisateurs d'OS libres sont des pingres.

        Au contraire, les utilisateurs de Windows sont consciencieux, ils ne regardent jamais des vidéos contrefaites de blockbusters et utilisent gimp ou inkscape plutôt qu'une version craquée de photoshop.

        Enfin ça c'est dans la tête de Zenitram.

        Dans la vraie vie, ça donne plutôt ça :

        http://inatux.com/hib-stats.png

        Les utilisateurs de l'OS GNU/Manchot donnent quasiment deux fois plus que les radins sous Windows et moitié plus que les utilisateurs friqués de la pomme.

        Pire, toi qui aimes à railler les parts de marché de GNU/Manchot, tu n'auras pas manqué de noter que leurs utilisateurs représentent un quart des revenus. Soit bien plus que les pommes qui ont trois fois plus de part de marché. Ou encore la moitié des revenus des fenêtres pourtant omniprésent sur le daisctope.

        Alors, qui sont les radins ?

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça vient de quel logiciel ton exemple ?

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Au temps pour moi, je pensais que c'était écrit dans l'image.

            L'image vient de http://inatux.com/?r=humble-indie-bundle-shows-gnu-linux-gaming-statistics

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Humble Bundle, un site qui vend des packs de jeux (propriétaires) multiplateformes à prix libre.
            Enfin, c'était son activité principale à l'origine, mais ça glisse de plus en plus vers un n-ième site de promos Steam.

            Mais ça ne me paraît pas un bon exemple.
            Quand on n'a pas payé son OS, ni sa suite bureautique, ni ses mises-à-jour, ni son logiciel de retouche photo, ni celui de modélisation 3D, il me semble évident qu'on a un peu plus à mettre dans les jeux.

            Moi-même client de ce site, je me permets d'y mettre plus que le don moyen uniquement parce que je n'ai qu'une consommation extrêmement réduite de logiciels payants.
            Et accessoirement pour soutenir les développeurs qui proposent des versions GNU/Linux de leurs jeux.
            Mais en aucun cas parce que je suis plus généreux ou que j'ai un plus gros budget que l'utilisateur de Windows lambda.

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Quand on n'a pas payé son OS, ni sa suite bureautique, ni ses mises-à-jour, ni son logiciel de retouche photo, ni celui de modélisation 3D, il me semble évident qu'on a un peu plus à mettre dans les jeux.

              Dans ce cas, les libristes ne seraient pas plus pingres, mais utiliseraient le même volume d'argent, mais de manière différente.

              Même si on accepte ton hypothèse, l'assertion originale de Zenitram est fausse.

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Dans ce cas, les libristes ne seraient pas plus pingres, mais utiliseraient le même volume d'argent, mais de manière différente.

                Tout à fait ce que je voulais dire !

                Même si on accepte ton hypothèse, l'assertion originale de Zenitram est fausse.

                Je ne réagissais pas là-dessus, je voulais juste mettre en avant que les plus gros dons de la part des Linuxiens sur Humble Bundle ne sont pas significatifs d'une "plus grande générosité".
                Les piques de Zenitram je ne les vois même plus, je me contente du contenu pertinent de ses messages ; )

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Quand on n'a pas payé son OS, ni sa suite bureautique, ni ses mises-à-jour, ni son logiciel de retouche photo, ni celui de modélisation 3D

              Ça correspond bien aux utilisateurs de Windows que je connais.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          tu prends un exemple bourré de marketing où ils ont vachement joué sur la corde "allez montrez que vous êtes généreux sur des jeux pas terribles" (à part pour les Linuxiens). Tu "oublies" les windowiens qui achètent des jeux à 40€/50€ à côté, comme par hasard…

          tu peux prendre un exemple hyper précis et généraliser pour fantasmer, moi je vis dans la vraie vie avec moins de marketing, moins de "marché de niche" (Indie Bundle, c'est un fusil à 1 coup). Comme une tonne d'autres développeurs en fait (qui s'interessent à windows et Mac, parce que Mac ils payent aussi, mais ont rien à foutre de Linux, mais ils ont tous tort et perdent 25% de Chiffre d'affaire? qu'ils sont idiots ces gens… Ou pas.)

          si tu y crois, tu sera prêt à me payer pour que je mette en place un système de paiement pour Linux, et je te reverse un pourcentage (en gros : la gestion du risque est chez toi). Si tu y crois, c'est tout bénéf pour toi, aucun risque. Si tu ne le fais pas, c'est que tu ne crois pas que ton exemple est généralisable.
          Alors, tu es prêt à discuter de cet investissment que tu considères sûr (du moins quand tu n'as pas à engager tes sous)?

          • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

            Posté par . Évalué à 10.

            tu prends un exemple bourré de marketing où ils ont vachement joué sur la corde "allez montrez que vous êtes généreux sur des jeux pas terribles" (à part pour les Linuxiens).

            Tu es en train de dire qu'ils ont demandé expressément aux libristes de payer plus ? Et ça a fonctionné ? C'est donc que les libristes ne sont pas si pingres que ça, finalement, non ?

            Tu "oublies" les windowiens qui achètent des jeux à 40€/50€ à côté, comme par hasard…

            Je suis bien content pour eux (nan je déconne, en fait je m'en fous).

            Tu sais que des libristes achètent ce genre de jeu aussi. Malgré les contraintes que ça représente : réussir à le faire tourner sous Wine, ou autre, ou bien utiliser une VM Windows ou encore se faire chier à rebooter à chaque utilisation, et au passage perdre l'utilisation de ses applis en parallèle. Bref, tous ces trucs que tu aimes faire quand tu viens de donner 50 euros à un éditeur.

            tu peux prendre un exemple hyper précis et généraliser pour fantasmer, moi je vis dans la vraie vie avec moins de marketing, moins de "marché de niche" (Indie Bundle, c'est un fusil à 1 coup).

            Alors moi je fantasme et toi tu es dans la vraie vie.

            L'exemple d'Indie n'est pas représentatif, mais toi, ton cas personnel est l'unique vérité.

            Allez, je vais encore prendre un autre exemple. Sur le marché des mobiles, les pommes sont souvent considérés (à tort) comme des grand consommateurs de payant, quand les robots androids seraient des pauvres sans le sou qui se rabattent sur des produits pas cher et donc moins bons.

            En fait pas du tout. Cf : http://blogs.computerworld.com/17941/android_ios_app_profit

            « "We've just been blown away," says Spacetime CEO Gary Gattis. "Android has become our primary interest."
            […]
            "This led us to stop advertising on Apple and throw all of our marketing dollars onto Android," Gattis says. "It really just makes sense from a financial point of view." »

            Titre de l'image

            Mais, c'est vrai, je te l'accorde, ce n'est qu'un autre exemple, chiffré, argumenté, mais représentatif. Comme il y en a des centaines sur Internet.

            Mais Zenitram a dit que ce n'est pas comme ça « dans la vraie vie ». Bon, ce n'est pas chiffré, ni argumenté (il ne manquerait plus que ça), mais c'est Zenitram. Donc on peut avoir confiance. Et de toutes façons, tout personne qui n'est pas d'accord est de facto hors de « la vraie vie ».

            Comme une tonne d'autres développeurs en fait

            Ref needed

            Et puis la tonne de développeur, tu peux l'atteindre avec 4 américains nourris au fast food. Donc ça ne veut rien dire.

            si tu y crois

            À quoi ? Tu pars dans tous les sens, du coup on ne sait plus ce que tu dis. Tu devrais commenter moins et passer plus de temps à te relire. Dépasser le nombre de posts de pBpG n'est pas une fin en soi, tu sais ?

            tu sera prêt à me payer pour que je mette en place un système de paiement pour Linux, et je te reverse un pourcentage (en gros : la gestion du risque est chez toi). Si tu y crois, c'est tout bénéf pour toi, aucun risque. Si tu ne le fais pas, c'est que tu ne crois pas que ton exemple est généralisable.

            Franchement, je n'ai rien compris.
            1/ Un système de paiement c'est simple. Je l'ai déjà fait pour plein d'assos et pour moi même. Il suffit d'avoir un compte en banque et de publier une page HTML.
            2/ Ton argument est fallacieux. JE te donne l'argent, et tu me rembourses si tu arrives à vendre ton logiciel. Si tu n'y arrives pas, ça sera la faute du système et pas du logiciel. C'est évident.
            3/ Pourquoi il faudrait mettre un système juste pour les libristes ? Comment tu gagnes de l'argent avec les Windowsiens ? En quoi il faudrait mettre en place un système spécifique pour les libristes ? Si tu les traites différemment pour ensuite en conclure qu'ils sont plus pingres, il y a peut-être un biais…

            Alors, tu es prêt à discuter de cet investissment que tu considères sûr (du moins quand tu n'as pas à engager tes sous)?

            • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -5. Dernière modification le 28/11/13 à 14:17.

              Sur le marché des mobiles, les pommes sont souvent considérés (à tort) comme des grand consommateurs de payant, quand les robots androids seraient des pauvres sans le sou qui se rabattent sur des produits pas cher et donc moins bons.
              En fait pas du tout.

              Android hit 81.0% smartphone share in Q3 2013, iOS fell to 12.9% (ok, c'est qu'un trimestre, mais ça donne une idée des nouveaux)

              Il faut pour un revenu equivalent à l'entreprise 7 fois plus de personnes sur Android que sous iPhone, bref, passons sur les exemples "objectif j'ai des chiffres" qui sont biaisés.

              Comment tu gagnes de l'argent avec les Windowsiens ? En quoi il faudrait mettre en place un système spécifique pour les libristes ?

              J'utilise un fournisseur qui propose l'intégration que pour Windows (note : c'est de la pub, pas de l'achat direct). Mac les interessant moyen (il y a de la concurrence avec apple directement et d'autres méthodes avec plein d'acteurs déjà présents) et Linux leur faisant faire un énorme éclat de rire. Mais eux aussi sont stupides de perdre 25% de fric, quelle évidence (tout comme Valve n'avait rien à foutre de Linux jusqu'au jour où ils ont vu que Microsoft allait les concurrencer, comme c'est bizarre… Chez Valve, ce sont de gros idiots aussi à pas avoir réagi avant du potentiel financier de Linux)

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Tu as déjà un paquet Debian et Ubuntu, ça coûte pas cher de le mettre en vente sur le store Canonical : http://developer.ubuntu.com/publish/apps/other-forms-of-submitting-apps/publish-a-commercial-app/

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 28/11/13 à 15:17.

                  Il faut que je regarde comment ça se passe quand il y a un paquet dans les repos gratos contre un paquet payant.
                  De plus, je ne souhaite pas complètement bloquer à ceux qui n'achètent pas (trop bourrin de mon point de vue), mais passer plus sur un mode "version non enregistrée, veuillez vous enregistrer" (genre achat in-app des App Store qui enleverait le logo "non enregistré").
                  bref, il faut une réflexion (non, chaque OS n'a pas les mêms utilisateurs, ce qui marche bien sur un OS ne marche pas forcément bien partout), ce n'est pas si simple pour les logiciels libres (pour un logiciel non libre, Ubuntu Store est pile ce qu'il faut).

                  Sans compter que je prend si tu m'intègres la chose ("ça coûte pas cher", tu l'as dit ;-), mais il faut tout prendre en compte, pas que un truc vite fait une fois, mais un suivi etc), pour le moment je ne vois pas de retour sur investissement plus que ça par rapport à gratos (vu le nombre d'utilisateurs Linux (1.5% chez moi) en plus…)

                  Il y a la théorie, il y a la pratique. Mais libre à vous de monter vôtre projet et démontrer que vos idées, vôtre façon de voir, permet de vivre. Je trouve qu'il y a pas mal de monde qui n'a rien monté mais permet de "conseiller"… Moi, j'en vis.

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/11/13 à 17:26.

                    J'ai du mal a suivre le raisonnement :

                    Zenitram : "les libristes sont de gros radins"
                    Reponse : "non c'est pas vrai : exemple1, exemple2, exemple3"
                    Zenitram : "ah mais non ces exemples c'est tres particulier. Prends plutot mon appli a moi. bah moi je leur file gratos parce qu'ils représentent que 1,5% des utilisateur"

                    Je suis le seul a pas comprendre le lien entre "ils sont pas nombreux donc je les fait pas payer" et "ils sont radins" ? Je suis le seul a me dire que, toi aussi, tu pars sur un exemple particulier (en plus d'etre un exemple sur lequel tu n'es, par définition, pas objectif) ?

                    Ah mais c'est vrai, toi, t'en vies. Donc t'as raison…

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Il y a le vieux trucs de rappeler régulièrement dans l'application que c'est une version on enregistrée et qu'il faut payer pour l'utiliser.

                    Façon WinRar, avec le bouton de la souris positionné par défaut sur "j'achète" et un déplacement aléatoire de ce bouton pour que tu ne puisses pas avoir un geste mécanique "je clique sur le bouton du haut".

                    Ou façon SublimeText où quand tu sauves ton programme, régulièrement (2-3 fois par jours), il te rappelle de t'enregistrer.

                    Après, je sais pas si ça marche. Vu l'acharnement de WinRar, j'aurai tendance à dire que l'auteur était pas tout à fait satisfait du rapport "nombre de personnes qui achètent" / "nombre de personnes qui l'utilisent".

              • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                Posté par . Évalué à 8.

                Sur le marché des mobiles, les pommes sont souvent considérés (à tort) comme des grand consommateurs de payant, quand les robots androids seraient des pauvres sans le sou qui se rabattent sur des produits pas cher et donc moins bons.
                En fait pas du tout.

                Android hit 81.0% smartphone share in Q3 2013, iOS fell to 12.9% (ok, c'est qu'un trimestre, mais ça donne une idée des nouveaux)

                Incroyable de mauvaise foi.

                Tu réponds à un article qui date de début 2011 et qui parle d'un jeu sorti en 2010. Or, android a commencé à dépasser les parts de marché de l'iPhone fin 2011 (mais vraiment la toute fin). Donc, quand je jeu a été lancé, Android avait moins de part de marché, mais a généré plus d'argent.

                Mais à part ça, se sont vraiment des radins les utilisateurs d'Android.

                bref, passons sur les exemples "objectif j'ai des chiffres" qui sont biaisés.

                Heureusement que ton commentaire est totalement factuel et objectif !

                • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                  Au temps pour moi (je n'ai pas vu que ça datait de 2011, je regarde le présent en général).
                  Et tant mieux pour eux, leur domaine, ça a marché, il ont trouvé des acheteurs Android, cool pour eux. Mais un exemple ne fait pas une généralité (ils ont peut-être fait plus de marketing sur android et ça fausse les stats), je constate juste que quand je discute avec des gens qui font du multi-plate forme mobile, Android commence à bien concurrencer iOS en terme de revenu, mais seulement depuis pas longtemps (depuis qu'Android est beaucoup plus déployé). ca doit dépendre donc…

                  Ce qui serait interessant est de voir le CA global de chaque Store (mais ça, avant d'avoir…)

                  • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                    Posté par . Évalué à 8.

                    Et tant mieux pour eux, leur domaine, ça a marché, il ont trouvé des acheteurs Android, cool pour eux. Mais un exemple ne fait pas une généralité (ils ont peut-être fait plus de marketing sur android et ça fausse les stats)

                    Non, c'est le contraire.

                    CF la citation dans le commentaire auquel tu réponds (et que tu as lu j'imagine puisque tu y réponds) :

                    « "We've just been blown away," says Spacetime CEO Gary Gattis. "Android has become our primary interest."
                    […]
                    "This led us to stop advertising on Apple and throw all of our marketing dollars onto Android," Gattis says. "It really just makes sense from a financial point of view." »

                    Bref, ils ne faisaient que de la pub pour Apple. Mais Android vendait mieux. Du coup ils ont plutôt ciblé Android.

                    Et je suis d'accord avec toi. Un exemple ne fait pas une généralité.

                    Mais c'est toi qui généralise un exemple (le tien) pour en conclure que tous les libristes (ou les utilisateurs d'android) sont pingres.

                    Moi je ne généralise pas, je ne fais que dire que ta généralité est biaisée. Je ne fais que donner des contre-exemples. Un contre-exemple se suffit à lui même.

                    • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                      Posté par . Évalué à -3.

                      Super, t'as trouve LA boite qui fait du android first.

                      Maintenant regarde le reste de l'industrie, des startup qui ont le plus souvent une appli ios sur laquelle tout se passe, et de vagues plans pour android "plus tard quand on se sera fait racheter", aux grosses boites ou ios etablit la norme et android/mobile web suivent qq mois plus tard.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Ah c'était étonnant que des gens puissent avoir l'outrecuidance de parler d'Apple sans en faire l'éloge en toute impunité. Mais groumly va rétablir la balance. Ouf, on est sauvés.

                        Super, t'as trouve LA boite qui fait du android first.

                        C'est toujours mieux que toi qui a trouvé 0 boites qui font du Apple first.

                        Donc si on extrapole à partir de nos commentaires, 100% des boites (1) font désormais du android first.

                        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Tu veux qu'on parle de nike qui n'a aucun plan pour android, bien que leur fuelband se vende comme des petits pains?
                          De la bbc qui a mit un bail avant de sortir son appli sur android?

                          Ou de toutes les grosses apps ces 6 dernieres annees qui sont sorties sur ios d'abord, android apres, où les nouvelles features sortent sur ios d'abord, testees et ensuite backportees vers android?

                          Ca fait 3 ans que je bosse dans le milieu des applis mobiles, ca a toujours ete la tendance, et ca l'est toujours, meme venant de sites webs qui ont historiquement une culture de "tout distribuer a tout le monde en meme temps", forcemment, venant du web…

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il y a quelque chose que je n’ai pas compris, le logiciel est libre pour tous et payant pour Windows et Mac ?
        
        Libre ne veut pas dire gratuit.
        Je fais la même chose, ou presque :
        - Linux : "normal", ça vaut pas le coup avec le faible nombre de personnes (et leur côté sans le sous et/ou pingre en dehors de l'entreprise) de gérer les finances
        - Windows : financé par la publicité dans l'installeur, et libre (tu as les 4 libertés sur cette version).
        - Mac : Mac App Store à 0.80€, et libre (tu as les 4 libertés sur cette version)
        - Source : il y a tout. Maintenant, ben Mr tout le monde ne sait pas ce qu'est un compilateur et/ou n'a pas envie de se faire chier à perdre son temps.
        

        C'est cet ensemble qui te paie +/- un smic ? Tu utilises quelles solutions de publicité dans ton installeur ? Je me rappelle qu'on en avait discuté, mais je ne me souviens.

        • [^] # Re: shareware ou logiciel libre payant ?

          Posté par . Évalué à 1.

          mais je ne me souviens.

          "mais je ne me souviens PAS."

          Merci pour mes yeux.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # Android

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Certaines applications Android open-source utilisent ce genre de fonctionnement: Osmand+, par exemple, fait payer pour le binaire tout fait, ce qui évite à chacun de se le compiler soi-même (ou de prendre une version compilée ailleurs). Moi-même, lorsque j'aimerais essayer des applications pas totalement polies au niveau de la distribution, ça me casse les pieds d'avoir à récupérer un clone du dépôt, lancer un make ou la commande qui va bien pour lancer directement l’exécution, voir que ça plante, chercher pendant des heures la raison dans un langage qui ne veut rien dire, … Dans ces cas-là, ça ne me dérangerait pas de lâcher un bout de bitcoin pour récupérer le bon binaire.

  • # Adada

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Sinon, comme me le fait remarqué quelqu'un ici, il y'a aussi le model de GNAT pro qui est un logiciel libre dont le code source n'est disponible que pour les gens qui ont payé le dit logiciel (donc en accord avec la GPL).

    Et j'avoue que pour un logiciel qui répond à un besoin, je serais totalement près à payer pour l'obtenir, alors que il est hors de question que je le fasse pour un logiciel propriétaire.

    • [^] # Re: Adada

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      le code source n'est disponible que pour les gens qui ont payé le dit logiciel (donc en accord avec la GPL)

      Ca violerait la GPL.
      Tu voulais dire : le code source n'est disponible que pour les gens qui ont reçu le dit logiciel (donc en accord avec la GPL)
      (la différence de sémantique est que si tu ne payes pas mais reçoit le logiciel, le code source doit t'être livré quand même, donc une personne qui paye et te refile le logiciel doit te filer le source qu'il a reçu, ta phrase dit le contraire)

      Et j'avoue que pour un logiciel qui répond à un besoin, je serais totalement près à payer pour l'obtenir, alors que il est hors de question que je le fasse pour un logiciel propriétaire.

      tu as un BIOS libre livré avec ta machine? Si ce n'est pas le cas, tu as fais ce que tu dis que ne ferais pas ;-). (un BIOS est un logiciel, que tu payes en partie quand tu achètes une machine)

      • [^] # Re: Adada

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 28/11/13 à 10:04.

        tu as un BIOS libre livré avec ta machine? Si ce n'est pas le cas, tu as fais ce que tu dis que ne ferais pas
        ;-). (un BIOS est un logiciel, que tu payes en partie quand tu achètes une machine)

        T'arrêtes avec ton arguments débile, je fais au mieux pour n'utiliser que du logiciel libre, j'ai aussi flash installé sur ma machine si tu veux tout savoir et oui j'ai surement payé pour un BIOS mais seulement par manque de choix… Enfin, j'ai payé, vu que j'ai pas d'ordinateur à moi, on dira le taf a payé…

        Nan, parce que si je suis ta logique, je peux affirmer que "Zenitram est pour l'exploitation des enfants parce qu'il possède un ordinateur"… En fait, t'es vraiment une enflure :p

        • [^] # Re: Adada

          Posté par (page perso) . Évalué à -9. Dernière modification le 28/11/13 à 10:10.

          T'arrêtes avec ton arguments débile,

          tu as commencé avec "il est hors de question que".

          je peux affirmer que "Zenitram est pour l'exploitation des enfants parce qu'il possède un ordinateur"…

          Je n'ai jamais dit "il est hors de question que j'achète x si des enfants sont exploités"… C'est ton "hors de question" caricatural et qui est faux en réalité que je te montre : tu dis une chose, tu fais une chose (et la tu as trouvé l'excuse "j'ai pas le choix", si tu as le choix, tu peux ne pas acheter, refuser, ou dire "il est hors de question sauf exception" qui revient à dire "ça dépend" qui revient à dire le contraire de ce que tu dis actuellement. Saloperie de réalité).
          Si ça peut te rassurer, c'est très classique (plein de gens sont contre l'exploitation des enfants, c'est affirmé haut et fort ça fait trop bien dans la discussion, mais achètent quand même même si la marque est connue pour exploiter les enfants)

          • [^] # Re: Adada

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            C'est ton "hors de question" caricatural et qui est faux en réalité

            Nan, c'est toi qui vient faire chier avec ton putain de BIOS, ça n'a rien à voir avec mon exemple et tu le sais… C'est toi qui caricature… ON EST AU COURANT QUE LA MATOS LIBRE N'EXISTE PAS, t'as pas besoin de le redire 300 fois par mois dans le premier fil de discussion que tu trouves sur DLFP…

            Parce que dans un ordinateur, il n'y pas que le BIOS qui n'est pas libre hein…

      • [^] # Re: Adada

        Posté par . Évalué à 3.

        Le code source n'est disponible auprès d'AdaCore (l'éditeur de GNAT Pro) que pour les gens qui ont payé le dit logiciel à AdaCode.

        Si un client A achète le logiciel et le redistribue à un développeur B (liberté garantie par la GPL), alors le développeur B est en droit d'exiger les sources à A et AdaCore est libre d'envoyer ballader toute requête de B à qui il ne doit rien.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Adada

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Totu à fait. Ce qui contredit la personne à laquelle je répond tout autant que mon commentaire.
          Dur le libre :).

          • [^] # Re: Adada

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour le coup, la difficulté n'est pas la notion de logiciel libre (c'est assez simple : soit on a les 4 libertés, soit il en manque au moins 1), mais celle de copyleft qui donne une obligation au distributeur d'un logiciel vis à vis de la personne à laquelle il le distribue et envers personne d'autre.

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

            • [^] # Re: Adada

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              mais celle de copyleft

              Objection votre honneur!
              "le code source n'est disponible que pour les gens qui ont payé le dit logiciel"
              tu rajoutes le copyleft, mais en fait, même si c'est pas copyleft, dans ton schéma le client A (qui a payé) peut filer le code source au développeur B qui reçoit le binaire même sans copyleft.
              Le copyleft ne ferait que changer "peut" en "doit", mais "peut" rend déjà la phrase initial fausse (le code source n'est disponible que pour les gens qui ont payé le dit logiciel et pour les gens qui ont un gentil client A et ainsi de suite)
              On parle bien de libre et pas de copyleft ;-)
              (et tu dois savoir que je suis très à cheval sur le non mélange des deux termes :-D ).

  • # Oui!

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Alors, d'après vous, est-ce que le modèle du shareware est une approche d'avenir pour financer les logiciels libres sur le bureau ?

    C'est même un modèle pour le présent: http://devnewton.bci.im/fr/games/newton_adventure/mods et http://www.stuff-o-matic.com/asgp/ par exemple :-)

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Oui!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et tu en vies ? Zenitram arrive apparamment à vivre de son logiciel.

      Et Bruno Coudoin ? Et toi ?

      • [^] # Re: Oui!

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 28/11/13 à 10:03.

        Zenitram arrive apparamment à vivre de son logiciel.

        Bémol tout de même : la partie "payante" (pub et App Store) me file un petit SMIC (ce qui est déjà pas mal vu que ce n'est pas ma priorité, je pourrai sans doute en vivre assez bien si je passai plus de temps à paufiner cette partie) mais le gros de ma rémunération se fait sur la partie pro (que les autres n'ont pas) et il me semble que les deux autres n'ont pas quitté leur taf "normal" (donc pas un travail à 100% sur leur projet contrairement à moi).

        • [^] # Re: Oui!

          Posté par . Évalué à 2.

          On peut savoir ce que tu développes pour avoir un meilleur contexte de quoi tu parles?

          • [^] # Re: Oui!

            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 28/11/13 à 12:06.

            euh… Cliquer sur "page perso" ;-).
            (et ne pas tenir compte de la mocheté du site, je sais!)

      • [^] # Re: Oui!

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 28/11/13 à 10:31.

        Et tu en vies ?

        Absolument pas! Vivre du jeu vidéo amateur, ça me semble difficilement faisable.

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: Oui!

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          On ne dit pas « amateur » mais « indépendant » … :) Ceci dit, même les pros galèrent et réussissent sans faire exprès !

          • [^] # Re: Oui!

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 28/11/13 à 11:39.

            (à effacer, j'ai dit une connerie)

      • [^] # Re: Oui!

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Non ce n'est pas assez pour en vivre mais c'est suffisant pour m'encourager à continuer.

  • # XChat

    Posté par . Évalué à 5.

    XChat a (presque?) le même modèle.

    Les sites sont bloqués ici (proxy d'entreprise nazi), donc je vais me contenter de mettre les liens :

    http://xchat.org/windows/
    http://silverex.org/

    De mémoire, XChat est compilé pour les OS libres. Pour les OS payants, on considère que les utilisateurs ont de l'argent, alors on leur file une version payante, avec un trial de 30 jours. Du coup, comme c'est libre, silverex propose une version compilée par leur soin pour les utilisateurs de Windows pingres.

    J'avoue qu'à l'époque, lors de cette période honteuse pendant laquelle j'utilisais des logiciels non-libres et majoritairement des GUI, j'étais bien content de pouvoir le télécharger là.

  • # Ardour

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour accéder au code source, pas besoin de payer.
    Pour télécharger un binaire (osx ou linux, pas de windows) :
    - soit on ne paye pas et il est impossible de sauvegarder les réglages des plugins
    - soit on paye $1 minimum, ce qui ouvre le droit aux mises à jour mineures
    - soit on souscrit, $1, $4 ou $10 par mois, ce qui ouvre le droit à toutes les mises à jour tant que la souscription continue.

  • # Très bien!

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour moi c'est OK ce que tu fais, la licence.

    Ton soft a l'air très bien fait et très utile.

    Demander de l'oseille sous Windows, ça c'est fait beaucoup à une époque.

    Sur le fond, Stallmann a raison.

    Le problème est bien le financement. Convaincre Google de te donner 3 M€ n'est pas à la portée de tout le monde.

    Je n'aime pas ceux qui nous la font à l'envers.

    "S'il vous plait, donnez-nous un peu d'argent pour sauver les baleines!"
    Le genre de choses qu'on peut voir sur Kickstarter à côté d'un projet hyper-malin qui va utiliser la carte son pour controler une imprimante 3D.

    Ceux qui demandent des gros montants n'en ont souvent pas besoin.

  • # Dilbert !

    Posté par . Évalué à 4.

    Je suis surpris que personne n'ai encore mis le lien, donc pour la culture generale : http://dilbert.com/strips/comic/2013-11-25/ ! Et tellement vrai, si tu payes chere, c'est que c'est mieux ! En fait, il y a meme des etudes sur les prix pour savoir comment choisir le prix le plus attractif…

  • # Financement des applications "sous le bureau"

    Posté par . Évalué à 3.

    Ça marchait plutôt bien, mais désormais ça va être interdit.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.