Journal Le chemin complexe de Mandriva

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
19
10
sept.
2010
Il semblerait que Mandriva ne vise plus en Europe que le marché Serveurs. Leur nouvelle direction estime qu'il n'y a un marché pour Linux en poste de travail que dans les pays émergents, notamment au Brésil.

Cela a provoqué beaucoup de départs chez ses développeurs, et un rapport de bogue très drôle, duquel je tire ces informations :

https://qa.mandriva.com/show_bug.cgi?id=60936#c11
  • # J'aurais dû prendre Debian...

    Posté par . Évalué à 10.

    J'utilise la Mandriva/Mandrake depuis ses débuts, je l'ai déployée sur de multiples serveurs, au boulot, et je suis triste du sort minable qu'on lui réserve. Un ancien pote qui, alors que je quittais Redhat pour m'installer dans les premières Mandrake, se mettait à Debian pour ne plus jamais en démordre (malgré les sirènes Ubuntiennes) me regarde aujourd'hui avec un œil goguenard. Rétrospectivement, je me dis que j'aurais dû choisir plutôt Debian qui, même si elle n'est pas exempte de crises dans sa gestion interne, risque moins que toute autre distribution de finir dans le caniveau. Du moins c'est ce qu'il me semble...
    • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Si l'avenir de Mandriva Linux peut être sombre, rien ne dit qu'il n'y aura pas une succession à ce projet porté sur de nouvelles bases de collaboration pour faire émerger une nouvelle distribution.
      • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

        Posté par . Évalué à 5.

        Question stupide/perverse : est on sûr que cette distro brésilienne sera basée sur mdv2010.1, et pas sur Ubuntu par exemple?
        Parce qu'après nous avoir fait croire que l'odeur de sapin est en fait une rassurante odeur de forêt qui brûle, que le problème de la distro desktop est un problème de localisation des développeurs et qu'il faut donc se séparer des teams install/draktools/kde/qa..., ne va-t-on pas nous dire que le pb ne vient du couple marketing/management, mais qu'il faut juste changer de distrib?
        C'est triste, mais je ne serais pas surpris que seul subssite le logo et quelques fioritures. Ca résoudrait la question de la pérennité pour les actionnaires et les clients potentiels.
        Et vu que la communauté et les développeurs sont tous dehors...
        • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          déjà est-on sûr qu'il y aura une distro ?
        • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          C'est vrai que vu que :
          - le futur PDG ( à savoir JNDG, qui le clame un peu partout ) a une boite qui vends des pcs recarrossés avec Debian ( enfin il parait que ça s'appelle des appliances de sécurité ),
          - Arnaud Laprevote ( PDG actuel ) était un fan de Debian à l'époque ou j'était stagiaire chez lui en 2003
          - moult developpeurs debian impliqués et talentueux sont passés par Linbox ( Cedric Delfosse, Ludovic Drolez, Sebastien Bacher, Julien Blach, Adam Cecile )
          - certains y bossent encore ( Cedric, Adam ),

          Le risque de voir un changement total afin de réduire les couts est à prendre en compte.
          • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

            Posté par . Évalué à 9.

            Le risque de voir un changement total afin de réduire les couts est à prendre en compte.
            Par curiosité, misc, vu que sont partis les gens qui bossaient sur KDE, GNOME, les drakxtools, l'installeur, l'OEM au brésil, la Q&A/enabling à paris, et aujourd'hui le web, à partir de quoi tu considères qu'un changement total afin de réduire les couts est en cours?
            • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je sais pas, des choses de ce style la :
              http://blog.technologeek.org/2007/08/06/73 , ou comment le management de Linbox et de Mandriva ( vu que le management de Linbox ( Arnaud Laprevote ) a fusionné avec celui de Mandriva de l'époque ( Francois Bancillon ) ) a liquidé un produit que les techos ont estimés correct.
              • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                Posté par . Évalué à 9.

                J'ai bien compris ça.
                Je dis juste à partir de quand tu estimes que ça vient d'avoir lieu le «changement total afin de réduire les couts» puisqu'ils ont viré ~TOUS les gens qui bossaient sur la distro.

                Ils ont acheté quoi là les fameux investisseurs mystères?
                Une distro dont le code est libre (c-a-d que la valeur est dans les gens qui ont de l'expertise dessus) sans les devs c-a-d les gens qui ont de l'expertise dessus. Donc rien.

                C'est déjà un changement radical, parce que si je comprends bien, à moins qu'ils aient un plan inconnu et mystérieux et machiavélique pour reprendre certains des dévs, la distro est dead.

                Et ensuite, ok, on peut avoir une discussion sur ce qu'ils vont faire ensuite, si tu veux, mais bon, en tenant compte du fait qu'on parle plus de mandriva du coup.

                Il reste quoi d'intéressant (pour eux)?
                Quelques softs entreprises genre pulse ?
                des trucs de linbox ?
                des trucs de connectiva ? (c'était de l'oem et au moins un type de l'oem est parti en juillet, ils disent qu'ils vendent du desktop mais le desktop c'est la distro et hop retour à la case expertise + distro dead )
                ???
                vendre des bouquins chez eyrolles?

                Maintenant, si on est dans l'idée qu'on peut avoir une bonne distro sur laquelle faire des profits en entreprise et sur le desktop à partir d'une base debian ou centos, ok, mais pourquoi racheter mandriva et la vider de sa substance avant?
                Si on part dans l'idée de ne racheter que pulse et quelques trucs entreprises de ce genre et torpiller le reste, pourquoi se présenter comme le chevalier blanc qui empeche le démantellement de mandriva vu le backlash que ça va représenter? Pas pour la marque à mon avis.
                C'est une opération de promotion sauvage pour rendre linagora sympathique en faisant pire que tout ce qu'ils auraient pu faire?
                C'est des aliens?
                donc Euh? wtf? hein? kezako? beuarggg?

                il y a un truc de sur, c'était bien le feuilleton de l'été mais ça tourne au film un peu trop hard et absurde pour moi, genre "c'est distribué pres de chez vous" avec poelvoorde. ;)
                Il manquerait plus que les investisseurs russes soient des mecs un peu louches liés à poutine et bientôt, un cheval va se réveiller avec une tête d'homme posée à coté de lui.
                • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Mandriva c'est la délocalisation inversée: il font travailler des gens dans les pays riches pour vendre leur produit dans les pays émergents.
                • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est sûr qu'il faudra débriefer ça un jour.
                  L'enchaînement comptes et trésorerie dans le rouge, plans de démantèlement effrayants (dont les mystérieux investisseurs russes), liquidation de Edge-IT sortant d'un coup les forces vives de la distrib à quelques jours de l'assemblée des actionnaires du 17 a de quoi laisser perplexe, et presque donner le tourni.
                  La date fatidique est proche, des gens semblent prêts à mettre leur argent pour sauver quelque chose, et comme tu le dis le principal actif de Mandriva c'est sa réputation de distrib qui tient la route version après version pour l'entreprise, le desktop et l'OEM.
                  Plus qu'à espérer que l'assemblée du 17 donne des résultats clairs.
                  On pourra alors disserter : le libre peut-il vivre à crédit? De l'apparence des actifs en environnement libre, Mandriva pour vous c'est quoi?...
                  • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    N'espère rien du 17, Denis. (est ce bien Denis ?)
                    • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      (est ce bien Denis ?)
                      Moi non, désolé.
                      Désolé aussi pour le 17, j'y croyais un peu...
                      • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Arf, ton pseudo (et sa date) m'a fait penser à quelqu'un. Désolé de la confuzation :p
                        Pour le 17, je ne sais rien de particulier (pour oter tout doute), mais vu les départs, là, ben heu... va falloir qu'ils alignent s'ils veulent les récupérer. Bref saypaganié
                • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Wallix va se servir en MDS et Pulse pour rajouter ça à leur offre.

                  Le reste, à savoir la marque elle doit être valorisable, reste à savoir ce qui ira derrière. Si c'est un investisseur russe, on peut supposer que ça se fera en Russie
                  • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Wallix va se servir en MDS et Pulse pour rajouter ça à leur offre.
                    C'est des logiciels libres, à quoi bon payer si ce n'est pour l'expertise derrière? Les types qui bossent là dessus sont restés? Et c'est déjà utilisable sur du debian:
                    http://mds.mandriva.org/wiki/Documentation

                    Si c'est un investisseur russe, on peut supposer que ça se fera en Russie
                    C'est peut être ça aussi la partie "other countries" dont parle Arnaud Laprévote:
                    Others that will work on the best KDE distribution available will be hired in Brasil, and in other countries that have a real linux desktop market.
                    Ils vont peut être embaucher des russes, du coup la distro continuerait mais ailleurs?

                    Quand j'ai entendu parler des russes pour la première fois, en rumeur internet et avant que l'histoire edge it et même avant l'histoire wallix, la rumeur disait que 2 groupes d'investisseurs investissaient dans alt linux et mandriva, mais que les 2 étaient chapeautés par la même personne.
                    En allant sur le site alt linux, on voit qu'ils sont allés au brésil fin juillet pour présenter leur solutions éducatives et corporate. C'est cohérent avec ce qu'on entend maintenant du plan made in wallix, c'est peut être plus qu'une rumeur alors.
                    Par contre, si les russes voulaient la distro elle même, perdre autant de core dévs, euuuuuh ... bon courage, les gars, va falloir réapprendre le toutim.
                    • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Par contre, si les russes voulaient la distro elle même, perdre autant de core dévs, euuuuuh ... bon courage, les gars, va falloir réapprendre le toutim.
                      Peut être que la marque Mandriva les intéresse plus que le contenu lui même. Même si Mandriva peut patir d'une réputation pas top, cela reste une marque assez connu dans le monde du logiciel libre.
                      • [^] # Re: J'aurais dû prendre Debian...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        On parle de combien là, 2 ou 3 millions d'euros, tu mettrais ça dans la marque mandriva toi?
                        Quant à la rumeur des russes, si elle est fondée, ils sont intéressés par un système pour le déployer à grande échelle et faire des économies, pas par une marque.
  • # Toujours pas au point, la communication

    Posté par . Évalué à 6.

    * C'est quand même très étrange de communiquer via les commentaires d'un bug

    * C'est très langue de bois de dire que les gens quittent parce qu'ils ne sont pas intéressés par la version serveur. Rien ne les empêche de travailler sur la version desktop depuis la France, même si le client est au Brésil

    * Ma vie => Je suis utilisateur de Mandriva depuis Mandrake 5.1, j'ai payé mon abonnement au club pendant des années. J'avais Mandriva sur mon portable au boulot, convaincu certains de mes collègues de faire de même, installé Mandriva sur mon HTPC et l'ordinateur de mes parents. Mais maintenant, vu l'absence presque complète de communication concernant la situation (aussi bien sur la ML cooker que sur les forum, le wiki, ..) et l'absence de plan pour MDV 2011.0, je suis passé à Arch depuis lundi et chez mes parents, ce sera Ubuntu...
    • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

      Posté par . Évalué à 10.

      et chez mes parents, ce sera Ubuntu...

      T'es dur avec les vieux !

      Il se prend pour Napoléon, son état empire.

      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par . Évalué à 2.

        :)

        En fait, ce sera Mint. Si PCLinuxOS était disponible en Français, ils auraient eut ça.

        Comme on est vendredi: avant de passer à Arch, j'ai rapidement testé quelques distros sur VirtualBox. Résultat, venant de Mandriva, l'administration d'OpenSuse est toujours aussi lente que quand je l'ai essayée il y a 10 ans. A ma surprise, problème similaire avec Fedora (je pensais que yum était plus léger qu'il ne l'est). Comme je préfère KDE, pas de Ubuntu ou Mint pour moi. Il me restait Sabayon, PCLinuxOS et Arch. Finalement, c'est le super rapide pacman, le très fourni AUR, les très up-to-date kernel 2.6.35 et xorg 1.8 déjà dans core et extra qui m'ont fait choisir Arch. Si Arch n'existait pas, ça aurait été PCLinuxOS.

        Tom
    • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

      Posté par . Évalué à 2.

      Et si c'était justement la chose à ne pas faire ?
      C'est une vraie question que je me pose, sans trop avoir de réponse. Moi aussi, je me dis que :
      — les développeurs les plus talentueux ont quitté le navire : que va-t-il advenir de ma cooker ? Les bugs vont-ils continuer à être corrigés ? La prochaine mouture de KDE va-t-elle être packagée ?
      — la communication actuelle ne m'inspire pas confiance,
      — le projet de se concentrer sur une distribution serveur et une éducative ne répond pas à mes attentes personnelles,
      — remettre à zéro les équipes d'un seul coup peut donner une distribution très différente.

      Mais il reste une communauté loin d'être négligeable par sa taille, son activité, et surtout son potentiel. Peut-être que mandriva l'entreprise pourra donner les moyens techniques (hébergement, création et signature des paquets) et humain (maintient de paquets capitaux qui nécessitent des personnes à plein temps) de maintenir une distribution à la communauté, en parallèle des distributions prévues par l'entreprise.

      Si la communauté s'en va elle aussi, mandriva telle que nous la connaissons est certaine de mourir, je trouve ça dommage.

      Petit sondage pour les mandriviens :
      1 – Mandriva est vraiment au bord du gouffre, je me trouve vite fait une autre distribution avant que mon système implose sur ma machine personnelle,
      2 – J'attends de voir
      3 – Je me joins au premier projet de fork qui sort.
      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par . Évalué à 1.

        > 1 – Mandriva est vraiment au bord du gouffre, je me trouve vite fait une autre distribution avant
        > que mon système implose sur ma machine personnelle,

        Dans mon cas, ce n'est pas que mon système allait implosé, mais c'est que je change de machine, ce n'est pas une question de précipitation... Sinon, option 2 pour moi
      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Petit sondage pour les mandriviens :

        Ma réponse: 1 – Mandriva est vraiment au bord du gouffre, je me trouve vite fait une autre distribution avant que mon système implose sur ma machine personnelle.

        J'ai migré vers Debian en juin à cause de l'absence des problèmes de communication sur l'avenir de la société (on va être en faillite, ah non il y a des investisseurs, mais on ne peut rien dire...). Je n'avais pas envie de me retrouver avec un arrêt des mises à jour¹ ou attendre éternellement une nouvelle version qui ne viendrait pas (au moins, avec Debian, on est sûr que la prochaine version ne viendra pas :-) ).

        ¹: par exemple, en cas de mise en faillite de la société.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

          Posté par . Évalué à 6.

          à cause de l'absence des problèmes de communication sur l'avenir de la société

          S'il n'y a pas de problème de communication, pas besoin de migrer ;-)

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Petit sondage pour les mandriviens :

        Ma réponse : "2 – J'attends de voir" avec une option préférentielle pour
        "3' – Je me joins au premier projet de fork fait par des gens de confiance"
      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par . Évalué à 1.

        <mode ma vie on>
        Pour ma part, après avoir essayé un live de Knoppix qui traînait, Mandriva a été la première distrib que j'ai installé sur un poste (version 2006, je suis un jeune libriste). J'avais acheté les CD via un magasine.

        Je ne suis pas resté dessus très longtemps, juste pour essayer et sur une machine non perso (donc au boulot pendant mes années d'études en alternance). A l'époque l'entreprise dans laquelle j'étais était full windows.
        Ma première impression c'était : mais qu'est-ce que je peux faire sur cet OS ? Il y a plein de choses, mais ça n'a pas l'air si différent de windows (sauf la tonne d'applications en plus). J'avais à peine conscience du grand intérêt de la console.

        Un an plus tard je change de boite, toujours en alternance. Mais chez eux, full Linux, et surtout du Mandriva. Mais du Mandriva 9.1 (!), la première semaine je lisais un vieux bouquin sur les commandes de base en console, à la fin de la semaine j'essayais de compiler un noyau (pas eu le temps de finir :-(). Je suis partie de rien, mais j'ai toujours eu envie de connaître les entrailles de tout ce que je touche, je me suis vite pris au jeu.
        J'avais surtout démarré en mettant à jour le serveur DNS de la boite, puis en mettant un prototype de Slony (réplication pour PostgreSQL) en place (j'ai lutté, mais j'ai aimé), puis du Nagios.

        Petit à petit je me suis habitué à Linux, tout faire en console me paraissait presque naturel bien que je ne maîtrisais que la base. Mais j'y ai pris goût.

        J'en reviens à Mandriva. J'avais eu un aperçu de Debian en même temps que j'étais passé dans une entreprise "full Linux". L'attrait pour les autres distrib était fort et je commençais à voir beaucoup de défaut sur Mandriva. Notamment, (oui ça fait troll et c'est subjectif) le système de paquet. Je trouvais plus naturel les commandes apt-get que rpm, plus facile à retenir coté syntaxe. Je trouvais plus propre la façon dont les paquets sont listés en console avec leur description. Je trouvais plus propre les fichiers de config.
        Je ne suis pas programmeur, mais je suis assez sensible à la présentation d'un code / de la sortie d'une commande. Je pense que ça reste subjectif.

        Et puis surtout j'avais l'impression que Mandriva, c'était fait pour les jeunes venus de windows, que sur les autres distributions, il y avait plus de possibilités. J'avais aussi remarqué la difficulté, alors que j'étais débutant, d'installer Nagios sur Mandriva, alors que sur Debian, tout était plus facile (troll inside), avec une pré-configuration d'exemple qui marche !

        C'est peut-être un peu trollesque, mais dans les fait, avec l'image que Mandriva renvoie (se rapprocher de windows), j'ai abandonné Mandriva pour du Debian, puis Ubuntu (raison : c'est plus à jour, habitude windowsienne, on aime avoir les dernières versions / fonctionnalités).

        Tout ça pour dire que je pense aussi qu'il y a un manque de communication de la part de Mandriva, mais aussi de ses utilisateurs. Quand j'ai débuté sur Linux, je lisais que Mandriva était bien pour commencer.. oui mais une fois qu'on a commencé, si on aime on en veut plus (même si en réalité, ce plus peut déjà être accessible avec ce qu'on a).
        En lisant des forums utilisateur de Linux, pour moi les meilleures distrib (et les plus utilisées), c'était Debian, Suse, Fedora, Gentoo, Arch, etc.. J'entendais rarement parler de Mandriva au delà du "c'est pour ceux qui débute sur Linux".

        C'est comme pour les motards débutant. Au début on commence par une 125, puis même si on a pas réellement besoin de plus, on veut plus gros (dans le cas Linux : une distrib qui semble poutrer plus).
        <mode ma vie off>

        Voila, c'était ma vie et mon expérience avec Mandriva, et des bouts de troll dedans. Mais c'est comme ça qu'en débutant je voyais les choses quand j'ai découvert le libre.
        Je trouve dommage qu'ils n'arrivent pas à avoir un vrai discours commercial, mieux communiquer sur leur situation, etc. Je travail sur du Mandriva en entreprise, ils ont réellement un bon support, ils avaient de très bons développeurs / techniciens mais pour moi ils n'ont jamais su bien mettre en valeur leurs produits / qualités.
        • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Puisqu'on raconte sa vie, je vais te donner l'avis d'un utilisateur qui n'est pas du monde informatique (quand bien même le sujet m'intéresse).

          A l'époque où j'ai commencé, aux alentours de 2002, sous Mandrake, la réputation que je pouvais ressentir sur la distribution comportait 2 choses. La première que c'était effectivement une distribution pour novices, la deuxième que c'était pour amateur de clickodrome et donc que c'est une distribution pas sérieuse. À l'époque avoir un installateur graphique, des outils graphiques pour simplifier la tâche c'était s'attirer les foudres de "barbus intégristes", parce que à l'époque Linux ça se gère à la ligne de commande et pas autrement mon bon monsieur et puis l'interface graphique ça plante. On peut également parsemer ça d'une pointe de troll deb contre rpm et notamment le fait que mandrake était issu de RedHat et non de Debian et d'une pointe de "mandrake c'est payant c'est pas libre" parce qu'on pouvait acheter des versions boites (3 éditions, standard, powerpack et powerpack+) alors qu'il y a toujours eu des versions libres et gratuites.

          Je crois qu'il y a de nombreux éléments de cette réputation qui sont faux, personne n'est obligé d'utiliser les outils graphiques, la syntaxe rpm n'est pas la même que apt mais c'est une question d'habitude (et puis bon, perso je me sers des outils graphiques !), etc.

          Bien entendu la comm' a été un point défaillant, les utilisateurs eux, n'étaient pas forcément des geeks forcenés et ne prenaient donc pas forcément la parole pour défendre Mandrake / Mandriva.

          Bref, Mandriva est une excellente distribution, très facile pour le débutant, mais tout aussi adapté pour les autres usages mais qui n'a pas sur le faire savoir et bien le faire savoir, du coup c'est resté une distribution pour débutant qui ne fait pas "sérieuse" pour un usage serveur.
          • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

            Posté par . Évalué à 4.

            À l'époque avoir un installateur graphique, des outils graphiques pour simplifier la tâche c'était s'attirer les foudres de "barbus intégristes", parce que à l'époque Linux ça se gère à la ligne de commande et pas autrement mon bon monsieur et puis l'interface graphique ça plante.

            Malhereusement, à l'époque c'était vrai. L'interface graphique de Mandrake laissait un gout de "pas fini", et il y a plein de choses qui nécessitaient d'aller modifier la conf à la main : le plus drole c'est que quand tu faisais des modifs dans les fichiers de conf et que tu relancais l'interface graphique, elle te virait tes modifs sans que tu ne lui demandes. C'est du vécu, pas ce qu'on m'a racconté.

            C'est une des raisons pour lesquelles j'ai longtemps détesté Mandrake/Mandriva : un arriere gout de pas fini qui lui est resté longtemps. Comme c'était une distrib qui n'était pas finie, mais conseillée aux débutants, ceux-ci en sont vite revenus, mais pour eux, Linux c'ést fini.

            Ce qui est dommage, c'est que maintenant, bien que souffrant encore de quelques défauts, Mandriva est une bonne distribution, utilisable par un débutant, et avec une interface de conf qui marche pas trop mal (son seul défaut à mon avis est d'être un peu plus lente que celle d'Ubuntu), et c'est maintenant qu'elle est utilisable que tout semble se casser la figure.
      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        4 – autre solution non citée :þ
      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ai migré sous Débian.
      • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

        Posté par . Évalué à 3.

        Petit sondage pour les mandriviens :
        1 – Mandriva est vraiment au bord du gouffre, je me trouve vite fait une autre distribution avant que mon système implose sur ma machine personnelle,
        2 – J'attends de voir
        3 – Je me joins au premier projet de fork qui sort.


        Pour l'instant 2. Si dans six mois 3 paraît viable (et utilisable), tant mieux, sinon ce sera sûrement passage à Ubuntu :(
        • [^] # Re: Toujours pas au point, la communication

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben j'en suis la aussi. Je suis un utilisateur.
          J'ai un abonnement powerpack en cours pourtant.... mais comme c'est mal parti....
          Et comme je ne veux pas être tributaire du bon vouloir de Mark*...
          C'est vraiment dommage, parce que depuis qqtemps leur système est au point, la ligne de commande devient optionnel... le mot est juste.
          Je pense que la MDV est une Fedora STABILISÉE, et c'est pas mal , pour moi qui suis utilisateur.

          * ben oui, je n'aime pas que l'on fasse des choix pour moi (gnome/kde... entre autre) . Allez-y moinsez moi. Mon portable est assez puissant pour kde, mon atom/ion non... 1 dvd et JE choisi suivant MES besoins.....
  • # "départ" ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    C'est une curieuse façon de voir les choses que de dire que ça a causé des départs, quand en vérité, c'est un licenciement économique avec des propositions sans doute risibles de reclassement.

    La loi oblige a proposer en effet un autre contrat, même si c'est dans des coins perdus ( style roumanie ). Et ce genre de cas arrive plus souvent qu'on le croit : http://eco.rue89.com/2010/03/30/emplois-a-137-euros-chez-con(...)

    Donc à partir de la, la societé ne peux pas dire "ah mais les devs sont partis d'eux mêmes", et je pense que les gens proches de la societé sont parfaitement conscint que c'est plus la direction qui pousse les gens dehors que l'inverse.

    Comme j'ai fait remarquer sur le forum, si une part non négligeable ( comprendre quasiment l'intégralité d'edge-it, si c'est pas tout le monde ) de personnes refusent de signer un contrat, c'est qu'il y a un souci. Et je doute franchement que les équipes support ( qui font déjà du serveur ), ou les codeurs kernels ( qui vont faire du kernel dans tout les cas en france, pour le serveur ou le desktop ) se retrouvent impacté par la décision de faire le desktop au Brésil.

    Donc à partir de la, il faut arrêter de dire n'importe quoi, et de couvrir la direction. Il a quand même fallu ouvrir un bug report, et l'assigner directement au PDG car celui ci n'a pas communiqué autrement avec la communauté. Soit il n'a pas voulu, soit le conseil d'administration lui a interdit de le faire ( ce qui ne peux que laisser augurer le pire en ce qui concerne la communauté, et pour ma part, j'ai aucune confiance dans Jean Noel de Galzain ).
    • [^] # Re: "départ" ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Je n'ai jamais eu confiance en Mandriva depuis son premier problème avec le jetage de son fondateur et la mise entre les mains de markéteux à lunette de la distribution. Il ne fallait pas être un grand génie de la communication, des communautés libres ou du marleting pour s'apercevoir que la cabane ne tenait que par des élastiques usées ...

      Rien que la distribution, techniquement, ses outils n'ont quasiment pas évolués, toujours les mêmes bogues, toujours la même interface inachevée. Et à part moultes refontes du site entre chaque annonce de faillite pour tenter de rendre buvable marketinguement parlant le site de faire croire aux gogols que ça y est, c'est du neuf, on repart sur des nouvelles bases, Mandriva n'a jamais réellement évolué pour innover réellement et être une vraie distribution majeure.

      Il est donc normale que Mandriva meure. C'est ça la règle d'un écosystème : soit tu évolues et tu t'améliores pour survivre, soit tu crêves. Adieu Mandriva, tu ne vas pas me manquer, encore une aventure qui avait bien commencée et qui fini à la franchouillarde avec des pékins markéteux qui veulent se la jouer à l'internationale comme les américains.

      Ne soyez pas triste, d'ici quelques temps, quand Mandriva sera définitivement morte et enterrée par l'avidité des markéteux qui l'auront bien vampirisée, on en rira en pensant à tout ces mandriveux qui clamaient qu'ils y croyaient, que mandriva powa, le phoenix renait une 42ième fois de ses cendre et tuti fruti :)

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: "départ" ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Perso, c'est le jour ou Gael est parti par lui même fondé cosmosonic ( http://www.societe.com/societe/cosmosonic-com-sa-434517157.h(...) ) que j'ai pas eu confiance en lui. Avant dire qu'il a été jeté, faut pas oublier qu'il est d'abord une première parti par lui même ( mais curieusement, les fans de Gael ont totalement pardonné et oublier son abandon de la communauté... ).
        • [^] # Re: "départ" ?

          Posté par . Évalué à 0.

          Ah mais il fallait donc le dire clairement : tous les problèmes sont la faute de "Gaël" (ça fait style de dire Gaël, genre c'est un pote à moi) ? Non mais quel salopard, je comprends mieux qu'ils l'aient viré, ça lui apprendra ! Mais c'est peut-être déjà trop tard là non ? Parce que depuis qu'il n'est plus chez Mandriva, ça ne semble pas s'être arrangé. Pire, ça s'est même empiré.

          Maintenant que le ménage a été fait parmi es développeurs, que tout va encore aller mieux pour la 728ième fois, doit-on en dédurie que finalement, si Mandriva coule, c'est tout simplement ... qu'elle n'a pas su innover techniquement et que, comme dans tout écosystème, c'est celui qui ne s'adapte pas et n'évolue pas qui crêve la bouche ouverte comme un rat mort ? Cf mon premier commentaire toussa.

          Non parce que tes histoires de "c'est pas moi qui a commencé, c'est lui", c'est bien beau pour les gamins qui jouent au billes à la récré, mais la réalité, à la base, c'est que Mandriva, c'est une distribution lâchée dans l'arène technique avec de sérieux concurrents. Elle n'a pas su s'adapter, elle s'est faite bouffer. Point barre. Final Dot. Période.

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

          • [^] # Re: "départ" ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Je ne voit pas en quoi j'ai dit du mal de Gael, je note juste le fait que les fans de Gael oublient son premier départ. Ensuite, si tu prends ça pour une attaque personnelle, tu as le droit, on est dans un pays libre.

            Mais le prendre pour une attaque personnelle ne va pas changer les faits. Gael a abandonné une premiére fois la distribution. Et ça ne va pas changer non plus qu'on ne le voyait pas sur les salons, qu'en 6 mois de stage chez Mandrakesoft, j'ai pas réussi à le voir une fois, ni par la suite. Et ça ne change pas le fait que parmi les employées de l'époque, j'ai vu grosso modo personne être choqué de son départ.
          • [^] # Re: "départ" ?

            Posté par . Évalué à 2.

            >qu'elle n'a pas su innover techniquement
            Tu peux citer des exemples, ou pas ?? Je parie que non. La liste des innovations de Mandr{ake,iva} est longue, très longue. Objectivement la liste des "échecs" aussi. C'est ce qui -il me semble- est plus intéressant. Pourquoi ces échecs ?

            Un exemple : le "web applications market" nommé Clic. Premier à le faire, fonctionnel, pas parfait mais agréable. Levée de bouclier des ultra-libristes "bouh ils vont vendre des softs proprio". Levée de bouclier de certains utilisateurs "bouh saynul". Niveau distro : jamais vraiment mis en avant "bouh c'est pas ça qu'on veux". Résultat ? clic abandonné.

            >Non parce que tes histoires de "c'est pas moi qui a commencé, c'est lui", c'est bien beau pour les gamins qui jouent au billes à la récré, mais la réalité, ...
            Si tu lisais un peu ce qu'écrit la communauté d'utilisateurs, tu verrais que depuis longtemps nous ne rejetons pas "la faute" sur quelqu'un d'autre qu'avant tout nous même.
            Et si tu connaissais la communauté d'utilisateurs et leur encadrement, tu verrais que Mandr{ake,iva} à toujours sû motiver ses utilisateurs afin qu'ils deviennent contributeur. S'il y a un coeur à Mandriva, à mon sens il est là : la qualité des contributeurs du noyau dur. Le projet et le nom ne valent que parcequ'ils sont là.

            A moins que tu connaisses très bien mais que tu sois dans le déni afin d'illustrer un propos cinglant ?

            Allez un gentil troll : Debian Stable : elle sert à quoi ?
            • [^] # Re: "départ" ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Un exemple : le "web applications market" nommé Clic. Premier à le faire, fonctionnel, pas parfait mais agréable. Levée de bouclier des ultra-libristes "bouh ils vont vendre des softs proprio". Levée de bouclier de certains utilisateurs "bouh saynul". Niveau distro : jamais vraiment mis en avant "bouh c'est pas ça qu'on veux".

              bizarre cette phrase.

              je connais bien un mandrake clic mais c'est une distro orientée cluster:
              http://www.google.fr/search?hl=fr&q=mandrake%20clic

              Et je connais bien un web app center mandriva, mandriva kiosk
              http://www.google.fr/search?hl=fr&q=mandriva%20kiosk
              mais c'était pas le premier (clic and run chez lindows/linspire puis ubuntu)
              c'était pas fonctionnel (ça avait été fait à la rache en pas longtemps, à contrario du CnR)
              et personne a gueulé dessus à l'extérieur parce que, déjà, tout le monde s'en foutait.

              Par contre, niveau Levée de bouclier de certains utilisateurs "bouh saynul", ils avaient des raisons très justifiées d'être pas content.
              • [^] # Re: "départ" ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Je connais les deux aussi :) Mais ça m'a pas empeché de m'emmeler les pinceaux dans les noms.

                ClickNrun, je l'avais complètement oublié celui-ci. Merci des corrections
                • [^] # Re: "départ" ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Merci des corrections
                  Je serai toujours là pour ça pour toi :)
            • [^] # Re: "départ" ?

              Posté par . Évalué à 6.

              >qu'elle n'a pas su innover techniquement
              Tu peux citer des exemples, ou pas ??


              Tu veux des exemples de non-innovation ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: "départ" ?

                Posté par . Évalué à 2.

                :-) :-)

                "n'a pas su innover techniquement" : une phrase de pipotron.
        • [^] # Re: "départ" ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Abandon de la communauté je ne sais pas. La seule chose que je sache c'est qu'à l'époque il était censé assuré entre autre les relations avec la communauté d'utilisateurs, me semble t il.
          Or je ne l'ai jamais croisé. Ni sur le forum, ni sur irc. C'est toi, Misc, ainsi que d'autres tels Couriousous, Guillomovitch, et bien sûr Baud123, qui avaient guidés avec talent mes premiers pas. (c'est pas du jeté de fleurs, hein, difficile de donner un compliment, difficile de recevoir un compliment).

          Donc, bon, moi je n'ai rien pour ou contre Mr Duval. Je ne l'ai simplement jamais vu aider la communauté utilisateurs à comprendre le fonctionnement de la communauté des contributeurs et in-finé comprendre le fonctionnement de la distribution. Donc voilà, moi ça me fait penser à un vrai gros troll ce truc ("bouh ils ont virés Gael") exactement du même acabit que "mandrake c'est pour les débutants".
  • # Naissance/Amélioration d'une distro orienté KDE ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce qu'il manque au final c'est une distribution grand public orienté KDE (Ubuntu est irrattrapable du coté Gnome et Kubuntu c'est pas encore ça)

    Opensuse, que j'utilise ne me convainc pas totalement (Dépôts multiples, yast)

    KDE était (est ?) plutôt bien packager et intégrer sous Mandriva et la majorité des draktools devenaient inutiles et obsolète.
  • # ce qui me manquera chez Mandriva.

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Premier linux en 2000, -> suse 6.3.
    Puis assez vite, une mandrake7.2. Depuis je les ai soit toutes utilisées (téléchargées) et même un peu contribué au "club" et j'ai acheté un powerpack l'année dernière.

    Entre temps j'ai essayé Debian, Gentoo, Ubuntu etc.
    Je vois que plus haut "L" fustige les outils d'administration et leur interface vieillotte. Pour moi les draktools étaient vraiment bien. DrakX11, drakuser, drakprint... que du bonheur à utiliser. LE gros manque dans les autres distribs.

    Donc les draktools me manqueront. Je passerais sans doutes à la même chose que mes serveurs (éducation nationale) mais je retarderais au maximum.

    Easyurpmi : trop simple d'utilisation... c'est nul. Même pas besoin de console... trop bad.

    Et enfin, ce qui me manquera le plus, car un projet était basé dessus : http://lss-planetarium.ovh.org/
    Mandriva ONE. Le seul liveCD bien complet qui me permettait d'installer un système complet sur clef avec TOUS les drivers proprios pour les cartes graphiques (même proprio) avec de la 3D qui marche out of the box. -oui c'était non libre- mais au moins, quand les gens voulaient un planétarium, ils n'achetaient que l'optique (chère) et on leur filait une clef usb ou une copy (avec dd) de clef usb.

    Pour moi, c'est tout un projet à refaire pour dans 1 an. la mandriva one actuelle pourra tenir encore un an pour le nouveau matos.

    Tout le monde est parti ou presque (misc tu fais quoi du coup ?)... bon vent à tous. Et merci pour cette dizaine d'années sans problèmes majeurs, mise à jour qui foire. (enfin pas trop ;))))) )
    • [^] # Re: ce qui me manquera chez Mandriva.

      Posté par . Évalué à 6.

      Et diskdrake ! (l'interface de partitionnement qui est aussi utilisé pour l'installation de la distribution)

      Je ne compte plus le nombre de fois que j'ai utilisé cet outil pour formater/réparer des clefs USB, des disques ou des PC... notamment la petite option "deviner automatiquement la table des partition" qui m'a permis de ressusciter ma partition /home la fois ou la table avait été massacrée par fdisk.

      Le fait que tous les outils de configuration soient rassemblés au même endroit est aussi très pratique. Je n'ai pas encore trouvé de "centre de configuration" aussi simple d'utilisation et complet dans les autres distrib.

      C'était le point de vue d'un linuxien sous mandriva depuis au moins 7 ans.
      (avec néanmoins quelques alternances avec debian!)

      Bon, si un jour ou apparaît un "debian control center" dans le même style ... je change tout de suite. Mais je pense que ce n'est pas demain la veille.
      • [^] # Re: ce qui me manquera chez Mandriva.

        Posté par . Évalué à 6.

        >la table avait été massacrée par fdisk
        s/par/par mon utilisation de

        +1
        Drakdisk était et est toujours THE outil. Gparted à (à mon goût) une 'ergonomie' plus intuitive (utilisation du menu contextuels, mise en queue des travaux), mais reste en deça en terme d'efficacité dès qu'il y a un "problème". Palimpset est chouette, par contre ;)

        En tout cas, vu l'amarda d'utilisateurs à aimer le "centre de controle", un développeur se lançant dans un projet pour sa distro (port du mcc en qt avec le binding qt-perl) est assuré d'avoir un armada de testeurs et de remontées de bugs !!!!!!
        ;)
        • [^] # Re: ce qui me manquera chez Mandriva.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          >Drakdisk était et est toujours THE outil.

          Je pense que c'est symptomatique de l'échec de Mandriva. Drakdisk a été le premier, le meilleur (comme printerdrak d'ailleurs) mais il ne s'est jamais imposé comme outil de référence, jamais porté sous d'autre distro.
        • [^] # Re: ce qui me manquera chez Mandriva.

          Posté par . Évalué à 1.

          Non non, c'est bien par fdisk et non par mon utilisation de fdisk.
          Il faut dire que j'ai oublié une info importante, c'est qu'à l'époque j'utilisais le fdisk de win98 (aïe!) car j'avais un dual boot à cette époque et le jour où j'ai ré-installé win98 avec plus de 4 partitions, j'ai eu ce résultat.

          Donc oui, je l'ai bien cherché et on peut dire que c'est un problème d'utilisation ;-)
  • # C'est bête quand même...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    quand je vois tous ces parcs informatiques vieillissant sous winXP, je me dis qu'il y a quand même quelques choses à faire...
  • # Suite de conneries

    Posté par . Évalué à -4.

    Mandrake/Mandriva a toujours été une suite de conneries incroyables.
    Moinsez, mais j'avais raison.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.