• # et aussi...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    pour compiler un programme (configure, make,...) avec gcc-2.96 quand gcc3 est par défaut il suffit de taper :
    export CC=/usr/bin/gcc-2.96
    avant de lancer le script de configuration.
    (l'inverse est valable).
    • [^] # Re: et aussi...

      Posté par . Évalué à 1.

      Ceci ne marche pas pour compiler le noyau Linux. CC=gcc est codé en dure dans les Makefile. Dans ce cas, un trucs du style :
      $ cd /usr/bin
      $ mv gcc gcc-2.96
      $ ln -s gcc-2.96 gcc
      OU
      $ ln -s gcc-3.2 gcc

      marche parfaitement.
      • [^] # Re: et aussi...

        Posté par . Évalué à 1.

        ou alors make CC=gcc-2.96 qui n'oblige pas a creer un lien ad-hoc.
  • # gcc 2.96 n'existe pas

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    gcc 2.96 n'est qu'une vaste fumisterie Reddrakienne (cf. http://gcc.gnu.org/gcc-2.96.html(...)).

    gcc 2.96 n'existe pas.
    • [^] # Re: gcc 2.96 n'existe pas

      Posté par . Évalué à 0.

      Pour connaitre les raisons de cette "vaste fumisterie" :
      http://www.redhat.com/advice/speaks_gcc.html(...)

      Faut comprendre que RH ne pouvait pas appeler leur compilo gcc-2.95 car incompatible avec gcc-2.95, ni gcc-3.0 car incompatible avec gcc-3.0 même s'il reprend 95 % de gcc 3.0.
      RedHat savant que la version 3.0 suivrait la 2.95, il ont choisi de nommer leur compilo gcc-2.96.
      Le choix de RedHat était un peu indélicat, c'est vrai. Mais traiter leur travail de "vaste fumisterie" alors que RedHat est le plus gros contributeur à gcc est au moins aussi indélicat.
      • [^] # Re: gcc 2.96 n'existe pas

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Et puis il n'y a pas que redhat.

        joss@merulo:~$ cat /etc/debian_version
        testing/unstable
        joss@merulo:~$ gcc --version
        2.96
        • [^] # Re: gcc 2.96 n'existe pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          D'autant que l'auteur de la page donnée en lien est l'ensemble de personnes suivant :

          * Per Bothner (Brainfood Inc)
          * Joe Buck (Synopsys)
          * David Edelsohn (IBM)
          * Kaveh R. Ghazi
          * Torbjorn Granlund (Swox AB)
          * Jeffrey A. Law (Red Hat)
          * Marc Lehmann (Technische Universität Karlsruhe)
          * Jason Merrill (Red Hat)
          * David Miller (Red Hat)
          * Mark Mitchell (CodeSourcery)
          * Toon Moene (Koninklijk Nederlands Meteorologisch Instituut)
          * Gerald Pfeifer (Vienna University of Technology)
          * Joel Sherrill (OAR Corporation)
          * Jim Wilson (Red Hat)

          On remarquera dans ce comité l'entreprise la plus représentée...
    • [^] # Re: gcc 2.96 n'existe pas

      Posté par . Évalué à 1.

      quand je pense que j'ai eu une une redhat pour mon premier linux il y a un peu plus de 2 ans et que j'arrivais pas à compiler videolan et d'autres... ça m'enervais gggrrrrrrrrr. quand j'ai installé gcc 2.95 juste pour voir plusieurs mois après, ça a tout changé... franchement ça a de quoi décourager les nouveaux utilisateurs.
  • # update-alternatives

    Posté par . Évalué à 1.

    le "plus propre" est d utiliser les alternatives

    update-alternatives --config gcc
    • [^] # Re: update-alternatives

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Question d'un ignorant:

      C'est pas spécifique a Debian, ça ?
      • [^] # Re: update-alternatives

        Posté par . Évalué à 1.

        Réponse d'un ignorant:
        non

        $ cat /etc/mandrake-release
        Mandrake Linux release 9.2 (Cooker) for i586
        # which update-alternatives
        /usr/sbin/update-alternatives

        En effet, c'est plus "propre" d'utiliser update-alternatives mais c'est surtout plus sûr, surtout quand on n'a pas envie de regarder les Makefile de tout ce qu'on compile ;)
  • # Re: Comment choisir le gcc qu'il vous faut!

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    bof, c'est valable sur a peu pres toutes les distributions, meme mon LFS... y'a pas que Mandrake dans la vie...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.