Forum général.cherche-matériel Conseil pour souris solide et confortable

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
0
28
mar.
2020

Voilà, je travaille actuellement avec une souris sans fil basique, une Logitech M175, qui fonctionnait bien mais dont le clic droit montre des signes de faiblesse (même après nettoyage). Je pense qu'elle commence simplement à être usée vu que ja possède depuis quelques années.
En achetant mon PC actuel d'occasion, le vendeur m'a fourni une souris Logitech M705 qui s'allume mais ne fonctionne pas (alors qu'elle ne montre que peu de signes d'usure). JE comptais remplacer la M175 par la M705 mais c'est peine perdue.
Je pars donc en quête d'une souris sans fil de qualité dont la compatibilité avec Linux (Fedora) est bonne.

L'idéal serait de disposer d'un trackball ou de bonnes touches de défilement sur la souris elle-même, sans qu'il y en ai trop non plus.

Je suis conscient que le budget ne sera pas d'entrée de gamme mais si je pouvais éviter de mettre plus de 60-70 € dedans ce serait bien.

J'ai donc besoin de vos conseils s'il vous plaît !

Merci d'avance pour vos suggestions !

  • # Fer à souder

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Si tu as un fer à souder à la maison, tu peux essayer de remplacer le contacteur de la M175 par un de la M705 si ils sont de même type. C'est un peu délicat, mais vu qu'a priori les souris sont déjà prêtes pour la benne autant essayer… Récupère un contacteur droit, normalement c'est le moins utilisé (sauf sur ta M175 apparemment).

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # mauvais clic, changer clic

    Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

    Si tu es pleinement satisfait de ton ancienne souris, tu n'as nullement besoin d'en changer.
    Le problème que tu as ne nécessite qu'un remplacement d'interrupteur.
    Ouvre la souris et procure-toi un modèle similaire de micro-rupteur en l'achetant ou en transplantant le composant depuis une autre souris comme la M705.
    Ça nécessite évidemment un peu de matériel de soudure mais ce n'est pas une opération compliquée et l'investissement devient vite rentable tout en étant assez minime (un set de tournevis à embouts, un multimètre, un fer avec controle de température compatible pointe T12 du type TS-100 ou clone de station Hakko ainsi que quelques autres accessoires on peut s'en sortir pour une grosse cinquantaine d'euros).

    • [^] # Re: mauvais clic, changer clic

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Alors là, j'ai appris un truc (bon je n'ai que des souris bas de gamme, mais ça vaut le coup d'essayer dessus justement).

      Merci.

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: mauvais clic, changer clic

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        De rien :)

        Oui justement des souris bas de gamme c'est parfait pour se faire la main car comme pour tout au début on galère et on va abimer du circuit imprimé, en particulier si on a du mauvais matériel.

  • # Sans hésiter

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 28/03/20 à 12:40.

    Trackball

    J'en ai un qui date de 20 ans environ (bon, là, il commence à montrer des signes de fatigue).

    Je ne me suis jamais senti plus au confortable avec son ergonimie ! C'est juste génial si on n'a pas besoin de grosse précision.

    Après, bon, faut faire des choix prix/qualité/honneur.

    Le mien vient de chez microsoft (mais y'a 10 ans déjà, à force d'usage, on ne voyait quasi plus la marque sur le produit).

    Un truc intéressant aussi mais ça c'est juste une parenthèse, c'est que les "gens" utilisent pas ton ordi : ils bougent un peu le bousin comme une souris, ça marche pas, damned. Tu leur dis c'est comme une souris, mais à l'envers, utilise ton pouce, c'est encore compliqué.

    Bref, mon ordi fixe est en général utilisé que par moi :)

    Faut juste oublier le FPS, le graphisme. Le reste se fait très bien.

    • [^] # Re: Sans hésiter

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Je réponds sur ce message que j'avais lu comme les autres. J'avais pensé au trackball aussi et j'ai fini par trouver un Logitech M570 en le commandant au Royaume-Uni (sur eBay) à environ moitié prix du prix de vente en France (de 90 € sur le site du constructeur). Si j'ai bien compris elle provient d'un lot de gros pour entreprises revendu au détail.

      Il me faudra un temps d'habituation mais j'ai compris assez vite. J'espère pouvoir programmer les boutons « Précédent » et « Suivant » afin de d'avoir une fonctionnalité du type « Début de page » et « Fin de page » si c'est possible.

      J'ai noté deux défauts : la molette de défilement est bruyante (on entend le cliquetis) et la vitesse de défilement est lente malgré le réglage dans les paramètres de Gnome.

      J'ai pu configurer la M705 entre deux mais je ne l'aime pas.

      Merci encore à tout le monde.

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Alors, pour le bricolage, j'ai du matériel de soudure basique (sans température affichée) et une boîte de tournevis pour matériel électronique (de chez Aliexpress et qui semble de bonne qualité).
    Reste que la souris semble se démonter difficilement. On dirait qu'il y a deux pseudo vis à fente très longue et pru profonde, que je peux tenter d'ouvrir.

    Un autre souci est qu'en cette période de confinement, je n'ai pas intérêt à me planter.

    Quant au trackball, j'y avais pensé mais les prix ont l'air élevés, plutôt vers 80-100 €, non ? Après, je peux aussi acheter le trackball une fois le confinement terminé et réparer la M175 afin de la garder en réserve.

    Sinon j'utilise des batteries NiMH pour l'alimenter. Est-ce que ça pourrait poser problème ? Je préfère cette solution là aux très chères piles.

    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 28/03/20 à 17:52.

      j'ai du matériel de soudure basique (sans température affichée)

      C'est ce genre de matériel qui est à proscrire pour l'électronique, en particulier pour déssouder des composants. La température de ces fers monte trop haut et souvent l'élément de chauffe n'est pas assez puissant pour de grosses pièces ou pistes qui ont une forte absorption thermique, du coup on laisse trop longtemps chauffer et les pistes de cuivre finissent par se décoller.
      La température excessive a aussi tendance à oxyder plus rapidement la panne (d'autant plus si elle n'est pas de bonne qualité) et le transfert thermique s'en trouve d'autant plus ralenti.

      Pour le prix modique d'un appareil comme le Quicko T12-942, il ne faut pas se priver.

      On dirait qu'il y a deux pseudo vis à fente très longue et pru profonde, que je peux tenter d'ouvrir.

      oui selon le fabricant l'empreinte ou la profondeur du puit dans laquelle vient se loger la vis peut être une sacrée nuisance.
      Si ça résiste encore malgré le retrait de ces vis, regarde si une autre ne serait pas cachée sous une étiquette ou l'un des pads en Téflon. Si ce n'est pas le cas, c'est qu'en supplément le boitier est clipsé.

      Sinon j'utilise des batteries NiMH pour l'alimenter. Est-ce que ça pourrait poser problème ? Je préfère cette solution là aux très chères piles.

      Effectivement, une pile alcaline neuve d'un seul élément délivre une tension d'environ 1.5V tandis qu'un accu Ni-MH du même ordre ne se chargera pas à plus de 1.2V
      Cette différence augmente drastiquement au fur et à mesure qu'on ajoute des éléments en série et peut poser problème dans certains mauvais designs qui réclament une tension de fonctionnement importante. Dans ce genre d'appareils pénibles, il est parfois possible de bricoler pour y adapter une batterie ou un accu LiFePo4 mais ça implique de s'équiper d'un nouveau chargeur prenant en charge cette chimie.

      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Merci pour le conseil. J'ai mis ce poste dans mes affaires à suivre sur eBay puis j'achèterai ça une fois tout ça fini.

        Pour l'usage des batteries, je trouve ça idiot de devoir mettre des piles dans les appareils, voire même que ces piles soient en vente pour autre chose que des appareils de mesure. D'un point de vue écologique et financier, il n'y a pas photo…

        Le coup des vis cachées sous des caches en caoutchouc, il y en a sur mon PC actuel, un Asus Zenbook donc je vois le truc.

        Dans tous les cas, ça me fera faire un peu de bricolage.

        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          Merci pour le conseil. J'ai mis ce poste dans mes affaires à suivre sur eBay puis j'achèterai ça une fois tout ça fini.

          Note qu'il est nécessaire de lui ajouter une alimentation capable de fournir entre 16 et 24V en 3A, comme l'alim d'un PC portable un peu costaud. Sinon il y a aussi d'autres modèles tout-en-un un peu plus chers mais j'avoue que le modulaire a ma préférence autant pour le côté récup que pour le côté KISS de pouvoir y connecter d'autres accessoires DC/DC comme une petite alimentation de labo à courant limité.

          Aussi il serait judicieux de relier la panne à la terre pour éviter les décharges électrostatiques sur les nombreux composants à base de semi-conducteurs (en passant, ce que j'impliquais dans les accessoires de base c'est entre autres choses un tapis et un bracelet anti-statique : ça évite la casse à peu de frais). La prise du fer possède bien une broche de mise à la terre mais contrairement à un TS100, la station ne la ressort pas avec une fiche sur le boitier et il faudra donc bricoler l'intérieur de l'appareil ou, de manière plus roots, connecter la terre directement depuis la panne avec une pince croco ou un œillet coincé par la bague de serrage (attention à la chaleur du fer pour les gaines en plastique du fil utilisé).
          Ce genre d'oubli arrive régulièrement, même sur des produits de grande marque ou ayant une prise secteur à trois broches. À ce tarif d'entrée de gamme c'est donc pardonnable, sur une station Weller ça devient totalement inadmissible.

          Pour l'usage des batteries, je trouve ça idiot de devoir mettre des piles dans les appareils, voire même que ces piles soient en vente pour autre chose que des appareils de mesure. D'un point de vue écologique et financier, il n'y a pas photo…

          Même dans les appareils de mesure ce n'est pas toujours justifié. L'isolation galvanique, les propriétés d'alimentation flottante et de tension ultra lisse ne sont pas forcément nécessaires et la durée de vie est parfois ridicule.
          J'ai d'ailleurs pour projet après la tempête actuelle de faire un boitier me permettant de substituer les piles 9V de mes multimètres et LCR-mètre en utilisant un petit convertisseur boost conçu spécialement pour les accus Li-ion (qui surveille la tension d'entrée et qui coupe à 3V pour éviter la décharge profonde).

        • [^] # Re: Merci

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Autre outil très utile: une pompe à dessouder ou de la tresse à dessouder. Ça te permet de retirer la soudure pour démonter le composant à remplacer.

          Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

          • [^] # Re: Merci

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            oui pareil ça fait partie des accessoires que je n'ai pas explicité, faire sans c'est peine perdue. On peut utiliser l'un ou l'autre mais perso j'utilise les deux pour déssouder des composants traversants, en commençant avec la pompe pour retirer le plus gros, puis en fignolant avec la tresse.
            Cette dernière est incontournable car elle permet aussi de nettoyer les îlots pour les CMS, mais vu le prix modique d'une pompe autant l'ajouter dans son attirail.

            Du coup pour être explicite, en accessoires de soudure je pense qu'il est bon de commencer avec :

            • de la bonne soudure. On en utilise généralement pas beaucoup, il vaut donc mieux privilégier la facilité d'usage en ayant deux petites bobines de différent diamètres de fil et tant qu'à faire investir dans de l'alliage étain-plomb-argent (BMJ, fabricant français, en fait de la très bonne).
            • du flux. La collophane (rosin en anglais) fait très bien le boulot. Attention ça vieilli donc inutile d'en prendre beaucoup.
            • de l'alcool isopropylique (isopropanol) pour nettoyer les restes de flux. Au pire, l'alcool à brûler peut dépanner. On peut aussi ajouter l'acétone et une vieille brosse à dent pour nettoyer un circuit dont un condensateur électrolytique aurait coulé.
            • une éponge pour nettoyer les pannes. éponge naturelle humidifiée ou une paille de laiton, au choix. Surtout pas de paille de fer, ça va bousiller le plaquage de la panne.
            • au moins une panne à bout large, peut importe la forme. Les pannes coniques très pointues qui sont habituellement fournies ne conviennent pas à beaucoup de cas d'usage, même sur les CMS.
            • de la tresse à déssouder. La tresse pré-étammé est plus facile d'utilisation mais bien plus chère et part plus rapidement. La tresse nue demandera souvent d'ajouter du flux.
            • une pompe à déssouder. Les modèles plus gros auront une meilleure aspiration mais à terme il sera plus tentant de passer directement à un pistolet à déssouder avec élément de chauffe et pompe électrique.
            • un jeu de pinces : une pince brucelle à bords plats pour attraper les petits composants (une vieille pince à épiler peut faire l'affaire), une pince coupante et une pince plate pour éviter de fragiliser la connexion au ras du corps du composant quand on doit plier ses pattes. On pourra aussi ajouter une pince à dénuder.

            Niveau sécurité pour soi et pour les composants (à la discrétion de chacun) :

            • un support de fer bien stable
            • un tapis et un bracelet antistatique avec une prise de terre
            • des sachets antistatiques noirs ou foncés (pas ceux de couleur rose qu'on nous fourni encore trop souvent en achetant des composants et des circuits)
            • un petit extracteur de fumée (en gros c'est un ventilateur avec un filtre, ça peut se fabriquer aisément)
            • un lot de gaines thermorétractables de différents diamètres
            • une alimentation avec limitation de courant (un petit circuit à base de LM317 me semble un bon point de départ)

            Niveau confort on voudra souvent ajouter :

            • une troisième main (je ne trolle pas, c'est le nom de l'outil) pour éviter de galérer à tenir le circuit ou éviter de se brûler les doigts quand on veut souder deux fils.
            • une loupe (parfois incluse sur la troisième main ou intégrée dans une lampe-loupe).

            J'ai essayé de rester général (donc pas de pince à sertir ou d'outil d'usinage) mais j'oublie certainement des choses.
            Pour la fourniture en petits composants à avoir sous le coude, je conseille cette vidéo Youtube de la chaine Électro-Bidouilleur.

  • # Logitech M185

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Comme le dit le titre, j'utilise une logitech M185 depuis quelques années. Assez petite (je n'aime pas les grosses souris, mais les goûts et les couleurs, la notion de confortable est aussi assez relative d'une personne à l'autre), et fiable puisque aucun problème avec, alors que je l'utilise beaucoup.

    Outre son faible coût (en gros 15 euros), elle a surtout un super avantage : elle n'utilise qu'une pile AA qui dure longtemps, très longtemps… un an, voire plus, en gros usage. Pourquoi, je ne sais pas, je crois que c'est la led qui n'émet pas de lumière visible.

    Bref, si la M175 t'allait bien, ça ne te changera pas beaucoup, même forme, en fait je ne vois pas trop la différence dans les caractéristiques.

    Si elle venait à mourir (on n'est jamais à l'abri d'une mauvaise chute), vu le prix je reprendrai la même.

    • [^] # Re: Logitech M185

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Merci.

      La M175 est un peu petite pour moi, à l'usage. Il est clair par contre qu'elle est peu chère, solide et consomme peu. La LED doit émettre dans l'infrarouge.

      La M705 est à la bonne taille pour ma main, peut-être un poil trop haute mais je l'ai bien en main. Et en pratique, moins la main bouge mieux c'est.

      D'autre part, là j'utilise plus le touchpad du PC portable et je n'ai jamais réussi à m'y habituer

      Je pense aller vers un trackpad, reste à voir lequel.

      • [^] # Re: Logitech M185

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

        Oui, les M175 et M185 sont un peu petites, moi ça me va bien, pourtant j'ai des grandes mains, sans doute parce qu'elle n'est pas vraiment dans ma main, je la manipule du bout des doigts, mais le confort est vraiment une affaire personnelle, chacun doit trouver sa chacune.

        Le touchpad est le pire des dispositifs de pointage, je ne l'utilise que quand je n'ai pas le choix.
        Sur les IBM et lenovo, il y a le fameux "clitoris" (rouge chez ibm, bleu sur certains Dell) placé au milieu du clavier, plus pratique, plus rapide et plus précis que le touchpad quand on a pris l'habitude, mais quand même moins bien qu'une vraie souris. Je trouve que sur les Dell ça ne répond pas aussi bien, mais c'est peut-être une trop grande habitude des ibm. Dommage que les touchpads n'aient pas tous été remplacés par ce truc qui doit sûrement avoir un nom plus consensuel que celui que j'ai entendu.

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -3 (+0/-4). Dernière modification le 30/03/20 à 14:06.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.