Article sur SCO dans The Economist

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
3
sept.
2003
Justice
Un article de The Economist présente Darl Mc Bride, le PDG de SCO, comme un espèce de fou illuminé lancé dans une croisade contre ceux qu'il apparente à des communistes new-age.

Le magazine conclut logiquement que, en l'état actuel des choses, il n'y aura aucun impact légal sur Linux. En revanche, il y aura certainement un impact en terme d'image puisque ce gigantesque FUD ne peut avoir d'autres effets que de décourager les entreprises de se tourner vers des solutions libres. L'article indique que certains cabinets conseillent déjà à leurs clients de ne pas utiliser de solutions Linux avant d'en savoir plus sur le fond de la poursuite de SCO. Il serait intéressant de vérifier ce point.

Ajoutons que, selon The Economist, c'est Microsoft qui est le rival de Linux aujourd'hui et non plus l'inverse... intéressant changement dialectique :)

Finalement l'article termine en se demandant si Mc Bride va simplement ouvrir une parenthèse de l'histoire ou s'il risque de mettre fin à l'aventure Linux... Visiblement c'est plutôt la première solution à laquelle se réfèrent ici les auteurs.

Aller plus loin

  • # Re: Article sur SCO dans The Economist²

    Posté par . Évalué à 8.

    À priori cela va dans le sens de la plainte de RedHat puisqu'il confirme le côté diffamatoire de la chose, reste plus qu'à attendre la réponse de la justice américaine.
    • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist²

      Posté par . Évalué à 5.

      Bien sur et c'est aussi pour ca que Suse a pu obtenir des mesures de référé pour que ce FUD cesse. C'est ce que devrait faire des entreprises françaises comme Mandrake... mais le LL en France... c'est pas la même chose...
      • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist²

        Posté par . Évalué à 5.

        Ce qui presente l'avantage qu'aucune entreprise française n'a du entendre les facéties de Mc Bride avant les contre-arguments qui les suivaient... c'est peut-être pas plus mal :-)
        • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist²

          Posté par . Évalué à 4.

          Ca a donné quand même peur à certaines entreprises, et il y a un mélange un peu bizarre, parfois : un informaticien étranger à la cause des logiciels libres m'a dit qu'il avait lu que IBM cherchait des noises à Linux...
          Du FUD et de la déformation, c'est jamais bon!
          • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist²

            Posté par . Évalué à 3.

            > un informaticien étranger à la cause des logiciels
            > libres m'a dit qu'il avait lu que IBM cherchait des
            > noises à Linux...

            Encore mieux : «Microsoft chercher à prendre le contrôle de Linux» (rapport à la licence qu'ils ont prises chez SCO et aux revendications de SCO).

            Là j'étais franchement mort de rire... Mais j'ai quand même eu la charité de lui de conseiller de remplacer hardware.fr par LinuxFR.org et/ou fr.comp.os.linux.*...

            Aurélien.
      • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist²

        Posté par . Évalué à 1.

        tu confondrais pas suse et linuxtag ?
    • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist²

      Posté par . Évalué à 1.

      Aux Etats-Unis ça peut encore durée, en Allemagne ils ont pris une décision :
      http://linuxfr.org/2003/09/02/13816.html(...)
  • #

    Posté par . Évalué à 9.

    Excellent article, avec un humour dévastateur !

    J'aime particulièrement cette phrase :
    It has not gone unnoticed that Microsoft is one of the few companies that has actually paid SCO for a Linux licence, even though Microsoft has no use for one.

    Comme dans tout bon roman policier, il suffit de chercher à qui profite le crime ! Si SCO cherche à etre racheté, ce n'est pas par IBM...
  • # Re: Article sur SCO dans The Economist

    Posté par . Évalué à -10.

    une idee a la con.

    pourquoi ne pas poster une tonne de mail sur le site de sco.com?
    • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      pourquoi ne pas poster une tonne de mail sur le site de sco.com?

      Réponse à la con :

      Parce que nous ne sommes pas des spammeurs...

      Plus serieusement, cela ne ferait que coller aux Linuxiens l'image d'une bande de dangeureux instables qui ne pensent qu'à mettre Internet sur le genoux à grand coup de saturation de bande passante...
      • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist

        Posté par . Évalué à 3.

        et surtout ça ferait comme avec le deni de service sur www.sco.com, si SCO déclare qu'il est une victime, on va pas en faire une victime, on sera pas gagnant dans l'histoire...
    • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist

      Posté par . Évalué à 5.

      une idee a la con.

      pourquoi ne pas poster une tonne de mail sur le site de sco.com?


      Parce que c'est une idée à la con, voilà pourquoi.
  • # Re: Article sur SCO dans The Economist

    Posté par . Évalué à -2.

    Pour moi c'est une campagne financée et orchestrée par M***S**T dont la vision stratégique est claire : ils considèrent que l'engouement pour NUX vient de la conjoncture difficile donc ils font tout ce qu'ils peuvent pour ralentir son developpement sachant que d'ici un an ou 2 le secteur aura redemarré et les entreprises moins regardante sur leurs budgets informatiques.

    Pour ce qui est du procès contre IBM, les chances de succès sont pratiquement nulles en tout cas sur les informations qui sont connus à ce jour. Je trouve quand même ironique que l'entreprise qui a inventée le FUD en soit la victime 30 ans après, ça leur apprendra ...

    L'impact sur les entreprises : en europe à ma connaissance, tout le monde s'en br**le assez lourdement et au USA c'est la sacro sainte peur du procès mais ça serait la même chose avec un PQ ou une savonette brevetée, ni plus ni moins c'est les states un pays de grands malades de la tête dès qu'on parle $.
    • [^] # Re: Article sur SCO dans The Economist

      Posté par . Évalué à -2.

      Pour moi c'est une campagne financée et orchestrée par M***S**T dont la vision stratégique est claire : ils considèrent que l'engouement pour NUX vient de la conjoncture difficile donc ils font tout ce qu'ils peuvent pour ralentir son developpement sachant que d'ici un an ou 2 le secteur aura redemarré et les entreprises moins regardante sur leurs budgets informatiques.


      Il n'y a pas si longtemps (tout est relatif), Microsoft jurait que le multimédia ne servait à rien. Puis, un jour, ils ont racheté des petites boîtes florissantes dans le multimédia.

      Il y a encore moins longtemps, Microsoft jurait qu'internet ne servait à rien. Puis, un jour, ils ont racheté Mosaic, en ont fait Internet Explorer. On connait la suite ...

      Jusqu'à récemment, Microsoft jurait que GNU/Linux n'était pas une menace pour eux ni intéressant. Puis, un jour, ils ont acheté une licence que SCO clamait détenir haut et fort. Ensuite, ils ont attendu que le secteur informatique soit bien effrayé par ce prétendu problème de licence (c'est quand même bizarre qu'on promet un procès long, que SCO traine quand on lui demande de fournir des preuves et que la conjoncture pourrait revenir dans 1 ou 2 ans). Quand tout s'est éclairci économiquement, on a vu apparaître sur le marché "Microsoft (SCO) Linux, 100% patent-problems-free".

      A ce moment du récit, j'hésite entre 2 scénarios :
      - Microsoft ne fait pas payer MS-SCO-Linux (un peu comme IE, Media Player, ...), juste pour s'imposer (et, bien sûr, faire le blé sur MS-Office pour MS-SCO-Linux, incompatible avec tout autre distribution GNU/Linux) ;
      - Microsoft fait payer son MS-SCO-Linux parce que, pour être en règle avec les brevets, c'est encore l'utilisateur final qui paie.
  • # Re: Article sur SCO dans The Economist

    Posté par . Évalué à 2.

    "L'article indique que certains cabinets conseillent déjà à leurs clients de ne pas utiliser de solutions Linux avant d'en savoir plus sur le fond de la poursuite de SCO. Il serait intéressant de vérifier ce point. "

    J'ai vu plusieurs articles de consultants américains dont la position était en gros "Si vous êtes déjà sous Linux, ne paniquez pas, mais si vous envisagez une migration attendez que les choses s'éclaircissent avant de bouger".

    Ca avait l'air d'être le consensus vers Juin.
  • # Re: Article sur SCO dans The Economist

    Posté par . Évalué à 6.

    http://fr.news.yahoo.com/030904/34/3dpdz.html(...)

    Ce genre d'article fait froid dans le dos. En gros le FUD commence à bien marcher ! Il faut absolument que qqun fasse comme Allemagne en France, pour que SCO arrète ces diffamations. Il faut l'attaquer en justice genre en référer pour qu'il montre des preuves imédiates car selon yahoo le préjudice est bien réelle finalement ... contre Linux.

    "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.