Bruce Perens appelle les développeurs d'OpenOffice.org à ne plus fournir de code à Sun

Posté par . Modéré par rootix.
Tags :
0
28
sept.
2004
Presse
Bruce Perens, directeur exécutif du Desktop Linux Consortium, appelle les développeurs contributeurs au projet Open Office à ne plus fournir de code à Sun, mais à en conserver le copyright en nom propre et à le mettre sous licence GPL uniquement.

Cet appel fait suite à l'accord passé entre Microsoft et Sun au mois d'avril, accord resté jusqu'à présent secret et révélé récemment dans le cadre du rapport annuel de Sun devant la Securities and Exchange Commision (équivalent de l'Autorité des Marchés Financiers en France).

Cet accord de licence croisé stipule noir sur blanc (au paragraphe IV) que celui-ci ne s'applique qu'aux produits propriétaires de Sun (en particulier Star Office) et non à sa version libre Open Office, qui est spécifiquement exclue de l'accord. De son côté, Sun affirme que rien n'est changé dans la protection offerte aux utilisateurs d'Open Office.

Cet accord illustre l'ambiguïté de la position de Sun, à la fois partenaire de circonstance de Microsoft face à IBM et contributeur principal d'Open Office, vis à vis du logiciel libre. Le texte de l'accord signé entre Microsoft et Sun est sans ambiguïté quant au statut d'Open Office, qui est bien spécifiquement exclu de l'accord :

IV. PROVISIONS RELATING TO OPEN OFFICE

1. Notwithstanding the other provisions of this Agreement, with respect solely to the product developed by Sun and generally known as Open Office, the Covenants of Section II above and the Releases of Section III above shall apply fully to Sun but shall not apply to Authorized Licensees of Open Office or any other third party. Accordingly, Microsoft shall not be foreclosed by this Agreement from seeking damages from Authorized Licensees of Open Office for copies of Open Office made or acquired prior to the Effective Date of this Agreement. Nor shall Microsoft be foreclosed from seeking any damages from Sun, its Affiliates, Authorized Licensees or any third party for any copies of Open Office made or deployed by a User after the Effective Date.

Aller plus loin

  • # Incompatibilité de licence?

    Posté par . Évalué à 7.

    Je ne comprends pas trop... Quelle partie d'OOo est sous SISSL et laquelle est actuellement sous GPL? En un mot, que reste-t-il d'OOo si on passe au tout GPL? Les licences s'excluent-elles mutuellement ou sont-elles compatibles? Se déconnecter de Sun malgré leur coup de pute, n'est-ce pas l'assurance que Microsoft fera jouer ses brevets, n'ayant plus rien à préserver dans l'affaire?
    • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

      Posté par . Évalué à 10.

      Je me demande, il est ou le coup de pute de Sun ici ?

      OO est plus vulnerable qu'avant ? Non.

      Avant : Sun et OO etaient susceptible d'etre poursuivis

      Maintenant : Seul OO est susceptible d'etre poursuivi

      Je vois vraiment pas ce que ca change pour OO ce contrat, seul Sun est concerne, OO lui ne voit aucun changement.
      • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

        Posté par . Évalué à 10.

        Certes, mais c'est pas tres classe de sortir un parapluie pour se proteger soi-meme en laissant a decouvert ses collaborateurs.
        • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

          Posté par . Évalué à 10.

          T'aurais ete a la place de Sun t'aurais fait quoi ?

          Sun est dans les chiffres rouges depuis 3 ans, leurs parts de marche fondent comme neige au soleil, et voila qu'un accord avec MS peut leur rapporter plus d'un milliard, tu crois qu'ils allaient bloquer les negociations pour essayer de proteger un projet qu'ils ne dirigent meme pas ?

          OpenOffice ce ne sont pas les collaborateurs de Sun, c'est un projet qui a pu naitre car Sun a ete assez sympa pour le permettre. Sans Sun OpenOffice n'existerait _pas_ et vous seriez tous a essayer de comparer MS Office avec KOffice et vous plaindre du fait qu'aucune suite office libre ne fait le poids.

          Alors non content que Sun ait offert a la communaute libre ce qui est un de ses plus gros atouts, vous voulez aussi qu'ils se foutent dans la merde pour le proteger ?

          Moi j'appelle ca vouloir le beurre et l'argent du beurre. Sun a deja donne beaucoup, critiquer Sun car il n'en fait pas plus alors qu'il est dans une situation precaire je trouves ca tres deplace.
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à 10.

            Sun tire profit de OpenOffice pour sa version propriétaire StarOffice qui lui apporte des revenus. Des contributeurs qui travaillent bénévolement sur OpenOffice apprennent un jour que Sun - qui tire profit de leurs travaux - protège sa version propriétaire mais pas OpenOffice de laquelle elle découle : je pense que c'est surtout ça le problème, et je comprends aisément que ça ne plaise pas.

            Après que Sun n'ai pas une santé financière excellente, c'est un problème qu'on laissera entre les mains de l'économie de marché : soit tu es crédible dans ce que tu proposes, soit tu ne l'es pas. Dans tout les cas, le monde du Logiciel Libre défend sa philosophie du Libre et non pas la santé financière d'une société qui fait du propriétaire et qui s'apprêterait à attaquer Linux malgré qu'elle en tire aussi profit sur plusieurs plan [1][2].

            [1] http://comment.zdnet.co.uk/0,39020505,39167442,00.htm(...)
            [2]http://www.groklaw.net/article.php?story=20040922062515568(...)

            « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par . Évalué à 8.

              Sun tire profit de OpenOffice pour sa version propriétaire StarOffice qui lui apporte des revenus. Des contributeurs qui travaillent bénévolement sur OpenOffice apprennent un jour que Sun - qui tire profit de leurs travaux - protège sa version propriétaire mais pas OpenOffice de laquelle elle découle : je pense que c'est surtout ça le problème, et je comprends aisément que ça ne plaise pas.

              C'est un point de vue, quelle est la part du code qui vient de Sun, et quelle est la part de code qui vient d'autres contributeurs ?

              Je suis pas sur que Sun ait profite du libre plus qu'il n'a donne. Ces contributeurs ils ont eux aussi profite de l'apport de Sun, ils ne seraient certainement jamais arrive aussi vite a un produit pareil sans Sun.

              Ensuite le fait que StarOffice est protege et pas OpenOffice, ben desole mais je ne vois pas pourquoi qqe chose qui ne change absolument rien au statut de OpenOffice devrait changer quoi que ce soit quand aux relations entre Sun et OpenOffice.
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à -4.

                tu defends Sun maintenant ?
                la clause est inutile et je ne vois pas a quoi elle sert puisque microsoft a dit recemment qu'il avait des brevets dans un but défensif (mon oeil).
                Le problème est que la clause de non agréssion mutuelle suffit a proteger Sun ,tu rajoutes la clause inutile et cela ne change rien sur la protection de Sun.
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je defends n'importe qui qui selon moi subit un lynchage non justifie, Sun ou autre.

                  Quand a la clause, si tu lisais des contrats plus souvent, tu verrais que des clauses qui te semblent a toi evidentes et non necessaires sont toujours presentes. C'est a ca que sont payes les avocats, a faire en sorte que le contrat soit en beton arme histoire d'etre pret a tout en cas de pepin. Cette clause n'a absolument rien d'exceptionnel ou d'anormal.
                  • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                    Posté par . Évalué à -4.

                    en cas de pepin ?
                    quel pepin ? la je vois pas ?
                    tu peux preciser au moins le début d'un commencement de truc qui pourrait être un pépin ?
                  • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                    Posté par . Évalué à -7.

                    tu ne defends que microsoft
                    accords microsoft-sco
                    tu nous demandait pourquoi on n'attaquait pas sun qui a un accord a vec Sco ( mais antérieur a ce qu tu sais)
                    la tu defends Sun
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 5.

                Peanuts ... Staroffice a été développé par Stardivision GbmH. Staroffice était multi plate-formes (Win, OS/2, nix, Mac), et gratuit pour un utilisation personnelle. Sun a d'abord passé un accord avec Stardivision pour fournir une suite à ce pauvre Solaris qui en avait bien besoin: http://www.sun.com/smi/Press/sunflash/1998-11/sunflash.981102.6.htm(...)

                Puis Sun a racheté Stardivision (http://old.lwn.net/1999/0902/press.php3(...) ), et fait "don" du source (pas tout pour cause de licenses) à la communauté libre qui continue de le développer.

                Donc en ce qui concerne le code, l'apport de Sun n'est pas essentiel.
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Sans Sun le code de StarOffice n'aurait pas ete ouvert, donc si, l'apport de Sun a ete essentiel.
                  • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Et alors ? T'as encore enfoncé une porte ouverte ...

                    Red Hat a acheté lvm2 à 30 millions de $ et mis le code sous GPL.
                    Sachant que stardivision à couté 73 million à SUN, l'effort de Red Hat a été beaucoup plus important (comparativement à sa taille).

                    Es-ce que ça justifie que Red Hat fasse du propriétaire ou passe un accord ($$) avec MS pour tourpiller lvm2 (ou sauvegarder lvm2_proprio (qui n'existe pas)).?
                    Sans Ximian, evolution n'existerait pas.
                    Sans SuSE, alsa n'existerait pas.
                    Sans Trolltech, Qt sous GPL n'existerait pas.
                    Sans MySQL AB il n'y aurai pas Mysql sous GPL.
                    etc
                    Des exemples comme ça il y a en a plein. Ça ne rend pas ces société intouchables. Si elles font quelque chose qui attaque le logiciel libre, elles seront "dénoncées" et critiquées. C'est absolument normal. Faire un peu de logiciel libre, n'est pas un passe droit.

                    Arrêtons de mettre SUN sur un pied d'estale, et car ils parraissent "gentils" ils faudrait tout leur pardonner.
                    • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Sachant que stardivision à couté 73 million à SUN, l'effort de Red Hat a été beaucoup plus important (comparativement à sa taille).

                      Es-ce que ça justifie que Red Hat fasse du propriétaire ou passe un accord ($$) avec MS pour tourpiller lvm2 (ou sauvegarder lvm2_proprio (qui n'existe pas)).?


                      Pour la 2553eme fois, montres moi _ou_ est-ce que Sun fait quoi que ce soit au detriment d'OpenOffice dans ce contrat.

                      T'arretes pas de hurler que Sun sont des pourris, j'attends toujours de voir ce que Sun a fait de mal a OpenOffice dans ce contrat.
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Si tu avais été prêt à dépensé un peu plus de 73 Millions de dollars pour racheter stardivision, problablement que l'apport de Sun aurait inutile...
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Non la trop de conneries!!!

                  Il faut savoir que SUN developpe le produit OpenOffice / StarOffice.
                  La grande majorite de ceux qui bossent dessus a plein temps sont dans payes par SUN. Ce qui fait que SUN produit 90% du code source (plus ou moins). Le reste est du code "contribue" (D'ailleurs quand on lance OpenOffice, il est bien ecrit que SUN l'a fait avec les contributeurs).
                  Seulement, les responsables et ceux qui acceptent le code et le visent sont payes par SUN. SUN a donc la mainmise sur ce projet.

                  Ensuite, TOUT le code d'OpenOffice est en double licence SISSL et GPL. Si vous voulez ne considerer que la GPL, c'est possible. Si vous avez le droit de l'utiliser sous les termes de la SISSL, c'est egalement possible.

                  Il est donc possible de fournir du code uniquement GPL a OpenOffice.
                  Pb: OpenOffice est gere par des ingenieurs de Sun. Donc, le code sera probablement rejete.

                  La seule solution est de lancer un OpenOffice ou l'on ne retient plus que le code GPL. Donc forker OpenOffice hors de SUN.
                  Pb: Qui a les COMPETENCES, les moyens financiers, humains, et la disponibilite pour realiser cela? Je ne connais personne.
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Je trouve que cette histoire sent la manip à plein nez. Sun est une société qui d'un côté fait ce quelle peut pour survivre mais qui offre également au libre, des technologies qui lui permettent d'exister.

              Je pense à Openoffice bien sur. Mais aussi à NFS et d'autres fioritures qui ma foi sont bien utiles. Je pense également à Java Community Process et à des trucs tels que Java 3d ... Ne parlons pas des dons que Sun a fait à Jboss et Jonas et qui leur ont permis de payer leur certification J2EE. J'ai également entendu dire qu'un certain Gnome était passablement soutenu par Sun.

              Sun à une attitude claire, face au libre. Ils n'en font pas, mais ils soutiennent les projets qui les intéressent dans le cadre de leur développement. À savoir : une communauté autour Java, une suite office non Microsoft, Solaris qui peut communiquer avec le reste du monde, un bureau pour leurs stations ...

              On peut critiquer, cette vision vénale du libre. On ne peut pas leur reprocher de ne pas être clair.

              D'un autre côté, je pense à une entreprise, qui elle fait du libre par pure philosophie : IBM. Je trouve leur attitude bien moins limpide. Demander à Sun de libérer sa JVM c'est bien. Contribuer à Classpath c'est mieux.

              L'apport d'IBM au libre n'est pas négligeable certes, mais on se rends compte que tout une partie de cet apport, consiste à fourbir l'Arme Anti-Sun : Eclipse. On voit clairement, dans la stratégie de Big Blue, la volonté de prendre une position dominante sur un certain nombre de grand projets initiés par Sun (en gros tout ce qui tourne autour de Java).

              OpenOffice, fait-il parti de ces projets qu'IBM aimerai maîtriser ? Toujours est-il qu'un Lotus Open Source ne semble pas pour demain.

              J'espère que les personnes qui font le libre, ne se leurrent pas trop sur la façon dont les grosses boîtes s'impliquent dans tel ou tel projet. Il est en tout cas une chose certaine. Pour se défendre face aux brevets et autres attaques en pirateries, le libre ne peut compter que sur lui même. C'est à dire : la communauté et quelques boîtes qui n'ont jamais transigé avec la liberté.
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 10.

                > IBM. Je trouve leur attitude bien moins limpide.

                IBM a annoncé qu'il n'utiliseront pas leurs brevets pour attaquer le logiciel libre. Tous les brevets IBM sont dispos pour du développement en GPL.
                Ça me semble très claire avec IBM. Leur activité propriétaire (brevets notament) n'interfère pas avec le libre. Que le logiciel libre soit en concurrence loyale avec le logiciel propriétaire ne me dérange pas.
                IBM contrairement à SUN ne discrédite pas le logiciel libre. SUN a déjà à plusieurs reprises attaqués la GPL et/ou Red Hat :
                http://www.infoworld.com/article/04/04/30/HNsolarisgpl_1.html(...)
                What worries us about the GPL is its capacity to encourage forking, because what's happened in Linux is that Red Hat has forked. Not in the sense that the kernel is different ... It's forked because if you write to the Red Hat distribution, you can't go and run on Debian.

                http://forevergeek.com/open_source/sun_calls_redhat_proprietary.php(...)
                Sun Sticks 'Proprietary' Label on Red Hat Linux


                A ma connaissance, IBM n'est "fâché" avec personne du logiciel libre. Jamais Bruce Perens ou RH ou SuSE ou RMS ou Eric Raymond ou Linus n'a critiqué IBM.
                IBM a pris des risques dans l'affaire SCO et a eu une attitude exemplaire :
                - IBM attaque SCO, défend la GPL et Linux alors qu'IBM pouvait acheter SCO pour une bouché de pain et enterrer l'affaire.
                - IBM ne paye aucunes licences à SCO

                Que fait SUN durant l'affaire SCO ? SUN se répende en communiqué pour dire d'avec Solaris il y a moins de risque qu'avec AIX car ils ont payé leur dime à SCO.
                SUN est tout sauf claire. Ça fait depuis des mois et des mois qu'ils disent qui vont peut-être ouvrir le code de Java ou Salaris.
                Une semaine c'est :
                - peut-être bien que oui.
                Et la semaine suivante c'est :
                - peut-être bien que non.


                Avec le temps, maintenant on s'en fout. La version libre de java est d'un bon niveau.
                Linux n'a presque rien à envier à Solaris.
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  IBM attaque SCO

                  Faux c'est SCO qui a attaqué IBM. IBM se défend.

                  alors qu'IBM pouvait acheter SCO pour une bouché de pain et enterrer l'affaire.

                  Pas aussi évident. Une OPA en plein c?ur d'un procès ne serait sans doute pas admise par l'autorité régulatrice du marché. De plus, si IBM avait payé SCO, toute leur stratégie de mise en confiance des entreprise autour de linux, serait tombée à l'eau.


                  A ma connaissance, IBM n'est "fâché" avec personne du logiciel libre

                  Et pour cause, c'est eux qui payent.

                  Je ne dis pas qu'IBM ne fait rien pour les Logiciels Libres. Les contribution qu'ils apportent à divers projets dont le noyau lui même sont ennormes.

                  Je dis juste que Sun fait clairement des LL par interet et uniquement quand ça l'interesse. Alors qu'IBM (qui a mon avis n'en fait pas moins) a des prétentions beaucoup plus philosophiques.

                  Je dis juste qu'IBM utilise la question de java open-source pour mener un FUD contre SUN alors qu'il pourraient résoudre le problème en donnant à ClassPath le code et l'argent dont ce projet à besoin.

                  Je dis juste qu'Eclipse (de soleil au cas ou certains n'auraient pas compris) est un scud lancé et contre SUN.
                • [^] # Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                  Posté par . Évalué à 9.

                  Tu dis "IBM contrairement à SUN ne discrédite pas le logiciel libre. SUN a déjà à plusieurs reprises attaqués la GPL et/ou Red Hat :".

                  C'est faux, et je pense que tu as mal comprit la position de Sun.
                  Il ne s'aggit pas d'une "attaque", mais d'un constat. Sun a simplement indiqué que la GPL n'hévite pas du tout le problème du fork. Or Sun recherche depuis longtemps une lincense opensource "reconnue" qui lui permettrait de s'assurer qu'il y a un respects des standards établit dans le cadre du JCP.

                  Ce n'est pas d'ailleur le fork lui même que Sun chercher à éviter, mais le fork qui passe outre la nécessaire compatibilité avec la source initiale lorsqu'elle a comme référence un standard définit.

                  Ainsi, le probleme pour mettre l'implementation de référence sous Opensource (on rappelle qu'il n'y a rien!! qui empeche de faire une version de Java opensource et c'est le but de GNU Classpath au passage) est que si elle est réalisé, rien n'empechera MS de récuperer le code et de l'améliorer. Bien sur si il est sous GPL, les modifications devront être aussi sous GPL, mais la nouvelle version (devenue non compatible avec la source) existera belle et bien, et MS aura le champ libre pour faire une pub du style ".net est compatible Java, .net est la nouvelle plateforme de référence de l'entreprise. pourquoi utiliser Java alors que l'on fait les deux ?". Alors que leur "Java" ne sera plus compatible avec celui existant.

                  Il y a en ce moment pas mal de tractations, pour essayer de trouver une solution qui permettrait à Sun de mettre l'implementation de référence en libre et éviter cette situation, mais c'est pas simple.

                  Il est toujours difficile de limiter la "liberté" sans la remettre en cause, pourtant certains l'ont fait :

                  "La liberté des uns s'arrete ou celle des autres commence"

                  Reste à traduire celà en license ;-)
                  • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                    Posté par . Évalué à 0.

                    > Sun a simplement indiqué que la GPL n'hévite pas du tout le problème du fork.

                    C'est le monde à l'envers.
                    Pouvoir faire un fork est un _énorme_ avantage et absolument pas un problème.
                    Pour les problèmes de compatibilité, tu peux compiler et exécuter un noyau RedHat entreprise bourré de patchs sur une Debian ou compiler et exécuter un programme Debian sur Red Hat. S'il y a des problèmes ils sont vites corrigés. Par contre, "Debian GNU/Solaris" ce n'est pas pour demain s'il n'y a pas les sources.

                    Avec le logiciel propriétaire, tu ne peux rien faire (ni voir les sources) et ce n'est en rien un avantage.

                    > rien n'empechera MS de récuperer le code et de l'améliorer. Bien sur si il est sous GPL, les modifications devront être aussi sous GPL,

                    Il y en a qui n'aime pas l'idée du logiciel libre (libre usage, libre fork, etc). Ça semble le cas de SUN.
                    Le ""problème"" que tu poses ne gène pas perl, python, le language C, etc.
                    Pouvoir forker Mozilla est un problème ?
                    Les forks/adaptations de OOo (pour supporter gtk ou qt) pose problème ?

                    Je crois que SUN invente de fausses excuses.
                    • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                      Posté par . Évalué à 3.

                      T'as pas repondu a la question.

                      Si Sun sort Java en GPL et Microsoft fait un fork presque, mais non-compatible, il va se passer quoi pour Java ?
                      • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Java est une norme, il n'y a pas besoin de forker la machine virtuelle de Sun pour en faire une autre.

                        MS a d'ailleurs deja montre qu'ils pouvaient faire une machine virtuelle "presque mais non compatible" et Sun a montre ce qui se passe dans ce cas: MS n'a plus le droit d'utiliser le nom Java pour parler de son produit incompatible.

                        Donc un fork de MS ne poserait pas plus de problemes.
                        • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Ben ils l'appeleront Coffee plutot que Java, les gens sauront que ca fait tourner les softs Java et que ca fait aussi X et Y, et bien que cela n'ait pas le nom Java, ca sera du pareil au meme.

                          Sun a pu poursuivre MS car il y avait un contrat entre MS et Sun concernant la JVM, si la JVM de Sun part en GPL, c'est la GPL qui sera le contrat, et MS pourra faire ce qu'il veut, Sun n'aura plus que ses yeux pour pleurer.
                          • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Oui, MS abandonnera peut-être même alors la plate-forme .NET pour développer un clone libre de Java en GPL. Qui parlait de marmotte ?

                            GPL semble être considéré comme un gros mot chez MS. Puisque tu y travailles, pourrais-tu répondre à une question qui me taraude à ce sujet ? Quand quelqu'un parle de GPL chez MS, doit-il après se laver la bouche au savon ?
                            • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Pourquoi abandonner .NET ? Tu pourrais faire un langage "Coffee" qui non content d'etre compatible avec Java tourne sur .NET ...

                              GPL semble être considéré comme un gros mot chez MS. Puisque tu y travailles, pourrais-tu répondre à une question qui me taraude à ce sujet ? Quand quelqu'un parle de GPL chez MS, doit-il après se laver la bouche au savon ?

                              Oui, avec du Mr. propre

                              Question stupide, reponse stupide.
                      • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Humm, si les différences sont minimes et que Microsoft respecte la GPL, il ne devrait pas être très difficile a Sun de proposer un petit programme rétablissant la compatibilité avec l'original. De plus l'image de Microsoft profitant de la liberté de forker pour couler JAVA n'en sera pas améliorée. Et grace à la GPL, si Microsoft apporte des amélioration à JAVA, c'est tout le monde qui en profitera.
                        • [^] # Re: Sun n'a pas attaqué le libre ni Redhat !

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Ce qui est complètement invraisemblable, c'est que Microsoft produise quoi que ce soit d'important sous licence GPL. Ils n'ont jamais perdu une occasion de la dénigrer, et pour cause, elle contrevient totalement à leurs intérêts.
                          • [^] # Invraisemblable mais pas improbable

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Si les besoins de la visions strategie à long terme de MS l'imposent je peux t'assurer qu'il vont produire un morceau de code sous GPL qui patchera Java pour lui permettre une plus grand adhérence à .net et à windows. Et en plus ils le feront avec le pipotage marketing basé sur le "embrace and extend".

                            Or c'est justement le but de Java (contrairement à .net) de s'assurer de l'indépendance de la plateforme.

                            Le rêve de MS est de ramener la "brebis égarée" à son "berger", car le danger est grand de voir la brebis tuer le chien du berger au long terme ;-)

                            Et le loup dans tout ça ... il faut demander à Larry E :))

                            Plus serieusement, il faut vraiment que vous compreniez que le but de MS c'est de faire de la thune. Il ne sont pas spécialement "méchant", ni ne représente le "coté obscur de l'informatique". Juste ils ont comme toute société l'objectif de faire un maximum de bénéfice. Sauf qu'eux, ils ont des moyens hors du communs pour le réaliser.

                            Abus de position dominante, peut-être ... mais quand on contrôle également le système de controle, et les médias qui doivent le dénoncer qui s'en soucis encore.
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Bof, à part les grands comptes, qui achète Star Office ?
              Toi, moi, chacun chez soi ? Non, pas du tout: on utilise Open Office.
              Or d'autres sociétés utilisent quand même Open Office, pour éviter de payer (tu comprends, Logiciel Libre = Gratuit) et je pense que Sun cherche aussi à se préserver par rapport à celles-ci.
              On peut critiquer Sun mais c'est loin d'être les pires: au moins, ils ont contribué à un projet libre (je pense que la plupart des développeurs d'Open Office sont quand même chez Sun et, au pire, ils l'hébergent).
              Il ne faudrait pas oublier que c'est Sun qui a décidé d'ouvrir le code après avoir racheté Star Division
              (ça ne vous rappelle pas l'épisode Novell/Ximian ?).
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par . Évalué à 7.

              « Sun protège sa version propriétaire mais pas OpenOffice de laquelle elle découle »

              On croit rêver... le plus marrant c'est que tu oses souligner le passage le plus faux du texte!!!

              Petit rappel des faits :
              - Sun achète Netscape, Microsoft rend IE gratuit et l'intègre à windows, Netscape se casse la gueule, Sun est dégouté.
              - Microsoft se fait un pognon montrueux grâce à Office, Sun rachête StarOffice, le rend libre et gratuit sous sa forme OpenOffice, Microsoft est dégouté car Office commence à se casser la gueule.

              Peut être que les contributions à OpenOffice se retrouvent dans StarOffice, mais ça n'est rien par rapport au don initial de Sun. Il faut arrêter de voir le monde à travers le prisme du sacro saint logiciel libre « qui apporte une libérté de penser cosmique vers un nouvel age réminiscent! »

              Bientôt il y en a qui vont débarquer en martelant qu'il faut dire GNU/OpenOffice car c'est compilé avec gcc et qu'on ne doit le projet qu'à la volonté de Stallman...
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 1.

                Je dois dire que je suis d'accord avec calandoa.

                Ce qui motive Sun comme M$, c'est de garder une longeur d'avance sur l'autre, et si possible de l'écraser sur son secteur par un argument choc.

                Et cet argument choc, qui assure de bonnes parts de marchés, est le même dans les deux cas: la gratuité. C'est ce qui permet de grignotter des parts sur le marché grand public.

                La différence fondamentale, c'est que M$ fait de la gratuité a seule fin d'écraser ses concurrents (on le voit mal distribuer Windows gratuitement, car Windows s'adresse plus au grand public et aux gammers, GNU/*nix s'adresse à une communauté avertie, la concurrence est donc moins évidente car M$ est sûre de garder les clients s'intéressant aux jeux vidéos).
                Sun, quand à lui, y ajoute la dimension libre, qui rend certes son projet très séduisant aux yeux de notre communauté, mais qui n'est qu'un "détail" pour beaucoup ! (Si, dans mon école d'ingénieurs, je dis "Prenez OoO parce que c'est un logiciel libre", la plupart s'en moquent. Si je leur dit "Prenez OoO parce que c'est gratuit et efficace", là, j'ai beaucoup plus de succès).
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ce qui motive Sun comme M$, c'est de garder une longeur d'avance sur l'autre, et si possible de l'écraser sur son secteur par un argument choc.

                  Comme IBM ... qui a dit plus haut qu' IBM soutenaient le libre par pure philosophie ? Soyons indulgent et prenons ça pour de l'humour.

                  N'importe quelle entreprise pensera d'abord à son bilan, y compris avant la protection de la communauté. A la différence des boîtes qui essayent de vivre grâce à la promotion du libre, Sun doit protéger ses produits propriétaires mêmes si ça nous fait mal d'être écarté de cette protection.
                  Est-ce que Sun retire son soutien à tous les projets libres auquels il collaborent ?
                  Ce n'est pas parce qu'ils refusent d'entrainer une fois de plus la communauté du libre dans sons sillage qu'il faut lui cracher dessus (comme certains sont prêts à le faire sur ceux qui ne les soutiennent pas inconditionnellement, les assimillant ainsi à ceux qui veulent réellement nous voire crever) et cesser toute collaboration (ce qui serait relativement symbolique).

                  Mais bon, chacun fait ce qu'il veut, ce qui m'étonne c'est que BP prenne ce genre de posture, ça n'est pas vraiment comme ça qu'on suscite le débat.
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                C'est AOL/Time Warner qui a racheté Netscape et non pas Sun, si je ne m'abuse (ils ont aussi racheté Mirabilis et NullSoft).
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Aol a effectivement racheté Netscape qui est devenu Iplanet, mais avec le soutien de Sun! Soutien tellement fort que finallement Iplanet s'est retrouvé purement et simplement intégré à Sun suite à une vague de licenciement chez AOL.
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à 5.

            Tu expliques les choses comme si Star Office était un projet natif de Sun. En fait Sun a racheté Star Division, boîte d'un génial allemand qui avait créé Star Office. C'est un point de détail, mais qui vaut d'être rappelé. Il ne faut en particulier pas trop invoquer les capacités crétrices de Sun à ce sujet.
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par . Évalué à 6.

              J'ai jamais parle du cote creatif de Sun. Le fait est que c'est Sun qui a ouvert les sources, c'est Sun qui paie un tas de gens pour bosser sur StarOffice & OpenOffice, ...

              La realite c'est que sans Sun, personne ne songerait ne serait ce qu'une seconde a utiliser Linux pour des taches de bureautique avancee.
              KOffice et Applixware sont loin d'avoir les qualites necessaires, StarOffice avant Sun etait horriblement lourd et lent et n'avait pas le support d'un mastodonte, ...
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 10.

                Bonjour,

                Applixware est loin d'avoir les qualités nécessaires ? D'où tiens-tu tes informations ?

                J'ai utilisé applixware pendant 2 ans et j'ai réussi à en faire tout ce que je voulais (rapport de 120 pages incrustés d'images mis à jour automatiquement pendant que ma femme les modifiaient sur une autre bécane entre autre).

                Applixware était génial (et là je mesure mes mots). Ce qui l'a tué, c'est son rapprochement avec gnome et un problème d'incompatibilité avec les caractères accentués dans les menus après le rapprochement.

                Le fait que la communauté libre critiquent et tirent à boulet rouge sur les projets propriétaires, même intéressants y a fait beaucoup aussi. Je me souvient de discussions houleuses sur linuxfr lorsqu'un patron de PME a demandé içi il y a quelques années si applixware pouvait lui convenir !

                32 Mo de mémoire vive recommandée, tu connais beaucoups de suites bureautiques qui se contentent de si peu ? Rappelons içi qu'Applixware était une suite venant du monde unix, donc optimisée pour la philosophie de programmation et d'utilisation unix.

                J'ajoute que openoffice est un mastodonte et je me demande si openoffice n'a pas fait plus de mal que de bien en faisant se détourner les synergies d'autres projets libres moins aboutis mais moins usine à gaz.
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  D'ou je les tiens ?

                  Ben compares ce qu'OpenOffice et Office peuvent faire avec Applixware, tu comprendra tres tres vite. Applixware fait pas mal de choses, mais il est tres tres loin d'OO et Office niveau features, tres loin.

                  Applixware etait peut-etre suffisant pour _tes_ besoins, ca veut pas dire qu'il suffit a tout le monde.

                  Quand aux 32Mo de RAM(ce que demande Office 97 environ), ben c'est justement la ou je veux en venir, c'est une suite office qui ne joue pas dans la meme categorie. Ca plaira aux gens qui ont des petites machines et qui ne font rien de tres complexes, ca suffira pas a ceux qui font des choses plus poussees.
                  • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    j'ai utilise MS office 97 avec 32Mo de ram sous MS windows 95 , ça rame au bout de deux page , une horreur
                    latex rulez
                  • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    La question que je me pose depuis longtemps est la suivante : Ais-je vraiment besoin de tous ces raffinements algoryhmique pour réaliser mes documents ?

                    Je suis enseignant dans une matière (la technologie au collège) ou il n'y a aucun livre et ou les supports d'enseignement sont aussi nombreux que les professeurs le sont. L'activité qui prend la moitié de mon temps de travail est justement de réaliser des cours. Mais malgré la complexité de mes mises en page, je n'ai pas besoin des raffinements algoryhtmiques sus-cités.

                    Le minimum que je demande à un logiciel par contre, c'est de conserver la mise en page des documents version après version. Si OOo le permet (applixware le permettait aussi), ce n'est pas le cas de de microsoft Office.
                    • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Toi non il semble, mais d'autres gens eprouvent le besoin de faire des choses que bcp de gens ne feront jamais.
                      Meme moi, a la limite wordpad me suffirait vu mes besoins(1 lettre toute simple tous les 3 mois et encore), mais je connais des gens qui n'arriveraient plus a vivre sans les smart tags, les fonctions de tracking, etc...

                      C'est de la que vient l'expression : Tout le monde utilise seulement 5% des fonctions d'Office, mais personne n'utilise les memes 5%

                      J'imagine tout a fait qu'Applixware te convienne, mais il ne faut pas generaliser ton cas a tout le monde, tout le monde n'a pas les memes besoins et desirs.
                      • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Ce n'est pas l'impression que j'ai (mais évidement, je n'ai pas la parole d'évangile)

                        Je crois que c'est plutot la régle des 80/20 qui s'applique :
                        80% des gens se servent de 20% des possibilités du logiciel.

                        Je pense plutot même que 90% des gens se servent des mêmes 5%, contrairement à ce que tu dis.

                        Je ne crois pas du tout que les gens soient hi-tec, et je crains qu'un simple wordpad suffise à leurs besoins..

                        Je suis presque sur que n'importe quel petit TTX suffit amplement à la majorité des gens (il n'y a plus de secrétaires (dans le sens, des spécialiste de ce type de produit), ce sont les cadres qui saisissent et mettent en page leurs documents, et franchement, ils ne connaissent, en règle générale, aucune fonctionnalité de word ! ne serait-ce qu'une simple feuille de style, etc)

                        En fait, même, ca devient un argument contre les offices traditionnels, sur lesquels il y a sur enchère de fonctionnalités, complétement en décalage avec l'absence d'intéret qu'éprouvent la majorité des utilisateurs...
                        A part le phénomène de troupeau qui fait que tout le monde utilise word, je crois que les gens ne savent pas pourquoi...

                        De mon expérience (mais là encore, c''est tout petit), mes étudiants à qui j'enseigne openoffice, se rendent à peine compte que ce n'est pas word... Pour la simple raison que les différences apparaissent surtout dans les fonctionnalités poussées... qu'ils n'utilisent pas... Ni eux... Ni mes collègues... ni les gens que je rencontre, et qui me bassinent pourtant avec leus logiciels Microsoft, qu'ils ne connaissent pas...

                        Je pense que ca peut etre rassurant d'ajouter un max de fonctionnalités dans un logiciel, mais en fait, ce n'est que par la force de l'habitude et la problèmatique de compatibilé avec les autres qui fait le succès de word...
                        Finalement, bien que j'enseigne openoffice, je crois sincérement qu'un abiword (ou autre, même tout simple) suffirait amplement pour couvrir les besoins d'une grande majorité d'utilisateurs, si flambeurs soient ils...
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                > La realite c'est que sans Sun, personne ne songerait ne serait ce qu'une seconde a utiliser Linux pour des taches de bureautique avancee.

                J'utilisais déjà StarOffice sur Linux ya plus de 6ans sur un simple PII 350. A l'époque Linux en bureautique était déjà largement crédible. StarOffice était gratuit dans un environnement non commercial.

                Si StarOffice n'avait pas était donné en GPL à la communauté, alors il y aurait simplement eu plus de monde pour développé l'alternative sous GNOME ou KDE.
                Par ailleurs, en dehors de StarOffice, il y avait aussi Corel Office et les autres que l'on a déjà cité...
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Faut rester serieux, StarOffice il y a 6 ans etait sans commune mesure avec l'OpenOffice d'aujourd'hui.

                  Rien que comparer la vitesse de demarrage, a l'epoque de StarOffice 5, au debut je pensais que ce soft etait totalement pourri et ne fonctionnait pas, je killais le process au bout de 30s car rien ne s'affichait et ma machine se comportait comme si elle allait claquer... J'oses meme pas parler de l'usage en RAM.
                  Idem niveau features, il etait certes un des plus avances avec Corel Office derriere Office, mais il etait loin derriere a l'epoque, OpenOffice a pas mal ameliore les choses.

                  Si StarOffice n'avait pas était donné en GPL à la communauté, alors il y aurait simplement eu plus de monde pour développé l'alternative sous GNOME ou KDE.

                  C'est vrai, mais ca n'aurait certainement pas donne les memes resultats dans le meme temps. Ils seraient partis de bcp plus loin, et avec bcp moins de moyens, avoir des dizaines d'ingenieurs de Sun a temps plein ca aide bcp quand meme.
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              StarOffice était d'ailleurs gratuit jusqu'à la version 5.4
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 1.

                Pas tout à fait. La vesrion 5 etait gratuite sous Linux. Les version précédentes ne l'étaient pas (ni sous linux, windows ou unix). Aucune version n'était open source.
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à -2.

            Autre chose : ce qui pue le plus dans cet accord, c'est le fait qu'il ait été gardé secret. Les manoeuvres de coulisses, c'est pas beau !
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à 10.

            Sans Sun OpenOffice n'existerait _pas_ et vous seriez tous a essayer de comparer MS Office avec KOffice et vous plaindre du fait qu'aucune suite office libre ne fait le poids.

            D'un autre côté si OpenOffice n'existait pas, il y aurait plus de monde pour travailler sur d'autres alternatives, genre KOffice, Abiword ou Gnumeric.

            Mais je te rejoins sur le fait qu'on ne peut pas reprocher à Sun de vouloir survivre, et qu'on a beau dire, Sun n'a jamais prétendu vivre pour le logiciel libre et pour la lutte contre Microsoft. Je ne vois pas pourquoi ils seraient tenus à une telle attitude d'ailleurs.
          • [^] # C'est buziness.com et medef.fr ici ?

            Posté par . Évalué à -10.

            J'en ai rien à foutre que SUN coule. Surtout que SUN coule à cause de Linux principalement ! D'ailleur SUN concentre maintenant ces attaques sur Red Hat et Novell. Que SUN crève la gueule ouverte au profit d'autres boîtes qui font du libre, j'en suis très heureux !
            Le sommet de mon bonheur sera quand MS va s'écrouler à cause du logiciel libre.

            Par contre que SUN passe un accord pour permettre à MS de couler OOo sans lever le petit doigt m'est particulièrement pénible.
            C'est le logiciel libre qui importe sur ce site.

            Que ton avis soit partagé par des salariés de SUN, je peux l'imaginer. Mais ce n'est pas www.vive-les-brevets-et-à-mort-le-logiciel-libre.com ici.

            > Sun est dans les chiffres rouges depuis 3 ans, leurs parts de marche fondent comme neige au soleil

            Ce qui prouve la puissance du logiciel libre. GNU/Linux fait un mal énorme à SUN car SUN ne veut pas adérer pleinement au logiciel libre comme le fait Red Hat, Mandrake ou SuSE.
            Ton raisonnement est totalement biaisé. Le poid de Solaris+Java+autres produits propriétaires de SUN est énorme par rapport à OOo. Quand une boîte fait un peu de libre et qu'elle est en difficulté, c'est de la faute à 100% au libre pour toi. Quand des centaines des boîtes qui font _exclusivement_ du logiciel priprio coulent, il ne te vient pas à l'esprit que c'est à cause du logiciel propriétaire. Tu es au-delà du raisonnement par l'absurde...

            SUN a choisi la voie MS (proprio, brevet, etc) et crapote.
            Red Hat qui a choisi le libre vit bien, Novell redécolle et IBM ne regrètte pas ses investissement dans le libre.
            Donc la bonne voie n'est pas forcément de sacrifier le logiciel libre au profit du logiciel propriétaire (dont je me fous comme beaucoup ici).
            Tu sous-estimes le logiciel libre. C'est une erreur que ne fait pas MS. Cette accord ($$$$) pour tourpiller OOo le prouve.
            Si, comme tu le penses faire du libre est une tarre, un sacrifice, et que seul la voie du logiciel propriétaire est profitable pour une entreprise alors pourquoi MS s'inquiète tant de la montée du logiciel libre ?

            > c'est un projet qui a pu naitre car Sun a ete assez sympa pour le permettre.

            Oui.
            Et GNU, c'est grace à RMS,
            Linux, c'est Linus, etc. Où tu veux en venir ? Tu penses que le logiciel proprio a priorité sur le logiciel libre ?

            > Sans Sun OpenOffice n'existerait _pas_

            Bien. T'as encore beaucoup d'autres portes ouvertes à défoncer ?

            > vous seriez tous a essayer de comparer MS Office avec KOffice et vous plaindre du fait qu'aucune suite office libre ne fait le poids.

            Tu n'en sais _rien_ du tout. Tu réécris l'histoire. Si OpenOffice n'existait pas, les développeurs bosseraient sur KOffice ou gnumeric ou abiword ou un truc qu'on n'a malheureusement pas la chance de connaitre aujourd'hui.
            Au début de KDE, ils étaient nombreux a penser qu'un bon toolkit pour faire un bon bureau passait forcément par un compromis avec une boite qui fait du proprio. Pourtant Gnome est là !

            > Alors non content que Sun ait offert a la communaute libre ce qui est un de ses plus gros atouts, vous voulez aussi qu'ils se foutent dans la merde pour le proteger ?

            Oui.
            OpenOffice est sous GPL. C'est le chois de SUN pour attirer des développeurs, favoriser sa diffusion, etc. SUN a "signé un contrat avec la communauté" et doit l'assumer et ne pas mépriser les contributions faites.

            Prends 2 secondes et regardes ce qui est arrivé à _TOUTES_ les autres suites propriétaires concurrentes de MS Office. Elles ont toutes été explosées.
            À la lumière de l'histoire, tu peux continuer à affirmer que le passage sous GPL d'OOo a été un sacrifice et erreur (au moins financière) de la part de SUN ?

            Il y a plein d'exemple qui prouve que le logiciel libre peut concurrencer le logiciel proprio :
            - OS : Linux, GNU
            - Développement : toolchain GNU
            - Bureau : KDE GNOME
            - Client internet : Mozilla, Khtml, evolution, thunderbird
            - Serveur : Apache, bind
            - Cluster
            - html, xml, http, smpt
            - etc

            Ouvres les yeux. Ces dernières années, le succès est plus synonyme de logiciels libres que de logiciels propriétaires.

            > critiquer Sun car il n'en fait pas plus

            Il y a une licence et des développeurs bénévoles de partout qui vont se faire "{mots fleuris}" et tu trouves ça normal. Moi, je trouve ça assez scandaleux et je rejoins totalement Bruce Perens.

            C'est quoi l'étape suivant. Le sacrifice de gcc au profit d'ICC car il y a quelques développeurs d'Intel qui bonnent sur gcc et qu'il ont laissé trainé des brevets dans gcc.

            > Moi j'appelle ca vouloir le beurre et l'argent du beurre.

            Profiter de développeurs bénévoles, de contributions d'autres boîtes, etc pour finalement avoir à moyen terme la jouissance exclusive du travail des _autres_ via StarOffice qui est proprio, j'appèle aussi ça "vouloir le beurre et l'argent du beurre".

            La force est avec le logiciel libre. Ne t'en déplaise.
            • [^] # Re: C'est buziness.com et medef.fr ici ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Pour information, les sources d'OOo font 10 à 12 % d'une distribution Linux classique. Donc ça demande à la communauté un effort supplémentaire de 10 % pour faire OOo. Ce n'est vraiment pas insurmontable si les duplications d'effort sont limités (koffice/abiword, mozilla/khtml, kmail/evolution).
              Par rapport à Solaris OOo doit aussi faire dans les 10 à 12 %.
              Sachant que SUN c'est aussi beaucoup de hardware, SUN doit faire au maximum 5 % de logiciel libre. Qui n'est pas forcément à perte ; voir rh par exemple.
              Dans les pertes de SUN, il y a au maximum 5 % à cause OpenOffice. L'autre façon de présenter les choses est de dire que c'est à ~90 % à cause du logiciel propriétaire que SUN coule. Il ne faut pas inverser les roles.

              Ajoutons que dans les dernières versions de Solaris il y a Gnome, Mozilla, Apache, Bind, Sendmail, etc qui dépassent largement OOo en année hommes.
              Combien a économisé SUN en ne développant pas ces logiciels en propriétaire ? Ça doit être une somme absolument fabuleuse.

              Si SUN est en difficulté ce n'est absolument pas à cause d'OOo. Sans l'emploi par SUN de logiciels libres (apache, mozilla, etc) se serait largement pire.
              • [^] # Re: C'est buziness.com et medef.fr ici ?

                Posté par . Évalué à 7.

                Pour information, les sources d'OOo font 10 à 12 % d'une distribution Linux classique. Donc ça demande à la communauté un effort supplémentaire de 10 % pour faire OOo. Ce n'est vraiment pas insurmontable si les duplications d'effort sont limités (koffice/abiword, mozilla/khtml, kmail/evolution).

                Ah ben oui, c'est vrai.

                Mozilla ca lui a pris 4 ans pour devenir un truc viable, et Netscape et ses centaines d'employes a bcp aide.

                OpenOffice c'est bien plus gros que Mozilla et ca demande des competences que tous n'ont pas(typographie, analyse du language, ...). Je te laisse imaginer combien de temps ca aurait pris pour des gens non-employes a faire ca.

                T'as pas idee du temps que ca prend de developper un truc pareil, ca se compte en annees pour des gens bossant 8h par jour.

                Quand aux LL et Sun, je vois pas le rapport, j'ai jamais dit que Sun coulait a cause des LL.
                • [^] # Re: C'est buziness.com et medef.fr ici ?

                  Posté par . Évalué à 0.

                  > Mozilla ca lui a pris 4 ans pour devenir un truc viable

                  Et alors ? C'est plus rapide que Windows...

                  > et Netscape et ses centaines d'employes a bcp aide.

                  Et alors ?

                  > Je te laisse imaginer combien de temps ca aurait pris pour des gens non-employes a faire ca.

                  Tu mélanges tout. Logiciel libre n'est pas synoyme de pauvreté et de bénévoles qui bossent dans une cave mal éclairées.
                  Red Hat ou SuSE ont des _CENTAINES_ de développeurs qui ne font que du libre (à 95 % minimum).
                  Par exemple Christopher Blizzard et Christopher Aillon sont payés à plein temps par Red Hat pour bosser uniquement sur Mozilla.
                  Red Hat a plusieurs dizianes de développeurs sur Gnome.
                  Tu crois que Mozilla et Gnome seraient gagnants si ces projets étaient propriétaires ?
                  Red Hat comme SuSE ont une centaine de développeur sur linux/gcc/libc/toolchain etc.

                  Tu oublies l'Histoire. Netscape était propriétaire et c'est cassé la gueule ("grace" à MS). Le fait que Netscape était propriétaire, n'a en rien protégé son business. Le fait que Mozilla soit GPL, ce n'est peut-être pas la panacée pour le pognon mais ça permet d'avoir un bon navigateur (car il y a des contributions externes) et largement diffusé.

                  Depuis le début tu ne prètes que des qualités au modèle propriétaire (+ de pognon, + de développeurs, etc) et refuse systématiquement de prendre en compte les avantages du logiciel libre.

                  > ca se compte en annees pour des gens bossant 8h par jour.

                  Alan Cox, Dave Miller, etc sont salariés Red Hat à plein temps depuis de nombreuses années....
                  En gros RedHat a 200 développeurs à plein temps sur le logiciel libre (sur 1 000 salarié au totale, je ne parle pas du support, packaging, doc, etc). Idem pour SuSE, et plein d'autre société ont des développeurs à plein temps sur le logiciel libre.

                  > j'ai jamais dit que Sun coulait a cause des LL.

                  Ce n'est pas toi qui dit que SUN se saigne pour le logiciel libre avec OpenOffice, qui répètes 50 fois de suite que le libre ne permet pas de défendre son business, etc.
                  Désolé.
                  • [^] # Re: C'est buziness.com et medef.fr ici ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Tu fumes quoi comme drogue exactement ?

                    J'ai dit ou que les projets libres n'etaient fait que par des gens non-payes ? C'est bien moi qui ait pris l'exemple de Mozilla fait par les employes de Netscape non ?

                    Tu pourrais stp arreter d'affabuler sur mes posts ?

                    > ca se compte en annees pour des gens bossant 8h par jour.

                    Alan Cox, Dave Miller, etc sont salariés Red Hat à plein temps depuis de nombreuses années....
                    En gros RedHat a 200 développeurs à plein temps sur le logiciel libre (sur 1 000 salarié au totale, je ne parle pas du support, packaging, doc, etc). Idem pour SuSE, et plein d'autre société ont des développeurs à plein temps sur le logiciel libre.


                    Super, quel rapport ? Ils se seraient tous mis a bosser sur une suite bureautique si OO n'avait pas existe ?

                    > j'ai jamais dit que Sun coulait a cause des LL.

                    Ce n'est pas toi qui dit que SUN se saigne pour le logiciel libre avec OpenOffice, qui répètes 50 fois de suite que le libre ne permet pas de défendre son business, etc.


                    Oui c'est moi, quel rapport avec Sun qui soi disant coulerait a cause des LL ?
            • [^] # Re: C'est buziness.com et medef.fr ici ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Tu devrais éviter l'alcool de si grand matin, ça ne te réussi pas ...
            • [^] # Re: C'est buziness.com et medef.fr ici ?

              Posté par . Évalué à 5.

              J'en ai rien à foutre que SUN coule. Surtout que SUN coule à cause de Linux principalement ! D'ailleur SUN concentre maintenant ces attaques sur Red Hat et Novell. Que SUN crève la gueule ouverte au profit d'autres boîtes qui font du libre, j'en suis très heureux !

              C'est beau comme tu est reconnaissant a Sun d'avoir permis a Linux d'arriver sur certains desktops, ca va leur donner envie de continuer.

              Par contre que SUN passe un accord pour permettre à MS de couler OOo sans lever le petit doigt m'est particulièrement pénible.
              C'est le logiciel libre qui importe sur ce site.


              Tu as vu ca ou ? Montre moi ou dans le contrat il est signifie que Sun n'a pas le droit de bouger le petit doigt.

              Ce qui prouve la puissance du logiciel libre. GNU/Linux fait un mal énorme à SUN car SUN ne veut pas adérer pleinement au logiciel libre comme le fait Red Hat, Mandrake ou SuSE.
              Ton raisonnement est totalement biaisé. Le poid de Solaris+Java+autres produits propriétaires de SUN est énorme par rapport à OOo. Quand une boîte fait un peu de libre et qu'elle est en difficulté, c'est de la faute à 100% au libre pour toi. Quand des centaines des boîtes qui font _exclusivement_ du logiciel priprio coulent, il ne te vient pas à l'esprit que c'est à cause du logiciel propriétaire. Tu es au-delà du raisonnement par l'absurde...


              Je me demande, tu lis d'autres posts et tu reponds au mien ?
              J'ai dit ou que c'etait a cause du libre que Sun coulait ? Faudrait voir a arreter la parano et lire ce que j'ecris plutot que lire ce que tu veux lire.
              Sinon, Sun n'a pas coule a cause du LL, ils coulent a cause de leur hardware proprio qui coute la peau des fesses et qui n'a plus vraiment d'avantages par rapport a des serveurs Intel pas chers sur le bas/moyenne gamme.

              Tu sous-estimes le logiciel libre. C'est une erreur que ne fait pas MS. Cette accord ($$$$) pour tourpiller OOo le prouve.

              Ou est-ce que ce contrat change quoi que ce soit pour OOo ? Si au lieu de faire de la parano aigue tu lisais le contrat hein ?

              Si, comme tu le penses faire du libre est une tarre, un sacrifice, et que seul la voie du logiciel propriétaire est profitable pour une entreprise alors pourquoi MS s'inquiète tant de la montée du logiciel libre ?

              Que MS s'inquiete de la montee du LL n'a rien a voir avec le fait que les LL ne sont economiquement pas viables.
              J'attends toujours une suite de succes montrant que le LL est viable plutot qu'une ou deux exceptions a la regle des faillites.

              Tu n'en sais _rien_ du tout. Tu réécris l'histoire. Si OpenOffice n'existait pas, les développeurs bosseraient sur KOffice ou gnumeric ou abiword ou un truc qu'on n'a malheureusement pas la chance de connaitre aujourd'hui.

              C'est vrai, ils bosseraient sur ces softs, et ils seraient loin d'avoir termine. Ecrire un truc aussi enorme qu'OpenOffice ca demande des annees.

              Prends 2 secondes et regardes ce qui est arrivé à _TOUTES_ les autres suites propriétaires concurrentes de MS Office. Elles ont toutes été explosées.
              À la lumière de l'histoire, tu peux continuer à affirmer que le passage sous GPL d'OOo a été un sacrifice et erreur (au moins financière) de la part de SUN ?


              Ou j'ai dit que c'etait un sacrifice/une erreur ? C'est a se demander si tu lis le meme site que moi.

              Il y a plein d'exemple qui prouve que le logiciel libre peut concurrencer le logiciel proprio :
              - OS : Linux, GNU
              - Développement : toolchain GNU
              - Bureau : KDE GNOME
              - Client internet : Mozilla, Khtml, evolution, thunderbird
              - Serveur : Apache, bind
              - Cluster
              - html, xml, http, smpt
              - etc

              Ouvres les yeux. Ces dernières années, le succès est plus synonyme de logiciels libres que de logiciels propriétaires.


              Quel rapport ? J'ai dit qqe part que les LL ne pouvaient pas concurrencer le proprio ?
              Tu peux arreter d'inventer des propos et de me les mettre sur le dos stp ?

              Il y a une licence et des développeurs bénévoles de partout qui vont se faire "{mots fleuris}" et tu trouves ça normal. Moi, je trouve ça assez scandaleux et je rejoins totalement Bruce Perens.

              Je te reposes la question : Montre moi ou dans ce contrat il y a qqe chose qui change pour OO par rapport a avant.
              • [^] # Thèorie

                Posté par . Évalué à 5.

                Je te reposes la question : Montre moi ou dans ce contrat il y a qqe chose qui change pour OO par rapport a avant.

                Perso, je ne la vois pas dans le contrat.
                Je vois plutot une autre manoeuvre possible. J'explique :
                [Theorie du complot]
                N'étant protégés ni l'un ni l'autre, en cas de procès, sun aurait du se défendre et argumenter. Et vu leur parentée, certains de ses arguments auraient pu aussi servir à la défense de OOo.

                Maintenant que Staroffice est protégé, ca laisse OOo tout seul, et ca l'obligerait à se défendre seul, lui demandant plus de ressources (financières en premier lieu) que si il était épaulé par sun.

                Rien n'empeche Sun de défendre OOo en cas de procès, mais comme il n'y est plus obligé et vu sa position financière, il ne le fera probablement pas.
                Tout ceci déforce au final l'adversaire le + dangereux de MS : OOo Bien vu !
                [/Theorie]
                • [^] # Re: Thèorie

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Maintenant que Staroffice est protégé, ca laisse OOo tout seul, et ca l'obligerait à se défendre seul, lui demandant plus de ressources (financières en premier lieu) que si il était épaulé par sun


                  Je ne crois pas que ce scénario soit exacte. Puisque OOo est un logiciel ouvert, alors en théorie peut reçevoir de contribution de n'importe qui, ca serais difficile de justifier un procès contre l'organisme qui gère le projet; n'ayant pas de frics de disponible pour payer de grosses amendes, elle ne présente pas tellement une proie alléchante. C'est pour cette raison que SCO ai décider de s'attaquer à IBM, et cie plutôt que la communautée LL.
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            ...et vous seriez tous a essayer de comparer MS Office avec KOffice et vous plaindre du fait qu'aucune suite office libre ne fait le poids.

            Tu as oublié AbiWord ! ;-)
        • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Donc il aurait mieux fait de rester sous la pluie, juste par solidarité ?
          hum ...

          Je rappelle que le code libre est livré explicitement comme "sans aucune garantie". Si SUN a envie de se donner une quelconque garantie, voire d'en donner une à ses clients, c'est son droit. Ca ne devrait nullement l'obliger à donner cette garantie à toute la communauté.
      • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

        Posté par . Évalué à 10.

        pasBill wrote :
        Je vois vraiment pas ce que ca change pour OO ce contrat, seul Sun est concerne, OO lui ne voit aucun changement.

        Bon si tu ne vois pas, je vais essayer de t'expliquer par une petite métaphore.

        Imagine qu'une mère se fait du souci pour son fils Charles-Edouard à l'école : les discours sur le retour de l'autorité du ministre Fillon et le retour, grâce au "pensionnat de Chavagnes" d'une caricature de ce qu'elle a dû subir étant jeune, et qui ne l'a pas rendu spécialement intelligente.

        [1] Petit cours de rattrapage si tu ne connais pas ce jeu télévisé (vie à l'étranger, toussa...) : http://www.france5.fr/asi/006869/4/117276.cfm(...)

        Comme on ne prend jamais trop de précautions, elle écrit une lettre au professeur, qui commence à lui écrire : "Mouarf ! Pas d'inquiétudes, madame, je ne vais évidemment pas taper sur les doigts de Charles-Edouard avec une baguette en bois". Puis un doute prend le prof. Est-ce que cette réponse l'engage pour Rachid, le meilleur copain de Charles-Edouard, mais dont la tête ne lui reviens pas trop. Même en admettant que le prof a une dent contre Rachid, normalement, il peut s'arrêter là, Rachid n'est mentionné nulle part dans l'accord, donc rien ne change pour lui.

        Mais non, le prof prend la peine d'écrire noir sur blanc un paragraphe plein de violence contenue : Cet accord s'applique pleinement pour Charles-Edouard, mais ne peut en aucun cas être considéré comme empêchant l'enseignant ci-signataire de fracasser les phalanges de son meilleur copain Rachid si il le prend en train de crever les pneus de sa mob'. Dans la constitution française, il y a une petite chose sans importance appelée "présomption d'innocence" qui dit que tout suspect doit pouvoir aussi pleinement que s'il était innocent, mais ici on n'en est même pas là, on est dans le délit d'intention.

        Alors effectivement, tu as raison, si on raisonne froidement, rien n'a changé pour la situation de Rachid et la situation de Charles-Edouard s'est améliorée, donc c'est un compromis bon à prendre. Maintenant, en tant qu'homme, on ne peut s'empêcher, derrière cette double négation hors sujet et inquiétante, de se poser des questions sur les intentions du prof, et sur la loyauté de ce faux-meileur ami, et de vouloir changer Rachid de classe/d'école.
        • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

          Posté par . Évalué à 1.

          pasBill te dit qu'il voit pas le rapport.

          Donne moi _un_ exemple ou OO serait plus dans la merde/menace aujourd'hui qu'avant ce contrat.
          Donne moi _un_ parametre ayant change pour OO

          Cet accord dit une et une seule chose : Sun ne sera par poursuivi.

          Cet accord ne change _absolument rien_ au statut d'OpenOffice, il n'etait pas a l'abri avant, il ne l'est toujours pas.
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à -4.

            Et que sun ne protegera pas ooo mis microsoft lui pique du code. ( comment ça c'est pas leur politique ?)
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est dit ou dans le contrat ?
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Microsoft n'a encore jamais pillé de sources libres.
              Au mieux, ils ont intégré des logiciels sous licence BSD.
              Mais des logiciels GPL, jusqu'à présent, ils ne l'ont pas fait...
              Pourtant, des sociétés plus petites qu'eux n'ont pas eu les mêmes scrupules (et se sont d'ailleurs faites rappellées à l'ordre).
              Et si d'aventure, Microsoft reprenait du code d'Open Office sans en respecter la licence, je pense que Sun serait le premier, vu le nombre de développeurs qu'ils ont encore dessus, à le faire respecter.
              Mais je ne vois pas pourquoi Microsoft ferait une telle ânerie...
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 1.

                Mais je ne vois pas pourquoi Microsoft ferait une telle ânerie...
                Une ânerie peut être faite par interet. Mais soyons sérieux, quel interet aurait MS a mettre du code OO dans MS Office ?
                Je ne vois rien de si révolutionnaire dans OO. Ok c'est une bonne suite qui peut servir de subtitut à MS Office par coût, pour la perrenité des informations, par goût (certains pouvant préférer une interface à une autre) ou bien encore par volonté de participer au LL. Mais sur le plan technique...
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à 6.

            Il n'y a pas de contradiction entre ce que nous disons.

            J'ai écrit noir sur blanc que rien n'avait changé pour Rachid (aka OpenOffice). Je t'explique juste l'inquiétude des gens devant le besoin qu'ont eu les avocats de Microsoft de rajouter cette clause, qui encore une fois n'était pas nécessaire, et qui n'a pas d'autres effets que de nous faire nous interroger sur leurs intentions.

            Ce qui change quand même, c'est que
            1) tes paroles rassurantes que tu as répété il y a quelque temps (Microsoft n'a JAMAIS attaqué un projet libre avec ses brevets, donc toute spéculation là-dessus est un procès d'intention),
            2) celles de Microsoft France qui disait il y a quelques semaines que les brevets de Microsoft ont un but purement défensif [2]
            sans être encore complètement démenties, prennent du plomb dans l'aile.

            [2] ou alors Microsoft a peur qu'OpenOffice les attaque pour violation de brevet et se préparer à se défendre. Mouarf, pas très réaliste.
            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par . Évalué à 1.

              ?!?!?

              Tu n'as jamais lu un contrat de ta vie ?

              T'as remarque que dedans il y a toutes les clauses et exceptions possibles et imaginables ecrites noir sur blanc ?

              Les avocats de MS font leur boulot, qui est de s'assurer que le contrat est clair et precis, afin d'eviter tout probleme si un jour qqe chose se produit. Ca implique mettre noir sur blanc des choses que plein de gens considerent comme evidentes, mais l'avantage de le mettre noir sur blanc dans le contrat c'est que personne ne peut nier plus tard.

              Comme tu le dis toi-meme, cela ne change rien. C'est juste du blabla d'avocat, c'est la meme chose dans tout contrat, les CLUF, licences GPL, ... ont toutes des trucs qui semblent pourtant evidents et qui sont quand meme ecrits, mais bien evidemment puisque ici il s'agit de MS et d'un soft libre, ca part en theories fumeuses.
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 5.

                Moui, c'est pas faux ce que tu dis, c'est peut-être un délire d'avocats auquel on s'intéresse plus que d'habitude parcequ'il s'agit de Microsoft, mais qui est en fait banal, tristement banal.

                Si c'est le cas, la conclusion c'est qu'il faut Virer beaucoup d'avocats[1], lisez Lawrence Lessig pour comprendre pourquoi, et pour cela, voter des lois suffisemment claires (par exemple sur les brevets logiciels) pour qu'on puisse se passer d'eux.

                [1] Lawrence Lessig http://blogspace.com/freeculture/Afterword#5._Fire_Lots_of_Lawyers(...)
                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 5.

                  meme si ca en devient banal ; ca reste inquietant. Sans compter que nombre d'articles de non reverse-engeenering sont simplement illegaux suivant les usages .... et sans doute pleins d'autres ...
                  on fait un truc qui blinde tout et si c'est illegal c'est a notre cabinet d'avocat de decider ca devant le juge....
                  je trouve ca assez triste. moi je vais faire une cluf sur mes devoirs (et oui etudiant) qui n'autorise a la regarder que si la note est superieur a 15 et je me reserve le droit de modifier cette dite note .
                  j'ai deposer un copyright sur toutes les autres notes comme ca j'invoque mon droit au copyright si on me met une note inferieur...
                  bon c'est n'importe quoi mais c'est a peu pres ca les differentes cluf.



                  Enfin je sais que pbpg est prompt a reprendre tout le monde; et certains ont devie ; mais la discussion n'est PAS boycottez sun ; c'est aux vues des differentes dispositions donnes par le contrat entre sun et microsoft (et tant pis si c'est du dialogue d'avocat ; nous aussi on va blinder pour etre sur de ne pas se faire avoir) : donner les contributions en votre nom propre (garder le copyright et ne pas le donner a sun) .
                  Pas Microsoft est mechant on va boycotter sun . Donc de chaque cote : arretez votre delire de persecutions.
          • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

            Posté par . Évalué à 10.

            > Donne moi _un_ exemple ou OO serait plus dans la merde/menace aujourd'hui qu'avant ce contrat. Donne moi _un_ parametre ayant change pour OO. Cet accord dit une et une seule chose : Sun ne sera par poursuivi.

            Oh, c'est pourtant simple : StarOffice est un version "améliorée" de OpenOffice. Donc la logique cartésienne amène que si OpenOffice est coupable d'implémenter une fonctionnalité ou d'avoir "Office" dans son nom (par exemple), StarOffice l'est aussi, et Sun est concernée. Or, vu toute ces affaires anti-trusts dans lesquelles Microsoft a baigné ces dernière années, le lien OpenOffice-StarOffice-Sun est très génant si Microsoft compte "attaquer" OpenOffice : Microsoft serait dans la possibilité d'être confronté une fois de plus à Sun, ce qui ferait probablement une mauvaise histoire anti-trust de plus à son actif et n'améliorerait pas son image de marque.

            La solution ? Trouver le moyen de casser le lien OpenOffice-StarOffice-Sun de manière à distinctement isoler OpenOffice. Car implicitement, ce lien était une sorte de protection pour le projet OpenOffice.

            Et justement, que fait cet accord ? Il casse le lien OpenOffice-StarOffice, libérant Sun de ce qui pourrait légalement arriver à OpenOffice. Et ce n'est pas vraiment Sun qui est gagnante dans l'histoire mais Microsoft ! Sun n'étant plus légalement concernée, personne ne s'opposera à Microsoft devant les tribunaux en coûteuses procédures en cas d'attaques judiciaires.

            Enfin, si vraiment le lien OpenOffice-StarOffice-Sun n'existait pas, cet accord n'aurait pas pris la peine de casser le lien OpenOffice-StarOffice, déchargeant Sun de soucis éventuels en prévision d'éventuelles mesures de Microsoft à l'encontre du projet OpenOffice qui se retrouve maintenant isolé.

            Fin de ma plaidoirie.

            « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

            • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

              Posté par . Évalué à 3.

              Or, vu toute ces affaires anti-trusts dans lesquelles Microsoft a baigné ces dernière années, le lien OpenOffice-StarOffice-Sun est très génant si Microsoft compte "attaquer" OpenOffice : Microsoft serait dans la possibilité d'être confronté une fois de plus à Sun, ce qui ferait probablement une mauvaise histoire anti-trust de plus à son actif et n'améliorerait pas son image de marque.

              Quel rapport avec les lois anti-trust ?
              Si MS fait un proces, ils en ont tout a fait le droit, il n'y a absolument rien d'anti-trust la dedans. Ils peuvent attaquer n'importe qui qu'ils estiment violer leurs droits, et le juge dira si ils ont tort ou pas.

              Enfin, si vraiment le lien OpenOffice-StarOffice-Sun n'existait pas, cet accord n'aurait pas pris la peine de casser le lien OpenOffice-StarOffice, déchargeant Sun de soucis éventuels en prévision d'éventuelles mesures de Microsoft à l'encontre du projet OpenOffice qui se retrouve maintenant isolé.

              C'est pourtant tres simple :
              Ce contrat est la pour stopper les actions judiciaires Sun<->MS , StarOffice appartenant a Sun, il est donc compris dans le lot. OpenOffice n'appartenant pas a Sun est donc logiquement exclu.
              Rien d'extraordinaire, mais le seul fait d'avoir un LL dans le texte fait hurler tout le monde.
              • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                Posté par . Évalué à 2.

                > Rien d'extraordinaire, mais le seul fait d'avoir un LL dans le texte fait hurler tout le monde.

                Ce qui est extraordinaire (au risque de me répêter car tu semble faire exprès d'ignorer la moitié des messages auxquels tu réponds), c'est que StarOffice n'est fonctionnellement rien d'autre qu'OpenOffice avec quelques petits suppléments : donc la logique rationnelle voudrait que si OpenOffice doit être légalement mis en cause pour telle fonctionnalité, StarOffice doit l'être aussi.

                Quant au fait que ça fasse "hurler tout le monde" dès qu'on touche à un Logiciel Libre, où est le problème ? Dès qu'une communauté se sent lésée ou attaquée, n'est-il pas normal qu'elle exprime son mécontentement ou se défende ?

                « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

                • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ce qui est extraordinaire (au risque de me répêter car tu semble faire exprès d'ignorer la moitié des messages auxquels tu réponds), c'est que StarOffice n'est fonctionnellement rien d'autre qu'OpenOffice avec quelques petits suppléments : donc la logique rationnelle voudrait que si OpenOffice doit être légalement mis en cause pour telle fonctionnalité, StarOffice doit l'être aussi.

                  Je vais me repeter...

                  StarOffice appartient a Sun, OpenOffice non. Qu'ils soient a 95% le meme code n'y change rien, un appartient a Sun, pas l'autre.
                  Le contrat dit : on arrete de se poursuivre en justice l'un l'autre(Sun et MS), donc evidemment, StarOffice est compris dedans. Vu qu'OpenOffice n'appartient pas a Sun, evidemment il n'est pas compris dedans.

                  Quant au fait que ça fasse "hurler tout le monde" dès qu'on touche à un Logiciel Libre, où est le problème ? Dès qu'une communauté se sent lésée ou attaquée, n'est-il pas normal qu'elle exprime son mécontentement ou se défende ?

                  Oui, le probleme c'est les raisons pour laquelle elle se sent attaquee. Si demain MS change la couleur du papier toilette a Redmond je suis qu'il y aura 3 zigotos pour y voir une attaque contre les LL d'une maniere ou d'une autre.
                  Il faut raisonner un minimum avant de crier au crime, sinon on passe justement pour une bande d'extremistes, et c'est ce genre de trucs qui fait le plus de mal a la communaute du libre, une minorite qui file une mauvaise image a la majorite.
                  • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je crois que ce que tu ne comprends pas dans nos inquiétudes, c'est que si procès il y a, ce sera contre une personne morale ou physique.

                    Sans cet accord, la personne attaquée ( par exemple pour violation de brevet ) est naturellement Sun, contributeur, initiateur du projet OOo et propriétaire de StarOffice.

                    Avec cet accord, qui va trinquer ?

                    Et celui qui va se retrouver avec un procès sur les bras, pour, toujours par exemple, une violation de brevet, il aura peut-être un peu les nerfs de voir que Sun n'est pas dans le box avec lui, alors que la faute est a priori la même, non ?

                    Enfin, se sortir de la merde en y laissant les copains est rarement illégal, mais c'est souvent pas très élégant.
                    • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ca je l'ai tres bien compris, mais qu'aurais tu fais a la place de Sun ? T'aurais refuse un contrat qui te permet de recevoir plus d'un milliard de dollars dont tu as bien besoin pour boucher les pertes ?

                      Tu crois qu'OpenOffice serait dans une meilleure position avec Sun au bout du rouleau et pas loin de la faillite ?
                      J'en doutes enormement.

                      Vous avez du mal a vous rendre compte que Sun n'avait pas le choix, ils ont besoin d'argent et risquer la survie d'une societe qui emploie des milliers de gens simplement pour faire plaisir aux gars d'OpenOffice c'est totalement irrealiste, faut revenir sur terre.

                      Sinon en passant, en cas de violation de brevet, la personne attaquee aurait ete Sun ET le team OpenOffice, Sun n'aurait pas ete seul.
                    • [^] # Re: Incompatibilité de licence?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      > Avec cet accord, qui va trinquer ?

                      Personne qui n'aurait techniquement pu trinquer sans l'accord. L'accord en question ne culpabilise personne, il ne fait qu'immuniser SUN. Pour les autres ça ne change rien du tout.

                      > Enfin, se sortir de la merde en y laissant les copains est rarement
                      > illégal, mais c'est souvent pas très élégant.

                      En même temps refuser de s'en sortir et couler uniquement parce qu'on n'a pas les moyens de sortir tout le monde du problème, ça serait certes courageux mais ça ne ferait rien avancer du tout, au contraire.

                      > alors que la faute est a priori la même, non ?

                      Non, puisque SUN ne sera justement plus en faute. La propriété intellectuelle des autres il n'est pas interdit de l'utiliser, il faut juste un accord pour ça : ce que vient plus ou moins d'obtenir SUN. S'il fait cet accord il n'a justement plus rien à se reprocher maintenant.
                      Si d'autres n'ont pas d'accord similaire et que MS cherche des poux, il faudrait plutot se pleindre à MS (qui cherche les poux) qu'à SUN (qui sur ses licences a toujours exclu toute responsabilité et garantie)
      • [^] # Question perfide...

        Posté par . Évalué à 0.

        Où en serait Star Office, racheté par Sun, si cette suite était restée purement propriétaire, et s'était posée sur cette base comme concurrente de Microsoft Office ? J'en ris...
        • [^] # Re: Question perfide...

          Posté par . Évalué à 2.

          Qui te dit que Sun aurait rachete StarOffice si il n'avait pas voulu en ouvrire le code ?
        • [^] # Re: Question perfide...

          Posté par . Évalué à 10.

          Les stats de la semaine du CVS :
          http://ooo.ximian.com/statistics/latest.html(...)

          On a dans l'ordre:

          Rüdiger Timm => @sun.com
          Vladimir Glazounov => @sun.com
          Frank Schönhei => @sun.com
          Kurt Zenker => @sun.com
          Andreas Bregas => @sun.com
          Christian Lippka => @sun.com
          Ingo Schmidt => @sun.com
          Mikhail Voitenko => @sun.com
          ihi => ???


          Petit resume :
          http://ooo.ximian.com/name-account.html(...)

          C'est vrai que sun ne sert a rien et que c'est les gentils developpeurs du libre qui ont tout fait pour OOo et la marmotte.... Au fait les gens s'en fouttent que ca soit libre mais simplement que ce soit gratuit (ce qu'a longtemps ete staroffice) car on parle bien de s'installer sur le desktop. Merci la communauté !!!

          Bref hormis pour le mattraquage publicitaire tu peux arreter de rire.
          • [^] # Re: Question perfide...

            Posté par . Évalué à 4.

            Peut-être me suis-je mal exprimé ? Ou aurais-tu mal compris ? Sun a moins besoin de la communauté du libre pour coder OOo que pour l'adopter et le répandre. Parce que des boîtes qui faisaient des suites bureautiques sur un mode propriétaires, il y en a eu. Où en sont-elles ?
  • # Red Hat n'est pas content aussi

    Posté par . Évalué à 6.

    http://news.com.com/Red+Hat+exec+takes+Sun+to+task+on+open+source/2(...)

    Ça peut passer pour de la chamaillerie de bas étages (communication à distance de blob) mais c'est entre le vice président de Red Hat et le président (?) de SUN. Des gens qui généralement pèse leurs mots (maux?).
  • # lourd lourd

    Posté par . Évalué à 1.

    et voilà... on dit que Sun et MS ont signé un contrat (ce sont les gros méchants)... On y met un peu de Oo pour faire genre ambiance dramatique sur "Mais que va devenir OOOOOOOOOOOOOO". On tape des pieds, on s'énerve, on fait des grandes déclarations du genre que ce sont tous des enc... de sociétés capitalistes de m... (à cette heure je ne l'ai pas encore lu mais cela ne serait tardée :-\ ). Alors que .... ben rien. OO ne sera pas stoppé. La seule chose qui peut arriver est que suite aux réactions à la Bruce P, Sun se rebiffe et retire ses billes de OO pour ne plus se concentrer que sur StarOffice. Mais bon, la communauté crie assez fort qu'elle n'a pas besoin de ce genre de société (vu comment elle les critique), donc elle devrait être heureuse si Sun abandonne OO.
    • [^] # Re: lourd lourd

      Posté par . Évalué à 5.

      La seule chose qui peut arriver est que suite aux réactions à la Bruce P, Sun se rebiffe et retire ses billes de OO

      la reaction de Bruce Perens ne me semble pas si expeditive, il s'agit seulement de ne pas donner du code a sun en propre. l'accord met les chose a plat, la communauté met les choses a plat. point.
      • [^] # Re: lourd lourd

        Posté par . Évalué à -3.

        l'accord met les chose a plat, la communauté met les choses a plat. point.
        Quelle formule! Cela fait sérieux, grand éloquent, presque master of univers.

        la reaction de Bruce Perens ne me semble pas si expeditive
        Mais on parle de Sun. Tout le monde sait que cette société a des réactions qui nous définirons de bizarre qui fait pensait qu'elle est guidée par l'orgueil (il suffit de voir comment elle s'est foutu en l'air en voulant concurrencer à tout prix une autre société bien connue ;) ).
      • [^] # Re: lourd lourd

        Posté par . Évalué à 2.

        la reaction de Bruce Perens... ...la communauté met les choses a plat.

        Ah, Bruce Perens c'est la Communauté ?
        Il donne son avis... il ne parle pas au nom de la Communauté.

        Et sun, dans ce cas ? ils vont aussi arrêter de donner du code à OOo... qui gagne dans l'affaire ? personne. On est tous perdants.

        Sun ne fait que se protéger contre les brevets détenus par M$. Le seul problème c'est que Sun est en position de faiblesse et du coup M$ a concédé le minimum...
    • [^] # Re: lourd lourd

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est à force de positions aussi extrémistes qu'il a fini par être mis à la porte d'HP...
  • # Et aller une couche de FUD contre Sun !!!!

    Posté par . Évalué à 10.

    Franchement, je commence à en avoir marre du FUD contre Sun.

    Oui, ils sont une société, oui, leur but est de faire de la thune, oui, leur but n'est pas de devenir la FSF.

    Je suis un super fervant des solutions libres, mais comme au temps du communisme, il ne faudrait pas pas confondre liberté et totalitarisme.

    Ce sont les mêmes qui d'ailleur au passage continuent à pousser du FUD sur Java, alors qu'on le rappelle, le projet GNU Classpath manque curellement de fond de la FSF et de mains de la communauté pour finaliser une version complète de la platforme Java sous GPL et lui faire paser le TCK qui lui permetra de clamer une complète compatibilité.

    Ce sont les mêmes qui pipotent sur les supposés alliances Sun/MS contre IBM en ce moment sur les forums.

    Pendant ce temps, on oublit les vrai objectifs.

    Si vous voyez une salle remplie de PC de burreau sous Solaris, vous m'appelez ! Le vrai ennemi de Linux n'est pas Solaris, car il est relativement facile de convaincre un utilisateur de Solaris de migrer sous Linux. Mais le vrai ennemi est autre : Microsoft !

    Car grâces à ses montagnes de dollars, MS peut racheter, communiquer, fusionner, controler ... qui bon lui semble. MS vient d'annoncer que son nouvel ennemi est le monde opensource. Afin de le contrer ils préparent des quantités de FUD à base de "licences pseudo opensources pour les clients importants" et autres ristournes exceptionnelles pours gros clients, histoire de décourrager leurs captifs de regarder vers des solutions plus libres.

    Il faut regarder la vériter en face, MS est le maitre des lieus, et au lieu de taper sans cesse sur un petit mal en point (qui parfois le merite), pourquoi ne pas s'attaquer avec autant de vehémence au gros mastodonte qui truste tout les domaines ?

    Je rappelle qu'au niveau des parts de marché, Linux a principalement "mangé" les parts des Unix, et finalement trés peu touché les parts des Windows de MS.

    Il est temps de remettre tout ça en perspective SVP.
  • # Open Office != OpenOffice.org

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Sauf que le nom du produit est « openoffice.org », et que cet accord parle de « open office ». Entourloupe, je vous dis.
    • [^] # Re: Open Office != OpenOffice.org

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est juste un nom juridique et imprononçable.
      Son vrai nom populaire et émotionnel, c'est OpenOffice. Mais c'est vrai que dans un contrat, ça fait tache. Peut-être que le "generally known as" suffit à comprendre ?...
  • # On peut m'expliquer l'enjeu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est moi tout seul, ou y en a d'autres qui comprennent pas grand chose à l'enjeu et aux discussions ci-dessus ?
    Je comprends rien... Qui lâche quoi ? OO est menacé ? Sun lâche OO, c'est ça qui est écrit dans l'accord ? Sun va arrêter SO ? Je comprends rien non plus au verbiage des avocats américains.
    • [^] # Re: On peut m'expliquer l'enjeu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      Bon, je viens de me taper le papier de ZDnet, c'est un peu plus clair...
      M'en fous, j'utilise SO6 (sous licence officielle, en plus) son dico est mieux que celui d'OO.
    • [^] # Je vais essayer

      Posté par . Évalué à 4.

      Si j'ai bien compris, l'accord passé entre sun et ms protège staroffice d'une attaque possible sur des histoires de brevets, mais exclut explicitement OOo.

      Comme sun est papa de staroffice et "beau-père" de OOo, c'est percu comme une trahison car interpreté en "MS se réserve le droit d'attaquer OOo quand ca le chante et s'arrange pour que sun ne doive pas intervenir". Sans ca, ca aurait pu faire "défense commune" pour staroffice et OOo. Maintenant, ils pourront qd même le faire, mais ce serait par pure bonté d'âme, et ils ne sont pas en position de pouvoir le faire.

      Ca fait un peu comme si sun n'achetait qu'un demi-parapluie pour ne protéger que ses softs proprios en cas de pluie (contre argent evidemment).
      Tant qu'il fait beau, ca ne change rien. Mais cette clause mettant au sec staroffice, laissera OOo attraper une bronchite (voire plus) SI ms décide de faire pleuvoir les emmerdes.
      Faut pas oublier que OOo peut quand même trouver un anorak mais il n'est pas protégé des foudres de ms (comprendre avocats en cas de procès)

      Je pense (j'ai pas été lire) que Bruce Perrens recommende aux contributeurs de OOo de n'utiliser que la gpl pour que staroffice ne puisse plus profiter du code de OOo aussi facillement.
      • [^] # Re: Je vais essayer

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Wow !
        C'est plus clair, en effet.
        Ben, je sais pas trop quoi dire... j'ai l'impression que OO n'était pas plus en sécurité qu'avant, de toute façon, non ? Comme tous les logiciels libres, tous les proprio... Tous, quoi.
        • [^] # Re: Je vais essayer

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Aucun Logiciel Libre n'est fourni avec une garantie, de toutes façons...
          Je ne vois pas qui oserait dès lors l'attaquer à part pour violation de brevets.

          Et en général, on parcous les liens des dépêches avant de poster un commentaire, hein ;-)
  • # Mais vas y m$!!!

    Posté par . Évalué à -2.

    Moi persos, je suis très curieux de voir les conséquences de l'utilisation par m$ à des fin lucrative d'un de leur brevet très con. J'ai du mal à croire que la justice (???) vas réussire à faire payer les gens pour des brevets aussi absurdes que ceux que possèdents m$ & consorts. D'autant plus que la plupart sont illégaux dans certains pays. Mais même dans les pays où ils le sont, j'aimerais bien qu'ils se lancent. C'est des poules mouillée ou quoi?

    Une arme de dissuasion n'en est pas une si elle as pas au moins servis une fois. (je parle d'un vrai brevet qui bouleverserait tout si l'on s'en servait).
    Faut y allé franchement: lacher sun ne pourras pas nous attirer les foudres de microsoft.
    J'encourage m$ à faire usage de leur fameuses armes.
    Qui veut m'aider à les encourager aussi? ;-)
  • # Beaucoup de bruit

    Posté par . Évalué à 1.

    Beaucoup de bruit, une tonne de spéculation.
    Les faits, messieurs, les faits.
    Le système actuel de contribution à Ooo fonctionne. Réfléchissons à un changement quand un problème =>factuel<= se posera.
  • # N'importe quoi tout ça

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il est où le problème ? Sun a libéré du code via OpenOffice ? le code libre est dans pratiquement toutes les licences donné "sans aucune garantie d'aucune sorte". Ca a toujours été comme ça, il n'y a jamais eu aucune protection, ni aucune assurance que MS ne ferait pas de procès.
    Le code fait sous la responsabilité de Bruce Perens offre probablement les mêmes clauses habituelles d'absence de garantie et de responsabilité. Quand il était leader de Debian a-t-il donner une quelconque garantie à ses utilisateurs contre les éventuelles attaques de MS ? Au nom de quoi demande t'il donc à Sun d'assumer cette responsabilité ?
    Si SUN a envie de faire des accord pour se couvrir lui-même ou fournir une garantie à ses clients c'est son choix. Je ne vois même pas pourquoi on irait lui demander quoi que ce soit à ce niveau. Faudrait pas confondre logiciel libre et entreprise publique non plus.

    Je vois mal où est le problème de BP : il est "normal" que MS puisse défendre ses droits légaux(*), de même qu'il n'est pas du ressort de Sun de protéger et d'assurer une garantie sur le code qui n'est pas en son nom ou qui a été livré sous licence libre.

    (*) éventuellement il n'est pas normal que certains droits légaux existent ou n'existent pas, mais ça c'est une autre histoire.
  • # Le fond de l'affaire ...

    Posté par . Évalué à 7.

    Bien, j'ai l'impression que l'on est passé à côté des vrais enjeux de cet accord. Le fond de l'affaire c'est que Microsoft veut faire la peau à OpenOffice.org (p'taing, ça c'est un scoop mon gars !). Et la raison de fond est directement liée au modèle économique du logiciel libre.

    En effet, Sun, bien que concurrent de Microsoft, est sur le même modèle économique que lui : il pond du code qu'il met dans une jolie boiboite et qu'il VEND ! Le problème c'est qu' OpenOffice.org fait presque la même chose, à un détail près, mais de taille : il met sa suite bureautique à disposition en libre téléchargement GRATUITEMENT ! Et pour Microsoft, c'est clairement perçu comme de la CONCURRENCE DELOYALE.

    D'où l'objectif de Microsoft de couper tout lien entre SUN/StarOffice (qui est un concurrent « comme les autres ») et OpenOffice.org, pour mieux pouvoir flinger ce dernier. Dans cette affaire, ce qu'on peut reprocher à Sun c'est de ne pas avoir assumé jusqu'au bout sa volonté de concurrencer Microsoft sur un terrain où il ne pouvait lutter : la gratuité ... Alors qu'il avait bien joué le coup en mettant à disposition le code source de StarOffice, il vient de baisser son froc et de lâcher OpenOffice en râse campagne. Peut être n'a-t-il pas eu le choix (M$ sait se montrer persuasif quand il faut ...) mais cet acte à priori sans conséquence pour OpenOffice.org (comme l'a si bien souligné PasBill PasGates) porte peut-être en lui les germes d'une scission à moyen terme entre Sun et OpenOffice.org, avec toutes les conséquence que ça peut avoir sur le devenir du projet ... Sur ce point M$ a bien joué le coup.

    Maintenant, la position prise par Bruce Perens peut prêter à commentaires. Tout d'abord, comme ce n'est pas le premier bredin venu, je pense qu'il a bien perçu les enjeux de fond de cet accord et qu'il n'a pas pris position à la légère. Son appel à conserver les contributions propres des développeurs d'OpenOffice.org au sein d'OpenOffice.org prouve bien qu'il a déjà anticipé le risque d'une scission et recommande de prendre les devants. Avec le risque, qui n'est pas exclu, de précipiter de mouvement en provoquant une réaction épidermique de la part de Sun.

    En tous cas ça a le mérite de mettre les choses sur la place publique. Maintenant à Sun et OpenOffice.org de choisir : est-ce qu'ils continuent à collaborer (et auquel cas cela devra-t-il se faire dans un cadre nouveau ?), ou bien est-ce qu'ils se séparent ? Je pense que la première solution est de loin la meilleure sur le long terme et la plus à même de saper le moral des pères Gates et Balmer, mais la décision ne m'appartient pas ...
    • [^] # Re: Le fond de l'affaire ...

      Posté par . Évalué à 2.

      Petite question en passant : il y a beauvoups de devs de suns qui contribuent à OpenOffice ? si c'est le cas couper les ponts entre sun et OpenOffice pourrait quand même porter un coup au rythme de développement d'OpenOffice, non ?
    • [^] # Re: Le fond de l'affaire ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Ca n'est pas parce que Sun a accepté un compromis avec Microsoft sur StarOffice que cela l'empêche de soutenir OpenOffice.
      Cela n'interdit pas non plus à Sun de continuer à contribuer de manière importante au développement d'OpenOffice.
      Cet accord ne dit rien concernant les relations entre Sun et OpenOffice.
      OpenOffice a besoin de Sun, tout comme Sun a besoin d'OpenOffice.

      Je ne comprends donc pas pourquoi Sun et OpenOffice.org devraient collaborer dans un cadre nouveau, ni ce que cela peut changer dans leurs relations (hormis les appels aux trolls, forks, changements de licence qu'on voit habituellement dès qu'on parle d'un LL un peu connu).

      Pourquoi voulez vous tout ramener à cette question ?
  • # Brevets logiciels, le futur se précise...

    Posté par . Évalué à 2.

    Un point me semble certain...

    Actuellement, si Microsoft attaquait openoffice.org sur des brevets logiciels, cette action ne serait pas valable en Europe et la question se poserait de la légitimité des brevets logiciels aux USA et pays qui ont la même stratégie...

    Si demain les brevets logiciels deviennent valides en Europe, je suis prêt à parier que la première victime sera OpenOffice.org qui doit bien violer des dizaines de brevets triviaux de Microsoft. Car là, le procés aurait une porté dans pratiquement tout le monde occidental, et au japon aussi...

    Et qui défendrait OpenOffice.org si SUN ne le fait pas?

    Quel recul ce serait pour le logiciel libre... Quel administration irait dans ces condition vers le libre? quel développeur s'investirait dans un travail qui risque de le conduire au tribunal?

    Bref, je vois entre les lignes de cet accord les prémisces d'une attaque frontale des logiciels libres à travers un représentant emblématique de la communauté.

    Suis je vraiment si pessimiste?
    • [^] # Re: Brevets logiciels, le futur se précise...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > Actuellement, si Microsoft attaquait openoffice.org sur des brevets
      > logiciels, cette action ne serait pas valable en Europe et la question se
      > poserait de la légitimité des brevets logiciels aux USA et pays qui ont la
      > même stratégie...

      Petit point de détail sur la législation actuelle des brevets en Europe : autant on ne peut pas (*) faire de brevet sur un logiciel, autant un logiciel peut être la source d'une contrefacon de brevet et un logiciel peut être partie intégrante d'un brevet.
      Ce qu'on ne peut pas c'est breveter un logiciel "en lui même", mais rien n'interdit de breveter un procédé technique innovant mettant en jeu du logiciel (en partie ou entièrement). Oui, je sais, la différence est assez faible sur les bords. Mais ce qui est sûr c'est que ce n'est pas parce qu'un brevet contient du logiciel qu'il est invalide en europe. Et inversement, ce n'est donc pas parce qu'on code du logiciel qu'on ne peut pas tomber sous le coup d'un brevet.

      Voir http://jjdj.free.fr/article/index.html(...) à ce sujet.



      (* comprendre: "on ne devrait pas pouvoir")
  • # C'est un petit peu énervant...

    Posté par . Évalué à 0.

    Je me demande ce que signifie la multiplication de ces guerres de licences. Manifestement, l'appel de Bruce Perrens ressemble à un appel à se diviser encore et encore...

    On lit beaucoup d'histoires de licence sur linuxFR quand bien même leur application dans le droit - surtout en droit francais - est in fine assez marginale. Je me demande ou on va et quel est le but de ces cassandres. A part créer une tribu d'"authentique roots" bien distincte de la plèbe, je ne vois pas.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.