Conférence débat: brevets sur le vivant.

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
4
juil.
2002
Communauté
Une conférence-débat est organisée Samedi 6 juillet 2002 de 17h à 19h à Paris sur le thème "Brevets sur le vivant, sur la pensée: quels enjeux?".

Les intervenants seront Richard Stallman (que l'on ne présente plus), Jean-Pierre Berlan (Directeur de recherche à l'INRA), et (sous réserve) Emmanuelle Cosse (ancienne présidente d'Act'up).

L'adresse:
Salle des fêtes de la mairie du X ème.
72, rue du Faubourg St Martin 75 010 Paris.
Métro Bonsergent ou Château d'eau
Entrée libre

Aller plus loin

  • # ca faisait longtemps !

    Posté par . Évalué à 2.

    ca faisait longtemps qu'on avait pas parle brevets logiciels. Ou en est-on ?
    Je crois que le parti du gouvernement actuel etait contre le brevets logiciels et pour les logiciels libres. Ont-ils montre des signes dans ce sens ?
    Etant donne leur adoption des LL dans l'administration, faut esperer qu'ils defendront les LL face aux brevets devant l'UE.
    • [^] # Re: ca faisait longtemps !

      Posté par . Évalué à 10.

      Les brevets sur le vivant, c'est plus large que les brevets logiciels, et bien plus inquiétant. C'est par exemple, les entreprises qui séquencent le génome et qui s'empressent de... breveter les gènes qu'ils trouvent, comme si c'était une invention. Un gène n'est pas une invention, c'est par nature un exemple idéal de ce qu'on peut appeler le "patrimoine de l'humanité". Ça veut dire qu'on peut breveter des éléments de toi, de moi... et franchement, je préfère voir un brevet sur le codec mp3 qu'un brevet sur mon code source.

      Il faut aussi rappeler que les brevets sur les molécules pharmaceutiques tuent des milliers de gens dans les pays en développement (en empêchant des ONG d'utiliser ces molécules). Ils sont plus défendables, car "créer" une molécule est un vrai travail d'innovation, mais l'enjeu est tellement important que la question mérite d'être posée.
    • [^] # Re: ca faisait longtemps !

      Posté par . Évalué à 8.

      Ont-ils montre des signes dans ce sens ?

      Oula, soit pas si pressé !! Apres presque un mois des législatives, on entends encore des discours comme quoi c'est le temps de l'action que ca y est blablabla ils vont faire des réformes.

      Peut etre que dans 3 ans ils penserons au'il faut s'occuper les brevets... esperons alors que ce ne sera pas trop tard...
  • # Juste un lien pour nourrir la réflexion

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

  • # Ca va être passionnant !

    Posté par . Évalué à 10.

    Cette conference risque d'etre du plus grand interet.
    En effet la question des brevets peut avoir des reponse assez differentes celon le domaine considere. RMS lui-meme fait bien la distinction entre differents champs d'application des brevets.
    (cf par exemple son interview a l'assemble nationale au debut de l'annee : http://media.april.org/audio/assnat/(...) ).

    Les brevets logiciel C interdire a quelqu'un d'avoir une idee qu'un autre a deja eut meme si le dernier l'exploite mieux. L'idee apparait assez vite absurde.

    Le brevetage des genes me semble egalement injuste. En effet, comment peut-on pretendre avoir la primeur sur quelque chose qui de toute facon existe, sous pretexte de l'avoir vu le premier. C comme si le premier gars monte sur l'Evrest avait pose un brevet sur cette montagne.

    Le brevetage des semances et des medicaments me parait plus delicat.
    Si je me rappelle bien le brevetage des semances a ete introduit (il y deja un bon moment ... ) pour encourrager la selection de semances plus productives. A l'epoque ca a eut l'effet premier d'augmenter les rendements et du coup, peut etre d'aider a resoudre les problemes de penurie alimentaire. Certes, il y a eut aussi, plus recemment des effets pervers (qu'il serait trop long d'aborder ici). Mais retenons que ca a pu avoir un effet moteur.

    Idem pour les brevets sur les medicaments (et autre produits pharmaceutiques et phyto-pharmaceutiques). Les brevets permettent d'amortir les investissements collossaux necessaires a la recherche et donc encourragent la recherche (ou une certaine recherche ...). Mais les effets pervers sont encore plus criants :
    des medicaments qui ne sont pas fabriques (certaines maladies tropicales ont des remedes mais les detenteurs des brevets ne veulents pas les fabriquer car pas rentables) ou fabriques trop chers pour les pays pauvres (bravo a l'Afrique du Sud et a la Thailande pour etre passes au nez et a la barbes des industries) ...

    EN bref, le probleme est complexe et necessite debat. C pour ca qu'il y a des conferences comme celle de samedi ... alors : a samedi les moules :-)
    • [^] # Re: Ca va être passionnant !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      certaines maladies tropicales ont des remedes mais les detenteurs des brevets ne veulents pas les fabriquer car pas rentables

      Je connaissais l'exemple inverse avec MSD qui distribue gratuitement l'ivermectine, mais là je vois pas de quoi tu parles; tu peux préciser ?
      • [^] # Re: Ca va être passionnant !

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne me rapelle plus le nom de la molecule en question, mais elle traite un parasite tropical (un nematode) qui se trouve principalement en Afrique.
    • [^] # Re: Ca va être passionnant !

      Posté par . Évalué à -2.

      Je vais pas me faire des amis là mais il y a un truc qui me choque.

      Que vient foutre RMS là dedans? Dés qu'il entend le mot "brevet", il repart en croisade. Il est pas informaticien pas hasard?

      C'est un sujet bien plus vaste et complexe que celui du LL, que nous défendons pauvres grognons que nous sommes, et lui, ce gourou barbu et chevelu, il veut aller montrer sa science! (au fait je suis aussi barbu et chevelu, mais je m'habille moins souvent en Saint Pierre ;)

      Ce débat est un débat de philosophe, de biologistes, et (pour ceux que ça concerne) de religieux, et RMS va y semer la confusion. De plus, soit dit entre nous, quitte à être représenter en tant qu'informaticien, je préfèrerais un mec au look plus "sérieux" quand même...

      Chacun son métier, les vaches seront bien garder.
      • [^] # Re: Ca va être passionnant !

        Posté par . Évalué à 6.

        Moi je trouve que ça se tient. Les brevets « sur le vivant » est un problème plus large que les brevets logiciels, mais ces derniers en font partie. Un brevet logiciel est un brevet sur une idée, une « recette de cuisine » pour reprendre une image chère à RMS. C'est comme si Euclide avait breveté son algorithme de calcul du PGCD, Pascal son triangle... (ce sont des procédés, utiles en pratique, innovants à l'époque de leur découverte, mais certainement pas des inventions).

        Le risque des brevets logiciels, c'est de laisser des gens s'accaparer des idées (et freiner la recherche, au passage). Ça rentre parfaitement dans le thème "brevets sur le vivant, la pensée". Et RMS est un fervent opposant au brevets logiciels, qui en plus a une position claire et réfléchie, il ne me semble pas illogique de l'inviter.

        Au passage, c'est présenté comme une conférence débat, donc personne ne t'empêche de venir te représenter toi-même.


        «Ce débat est un débat de philosophe, de biologistes, et (pour ceux que ça concerne) de religieux»

        Non, c'est un débat qui concerne tout le monde. Que quelqu'un brevette un modèle révolutionnaire de trotinette alimentée par fusion contrôlée, je m'en fiche. Que quelqu'un brevette un algorithme (pardon, procédé) de compression vidéo, ça me dérange un peu plus parce que je vois venir les problèmes quand je voudrai lire une vidéo compressée, avec un lecteur libre. Pourtant, c'est plus le principe de breveter une idée qui me dérange. Et quand on parle de breveter mon propre code source (mon ADN), malgré le fait qu'il y ait un prior-art flagrant, ça me dérange beaucoup plus, pour les mêmes raisons:

        - D'une part ça me choque qu'on puisse breveter des éléments du vivant, qui ne sont pas des inventions

        - D'autre part je vois venir les problèmes dès lors qu'on voudra mettre en place une thérapie génique, par exemple. ("eeeh non, ce gène est à moi, vous devez me payer des royalties pour l'utiliser").

        Pourtant, je ne suis ni philosophe, ni biologiste, ni (encore moins) religieux.
        • [^] # Re: Ca va être passionnant !

          Posté par . Évalué à 2.

          >> Ce débat est un débat de philosophe, de biologistes, et (pour ceux que ça concerne) de religieux

          Tu as raison, le débat concerne tout le monde, je me suis mal exprimé.

          Je voulais dire que le débat (au sens de réunion publique avec intervenants et tout) ne doit pas être mené par des informaticiens. Même si le problème concerne tout le monde, ce n'est pas pour autant que l'on va inviter, je sais pas moi, un plombier, disserter en public sur les brevets du vivant(quoique ça pourrait être pas mal mais après on n'en finit plus).

          Selon moi les meneurs du débat devraient être les personnes ayant un lien direct avec le sujet, et je trouve que RMS est à part, et, même s'il est sensible au thème abordé, on ne doit pas tout mélanger, ça fout le bordel. :)
          • [^] # Re: Ca va être passionnant !

            Posté par . Évalué à 6.

            Bah je sais pas, mais moi si on me demande le nom d'un type qui pourrait parler en public des "brevets sur la pensée" et leurs enjeux, c'est lui qui me viendrait à l'esprit. Comme en plus ça a l'air organisé par l'ARIL et la FSF europe...

            Dans la liste des intervenants, il y en a un pour les brevets logiciels, un pour les brevets sur la vie, et un(e) pour les brevets sur les médicaments, ça me paraît logique. Au passage:
            « La convergence entre ces
            questionnements sera soulignée.
            »
            • [^] # Re: Ca va être passionnant !

              Posté par . Évalué à 1.

              Ouais bon d'accord c'est vrai que RMS est LE maître penseur en ce qui concerne les brevets d'idées, et qu'il a à ce titre sa place dans le débat.

              Et comme je considère la vie comme des milliards de fois plus importante que l'idée, ça fausse naturellement le débat (le notre!).

              Je l'incline donc cette fois-ci, mais c'est bien parce qu'on est en traine de pourrir Linuxfr avec nos posts interminables... ;)
          • [^] # Re: Ca va être passionnant !

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            Entiérement d'accord avec toi! Je pense que le débat sur les brevets logiciels n'est pas transposable à celui des brevets "sur le vivant"; j'ai eu la même réaction que toi quand j'ai vu que ce débat serait animé par RMS: qu'est-ce qu'il vient faire ici ?
    • [^] # Re: Ca va être passionnant !

      Posté par . Évalué à 5.

      "le brevetage des semances a ete introduit (il y deja un bon moment ... ) pour encourrager la selection de semances plus productives. A l'epoque ca a eut l'effet premier d'augmenter les rendements" Ah bon? Quel interet de brevetage dans l'augmentation du rendement? Pas besoin de ca pour chercher les semences les plus productives. Avec le brevetage un cultivateur n'a pas le droit de replanter la semance l'annee suivante, ni le droit d'en preter a son voisin. On en arrive a une privatisation du vivant. Pas tres cool...
      • [^] # Re: Ca va être passionnant !

        Posté par . Évalué à 1.

        Pas besoin de ca pour chercher les semences les plus productives

        Peut-etre pas maintenant, mais a l'epoque, personne n'entreprenait d'amelioration des semences a une echelle suffisemment grande pour qu'il y ai des gains significatifs de productivite. Les brevets ont encourragé certains a se concentrer sur cette activite. Il en a suivi la naissance d'un metier et meme d'une discipline scientifique, la selection genetique des plantes (certes, il y a toujours selection avant, mais de maniere empyrique et a tres petite echelle, les progres etaient donc tres lents, voir meme trop lents pour la croissance de la population).

        Ceci dit, je suis tout a fait d'accord avec toi que les brevets actuels sur les semences presentent de nombreuses aberations, parmis lesquels l'asservissement des producteurs aux grands semenciers.

        C'est tout un systeme qui est a revoir.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.