Création d’une maison du Libre et des Communs à Paris

4
16
avr.
2018
Communauté

La maison du Libre et des Communs est un projet visant à sanctuariser un espace parisien dédié où pourront se réunir les projets afin d’avancer. Mais aussi cela vise à amener les consommateurs de logiciels libres et de communs à devenir également contributeurs.

Un financement participatif est en cours pour financer cet espace la première année :

  • 25 k€ pour 20 m² et 10 conférences ;
  • 35 k€ pour 40 m² et 15 conférences (dont 5 avec accès à l’espace restauration) ;
  • etc. ;
  • 100 k€ pour 60 m², une salle privative et 50 conférences (dont 20 avec accès à l’espace restauration).

N. D. M. : Les plus anciens se souviendront d’un ancien projet de 2004, relancé en 2012, voire de La Cantine devenu Numa. Le nouveau projet de « Maison » est porté par d’autres structures (La Paillasse et plusieurs autres structures ou personnalités associées autour). « La Paillasse a choisi un modèle d’économie pluriel, où le don, le contre‐don, le gratuit, cohabitent avec le marchand. » La Maison du Libre et des Communs (via une association de préfiguration actuellement) signera une convention avec La Paillasse pour sous‐louer une partie des locaux. L’association LinuxFr a été invitée à participer au projet depuis sa création et n’a pas souhaité y participer (pas de permanent donc pas de besoin impératif de locaux, existence de locaux disponibles épisodiquement si nécessaire, et prix de sous‐location élevé). Nous relayons néanmoins cette campagne de financement participatif.

La première marche est souvent impressionnante avant de faire sa première contribution. Un lieu bienveillant aidera à rendre plus de monde contributeur et améliorer grandement l’écosystème. Pour financer cet espace, un financement participatif est en cours sur Ulule. Le lieu prévu est situé au centre de Paris.

Plus la somme réunie sera élevée, plus le local sera grand (il sera sous‐loué à La Paillasse qui héberge déjà des projets et des startups autour du vivant). Le premier palier a été atteint le 13 avril 2018 et il reste encore un mois pour atteindre les paliers suivants.

  • # Intéressant ? Vraiment

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+14/-0).

    […] et prix de sous‐location élevé)

    C'est un euphémisme de mon point de vue. Si on ramène chaque palier au mois et qu'on considère les contre-parties, cela me semble juste aberrant :

    Tarif annuels Prix m² annuel Prix mensuel Prix m²/mensuel nb soirées nb soirées/mois
    25 000 € 20 1 250 € 2 083 € 104 € 10 0,83
    35 000 € 40 875 € 2 917 € 73 € 15 1,25
    50 000 € 40 1 250 € 4 167 € 104 € 35 2,92
    75 000 € 60 1 250 € 6 250 € 104 € 40 3,33
    100 000 € 60 1 667 € 8 333 € 139 € 50 4,17

    Et les soirées devront être départagées entre toutes les associations du libre et des communs…

    Si on compare avec les prix au m² pour des bureaux dans le même quartier, c'est parfois plus du double voire triple de ce qui se fait. En toute transparence, pour ce type d'opération à destination du libre et des communs, il faudrait que La Paillasse indique son loyer et le nombre de m² totaux.

    Quid du financement au bout d'un an ?

    J'ai posé la question auprès de certains soutiens, mais pour le moment, pas de réponse.

    • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

      Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+8/-0).

      Oui, je dois avouer que ça m'a interpellé également.

      La page de crowdsourcing apporte très peu d'infos sur le calcul du montant et ça m'a paru assez hors de prix. Après, il ne faut pas comparer au prix de bureaux vides mais même comme ça…

      Aucune info non plus sur comment ils se proposent de faire vivre le lieu et de l'animer. Parce que, bon, les équipes sont souvent réparties sur toutes la France voire le monde et, même en ayant un lieu, ce n'est pas si évident. Ca peut sans doute permettre à des assos de se retrouver mais est-ce que ça vaut ce prix-là.

      J'ai aussi un gros gros doute sur le taux d'occupation des locaux, notamment en pleine journée. Pas sûr que ça vaille vraiment la peine de louer le lieu tout le temps.

      Y a-t-il une personne qui va passer du temps à gérer l'espace (ce qui pourrait alors mieux expliquer le prix).

      Ca me fait toujours halluciner comment avec le buzz qui va bien, tu peux récupérer une somme conséquente en ne fournissant absolument aucune info sur son utilisation - ici, on imagine que ça part dans du loyer mais vu que les organisateurs de la campagne sont aussi les gens qui vont toucher l'argent, un peu de transparence eut été bienvenue.

      Effectivement, ce serait intéressant de savoir combien eux payent les locaux, considérant qu'ils ont, d'après leur site, été aidé par la Ville de Paris.

      Pour le financement au bout d'un an : et bien ils referont une campagne :).

      • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0).

        La page de crowdsourcing apporte très peu d'infos sur le calcul du montant et ça m'a paru assez hors de prix. Après, il ne faut pas comparer au prix de bureaux vides mais même comme ça…

        Effectivement « même comme ça ». Un tarif classique pour un poste de travail avec tout l'équipement (mobilier, internet, sécurisation des lieux, espaces communs, etc.) c'est autour des 250 € mensuels. Et dans 20 m², t'en mets raisonnablement 4 à 5 avec les équipements annexes (armoire, etc). Ca reste hors de prix de mon point de vue.

        Les assos qui ont des permanents et des locaux à elles généralement ne les louent pas ce prix là. Et je ne suis finalement pas si surpris que ça de ne trouver ni l'April ni Framasoft (qui ont des permanents) même si cela ne signifie rien quant à leur décision.

      • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

        Posté par . Évalué à 2 (+6/-4).

        Bonjour à tous les deux

        tout d'abord, il est vrai que les soutiens de la campagne sont connus pour avoir une probité contestable et tenir à ce que le grand public se fasse arnaquer :) Cette pique étant faite.

        Je tiens tout d'abord à vous signaler que La Paillasse a accueilli ces dernières années plus d'une centaines d'associations gratuitement ou presque (pour citer les plus importantes AFUL, ADULLACT, La Quadrature du Net, Wikimédia, Open Law, Open Street Map [qui ont leur quartier dans les locaux], Jungle Bus, Savoirs Com1, Vecam ; pour les moins importantes BrainHack, Abie, la nuit du code citoyen, OGP …). Nous avons soutenu directement ou indirectement une myriade de projets libres et open source en dehors du cadre de nos prestations et surtout sur nos temps libres. L'intérêt et la légitimité de La Paillasse ne me semblent pas être à démontrer, ou si elle l'est, nous vous invitons véritablement à venir en parler avec nous (avec une bière/limonade).

        Je me permets maintenant de vous répondre en tant que co-initiateur de la Maison du Libre et des Communs de Paris. Oui effectivement la transparence vient à manquer de notre part - mais cette transparence vient davantage d'un manque de temps que d'une réelle volonté de dissimuler quoi que ce soit.

        Nous ne sommes pas à la fois collecteurs et bénéficiaires des contributions. Il est en effet prévu, et nous travaillons avec ces soutiens sur les questions préliminaires de gouvernance l'accès aux associations (qu'elles nous aient soutenu ou non). Ces questions préliminaires de gouvernance entraînent surtout la rédaction de la convention de bail entre l'association de préconfiguration - dont la gestion sera déléguée à des tiers (pour éviter tout conflit d'intérêt) - et la gestion des fonds mais aussi des événements thématiques qui seront organisées par la Maison du Libre et des Communs. De plus, et ce n'est pas parce que vous n'avez pas besoin d'un lieu, vous personnellement/projet, que d'autres n'en ont pas besoin (cf la liste ci-dessus).

        Je permets une autre pique concernant vos évaluations du coût d'un espace partagé. Certes le loyer vous semble cher, néanmoins outre le "simple" coût du loyer (110 K annuel pour la paillasse - 150 avec les charges), s'additionnent le prix de l'internet (12K annuel), le prix du ménage (24K annuel), le prix de l'ETP qui gère le lieu (24K), le prix de l'électricité (12K) ce qui fait grosso modo 212 € K par an.

        Nous avons un temps plein actuel qui commence à formuler des demandes de subventions auprès de fondations au nom et pour le compte de la maison du libre et des communs (ex: https://www.fondation-afnic.fr/fr/Appel-a-projets.htm), d'organiser des événements sur les thématiques liées au libre (en cours d'élaboration) et à la vie privée (ex: la fête des libertés numériques est portée par l'équipe de la Maison du Libre et des Communs pour le compte du Vecam).

        Si vous avez des questions sur le modèle ou la viabilité du projet, au lieu de vous adresser aux "soutiens", vous auriez pu soit nous renvoyer un mail soit nous laisser un message sur Ulule et nous aurions été ravis de vous répondre, soit encore passer tout bêtement boire une bière/limonade avec nous et nous informer de vive voix de vos craintes.

        En vous souhaitant le meilleur,

        Jonathan Keller

        • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 18/04/18 à 14:25.

          Bonjour Jonathan,

          Je ne remets nullement en cause

          • L'utilité et l'intérêt de La Paillasse
          • Son apport à la communauté
          • La probité des soutiens
          • Votre volonté de transparence

          Et LinuxFr.org passe son temps à relayer des appels à financement de projet dont elle ne bénéficie ni de près ni de loin.

          Le problème n'est pas là pour moi. Je ne demande seulement qu'à être convaincu, que ce soit ici ou autour d'une bière/limonade. Je trouve l'idée très bonne et je suis sûr qu'il y a un besoin. Cependant, j'ai participé il y a un an à une des réunions préparatoire, à La Paillasse justement. Le projet devait manquer de maturité car ce n'était pas bien convaincant à l'époque. Maintenant que je vois que se concrétise, c'est bonne nouvelle.

          Je permets une autre pique concernant vos évaluations du coût d'un espace partagé. Certes le loyer vous semble cher, néanmoins outre le "simple" coût du loyer (110 K annuel pour la paillasse - 150 avec les charges), s'additionnent le prix de l'internet (12K annuel), le prix du ménage (24K annuel), le prix de l'ETP qui gère le lieu (24K), le prix de l'électricité (12K) ce qui fait grosso modo 212 € K par an.

          Merci pour ce réel effort de transparence. Mais je continue de penser au vu de ces chiffres que c'est toujours bien trop cher. Reprenons vos chiffres :

          • 212k€/an pour 750 m² (source) avec services donc (internet, élec, ménage, gestionnaire), cela fait du 283€ annuel par m². C'est parfait pour le quartier.
          • Si on prend le 4e palier à 75 k€, on est à 1250€ annuel par m² de sous-loc. Entre 4 et 5 fois votre coût. Les à-côtés sont sympas, mais je ne suis pas convaincu du surcoût pour ces derniers
          • C'est pire avec le dernier palier. On est quasiment à la moitié de votre loyer annuel pour moins de 10% de la surface (arrondissons à 10% avec la salle de réunion et la salle pour les événements).

          Merci d'avoir pris le temps de répondre. Je ne suis pas en train de traiter qui que ce soit d'arnaqueur, je veux juste bien comprendre car certains points restent trop flous pour que je puisse donner en toute confiance. Je peux aussi me tromper dans mon raisonnement. Et si je pose la question du financement au bout d'un an, c'est bien que j'espère que ce projet pourra s'inscrire dans la continuité.

          Pas de souci pour continuer la discussion, mais ce n'est pas forcément facile de venir jusqu'à La Paillasse pour moi.

          • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

            Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

            le prix de l'internet (12K annuel)

            Ce prix me surprend. Avec 30€ par mois, j'ai la fibre optique avec un débit de 900Mb/s de DL et 300Mb/s en UL. Je ne vois pas comment on peut passer de moins de moins de 400€ è 12000€… à moins d'avoir besoin de 30 lignes et d'une bande passante de 3Go/s.

            • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

              Si tu fais installer une fibre dédiée par un opérateur, c'est l'ordre de prix (enfin, ça l'était il y a quelques années quand j'étais dans mon ancienne boîte).

              Evidemment, tu as d'autres SLA qu'avec un opérateur grand public.

              • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

                Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 20/04/18 à 18:05.

                Effectivement, c'est l'ordre de prix. Par exemple, pour la société où je suis, nous avons fait tirer une fibre par COLT 100 Mbits/s symétrique avec GTR 4h. C'est du 500€ mensuels. Si tu veux doubler pour éviter toute redondance, c'est double du prix et on arrive aux 1000€/mois.
                Pour le coup, on ne redonde pas avec le même type de fibre. On va chercher une offre grand public ou même pro, mais qui n'a pas les mêmes garanties : https://boutiquepro.orange.fr/internet-offres-fibre-orange-pro.html
                Si les 2 tombent en panne en même temps, c'est le coup de pas de bol. Et dans le pire des cas, en 4h on doit récupérer le service.

                Dans le cas de la Paillasse, il faudrait savoir ce que cachent ces 12k annuels, mais il y aurait peut-être matière à optimisation.

                • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Et dans le pire des cas, en 4h on doit récupérer le service.

                  Une GTR de 4 heures n'est pas un truc magique.
                  Dans le pire des cas, tu récupères le service au bout de plusieurs jours. Et c'est à toi de faire les démarches pour que le FAI honore les pénalités prévues au contrat.

        • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

          Si vous avez des questions sur le modèle ou la viabilité du projet, au lieu de vous adresser aux "soutiens", vous auriez pu soit nous renvoyer un mail soit nous laisser un message sur Ulule et nous aurions été ravis de vous répondre, soit encore passer tout bêtement boire une bière/limonade avec nous et nous informer de vive voix de vos craintes.

          Disons que ça semble assez normal d'avoir une vision des coûts pour un appel à financement de cet ordre.

          Je peux comprendre que vous ayez autre chose à faire mais ça me semble vital d'être transparent sur le sujet. Pour deux personnes qui expriment leurs craintes, il y en a plein d'autres qui ne vont rien dire et juste passer leur chemin.

          Comme exprimé dans le dernier message de Florent, la transparence est nécessaire car les montants posent question. Ils sont sans doute justifiés mais sont suffisamment conséquents pour mériter une explication.

          Après, pour revenir sur une de vos piques, vous ne devriez pas supposer que tout le monde vous connaît, que ce soit la structure ou les personnes. Peut-être dans le microcosme libriste parisien mais ailleurs… A moins que votre cible ne soit que les parisiens mais même ainsi… Perso, je ne connais pas la structure ni aucun des soutiens et je suis dans le libre depuis ~ 2000-2001.

          Bref, je pense que la page du projet mériterait un petit lifting avec une explication des coûts, pas forcément dans toutes les configurations mais au moins expliquer la part loyer (comprenant l'ETP, les charges, l'élec, internet…) et l'explication de la part "soirées" car visiblement le surcoût engendré par cette partie n'est pas négligeable.

          • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

            Posté par . Évalué à 3 (+4/-1).

            Messieurs,

            je suis en plein rush et je reviens vers vous d'ici demain.

            Je reformule ce que j'ai dit plus tôt :
            - La vocation de la Maison du Libre et des Communs de Paris est d'être indépendante de La Paillasse. Si, et je ne le souhaite nullement, La Paillasse disparaît, la MDLC ira dans un autre lieu, les "à côtés" ne sont pas un bénéfice pour La Paillasse;
            - je vous rejoins totalement pour la question de la gouvernance et de la transparence qui n'a pas été traitée suffisamment "ouverte";

            En vous remerciant pour vos retours constructifs (premier degré)

            J

            • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

              Hello !

              Note que nous on est un détail, c'est plus pour améliorer globalement la comm' de la campagne.

              Bon courage.

              • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

                Posté par . Évalué à 0 (+1/-1).

                vous n'êtes pas un détail :)

                vous êtes les destinataires de cette maison :) (et ceux que l'on veut mettre dans la gouvernance à terme)

                et vraiment merci pour les commentaires constructifs [je fais de mon mieux pour rendre le tout transparent le plus vite possible]

                et btw, si tu passes du côté de la MDLC / La Paillasse, n'hésites pas à venir partager une bière/limonade/thé :)

                (et je reviens vraiment demain avec plus d'information)

    • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

      Posté par . Évalué à 1 (+2/-1).

      Bonjour,

      C'est la façon dont ce calcul est fait qui est aberrante, car il prend pour hypothèse que les privatisations pour les soirées valent zéro.

      Par exemple le palier actuel est à 35 000 couvre un bureau de 40 m2 PLUS 15 événements dans la grande salle qui a une capacité de 200 personnes. Si on compte 1000 euros pour une telle privatisation (équipement et ménage inclus), ça fait 15 000 euros à soustraire des 35 000, il reste 20 000 pour 40m2 soit 1 666 euros mensuels. Et dans ces 40m2 il n'y a pas de toilettes-cuisines-palier-salles de réunion, qui sont en sus donc pour comparer avec http://www.seloger.com/immobilier/locations/immo-paris-2eme-75/bien-bureaux/ il faut regarder les 50-55m2.
      Il faut aussi noter que ces 1 666euros incluent les charges de base (internet/eau/électricité/impôts/accueil), le mobilier, la conciergerie…, qu'il faut payer en sus des prix sur le site seloger.

      Je dirais donc que ce n'est pas le double, mais la moitié du prix du marché.
      (Une autre façon de compter : 40 m2 = 10 postes de coworking à 250 euros = 2 500 euros hors salle de réunion)

      Ceci dit, au-delà de ces comptes d'apothicaire, je vois une présomption de malveillance qui me chagrine je dois dire. On dirait que si un 16ème événement venait à se présenter il trouvera porte close, et que le 366ème jour tout le monde sera viré manu militari si la MDLC n'a pas trouvé de nouvelles sources de financement ! C'est faire bien peu de cas des tous les événements libristes qui ont été accueillis sans contrepartie depuis des années… Si La Paillasse lance la Maison Du Libre et de Communs c'est pour que continue ce qu'elle faisait déjà, mais le faire mieux, dans un cadre, plutôt que de vendre son âme pour payer un loyer que ces activités ne financent pas, et in fine trahir sa mission en devenant la marionnette d'intérêts privés en quête de caution morale.

      Oui le financement après un an est une question ouverte, personnellement je serais prêt à faire 50 euros de don annuel (défiscalisé ça fait 16euros, un café par mois), plus payer une adhésion (très modeste pour garder l'association ouverte à tous) donc il faudrait 500 personnes comme moi pour atteindre le premier palier chaque année. Et ce n'est qu'un scénario, on peut en imaginer plein d'autres. Je suis optimiste à ce sujet, mais je pense que pour faire les choses dans l'ordre, il faut déjà que nous nous "comptions" et c'est aussi l'objet de cette campagne de crowdfunding. Mesurer la matérialité, ou non, d'une prise de conscience collective sur ces enjeux. Si en effet la mobilisation n'avait pas été au rendez-vous, il aurait fallu se rendre à l'évidence que les parisiens n'étaient pas désireux de voir ce lieu exister.

      Enfin, je suis personnellement très satisfait de ne pas voir de plan quinquennal adossé à cette initiative. Quand l'association sera créée nous aurons tous l'opportunité d'en être membre et de discuter entre membres de sa gouvernance de manière libre et ouverte. Je n'imagine pas qu'il puisse en être autrement. A mes yeux le fait que nous soyons tous acteurs ou du moins en ayons la possibilité est un aspect crucial de tout mouvement du libre. La MDLC ne peut pas échapper à cette règle. Oui ce n'est pas écrit, oui je me sentirais trahi si ce n'était pas le cas, et je démissionnerai du conseil d'administration de La Paillasse dont je fais actuellement partie si cela s'avérait. Mais pourquoi penser qu'un tel traquenard se prépare ? Je ne comprends pas. Peut-être qu'il y a des éléments d'information qui me manquent (ça m'intéresse : duc dot haduong à officience point com), mais de ce que je vois de La Paillasse et de son équipe, l'histoire parle en leur faveur.

      • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

        Bon déjà, dire que dès que quelqu'un demande quelques précisions sur la structure financière, c'est "des comptes d'apothicaire" ou y voir une "présomption de malveillance", c'est tout simplement insupportable. La transparence et la rigueur dans l'utilisation de dons (parce que c'est bien de ça qu'il s'agit : des dons), ce n'est pas une option, mais une obligation. On ne devrait pas avoir à demander ce genre de chose. Il y a d'ailleurs une profonde contradiction avec la suite de ton commentaire, "le fait que nous soyons tous acteurs", etc. Des gens se posent des questions, et finalement aucune réponse de la part des organisateurs n'est apportée. Il est logique que les questions se fassent alors plus insistantes.

        Sur le fond, tes tarifs sont très excessifs. 1000 € pour une des soirées privatisées ? Une salle de conférence (louée par une entreprise voulant faire un bénéfice dans l'opération, pas par une association réputée bienveillante), à Paris, c'est autour de 150 €/heure. Et encore, à ce prix, c'est généralement une salle bien plus grande que celle de la Paillasse. Si on parle d'un événement en soirée, c'est pour une durée de quoi ? 3 heures ? Je te laisse faire le calcul…

        https://www.bird-office.com/location-salle/salle-de-conference

        https://www.bureauxapartager.com/location-salle-heure/france?event-type=conference

        Le problème, c'est qu'on en est toujours à raisonner sur des spéculations, faute de chiffres précis donnés par la Paillasse ou la MDLC.

        • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Je ne comprends pas je vais voir les mêmes liens BàP et Birdoffice, et dans le même quartier les espaces de la même taille sont entre 200 et 300€ de l'heure, ou 1000 à 2000 euros la journée.
          Ah aussi je m'excuse d'avoir réduit "événement" à une simple soirée, un événement ça peut très bien être une journée complète, ou un hackathon sur plusieurs jours.
          Mais revenons à nos soirées. Pour avoir organisé des événements moi-même, et opérer mon propre espace de coworking, je trouve que c'est un chiffre raisonnable, surtout qu'il est exempt de coûts cachés supplémentaires ("Ah pour la sono il vous faut prendre notre ingé son, c'est obligatoire. Et n'oubliez pas le chèque de caution, c'est 50 euros la chaise cassée…").

          Allez, supposons qu'il y a peu de hackathons, et mettons que la privatisation soit valorisée 800eur et non pas 1000. 800*15 = 12 000 et il reste alors 23 000. Ah mais j'oubliais : Ulule prend 8% de commission sur la campagne (hop -2800), et il y a une agence de comm qui a monté la campagne (Allez au doigt mouillé -2200)
          Il reste donc 18 000 pour les 40 m² soit 1 500 euros mensuels tout inclus. Encore moins cher que dans mon commentaire précédent !

          Et si, au lieu de dire "c'est trop cher, je demande des comptes à voir", on disait :
          - "Je trouve que pour 35k il faudrait plutôt 20 privatisation et non pas 15" ?
          Ou alors :
          - "c'est cher, mais je suis content de payer parce que le projet est beau, et en plus l'argent servira à financer La Paillasse et je suis content de financer aussi La Paillasse, lieu dédié à la science ouverte."
          Ou alors :
          - "Ecoutez il y a un problème de communication, vu comme c'est mal présenté votre truc je peux pas en parler dans ma boite tel quel et c'est dommage. Est-ce que quelqu'un pourrait venir faire une présentation plus détaillée ? A mon avis on peut gratter 5 000 euros, mais faut que ça soit plus solide sinon mon boss ne signera jamais !"
          Ou encore enfin :
          - "Moi perso je trouve ça cher, mais si êtes content de payer ça, tant mieux pour vous après tout !"

          Qu'est-ce qui est cher au fait ? Est-ce que cher c'est mal en soi ? Les produits équitables et bio sont plus cher en général, c'est plutôt le hard discount qui est décrié. Ah oui mais c'est pas du vol parce que dans le bio, le prix élevé se justifie par des pratiques éthiques et responsables… et là, qui volerait qui ? La Paillasse volerait la MDLC en pratiquant des marges énormes ? Déjà il faut savoir que La Paillasse est une asso 1901, il n'y a pas d'actionnaires derrière pour empocher cet argent. Il servira à payer le loyer, et les permanents de l'association qui d'ailleurs passent un temps considérable à faire éclore cette MDLC. Ah tiens mais tout ce travail, La Paillasse ne le facture pas à la MDLC ? Elle devrait peut-être en fait…

          Pourquoi faudrait-il qu'il y ait des chiffres précis ? Est-ce que le projet s'en portera mieux si la privatisation est estimée au centime près et si on commissionne un CAC pour évaluer la valeur locative de l'espace ? La Paillasse est au contraire une de ces structure qui ne doivent leur survie qu'au fait que leurs acteurs ne comptent pas leurs heures, ni leur droit légaux, ni leur valeur sur le marché. Chacun est libre d'en douter, mais ne nous mentons pas, ce n'est pas en épluchant une feuille de tableur que ces doutes s'évanouiront.

          Ma philosophie : il faut lever le plus d'argent possible au nom de la Cause et on fait exister la MDLC le plus longtemps possible pour avoir le plus d'impact possible en alignement avec la mission. Et ceux qui ne veulent pas faire le pari de l'optimisme et de la confiance ne sont pas obligés de le faire.

          Rigueur dans l'utilisation des dons je suis à fond pour bien entendu. Mais à cette heure les dons ne sont pas encore là. Organisons une concertation ouverte en invitant tous les financeurs, et pas seulement, pour en discuter. Pour la petite histoire on m'avait mis dans une room Whatsapp pour en parler, mais Whatsapp c'est le Mal. Certains sont partis, on a débattu sur quelle plateforme il nous fallait pour débattre. Quelqu'un a fini par ouvrir un Telegram, mais tellement peu de gens on suivi qu'au final le groupe n'est plus légitime, il ne s'y passe rien …

          Il va falloir choisir entre utiliser une plateforme libre et ouverte (RocketChat/Zulip/Mattermost) et exclure de facto 90% des financeurs (qui sont quand même plutôt grand public), ou utiliser un Messenger/Slack/Whatsapp et exclure les plus radicaux. A qui de choisir ? Aux financeurs je pense, c'est leur argent après tout …

          Tout ça pour dire que demander à des "organisateurs" de produire un plan détaillé, c'est exactement le contraire de ce qu'on veut. Ce qu'on veut c'est que les gens qui ont mis leur obole soient ceux qui fassent le plan, tous ensemble. Et pour cela, nous n'avons pas besoin d'une feuille excel qui explique comment est valorisé le prix de location des 40m2 par rapport à la location globale, mais de garanties que la gouvernance de la MDLC sera ouverte. Cette garantie est portée par les personnes dont le nom et la photo sont sur la page Ulule. A chacun de se renseigner, et de voir s'il a envie de les croire ou pas. Mais moi je ne veux pas qu'ils nous promettent monts et merveilles sur comment ils vont utiliser l'argent, ou qu'ils s'arrogent des pouvoirs unilatéralement sous prétexte d'avoir fait le premier pas. Je veux qu'ils prennent le minimum de décision, qu'il se contentent de nous rassembler et de nous dire "Voilà, le lieu est là, l'argent est là, la Cause est clairement définie, on veut faire quoi maintenant pour servir cette Cause au mieux ?"

          En ce moment le rassemblement est en train de se faire, il reste encore 7 jours.

      • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

        La présomption de malveillance serait présente des deux côtés ? Basiquement des gens demanderaient de l'argent. Le monde des potentiels financeurs se diviserait entre les ravis convaincus sans question et les aigris râleurs avec question(s), auxquels on répondrait un mois plus tard. Je ne suis pas fan de cette vision du financement participatif. Au minimum il y a souci de communication. Ce commentaire explicatif, que l'on soit d'accord ou non totalement ou pas, est le premier qui détaille un peu et explicite les coûts et les hypothèses. Et j'en remercie son auteur.

        À titre personnel, je connais une bonne partie des gens impliqués dans le projet, j'ai déjà été impliqué dans des projets précédents, et pourtant je trouve les questions légitimes (et saines) : on présente un budget simplifié, mais en cas de questions, on est capable d'expliquer les hypothèses, les choix, etc. Une demande publique de fonds nécessite des explications publiques. Et idéalement on y répond sans préjuger de la question.

        Merci à DucFR pour cette réponse.

        • [^] # Re: Intéressant ? Vraiment

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Je suis tout à fait d'accord qu'il y a un souci de communication aux yeux de certains, et des miens en premier ! J'ai donné 50 euros alors que j'étais prêt à mettre plus si cela avait été mieux détaillé. Mais bon, plutôt que tirer sur l'équipe, j'attends de voir, je soutiens l'initiative qu'ils ont le courage de porter et je respecte leurs efforts. Je sais que je pourrai re-donner plus tard de toute façon. Et je comprends que pour les 50 ou 100 euros de plus que j'aurais donné, le jeu n'en vaut pas la chandelle pour eux, de me faire une feuille excel détaillée et une présentation aux petits oignons, et passer 2 heures à me répondre que non, ils n'ont pas pensé à ceci et à cela mais que si on passe notre temps à essayer de tout prévoir on n'avance jamais. C'est un meilleur usage de leur temps d'aller trouver un maximum d'autres personnes, parce que la MDLC ce n'est pas juste collecter des sous, c'est surtout rassembler des êtres humains autour d'une Cause.

          Juste pour clarifier les "ravis convaincus" ne sont pas des suiveurs de buzz aveugles, ce sont des personnes (et leurs amis) qui durant toutes ces dernières années ont pu constater que les portes de La Paillasse leur étaient toujours ouvertes, à qui l'on a toujours laissé organiser leurs événements sans contrepartie, et qui comprennent que le facteur qui va limiter le nombre d'événements libres et producteurs de communs à La Paillasse, ainsi que le nombre d'associations hébergées, ce n'est pas du tout le X en face du palier levé dans cette campagne et qui focalise tant d'attention ici, mais c'est le besoin de louer les locaux à des entreprises privées pour payer le loyer. Et ils sont "ravis" que La Paillasse ne résolve pas l'équation comme tant d'autres lieux l'ont résolue "Bon désolé la fête est finie il va falloir payer maintenant", mais avec une initiative originale et audacieuse. Floue dans ses contours, forte dans ses convictions.

  • # MLC Paris régions

    Posté par . Évalué à 0 (+0/-0).

    A quand des MLC dans les villes éloignées de la capitale ?

    mais à 100 000 euros de budget annuel, on va avoir du mal à les voir exister…

  • # Fin de la campagne Ulule

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

    Bilan de campagne Ulule: 54 672 € collectés, par 531 contributeurs (dont 10 000€ de la Fondation Free)

    Prochains événements annoncés :

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.