Définition du processus de rédaction de la GPL version 3

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
8
déc.
2005
Justice
Le premier décembre 2005, la Free Software Foundation a publié un document PDF d'une vingtaine de pages détaillant le processus de rédaction de la version 3 de la licence GPL. Le document commence par un rappel des objectifs de la FSF avec ce processus de rédaction, avant de détailler le processus en lui-même.

Le premier brouillon de discussion de la version 3 de la GPL sera publié lors d'une conférence au MIT les 16 et 17 janvier 2006. Ce document sera également diffusé par l'intermédiaire du site GPLv3.fsf.org, sur lequel il est déjà possible de s'abonner pour recevoir des informations. Au moins deux brouillons de cette licence seront diffusés pour commentaire et un brouillon final sera publié au moins 45 jours avant la date limite du 15 janvier 2007. La promulgation de la nouvelle version de la licence aurait ainsi lieu entre ce 15 janvier 2007 et mars 2007.

Le document indique que la FSF souhaite « développer cette licence au travers d'une discussion publique et d'une manière transparente et accessible ». Les délibérations du « Comité de discussion » seront disponibles en ligne, de même que des enregistrements audio ou vidéo d'évènements ou de délibérations. Le document de la FSF précise évidemment la composition et le rôle de ce « Comité de discussion » et les modalités de la discussion publique.

Pour rappel, cette version 3 de la licence GPL devrait en particulier mieux prendre en compte le problème des brevets sur le logiciel, clarifier l'utilisation de Logiciels Libres dans les environnements réseau et également réduire les barrières qui empêchent aujourd'hui de mélanger du code couvert par la GPL avec du code sous d'autres licences libres.

Aller plus loin

  • # Et la LGPL?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Est-il prévu une version "L" de cette GPL v3?
    Certes, on pourrait avoir GPLv3 et LGPLv2, mais la cohérance en patirai :(
    • [^] # Re: Et la LGPL?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Voir section 5.1 du document, qui dit « The FSF may present drafts of LGPL along with drafts of GPL subsequent to the first discussion draft of GPLv3. Such drafts would also be subject to public comment and issue resolution. »
    • [^] # Re: Et la LGPL?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Apparament, sa mise à jour est à l'étude :
      The Free Software Foundation may present drafts of LGPL along with drafts of GPL subsequent to the first discussion draft of GPLv3. Such drafts would also be subject to public comment and issue resolution.


      Sinon l'idée d'une plus grande compatibilité est excellente, ça permetras d'unir plus de projets derrière cette licence et d'en réduire le nombre. Notement, si Linux passe en GPL3 (ce qui s'annonce difficile), on peut espérer récupérer du code de Solaris (au grand damn de celui-ci).

      Une autre idée interessante et de faire qu'autoriser l'usage d'un logiciel par le biais d'une interface n'étant pas un travail dérivé de celui-ci (par exemple permetre l'accès aux fonctions d'un logiciel libre par http) nécessite que le code de ce logiciel soit distribué (la restriction qui serait optionnelle) :
      http://www.newsforge.com/article.pl?sid=00/11/01/1636202&(...)

      Enfin, elle pourrais prévoir le cas des brevets, et peut être même interdire l'usage de drms (utilisable pour empêcher en pratique le logiciel d'être libre) :
      http://zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39260233,(...)
      • [^] # Re: Et la LGPL?

        Posté par . Évalué à 4.

        > si Linux passe en GPL3 (ce qui s'annonce difficile)

        Ce qui *est* impossible.
        Il y a des centaines de contributeurs sur les + de 10 ans d'existence. Il faut obtenir l'accord de *tous* ces contributeurs.

        Certains ont tout bonnement disparu sans donner de nouvelles ou de moyen de les joindre.

        Certains seront peut être opposés au changement.

        Et... il faudrait quelq'un qui accepte de passer plusieurs années à temps plein sur cette histoire de changement de licence.
        • [^] # Re: Et la LGPL?

          Posté par . Évalué à 3.

          Certains ont tout bonnement disparu sans donner de nouvelles ou de moyen de les joindre.

          Et certains sont sans doute décédés. Dans ce cas là, l'accord doit venir des ayants-droit. Ceci pose donc la question de la traçabilité des auteurs.

          Dans le cadre de la GPLv3 et d'une hypothétique future GPLv4, cela mérite qu'on s'intéresse à la gestion (transmissibilité) du droit d'auteur ou que la licence intègre systématiquement la mention "GPLvX et supérieure".
          • [^] # Re: Et la LGPL?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Euh... Pourquoi veux-tu imposer quelque chose.
            Deja, ce sera impossible d'imposer, en plus bonjour la liberté si on impose tout sous excuse "c'est pour ton bien".
            • [^] # Re: Et la LGPL?

              Posté par . Évalué à 5.

              C'est une question de sémantique mais dans le cadre de la rédaction d'un texte, il s'agit de définir, voire de proposer. Un développeur (indépendant) est toujours libre de choisir la licence applicable à ce qu'il produit. Proprio, BSD, GPL, etc. Donc je ne vois pas ce qui te choque, et je ne comprends pas ce que tu veux dire par "imposer". Ce que je proposais plus haut aurait le mérite d'éviter les blocages tel que celui que vont connaître tous les programmes/modules qui dépendent strictement de la GPLv2 et non GPLv2 et supérieure.

              On se rend compte aujourd'hui que l'évolution de la licence pose un problème pour le passage de Linux (entre autres) en GPLv3. De là émergent une floppée de questions:
              - Un GNU/Linux GPLv3 passe-t-il nécessairement par le redéveloppement (ou l'abandon) des morceaux de code dont on n'arrive pas à contacter les ayant-droit?
              - Sachant que la réponse est certainement "oui", laissera-t-on la même chose se reproduire lors d'un futur passage à GPLv4?
              - Si on ne veut pas se retrouver confrontés au même problème, est-il possible de transmettre tout ou partie du droit d'auteur à une tierce partie centralisée?
              - de façon conditionnelle?
              - La GPL doit-elle assurer elle-même la compatibilté de licence avec ses futures versions?
              - Quel est l'âge du capitaine? Quel est le sens de la vie? etc.

              Enfin... si on change de GPL, c'est parce que des éléments méritent d'être ajoutés/supprimés/modifiés. Je proposais ma vision d'un de ces éléments. Tout le monde ne sera pas d'accord sur une telle idée. Mais ce qui importe le plus, c'est qu'on ait bien réfléchi à un maximum de possibilités, et qu'on puisse justifier les choix retenus.
              • [^] # Re: Et la LGPL?

                Posté par . Évalué à 5.

                ce que je proposais plus haut aurait le mérite d'éviter les blocages tel que celui que vont connaître tous les programmes/modules qui dépendent strictement de la GPLv2 et non GPLv2 et supérieure.

                Le "strictement" est un choix délibéré qui a été fait par certaines personnes qui préférent voir le texte de la prochaine version avant d'éventuellement basculer leur code ou leur projet. Imposer de suivre les évolutions de la GPL est une mauvaise idée. Et c'est une _option_ qui existe déjà.
        • [^] # Re: Et la LGPL?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ce qui *est* impossible.
          Il y a des centaines de contributeurs sur les + de 10 ans d'existence. Il faut obtenir l'accord de *tous* ces contributeurs.
          Je ne pense pas, pour trois raisons :

          Y'a d'hors et déjà une boite qui fait des FS en propriétaire sous Linux (paragon software, assez connue normalement) : http://www.ntfs-linux.com/ . Et ATI qui fait des drivers.
          Pas que je trouve ça bien (à priori, ce que fait paragon est illégal). Mais si ils sont dans la légalité alors on peut facilement supposer qu'un de ces composants serait légal s'il était GPL3.

          Autre méthode : utiliser une double licence GPLv3/GPLv2 pour ne changer que le minimum. C'est d'autant plus faisable que des pans entier du noyeau sont sous licence GPL, "version 2 ou supérieure" (la couche IP par exemple).
          L'idée c'est que pour ajouter des composants GPLv3, on n'a besoin que de convertir les interfaces et le coeur du noyau, quitte à récrire les parties correspondants aux gens qui sont morts (à priori peut nombreux).
          Donc pas besoin de changer la licence des drivers (qui doivent représenter l'essentiel du code), des FS existants, peut être même des fonctions d'initialisations... Ça fait tout de suite moins herculéen. Surtout si tu compte que le coeur noyau doit être écrit par une poignée de personnes dont un bon nombre doit être encore actif.
          Si (comme tu le dit) un gars aurait eu besoin de quelques années pour convertir tout le noyau, alors une dizaine de gars motivés devraient pouvoir en convertir le coeur en un an.

          Et enfin, au pire, une autre possibilité serait de faire comme nVidia ou ndiswraper : une couche d'abstraction qui permettrait de produire des pilotes/filesystems portables, et la publier sous GPLv3 sur des systèmes BSD.
          Ensuite intégrer sa version GPLv2 dans le noyau officiel. Dès lors les composants GPLv3 intégrés au noyau peuvent utiliser la version GPLv2 sans en dériver.
        • [^] # Re: Et la LGPL?

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce qui *est* impossible.
          Il y a des centaines de contributeurs sur les + de 10 ans d'existence. Il faut obtenir l'accord de *tous* ces contributeurs.

          Je ne suis pa si sûr.. Voilà un texte pris d'un fichier au hasard dans le kernel :


          * This program is free software; you can redistribute it and/or modify
          * it under the terms of the GNU General Public License as published by
          * the Free Software Foundation; either version 2 of the License, or
          * (at your option) any later version.


          Et je pense que c'est comme ça pour tous les fichiers. C'est d'ailleurs un paragraphe qui est tiré des recommendations de la FSF lorsqu'on utilise la GPL.
          • [^] # Re: Et la LGPL?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            euh, moi dans mon kernel une bonne partie des fichiers n'ont pas de préambule. Par contre au début du fichier COPYING, à la racine du projet j'ai :

            """
            Also note that the only valid version of the GPL as far as the kernel
            is concerned is _this_ particular version of the license (ie v2, not
            v2.2 or v3.x or whatever), unless explicitly otherwise stated.

            Linus Torvalds
            """

            J'en déduis que pour le projet dans son ensemble, sauf exception, la v3 ne sera pas applicable.
        • [^] # Re: Et la LGPL?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Petite précision : tout logiciel sous license "GPL" (sans précision de version) ou "dernière GPL disponible", sera forcément passé sous license V3 dès qu'elle sortira officiellement.

          ... Mais ce n'est pas le cas du noyau (voir COPYING) :

          Also note that the only valid version of the GPL as far as the kernel
          is concerned is _this_ particular version of the license (ie v2, not
          v2.2 or v3.x or whatever), unless explicitly otherwise stated.

          Linus Torvalds
          • [^] # Re: Et la LGPL?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            heu, non...

            you can redistribute it and/or modify it under the terms of the GNU General Public License as published by the Free Software Foundation; either version 2 of the License, or (at your option) any later version.

            L'utilisateur peut utiliser les versions 2 et supérieur, il n'est pas obligé d'utiliser la dernière version.
            • [^] # Re: Et la LGPL?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              La partie que tu cites est après la phrase "END OF TERMS AND CONDITIONS", et dans une section qui s'appelle "How to Apply These Terms to Your New Programs".
              Le texte que tu cites ne fait pas partie des droits qui te sont accordés mais est plus un manuel sur "quoi faire si toi aussi tu veux utiliser la GPL pour tes logiciels".

              Bref, Linus n'a pas choisi d'appliquer le "either version 2 of the License, or (at your option) any later version.". Il distribue avec une licence unique (la version 2 de juin 91) et ça ne te donne aucun droit de distribuer sous une autre version de la licence.
              • [^] # Re: Et la LGPL?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Y'a malentendu : Je répondais à :

                sera forcément passé sous license V3 dès qu'elle sortira officiellement.

                Je suis d'accord que ce texte n'est pas obligatoire, et que c'est d'ailleurs ce qu'a fait linux, mais le fait que la GPLv3 sorte ne rend pas obligatoire son utilisation dans les programmes utilisant le texte que j'ai cité.
          • [^] # Re: Et la LGPL?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            > tout logiciel sous license "GPL" (sans précision de version) sera
            > forcément passé sous license V3 dès qu'elle sortira officiellement.

            Certainement pas. Si rien n'est précisé et qu'il n'est pas explicitement dit qu'on a la possibilité d'utiliser une version supérieure, on n'est lié que par la version qu'on a reçue, pas par une autre. Impossible donc d'évoluer vers une nouvelle version (puisque rien ne t'y autorise).
  • # Sous quelle license ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Si tout le monde peut participer au développement du document, il faut comprendre qu'il est en license FDL ou GPL ? :D
    Je vois la chose comme ceci, je me trompe peut-être sûrement:
    Si document sous license FDL: les gens peuvent modifier le document et donc créer des licenses plus ou moins dérivées. (licenses pas forcément compatibles GPL).
    Si document sous license GPL: les gens peuvent modifier le document, créer des licenses dérivées mais forcément license compatible GPL..
    Je chipote, hein, faut le prendre avec humour :) .
    • [^] # Re: Sous quelle license ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Euh non, peu de chance, dans la GPL v2 :


      Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies
      of this license document, but changing it is not allowed.


      Donc la GPL n'est pas libre, et ca m'étonnerais beaucoup que ca change. Stallmann n'a pas d'humour lui (en tout cas pas quand on parle de la GPL).

      Ca me rappelle un troll marrant sur Debian legal d'un mec qui voulait virer tous les programmes en GPL sous pretexte que le texte de la licence n'était pas libre, donc Debian ne pouvait pas le distribuer.
  • # GPL v2 ou suivante

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est souvent le type de licence que l'on retrouve.

    Tous les créateurs de code ayant utilisé une telle formulation devraient s'intéresser de très près à cette nouvelle mouture, sous peine de voir leurs logiciels basculer sous une licence suceptible de ne pas leur convenir.
    • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Oui, la formulation "ou suivante" m'a toujours fait bondir. C'est signer un chèque en blanc sans savoir ce que ça donnera.
      On peut certes faire confiance à la FSF actuelle (donc à court terme) mais franchement rien ne permet d'affirmer quoi que ce soit vis à vis du futur à moyen ou long terme.

      Imaginons que la v4 impose une responsabilité des distributeurs vis à vis de leur logiciels (actuellement on a au contraire une décharge). Tous ceux qui ont distribué sous "et suivante" se verraient imposer une responsabilité. Même si le dommage arrive 20 ans après, ça peut être très gênant.

      L'idéal que je vois serait un "si je suis injoignable, l'ensemble de mes droits est transféré à .....", qui résoud le problème d'éventuels besoins futur pour des changements de licence (à cause des législations qui évoluent par exemple) et des auteurs qu'on n'arrive pas à joindre.
      • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        si je suis injoignable, l'ensemble de mes droits est transféré à...

        C'est une riche idée, ça, une fondation pour gérer les droits (et les intérêts) des auteurs de logiciels libres qui lui confieraient la propriété du code. Ce pourait devenir un acteur incontournable et par la même un interlocuteur importants pour les pouvoirs plublics.
      • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui, la formulation "ou suivante" m'a toujours fait bondir. C'est signer un chèque en blanc sans savoir ce que ça donnera.

        Pardon???
        Certes tu ne sais pas si le GPL v3, 4 ou 5 se transformera en BSD (par exemple), mais ton exemple est ridicule : ta responsabilité est limité a la GPL v2, la seule que tu distribues.
        En reprenant ton exemple, si quelqu'un fait passer ton soft en v4, c'est lui qui devra assumer sa responsabilité vis à vis du logiciel, pas toi qui distribue TOUJOURS en v2 et donc tu ne lui doit pas cette responsabilité...

        Tout ce que tu risques est de perdre du controle sur ton code (si la GPL v4 enleve des limites de la v2), tout autre exemple comme des obligations supplémentaires est du FUD, et je ne vois pas a quoi ca sert... Que cherches-tu a faire en FUDant sur cette ligne de la GPL?
        • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Pas sûr, je me trompe peut-être mais si tu distribues quelque chose en V2 et suivante, je ne vois pas pourquoi seule la v2 interviendrait dans ce cas. C'est à l'utilisateur de choisir la licence dans le cas d'un soft soumis à plusieurs licence (si rien n'est précisé), s'il veut choisir celle qui peut plonger le dev dans le caca je ne vois pas ce qui pourrait l'en empécher.
          • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Tout simplement en relisant le texte de la GPL :
            you can redistribute it and/or modify

            Toi tu diffuses en GPLv2 (avec le texte de la GPL dans ton archive), tu autorises les autres a utiliser une licence compatible (v3 etc...) qui peut etre plus contraignante.

            C'est comme un soft LGPL qu'on met GPL en changenat l'entete : c'est faisable, tes modifs sont GPL, mais le code initial est toujours LGPL, tu ne modifies pas la licence du code que tu as récupéré...
            C'est pareil entre GPLv2 et une autre licence type GPLv3...
            • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Toi tu diffuses en GPLv2
              (...)
              C'est comme un soft LGPL qu'on met GPL en changenat l'entete

              Pas tout à fait, et c'est ce qui me gène un peu. Dans ton exemple, c'est la personne qui reprend le code qui change la licence d'un soft qui n'en avait qu'une (la GPL v2). Là, il s'agit d'un soft qui a plusieurs licences ( GPL v2, v3, v42... du moins, c'est ce que je comprend du "GPL v2 et suivante"), et dans ce cas, c'est à l'utilisateur, ou à la personne qui reprend le code, de choisir quelle licence il souhaite suivre.
        • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          > En reprenant ton exemple, si quelqu'un fait passer ton soft en v4, c'est
          > lui qui devra assumer sa responsabilité vis à vis du logiciel, pas toi
          > qui distribue TOUJOURS en v2 et donc tu ne lui doit pas cette
          > responsabilité...

          > Que cherches-tu a faire en FUDant sur cette ligne de la GPL?

          La bonne foi n'est visiblement pas présumée sur ce site. Ben oui, on peut se tromper en écrivant un commentaire dans la précipitation.

          J'ai effectivement fait un raccourci sans voir ce que tu viens d'expliquer. Tu as raison, mon exemple était visiblement mal choisi et faux. Les engagements du distributeur ou de l'auteur ne peuvent pas changer du jour au lendemain.


          Par contre je maintiens que cette ligne de la GPL est très dérangeante et revient à s'engager sur un texte dont on ne connait pas le contenu. Celui qui met la GPL a des objectifs bien spécifiques (en particulier le copyleft), et le fait que la licence puisse techniquement changer du tout au tout à l'avenir ne me semble pas cadrer avec ces objectifs.
          • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Excuse-moi pour la "violence" de mon commentaire, tu semblais tellement y croire (et non te poser la question) que j'ai réagit...

            Pour la question de déranger, je ne suis pas d'accord : tu dois choisir de mettre les termes qui te conviennent, en fonction de la confiance que tu portes en la FSF.
            Si tu y crois : pas de probleme.
            Si tu n'y crois pas (comme Linus) : pas de probleme non plus, tu met GPL v2 only.
            C'est l'auteur qui choisi...
            • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Ah mais je fais confiance dans les gens présent à la FSF (pas que je sois toujours d'accord avec eux, mais ils se tiennent assez bien aux mêmes principes exprimés depuis le début donc je peux prévoir ce qu'ils feront/diront et pourquoi).
              La question n'est (malheureusement) pas là. On parie sur le futur, sur des gens qu'on ne connait pas encore et qui seront à la FSF plus tard. Ceux là tu n'as aucun moyen de leur faire confiance : tu ne sais pas qui ils sont.
    • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est pour ça que Linux est en GPL V2 tout court.

      Le problème survient en cas de "faille" genre l'utilisation en réseau du soft (cf free). La GPL V3 corrige cette faille et cela n'est possible de changer de licence qu'avec cette formulation.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      d'ailleurs, est-ce qu'il y a quelque chose qui précise que GPL V3 est la version supérieure à GPL V2 ? D'accord que le nom est presque identique et que dans les logiciels, un truc <nom.2.0> est bien la version supérieure à <nom.1.0> mais est-ce qu'en droit on peut dire la même chose ? On peut tout simplement considérer que la GPL V3 est une licence tout à fait différente de la GPL V2.
      • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        oui.

        Et qu'est-ce qui prouve que la GPL est rédigé en anglais ? Elle est peut être écrite dans une autre langue et les mots ont un autre sens que celui qu'on croit.
        • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

          Posté par . Évalué à 1.

          pff j'ai mis le temps. Ton commentaire mérite d'être lu deux fois :)

          Sinon, pour répondre à elloco, je pense que les numéros de version sont uniquement chronologique. C'est pas une histoire d'encapsulation d'une version dans une autre plus générique ou je sais pas quoi.
        • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce qui le prouve heu... bah c'est ecrit

          en fait qui prouve qu'elle est rédigé quelque part hein peut etre qu'on est dans heu une matrice et que la gpl c'est des données dans la ram d'un super calculateur et si il plante hein on a tout perdu ou sinon fodrai l'apprendre par coeur comme ça si on se déconnecte et qu'on atteri dans le monde reel on aura tout sauvé , je vais de ce pas apprendre mes codes sources par coeur aussi.

          hein bon je ==>[]
        • [^] # Re: GPL v2 ou suivante

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          quel commentaire ridicule... et il y en a qui se croient marrant avec ça... mais bon... vaut mieux en rire qu'en pleurer
  • # Brevet logiciel?

    Posté par . Évalué à -1.

    Je me base sur le fait que je perçois qu'une des motivations principales de la GPL v3 semble être l'absurde "brevet logiciel".
    Donc cette GPL concernerait les projets open source "basés" (auteurs sur la license, localisation des serveurs...) dans les pays qui ont malheureusement légalisé ce type de brevet. Donc en Europe on reste en GPL v2.
    Personnellement, je pense qu'il ne faut pas crédibiliser le "brevet logiciel" en le "reconnaissant" dans une license (deux GPL v3? Une avec et une sans?)

    J'espère pour nos compatriotes américains qu'ils se seront débarrassés du "brevet logiciel" avant 2007!
    • [^] # Re: Brevet logiciel?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      > je pense qu'il ne faut pas crédibiliser le "brevet logiciel" en le
      > "reconnaissant" dans une license

      Ca me fait penser aux attitudes des pays qui ne "reconnaissent" pas X ou Y. Ca m'a toujours semblé complètement stupide.
      Le fait d'en parler (et donc confirmer que ça existe) n'implique pas ton accord ou le fait que ce soit bien. Qu'il y a t'il à gagner à se bander les yeux et faire semblant de croire que ça n'existe pas ?

      > Donc en Europe on reste en GPL v2

      Ce que tu développes en europe risque d'être diffusé hors europe, donc la question des brevets logiciels existe toujours (éventuellement pas pour toi, mais pour les autres)
      • [^] # Re: Brevet logiciel?

        Posté par . Évalué à -2.

        >Ca me fait penser aux attitudes des pays qui ne "reconnaissent" pas X ou Y.
        >Ca m'a toujours semblé complètement stupide.
        >Le fait d'en parler (et donc confirmer que ça existe) n'implique pas ton accord ou le
        >fait que ce soit bien. Qu'il y a t'il à gagner à se bander les yeux et faire semblant de
        >croire que ça n'existe pas ?

        Il me semble que nous sommes dans le cas d'une reconnaissance légale dans une license logiciel et pas dans le cas du "Le fait d'en parler..."
        C'est 2 types de "reconnaissances" n'ont pas vraiment la même valeur.

        >Ce que tu développes en europe risque d'être diffusé hors europe, donc la
        >question des brevets logiciels existe toujours (éventuellement pas pour toi, mais
        >pour les autres)

        C'est peut-être pour cela que je parle de deux GPL v3: une avec et une sans. non?

        Et puis la GPL v2 marche suffisament bien aux USAs (je reconnais que ce n'est pas parfait, mais pour ma part je pense qu'elle est suffisante). Je pense qu'il serait mieux de faire des efforts sur le démontage du "brevet logiciel" aux USAs.
      • [^] # Re: !!!!???!!!! OOOOHHHHHH!

        Posté par . Évalué à -5.

        Bonjour,

        message sur la liste débutant Mandriva:

        Windows 98SE en GPL !!!!!!
        La rumeur courait depuis quelques temps, c'est désormais officiel :
        Microsoft vient de changer la licence de Windows 98 Seconde Edition, passant
        ainsi d'une license Microsoft à la célèbre license GPL (General Public
        License), rendant ainsi Windows 98 Seconde Edition open source.

        «Windows 98 étant déjà âgé de 8 ans (ndlr : comme son nom l'indique il est
        sorti en 97) et n'étant plus supporté ni distribué par Microsoft, nous avons
        décidé de le mettre à la disposition de la communauté des développeurs, de
        manière à ce qu'ils puissent l'améliorer, l'adapter à leurs besoins et le
        redistribuer dans l'esprit de la GPL". Ajoute un responsable de chez
        Microsoft
        Les sources seront mises à disposition du public sur les serveurs FTP de
        Microsoft très prochainement et sur le réseau de peer to peer bittorrent.

        Nous nous sommes procurés en exclusivité française le lien torrent
        permettant d'obtenir les sources de Windows 98.
        Disponible ici. http://pt2sims.free.fr/win98se_src_gpl.torrent »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.