Firefox 67.0.1 : version mineure ou majeure ?

66
23
juin
2019
Mozilla

La version 67.0.1 de Firefox a été publiée le 4 juin 2019.

De manière un peu étrange et inhabituelle, Mozilla a lancé une nouvelle fonctionnalité à l’occasion d’une mise à jour mineure. Plus exactement, la fonctionnalité existante depuis la version 63 de lutte contre le pistage intersite est désormais activée par défaut sur les nouvelles installations.

Et elle sera étendue au fur et à mesure pour les profils existants.

Logo pour Firefox filant la métaphore du bouclier contre le pistage

Deux séries de nouveautés mises en avant avec la sortie de cette version

Protection par défaut contre le pistage intersite dans Firefox

Cette mesure, qui consiste à bloquer les cookies tiers traqueurs, s’inscrit dans la nouvelle approche de Mozilla en la matière, annoncée en août, et le changement principal tient au fait que cette protection est active par défaut, ce qui change tout.

Firefox rejoint en cela Safari qui a entamé un mouvement similaire en 2017. John Wilander, responsable de ce changement côté Safari, salue d’ailleurs la décision de Mozilla. Il prédit, comme d’autres, le début d’une guerre de grande ampleur de la plupart des éditeurs de navigateurs (Safari et Firefox notamment, sans doute bientôt suivis par Edge) contre le ciblage publicitaire et le viol de notre vie privée (entrepris par Google, Facebook et les autres acteurs de la publicité en ligne).

À noter que le mode de navigation privée de Firefox continue pour le moment d’offrir une protection accrue contre le pistage en bloquant, outre ces cookies, l’essentiel des traqueurs connus (depuis la version 42).

Quelques outils complémentaires, orientés vie privée ou sécurité, proposés par Mozilla

Mozilla en profite pour faire la promotion de quelques‐uns de ses autres outils orientés vie privée ou sécurité :

  • l’extension Facebook Container (qui isole les sites de la galaxie Facebook — Facebook, Instagram et WhatsApp — dans un unique conteneur et fait en sorte que les sites ouverts depuis ce conteneur s’ouvrent dans un autre, rendant difficile le pistage de votre surf par Facebook) bloque désormais les boutons « Partager » et « J’aime » présents sur de nombreux sites et qui permettent à Facebook de vous observer sur ces sites ;
  • Firefox Lockwise (sous forme d’extension pour la version bureau ou d’application pour iOS — dont une version optimisée pour iPad — et Android) vous permet de mieux gérer vos mots de passe localement, mais aussi facilite leur accès depuis vos différents appareils ;
  • le service en ligne Firefox Monitor, qui permet dorénavant de renseigner plusieurs comptes de courriel pour être averti au cas où l’un d’eux serait exposé.

PPACA, pour Privacy Preserving Ad Click Attribution, prochaine étape en matière de lutte contre le pistage

La prochaine étape de cette guerre, devant permettre aux utilisateurs du Web de recouvrer un minimum de respect de leur vie privée par défaut, est déjà dans les tuyaux sous l’égide du WICG (Web Incubator Community Group), sorte d’antichambre du W3C : il s’agit de la spécification Privacy Preserving Ad Click Attribution. Elle est poussée par Apple (qui l’implémente déjà dans la version de développement de Safari) et semble d’ores et déjà intéresser Mozilla.

Sur le blogue officiel de WebKit, John Wilander explique de manière très détaillée ce projet et l’idée que l’on trouve derrière, puisqu’il doit permettre aux annonceurs de continuer à mesurer l’efficacité de leurs publicités en ligne mais sans compromettre la vie privée des utilisateurs :

« La combinaison du pistage en ligne par des sites tiers avec l’analyse de l'efficacité des campagnes publicitaires a conduit nombre de personnes à confondre le respect de la vie privée avec un Web entièrement dépourvu de publicités.
Pour la diffusion de publicités en ligne et la mesure de leur efficacité, il n’est pas obligatoire qu’un site A, où vous avez cliqué sur une annonce, sache que vous avez acheté quelque chose sur un site B. La seule donnée nécessaire pour mesurer l’efficacité d’une publicité est le fait qu’un individu ayant cliqué sur une publicité affichée sur le site A a effectué un achat sur le site B. »

Pour arriver à ce résultat, cette spécification met en œuvre un certain nombre de principes, parmi lesquels : toute l’information est traitée côté utilisateur, par le navigateur qui ne renvoie que des données limitées (par exemple, les identifiants ne peuvent pas dépasser six bits, c’est‐à‐dire soixante quatre valeurs, ce qui empêche de suivre un individu précis), avec un décalage dans le temps (de 24 h ou 48 h, pour éviter tout suivi en temps réel), et seulement au site visité (à l’exclusion des sites tiers). Il est également prévu que l’éditeur du navigateur lui‐même ne puisse avoir connaissance des clics publicitaires ou des conversions de l’utilisateur (OK Google ?). Enfin, en mode de navigation privée, simplement aucune donnée ne sera renvoyée par le navigateur.

Dans la langue de Molière, on pourra lire ces deux articles pour aller plus loin.

Nous vivons un moment exaltant.

Aller plus loin

  • # Enfin un plus pour Firefox contre Chromium?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

    Depuis le temps que le navigateur Google mange des parts de marché, il devenait difficile de défendre Firefox. Si j'ai bien compris, voici enfin une fonction qui ne finira "jamais" dans chromium?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Est-ce que cela va financièrement pénaliser les sites d'information ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 24/06/19 à 11:57.

    Spoiler : non

    Je résume :

    Les éditeurs de contenus en ligne gagnent 4% de revenus en plus lorsqu'ils optent pour la publicité ciblée.

    La part du lion de la valeur créée finit dans les coffres des géants de la publicité en ligne, Google et Facebook, alias le duopole (60% à eux deux) de la publicité en ligne.

    • [^] # Re: Est-ce que cela va financièrement pénaliser les sites d'information ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-2).

      Et ils n'ont aucun moyen de contrôle puisque les deux géants peuvent changer leurs conditions de versements de publicité du jour au lendemain (et qu'ils ont les moyens de se payer les meilleurs avocats du monde sur très longtemps).

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Comment on désactive ça?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-1).

    en mode de navigation privée, simplement aucune donnée ne sera renvoyée par le navigateur.

    Et en navigation normale? Les publicitaires ne méritent même pas un octet de bande passante.

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Comment on désactive ça?

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Ben il suffit d'utiliser uBlock Origin pour bloquer toutes les pubs, non ?

      Si j'ai bien compris, il me semble que ces évolutions de Firefox protégerons surtout les utilisateurs qui n'utilisent pas de bloqueur de pub et gardent la configuration par défaut.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.