L'AFUL signe et appelle à soutenir un forum social mondial sciences et démocratie.

Posté par (page perso) . Modéré par rootix.
Tags : aucun
0
30
oct.
2007
Communauté
Les forums sociaux mondiaux sont devenus incontournables pour les ONG, médias, syndicats, mouvements sociaux, autorités locales, institutions et même gouvernements. Si ces FSM sont un grand moment de réflexions, de partages et de constructions d’innovations sociales, culturelles et économiques, il est à déplorer que les thèmes "sciences et techniques" n'y soient pas abordés.

La nature même du logiciel libre et de la création libre passe par l'implication directe de tous, citoyens, collectivités, associations ou entreprises comme acteurs, et non comme simple spectateurs ou utilisateurs du progrès technique et de la création en général. Sensibiliser les citoyens aux questions techniques favorise la compréhension des enjeux. Cela évite aussi les attitudes technophobes alors que la technologie, qui n'est ni bonne ni mauvaise, doit être bien comprise par tous pour être bien utilisée. L'AFUL croit au rôle essentiel de l'économie de la connaissance, et à l'importance du partage pour démultiplier l'efficacité de cette économie. C'est pourquoi l'AFUL ne peut que soutenir les objectifs de cet appel :
  1. Promouvoir et développer le statut de biens communs des connaissances de l'humanité ;
  2. Débattre sur les enjeux et les moyens pour la science et les scientifiques d'exercer leurs responsabilités sociales ;
  3. Renforcer l'autonomie de la recherche, défendre les missions de service public de la recherche et améliorer les conditions dans lesquelles les activités scientifiques sont menées par les étudiants, les chercheurs et les ingénieurs ;
  4. Renforcer la capacité des mouvements citoyens à produire de la connaissance et à être partenaires des institutions scientifiques ;
  5. Renforcer la capacité de nos sociétés, au Nord comme au Sud, à prendre des décisions démocratiques dans le champ des sciences et des technologies.
Ce soutien n'implique aucun choix idéologique et l'AFUL souhaite pouvoir bientôt signer un appel similaire à l'occasion du Forum de Davos qui, tout autant que les forums sociaux mondiaux, n'a pas su accorder sa vraie place à l'analyse des changements et des besoins concernant la création scientifique et technique et son intégration dans la société. À propos de l'AFUL :

Association à but non lucratif, autofinancée et totalement indépendante dont le principal objectif est de promouvoir les logiciels libres ainsi que l'utilisation de standards ouverts. Nos membres, utilisateurs, professionnels du logiciel libre, entreprises commerciales ainsi que d'autres associations sont issus d'une dizaine de pays ou de régions francophones.

Aller plus loin

  • # Pas si étonnant

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce n'est pas si étonnant qu'on ait du mal à faire un FSM de sciences et technologie, quand on réfléchit au cadre actuel des choses :
    La réputation de la science n'est pas exceptionnelle aujourd'hui, comme on le voit par exemple par une mauvaise réputation (à tort ou à raison) de certains domaines tels que l'industrie, la chimie ou encore le secteur pétrolier .
    On voit par exemple que la tendance actuelle du nombre d'étudiants en filière scientifique et technique est à la baisse, sauf :
    -dans quelques pays comme l'Inde, mais pas des pays de la Triade
    -en filière Sciences de la Vie, qui arrive à attirer suffisamment d'étudiantes pour être légèrement en hausse
    La tendance est donc à ce que la science devienne de réputation un domaine élitiste, ce qui fait de nombreux littéraires, dans le monde actuel où les filières de "sciences humaines" mènent au chômage (c'est encore un autre problème) .
    • [^] # Re: Pas si étonnant

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      même aux US... certains appellent à ce que le candidat pour la présidence soit interrogé sur des sujets scientifiques : http://newsweek.washingtonpost.com/onfaith/guestvoices/2007/(...)

      Vu sur /. http://politics.slashdot.org/article.pl?sid=07/10/29/1538233 (attention : ~500 commentaires....).

      Le sujet des connaissances techniques n'est pas très intéressant en soi (ce n'est pas un concours de grande école), en revanche savoir appliquer le raisonnement scientifique (s'appuyer sur des faits déjà) et comprendre les impacts (l'informatique est présente dans notre vie de tous les jours, pas que les geeks hein). L'avantage du logiciel libre est d'être proche de la philosophie du partage des connaissances, ce qui peut lui donner déjà une bonne aura auprès des décideurs (certains politiques y adhérent déjà).
      • [^] # Re: Pas si étonnant

        Posté par . Évalué à 2.

        Malheureusement le premier homme politique de france (et sûrement sa majorité) ni adère pas trop aux LL (si je ne m'abuse).

        Sinon, personnellement je salut une telle initiaive, et j'espère que cela portera ses fruits.
        • [^] # Re: Pas si étonnant

          Posté par . Évalué à 1.

          Je me souviens un peu de la réponse de Sarko au questionnaire sur les logiciels libres (je me souviens plus du quel) et il avait l'air plus pour une concurrence non-interventionniste que pour les logiciels proprios.
          Sur les DRM, il disait que DADVSI permettait aux majors de choisir entre DRM/pas-DRM .
          Quand on trouve les DRM légitimes, ce point de vue n'a rien de choquant (évidemment, quand on commence à prendre parti, on trouve l'autre opinion inacceptable) .
          • [^] # Re: Pas si étonnant

            Posté par . Évalué à 3.

            Je me souviens un peu de la réponse de Sarko au questionnaire sur les logiciels libres (je me souviens plus du quel) et il avait l'air plus pour une concurrence non-interventionniste que pour les logiciels proprios.
            Sur les DRM, il disait que DADVSI permettait aux majors de choisir entre DRM/pas-DRM .
            Quand on trouve les DRM légitimes, ce point de vue n'a rien de choquant


            Moui, enfin dans les deux cas c'est surtout un moyen de ménager la chèvre et le chou...
            • [^] # Re: Pas si étonnant

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour la concurrence LL/proprio, ça semble plus être dans l'esprit du libéralisme : on laisse le marché décider. Il serait plutôt dans le clan "opensource" du mouvement, genre "c'est mieux parce que c'est le meilleur modèle", sauf qu'il n'a pas d'avis sur les qualités respectives.


              Pour le côté DRM, c'est un peu différent, quoi que pas tant que ça. Un loi qui obligerait à des DRM n'aurait pas de sens. Par contre il a donné les moyens légaux pour que contourner les DRM soit illégal, en plus du contournement du droit d'auteur qui l'est déja, si je me trompe pas. On peut donc sous-entendre qu'ils pensait que les DRM étaient un moyen nécessaire. Ce que le "marché" à tendance à mettre en doute ces temps-ci si j'ai bien suivi.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.