Le Bal des Innocents : premier long métrage français sous licence CC-By-NC-ND

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
27
juin
2006
Cinema
Le site Rebellyon.info annonce l'avant première du long métrage Le Bal des Innocents, premier film français sous licence libre. Il est produit à Lyon par Ralamax Prod. Avant-première les 29 et 30 juin à la MJC Monplaisir.

A l'heure où DADVSI et le téléchargement illégal occupent les débats publics, Ralamax Prod présente le premier long métrage français sous licence by-nc-nd 2.0 fr : le téléchargement et la redistribution sont légaux, gratuits et encouragés.

Ce film se base sur un fait historique, l'assassinat du président Sadi Carnot à Lyon en 1894 par un anarchiste du nom de Casério. Point de départ : et si l'anarchiste italien revenait sur les lieux, 112 ans après ?

On part du constat que l'acte violent était vain et qu'après en avoir vu les conséquences, l'assassin revient pour tenter une autre forme d'action.

Aller plus loin

  • # Libre ?

    Posté par . Évalué à 10.

    On peut voir mais pas y toucher:

    by-nc-nd
    "Pas d'Utilisation Commerciale"
    et surtout "Pas de Modification"

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

    Pour un logiciel ça serait considéré comme propriétaire. Même si autoriser la vision et la redistribution d'un film est louable, ça ne fait pas de la licence Creative Commons by-nc-nd une licence libre. C'est plutôt l'équivalent d'une license type shareware.
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par . Évalué à 10.

      En effet, je pense que "libre diffusion" serait beaucoup plus adapté au contexte.
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Chez debian, un débat similaire portait recement sur les licence GFDL de documentation qui sont dorénavant considerées comme "non-free".

        Pour ma part, j'ai tendance à considérer qu'un programme informatique remplit une tache, rend un service, et qu'il est ainsi logique de vouloir le corriger et/ou l'améliorer quand le service rendu n'est pas adapté.

        En revanche, une oeuvre artistique représente la vision que son auteur a voulu donner, et il semble normal que l'auteur demande de respecter l'unité et le contenu de ce qu'il a crée...

        Un peu comme si on se permettait de changer certaines rimes de Baudelaire... Et de se mettre comme auteur...


        Romain
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Et les traductions ?
          Un peu comme si Baudelaire avait osé traduire Edgar Poe pour que les francophones puissent le lire.. Ah ben tiens je crois qu'il 'a fait :)
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Et bien ce n'est pas "libre" au sens où on l'entend. Ca ne veut pas dire que c'est mal.
          Le milieu artistique est différent du milieu informatique. Il est donc bon je pense, de reconsidérer pour ce milieu les questions du bon et du mauvais. Ca ne me gène pas en soit que pour une oeuvre un auteur demande à ce que l'intégrité de celle-ci soit respectée, ce qui amha serait problématique serai de ne pas pouvoir s'en inspirer pour une autre oeuvre.
          Là où j'ai du mal à trancher, c'est pour le "non commercial".
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Tiens c'est marrant, le coup du NC ne me gène pas plus que ca vu qu'il y a le ND. Après tout c'est normal aussi de vouloir se protéger d'une grosse boite qui voudrait faire de l'argent sans avoir fait quoi que ce soit.
            Le NC ne me gène que dans le cas ou l'on peut faire des dérivés car ca se propage au travers de toutes les dérivations. Du coup, le type qui fait un remix d'un mix d'un remix (enfin le 10eme remix sur un morceau par exemple) sait qu'il ne pourra jamais faire du commerce de son travail car c'est pas gagné pour avoir l'autorisation des 9 précédents... Pour le coup c'est vraiment une licence de communiste :) (gros troll inside)

            Donc dans le cas de ce film, c'est une licence de libre diffusion et c'est déjà un très gros pas... Il faut le dire : c'est bien ! tout simplement...
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              libre diffusion, libre diffusion...
              NC
              si tu te fais de l'argent avec des pubs sur ton site, tu ne peux pas diffuser son film
              si tu diffuses des films commerciaux, tu ne peux pas mettre le sien à côté (dommage il ne bénéficie pas de la même infrastructure, il est marginalisé)

              ND
              si tu veux faire une bande annonce du film en prenant des extraits, tu ne peux pas
              si tu veux ajouter des sous-titres, tu ne peux pas

              c'est tout de même très restrictif. Une licence Art Libre permettrait tout cela ou la CC-BY-SA (je rajoute le SA tout de même histoire d'assurer que la licence ne sera pas changée de manière impromptue lors de la distribution par quelqu'un d'autre...).
              • [^] # Re: Libre ?

                Posté par . Évalué à 5.

                En même temps, vu que l'auteur est clairement identifié (pas comme un logiciel libre intérgrant de nombreuses contributions), il doit y avoir moyen de s'arranger pour obtenir une licence différente si tu envisages sérieusement l'une des utilisations que tu cite.
                • [^] # Re: Libre ?

                  Posté par . Évalué à -1.

                  L'interet du libre est justement de pouvoir se passer de la volonté de l'auteur !

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Libre ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Certainement pas.
                    L'intérêt du libre c'est que la volonté de l'auteur est connue et "bonne".

                    Mais c'est bien la volonté de l'auteur qu'on applique. Laisser entendre le contraire c'est laisser une énorme porte ouverte à tous ceux qui affirment que le libre nie les droits de l'auteur.
                    • [^] # Re: Libre ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Il nie en rien le droit de l'auteur puisque c'est l'auteur qui choisit de donner des droits aux utilisateurs. L'auteur considère ses utilisateurs plus à égalité avec lui-même, là est la différence. Il leur donne des garanties avec cette licence.

                      cf pwc qui aurait pu disparaitre si la licence n'était pas la GPL parce que son auteur avait fait un caca nerveux.
                      cf cdrecord dont l'auteur voulait fermer la version pour DVD.

                      "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Libre ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      nicO ne dit pas que le libre doit permettre de se passer de la volonté de l'auteur à son insu. Après, il se trouve que pour les utilisations que baud123 a cité, il y a quand même pas mal de chances pour que l'auteur soit d'accord.
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Pour le coup c'est vraiment une licence de communiste :) (gros troll inside)

              Je pense plutot qu'une licence communiste serait plutot à mis chemin entre une BSD et une GPL...................
              "Un troll sans connaissance n'est pas un troll"
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par . Évalué à -5.

            En fait ca ne tu hésite sur "pouvoir vendre l'oeuvre acquise gratuitement" mais tu es contre "pouvoir modifier l'oeuvre" ! Donc si je prends une oeuvre disons une chanson gratuitement, que je veux faire une nouvelle version en rajoutant des instruments ou changeant le tempo tu es contre mais que je la revende tu es pour !

            Je ne comprendrais jamais ceux qui se disent sois disant pro-libre tout en défendant l'impossibilité pour une oeuvre tout travail dérivé. Le libre ce n'est pas seulement du logiciel, il devrait s'appliquer à tout processus créatif.

            Allez y moinsez ! Mais avant regardez l'intitulé de bouton. Il est marqué "inutile" et pas "ce message n'a pas le même avis que moi".
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Oh là! Pas trop vite.
              Je n'ai pas dis que j'étais pour. J'ai juste dis que je comprenais que l'auteur puisse ne pas apprécier, et qu'il faudrait voir plus en détail, ne pas appliquer des schémas adaptés aux logiciels sur des oeuvres qui n'en sont pas quoi sans vérifier un minimum. N'étant pas artiste, je n'ai jamais trop réfléchi à la question, voilà tout. Sinon, oui, les oeuvres artistiques aussi, dans mon idéal de société, son libre au sens "complet" du terme.
              Pour ce qui est de la revente, je me suis un peu avancé(en prenant des précautions tu notera), sans expliquer ma raison(et toi tu en déduis que ... donc pas logique et co.). Je pense que c'est éventuellement une erreur d'interdire une utilisation commerciale, au sens large(je ne parle pas uniquement de la revente). Car une utilisation commerciale peut profiter à la diffusion de l'oeuvre.
              Si je peux comprendre que la liberté de modifier une oeuvre puisse faire tiquer les artistes, c'est parce qu'ils y mettent de leur personnalités dedans. Et que des lors je peux comprendre qu'ils préfèrent voir l'intégrité de l'oeuvre préservée. En revanche, rien ne m'a paru faire obstacle à la réutilisation commerciale de l'oeuvre. Voilà tout.

              Et non, je ne moinse quasiment jamais. Quand je ne suis pas d'accord avec quelqu'un ou avec sa façon de faire, je préfère le lui dire en toute franchise que de moinser sans que la personne ne comprenne pourquoi.
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Pour moi le milieu artistique et celui du logiciel, au niveau créatif sont exactement la même chose. Des fois on peut regarder du source et le trouver très beau (ça m'est arrivé, certains programmeurs sont vraiment des artiste ;) ).

          Un développeur ne fait pas que pondre du code, très loin de là ! C'est un processus créatif. Toutes les discussions de développeurs que je suis parlent très souvent de design, qui est une notion artistique et souvent les développeur y mette leur vision des choses, leur personnalité, tout comme une oeuvre artistique. Freenet par exemple. Ian Clarke y a mis sa vision du monde, de la liberté, de la démocratie, etc ... SI tu modifie Freenet pour le rendre plus rapide en affaiblissant l'anonymat, tu nies la vision de l'auteur pour qui la sécurité prime sur la performance. As tu regardé l'architecture de KDE, personnellement je la trouve très esthétique, au plein sens du terme. Et encore une fois si tu altère l'architecture, tu nies la vision des auteurs.

          Ces développeur aurait put dire que c'était leur vision personnelle et pour protéger cette vision contre ceux qui pourrait l'altérer aurait pu interdire la modification. Pourtant ils ont choisis une licence libre, permettant à chacun d'y mettre sa propre vison/personnalité. Un copain développeur m'a dit un jour quand il s'est renseigné sur les licences libre : "Mais si quelqu'un modifie mon logiciel d'une manière que je ne veux pas, comment puis je le contrôler ?" . La question est "Pourquoi contrôler ?".

          Les oeuvre artistique tout comme les logiciels sont des oeuvres intellectuelles. Si quelqu'un prends une tel oeuvre et la modifie il n'altère pas l'originale, il crée une nouvelle oeuvre. En réalité la question n'est pas de modifier l'oeuvre car l'original ne sera jamais altérée mais de créer de nouvelles oeuvre qui s'appuie sur l'originale.

          Il est louable que l'auteur ne veuille pas que son oeuvre original soient altérée. Si je crée un texte/chanson/tableau X qui exprime mon opinion de quelque chose. Imaginons que quelqu'un prenne mon texte et en en fasse une version modifié Y. Ce n'est plus le texte X, c'est le texte Y. Je ne veux pas qu'il fasse passer la version modifier pour l'originale (ce qui est de l'usurpation) mais si il présente Y comme étant une autre oeuvre, ça ne me dérange pas, puisque X est toujours là.

          Pour faire la parallèle j'ai évoqué que les logiciels libres, mais le parallèle s'applique aussi au logiciel propriétaire. Des logiciels propriétaires que je connaît, le but de leurs fabriquant est de produire en série. Cela n'est pas de l'art ! Les chansons commerciales produites en séries tel la star ac ne sont pas non plus de l'art !

          Trop de gens ne voient un logiciel que comme un truc qui fait ce qu'il doit faire, mais le logiciel à une esthétique en lui même, au niveau de son design, de son code, etc ... Pour ma part je sais apprécier l'art d'un logiciel en revanche je suis incapable de reconnaître l'art dans l'art moderne ou abstrait. Je pense à certains tableaux ou je n'y vois qu'un arrangement aléatoire de couleurs, c'est sans doute que j'ai appris à reconnaître l'art dans du code et pas dans un tableau d'art abstrait.

          Bref, art et logiciel c'est la même chose.
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par . Évalué à 1.

            > Bref, art et logiciel c'est la même chose.

            musique, film, peinture, ecriture, developpement de logiciel... ce sont tous des processus créatifs. Mais le dernier est largement moin 'grand public' que les autres. alors en tant que développeur on est pas reconnu comme artistes et c'est nous qui payons l'addition des 'vrai' artistes - avec tout les autres musiciens, peintres - ... etc - qui souffrent d'un manque de visibilité ...
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Je ne suis pas sur que l'on puisse dire que c'est un art de la même manière que le cinéma, la peinture ou autres...
              Je ne dénigre pas du tout la programmation mais selon la vision de l'art qu'on la plupart des gens, la programmation ne rentre pas dans dans l'art, même si il y a un processus créatif certain.

              De même pour ma part, je pense que si l'on considère la programmation comme un art, alors il faudrait en faire de même pour bien d'autres disciplines comme les mathématiques
              • [^] # Re: Libre ?

                Posté par . Évalué à 0.

                je considère effectivement les mathematiques comme un art... et meme si ce domaine est peu accessible, ceux qui travaillent dessus ouvrent des perspectives à ceux qui les comprennent souvent bien plus vaste qu'un simple film ...

                En plus meme pour les neophites, il n'est pas aussi difficile que ca de toucher du doigts la part artistique des mathematiques : certaines personnes ne collectionnent elles pas des images de fractales dans leurs dossiers ? On peut resonner de la meme maniere avec la physique / chimie dont certaines experiences pourrait être présentées dans des musees d'art contemporain ...
                • [^] # Re: Libre ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  En fait, pour aller plus loin dans la réflexion, mieux vaut considérer l'écriture, la programmation, la peinture comme un moyen et pas une fin

                  Pour m'expliquer quelques parralleles pas d'art / art:

                  peindre un mur / peindre une toile
                  écrire la liste des courses / ecrire un roman
                  filmer les vacances / tourner un film

                  etc, etc...
                  Dans ce cadre la je peut comprendre que l'ecriture de programmes (pas la programmation simplement) puisse être considérée comme de l'art, dans l'esprit "création"
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Moi je trouve indispensable la distinction entre l'information utilitaire (médicaments, logiciels, encyclopédies, ...) et l'information de divertissement, artistique ou non (musique, données de jeu vidéo, ...). Il est vrai qu'un code source peut être du divertissement et même de l'art, s'il a pour vocation de provoquer des émotions à ses lecteurs (voir http://users.skynet.be/kulturo/art/definition.html ), mais ce n'est le cas que pour une infime partie de ceux-ci.

            Dans le contexte de la détermination des libertés à appliquer à l'information, je pense que la différence entre l'utilitaire et le divertissement se situe au niveau des conséquences que les restrictions impliquent dans chaque cas. Pour l'utilitaire, restreindre les libertés entraîne l'obscurantisme, le pouvoir sur autrui. Pour l'artistique, c'est "juste" dommage pour la société, étant donné que la culture joue un rôle important dans la construction de son identité, et que le divertissement est indispensable au bien-être de chacun.

            Au-delà de ces considérations, je trouve que restreindre la diffusion et la modification de l'information est illégitime. Comme elle est non-rivale et non-excluable par nature, je considère immoral de bloquer artificiellement sa propagation pour des raisons commerciales (droit d'auteur, verrous numériques). De la même façon, l'acte créatif se base toujours sur de l'information existante (que l'on peut qualifier de patrimoine de l'humanité). Et comme le propre de l'homme, quand une ½uvre le passionne, c'est d'avoir envie de l'améliorer ou d'apporter sa propre vision, empêcher sa modification serait donc également immoral.

            Pour l'utilisation commerciale, je crois qu'il faut l'autoriser pour l'utilitaire, mais je ne sais pas encore trop quoi penser pour le divertissement... À creuser.
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Un peu comme si on se permettait de changer certaines rimes de
          > Baudelaire... Et de se mettre comme auteur...

          Ou qu'on se permettait d'en faire des extraits, de commenter dans le texte, d'en compiler des analyses, d'en faire des traductions, de reformater le texte .....

          Interdire de modifier les textes/vidéo/bandes audio pose aussi des problèmes. Ca pose même plus de problèmes que pour un logiciel parce que c'est plus simple et entré dans les moeurs.
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Sauf que le droit d'auteur en France actuellement ajoute des exceptions au droit d'auteur qui permettent la citation, la parodie, etc ... sans que l'auteur puisse s'y opposer, avec quelque licence que ce soit.
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Mouais, sauf que la citation est interprétée de manière assez directe en général. Ca ne couvre aucun des cas que j'ai cité ci-dessus. La parodie non plus. Mes exemples sont réellement choisis sur des choses "blocantes".

              Notes aussi que tout le monde n'est pas en France donc ne se baser que sur les droits français c'est mettre de fait une limitation pour "tous ceux qui ne sont pas en France", ce qui est plus que contestable (imagines que la FSF n'impose les libertés logicielles que dans le cadre de spécificités de la loi US ...)
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par . Évalué à 10.

      > C'est plutôt l'équivalent d'une license type shareware.

      Plutôt un freeware non?
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      N'oublions pas malgré tout que chacune des clauses des licences CC sont négociables au coup-par-coup avec l'autre de l'oeuvre; par exemple, NC signifie :

      "Pas d'utilisation commerciale sans autorisation de l'auteur"

      Rien n'empêche de faire une utilisation commerciale si on a l'accord de l'auteur. Certes, le cas de NC est particulier, car on voit mal un auteur laisser un tiers faire du blé sur son dos.

      Par contre, le cas de ND est intéressant : Un auteur a peur de voir les arguments de son livre sur Clearstream déformé (le contenu est sensible et se doit de rester exact, par exemple), ou alors sa chanson n'est belle que si on laisse le sitar en arrière plan (il aime peindre des portes en noir). Bon, maintenant je fais une /reprise/réarrangement/amélioration/etc de sa chanson, je corrige quelques imprécisions sur son bouquin (et rajoute des noms au dossier parce que je suis informaticien-agent-secret)...

      Je soumets à l'auteur, et paf!, cela lui plait. Il peut très bien m'autoriser à diffuser mon travail, et tout le monde en profitera !

      Reste NC+ND, couple qui ne me parait plus très libre, pour le coup. Un autre sujet dont il me reste encore à saisir le "pourquoi" : Un licence CC sans la clause "SA", ça reste possible, mais cela sert à quoi :-\ ?
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        demander l'autorisation à l'auteur, ça ne résiste pas au problème de l'île déserte : si l'auteur reste injoignable, son oeuvre est non-libre, même si dans l'esprit il aurait accordé son autorisation => cela plombe donc sa volonté initiale, autant avoir choisi une CC-BY-SA dès le début dans ce cas..

        sans le SA, tu peux changer la licence (ajouter le SA par exemple tant que tu respectes les autres clauses...).
        Ce qu'il faut bien voir c'est qu'une CC-BY n'est ni plus ni moins que droit d'auteur + distribution libre, CC-BY-SA garantit que cette licence sera conservée. Une CC-BY tout court pourrait se transformer en CC-BY-ND ou CC-BY-NC selon le site qui le distribue, enfin c'est ce que j'ai compris.
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ok pour l'île déserte.

          Pour la clause SA, c'est bien le problème : Son absence implique que tu peux retirer des libertés ! Ceci dit, le travail original reste libre et tu peux donc le dériver et rajouter le SA, c'est un moindre mal.

          C'est vrai que nous autres adeptes du GNU, une licence à caratère non viral nous étonne :-D !
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            c'est quoi ton histoire de "non viral" ?

            Tu parles plutôt du vaccin qu'est la GPL contre le proprio, c'est bien ça ? Dans ce cas, je t'encourage à changer (librement) de terminologie. La notion de vaccin est en effet bien plus positive qu'une autre et montre bien de quel côté est la maladie.

            Et perso, la BSD me plaît bien aussi, si ce n'est qu'elle repose un peu trop sur la confiance et ne garantit rien pour l'utilisateur : du jour au lendemain le source peut se retrouver manquant, ce qui est particulièrement gênant pour la pérennité d'un produit (regarder du côté de Mac OSX : toutes les contributions qui auraient été faites sont perdues par cet excès de confiance initial).

            Sinon pour le CC, sorti du CC-BY et du CC-BY-SA, on tombe très rapidement dans le non libre et tous ses travers. A chacun d'en prendre les conséquences et de faire son choix librement.
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Il y avait un smiley au bout de la phrase ;-)...
              J'aime bien le terme "vaccin". Bien trouvé.
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Avoir l'accord de l'auteur ca marche avec toutes les licences. Même avec un logiciel en GPL, si tu réussi à avoir l'accord de tous les auteurs du logiciel, tu peux faire ce que tu veux.

        Tu te souviens que quelqu'un avaient proposé d'acheter une version non GPL de linux ? Et bien si tous les auteurs avaient dit oui, il en aurait eu une.

        Il y a des logiciels sous double licence comme Qt, une GPL et l'autre propriétaire, c'est pas dérangeant. Si tu utilise la verson GPL tu dois faire ton prog en GPL (ce n'est pas de la LGPL) et si tu veux faire un soft proprio tu prends la licence proprio.

        Avec l'accord des auteurs, tu peux tout faire.

        Pour ton exemple sur la déformation de propro c'est faux. Si quelqu'un fait une version modifié de tes propos, ce n'est plus ta version, c'est "ta version + SES modifications". Si la personne qui à fait la modification fait croire que c'est ta version originelle, c'est du mensonge.

        C'est comme si je prenais Linux, que je mettais plein de bugs dedans et que je disais "vous voyez Linux c'est buggé !" Evidemment ce qui serait buggé ce serait MA version et non l'originale.
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        N'oublions pas malgré tout que chacune des clauses des licences CC sont négociables au coup-par-coup avec l'autre de l'oeuvre;

        Comme pour Microsoft, Adobe, Apple etc...
        Tout est négociable, partout.
        Mais tant que rien n'est ecrit, c'est comme si ca n'existait pas.
        Bref, donc j'en conclu que pour toi Microsoft fait du libre, puisqu'il suffit qu'une liberté est négociable pour que ce soit considéré comme libre.
        Windows est donc libre (MS peut mettre Windows sous GPL si tu achettes toutes leurs actions. Ben oui, c'est la négociation)

        PS : volontairement provcateur, mais faut bien faire comprendre que tout ce qui n'est pas dans une licence de base doit etre considéré par défaut interdit, négociable ou pas, la liberté n'étant pas négociable à la tête du client.
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est plutôt l'équivalent d'une license type shareware.

      Mais c'est vraiment du grand n'importe quoi. Tu aurais dis freeware à la limite j'aurais dis d'accord, que certain puisse le voir comme tel (mais pour utiliser moi même ce type de licence CC je ne suis pas d'accord avec ce point de vue), mais dire que c'est du shareware c'est vraiment n'importe quoi.
      le shareware implique que si tu l'utilise tu dois t'acquiter du versement de quelque chose (argent, carte postale, chocolat... en fonction de ce qu'imose l'auteur) Un licence Creative Commons by-nc-nd te permet de redistribuer comme tu l'entend mais sans te faire de l'argent sur le dos de l'auteur et sans changer quoi que ce soit à cette oeuvre ARTISTIQUE.
      J'insiste sur l'artistique car c'est ce qui explique le fait que certain artiste ne veulent/n'aprécie pas que l'on modifie leur oeuvre. celà n'empèche nullement quelqu'un qui veulent modifier l'oeuvre de l'auteur de le faire une fois l'autorisation de celui ci obtenu (par exemple pour une traduction). Car je le rapelle, c'est d'ailleurs préciser dans le licence chacune des clauses restrictives peut être levée séparément.
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Pour tous ceux qui débattent de la licence choisie pour ce film, il est interessant de lire l'explication donnée en réponse sur le site : http://www.ralamax.net/article_bdi.php3?id_article=39
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        pour s'inscrire au forum, soit le mail de confirmation n'est pas envoyé, soit il met très longtemps à arriver...
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Bon vu que l'auteur semble suivre ce forum j'ajoute un commentaire.
      Pour ma part, je respecte le choix nc-nd pour le film globalement.
      Toutefois, j'encouragerais les auteurs à mettre des parties de leur production sous licence Art Libre.
      En effet tout comme on peut faire une "double licence" pour le logiciel (tant que l'on en ai l'unique auteur), on peut utiliser ce concept avec le film (voir http://listes.lost-oasis.net/?A=READ&L=droit_artlibre.or(...) ).
      Ainsi on peut imaginer ne mettre sous licence Art libre (ou CC-by-sa): certaines scènes, certaines musiques, certains dialogues, une partie du script, etc...
      Ces éléments seraient diffusés à part, en plus du film.
      Ceci ne permettrait pas tout mais permettrait de participer à l'enrichissement du fond artistique libre. Tout les produits utilisants un de ces éléments (sans autre accord des auteurs) tomberaient forcément sous le coup de cette licence.
      Donc à votre bon coeur messieurs les producteur pour nous mettre des morceaux dans le domaine du libre !
  • # Bande annonce

    Posté par . Évalué à 6.

    Je trouve la bande annonce assez horrible.
    Le fondu du blanc vers du noir et blanc sa le fait vraiment pas :/
    • [^] # Re: Bande annonce

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai trouvé ca terriblement amateur également :/ La licence libre (ah non même pas?) ne fait pas tout... :/
      • [^] # Re: Bande annonce

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est vrai que j'ai trouvé la bande annonce complètement pourrie.
        J'ai un pote qui fait dix fois mieux avec son camescope :/
        Bon, on verra ce que ça donne quand même...
    • [^] # Re: Bande annonce

      Posté par . Évalué à 4.

      Va faire un tour dans la section photo, c'est spécial aussi... Notamment en troisième ligne, deuxième colonne: on se croirait dans un remake de Vampire :o)

      Honnêtement, ce film n'a pas l'air de casser des briques, mais je vais quand même lui donner une chance, ne serais-ce qu'à cause de sa démarche/licence controversée.
  • # Pauvre Stallman...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    la FSF prone libre avec 4 libertés :
    - utilisé (lu pour une oeuvre)
    - étudié
    - modifié sans restriction
    - redistribué sans restriction

    La :
    - On peut le lire sans restriction, OK
    - On ne peut l'étudier (ou sont les sources?), NOK
    - On ne peut le modifier, NOK
    - On ne peut la redistribuer sans restrictions, NOK
    Appeler une licence libre une licence qui ne respecte q'une des 4 libertés, le pauvre Stallman doit souffrir...

    Juste une question : je prend n'importe quel logiciel propriétaire gratuit (genre DivX 6 pour le plus connu), il répond quasiment aux memes critères de libertés, c'est donc un logiciel libre?
    Quel est la difference entre ce film et un film juste gratuit?

    PS : je sais, ca fait un peu doublon avec les autres commentaires, mais je voulais préciser liberté par liberté ce qui fait que c'est un film gratuit et rien d'autre, ca n'apporte rien au libre, absolument rien. a Moins qu'on me démontre le contraire.
    • [^] # Re: Pauvre Stallman...

      Posté par . Évalué à 0.

      Zenitram a écrit :
      PS : je sais, ca fait un peu doublon avec les autres commentaires, mais je voulais préciser liberté par liberté ce qui fait que c'est un film gratuit et rien d'autre, ca n'apporte rien au libre, absolument rien. a Moins qu'on me démontre le contraire.

      Disons que ça peut peut-être déclencher une prise de conscience chez ceux qui apposent volontiers la mention « reproduction interdite » en bas de leur page web (généralement un chef d'œuvre de la PAO), à côté de la mention « le photocopillage tue la création ».
    • [^] # Re: Pauvre Stallman...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Peut-être qu'il faudrait définir le mot libre avant de pouvoir répondre à la question. Le logiciel libre n'a pas peut-être pas le monopole de sa définition, je ne sais pas. Il faut aussi essayer de comprendre en plus des 4 libertés concernant le logiciel, pourquoi elles existent et leur impact sur la vie du logiciel. Beaucoup défendent ces libertés mais ne savent pas pourquoi. Souvent, c'est peut-être juste par religion mais ils n'ont pas essayer de réfléchir par eux-mêmes.
      La liberté, c'est une chose assez relative. C'est un rapport entre le créateur et le consommateur. Ce rapport doit être respecté. C'est au créateur d'estimer quelles libertés donner en fonction de ce qu'il recherche.
      Ensuite dire si un logiciel est libre ou pas, à la limite, ce n'est pas la question, il faut plutôt se demander quelles sont les libertés qui seraient les plus utiles pour obtenir le meilleur impact pour la société.
      Le logiciel est avant tout quelque chose de plutôt mathématique, scientifique (même s'il a un côté artistique). Un logiciel a un aspect actif sur ce qui l'entoure. Ça fait intervenir la connaissance. Lui donner beaucoup de libertés est utile pour transmettre la connaissance et améliorer la connaissance. Tout le monde en profite d'avantage. On comprend le choix de la GPL souvent dans ce cas-là.
      Dans le cas d'un film, c'est différent, le côté artistique domine et c'est l'image de ses créateurs, leur personnalité qui est mise en avant. Dans ce cas là, chaque auteur ne voudra pas donner les mêmes libertés et pour des raisons diverses. On ne peut pas se permettre de vouloir obliger quelqu'un à libérer son travail comme beaucoup le font ici en dénigrant les choix de liberté. Ceux qui choisissent seulement de permettre la libre diffusion ont quand même une liberté d'acquise, c'est bien. C'est sûr que plus ils en mettent et plus le consommateur se sentira libéré mais il faut respecter les choix. Certains consommateurs estimeront qu'un travail est libre s'ils peuvent au moins faire certaines choses. Moi aussi, je préfère quand on est libre de faire tout ce qu'on veut. Je me disais d'ailleurs que certains artistes seraient prêt à donner certaines libertés au fûr et à mesure que le temps passe. Je suis sûr que beaucoup de travaux en licence CC-ND-NC pourraient passer en LAL par exemple au delà d'un certain temps automatiquement. Ajouter un aspect temporel aux licences pourrait être intéressant.
      Mais pour résumer et ce que j'appuie avant tout, c'est la volonté de vouloir donner des libertés à ceux qui consomment et de faire comprendre l'intérêt qu'il peut y avoir à donner certains libertés tout en laissant les choix libres et non forcés comme souvent c'est fait. Chacun est libre de rejetter ou pas s'il constate que les libertés données sont insuffisantes.

      Christophe

      • [^] # Re: Pauvre Stallman...

        Posté par . Évalué à 2.

        Dans le cas d'un film, c'est différent ... Mais pour résumer et ce que j'appuie avant tout, c'est la volonté de vouloir donner des libertés à ceux qui consomment et de faire comprendre l'intérêt qu'il peut y avoir à donner certains libertés tout en laissant les choix libres et non forcés comme souvent c'est fait. Chacun est libre de rejetter ou pas s'il constate que les libertés données sont insuffisantes.


        Personne ici, en tout cas pas moi ne conteste ca, mais annoncer que ce film est le premier film sous licence libre est INEXACT, comme dis plus haut gratuitement redistribuable oui, libre non. Ce qui ne sous entend pas que c'est bien ou c'est mal, là n'est pas la question.
    • [^] # Re: Pauvre Stallman...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      OK, moinssez, mais répondez aussi à la question SVP : quelle difference entre un film banalement redistribuable sous conditions et ce film?
      Etes-vous aussi pret a accepter de definir un logiciel redistribuable sous conditions comme libre?

      Je comprend que comme c'est artistique, certaines libertés doivent etre restreintes, ca ne me pose aucun probleme.
      Mais par pitié, dites-moi ce qui fait de ce film un film "libre" pour vous!
      La liberté de redistribuer (sous conditions) est la seule liberté que je vois, elle me parait bien mince.
      • [^] # Re: Pauvre Stallman...

        Posté par . Évalué à 3.

        oui tout à fait, par exemple on aimerait bien pouvoir le modifier ce film, puisque c'est ce qu'est censé faire une authentique licence libre.

        A mon avis dans l'état actuelle des choses c'est tout aussi libre qu'un prospectus de propagande de lutte ouvrière ou du LCR, c'est à dire que pour eux diffuser ce film "gratuitement" et "librement" sert surtout à faire passer leurs idées rougissantes et c'est tout.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Pauvre Stallman...

      Posté par . Évalué à 3.

      A mon humble avis, ce qui est dit par la FSF s'applique au logiciel essentiellement et éventuellement à certains autres domaines. Je n'y inclurais pas la cinématographie.

      Pour le cas de films, je ne vois vraiment pas en quoi tu pourrais le rendre plus libre, surtout en repondant au fait qu'il puisse être "étudié". Dans quelle limite estime tu pouvoir étudier un film?

      Pour ce qui est la redistribution sans restriction, si ce n'est qu on ne peut se faire de l'argent sur le dos de l'auteur, on peut redistribuer le film sans problème.

      Effectivement par contre on ne peut pas le modifier, du moins pas sans l'accord de l'auteur. C'est également le cas des autres clauses.

      Pour moi cela suffit à rendre ce film libre d'accès à une grande majorité.
      • [^] # Re: Pauvre Stallman...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Au niveau de la modification, tu pourrais avoir envie de faire un doublage dans une autre langue ou un remontage du film. Mais dans ce cas, ça serait beaucoup plus pratique de posséder l'ensemble des rushs. J'ai également vu Roger Corman réutiliser des scènes de multiples films pour en créer de nouveaux. Et si je me souviens bien, Woody Allen avait racheté les droits de Key of Keys, un film japonais réalisé en 1965 et dont il a complètement modifié les dialogues pour en faire un film totalement différent (sorti en France sous le titre de Lily la tigresse). Tout ça pour dire qu'il y a plus d'une façon de modifier une oeuvre.

        Rien que moi, sans bouger de mon fauteuil, je retirerai toutes les scènes des films catastrophes ricains ou ils se sentent obligés de sauver le pauvre petit toutou laissé derrière (ça m'énerve). Ou les happy end à la con. D'ailleurs, sur La Guerre des mondes de Spielberg, je retirerai la défaite des envahisseurs à cause d'un pauvre petit virus à la con. Autant ça pouvait passer en 1898, à l'époque de l'écriture du roman d'H.G. Wells, sachant qu'ils devaient tout juste découvrir les microbes, autant en 2006, ce n'est carrément plus crédible. Surtout quand au début du film on nous sort qu'ils nous surveillent depuis longtemps. Puis je retirerai aussi le retour du gamin, voir carrément l'ensemble des retrouvailles, mettant à la place un plan de destruction et de désolation annonçant la fin du monde. Ça pète mieux :)
        • [^] # Re: Pauvre Stallman...

          Posté par . Évalué à 2.

          Maintenant que tu as raconté la fin tu crois vraiment qu'on va le regarder ton film ?
          • [^] # Re: Pauvre Stallman...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Bof, c'est un peu comme pour le Titanic. Qui ne connaissait pas la fin de la Guerre des mondes avant d'avoir vu la version de Spielberg ? Chose marrante, d'ordinaire on crie au scandale quand un film n'est pas fidèle au roman, alors que là, c'était l'inverse. Avant de le voir, j'avais prié pour qu'il ne le soit pas ... mais en vain. Il aurait franchement gagné à être beaucoup plus sombre tout du long. Puis ce n'est pas mon film, mais plutôt un film de Spielberg adapté à ma propre vision des choses :)
  • # Film

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Téléchargeable en xvid et ogg/theora ici :

    http://flucast.org/files/videos/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.