Les postes informatiques des députés seront dotés de logiciels libres à compter de la prochaine législature en juin 2007

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags : aucun
0
23
nov.
2006
Linux
En septembre dernier, les députés Richard Cazenave et Bernard Carayon étaient désignés par le Groupe UMP pour épauler l'administration de l'Assemblée nationale dans l'ouverture de ses systèmes d'information aux logiciels libres.

Il s'agissait notamment d'assurer le suivi d'un audit confié par le Secrétaire général de l'Assemblée nationale à ATOS Origin afin d'établir les usages et les besoins des Députés pour leur poste de travail. Richard Cazenave évoquait une migration complète vers des solutions libres : système d'exploitation et logiciels.

Aujourd'hui, l'Assemblée nationale annonce par voie de communiqué de presse que les postes informatiques mis à la disposition des députés seront dotés de logiciels libres à compter de la prochaine législature en juin 2007. La solution retenue porte comme prévu à la fois sur le système d'exploitation et sur les logiciels : système d'exploitation GNU-Linux, suite bureautique Openoffice.org, navigateur Internet Mozilla Firefox et client de messagerie libre (on peut supposer qu'il s'agira de Mozilla Thunderbird).

L'étude conclut que les solutions libres offrent désormais des fonctionnalités adaptées aux besoins des députés et permettront de réaliser de substantielles économies en dépit de certains coûts de mise en oeuvre et de formation. Si c'est vrai pour l'Assemblée nationale, ça doit pouvoir s'appliquer ailleurs !

On comptait déjà plusieurs migrations vers le logiciel libre dans l'administration : notamment le remplacement des serveurs Windows NT par GNU-Linux au Ministère de l'Agriculture (et aussi plus récemment Openoffice.org sur les postes de travail) ou encore la migration vers Openoffice.org, Mozilla Firefox et Thunderbird à la Gendarmerie Nationale, mais c'est la première fois qu'on entend parler de GNU-Linux sur les postes de travail. Il ne reste plus qu'à attendre leur retour d'expérience.

Aller plus loin

  • # La moitié du chemin

    Posté par . Évalué à 6.

    Y'a plus qu'à faire la même chose au Sénat, et peut-être que là ils comprendront ce que c'est que l'interopérabilité, et ça nous évitera alors un deuxième DADVSI (tout au moins, ça sera moins calamiteux)...

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: La moitié du chemin

      Posté par . Évalué à 8.

      non, justement, le mieux serait de ne pas faire la même chose au Sénat trop rapidement, ainsi ils se rendraient vraiment compte de l'importance de l'interopérabilité.
      • [^] # Re: La moitié du chemin

        Posté par . Évalué à 6.

        Oula lorsque des problèmes d'incompatibilités apparaissent dans le grand public et qu'il y a des logiciels libres ce sont bien souvent eux qui sont montrés du doigt (en gros si IE plante, c'est normal pas de problème, si Firefox plante, c'est vraiment de la merde)

        Donc il ne faut pas espérer que cette méthode permette d'étendre les logiciels libres.
        • [^] # Re: La moitié du chemin

          Posté par . Évalué à 5.

          tu n'as pas tort, sauf que là, il n'est pas (encore) question du grand public.

          il n'est pas question ici d'imposer les logiciels libres au plus grand nombre, mais de montrer l'importance de l'intéroperabilité à des personnes qui jusqu'à maintenant ne donne pas vraiment l'impression de se rendre compte des enjeux de certaines lois. <utopie>En confrontant les membres du Senat et de l'Assemblée aux problèmes de l'intéroperabilité dans leurs quotidiens, cela deviendra tout de suite beaucoup moins théorique et philosophique pour eux et ils se rendront peut être compte de l'importance de la chose.</utopie>
  • # Distro

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Quelle est la distribution GNU/Linux qui est utilisée ?
    • [^] # Re: Distro

      Posté par . Évalué à 3.

      il me semble que ce n'est pas encore défini. Ce sera précisé plus tard
    • [^] # Re: Distro

      Posté par . Évalué à 3.

      A mon avis, rien n'est décidé du tout. L'étude préconise l'utilisation de LL, et pour que le déploiement se fasse, il faudra au préalable un appel d'offre, et des propositions concrètes de la part de sociétés.

      SSLL, à vos devis !
    • [^] # Re: Distro

      Posté par . Évalué à 10.

      Microsoft Suse Linux ?

      OK je ---> [ ]
      • [^] # Re: Distro

        Posté par . Évalué à -1.

        disclaimer: attention 23ème degré

        > Microsoft Suse Linux ?
        Microsoft Suce Linux ?

        > OK je ---> [ ]
        pareil...
  • # Expérience dans une PME

    Posté par . Évalué à 7.

    Je voulais faire part de ma propre expérience en PME (10 personnes) et des difficultés que je rencontre encore pour faire migrer mes collaborateurs vers le logiciel libre. Peut-être certains d'entre vous auront-ils des suggestions...

    Le contexte :
    - nous sommes une PME de 10 personnes
    - nous sommes prestataires de services en informatique de gestion (ERP) => collaborateurs habitués à l'outil informatique, mais pour la plupart plutot fonctionnels
    - tous nos postes de travail sont portables

    Les succès :
    - 2 postes (sur 10) sous Linux (seulement ?)
    - Firefox / Thunderbird pour tous
    - OpenOffice pour tous
    - Eclipse pour le développement (ok, c'est pas un exploit)
    - gestion des documents communs via Subversion pour tous
    - gestion de projet : GanttProject
    - tous nos portables sont compatibles Linux (Samsung, Asus, Sony, Apple)

    Les problèmes :
    - compatibilité avec MS Office... malgré tout, les clients ont tous MS Office, et sur des documents compliqués et/ou souvent échangés (donc qui passent d'un logiciel à l'autre), on a souvent des problèmes
    - Linux : outre mon poste (depuis que j'ai abondonné AmigaOS :-), un collaborateur s'est lancé dans Linux, pour voir, et en partie pour des raisons éthiques ! Mais la confiuration du réseau reste compliquée sur les sites clients, où on a besoin que ça marche tout de suite (dhcp, wifi, ...)
    - Linux : dans la même veine, je n'ai pas réussi à configurer un VPN ipsec. Le client dit : c'est simple, installez FortiClient (Windows) et mofifiez la base de registres avec ce petit script (Windows)...
    - Linux : heuresement, il existe mdbtools, mais sinon, c'est fou le nombre de gens qui pensent que Access est un bon format d'échange de données
    - VISIO !!!! Tous les beaux organigrammes, datagrammes, diagrammes de flux, cartographies du SI, ... sont dans ce **** de format Visio.

    Du coup, j'hésite encore à pousser à l'installation de Linux partout... Et puis chacun a ses petites habitudes, et puis de toute façon, chaque portable est livré avec un Windows...

    Vos commentaires sont les bienvenus.
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Mais la confiuration du réseau reste compliquée sur les sites clients, où on a besoin que ça marche tout de suite (dhcp, wifi, ...)

      Ah bon ?

      Je ne vois pas où se trouve la difficulté de la configuration du réseau.
      Le DHCP est le plus souvent mis par défaut sur tes interfaces lors de l'installation de ta distro et le wifi n'est pas plus un chemin de croix sous Linux que sous Windows.

      Tu pourrais me dire plus en détail quelles sont les difficultés que tu rencontres par rapport à la configuration réseau d'un poste Linux ?
      • [^] # Re: Expérience dans une PME

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Heu faudrais arrêter de pleurer pour des conneries, si ils utilisaient une vrai distribution il n'aurait pas ce genre de soucis !

        Genre mandriva :
        # drakconnect
        => On choisis l'interface
        => On choisis la config (dhcp/ip statique)
        => On sauve
        => On ré-active le réseau

        Paf c'est finis...

        Après y a même des profiles réseau qu'on choisis dans lilo pour que ça soit cash dans la config qu'on veut au boot...

        Je suis sur que rhel/fedora/{n'importe quelle distribution qui a pas 10ans de retard sur les outils de configuration} a le même genre d'outil qui permet de pas se prendre le chou trois plombe...

        C'est vraiment lourdingue ces intégristes qui utilisent des distributions qui leur demande de faire tout le boulot et s'en plaignent...

        ps : si jamais ça marche pas z'avez qu'a faire les rapport de bugs quand la distrib est en rc1/rc2 (ça sert a ça), chez moi ça marche (tm)
        • [^] # troll ?!

          Posté par . Évalué à -2.

          vu !!
        • [^] # Re: Expérience dans une PME

          Posté par . Évalué à 1.

          Hou là! Drackconnect n'est pas la panacée.
          J'ai moins de problème de réseau avec ma bonne vieille Slack qu'avec Mandriva.
          Bon ok, chacun ses goûts et ses habitudes, mais ça n'empêche pas de rester poli.
      • [^] # Re: Expérience dans une PME

        Posté par . Évalué à 2.

        Par difficulté de configurer le réseau, je veux juste dire la chose suivante : quand tu arrives chez un client, que tu veux connecter ton poste au réseau, on t'envoie vers le technicien micro et réseaux (ou vers une procédure écrite), qui connaît super bien ... Windows...

        Donc pour configurer ton réseau sous Linux, il faut comprendre ce qu'est un serveur dns, une passerelle, une adresse IP, DHCP, samba, l'impression sous samba/cups, ... et demander les bonnes infos, puis les intégrer dans ta config. Si tu as l'habitude de te débrouiller sous Linux, tout va bien, pour mes "fonctionnels", ça ne le fait pas.

        J'ai bien sûr envisagé les interfaces graphiques de configuration, mais à ce jour :

        - network-manager ne supporte que le dhcp (pas les ip fixes) et ne se lance que lorsque tu te logues à ton bureau (c'est idiot). De plus sa collaboration avec le Keyring manager implique de saisir un mot de passe à chaque fois...

        - par défaut, j'installe whereami et resolvconf, mais il faut reconnaitre que la configuration est un peu compliquée (surtout pour quelqu'un qui ne fait pas ça tous les jours, ni ne s'y intéresse vraiment)

        Le meilleur compromis que j'aie trouvé est celui-là :
        - whereami + resolvonf + /etc/network/interfaces pour les réseau connus
        - lancement ponctuel de nm-applet pour les réseaux inconnus (wifi en particulier) : comme whereami permet d'utiliser les noms logiques d'interfaces, network-manager peut gérer les eth* quand je le lance

        Néanmois, il faut reconnaître que tout ça ne fonctionne pas "out of the box" :-)

        Enfin le vrai problème est le développement des VPN aux clients plus ou moins standard, et plus ou moins disponibles sous Linux. Ceux-là sont loin d'être intégérés à un paramétrage intuitif du réseau.
        Remarquez, sous Windows non plus, mais on retombe sur le même problème, pour Windows, les entreprises ont déjà réfléchi au problème. Pour Linux, elles ne savent même pas qu'il faut y penser... La plupart du temps, je rédige la procédure, je la leur donne, et ils se demandent bien à quoi ça pourra leur servir et pourquoi je perds mon temps: Pas toujours, quand même...
        • [^] # Re: Expérience dans une PME

          Posté par . Évalué à 3.

          "Enfin le vrai problème est le développement des VPN aux clients plus ou moins standard, et plus ou moins disponibles sous Linux. Ceux-là sont loin d'être intégérés à un paramétrage intuitif du réseau"

          -> drakvpn sur 2007.0 ? (gère vpn cisco et openvpn)
          • [^] # Re: Expérience dans une PME

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je m'excuse d'avoir été un peu rude ci-dessus, mais y a pas 36 choses a comprendre pour configurer son réseau :

            => ethernet :
            ip fixe:
            - trouver la classe du réseau (10.x.x.x/192.168.x.x/172.x.x.x)
            - trouver la passerelle
            - trouver les dns (si on peux pas utiliser des dns publics)
            ip dynamique:
            - dhcp-client et zou

            => wifi
            Je connais très peu, mais la dernière fois que j'ai voulu me connecter a un wifi pour lire un mail dans la rue c'est passé comme une lettre a la poste (dhcp et tout comme il faut)

            Et l'autre fois où j'ai eu a me connecter a un vpn ce qui m'a pris le plus de temps a été de trouver que drakvpn faisait tout pour moi comme il faut...

            Bref, je suis sans doute naïf, mais avec une dizaine de fiche explicative un débutant devrait pouvoir se débrouiller sans gros soucis...

            Après tout le plus dur c'est de se rentrer sur le réseau des autres (WEP/WPA/WPA2), trouver l'accès net (passerelle+dns) et de sauver la config...

            De plus je pense pas que pour windows ce soit vraiment plus intuitif
            (enfin si on considère pas comme normal d'installer programme sur programme qui vont écraser la base de registre n'importe comment pour que ça marche...)
            • [^] # Re: Expérience dans une PME

              Posté par . Évalué à 3.

              mais y a pas 36 choses a comprendre pour configurer son réseau :

              => ethernet :
              ip fixe:
              - trouver la classe du réseau (10.x.x.x/192.168.x.x/172.x.x.x)
              - trouver la passerelle
              - trouver les dns (si on peux pas utiliser des dns publics)
              ip dynamique:
              - dhcp-client et zou


              Aucun des elements ci-dessus ne me permet d'acceder a un quelconque serveur sur notre reseau, j'aurai beau avoir une addresse IP, ma machine ne fait toujours pas partie du domaine, n'a pas les policies IPSEC, ...

              "Configurer le reseau" ca se limite pas forcement a avoir une addresse IP et une gateway tu sais, le but c'est d'acceder a des ressources, pas de pouvoir envoyer des paquets dans le vide.
              • [^] # Re: Expérience dans une PME

                Posté par . Évalué à -1.

                Aucun des elements ci-dessus ne me permet d'acceder a un quelconque serveur sur notre reseau, j'aurai beau avoir une addresse IP, ma machine ne fait toujours pas partie du domaine, n'a pas les policies IPSEC, ...

                Qu'est-ce qu'un domaine a avoir avec la config de la carte réseau d'un ordinateur ???

                "Configurer le reseau" ca se limite pas forcement a avoir une addresse IP et une gateway tu sais, le but c'est d'acceder a des ressources, pas de pouvoir envoyer des paquets dans le vide.

                Tout dépend de ce qu'on entend par "configurer le réseau". Moi je n'y mets pas les conditionts d'accès aux ressource partagées, ni l'intégration d'un poste dans un domaine, ni les GPO.
                • [^] # Re: Expérience dans une PME

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Qu'est-ce qu'un domaine a avoir avec la config de la carte réseau d'un ordinateur ???

                  Avec la carte reseau rien du tout, avec la configuration de la machine pour qu'elle puisse acceder au reseau, c'est important par contre.

                  Tout dépend de ce qu'on entend par "configurer le réseau". Moi je n'y mets pas les conditionts d'accès aux ressource partagées, ni l'intégration d'un poste dans un domaine, ni les GPO.

                  Pour moi "configurer le reseau" c'est les etapes necessaires pour pouvoir acceder aux ressources du reseau, parce sinon je mets une addresse IP fixe quelconque et ma carte reseau est configuree, bien qu'elle ne puisse acceder a rien.
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Mis à part tes problèmes de réseaux (mais je pense que c'est X fois plus simple de configurer un réseau sous GNU/Linux), tes problèmes sont liés à la non interopérabilité des formats utilisés. Il n'y aura pas de méthode magique tant que tu sera obligé d'utiliser ces foutus formats de merde. Note tout de même que tu aura d'ici quelque temps plus de facilité pour proposer de l'ODF.

      Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour la compabilité avec office c'est vrai que c'est un réel problème.

      On peut espérer qu'avec le nouveau office et l'outil pour convertir l'OpenXML en ODF ça va pouvoir fonctionner beaucoup mieux pour une migration :)

      Par contre pour OpenOffice il faut bien le configurer, moi j'avais eu des problèmes de police en passant d'OOo sous Linux à OOo sous windows. Après je ne sais pas si ça marche mieux maintenant (c'était la version 1.1) ou si il y a un meilleur moyen de régler ce genre de problème.
      • [^] # Re: Expérience dans une PME

        Posté par . Évalué à 3.

        En réalité, ça marche globalement, mais pas quand on pousse trop loin...

        Exemple : fichiers Excel dont les cellules référencent des cellules d'autres fichiers Excel !!! Quand j'ai découvert qu'on pouvait faire des machins aussi nuls, je n'en revenais pas. N'emp^che, le contrôleur de gestion, c'est comme ça qu'il bosse, et il s'attend à ce que ça marche.
        OOo fait de son mieux pour convertir tout ça, mais parfois ça coince un peu.
        Donc on peut dire que OOo marche dans 90% des cas, mais peut pêcher si :
        - on fait des choses vraiment compliquées
        - on fait des aller et retour entre OOo et MSOffice, en essayant de rester au format office tout le temps

        Il faut donc faire l'effort de le prendre dans le bon sens, ne pas le mener dans des terrains minés. Mais la plupart des utilisateurs font juste comme si c'est MS Office. Lequel se plante aussi parfois :-)
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      >Du coup, j'hésite encore à pousser à l'installation de Linux partout... Et >puis chacun a ses petites habitudes, et puis de toute façon, chaque >portable est livré avec un Windows...

      Merci pour ton analyse , en effet le problème vient toujours des formats, et une des solutions est souvent la possibilité de lire un format libre dans un logiciel propriétaire ( Dixit ODF dans office 2007) , de cette façon, le client sous Windows ne peux rien dire quand on lui envoie un format libre XML ....

      Par contre pour les Ordinateurs Portables , On peut trouver son bonheur facilment maintenant en tant que Pro sans Windows !!

      Dell et HP propose des Ordis Sans OS ( économie de + de 100 euros pour WinXPHome ! ) , voire même des SLED préinstallé .... Donc je pense que en tant que pro on a plus d'excuses a payer la Taxe Microsoft qui représente quand mêm 15-20 % du prix du portable souvent .... http://www.detaxe.org

      Linux sur PC disponible pour tous http://shop.ekimia.fr

    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par . Évalué à -1.

      c'est fou le nombre de gens qui pensent que Access est un bon format d'échange de données

      Bah, je pense qu'access est un bon format d'echange de données, en tout cas meilleur d'excel.
      En tout cas, je prefere recevoir un truc access qu'un fichier excel (ou calc) où je ne suis pas sur du format des colonnes(et qu'i lsoit respêcté sur toutes les lignes) , ou je ne suis pas sur qu'il n'y ai pas des lignes spéciales(genre totalisation, titre, commentaires), desfois dans excel (ou autre tableur d'ailleur) certain pense que ca peut aider le traitement de données de mettre de la couleur sur certaines données (pas ce risque avec access, kexi....)
      donc oui c'est un bon format d'echange de données... pas forcement le meilleur...
      Aussi il offre l'avantage d'exister depuis quelques années et d'etre donc assez rependu.
      en plus de l'echange de données, il offre même la possibilité de faire des petites requetes...
      il offre l'avantage par rapport a un dump sql ou un fichier csv (format données!?) d'etre souple et facile a ouvrir (du moment ou on a les outils bien sur)

      En resumé : access me garantie que le format sera respecté sur chaque tupple, et que chaque tuppe portera la même sementique, ce qu'aucun tableau ne peux faire, parce que c'est pas son job.

      Bref, Oui access a des defauts, mais pas celui-là.
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour le réseau "simple", il existe network-manager. L'idée est de virer toute config du système et de donner à l'utilisateur tous les droits sur les interfaces.
      Pour gérer tout ça, un démon, une petite applet (pour gnome ou kde), et un utilisateur. L'applet affiche ce qui est dispo en réseaux (et interfaces), wifi ou cablé de manière très claire.
      L'utilisateur clique, mot de passe si nécessaire et clac : vous êtes connecté au réseau sans fil : "essid". L'utilisateur branche le câble ? Hop, ça déco le wifi, ça fait des planètes qui tournent, ça connecte, et ça le dit.
      Comme en plus la gestion des pass est greffée sur un trousseau, ça se transfome en petit bonheur.

      Pour des nomades pas furieux c'est l'idéal et ça marche.
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je suis dans (presque) la mêmesituation, à cela près que j'installe linux dans des petites structures, qui toutes échangent des documents avec l'extérieur et sont amenés à travailler ailleurs.
      Pour les problèmes de réseau: laptopnet gère tes configurations, sinon Gnome et KDE gèrent des profils réseaux.
      Pour OpenOffice et MSOffice la compatibilité à un secret: les styles. Il y a beaucoup moins (voire pas du tout) de problèmes d'export avec les styles. Et surtout ne jamais utliser des zones de texte.
      Enfin quant à Visio, TheKompany propose (pour kivio) des organigrammes supplémentaires. Et sinon, ben faut les créer et les partager avec nous...

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Expérience dans une PME

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour le réseau, cf. ma réponse un peu plus haut : le meilleur compromis que j'aie trouvé est whereami + resolvconf + network-manager.

        Pour les styles dans OOo, je suis d'accord, je sais, d'ailleurs je n'ai personnelement presque jamais eu de problèmes. Mais le problème est plus celui de la formation : les utilisateurs ordinaires veulent juste faire comme ils font d'habitude (mal), et râler en disant que ça ne marche pas, d'antaut qu'on leur impose un outil qu'ils ne connaissent, dont le vendeur de chez Darty, la maîtresse et la voisine n'ont jamais entendu parlé (tu peux remplacer par : le consultant de chez Price, le DAF et le collègue qui bosse aux States, le phénomène est le même).

        Sans parler des clients qui modifient nos documents, nous les renvoient, etc.

        Visio : le problème n'est pas pour nous de réaliser des diagrammes (OOo raw le fait assez bien, on utilise aussi Freemind), mais bien de lire ceux des clients...

        Mais, pour l'instant, ne soyons pas négatifs : nous vivons avec !
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour les problèmes de compatibilité d'OpenOffice.org avec les documents produits par MS Office, une solution serait de faire un rapport de bug à OOo incluant le document en cause et des copies d'écran de leur présentation sur les deux suites.

      Ainsi :
      - Tu a plus de chances que le problème soit corrigé, et que les petites habitudes MS Word tordues de tes correspondants (donc leurs documents capricieux) soient finalement supportées.
      - Tout le monde profite de l'amélioration

      Quoiqu'il en soit, pour MS Office (et peut être aussi pour les autres, Visio, etc.) tu peut regarder du coté de Wine (ou de CrossOver pour plus de simplicité).
    • [^] # Re: Expérience dans une PME

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour une configuration automatique sur un réseau filaire, tu peux regarder du coté de ifplugd ( http://freshmeat.net/projects/ifplugd/ ).

      Ca permet d'activer/désactiver les interfaces et de les configurer lors de la détection du branchement/débranchement d'un cable réseau (comme sous windows en fait).

      Pour le wifi, il existe des outils similaires comme wpa_supplicant ou waproamd (obsolète).
      • [^] # Re: Expérience dans une PME

        Posté par . Évalué à 1.

        pour l'échange de données, à mon avis, il peut être une bonne idée de présenter le format ouvert de Ooo comme une avancée technologique majeure.

        Par exemple sous la forme de signature systématique de tous les mails de la société avec ce genre de messages (à la manière d'incredimail) en n'oubliant pas d'ajouter que tout le monde peut profiter de cette avancée puisque le logiciel est libre. (avec le lien pour télécharger la version windows)

        ensuite : envoi systématique aux tiers de fichiers Ooo, avec un rappel du genre «Votre système n'est pas encore à jour ?, vous pouvez vous aussi, comme notre société profiter du progrès technique et lire nos documents grâce au nouveau logiciel dédié : Ooo... »


        Puis: à chaque réception de format MS-office, une réponse systématique, du genre : «Il semble que votre système utilise encore l'ancienne technologie microsoft office, vous pouvez effectuer une mise à jour en téléchargeant Ooo, puis nous expédier vos documents en utilisant le nouveau format universel.»
  • # Gendarmerie nationale

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    D'après mes amis gendarmes, cette démarche est calamiteuse. En fin de compte, ils restent sous Microsoft Office, car personne ne vient les former. De plus, les antiquités utilisées ne permettent pas de faire tourner OOo.

    Encore des gens qui ne voient en OOo qu'une contrainte débile décidée en haut lieu....
    • [^] # Re: Gendarmerie nationale

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      De plus, les antiquités utilisées ne permettent pas de faire tourner OOo.

      Si leurs machines sont vieilles ce sont surement des MS Office antérieurs à 2000 qu'ils utilisent ... et les problèmes des versions des formats MS Office qui vont avec.

      Pour la formation, j'ai toujours eu un mal de chien à comprendre comment quelqu'un formé à MS Office a besoin d'une formation OpenOffice. Les différences me semblent minimes. Il me semble que ça revienne à dire qu'après avoir appris à conduire sur une Renault, il faudrait repasser le permis quand on change pour une Peugeot.

      (Il est pas beau mon troll ?)
      • [^] # Re: Gendarmerie nationale

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Il ne faut peut être pas généraliser ... J'ai déjà été dans une gendarmerie, et j'ai constaté (avec plaisir) que les postes étaient sous OOo.
        Et puis, sauf erreur de ma part, le travail du gendarme que j'ai pu constaté (au niveau paperasse), c'est de remplir des modèles avec les bons champs : ça ne nécessite sûrement pas une formation de 150h !
        AMHA, pour un utilisateur lambda, la principale différence entre openoffice et closedoffice, c'est que sous le premier on enregistre un document en faisant Fichier->Enregistrer, alors que sous le second, il faut faire Fichier->Enregistrer.

        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

        • [^] # Re: Gendarmerie nationale

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ce n'est pas parce qu'ils sont sous OOo que le logiciel est utilisé.

          La connaissance à laquelle je pense, a été formée à l'école sous MS Office, et ne veut pas utiliser autre chose.

          Mais j'avoue qu'elle est un peu con.
          • [^] # Re: Gendarmerie nationale

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Il faudrait sortir une version d'OpenOffice qui a pour nom "Micosoft Orifice 2007".

            Je suis sûr qu'elle aura beaucoup moins de difficulté à migrer...
            • [^] # Re: Gendarmerie nationale

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Et pourquoi pas une version Bricosoft Office 2007 ?

              Avec des rustines à appliquer soi-même pour lutter contre les méchants virus dans les macro ...

              Adhérer à l'April, ça vous tente ?

          • [^] # Re: Gendarmerie nationale

            Posté par . Évalué à 6.

            S'rait pas un peu gendarme ?

            -->[ ]
        • [^] # Re: Gendarmerie nationale

          Posté par . Évalué à 7.

          AMHA, pour un utilisateur lambda, la principale différence entre openoffice et closedoffice, c'est que sous le premier on enregistre un document en faisant Fichier->Enregistrer, alors que sous le second, il faut faire Fichier->Enregistrer.

          C'est la différence entre un bon logiciel de bureautique et un mauvais ?
          --->[]
      • [^] # Re: Gendarmerie nationale

        Posté par . Évalué à 1.

        Non on ne peut pas dire ça, la philosophie de gestion du plan du document est différente, mais cela nécessite une courte formation et seulement si tu vas effectivement faire de la doc avec, or le boulot des gendarmes est souvent de taper dans des documents préformatés non ?

        Ce serait intéressant de recueillir précisément les problèmes rencontrés.
        • [^] # Re: Gendarmerie nationale

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je vois pas bien la différence. Tu peux préciser ?
          • [^] # Re: Gendarmerie nationale

            Posté par . Évalué à 3.

            Le mode plan de word n'existe pas (sauf erreur de ma part) sous OOo, dans Word tu formalises ton plan en mode plan (numérotation, polices ..etc) et ensuite tu t'occupes de la saisies des chapitres (en priant pour que, soudainement, il ne décide pas de virer la numérotation ou ce genre de chose, comme cela a pu m'arriver bien des fois).

            Sous OOo il y a une séparation de la forme et du fond : tu te contentes de noter que ce titre est de type titre 1, celui-ci de type titre 2 ..etc et, ensuite, tu colles une forme à ton document. Cela est parfaitement logique, tous ceux qui font des documents HTML/XHTML ..etc font la même chose mais je considère que la philosophie est différente.
            • [^] # Re: Gendarmerie nationale

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le mode plan de word n'existe pas vraiment sous ooo, c'est un manque. Le fonctionnement que tu décris sous ooo est tout à fait réalisable avec word. C'est d'ailleur la seulle bonne façon de s'en servir.

              Par ailleurs le navigateur de ooo offre une sorte d'ersats de mode plan.
      • [^] # Re: Gendarmerie nationale

        Posté par . Évalué à 6.

        Perso, le genre de formation qu'on propose aux gens c'est de la m****.
        On leur apprend où il faut cliquez pour faire une action (évidemment dans Office).

        Il serait plus judicieux de leur apprendre le fonctionnement générale des logiciels bureautiques et ensuite l'application sur une ou plusieurs suites.

        Dans mon cas, je n'est jamais eu de formation office. Pourtant, lorsque des collègues où amis (qui ont été formés) ont des soucis avec "word" où "excel", il m'appelle et je résout leurs problèmes.
        Et quand on me parle de l'ergonomie d' Office, ça me fais sourire; je n'est constaté des améliorations que depuis la version 2003 càd menu très mal organisé par rapport à openoffice.

        Pour en revenir à la news, franchement linux, c'est exagéré...quoi que pour les end-users, linux est beaucoup plus modulables, si les admins sont bons.
      • [^] # Re: Gendarmerie nationale

        Posté par . Évalué à 1.

        Je serais moins affirmatif concernant les différences entre les deux suites.
        Il y en a!
        Comme beaucoup, j'ai débuté avec MSOffice, je suis passé par StarOffice parce qu'il tournait sous Linux, pour j'ai découvert avec joie OpenOffice.
        Ben maintenant, je peux plus pifer MSO, ce soft qui est tout sauf ergonomique. Les gens qui l'utilisent tous les jours m'épatent! Moi, je n'y arrive plus.
        Bon, OpenOffice a encore pas mal de bugs/défauts (les puces ou les numérotations qui déconnent peuvent être stressant à force) mais y a pas à dire, question ergonomie, on s'y retrouve.
        • [^] # Re: Gendarmerie nationale

          Posté par . Évalué à 1.

          Ben maintenant, je peux plus pifer MSO, ce soft qui est tout sauf ergonomique

          Je ne suis pas, mais vraiment pas du tout d'accord.
          Ce genre de propos me paraissent tellement éloignés de la réalité que je ne peux m'empêcher d'y voir une profonde mauvaise foi de ceux qui les tiennent.
          On peut critiquer sur tellement de points les produits microsoft, mais je trouve malgré tout que la suite Office est un "bon" produit, nettement meilleur sur de nombreux points à Ooo, "l'ergonomie" est l'un de ces points.

          N'importe quel utilisateur néophite n'ayant jamais utilisé un traitement de textes ou un tableur sera plus à l'aise sur MS Office que sur Ooo, c'est un fait démontré (étant dans l'éducation, je suis bien placé pour le voir tous les jours...)

          Alors, c'est sûr, je travaille sur Ooo depuis 3 ans, alors que j'étais habitué à MS Office. Il a vraiment fallu que je veuille me passer de vmware et consors, que je tienne à produire des documents dans un format ouvert pour faire le pas, tellement Ooo est dûr à maîtriser, à forciori lorsqu'on est habitué à Word et Excel. Aujourd'hui, je suis perdu sous World/Excel, comme quoi les 2 suites ont des différences importantes d'usage.

          Il n'en demeure pas moins que l'ergonomie de MS Office est nettement supérieure à celle d'Ooo.

          Malgré tout, après pas mal de galères, de versions buggées, je préfère aujourd'hui travailler avec Ooo. Ce n'est pas simplement le côté éthique, mais le fait qu'il y a une manière de faire sous Ooo lorsque MS Office propose plusieurs solutions en fonction de la logique de l'utilisateur. C'est bien pour l'ergonomie, mais un moment donné on se retrouve coincé si on veut exploiter plus profondément une fonction. Il faut alors faire ce qu'impose Ooo dès le début : lire le manuel.
          En tant qu'informaticien, je trouve cette démarche meilleure, mais pour le commun des mortels qui veut effectuer rapidement une numérotation de chapitres sans se documenter au préalable, Ooo risque de se faire sauvagement insulter.
          • [^] # Re: Gendarmerie nationale

            Posté par . Évalué à 2.

            Ben oui, c'est bien qu'est-ce que je dis, être perdu en passant de MSOffice à Ooo ne signifie pas que Ooo n'est pas ergonomique et que MSOffice l'est.
            Il faut savoir faire une différence entre 'avoir ses habitudes' et 'ergonomie'.
  • # Droite et LL.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    OK, de base pour moi il n'y a pas forcément de clivage dans le LL. Mais c'est marrant pour moi de constater que j'ai eu beaucoup de mal à vendre Linux à des gens de gauche/extrême gauche pour des raisons éthique (Philosophie FreeSoftware) et de constater finalement qu'il y a pas mal de trucs qui sont fait (entre autre) par la droite ou des institutions pas très réputées pour leur envie qu'on soit tous pote tu vois (ministères, AN, Gendarmerie...), et ce pour des raisons économiques (philosophie Open Source).

    Bon on apprend de temps en temps qu'il y a un stand LL à une fête de l'antimondialisation, mais je me demande dans quelle mesure ce type de publique est sensible ? J'ai eu des discussion qui m'ont donné le sentiment que ce que voulait les gens c'était photoshop et windows gratuit, plutôt qu'une alternative. Le pire que j'ai eu est une copine qui m'a sortit « de toute façon, ton Linux, si c'est si bien que ça, ça se fera bouffer ». Et impossible de lui expliquer comment ça marchait...

    J'ai pourtant apprécié les interventions de Rocard et Cohn-Bendit sur les brevets logiciels. Mais finalement ont-il été convaincu par le LL pour l'éthique ou les performances du modèl ?
    • [^] # Re: Droite et LL.

      Posté par . Évalué à 7.

      J'ai eu des discussion qui m'ont donné le sentiment que ce que voulait les gens c'était photoshop et windows gratuit, plutôt qu'une alternative.


      J'avais eu le même sentiment lors d'une discussion sur NVu... Mais je ne crois pas qu'il veulent windows... Je crois qu'ils veulent uniquement le truc auquel ils sont habitués, ie le même qu'au boulot, pour les nouveaux acquéreurs, et le même que d'habitude pour les autres...

      Après, ils veulent pouvoir faire n'importe quoi, et pouvoir dire "quel windows de merde", plutôt que de remettre en cause leurs habitudes...

      Le point supplémentaire est un vrai problème de visibilité... Sous windows, on peut citer LE soft pour a peu près chaque utilisation... Sous linux, c'est mal barré... Le choix est l'ennemi du débutant... Et une fois qu'il n'est plus débutant, donc au moment où il appréciera peut être le choix, les habitudes sont prises...
      • [^] # Re: Droite et LL.

        Posté par . Évalué à -1.

        Le point supplémentaire est un vrai problème de visibilité... Sous windows, on peut citer LE soft pour a peu près chaque utilisation... Sous linux, c'est mal barré... Le choix est l'ennemi du débutant... Et une fois qu'il n'est plus débutant, donc au moment où il appréciera peut être le choix, les habitudes sont prises...

        C'est pour ça que j'apprécie des distribution comme ubuntu. Le fait de ne pas avoir à choisir entre du KDE ou gnome, entre autre, pendant l'install est un plus majeur à mon avis.
        • [^] # Re: Droite et LL.

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est vrai. Avec Ubuntu tu choisis avant l'installation. :p
        • [^] # Re: Droite et LL.

          Posté par . Évalué à 1.

          Je veux "me mettre à linux" ... Comment je choisis si je prend Ubuntu, Kubuntu, Xubuntu ?

          Par contre, en ship it, vu qu'ils fournissent à ma connaissance que Ubuntu, le choix est vite fait... C'est vrai que ça facilite.

          Question subsidiaire : un dvd en ship it contenant ubuntu, kubuntu, xubuntu, en version alternate et desktop, c'est envisageable/envisagé ?
    • [^] # Re: Droite et LL.

      Posté par . Évalué à 1.

      ...par la droite ...... pour des raisons économiques (philosophie Open Source).


      ...Rocard et Cohn-Bendit ..... finalement ont-il été convaincu par le LL pour l'éthique ou les performances du modèl ?


      Bah, quelle difference entre la philosophie "économique" de la droite et entre la performance du modèle pour la gauche ?
      je ne vois pas ?
    • [^] # Re: Droite et LL.

      Posté par . Évalué à 4.

      de base pour moi il n'y a pas forcément de clivage dans le LL.

      Non en effet, nous avons pu le constater avec le DADVSI : il y avait environ la même proportion de députés sur tous les bancs qui défendaient le logiciel libre.

      Par contre, je ne suis pas d'accord avec l'hypothèse que la droite aime le LL pour des raisons économiques - ça me paraît bien simpliste.
      Certes, la philosophie Open Source prendra plus facilement avec des gens de droite que la philosophie Free Software, qui peut leur paraître plus "teintée" politiquement. Mais il n'empêche que ceux qui s'intéressent au logiciel libre s'attachent à
      - la disponibilité du code source, pour la transparence
      - la possibilité de modifier librement
      - la libre utilisation et redistribution, notamment pour l'intérêt socio-économique que ça représente (possibilité pour les ménages français de s'équiper à moindre coût, ce qui rend l'outil plus accessible financièrement)
      - les compétences françaises en la matière
      - plus globalement, l'intérêt que le logiciel libre représente pour notre souveraineté nationale.

      Les migrations déjà réalisées, notamment celle de la Gendarmerie nationale avec Firefox ou OOo, ont été décidées pour une raison technique très simple (en-dehors de la sécurité, pour Firefox) : le respect des standards. C'était *la* première raison de leur choix, et je crois que c'est une raison fondamentale pour l'administration française, qui vient peser lourdement dans la balance à côté de l'idépendance technologique et de la réduction des coûts.

      Voir par exemple la réaction de Richard Cazenave et Bernard Carayon à la décision de Jean-Louis Debré et des Questeurs : http://www.richardcazenave.com/?2006/11/23/237-rc-bc-logicie(...)
      • [^] # Re: Droite et LL.

        Posté par . Évalué à 0.

        Les migrations déjà réalisées, notamment celle de la Gendarmerie nationale avec Firefox ou OOo, ont été décidées pour une raison technique très simple (en-dehors de la sécurité, pour Firefox) : le respect des standards. C'était *la* première raison de leur choix, et je crois que c'est une raison fondamentale pour l'administration française, qui vient peser lourdement dans la balance à côté de l'idépendance technologique et de la réduction des coûts.

        Voir par exemple la réaction de Richard Cazenave et Bernard Carayon à la décision de Jean-Louis Debré et des Questeurs : http://www.richardcazenave.com/?2006/11/23/237-rc-bc-logicie(...)


        Il faut croire que l'info a du mal à passer auprès des fonctionnaires de terrain pour lesquels (tous ceux que j'ai rencontrés) c'est *uniquement* pour la gratuité... :-(
        • [^] # Re: Droite et LL.

          Posté par . Évalué à 4.

          Il faut croire que l'info a du mal à passer auprès des fonctionnaires de terrain pour lesquels (tous ceux que j'ai rencontrés) c'est *uniquement* pour la gratuité... :-(

          Probablement parce que c'est l'argument le plus facile à retenir, et donc à faire circuler, quand on ne connaît pas la question. Est-ce que les fonctionnaires de terrain savent ce qu'est un logiciel libre - ne confondent-ils pas libre et gratuit ? savent-ils ce qu'est un standard, et ont-ils conscience des implications d'un choix logiciel ?
          J'en doute...

          Beaucoup de gens, avant de comprendre ce qu'est un logiciel libre, ne comprennent que la gratuité. Ce n'est qu'ensuite qu'ils peuvent entrevoir *toutes* les raisons du choix du libre, qu'elles soient techniques, politiques ou financières.
          • [^] # Re: Droite et LL.

            Posté par . Évalué à 0.

            ne confondent-ils pas libre et gratuit ?
            Si hélas, et ils ne sont pas les seuls, mais eux le font croire autour d'eux.
    • [^] # Re: Droite et LL.

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est marrant, moi j'ai toujours plutôt pensé l'inverse.

      Les seuls vrais stands sur le libre que j'aie vu (faut dire que je vais pas à des rassemblements de geeks tous les dimanches non plus), c'était pour "Paris Libre" (un machin massivement organisé par le PS, avec Rocard qui a de grands discours contre les brevets logiciels, et plein de politiques de la mairie de Paris qui vantaient les mérites idéologiques (et techniques) du LL) et la fête de l'huma (ils avaient l'air d'adorer GNU/Linux, le libre, et la wikipédia).

      Pour ce qui est fait "par la droite", j'avoue que là encore, je doute un peu. Visiblement il y a deux/trois députés de droite très engagés pour le logiciel libre (et c'est vraiment formidable), mais c'est pas non plus un phénomène de parti (tout comme Bayrou a un discours tout à fait correct sur la question, même si c'est pas forcément le même avis que défend l'UDF dans son ensemble). Encore une fois, mon point de vue est peut-être biaisé, mais moi les seuls débats avec des parlementaires que j'ai vu, ayant rapport au logiciel libre, c'est la loi DADVSI, et j'avais plus apprécié les interventions des députés PCF/PS que du ministre...
    • [^] # Re: Droite et LL.

      Posté par . Évalué à 2.

      Relisons le communiqué de l'assemblée :
      «
      Sur la base d'une étude à laquelle ont été associés les groupes politiques, le Président et les Questeurs de l'Assemblée ont décidé de doter les postes micro-informatiques mis à la disposition des députés de la prochaine législature de logiciels libres : système d'exploitation Linux, suite bureautique Open Office, navigateur Internet Firefox et client de messagerie libre.
      »

      En pratique, ce sont donc bien des députés choisis par chaque groupe, puis ensuite les questeurs, qui ont assuré le suivi de cette étude. Christian Paul était par exemple de la partie pour le groupe socialiste. Didier Migaud aussi, en tant que questeur. Il est tout de même dommage pour la qualité de l'information que l'on n'ait pas mentionné qui était désigné par chaque groupe et que la modération ait laissé passer une annonce manifestement incomplète...
      • [^] # Re: Droite et LL.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        > En pratique, ce sont donc bien des députés choisis
        > par chaque groupe, puis ensuite les questeurs,
        > qui ont assuré le suivi de cette étude.

        Ludovic, je suis désolé, pour cette erreur.

        Sais-tu où l'on peut trouver la liste des députés concernés pour chaque groupe ?
        • [^] # Re: Droite et LL.

          Posté par . Évalué à 3.

          On me l'a donnée, mais je la prends avec des pincettes...

          L'UDF a un groupe mais pas de délégué, ce qui me semble bizarre...

          Donc, en plus des totos sus-cités, on a les totos suivants :
          PS : Bloche, Paul
          PC : Dutoit

          Un copain qui travaille à la questure m'a souligné que la décision réelle a cependant été prise par les questeurs : Drut (UMP), Gaillard (UMP) &
          Migaud PS.
          • [^] # Re: Droite et LL.

            Posté par . Évalué à 3.

            Je confirme.

            L'UDF devait se faire représenter par Jean Dionis du Séjour, qui n'a pas pu participer aux réunions et a délégué son collaborateur - d'où l'absence d'un "délégué officiel" du Groupe.
            Quant aux Verts, à ma connaissance ils n'ont pas du tout pris part à la procédure.

            Et ce sont bien les Questeurs qui ont pris la décision finale, entérinée par le Président de l'AN.
            Chapeau bas à ces messieurs, qui auraient eu beau jeu de ne rien décider sinon de couper la poire en deux (OS MSFT + Firefox, Thunderbird et OOo).
    • [^] # Re: Droite et LL.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      On trouvera facilement autant d'arguments à gauche qu'à droite si on cherche à politiser le logiciel libre.

      Par exemple, la droite est à l'origine conservatiste (donc peu favorable au changement), mais aussi protectionniste (or la taxe microsoft part à l'étranger).

      La gauche se veut progressiste, mais sur des positions conservatistes qui trahissent une résistance au changement. Elle lutte contre la mondialisation, mais le logiciel libre, libéral par essence, montre de bons côtés à mondialisation. Elle est contre ce qui est libéral, mais pour ce qui est communautaire et sans motivation de profit.

      La morale de cette histoire à l'assemblée, c'est que la meilleure façon de faire accepter les logiciels libres par des hommes politiques, c'est de ne jamais les assimiler à de la politique.
      Car c'est bien connu, si un élu a une bonne idée, les élus du camp adverse seront contre - car adversaires avant tout.
  • # journal

    Posté par . Évalué à 3.

    A noter le journal déjà paru sur le sujet : https://linuxfr.org/~DTC2/23157.html
  • # Le Monde : Après l'Assemblée Nationale, où va le logiciel libre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-837721@5(...)

    Extrait :
    A l'annonce de cette migration vers le "libre", Benoît Sibaud, président de l'April (Association pour la promotion et la recherche en informatique libre) a déclaré :"La dotation en logiciels libres des postes des députés illustre une nouvelle fois les qualités de ces logiciels, permettant à l'Assemblée nationale d'avoir une meilleure maîtrise sur ses équipements, sans dépendance vis-à-vis d'une entreprise donnée, avec une meilleure utilisation de l'argent public". Les députés vont donc prochainement littéralement toucher du doigt ce qu'est un logiciel libre : peut-être un premier pas en faveur de la révision de la très controversée loi DADVSI, votée en mars dernier par cette même Assemblée.
  • # Les PC des députés passent aux logiciels libres

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-les-pc-des(...)

    Extrait :
    Les standards ouverts ainsi que les logiciels libres ou Open Source s'installent dans l'administration française. En point d'orgue, le chantier de migration des postes de travail de la Mairie de Paris, mais également celui des ministères de l'Intérieur (qui troquent leur messagerie Exchange vers une Open Source) et de l'Equipement (le projet Equilinux qui englobe la migration des serveurs sur MandrakeLinux).
    Plus globalement, le gigantesque chantier Adele (Administration ELEtronique), interminable projet de refonte, doit prendre en compte les contraintes d'interopérabilité entre les divers systèmes d'informations de l'Administration. Et cela passera probablement par l'adoption du format ouvert OpenDocument, comme le préconisait le député Bernard Carayon, début octobre.
  • # Zdnet : Linux s'installe dans les PC des députés

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

  • # Journal du Net : Logiciels libres : Big Bang au Palais Bourbon

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

  • # Une décision par les Questeurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je reproduits ici un message de Denis Gettliffe qui apporte quelques précisions quand au processus qui à conduit à cette décision (le gras est de mon fait) :

    Je me permets d'attirer votre attention sur le fait que la décision (qui n'allait pas de soi car on bascule y compris pour le système d'exploitation) a été prise par les Questeurs (outre Migaud PS, Gaillard et Drut UMP) de l'Assemblée nationale et sous leur propre responsabilité.
    Les questeurs sont des députés désignés par leurs pairs pour diriger et gérer l'Assemblée nationale. Il s'agit donc d'une décision politique et non administrative.

    Tous les groupes politiques ont été associés à l'étude, Bloche et Paul ayant été désignés par le PS et Dutoit par le PC. Mais l'étude ne décidait de rien, elle se contentait de présenter les trois choix possibles : rester en l'état, vasculer seulement pour la suite bureautique, ou basculer y compris pour le système d'exploitation.
    Ce sont donc les Questeurs qui ont décidé de faire preuve d'ambition et d'audace.

    Je pense qu'il est utile de le signaler pour une information complète et exhaustive. Il s'agit de l'aboutissement d'une démarche transpartisane qu'il ne serait pas exact d'attribuer exclusivement à tel ou tel député.
  • # Neteco : Les logiciels libres gagnent l'Assemblée nationale

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

  • # C'est pas de ma faute

    Posté par . Évalué à 0.

    Mr Cazenave est le le depute de ma circonscription.

    Je vous jure je ne suis pas partie prenante de cette decision :))
  • # Ratatium : Pour DADVSI 2 les députés connaîtront le logiciel libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    http://www.ratiatum.com/news3960_Pour_DADVSI_2_les_deputes_c(...)

    Extrait :
    L'initiative permettra peut-être aux députés de la prochaine législature de réviser la loi DADVSI en de meilleures dispositions. Lorsque Virgin viendra à nouveau faire son lobbying dans les couloirs de l'Assemblée, pour offrir aux députés des bons d'achat de musique sur sa plate-forme, ils pourront revenir vers le marchand et protester que la musique achetée ne fonctionne pas sous Linux. A moins bien sûr que d'ici là Virgin ait généralisé sa nouvelle stratégie de vente de musique au format MP3 sans DRM...
  • # Le président de l'APRIL commente la nouvelle sur France Info

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'était samedi 25 Novembre 2006 dans la chronique France-Info.Com de Jérôme Colombain :
    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-info/chroniques/hig(...)

    Extrait :
    Jérôme Colombain: Les députés vont se mettre à Linux. Après la gendarmerie nationale, après plusieurs administrations, l'Assemblée Nationale vient à son tour de décider de passer toute son informatique sous logiciel libre. Linux, Open Office, et Firefox seront installés sur les ordinateurs des députés. Un nouvel accroc dans le monopole de Microsoft. Commentaire de Benoît Sibaud, président de l'APRIL, l'association pour la promotion du logiciel libre,

    Benoît Sibaud: Le logiciel libre est un vrai outil de politique publique pour diverses raisons, à la fois des questions liées à l'interopérabilité, aux standards ouverts, mais aussi à la pérennité et à la maîtrise des systèmes d'information.

    A écouter sur :
    http://www.radiofrance-podcast.net/podcast/18997-25.11.2006-(...)

    Voir aussi la réaction publiée par l'APRIL suite au communiqué de presse de l'assemblée nationale :
    http://www.april.org/articles/communiques/20061122-assemblee(...)
  • # Séances en direct de l'Assemblée Nationale

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Il faudrait aussi demander à ce que les séances en direct de l'assemblée nationale(*) soient diffusées dans un format ouvert.

    (*) http://assemblee-nationale.fr/12/seance/seancedirect.asp

    Ce serait en effet étrange que le site web de l'Assemblée Nationale soit incompatible avec les postes de travail des députés!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.