LinuxEdu

Posté par . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags : aucun
0
19
mai
2005
Communauté
La 3ème édition de LinuxEdu aura lieu à Archamps, Haute-Savoie, du 19 au 21 mai 2005. LinuxEdu est organisé par le Centre de Ressources Informatiques (CRI) qui dépend de l'Académie de Grenoble et qui est très impliquée dans la promotion des logiciels libres dans l'éducation.

Dans ce cadre, je présenterai Wikipédia avec une conférence et le logiciel MediaWiki avec un atelier. Au total, LinuxEdu comprendra 23 conférences et débats (cycles Sécurité, Collectivités, Législation, Standards, Collaboratif, Éducation), et 6 ateliers. Une Install'Party est également organisée par les associations Salug et Alpinux.

Programme partiel :
* le 19 mai 2005, 13h45 à 15h15 : présentation du logiciel MediaWiki lors d'un atelier.
* le 20 mai 2005, 16h45 à 18h15 : présentation technique de Wikipédia, suivie d'un débat avec Damien Krotkine, responsable applications CDROMS chez IDM, et Alain Caraco, vice-président de ADBGV et directeur des bibliothèques municipales de Chambéry. Damien Krotkine était chef de projet dans le cadre de la réalisation de l'encyclopédie Hachette 2005 et de son site web, l'encyclopédie Hachette en ligne.

NdM : en plus de ces conférences autour de Wikipédia, de nombreuses autres sont organisées, réparties en "cycles" : sécurité, collectivités, législation, standards, collaboratif et éducation.

NdM 2 :
Au cours des trois jours de nombreuses conférenciers s'expriment. Vous pouvez les écouter en direct en suivant le 2e lien.

Aller plus loin

  • # stands

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Dommage qu'il n'y ait plus de stands ! et que les ateliers soient... différents...

    Je serais bien venu mais bon ...

    J'espere que cette année sera de nouveau une réussite ;-)

    Greg
  • # faute d'inattention ?

    Posté par . Évalué à 2.

    aura lieu du 19 au 21 => a lieu en ce moment jusqu'au 21...

    Je vous souhaite bien du succès en tout cas. Dommage d'avoir été prévenu si tard, j'aurai probablement pu faire un saut vendredi ou samedi...
  • # LinuxEdu : ils exagèrent !

    Posté par . Évalué à 2.

    Quelques affirmations fausses se sont glissées en home page du site LinuxEdu, j'aimerais revenir dessus :


    Porteurs d’enjeux très importants, les logiciels libres assurent de fortes garanties à l’utilisateur :

    - Garantie de « sur-mesure » : parce que le code source est accessible et modifiable, les logiciels libres peuvent être adaptés aux exigences d’une utilisation quotidienne.


    Qu'est-ce qui garantit que les logiciels seront sur-mesure ?
    Rien !
    Naturellement, la licence permet qu'un logiciel libre soit adapté, mais rien ne garantit qu'il le sera...
    Si aucun informaticien ne veut modifier mon logiciel libre pour le mettre à jour, le débugger... je n'ai pas de sur-mesure.


    - Garantie de pérennité : un logiciel libre ne tombe jamais dans l’oubli ! Si un informaticien décide d’arrêter de travailler sur son programme, un autre pourra prendre la suite.


    Idem : les logiciels libres tombés dans l'oubli se comptent par millions. Allez faire un tour sur SourceForge (ou Savannah, ou GNA) et vous verrez combien de projets sont inactifs, certains restant même à l'état de «planning», ou alpha.


    - Garantie de partage : les logiciels libres génèrent des documents qui sont eux aussi dans des formats libres et ouverts, ce qui est essentiel pour la mise en commun des ressources. Leur disponibilité dans le temps et dans l’espace est garantie.


    Faux, on peut générer des documents tout à fait fermés avec des logiciels libres. Naturellement, on peut retrouver les spécifications en relisant le code, mais malgré tout le format en question n'est pas nécessairement «librement utilisable» (brevets...).


    - Garantie de satisfaction : il est possible de tester des solutions logicielles multiples et ouvertes, sans la contrainte d’un achat préalable, grâce aux considérables ressources offertes par les sites web de logiciels libres.


    Faux, un logiciel libre n'est pas nécessairement gratuit («free beer»/«free speech»...), de plus il n'existe pas des logiciels libres sur tous les segments de marchés ou existent des logiciels non libres.


    - Garantie d’économie : le caractère très peu onéreux des logiciels libres est un argument imparable face au poids financier des licences propriétaires...


    Faux : il ne faut pas prendre en compte que le coût d'acquisition d'un logiciel pour envisager l'adoption de telle ou telle solution. D'autres facteurs entrent en compte et constituent le TCO (Total Cost of Ownership : coût total de possession). Et là, les logiciels libres ne sortent pas toujours vainqueurs (sinon ce serait vite vu ;-).
    Donc, en gros, il faut suivre de près les études de TCO qui sortent régulièrement (tous les 6 mois) et qui placent tantôt GNU/Linux, tantôt Windows en tête, suivant qui finance l'étude et ce qu'on prend en compte...

    Bref : ce n'est jamais une bonne idée de défendre une bonne cause avec de mauvais arguments !

    ---
    PS: salut Yann !
    • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

      Posté par . Évalué à 4.

      Excuse-moi, mais il serait peut-être plus constructif de donner les arguments qui auraient dûs être mis en avant plutôt que de chercher un contre argument à chacun de ceux qui étaient présentés...
      Le terme "garantie" n'était peut-être pas le + adapté, c'est possible (y'a un caractère absolu dans ce terme) mais ils sont aussi tous défendables largement autant que tes contre-arguments...
      Pour toi, pour motiver les gens, il aurait fallu mettre quoi ? "vous n'aurez aucune garantie de sur-mesure, pérennité, partage, satisfaction, économie"... ça aurait sûrement fait venir du monde...
      • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

        Posté par . Évalué à 2.

        Excuse-moi, mais il serait peut-être plus constructif de donner les arguments qui auraient dûs être mis en avant plutôt que de chercher un contre argument à chacun de ceux qui étaient présentés...


        Tu as mille fois raison. Habituellement, je suis plus constructif. Mais on m'a récemment reproché de mettre plein de liens dans les commentaires LinuxFr vers là où j'écris mes articles argumentés (sur Libroscope.org)...


        Pour toi, pour motiver les gens, il aurait fallu mettre quoi ? "vous n'aurez aucune garantie de sur-mesure, pérennité, partage, satisfaction, économie"... ça aurait sûrement fait venir du monde...


        Euh... là tu te fais du tort, non ? Tu préfères raconter des bobards pour faire venir du monde plutôt que de trouver des arguments valides ?!

        Il faut juste arrêter de dire que les logiciels lavent plus blanc car ce sont des logiciels libres. Si on considère qu'un logiciel est libre uniquement par sa licence, on tombe bien vite sur une impasse.

        Selon moi, il faudrait parler de :
        - l'économie du don : donner un peu et recevoir beaucoup, (Cf. : http://www.catb.org/~esr/writings/homesteading/homesteading/ar01s06(...) )
        - la mise sur un pied d'égalité entre producteur et consommateur (Cf. : http://www.libroscope.org/Utilisacteur-vers-une-ecologie(...) )
        - la fin de la sécurité par l'obscurité (Cf. :http://en.wikipedia.org/wiki/Security_through_obscurity(...) ) ,
        - la confiance (Cf. : http://www.libroscope.org/La-valeur-de-la-confiance(...) )
        - la hiérarchie de compétence,
        - le développement (logiciel) durable...
        • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

          Posté par . Évalué à 0.

          Et tu ne crois pas qu'on peut trouver des contre-arguments à tout ce que tu mentionnes ici ?
          En tout cas, merci pour ces points qui se rajoutent aux autres et qui enrichissent l'argumentaire en faveur du libre.
        • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Un peu ce qui fût traité lors de la conférence que tu m'as aidé à écrire pour linuxedu en fait :)
          http://libroscope.org/doc/conf/linuxedu2005/conf_linuxedu.pdf(...)

          R4f illustre ce que je disais : on communique de plus en plus sur le logiciel libre en faisant appel à des arguments fantasmés.

          Ce qui ne retire rien au fait que linuxedu était bien organisé, que les conférences étaient remplies (travail en amont), cependant, je ne pourrais pas vous parler des confs des autres, je suis toujours trop stressé pour les suivre. Enfin, ils ont gardé une partie pratique avec la présence de lug lors du salon qui ont présidé à une install partie.

          À linuxEdu, ils ont fait un très bon travail, et les remarques de raf à mon avis ne le remette pas en question.

          Pour motiver les gens il suffit peut être de leur dire la vérité tant sur le logiciel libre que sur l'informatique :
          - c'est éxigeant,
          - c'est du travail,
          - il n'y a pas de solution miracle,

          mais la fierté d'un travail bien fait, de participer à quelque chose de palpable tout en s'amusant en faisant ce que l'on aime sont des biens inestimables.

          De toute façon, le logiciel libre ne sera pas meilleur parce que l'on aura attiré le plus de monde possible dans nos filets.
    • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

      Posté par . Évalué à -1.

      Excuse-moi, mais il serait peut-être plus constructif de donner les arguments qui auraient dûs être mis en avant plutôt que de chercher un contre argument à chacun de ceux qui étaient présentés...
      Le terme "garantie" n'était peut-être pas le + adapté, c'est possible (y'a un caractère absolu dans ce terme) mais ils sont aussi tous défendables largement autant que tes contre-arguments...
      Pour toi, pour motiver les gens, il aurait fallu mettre quoi ? "vous n'aurez aucune garantie de sur-mesure, pérennité, partage, satisfaction, économie"... ça aurait sûrement fait venir du monde...
    • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      > Bref : ce n'est jamais une bonne idée de défendre une bonne cause avec de mauvais arguments !

      Il y a ceux qui construisent, et ceux qui détruisent. Toi, tu fais, semble-t-il, partie de la deuxième catégorie...
      Participes-tu ? Ou ne fais-tu que critiquer ?
      Je trouve ça pitoyable (ce n'est que mon avis, ça vaut ce que ça vaut).
      • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

        Posté par . Évalué à 1.

        Participes-tu ?


        RTFW (Read The F*ing Web) : http://www.google.fr/search?q=raphael+rousseau&meta=lr%3Dlang_f(...)
        • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

          Posté par . Évalué à 0.

          ben ca, comme explication, c'est clair ;-)

          moi en tout cas je ne pas vu qqu de l'April à par Fred Couchet à Archamps, donc R4f tu etais où ?

          Non plus serieusement...
          tu as encore perdu une occasion de te taire...

          P.S. : Julien Tayon était là ;-) tres bonne conférence sur les mythes des LL
          • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

            Posté par . Évalué à 2.

            donc R4f tu etais où ?


            J'étais occupé ailleurs. De toute façon, je ne suis pas fonctionnaire du libre et je n'ai pas de comptes à te rendre.

            Julien Tayon était là ;-) tres bonne conférence sur les mythes des LL


            Et Julien Tayon, tu crois qu'il les prépare avec qui ses conférences ? Tu crois que 100% des idées qu'il présente sortent de sa tête sans qu'il en ait discuté avec qui que ce soit ?

            Allez, soyons sérieux, Julien (comme moi ou tout autre) a ses idées par la confrontation notamment avec les autres membres de Libroscope. Je ne comprends pas pourquoi je suis attaqué personnellement dans cette affaire...

            Qui se sent moveux, qu'il se mouche (Molière, l'Avare http://www.site-moliere.com/pieces/avare13.htm(...) )
      • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a ceux qui construisent, et ceux qui détruisent. Toi, tu fais, semble-t-il, partie de la deuxième catégorie...

        Je crois qu'au contraire le commentaire était une parfaite illustration de ce qu'il faut éviter dans la promotion du libre : "défendre une bonne cause avec de mauvais arguments !".

        Ce qui peut être pris pour un commentaire négatif peut-être également pris pour quelque-chose de constructif si on prend le temps d'y réfléchir.
        Là, R4f a fait une démonstration simple et efficace. Il faut que cette critique soit prise de façon positive. Je pense (je suis sûr) que sa démarche est bienveillante.

        Critiquer, c'est aussi participer.
        • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Tu penses peut-être LinuxFr était le meilleur endroit pour émettre une critique « constructive » ?
          N'aurait-il pas vraiment été constructif de contacter directement l'organisatrice ?

          Tel que je l'ai perçu, et je ne pense pas être le seul, ce commentaire n'avait pour objectif que de dénigrer.
          • [^] # Re: LinuxEdu : ils exagèrent !

            Posté par . Évalué à 1.

            Pourquoi les remarques qui ***pourraient*** être ***perçues*** comme négatives seraient forcément réalisées en privé ? Pourquoi ne pourraient-elles pas bénéficier à tout le monde ? Le commentaire présent me semble pédagogique, et je pense que lorsqu'on participe à un projet qui se nomme LinuxEdu, on ne peut refuser la pédagogie.

            Ensuite, les problèmes de perception sont tout à fait relatifs aux individus. Il ne faut pas voir le mal partout... Essayer d'utiliser ses capacités d'analyse et de réflexion est conseillé... même sur LinuxFr ;-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.