Opération « OS Réfugié » relancée chez Mandriva

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
5
mar.
2008
Mandriva
Mandriva est signataire de la pétition Non aux racketiciels et participe à la lutte contre la vente forcée, portée par le "groupe de travail Détaxe/Racketiciel" de l'AFUL soutenu par l'APRIL. Pour la seconde fois, l'éditeur vient de lancer une opération de soutien de ses utilisateurs contre la vente liée.

Cette opération "OS Réfugié" est valable à partir du 3 mars 2008 jusqu'au 8 avril 2008 et consiste en une réduction sur l'achat en ligne d'un produit Mandriva Linux lorsque vous avez déjà déboursé (de votre plein gré ou pas) pour un système d'exploitation propriétaire.

C'est une occasion de venir au libre pour les malchanceuses victimes de la vente liée, essayer une distribution GNU/Linux en économisant sur le prix public, cela peut être vu comme :
  • un supplément de système d'exploitation à prix réduit (une distribution GNU/Linux contient plus de 20000 paquets de logiciels de nos jours) ;
  • ou une compensation, vous pourrez garder ensuite votre distribution GNU/Linux pour ceux qui y auront pris goût.
Cette offre est particulièrement intéressante pour ceux :
  • qui n'ont pas encore découvert la Mandriva Linux 2008.0, en attendant de passer à la 2008.1 encore en développement. Les versions boîtes de la PowerPack disposent d'un manuel papier, toujours intéressant pour les nouveaux venus et l'abonnement PowerPack permet de disposer de l'accès aux téléchargements des ISOs pendant un an, soit 2 versions ;
  • qui souhaiteraient disposer d'un bureau mobile avec la Mandriva Flash, une clé USB contenant votre distribution bootable et vos données ;
  • qui voudraient promouvoir les produits Mandriva Linux auprès de leurs infortunés amis victimes du monopole propriétaire, à prix d'ami, tout en soutenant le logiciel libre.
Vous pouvez y participer par paiement direct en ligne puis remboursement de 35% de votre achat dans un délai de 3 semaines à réception de votre preuve (photocopie ou une numérisation).

Aller plus loin

  • # Je ne comprends pas trop le principe

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai peut-être pas tout compris, mais si c'est bien le cas, Mandriva fait des remises pour ceux ayant acheté des ordinateurs avec un système en vente-lié.

    Ce n'est pas un peu étrange comme principe ?
    Ça incite quand même pas mal les gens à choisir des pc sous Windows plutôt que sans OS.

    En plus, je ne vois pas en quoi ça va solutionner le problème de vente lié, bien au contraire, ça dit plutôt : allez-y, vous pouvez acheter des ordis sous Windows, nous vous rembourserons (en partie)

    En fait, vu comme ça, c'est Mandriva qui rémunère Microsoft.
    Je pense qu'il serait mieux qu'ils essaient d'étendre leur gammes de pc et vendre par exemple des portables vraiment pas cher.

    Mais il y a peut-être truc que j'ai mal lu, ça me semble vraiment trop étrange.
    • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

      Posté par . Évalué à 5.

      Ben oui, c'est plus une réponse marketting pour booster leurs ventes qu'une réelle attaque contre la vente liée...

      Si la vente liée dérangeait vraiment Mandriva, ce dernier pourrait compter sur de réels leviers légaux, mais sans doutes Mandriva préfère t'il ne pas se mettre les constructeurs à dos (et en plus, comme ils vendent du matos avec mandriva, ils font eux aussi de la vente liée).

      Bref, rien de philantropique ou d'humaniste dans la démarche "OS Réfugié", juste de l'opportunisme mercantile avec l'idéologie comme prétexte.
    • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est de l'esbrouffe marketing, rien de plus, MandrivaSoft ne te rembourse pas Windows mais te fait une remise sur ses produits de 35% de leur prix d'achat (et non pas indexé sur celui de Windows). Financièrement, c'est nettement moins avantageux que d'acheter une machine sans OS.
      Au final, MandrivaSoft essaie juste de vendre un peu plus de boites sans pour autant "encourager" la vente de systèmes liés.
      • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

        Posté par . Évalué à 2.

        +1

        Je ne vois pas Mandriva encourager la vente liée... C'est de l'opportunisme commercial, en réalité ils ne lutte ni pour ni contre, ils font font juste feu de tout bois...
      • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        ah bah c'est clairement marketing oui.
        Il n'y a pas d'encouragement à la vente de windows, bien au contraire :
        - celui qui n'aura pas eu à l'acheter aura plus de budget pour s'acheter une version boîte d'un GNU/Linux (dans la logique des vannes "Il y a moins bien, mais c'est plus cher")
        - celui qui n'a pas eu le choix a un "coup de pouce", ce que je vois comme une compensation

        Clairement, c'est à la base que l'utilisateur devrait avoir le choix entre :
        - pas de système d'exploitation (parce qu'il en a déjà un, parce qu'il veut installer un GNU/Linux ou un *BSD...), c'est la base du respect de la loi stricto sensu
        - le système d'exploitation qu'il souhaite, au choix, voire une distribution GNU/Linux pour bénéficier directement de beaucoup plus de logiciels qu'un simple système d'exploitation

        D'ailleurs je m'aperçois que j'ai mis plus de 20000 paquets logiciels, c'est plutôt "plus de 20 Go de paquets logiciels et plus de 15000 paquets logiciels (ou plus de 10000 paquets source de logiciel, en fonction du critère utilisé pour compter)".
        Ceci peut être déduit des chiffres disponibles sur http://wiki.mandriva.com/en/Releases (en ajoutant des paquets PLF par exemple)
        • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

          Posté par . Évalué à 4.

          "Il n'y a pas d'encouragement à la vente de windows"

          Tout à fait d'accord, je ne vois pas où Mandriva erait la pub de Windows...

          Par contre, de là à appeler ça une "Offensive de Mandriva contre la vente liée", il y a un pas gigantesque.
          En aucun cas cette action ne constitue une quelconque tentative d'enrayer, de freiner ou de limiter la vente liée. Au mieux, Mandriva récupère le problème pour faire de la pub.
          • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            oh bah tu sais, j'avais un titre de merde initialement, Pierre en a proposé un autre qui en jetait bien et trollifère, j'achète moi :-)

            Après, c'est pas Ubuntu qui pourrait proposer de faire des remises si vous avez eu déjà la taxe propriétaire à payer...
            • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

              Posté par . Évalué à 4.

              Après, c'est pas Ubuntu qui pourrait proposer de faire des remises si vous avez eu déjà la taxe propriétaire à payer...

              En effet, Ubuntu pourrait pas faire grand chose, à part peut-être une opération "pour tout disque commandé via shipit, le second gratuit" ... mais ça va pas casser trois pattes à un canard...
          • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Comme nous ne vivons pas au pays des Bisounours et que Mandriva est une vraie entreprise, elle a besoin de finances et pour cela le meilleur moyen est de vendre.

            Cette promotion est une action commerciale adaptée au contexte. Comme la version 2008.1 de printemps sortira en avril (la 2007.1 est datée du 16 avril 2007), il reste pratiquement deux mois pendant lesquels Mandriva peut vendre la version PowerPack 2008.0 qui reste une excellente distribution. Son système de mise à jour fonctionne bien. En y ajoutant les sources de paquets du PLF par http://urpmi.org (Easyurpmi) il n'y a plus aucune limitation par rapport à Microsoft, bien au contraire - exception faite de certains jeux "de la mort qui tue" réservés aux joueurs invétérés.
            • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

              Posté par . Évalué à 5.

              Comme nous ne vivons pas au pays des Bisounours et que Mandriva est une vraie entreprise, elle a besoin de finances et pour cela le meilleur moyen est de vendre.

              Ah, ça manquait bien d'une réaction parlant des bisounours...

              Mandriva est une s"vraie entreprise"? Soit, je n'ai rien contre les vraies entreprises, je bosse moi-même pour une vraie entreprise...

              D'un point de vue purement commercial, l'opération est une bonne idée, et je ne met aucunement en cause les qualités du logiciel, donc ce n'est pas la peine de me faire la promo.

              La question ici vient du fait qu'on fait une dépêche de première page:
              - soit c'est une pub et j'en appelle à la déontologie journalistique et demande instamment aux modérateurs pour retirer cette dépêche
              - soit on traite cette information comme une nouvelle, et à ce titre il y a lieu d'être critique sur le plan idéologique, sur le côté récupération de l'idéologie, sur l'usage de termes comme offensive, lutte, ... là où il n'y a qu'une promotion commerciale.

              Et ce n'est pas la peine de me montrer le monument aux morts bisounours, peuple qui a tant souffert et dont la mémoire est régulièrement salie par les partisants de telle ou telle cause et qui se jettent les cadavres de ces vénérables peluches à la tête à la première occasion, que ce soit pour les standards du web, mandriva, les drm, les expulsions des sans papiers, ...
              • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Il y a une certaine déontologie chez les relecteurs et les modérateurs de Linuxfr : on ne vote pas pour son article.
                Si il est passé en première page, c'est parce qu'il y a eu assez de votes pour. Je n'y suis donc pour rien !
    • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Le but n'est pas d'encourager la vente liée: le but est que les gens qui ne connaissaient pas Linux à l'époque où ils ont acheté leur ordinateur, ou ceux qui comptent acheter un nouvel ordinateur, ne soient pas oubliés.

      La lutte contre la vente liée, c'est très bien, je suis le premier à me ranger de ce côté. Mais tout le monde ne peut pas se permettre de s'engager dans une procédure légale qui dure des mois et coûte des sous. Tant que l'état ne fait pas appliquer la loi, il est difficile de se faire rembourser. Par exemple pour celui qui souhaiterait acheter un nouvel ordinateur, mais voudrait utiliser Mandriva Linux, cela peut être un frein: il passe à la caisse deux fois, une pour Vista, l'autre pour Mandriva Linux.

      Dans cette opération (qui n'est pas nouvelle, Mandriva avait fait la même chose il y a plusieurs années), Mandriva permet à ceux qui de toute façon n'auraient pas engagé de procès de pouvoir tout de même passer à Linux avec un support technique officiel, et en limitant l'impact économique de ce phénomène de "paie deux fois pour n'utiliser qu'un seul OS".

      Ils ne légitiment pas la vente liée, au contraire, vu que je doute qu'une fois la transition réalisée les gens reviennent en arrière... Ils ne rémunèrent pas Microsoft non plus, même pas indirectement, vu que ce sont les gens qui ne seraient de toute façon pas allés jusqu'au procès pour se faire rembourser qui sont visés.

      Note que bénéficier de cette offtre n'empêche pas de faire des démarches pour se faire rembourser la licence Windows, Microsoft n'a donc vraiment rien à y gagner. C'est un peu énervant tout ce fiel déversé sur Mandriva, comme s'ils avaient quelque chose à gagner de la vente liée ! On croit rêver !
      • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

        Posté par . Évalué à 2.

        Au delà des mots, il n'y a aucun engagement de Mandriva dans la lutte contre la vente liée, c'est du vent.

        Au mieux, cette promo est comparable aux promos "crossgrade" offertes par de nombreuses sociétés lorsqu'un client décide de quitter un produit concurrent pour prendre leur solution logicielle, genre "les utilisateurs de Cubase peuvent passer à Cakewalk Sonar au prix de l'upgrade plutôt que le prix plein".

        Pourtant Mandriva, en tant qu'acteur commercial, est réellement parmi les entreprises lésées par la vente liée de Windows et aurait certainement beaucoup plus d'impact dans un procès contre la vente liée que n'importe quelle association de consommateurs, mais à leur niveau les mots valent mieux que les actes.
        • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je te rappelle tout de même qu'un procès contre la vente lié est en cours, lancé par l'UFC que Choisir:
          http://linuxfr.org/2006/12/15/21775.html

          Je rappelle aussi que le gouvernement a dit qu'il attendait les résultats de ce procès pour les mesures à prendre. En attendant, on fait quoi ? Mandriva est signataire de toutes les pétitions contre la vente liée, mais concrètement, tu penses qu'on écoutera plus une obscure société d'informatique que l'UFC que Choisir ? Ils ont au moins le mérite d'en rajouter une couche au moment où le racketiciel refait parler de lui. Je ne pense pas que ce soit négatif.

          Après, c'est sûr que le titre (qui apparemment a été corrigé depuis) poussait à la confusion, cela reste une opération commerciale, mais je pense que personne n'est aveugle à ce point là. Mais une opération commerciale tout en dénonçant la vente liée, moi, ça me va.
          • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

            Posté par . Évalué à 2.

            Je te rappelle tout de même qu'un procès contre la vente lié est en cours, lancé par l'UFC que Choisir

            En effet, c'est l'association de consommateurs qui se mouille et Mandriva reste au sec... signer des pétitions ne les engage pas à grand chose.

            tu penses qu'on écoutera plus une obscure société d'informatique que l'UFC que Choisir ?

            Je pense qu'une société commerciale qui se fait couper systématiquement l'herbe sous le pied par une vente liée a des droits à faire valoir, et quitte à parler d' "offensive" contre la vente liée, il serait peut-être temps de mettre en balance les vrais moyens offensifs à disposition de Mandriva, de comparer le communication promotionnelle commerciale qui se joue de nos sensibilités libristes et les actes réels qu'on serait en droit d'attendre d'acteurs engagés.

            Pour le moment, c'est surtout monsieur tout le monde qui se casse le cul pour se faire rembourser Windows, et pendant ce temps là, mandriva prétend lutter contre la vente liée?

            Cette annonce de Mandriva, sous prétexte qu'il dénonce dans sa pub, ne fait pas grand chose d'autre qu'une promo tiédasse.
            • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Au risque de te briser tes certitudes.
              Je pense que UFC-Que-Choisir qui en n'est plus à son premier procès contre une entreprise à plus de chance de l'emporter face à la partie adverse.

              Car un, c'est leur métier de faire des procès pour défendre le consommateur.
              De deux, c'est pas leur premier.
              De trois, je préfère que Mandriva s'occupe de sa distribution avec son fric plutôt que de la claquer en frais d'avocats qui sont exorbitant si vous voulez les bons résultats.
              De quatre, Mandriva pourrait perdre son procès. Ce qui pourrait faire juriste prudence car je ne pense que Mandriva à la solidité de Microsoft dans les procès (Rien qu'à voir les amendes de kro se prends sans frémir avec la commission européenne. Cela correspond même pas à ce que Mandriva pourrait mobiliser pour son procès).
              De cinq cela à plus d'impact pour moi que ce soit le consommateur qui se révolte légitimement. C'est qui commande, les entreprises ou les consocitoyens.
              De six, je suis fatigué et je vais aller au lit. Mais si tu veux je recommence demain à te convaincre que fougue et jeunesse ne valent pas patience et sagesse.

              Tu réagis trop par logique d'un informaticien, pas de la logique d'un juriste (qui n'est pas ton domaine et dont pourtant tu subis les conséquences).

              Sait tu seulement qu'une entreprise est une personne morale qui n'a pas le droit de vote ? Oui, tu le savais, mais pas dis comme cela. Et c'est ce qui fait la différence entre le cœur métier de Mandriva et celui de UFC-Que-Choisir.

              C'est pas pour autant que Mandriva ne doit rien faire. Mais surtout ne rien faire dans la précipitation qui pourrait nuire à la lutte.
        • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je trouve par contre qu'une idée intéressante serait le troc de licences: que l'utilisateur se prive de sa licence Windows en la donnant à Mandriva contre 35% de réduction sur l'achat d'une Mandriva Linux powerpack. Si l'utilisateur est prêt à se séparer de sa licence, c'est bien qu'il ne voulait pas du logiciel.

          À la fin de l'opération, Mandriva pourrait alors faire les comptes, et présenter tout un tas de belles étiquettes de licences aux associations de consommateur et/ou à l'état, pour qu'on se grouille de trouver une solution à cette arnaque.

          Malheureusement, je doute que Mandriva ait les fond nécessaires pour se permettre ce type d'opération très longtemps. De plus, il me semble que les licences OEM sont incessibles, donc ça coincerait aussi légalement...
        • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          > Au delà des mots, il n'y a aucun engagement de Mandriva dans la lutte contre la vente liée, c'est du vent.

          Oui, et la marmotte...
          Une rapide recherche sur google :
          * http://www.aful.org/communiques/mandriva-contre-racketiciels
          Juin 2007 - Mandriva signe la pétition « Non aux racketiciels » du groupe de travail de l'AFUL contre la vente liée
          * http://www.theinquirer.fr/2008/02/28/ventes_liees_mandriva_e(...)
          28 février 2008 - Ventes liées: Mandriva et les associations de consommateurs crient “aux armes citoyens!”

          > Pourtant Mandriva, en tant qu'acteur commercial, est réellement parmi les entreprises lésées par la vente liée de Windows

          Oui, tu devrais te dépêcher de leur dire, ils n'ont pas l'air de s'en être aperçu

          > Mandriva aurait certainement beaucoup plus d'impact dans un procès contre la vente liée que n'importe quelle association de consommateurs, mais à leur niveau les mots valent mieux que les actes.

          Oui, mais c'est pas si évident : pour engager un procès, il faut des motifs évidents. Sinon RedHat et Novell auraient déjà fait des procès, avec des reins plus solides que mandriva. Un ensemble de consommateurs qui s'estiment lésés et veulent faire jouer leur droits n'est pas la même chose qu'une entreprise considérant que les modalités de ventes ne sont pas justes.

          Ragoutoutou tu as le droit d'être contre mandriva, et il y a bien sûr de bonnes raisons, je suppose. Mais ce que je trouve assez hallucinant, et lassant, d'une manière générale, c'est que ceux qui n'aiment pas Ubuntu ne vont jamais sur les forums ou on en parle pour dire que ça pue, et ainsi de suite pour suse, fedora etc. Mais il y a toujours des pourfendeurs de justice pour dire que mandriva c'est que des méchants à la solde du gouvernement, en plus c'est pas libre, ils essaient de gagner de l'argent, ils sont nuls, ils en gagnent pas assez, c'est du rpm c'est moins bien que deb même si on sait pas pourquoi (bah... les dépendances ?) C'est des escrocs, c'est moche, y a du perl, y a ubuntu/fedora/suse qu'est mieux, ils ont tué, pardon viré gael, le forum il faut payer pour y aller et ils ont pas de documentation... bref, à chaque nouvelle sur mandriva, il y a quelqu'un qui va faire 15 millions de post pour troller sur mandriva, chose qu'il n'y a pas pour les autres distribs. C'est comme si PasBill PasGates intervenait à chaque dépêche concernant linux pour affirmer que c'est de la grosse daube à travers 36000 posts.
          • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

            Posté par . Évalué à 1.

            Juin 2007 - Mandriva signe la pétition « Non aux racketiciels » du groupe de travail de l'AFUL contre la vente liée
            Comme mis plus haut, signer une pétition ne mange pas de pain, ce n'est pas vraiment un acte de lutte...

            28 février 2008 - Ventes liées: Mandriva et les associations de consommateurs crient “aux armes citoyens!”
            ... ben oui, que les citoyens se battent, et les nobles resteront sur la colline pour regarder la bataille.

            Oui, tu devrais te dépêcher de leur dire, ils n'ont pas l'air de s'en être aperçu

            Ils s'en accommodent bien, c'est même prétexte à de super promos :P

            Oui, mais c'est pas si évident : pour engager un procès, il faut des motifs évidents.
            Ok, tu es occupé à me dire que Mandriva n'a pas de motifs? Qu'ils ne souffrent pas d'une situation de vente liée dont la légalité est improbable mais tolérée tant que personne ne montre un réel dommage?

            Ragoutoutou tu as le droit d'être contre mandriva

            Ce n'est pas une ruade anti-mandriva, c'est juste une attitude critique envers une récupération commerciale honteuse du problème de la vente liée et qui se retrouve postée comme s'il s'agissait d'un véritable action contre la vente liée.

            C'est de la lutte Canada Dry.
            • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              C'est étrange, en lisant l'article j'ai trouvé l'idée bonne:
              Mandriva s'officialise comme concurent perdant d'avance face à Microsoft. Le seul moyen d'être concurrenciel, c'est de prendre à sa charge une partie de la taxe Microsoft, pré-payée par le consommateur.

              Au delà du coup de pub, il y a une vraie dénonciation des effets pervers du monopole...
          • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

            Posté par . Évalué à 3.

            En ce qui me concerne, je n'ai rien contre Mandriva, je comptais et comptes même la retester pour les installations que je peux avoir à faire sous Mandriva (j'ai tendance à plutôt utiliser les interfaces par défauts des distributions pour mieux profiter des outils).

            Ce post n'était pas à but trollesque, c'est juste que j'ai été tellement surpris du principe que j'ai cru avoir mal compris (visiblement si).

            Ce n'est donc pas ici une attaque gratuite contre mandriva, parce que Mandriva c'est le mal, c'est juste parce que j'ai trouvé l'effet pervers de ce concept trop flagrant.
            Après, je ne pense pas du tout que Mandriva est à la Solde de Microsoft, quand j'ai dit que Mandriva les rénumérais, c'est que sur le principe que pas mal de gens peuvent avoir, c'est achetons un pc sous windows, comme ça on aura un rabé sur le support Linux.

            C'est n'est donc pas une attaque, mais une incompréhension.
            • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              achetons un pc sous windows, comme ça on aura un rabais sur le support Linux.

              1. ah bah oui, mais bon le consommateur il devrait savoir additionner A + B*(1-0,35) et ses reliquats de math pour savoir que cela reste supérieur à A...

              2. En revanche, le consommateur intelligent il voit bien que c'est inférieur à A + B : lui, il y gagne.

              3. Et le libriste, bah il est prêt à ne payer que B (qui est inférieur à A) pour soutenir Mandriva pour son action pour le libre. Ce qui fait rager le libriste qui est souvent un consommateur intelligent c'est d'être bien souvent obligé de payer A alors que c'est illégal et avéré tel dans la loi.

              Finalement, ça paraît tellement gros comme ficelle marketing qu'en fait même le libriste met un peu de temps à se rendre compte que c'est bien A qui le dérange. Que de plus en plus de personnes des groupes 1 & 2 puissent essayer du libre et en arriver à 3, bah tant mieux, c'est aussi simple que cela (et en plus ça permet au libriste commercialo-rigide de troller).
              • [^] # Re: Je ne comprends pas trop le principe

                Posté par . Évalué à 2.

                > Et le libriste, bah il est prêt à ne payer que B (qui est inférieur à A)

                Il y a un problème non prit en compte ici, c'est le choix.

                Regardes les offres sur internet des portables à bas prix. Combien sont sous Windows, et combien sans OS ?

                Après pour le B inférieur à A (si A n'est bien que Windows), pas sûr du tout. Je pense que les prix ou les fabriquants achètes Windows est très faible, de même que tout les logiciels (on peut appeler ça des pubs aussi)

                PS : ce commentaire est peut-être complètement à côté de la plaque, parce que bon, le commentaire du dessus est relativement incompréhensible (ça sent que ça à fait S ou que c'est dedans ;))
  • # mm

    Posté par . Évalué à 1.

    le pb surtout dans la crédibilité d'une telle action de Mandriva, c'est qu'ils ont eux-même vendu des ordis avec Mandriva associée....

    Des config pas top d'ailleurs... :p

    Mais bon, que Mandriva vende plus, perso je trouve ça bien, vu la qualité que la distribution a atteinte depuis 2007.
    • [^] # Re: mm

      Posté par . Évalué à 2.

      Mais bon, que Mandriva vende plus, perso je trouve ça bien, vu la qualité que la distribution a atteinte depuis 2007.

      Moi aussi, je suis content de voir Mandriva vendre, c'est important d'avoir des acteurs sur le marché montrant que le libre a une plus-value économique directe.

      Par contre, ce qui me gène c'est que l'on se retrouve de nouveau avec de gros effets d'annonce où on parle de "lutte contre la vente liée"... alors que de lutte, il n'y en a point. C'est juste de la récupération.

      On ne peut pas prêcher pour l'intelligence des consommateurs en les prenant pour des cons.
      • [^] # Re: mm

        Posté par . Évalué à 1.

        > On ne peut pas prêcher pour l'intelligence des consommateurs en les prenant pour des cons.

        On les prend peut-être pour ce qu'ils sont, tout simplement.
        On ne peut pas demander au consommateur qu'on a sollicité sous la ceinture pour consommer puisque c'est comme ça que ça marche dans la société de consommation de fonctionner autrement que par pulsions.
        Alors l'intellect là-dedans...
        • [^] # Re: mm

          Posté par . Évalué à 5.

          entre le slogan accrocheur et l'achat, il y a de la place pour la reflexion: on ne prend pas les gens pour des cons a partir du moment ou l'offre est interressante (ce que je ne cherche pas a évaluer dans le cas présent).
          je ne m'insurge donc pas contre mandriva pour cette offre, par contre je vois pas trop en quoi une opération publicitaire plutot banale doit faire l'objet d'une news
          • [^] # Re: mm

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est vrai que finalement, "Mandriva relance son opération « OS Réfugié » pour lutter contre la vente liée", c'est totalement dans la même veine que "Mr Propre libère la ménagère"...

            degé zéro d'idéologie derrière, mais grands principes en façade...

            Ce qui est plus gênant pour moi, est que sous couvert de cette idéologie repompée mais pas honorée, Mandriva se sert des noms de l'APRIL, de l'AFUL, du logiciel libre, pour recadrer son geste commercial, et qu'on fait des news de première page avec de la publicité, ce qui est tout de même une récupération commerciale d'un mouvement qui ne l'est pas.
    • [^] # Re: mm

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Une dernière fois: préinstallation et vente liée n'ont rien à voir.
  • # Petit à petit

    Posté par . Évalué à 1.

    Je crois que beaucoup n'ont pas compris et, en plus, se plaignent toujours:


    En premier lieu, il est difficile d'acheter une machine sans O.S., on peux pas le nier.

    Ensuite, tu peux acheter une Mandriva moins cher que le prix d'origine, ce qui va peut-être attirer certains nouveaux clients.
    Tous benef pour Mandriva (on va pas se plaindre qu'ils veulent gagner de l'argent ?)
    Dans 3 ans, lors de l'achat d'une nouvelle machine, l'utilisateur va demander Mandriva à la place de MS Windows Vista. Plus il y aura de demandes, plus le vendeur verra un marché possible.
    Peut-être que Mr Michoux trouvera que c'est mieux que son vieux Windows XP en voyant le Mandriva d'un de ses amis.


    Maintenant, c'est peut-être marketing, sans mettre un procés à MS (argent perdu) mais bon, c'est un petit pas.
  • # Maketing et principes

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bon pour ceux qui entrave rien au markéting. Je vais encore dire des vérités trop simples pour certains.

    Quand tu as un OS et que l'on t'en propose un autre avec une réduction, tu peux être tenté de le prendre surtout si tu n'y connait pas beaucoup de chose en informatique.

    Prenons un autre exemple. Quand vous achetez de la lessive. Vous travaillez dans un pressing ? vous connaissez les formules de lessive ? Non parfois vous acheter car vous avez été attiré par le logo "+20% de produit". Car au fond de vous même, la lessive, vous en avez rien à foutre.

    Et bien ami geek, sachez que pour beaucoup de personnes l'informatique est un outil dont il voudrait se passer, voir même le jeter.

    Je sais que pour vous c'est minable comme tactique, que les personnes devraient choisir le meilleur produit pour ses qualités et non pour une étiquettes de promotions/opération à deux francs. Mais il faut parfois être dans la vrai vie.

    Même si je partage notre désapprobation, c'est toujours des utilisateurs de logiciels libres en plus.

    Et puis la méthode ne m'as pas l'air si dégoutante.
    Il y a bien pire dans le domaine du markéting. Je vous le dis pour la personne qui essaye de me faire signer une assurance vie avec un pourcentage dépassant tout les autres dans un pays hors union européenne et avec les frais des 20 ans payé dans les deux premières 2 ans (en bas sur le contrat en petit caractère, le vendeur ne le sait même pas, il n'a jamais lu le contrat). Et j'en passe.

    Je crois qu'il faudrait un peu s'intéresser au markéting dans le libre. Et si vous vendiez vos softs sous GPL ? Peut être se feront-ils "piraté" plus vite. Car l'autre solution c'est d'expliquer que la valeur d'un soft n'est pas dans son prix, bonne chance, dans une autre vie peut-être.

    ps: Je parle de pragmatisme pour les trois crétins du fond. Les chinois pourrait vous parler du chats et des souris, le principale c'est qu'ils crèvent de moins en moins de faim.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.