Open Food Facts — émission « Libre à vous ! » du 12 novembre 2019

Posté par . Édité par ZeroHeure et Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
10
19
nov.
2019
Communauté

Quarante‐quatrième émission « Libre à vous ! » de l’April. Écouter le podcast et programme :

  • chronique sur la musique, le domaine public, les droits voisins avec Musopen, la musique classique libérée ;
  • sujet principal : Open Food Facts (base de données sur les produits alimentaires faite par tout le monde, pour tout le monde) ;
  • chronique sur la clause « pas d’usage commercial » de certaines licences Creative Commons.

Les chroniques étaient présentées par Jean‑Christophe Becquet, président de l’April, et Vincent Calame, bénévole à l’April. Pour le sujet principal, les personnes invitées étaient Anca Luca et Pierre Slamich d’Open Food Facts France (en photo).

Photo d’Anca Luca et Pierre Slamich d’Open Food Facts

Rendez‑vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 MHz en Île‑de‑France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

La radio Cause Commune dispose d’une messagerie sur laquelle vous pouvez laisser des messages (annonces, rires, poèmes, coups de gueule, vœux…) destinés à passer à l’antenne sur la radio. Le numéro à appeler est le +33 1 88 32 54 33.

Aller plus loin

  • # Open Food Facts

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 19/11/19 à 22:19.

    Tiens, justement, j'ai installé depuis F-Droid l'appli Open Food Facts pour voir si ça marche aussi bien que https://www.quechoisir.org/comparatif-ingredients-indesirables-n941/ pour les cosmétiques.
    Dès que je veux envoyer des données saisies, l'application plante sur Android.
    Ensuite, j'ai saisi directement sur le site d'Open Food Facts les ingrédients d'un produit. Le site n'en fait apparemment rien, pas d'analyse derrière, ça ne sert à rien de les saisir.
    J'ai voulu afficher sur le site 2 photos des ingrédients (parce que sur une bouteille, une photo ne suffit pas à les faire apparaître), impossible, on n'a droit à qu'une photo d'affichée.
    L'appli plante, le site est compliqué et mal fichu. S'ils veulent que les gens contribuent, il va falloir revoir tout ça avec des ergonomes et des développeurs. Pour l'instant, ils sont trèèèès trèèès loin de la concurrence.
    Dommage, pour une fois qu'on pourrait avoir une application sans pisteurs. Les applis de Que Choisir, Yuka… sont bourrées de pisteurs.

    • [^] # Re: Open Food Facts

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Salut @InfoLibre,
      - Open Food Facts et Open Beauty Facts sont séparés à l'heure actuelle. Pour les cosmétiques, il faut pour le moment télécharger "Open Beauty" sur F-Droid. Sur la version de F-Droid, l'analyse des ingrédients n'y a pas encore été reimplémentée. La version du Play Store, (plus vieille) dispose d'une détection d'ingrédients fonctionnelle. Le site web comporte aussi cette détection: https://fr.openbeautyfacts.org
      - Il n'existe par ailleurs pas de score scientifique comparable aux Nutri-Score ou au NOVA pour les cosmétiques. Nous avons donc implémenté la détection de substances que l'UFC avait listées comme problématiques.
      - Sur le reste, tu as parfaitement raison: il y a besoin de bras concernant l'ergonomie et le dev. On a mis en pause Open Beauty Facts pour se concentrer sur l'alimentaire, et essayer de régler les problèmes de l'app au plus vite.

      Pierre

      • [^] # Re: Open Food Facts

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 20/11/19 à 15:19.

        En fait, je me suis trompé, je voulais bien parler d'Open Beauty facts.
        En tout cas, j'espère que vous trouverez des ressources pour faire avancer le projet, c'est un vrai grand besoin. J'ai passé au crible de Que Choisir tous les savons, shampoings et autres produits, j'en ai jeté la moitié. C'est fou la quantité de saloperies qu'on absorbe par la peau.
        Il y a même des marques avec le label bio qui collent des nano-particules de titane et de l'huile de palme dans tous leurs produits.

        Pour revenir à l'alimentaire, dans certains magasins bio comme la Vie Claire, ils passent progressivement tous leurs produits sous leur marque, avec de l'huile de palme dedans (gâteaux…). Je préfère Biocoop, naturéO.

        • [^] # Re: Open Food Facts

          Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

          Il y a même des marques avec le label bio qui collent des nano-particules de titane et de l'huile de palme dans tous leurs produits.

          et pourtant du savon c'est pas très compliqué à faire chez soi, surtout maintenant qu'il y a des calculateurs en ligne pour mieux gérer les dosages.
          Puis étant donné que c'est plus facile de gérer l'imprécision des mesures avec de grandes quantités, ce n'est pas nécessaire d'en faire toutes les semaines.

          • [^] # Re: Open Food Facts

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

            Tu partagerais une bonne méthode pour en fabriquer ? 

            • [^] # Re: Open Food Facts

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              Je déconseille la méthode Tyler Durden. ;)

              À peu près n'importe quel guide qui parle de sécurité et du phénomène de saponification est valable. Toujours vérifier les dosages avec un calculateur, puis le PH du mélange final.

              Commencer par un savon liquide à base de potasse comme le savon noir et fait à chaud car c'est plus simple d'obtenir un mélange homogène, de rattraper le mélange et d'en spécialiser une partie (en surgras, en dégraissant, en abrasif, parfumé, coloré, etc.).
              Se lancer seulement bien plus tard dans des pains de savon solide à base de soude comme le savon de Marseille ou de Castille, en particulier si le but est de faire du savon pour la peau ou la lessive.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.