Revue de presse - avril 2008

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
0
9
avr.
2008
Presse
Bonne nouvelle, un nouveau magazine sur Linux débarque. Ce n'était pas (plus) une surprise, mais la bonne nouvelle, c'est que la qualité est au rendez-vous. Bon courage à Linux Pratique Essentiel qui consacre un gros dossier sur les logiciels libres incontournables. Le sujet semble porteur car Planète Linux publie lui aussi dans un hors-série sa propre sélection d'une centaine de logiciels, dont un certain nombre se recoupent. Toujours chez Linux Pratique , sachez que la suite du hors-série consacré à GIMP est disponible depuis Pâques avec de quoi vous occuper si vous avez déjà terminé le premier numéro. Et GLMF continue de regarder ce qui se fait autour de Linux ; OpenSolaris en profite pour lui voler la vedette en couverture.

Ce mois-ci devraient aussi sortir Planète Linux n°51 et le hors-série de GLMF consacré au serveur mail ; ces deux magazines seront abordés dans la prochaine revue de presse.

Enfin, on note désormais régulièrement chaque mois des articles ou dossiers consacrés à Linux dans la presse informatique plus généraliste et souvent acquise traditionnellement à Windows.

Bonnes lectures GNU/Linux Magazine France deviendrait-il le magazine des Unix alternatifs ? un édito sur les *BSD, la présentation de SMF (Service Management Facility) d'OpenSolaris, ... la prise de pouvoir par GCU n'est pas loin :-) Enfin, tout n'est pas perdu, Linux ne disparaît pas encore et Perl fait son grand retour via une perle de mongueur et la première partie des nouveautés de la version 5.10 ! Le Kernel Corner revient sur la faille critique récente (vmsplice) et commence à présenter les nouveautés de la version 2.6.25 à venir (là aussi, suite au prochain numéro). Pour ceux qui auraient manqué le FOSDEM, un épais résumé de l'ambiance et des conférences est disponible. Le reste du numéro est tout aussi éclectique (et super valable) :
  • côté tutoriel, Freenet6 pour surfer en IPv6 quand on est ni chez ni Free ni chez Nerim, l'utilisation du couple Docutils et reStructuredText pour la rédaction de vos documents et la configuration du réseau en environnement virtualisé (QEMU/KVM)
  • pour les sysadmins, l'utilisation avancée et la sécurisation des clients légers mis en place avec LTSP5 au précédent numéro, la mise en œuvre d'un miroir Debian et vi pour ldap
  • enfin les développeurs continueront tranquillement leur compilateur OCaml, étudieront la mémoire des JVM et serveur J2EE

Juste avant Pâques, est sorti le second volume de Linux Pratique hors-série sur Gimp. On aurait pu s'attendre à un thème d'actualité (comme pour les valentin(e)s du précédent tome), mais non, 2 thèmes spéciaux pour 1: Vous apprendre à dessiner des illusions d'optiques parmi les plus connues et 2: Dessiner des images autour de l'astronomie.
Parmi les autres tutoriels consacrés à la retouche photo, citons en vrac la suppression fine des yeux rouges, le détourage grâce aux nouveaux outils de la version 2.4, le changement de luminosité, les canaux de couleurs, etc. Et pour ceux qui auraient manqué le premier tome, pas de soucis, les premières pages vous permettrons de prendre en main cet outil puissant (couleurs, dégradés, petits effets spéciaux simples, calques, formats de fichier, etc.)

Planète Linux hors-série n°17 propose une sélection de 100 logiciels « indispensables », allant des incontournables Firefox, OOo aux plus spécialisés comme Kompozer ou encore Miro. Un inventaire relativement complet pour découvrir certains softs que l'on ne connaissait pas. Le CD proposé est la version Live de la Mandriva One 2008 équipée de Gnome.

Un petit nouveau, Linux Pratique Essentiel, bimestriel qui s'inscrit en complément (et en alternance pour le moment) à Linux Pratique. Ce magazine se veut plus orienté vers l'actualité des logiciels libres et des environnements de bureau. D'ailleurs, la charte graphique permet très vite de retrouver la partie GNOME de KDE des autres bureaux. Une rubrique d'une quinzaine de trucs et astuces vient remplacer à point celle de LinuxFr qui a fermé récemment. Le tout entoure un épais dossier, prenant près de la moitié du magazine (à la manière de MISC). Ce premier opus fait un tour complet des logiciels « incontournables » (essentiels ?) ; il y en a pour tous les goûts et quel que soit l'environnement graphique, du P2P bittorrent (Transmission, Azureus, etc.) à la gravure (K3B, Brasero, etc.) en passant par le multimédia (montage vidéo, gestionnaires de musiques, rip de CD), la bureautique, la virtualisation de plus en plus en vogue, etc. Il serait trop long de tout citer. Un travail de fond sur l'état de l'art en terme de logiciels libres qui font le « desktop Linux » d'aujourd'hui dans sa diversité. Je vous invite donc à feuilleter le magazine chez votre marchand de journaux ou en ligne pour vous faire un avis ou de consulter celui d'un premier lecteur. Cela a été l'occasion de poster 3 questions au Red Lutin, rédactrice en chef de ce nouveau magazine.
  • DLFP : Pourquoi avoir sorti un nouveau magazine "Essentiel" plutôt que de rendre Linux Pratique mensuel ?
    Red Lutin : Le passage en mensuel de Linux Pratique n'est pas prévu pour le moment (note que je n'ai pas dit qu'on n'y pensait pas hein...), mais je souhaitais apporter quelque chose de plus aux lecteurs et c'est l'objectif de Linux Pratique Essentiel. Il est beaucoup plus axé sur l'actualité et ses différentes rubriques (les environnements de bureau, les trucs & astuces, ...) viennent parfaitement compléter le contenu de LP.
  • DLFP : Comment se positionne t-il par rapport au reste de la presse Linux francophone, que ce soit les titres de Diamond ou les autres ?
    Red Lutin : Je pense qu'il intéressera tous types d'utilisateurs de Linux. Le ton du magazine, le niveau "technique" des articles sont les mêmes que pour LP. Les utilisateurs plus avancés y trouveront sûrement des infos et des astuces dont ils n'avaient pas encore connaissance...
  • DLFP : Quel est concrètement l'effet de l'engouement pour Linux et l'arrivée de nouveaux utilisateurs pour Linux Pratique (distributions de plus en plus facile d'accès, mauvaise presse de la récente version de Windows) ?
    Red Lutin : C'est clair que la popularité des distributions « grand public » a été très bénéfique pour LP. Je trouve ça vraiment super : c'est facile à installer, facile à configurer, le boulot fourni par les développeurs de ces distrib est épatant...
    Et depuis à peu près un an, j'ai vraiment l'impression que les mentalités changent, je rencontre de plus en plus de gens très au fait des solutions libres, ou du moins, très intéressés par ces alternatives. D'autant plus depuis la sortie de Vista (va savoir pourquoi...). Ils sont très en demande de conseils, d'explications, ils souhaitent être guidés dans leur choix. On essaye de répondre à leurs besoins du mieux possible...
  • DLFP : Bonus : Faut-il dire "Linux Pratique" ou "GNU/Linux Pratique", tout comme pour GLMF ?
    Red Lutin : Moi je dis "LP", après chacun fera comme il le souhaite :)
  • DLFP : Troll (ndr : nous sommes sur LinuxFr, ne l'oublions pas ;-) : vi ou emacs ?
    Red Lutin : vi. Sans commentaire...

Dans le reste de la presse informatique plus généraliste, on notera PC Achat n° 138 attire le chaland en affichant 800 € d'économie grâce à Linux. Il propose de remplacer - avantageusement - Windows Vista, MS-Office standard et Photoshop par Ubuntu, OpenOffice.org et Gimp. C'est évidemment l'aspect purement économique qui est mis en avant et un mot sur le côté libre. Quant à Question Micro, il édite un n°10 spécial Linux, avec les articles classiques sur l'installation, l'interface graphique, la bureautique, etc.

Aller plus loin

  • # Linux Identity

    Posté par . Évalué à 3.

    Dès la fin du mois de mars le magazine LI Collection, contenant la dernière mouture de FreeBSD (7.0), est disponible en vente.
    http://www.linuxidentity.com/index.php?name=News&file=ar(...)
  • # OpenSolaris?

    Posté par . Évalué à 5.

    Mouaif... On a déjà le noyau Linux en GPLv2 .
    Le seul moyen de regarder OpenSolaris serait qu'il passe en GPLv3 et que les contributeurs ne soient pas obligés de lâcher tous leurs droits à Sun (cela pour éviter les soft GPL/Propriétaire).
    • [^] # Re: OpenSolaris?

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour être un utilisateur quotidien de Solaris, je ne serais pas aussi violent avec SUN.

      OpenSolaris, même si sa licence n'est pas GPL, est un très bon produit qui permet de voir quelles seront les évolutions de Solaris dans le futur (Et ce même si ce n'est plus très clair entre Indiana / Nevada / OpenSolaris)

      Certes, OpenSolaris n'est pas GPL, mais les *BSD non plus. Et si je me souviens bien, pour prendre une distrib Linux relativement connue, quand tu regardes les Ebuilds Gentoo, ils sont toujours avec un Copyright Gentoo:

      # Copyright 1999-2008 Gentoo Foundation
      # Distributed under the terms of the GNU General Public License v2
      # $Header: /var/cvsroot/gentoo-x86/net-nds/openldap/openldap-2.3.41.ebuild,v 1.7 2008/03/18 23:38:54 jer Exp $


      Et quand tu vois le projet NexentaOS, je n'ai pas l'impression que ça soit si dérangeant de mélanger softs GPL et kernel Solaris :)

      Après, si tu veux que OpenSolaris passe en GPL v3, tu peux essayer d'en causer avec Jonathan Schwartz ( http://blogs.sun.com/jonathan/ ;) )

      cd /pub && more beer

      • [^] # Re: OpenSolaris?

        Posté par . Évalué à 6.

        >Certes, OpenSolaris n'est pas GPL, mais les *BSD non plus.

        Les *BSD ont commencé AVANT Linux, la question est donc pourquoi utiliser la GPL et non pas la BSD?
        La réponse des partisans de la GPL est: pour 'mieux' collaborer sans risquer les piques-assiette et effectivement l'histoire semble montrer que les particuliers et les entreprises préfèrent collaborer a des projets GPL que BSD (le succès de Linux et le nombre de projet GPL le montre).

        La question suivante est 'pourquoi OpenSolaris n'est pas GPL ou BSD?'
        La réponse est Sun avait peur de se faire piquer du code par d'autre projets (Linux) sans en retirer une valeur ajouté pour eux.

        C'est tres différent: la GPL est pour se protéger de ceux qui 'ferment' les sources, OpenSolaris est sous une licence incompatible pour se protéger d'autres projets open-source!
        Sun prétend bien sur le contraire, mais leur "arguments" ne sont pas très convaincants..

        Je doute très fortement qu'un jour OpenSolaris passe en GPLv3: ils courraient le risque que Linux passe alors en GPLv3..
        • [^] # Re: OpenSolaris?

          Posté par . Évalué à 4.

          "Je doute très fortement qu'un jour OpenSolaris passe en GPLv3: ils courraient le risque que Linux passe alors en GPLv3.."

          J'ai pas bien compris ce que tu veux dire ? Pourquoi un changement de license de OpenSolaris aurait des influences sur la licence du kernel linux ? Linus Torvalds a bien dit que le kernel resterait en GPLv2, non ?
          • [^] # Re: OpenSolaris?

            Posté par . Évalué à 3.

            >Pourquoi un changement de license de OpenSolaris aurait des influences sur la licence du kernel linux ?

            Parce que cela permettrait aux devs de Linux de récupérer du code d'OpenSolaris (ZFS, Dtrace par ex) bien sûr.

            >Linus Torvalds a bien dit que le kernel resterait en GPLv2, non ?

            Pour le moment oui, mais lis http://linux.sys-con.com/read/390392.htm

            Je traduis: Linus a dit qu'il préférait la GPLv2 a la v3 mais que si Solaris passait en GPLv3 alors cela pourrait être une bonne raison de passer Linux en GPLv3.
            • [^] # Re: OpenSolaris?

              Posté par . Évalué à 4.

              Bon courage pour passer la totalité du noyau Linux sous GPLv3.
              Vu le foutoir que cela a été pour KDE4, j'ose même pas imaginer pour le noyau Linux comptant des milliers de contributeurs (dont certains morts ou injoignables) et dont le développement porte sur près de 18 années.
            • [^] # Re: OpenSolaris?

              Posté par . Évalué à 2.

              Merci pour ces explications.
  • # Kicad

    Posté par . Évalué à 4.

    A noter, pour ceux que les hors-série de DenisBodorMag sur Linux et l'électronique ont intéressé, Le mensuel Electronique Pratique d'avril consacre 6 pages à une initiation à Kicad, logiciel de CAO électronique libre. C'est en fait la suite d'un article datant de mars 2007, cette initiation passe donc la phase d'installation du produit (mais cette phase devait être sous windows, vu que les copies d'écran de l'article le sont)(cela-dit, apt-get install kicad devrait régler le problème).

    L'article consiste surtout en une présentation des menus et fonctionnalités des différents modules de Kicad. Dans la conclusion, l'auteur semble annoncer un passage à la pratique dans un prochain numéro, à voir...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.