Revue de presse — avril 2012

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
16
14
avr.
2012
Presse

Viennent donc d'arriver chez votre marchand de journaux ce mois-ci :

  • GNU/Linux Magazine n° 148 qui fait la part belle à l'émulation ;
  • GNU/Linux Pratique Essentiel n°25, consacré aux réseaux sociaux ;
  • Planète Linux n°69 s'intéresse aux clefs Live USB ;
  • MISC hors-série n°5 : un dossier sur la cryptographie ;
  • et enfin, Linux Inside n°3.

Et toujours trouvable en kiosque pour les retardataires, GNU/Linux Pratique n°70, MISC n°60 et le hors-série n°59 de Linux Magazine sur Django.

NdM : la revue de presse est ouverte et collaborative. Si vous voulez parler de votre magazine préféré, n'hésitez à nous rejoindre sur l'espace de rédaction de LinuxFr.org

Dans ce GNU/Linux Magazine n° 148, des articles moins nombreux mais beaucoup plus denses et fouillés, le plus important concernant les entrailles de Qemu. Cet article fait suite au précédent où vous avez pu aborder la recompilation dynamique du code émulé et la gestion du temps. Ici, Vous apprendrez pas moins à ajouter la prise en charge d'une nouvelle machine ! Sinon, vous pourrez déployer des OS de manière non interactive avec FAI (Fully Automatic Installation) et vous pourrez découvrir un nouveau langage : Lisaac.
La partie Labo vous permettra de réaliser une sonde de température/hygro bluetooth contrôlée en Python et de découvrir le micro-contrôleur STM32.

GNU/Linux Pratique Essentiel n°25 fait la part belle aux réseaux sociaux dans son dossier central. Beaucoup sont passés en revue, des incontournables comme Facebook aux plus confidentiels reliés à un centre d'intérêt particulier comme Zanibook pour votre animal ! Évidemment, la place accordée à chacun de ces réseau n'est pas identique. Au final 3 catégories dans ce dossier :

  1. Les réseaux généralises tels Facebook, Google+, Twitter, Copains d'avant, etc.
  2. Les réseaux basés sur des Logiciels Libres, dont Diaspora et Identi.ca sont les figures de proue, mais aussi Jappix, Movim
  3. les réseaux spécialisés. On pense tout de suite à LinkedIn et Viadéo, mais il y a aussi Geekli.st (pour les Geek) et toute une panoplie pour votre animal, sport, passion préférée…

Du côté des distribution, DoudouLinux, Sabayon et Tiny Core Linux. Pour le matériel, une revue du PocketBook A10" et du Galaxy Tab 10.1". Enfin, on appréciera la rubrique Android spéciale "Libre", qui ne met en avant que des applications mobiles libres pour cette plate-forme !

Planète Linux n°69 titre sur la création d'une clef « Live USB », via tout un tas de solutions multiples et variées, de la plus simple en ligne de commande, via dd_rescue, à la plus complexe et graphique avec Multisystem, en passant par d'autres OS (Windows) ou les outils dédiés à une distribution comme Ubuntu ou Fedora. Bref. L'embarras du choix. Sinon, l'article de poids est la troisième partie de la saga consacrée à l'installation de la Slackware 13.37. Au programme : init.rd, Lilo, le réseau, les utilisateurs et le son. Toujours côté distributions, Lubuntu, Pinguy OS 11.10 et LinuxMint 12 qui a droit à sa présentation ici aussi. Parmi les autres articles notables, une présentation des projets Commotion et PirateBox, OpenStreetMap, HomeBank et une page d'explication sur la différence de terminologie entre les désignations « Open Source » et « Logiciel Libre ».

MISC hors-série n°5, premier numéro d'un duo entièrement dédié à la cryptographie. Ce premier tome s'intéresse plus à la crypto contemporaine. Ne vous attendez pas à retrouver des articles sur ce que sont les bases de la crypto moderne. Il faut avoir déjà quelques bases et notions dans le domaine de la sécurité. Certains articles vous rafraîchiront cependant la mémoire. Votre serviteur n'a pas pu tout lire (par manque de compétences et/ou de temps, ce n'est pas un numéro qui s'avale en 15 jours !), mais quelques articles retiennent l'attention, notamment ceux sur les DRM, qui s'attachent à remettre à plat le sujet, de la bonne utilisation d'OpenSSl et PolarSSL (quel choix d'algo et comment le mettre en œuvre ?), l'état des lieux sur AES et RSA, etc.
D'autres articles abordent le sujet du futur de la cryptographie : Quantique et post-quantique, chiffrement Homomorphe, le reverse crypto, etc.

Linux Inside n°3, toujours touche à tout et à destination des développeurs et utilisateurs avancés de Linux. En couverture, le titre pourrait paraître un brin trompeur : Open Sourcez votre business doit plus être vu comme un alternative.to à destination d'une PME-PMI qu'un article présentant les "business models" Open Source. Parmi les autres articles notables, un entretien avec Clément Lefebvre, créateur de la distribution à la mode, LinuxMint et une saga sur les BSD.
Parmi les tests et autres tutoriel, on retrouve le Motorola RazR, la Zotac Zbox ID80+ et une prise en main d'une carte Arduino pour le matériel et pour les logiciels, les rippers de CD, Firefox 9 (un peu à la bourre), REMnux 3, XBMC 11.0, XMonad. Les développeurs pourront découvrir l'utilisation de tâches Hadoop sur Amazon Elastic MapReduce et mettrons en oeuvre le framework Sensa Touch pour réaliser une webapp à destination des plate-formes mobiles.

Sur le CDROM, en plus des compléments liés aux articles, quatre distributions sont proposées : openSUSE 12.1 KDE, Ubuntu 12.04 (un build quotidien), Fuduntu 2012.1 et Parted Magic.

  • # Linux Inside : j'arréte les frais

    Posté par . Évalué à 7.

    Extrait de la description de Linux Inside : "toujours touche à tout et à destination des développeurs et utilisateurs avancés de Linux"

    Je dirais plutôt : "toujours touche à tout et à destination des développeurs et utilisateurs avancés de Linux qui ne veulent que survoler des sujets à la mode" !

    Franchement, j'ai testé les deux premiers numéros, je ne suis pas prêt de réessayer, même avec ses titres allécheurs.

    Sujets survolés, ça ne sert à rien de lire ce magazine.
    Seul les titres sont interressants …

    • [^] # Re: Linux Inside : j'arréte les frais

      Posté par . Évalué à 2.

      Entièrement d'accord avec toi.

      Des articles sans fond et surtout sans forme. Une mise en page des plus déplorables, des choix de couleur totalement incompréhensible et j'en passe…

      Des énormités dans de nombreux articles, par exemple on apprend que Knoppix est une dérivé de Slackware :/

      Je regrette vraiment la disparition de Linux+ dans sa version française..

  • # Lisaac : le gâchis ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Très intéressant article de Nicolas Boulay sur Lisaac dans GLMF. En voyant que le concepteur du langage, Benoît Sonntag, est parti voir ailleurs si l'herbe est plus verte, on peut se prendre à regretter qu'il n'ait pas suivi la pratique anglo-saxonne des jeunes docteurs de monter une boîte pour développer son langage comme un produit.

    Si le langage tient vraiment ses promesses. Parce qu'il fallait repartir de zéro, à ce que j'ai lu par ailleurs, pour y implanter la concurrence. Pour un langage censé remplacer le C pour les projets embarqués à l'heure des processeurs multicœurs, c'est un peu ballot. Je ne me laisse pas aller au cynisme : mon regret est sincère. La niche écologique correspondant à un tel langage ne me semble pas très peuplée.Le langage de plus haut niveau qui y corresponde me semble être Ada, sauf omission.

    Alors ce serait une excellente nouvelle que le projet soit repris, fut-ce sous une forme commerciale.

    • [^] # Re: Lisaac : le gâchis ?

      Posté par . Évalué à -10.

      C'est quoi ce délire ? Y a pas la gestion de la concurrence en Lisaac ?
      Et Comment on va coder Zino ?

      Sérieusement, quelqu'un, prends ça en charge sinon c'est encore SamWang qui va devoir pondre les spec…

  • # Préférences de chaque magazine

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Marrant comme chaque magazine ne milite que pour une distribution chacun, et ce, depuis leur création… et lassant!
    Si je ne me trompe:
    Gnu/Linux Magazine: Debian
    Gnu/Linux Pratique: Ubuntu
    Planète Linux: Slackware.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.