Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2015

16
13
jan.
2015
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[paris-normandie.fr] Une journée pour le web libre

Par Lucie Aubourg, le vendredi 9 janvier 2015. Extrait:

Bienvenue dans «l’univers du libre». Cette dénomination englobe simplement «l’ensemble des démarches liées aux initiatives non propriétaires et non lucratives du web.» Tony Gheeraert, vice-président chargé du numérique à l’université de Rouen, s’est donné pour mission de sensibiliser le public à cette question qui lui «tient à cœur».

Lien vers l'article original: http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/2273354/une-journee-pour-le-web-libre#.VLLv5P3JOO4

[infoDSI] Les professionnels de la sécurité informatique font plus confiance à des solutions de collaboration open source qu’à des solutions propriétaires

Par Olivier Thierry, le jeudi 8 janvier 2015. Extrait:

Selon un mythe ancien, les logiciels open source seraient fondamentalement risqués car ils déchargent les fournisseurs de toute responsabilité. On croit de façon générale que l’open source est synonyme d’une «bande de joyeux développeurs». Une autre perception, un peu plus positive, est que l’on peut faire confiance à la communauté des développeurs jusqu’à un certain point, et que l’open source est destinée aux personnes ayant un souci financier et disposées à échanger l’aspect sécuritaire contre l’aspect économique.

Lien vers l'article original: http://www.infodsi.com/articles/153291/professionnels-securite-informatique-font-plus-confiance-solutions-collaboration-open-source-solutions-proprietaires-olivier-thierry-chief-marketing-officer-zimbra-specialiste-open-source.html

Et aussi:

[vousnousils] Les serious games à la maternelle: un jeu d’enfant!

Par Fabien Soyez, le mercredi 7 janvier 2015. Extrait:

Apprendre en s'amusant, avec les jeux sérieux? Cela commence dès la maternelle. Témoignage d'un professeur des écoles qui utilise, avec succès et lucidité, une série de jeux ludo-éducatifs avec sa classe.

Lien vers l'article original: http://www.vousnousils.fr/2015/01/07/les-serious-game-a-la-maternelle-un-jeu-denfant-559573

Et aussi:

[Numerama] Offre Libre: un label pour les vrais professionnels du logiciel libre

Par Guillaume Champeau, le mercredi 7 janvier 2015. Extrait:

L'Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL) lance un label "Offre libre" pour distinguer les offres commerciales qui respectent parfaitement l'esprit du logiciel libre, qui ne se résume pas à l'utilisation de technologies open-source.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31792-offre-libre-un-label-pour-les-vrais-professionnels-du-logiciel-libre.html

Et aussi:

[NetPublic] Informatique libre et éco-gestes: Guide pratique par l'EPN de Bédoin

Par Jean-Luc Raymond, le lundi 5 janvier 2015. Extrait:

L’EPN ERIC (Espace Régional Internet Citoyen) ECG de la MJC de Bédoin (Vaucluse) outre son offre d’accompagnement au numérique: formations informatiques tous publics et aide à la démocratisation des logiciels libres, s’est également une spécialité de la promotion pour une informatique éco-responsable.

Lien vers l'article original: http://www.netpublic.fr/2015/01/informatique-libre-et-eco-gestes-guide-pratique

[Le Monde.fr] Le Chaos Communication Congress, place forte de la contre-culture numérique

Par Martin Untersinger, le samedi 3 janvier 2015. Extrait:

Le grand rassemblement de hackeurs et d’experts en sécurité informatique fête cette année ses trente ans.

Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/01/03/le-chaos-communication-congress-place-forte-de-la-contre-culture-numerique_4548903_4408996.html

Et aussi:

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.