Salix Live 13.0 disponible

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par patrick_g.
Étiquettes :
11
11
avr.
2010
Slackware
Après plusieurs mois de développement, l'équipe de Salix est très heureuse de vous présenter la version finale de Salix Live 13.0 (32-bit). Ce Live CD (644 Mo) reproduit fidèlement Salix 13.0.2 duquel il adopte l'ensemble du choix d'applications (Xfce, Firefox, la suite OpenOffice complète, Gimp, Exaile, etc.). Salix Live offre un environnement de bureau complet qui peut d'être utilisé de manière totalement nomade tout en étant entièrement personnalisable.

L'« Assistant de Persistance » permet de préserver de manière très simple votre travail et vos modifications. Salix Live peut également être utilisé comme démo complète de Salix OS qui peut être aisément installée à l'aide de notre tout nouvel installateur graphique.

Un « Guide de démarrage » multilingue assistera les nouveaux-venus dans leur découverte de Salix OS (Live ou pas). Il indique quelle application peut être utilisée pour accomplir une tâche donnée et comment utiliser les outils systèmes multilingues de Salix, ou encore comment utiliser l'« Assistant de Persistance » ou l'« Installateur Live de Salix ». Le « Guide de démarrage » contient également des informations dirigées vers les utilisateurs expérimentés recherchant à personnaliser entièrement Salix Live ou à l'installer sur une clé USB. (Le mot de passe root est 'live'. Le « Guide de démarrage » contient, entre autres, les instructions pour mettre Salix Live sur clé USB.) À propos de Salix OS :

Salix OS est une distribution Linux basée sur Slackware, se veut simple, rapide et facile à utiliser.
Salix est complètement rétro-compatible avec Slackware, donc les utilisateurs Slackware peuvent bénéficier des dépôts Salix, qu'ils peuvent utiliser comme source supplémentaire de qualité pour leur distribution favorite.

Salix utilise ses propres dépôts mais aussi les dépôts Slackware. Les dépôts Salix gèrent les dépendances des paquets et une gestion des dépendances a également été ajoutée aux dépôts Slackware. Le rythme de Salix suit celui de Slackware, avec un dépôt "13.0" et un tout nouveau dépôt "current". "current" est l'équivalent de la branche "bleeding edge" ou "sid" pour ceux utilisant Debian.
Salix est disponible pour les architectures 32 et 64 bits. Toutefois, le Live CD n'est pour l'instant disponible qu'en 32 bits.

Salix applique, à l'installation, le principe d'une application par tâche. Il suit également le principe du KISS (« Keep it Simple, Stupid », garde le simple et tout con).
Comme un bonsai, Salix est petit, léger et le produit d'un soin minutieux.

Aller plus loin

  • # Commentaire supprimé

    Posté par  . Évalué à -8.

    Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par  . Évalué à -4.

      Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Confirmation, lapin compris...

        Posté par  . Évalué à 7.

        ... Ben voilà une réponse d'un autre newbie (enfin, pas tant que ça, mais loin d'être pro quand même) :
        Certes, l'empreinte numérique en md5 ne permet plus de vérifier l'authenticité d'un paquet. Dans le cas d'un dépôt d'une distribution, ça peut être gênant.
        Mais il me semble qu'en général, si on propose une somme md5 pour les iso, c'est moins pour la sécurité (un faux livecd infesté et balancé sur le site officiel ?) que pour l'intégrité du fichier (en plus, en tant que pirate, si j'arrive à balancer ma propre iso sur un site, je crois pas que j'aurais du mal à remplacer la somme md5 par celle de mon iso au passage).
        C'est à dire que si l'iso a été mal téléchargé, il risque de ne pas booter, ou de mal s'installer. La somme md5 nous permet de nous assurer, avant de graver un cd inutilement, qu'il n'y a pas eu de problème lors du téléchargement.
        Et si on peut générer des collisions "facilement" avec le md5, la probabilité qu'une collision survienne "naturellement", au hasard d'un mauvais téléchargement, est tout de même très basse.
        Ceci dit, une somme SHA pourrait aussi permettre de vérifier l'intégrité d'un fichier. Je laisse à des gens plus cultivés que moi le soin d'expliquer pourquoi une solution est préférée à l'autre.
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à -1.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par  . Évalué à -2.

            Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par  . Évalué à -1.

              Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par  . Évalué à 0.

              Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par  . Évalué à 1.

                Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

              • [^] # Re: Confirmation, lapin compris...

                Posté par  . Évalué à 5.

                Alors, les rares moules qui moinsent, vous assumez votre clic par un petit commentaire ? (dans le fond de la salle, avec une petite voix "non... Pour quoi faire ?")

                j'assume.

                Alors je te moinsse parce que même si sur le fond ta réflexion est fondée :
                1. envoyer 8 messages pour répéter la même chose, c'est nul et peu pertinent.
                2. tes posts sont mal rédigés et donc désagréables à lire.
                3. Tes posts n'apportent rien et n'ont pas pour but de régler un problème. Tu t'égosille sur linuxfr mais si cette utilisation de md5 et l'absence d'une solution plus robuste te tenait vraiment à coeur, on trouverait une trace de ta part ici :
                http://sourceforge.net/mailarchive/forum.php?forum_name=sali(...)

                Hors ce n'est pas le cas.

                Donc en gros tu t'en fous mais comme tu as trouvé un sujet sur lequel tu pouvais faire le malin, tu t'y accroches en espérant plein de réponses et de trolls velus pour pouvoir montrer à tout le monde que tu es un king.

                Manque de pot ça n'intéressait pas grand monde.

                T'es content maintenant ?
  • # Et par rapport à Zenwalk?

    Posté par  . Évalué à 3.

    Il y a environ un an, j'avais testé Zenwalk (basée également sur Slackware), et j'en avais été très content, au point que j'envisage d'en faire ma distro de base.

    D'où cette question: quelles sont les principales différences entre Salix et Zenwalk? Toutes deux proposent Xfce par défaut, le choix des applis est sensiblement le même, la gestion des paquets est identique...

    Aurais-je loupé de grosses différences, ou bien ces projets sont-ils assez similaires?
    • [^] # Re: Et par rapport à Zenwalk ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      Bonjour,

      J'utilise Zenwalk depuis quelque temps déjà et j'ai la même question.
      J'ai remarqué aussi que des anciens de Zenwalk bossent maintenant sur Salix. Serait-ce un fork ?
    • [^] # Re: Et par rapport à Zenwalk?

      Posté par  . Évalué à 5.

      Salix est développée par des transfuges de Zenwalk. La grosse différence, c'est que Salix cherche à rester aussi proche de Slackware que possible plutôt que de créer un fork incompatible (d'où le numéro de version identique à celui de Slackware).

      Donc en gros, Salix c'est une Slackware avec une bonne configuration par défaut pour du desktop, de l'eye candy pour faire joli, 2 ou 3 outils pour faciliter l'administration et un dépot de paquets pour compléter l'offre limitée de Slackware, mais dessous c'est du Slackware pur, les paquets Salix sont utilisables sur une Slackware 'vanilla', et Salix elle-même utilise les dépôts Slackware pour ses logiciels de base. C'est pour les Slackeux qui veulent une variante toute prête et sympathique.

      En comparaison, Zenwalk se base sur Slackware mais n'est pas forcément compatible, c'est une distribution à part entière et les versions des logiciels sont différentes. Elle s'appuie (un peu) sur Slackware pour fournir une distribution Linux légère et facile d'accès pour les débutants. Salix, pour sa part, c'est une Slackware avec une bonne configuration par défaut et des bonus, à destination des Slackeux paresseux ^^

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.