Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

Posté par  . Modéré par Amaury.
Étiquettes : aucune
0
6
jan.
2004
GNU
Le député Marc Le Fur a écrit à tous les ministres du gouvernement français pour leur demander "quelles mesures ont été prises pour favoriser l'utilisation de logiciels libres, tels que Linux, dans ses services".

Une demi-douzaine de réponses lui sont parvenues. Cela donne une occasion de constater le (dés)intérêt des politiques et des administrations vis à vis du logiciel libre. Rappelons que les achats des licences de logiciels propriétaires par les administrations sont financées, comme le reste, par les contribuables.

Ndm : Temps-réels est la "section internet de la Fédération de Paris du Parti Socialiste"

Aller plus loin

  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 10.

    Ndm : Temps-réels est la "section internet de la Fédération de Paris du Parti Socialiste"

    Dont Marc Le Fur ne fait pas partie, puisqu'il est député UMP..

    http://www.marclefur.org/(...)
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 10.

    A la lecture de l'article, je ne trouve pas que c'est du desinteret au contaire !
    ce sont les plus grosses adminitrations qui ont repondu ( finances, interieur , education)

    finances : 25 % des serveurs sur linux

    douanes : La direction des douanes a décidé au courant de l'été 2003 de déployer de manière opérationnelle la suite logicielle bureautique libre OpenOffice sur son parc de micro-ordinateurs.

    interieur : La suite bureautique libre OpenOffice a été qualifiée en 2002 et, actuellement, fait l'objet d'une large diffusion auprès des services de police, par les services centraux, puisque environ 15 000 exemplaires de la suite sont actuellement en service.

    Le plus beau :

    education : Linux est aujourd'hui la solution de référence pour le fonctionnement du système d'information de l'éducation nationale.


    Par comparaison les entreprises citées (FT, La poste) paraissent extraordinairement frilleuses.
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Tout a fait!
      On voit dans ces differents ministeres une relle motivation a la migration, ce qui est assez encourageant!

      Le seul que je trouve dommage est celui de la poste. Dire ca et ne rien dire revient un peu au meme...
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

        À l'UEC d'Hourtin, j'avais pu discuter avec un responsable de La Poste.
        Ils avaient en 2002 lancé une initiative de commerce électronique complètement foireuse. Elle a foiré, mon interlocuteur me le confirme.
        Je lui explique pourquoi elle ne pouvait pas fonctionner et je lui donne la solution :
        - Je commande un produit et dans la même transaction, je vire le montant sur un compte géré par La Poste (les Chèques Postaux, c'est bien la La Poste ?)
        - Le marchand porte la commande au burau de poste
        - La Poste paie le marchand au vu du No de commande.
        - La Poste me livre (le facteur, c'est encore La Poste ?)
        En cas de non livraison sous un délai à péciser, La Poste me rembourse.

        Dans ce schéma, La Poste sert d'intermédiaire de confiance. Elle a tous les composants pour réussir et se développer au lieu de régresser.

        Le "responsable" m'a dit que ce travail n'était pas la mission de La Poste. C'était un rond-de-cuir, une caricature de fonctionnaire, un vieux... même s'il était plus jeune que moi à l'état-civil. Je lui aurais volontiers fichu une paire de baffes...
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

        §Je pense qu'un pas important reste à franchir :

        % curl -I http://www.gouv.fr(...)
        HTTP/1.1 200 OK
        Server: Microsoft-IIS/5.0
        Content-Type: text/html
        Page-Completion-Status: Normal
        Page-Completion-Status: Normal
        Content-Length: 476
        Cache-Control: max-age=180
        Date: Tue, 06 Jan 2004 20:30:38 GMT
        Connection: keep-alive


        Même pas patché, je parie...
        • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

          Posté par  . Évalué à 5.

          Humm...

          voici quelques sites:

          Apache

          [root@tacacs root]# curl -I www.cnrs.fr
          HTTP/1.1 200 OK
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:05:36 GMT
          Server: Apache/1.3.27 (Unix) mod_perl/1.27 PHP/4.3.0 mod_ssl/2.8.12 OpenSSL/0.9.7
          Last-Modified: Mon, 05 Jan 2004 15:17:54 GMT
          ETag: "203012-7834-3ff98022"
          Accept-Ranges: bytes
          Content-Length: 30772
          Content-Type: text/html

          [root@tacacs root]# curl -I www.elysee.fr
          HTTP/1.1 200 OK
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:06:35 GMT
          Server: Apache
          Content-Type: text/html

          [root@tacacs root]# curl -I www.defense.gouv.fr
          HTTP/1.1 200 OK
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:12:51 GMT
          Server: Apache
          Last-Modified: Fri, 19 Sep 2003 09:54:15 GMT
          ETag: "c134-f16-3f6ad247"
          Accept-Ranges: bytes
          Content-Length: 3862
          Content-Type: text/html

          [root@tacacs root]# curl -I www.inria.fr
          HTTP/1.1 200 OK
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:14:02 GMT
          Server: Apache/1.3.29 (Unix) PHP/4.3.4 mod_ssl/2.8.16 OpenSSL/0.9.6k
          Last-Modified: Tue, 23 Dec 2003 15:53:56 GMT
          ETag: "ab1b7-25a8-3fe86514"
          Accept-Ranges: bytes
          Content-Length: 9640
          Content-Type: text/html
          Content-Language: fr



          serveurs IIS

          qui sont presque tous en administration centrale...
          il y a t-il des informaticiens dans les ministeres ?


          [root@tacacs root]# curl -I www.premier-ministre.gouv.fr
          HTTP/1.1 200 OK
          Server: Microsoft-IIS/5.0
          Content-Type: text/html
          Page-Completion-Status: Normal
          Page-Completion-Status: Normal
          Content-Length: 481
          Cache-Control: max-age=27
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:08:30 GMT
          Connection: keep-alive


          [root@tacacs root]# curl -I www.fonction-publique.gouv.fr
          HTTP/1.1 200 OK
          Server: Microsoft-IIS/5.0
          Content-Location: http://www.fonction-publique.gouv.fr/Default.htm(...)
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:11:03 GMT
          Content-Type: text/html
          Accept-Ranges: bytes
          Last-Modified: Wed, 17 Dec 2003 13:32:25 GMT
          ETag: "96fe5235a2c4c31:f20"
          Content-Length: 16360
        • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

          Posté par  . Évalué à 2.

          amusant :

          [root@tacacs root]# curl -I www.cnes.fr
          HTTP/1.0 200 Document follows
          Server: CERN/3.0A
          Date: Tue, 06 Jan 2004 23:15:52 GMT
          Content-Type: text/html
          Content-Length: 49749
          Last-Modified: Tue, 06 Jan 2004 13:47:40 GMT
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 3.

      Oui, et d'ailleurs, je ne vois pas bien la légitimité de la ministre en ce qui concerne France Télécom, puisque c'est une société anonyme coté en bourse. Est-ce du fait de la position de l'état, actionnaire pour l'instant majoritaire ?
      FT n'est plus une administration depuis belle lurette, et les politiques d'équipement et de partenariat ne peuvent pas suivre les mêmes voies que celles des ministères, même si les objectifs, eux, peuvent être identiques. Je suppose que c'est +/- la même chose pour La Poste.

      NB : je suis vraiment très impressionné par le fait que le ministère des finances soit capable de citer le nombre de serveurs à l'unité près, en distinguant ceux qui sont sous Linux !
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 5.

      c'est les plus gros ministères, m'enfin ...
      prenons l'éducation. Ils citent un chiffre de 30%. Voir mon poste plus bas, je gage que ces 30% étaient déjà très très proche d'être atteints grâce aux labos et aux universités. C'est souvent les écoles/lycées, qui sont frileux, parce que les instits, on leur demande d'avoir une salle d'ordinateur, pas des stations Linux, alors ils faisaient acheter ce qu'ils connaissent : un PC sous windows.

      En espérant que ça change.

      (note : je suis pas vraiment optimiste, mais je reconnais que de toute façon, ça ne peut pas se faire en un mois, ou même en un an, donc c'est déjà bien à mon goût, ce qu'ils ont fait. faut juste pas perdre l'élan (hihan))
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  . Évalué à -1.

        de toute façon, ça ne peut pas se faire en un mois, ou même en un an

        2004 ayant été déclaré officiellement année du Logiciel Libre, ça sera peut être bon pour cette année !
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        C'est souvent les écoles/lycées, qui sont frileux, parce que les instits, on leur demande d'avoir une salle d'ordinateur, pas des stations Linux, alors ils faisaient acheter ce qu'ils connaissent : un PC sous windows.

        En même temps, l'instit a signé pour enseigner, pas pour s'improviser admin système. Or, bien souvent, ce type de poste n'est jamais prévu dans ces établissement...
        • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

          Posté par  . Évalué à 3.

          Je confirme :maintenir une salle d'ordinateurs à l'école, c'est galère pour les instits. Car ils n'ont pas beaucoup de moyens (vive la récup et les gentils dons d'entreprises se débarrassant de leur vieux parc), n'ont pas tous "la culture informatique", suivent des formations dont les sujets sont très loins de l'administration pure (ex: comment utiliser Word (oups!, je veux dire un éditeur/PAO) pour mieux enseigner), ne maîtrise pas (ou peu) l'Anglais, et pourtant sont souvent de bonne volonté.... Dommage, la plupart sont super-motivés et ne peuvent rerproduire que les gestes qu'ils ont appris chez eux, sous Windows ...
          • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

            Posté par  . Évalué à 4.

            C'est malheureusement une vision simpliste, car pour les instit je sais pas, mais chez les profs du secondaire (dont je fais partie), ça tourne parfois plutôt aux querelles pro Linux / LL vs ultra crosoftiens. C'est un peu caricatural, mais c'est en tout cas mon expérience. Basculer les postes élèves sous Linux, ça parait difficile (notamment dans la mesure où bien souvent une salle est partagée entre plusieurs profs), mais même pour migrer sous OOo, utiliser Mozilla c'est pas gagné.
            Heureusement, petit à petit on arrive à grapiller des petites victoires (genre 5-6 collègues qui utilisent - enfin - Mozilla chez eux merci antipopup et autres filtres spams comme arguments clés, ou qui installent OOo). Mais les idées reçues ont la vie dure (ex : "y a une interface graphique sous Linux ?")...
            Et puis y aussi les couteaux dans le dos du genre dotation de la région d'un bô serveur sous...biiiip2000 ou encore l'actu du 18/12 sur http://www.educnet.education.fr/(...)

            Non c'est vraiment pas gagné, les dinos sont encore dans les postes à responsabilité...
            Bien sûr les choses évoluent (rien que le fait que le profane de base ait entendu parler de Linux le démontre) mais l'environnement (brevets logiciels etc...) montre bien que la guerre (car c'est bien d'une guerre qu'il s'agit, même si le pingouin ne vise pas à l'élimination des autres LUI) fait rage.
        • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Je cite la phrase de Jean Peyratout, l'instituteur qui est à l'origine de Abulédu : Si la chaudière de chauffage central tombe en panne, on demande au chauffagiste de venir. Les ordinateurs, c'est comme les chaudières, ce n'est pas aux instituteurs de les remettre en état.
          • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Tiens, celle-là, je l'avais placée dans les réunions que l'Aldil a eu avec le directoire du Lycée avec lequel nous avons une convention.

            Ça n'a hélas rien changé. Pas de sous == Pas de personnel.

            Et les instits commencent vraiment à tirer la langue :o/
          • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

            Posté par  . Évalué à 1.

            J'aime bien l'image, mais je suis obligé d'ajouter qu'elle n'est malheureusement pas très applicable, à mon avis :
            • la chaudière, il n'y en a qu'une (en général), elle est dédiée à une ou deux tâches, et une fois qu'elle tourne, personne n'y touche à part des spécialistes.
            • Les ordinateurs du fond de la classe, ils sont plusieurs, pas tous pareils, ils voient défiler des dizaines de mains différentes, pour faire des choses parfois antagonistes.

            Il y a donc beaucoup plus de besoins de maintenance pour ces ordinateurs, et je ne pense pas que les établissements aient les ressources pour les externaliser : Prendre rendez-vous avec le technicien (tous les 2 jours ?), l'attendre, lui expliquer, le payer ...
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  . Évalué à 5.

        Le problème avec les ordinateur à l'école, c'est qu'on a des sous pour en acheter, pas pour payer quelqu'un pour les administrer.
        Résultat, dans pas mal de lycée, collège et j'imagine (écoles primaires), il y a des ordinateurs non administré avec une connection internet. Les profs ne savent pas les utiliser mais les élèves si et ceux-ci installent des jeux, des programmes de chat et surf pendant que le malheureux prof qui a tout de même prévu une séance « informatique » essaye de faire son truc.

        \begin{ma_vie}
        Ma femme passe presque une heure avant chaque séance info à faire du nettoyage sur les machines.
        L'année dernière, j'ai permis qu'un ordinateur « qui ne marchait pas » soit enfin utilisé. Il était relié à une télévision et les profs n'arrivaient pas a faire fonctionner la télé, l'image était trouble et inutilisable. J'ai expliqué que régler la télé pour une entré s-video c'était quand même mieux. 30 secondes de réglages de la télé avaient empeché l'utilisation de l'ordi pendant 2 ans.
        \end{ma vie}

        L'administration système, c'est le prof (quand il y en a un) qui s'y connait un peu (entendre « qui a un ordi à la maison et qui bidouille un peu avec ») et qui est motivé qui s'en occupe. Dans le meilleur des cas, celui-ci obtient une heure de décharge horaire (par semaine) pour s'occuper du parc informatique. Si celui-ci connait bien les logiciels libres, linux and co, qu'il se sent une ame d'évangélisateur et qu'il est pret à passer le temps qu'il faut de façon bénévole pour cela, il est relativement facile de faire changer les choses.

        \begin{ma_vie_suite}
        J'ai un pote dont la mère est directrice d'une petite école. Il a 3 ans, passé un week-end à migrer toutes les machines de l'école sous linux/debian. Depuis, sa maman n'utilise plus que ça et pas de problèmes.
        Au collège de ma femme, j'ai installé openoffice.org et firebird. J'ai changé les liens par défaut d'explorer à firebird. Les gens étaient étonné au début mais comme ça marchait...
        \end{ma_vie_suite}
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  . Évalué à 3.

        > prenons l'éducation. Ils citent un chiffre de 30%. Voir mon poste plus
        > bas, je gage que ces 30% étaient déjà très très proche d'être atteints
        > grâce aux labos et aux universités.

        Travaillant comme informaticien dans l'administration de l'éducation nationale, je crois utile de préciser qu'à ma connaissance, la quasi-totalité des systèmes informatiques de gestion du système scolaire fonctionne aujourd'hui sous Linux. Si on considère que l'administration de l'éducation nationale est avant tout un énorme service du personnel, ce n'est vraiment pas rien.

        En fait, je n'ai pas vu se déployer autre chose que des serveurs x86 sous Linux depuis mi-2000. Les applications récentes utilisent principalement MySQL. Netscape 4.5 et maintenant Mozilla sont en pratique les navigateurs recommandés pour les applications Intranet.

        Par contre, côté bureautique, l'hégémonie MS-Office est toujours d'actualité, bien que le PDF soit de plus en plus utilisé pour la diffusion de documentation, ce qui est toujours un mieux.
        • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

          Posté par  . Évalué à 1.

          tu peux dire au prof qui fait admin dans mon bahut qu'il change son OS en carton sur le serveur ? (un windows 2000 je crois) :)
          • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

            Posté par  . Évalué à 1.

            Dans les lycées, les collèges ou les universités, chacun fait ce qu'il veut, et au final, chacun trouvera le meilleur et le pire quelle que soit son opinion.

            Je parlais surtout des rectorats, des inspections académiques, de l'administration centrale, et aussi des applications de gestion et serveurs imposés aux lycées quand ils le sont (c'est encore rare). Va donc voir ton proviseur pour lui demander ce qu'il pense des applications informatique de son rectorat (la plupart fonctionnent encore sous DOS ou en réseau Novell, mais fonctionneront par l'intermédiaire de navibrouteurs web sur des serveurs Linux d'ici début 2005).
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 3.

      Y'a même du drôle ! le ministère de la justice met les logiciels libres... en taule...

      "D'ores et déjà, tous les établissements pénitentiaires (180) sont équipés de serveurs sous Linux pour l'application " Gestion informatisée des détenus en établissement " (GIDE). Et, de plus en plus, les serveurs Intranet et les services associés utilisent les logiciels libres (Apache, PHP, MySQL, Sympa,...)."
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 1.

      education : Linux est aujourd'hui la solution de référence pour le fonctionnement du système d'information de l'éducation nationale.

      Bizarre! Mes profs de la fac ne connaissent que Word, n'envoient que des .doc, et certains disent que Linux est trop "chiant" pour reconnaitre certains périphériques, qu'il faut toujours mettre les mains dans le camboui. Je précise que ce sont des profs d'info quand même. Au passage, il faut lutter quand on souhaite faire un TP sur autre chose que Borland C++.
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Mauvaise fac = changer de fac :)

        Plus sérieusement, à la fac de sciences de Nantes, et ici c'est plutôt l'inverse. Les 3/4 des machines sont en dual-boot win98 et debian, le 1/4 restant étant uniquement sous debian.

        Je suis étudiant en info et presque tous les TP se font sous Linux, sauf les TP de compta/gestion qui se font avec Excel car openoffice n'est pas installé (ce qui est me gros point noir puisque tous ceux qui veulent taper 1 rapport ou autre et bien win obligé). De plus, la plupart des fichiers (poly et autres) fournis par les documents sont du pdf ou du ps. Donc je pense que dans les fac (plutôt scientifique), la tendance et à l'adoption des LL.
  • # lobbying contre climatisation

    Posté par  . Évalué à 7.

    si en + du prix d'achat des softs non libres, on compte le prix des mises-à-jour forcées et le coût des problèmes d'interopérabilité venant de protocoles non ouverts, alors il y a largement de quoi installer et entretenir la climatisation dans toutes les maisons de retraite et tous les hopitaux (sans parler d'autres problèmes comme les sans logements et les enfants qui ont besoin d'aide ) !

    Maintenant combien d'argent consacre MS à faire du lobbying illégal ou "légal" ? (derniere affaire en date: investissement de la trésorerie fabuleuse de MS dans des obligations d'états, ce qui lui vaut les faveurs des gouvernements. Avec l'argent de ce qui est en fait un prêt à long terme, les gouvernement peuvent acheter leur licences et faire payer aux gouvernements suivants le principal et les intérets... )
    • [^] # Re: lobbying contre climatisation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Je fais une simple estimation : En France, Microsoft emploie 1000 personnes et fait un bénéfice de 90% qui est reversé aux USA(*).
      Si on supprimait Microsoft, on pourrait faire travailler 10 000 personnes de haut niveau de technicité. Quand on pense à ce que Mandrake arrive à faire avec 50 personnes, on se rend compte de la stupidité de la situation.

      (*) C'est le bénéfice aux USA, car Microsoft France paie cher le droit de diffuser le logiciel. C'est ainsi que le bénéfice est transféré aux USA afin que MS France fasse très peu de bénéfices, voire pas du tout de façon à ne pas payer trop d'impôts en France.
      • [^] # Re: lobbying contre climatisation

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        J'aime bien ton raisonnement, et j'ai peur que tu aies raison. Ca serait chouette d'avoir des chiffres exacts.

        C'est comme Coca-Cola en Europe :
        Il y a plein d'usines d'embouteillage, qui achetent le concentre a 1 ou 2 usines, elles aussi en Europe.
        Elles paient ce concentre tres tres cher, de maniere a ne pas faire de benefice => tout le benef est rapatrie dans l'usine fabricant le concentre.
        Cette usine fabriquant le concentre est alors placee dans une zone "defiscalisee" (je n'ai plus le terme exact, mais elle est exoneree d'impot sur le benefice).

        Ainsil la societe Coca-Cola qui se fait un fric monstre en Europe ne reverse pas UN centime aux etats en impot sur le benefice des societes (cet impot qui rapporte beaucoup plus que l'impot sur le revenu des particuliers).

        N'est-ce pas lamentable ?

        Zut, on est hors-sujet :-(

        Yann.
        • [^] # Re: lobbying contre climatisation

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Je crois que tu as tout à fait raison. Il me semble même que ce sujet avait été traité sur M6 et que la filiale française faisait des pertes.
          CocaCola et Microsoft sont deux sociétés (avant tout) financières chargées de faire un racket planétaire au seul profit des USA. J'espère que ça durera pas indéfiniment.
          • [^] # Re: lobbying contre climatisation

            Posté par  . Évalué à 0.

            CocaCola et Microsoft sont deux sociétés (avant tout) financières chargées de faire un racket planétaire au seul profit des USA.

            Franchement tu devrais te relire.

            Si tu classes comme racket toute activité d'entreprises étrangères sur le sol de ta mère patrie je me met à douter franchement de ta santé.

            Une compagnie comme CocaCola dispose de centaines d'usines d'embouteillages à travers le monde. Qu'on aime le coca ou non ils ont une activité industrielle.

            Ils facturent cher leur concentré à leurs filiales ? La belle affaire. Je doute payer ma bouteille de vin à Bruxelles au même prix qu'à Bordeaux et y'a pas que les taxes&accises..
        • [^] # Re: lobbying contre climatisation

          Posté par  . Évalué à 2.

          Le terme est "zone franche".

          Le même mecanisme est appliqué pour tous les produits mondialisés, les chaussures nike que tu portes au pieds (ou adidas, rebook, puma, c'est le même principe)
          ont été fabriquées en asie dans une zone franche donc sans taxes par des gamins exploités 16h/j, transportées par cargo avec un equipage bulgare sous payés,
          sautant de zone franche en zone franche pour être vendues 20 fois leur coûts de fabrication.

          Lire à ce propos le tableau 9.3 "Portrait de sweatshops" de NO LOGO par Naomi Klein

          C'est hélas la triste réalité du capitalisme triomphant et de la mondialisation heureuse du Baron Sellière.
        • [^] # Re: lobbying contre climatisation

          Posté par  . Évalué à 1.

          J'imagine qu'ils doivent payer des taxes douanières sur le prix du concentré. Si celui-ci est sur-évalué, alors la taxe augmente en conséquence.

          Ou peut-être dis-je une connerie ?
      • [^] # lobbying et oeillière

        Posté par  . Évalué à 2.

        [...] Si on supprimait Microsoft, on pourrait faire travailler 10 000 personnes de haut niveau de technicité
        ... et on mettrait au chômage 10 000 autres personnes (au pif !) vivant du commerce, direct ou indirect, de produits Windows.

        Si je suis d'accord avec l'injuste jeu comptable permettant de délocaliser les bénéfices (jeu qui n'est pas propre à MS), je le suis moins avec ton point de vue qui consiste à "regarder par le petit bout de la lorgnette". Quand Microsoft France emploie 1 000 personnes, à n'en pas douter elle assure le chiffre d'affaires d'un grand nombre d'intermédiaires : petits, moyens et gros distributeurs, formateurs, développeurs ... Dire que virer MS ferait travailler 9 000 personnes de haut niveau de technicité me semble bien réducteur.

        Au-delà, je me demande bien comment tu peux t'arroger le droit de proposer 1 000 personnes au chômage sous prétexte qu'elles travaillent dans une entreprise qui ne recueille pas ton suffrage. On croirait entendre un discours politique basé sur de la pure arithmétique : je retranche 1000 ici, j'ajoute 10000 là... Mais derrière ces chiffres, il y a tout de même de vrais existences.
        Essaie au moins de limiter ton jugement à l'entreprise, pas aux personnes...
        • [^] # Re: lobbying et oeillière

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          Non, ton raisonnement ne tient pas. Les 10000 intermédiaires sont des personnes qui assurent un service aux particuliers et aux entreprises. Ils seront obligés tôt ou tard d'évoluer vers les logiciels libres tout comme les cochers ont disparu au profit des chauffeurs de taxi. Si on suivait ton raisonnement tout changement serait impossible.

          Quand un revendeur/assembleur installe un XP oem il gagne environ 20€ et peut y passer un bon bout de temps.
          Si pour 40€, dans le même temps, il installe une Mandrake, il gagne mieux sa vie, le client paie moins cher, Mandrake peut aussi gagner quelque argent et on évite d'envoyer 100€ à l'homme le plus riche du monde. Et encore, je n'ai pas parlé de l'antivirus et le la suite MSoffice !

          Je raisonne en macro-économie à l'échelon d'un pays, pas d'un individu. Ce que je sais, c'est qu'une personne dans une entreprise comme MS, doit revenir à plus de 100k€ par an. J'en déduis que MS à lui seul est responsable d'un déficit de 100M€ par an pour la balance des paiement en France. Et ça , ce n'est pas bon du tout pour le chômage.
          • [^] # Re: lobbying et oeillière

            Posté par  . Évalué à 1.

            Je raisonne en macro-économie à l'échelon d'un pays, pas d'un individu
            oui, oui, c'est un peu ce que je reproche aux discours politiques comme au tien en l'occurence : faire grand cas de chiffres statistiques "globaux" pour justifier de la destinée d'individus.

            Tu ne trouves pas un peu pompeux et prétentieux ton macro-économie à l'échelon d'un pays ?
            Sachant :
            1. que l'avantage que tu vas tirer ici (en France), il faudra bien en payer le prix quelque part (aux USA). "Mais ça va dans la poche de MS" me diras-tu. En effet mais si je me réfère à ton macro-économie à l'échelon d'un pays, ça doit aussi profiter au pays, donc à la sacro-sainte balance commerciale, donc à la population/au chômage. De mon point de vue cela ne reste toujours que des chiffres et des prévisions...
            2. il y a à mon avis d'autres moyens d'équilibrer une balance commerciale sans pour autant nuire aux individus mais j'ai peur qu'une vision capitaliste avec ses excès n'en voit jamais la solution

            En résumé, soit !, continuons à parler avec une certaine langue de bois et des qualificatifs pompeux de mécanismes macro-économiques, d'économie nationale, de mondialisation (exclusivement au sens commerciale soit dit en passant), d'équilibre de la balance commerciale et de toutes ces masturbations intellectuelles de nantis...
            En attendant, moi, individu, je ne peux me satisfaire de demeurer un chiffre d'une statistique ou un numéro dans une restructuration sociale... même si c'est ma réalité quotidienne.
        • [^] # Re: lobbying et oeillière

          Posté par  . Évalué à 2.

          ... et on mettrait au chômage 10 000 autres personnes (au pif !) vivant du commerce, direct ou indirect, de produits Windows.
          Et on créerai d'autres emplois grace au commerce, formations , développement, ... des produits remplaçants.
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 6.

    A la lecture du lien, ça paraît plutot encourageant.

    Certes, on trouvera que ça ne va jamais assez vite. Mais aucun ne refuse sytématiquement ou catégoriquement.

    Ils prennent leur temps pour faire ça proprement, comme en témoignent les multiples références à des 'missions d'évaluation' ou des 'formations'.

    L'éducation nationale dit : 'Dans tous nos projets, des solutions d'éditeurs privés sont systématiquement mises en concurrence avec les logiciels libres.', ce qui montre qu'elle cherche bien la meilleure solution, mais pas forcément la libre, ce qui n'est pas forcément un mal. Ce qu'il faut, c'est que le pays aille bien, donc a la solution libre d'être la meilleure.

    Bref, la news est un peu négative, même si encore une fois, on souhaiterait que ça aille plus vite, mais bon, espérer de la réactivité de la part d'une administration française, e17 sera sorti avant.
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 5.

    <minute_culturelle>
    Il port bien son nom ce monsieur. "Fur" veut dire "sage" en breton :)
    </minute_culturelle>
    • [^] # Culture...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

      Et Fur-her, ca veut dire Monsieur le sage ?

      Bon, je sors de suite, car je sens que le point Godwin est prêt de tomber... --->[.]
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 3.

    Allez, c'est la première fois que ça m'arrive, mais je tombe dessus en premier, donc je m'y colle.

    Je trouve que la dépêche est un peu ... brève. Elle ne donne pas *vraiment* de résumé, par exemple.

    Et donc, je vais tenter de m'y coller, avec mes petits jugements personnels, ce qui en fera du subjectif à souhait. Et pour cela, on commence dans l'ordre :

    - le MINEFI :
    On a l'impression que c'est ceux qui auraient déjà fait le plus de choses. Notamment, (comme je le savais en fait déjà), ils proposent des formations sur certains aspects des LL.

    - le MISILL :
    Comme cela avait été préconisé dans la première directive (enfin me semble-t-il), ils mettent en avant OOo ... et c'est tout. Les LL ont l'air d'être plus une contrainte qu'un gain pour eux (à leur lecture). Notamment, 15000 OOo sur l'ensemble du ministère, je sais pas vous, mais moi, j'ai pas l'impression que cela représente l'ensemble des postes du ministère (il suffit de compter déjà le nombre de postes de police en France, on multiplie, et voilà). A confirmer donc.
    Pour le coup du SGBD, ils mettent en cause les fonctionnalités de celui qu'ils utilisent, en notant : "insuffisamment testées sur de grandes applications". C'est vrai que MySQL, sur des applications un temps soit peu massives, ça ne me viendrait même pas à l'esprit. M'enfin ils ne semblent pas, contrairement aux autres, avoir réfléchi aux problèmes posés, ni aux solutions (car il y en a sûrement).

    - Ministère des sports :
    Ils ont le mérite d'être honnête et de reconnaitre qu'ils ont à peu près rien fouttu. M'enfin c'est vrai aussi qu'il faut laisser le temps de faire les choses.

    - Ministère de la justice :
    Alors, arrêtez-moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que ce qu'ils ont fait, c'est diffuser l'information, et puis ensuite, ils ont l'air de faire les choses au petit bonheur la chance. J'ai l'impression que ça va partir un peu dans tous les sens, à l'image de ce que représente ce ministère :)
    Notamment, ils en sont à peine à la première phase : début d'audit sur OOo. Bon on va pas leur jeter la pierre, ils ont fait quelque chose ...

    - Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche :
    30% des serveurs sous LL ... en gros (en très gros), les Universités, les labos ... et c'est à peu près tout. M'étonne pas, c'était déjà presque le cas. Par contre, note positive, ils pensent atteindre prêt de 100% en 2005, c'est pas mal (idéaliste)

    - Ministère de la culture et de la communication :
    Ils ont l'air d'avoir planifié les choses, c'est bien. Voyons les résultats, mais ça semblerait avancer (maintenant, entre ce qu'ils disent et ce qui sera effectivement fait ...)


    En global, moi, je m'étonne que ça donne l'impression que chacun des ministères travaille dans son coin, à sa vitesse, mais surtout, en réinventant à chaque fois la roue : chaque ministère semble faire exactement la même étude de faisabilité/rentabilité/etc. sur la question, alors qu'elle a déjà été élaguée en large, et qu'il suffirait de le refaire en profondeur, AMHA, pour l'ensemble des ministères (et non les laisser faire ça chacun dans son coin, ça coute plus cher), et puis voilà.

    En gros, 6 ministères, c'est très faible, surtout aux vues des états d'avancement, m'enfin, c'est tout récent tout ça, et on ne migre pas des milliers d'ordis à la baguette magique 'j'ai déjà essayé avec deux ordis, ça a pas vraiment marché :p)

    my 2cts
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à -2.

      erratum : bon ben le temps de taper tout ça, je suis 6eme :]
      mais c'est le contenu et les idées qui comptent

      -->[]
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      J'ai vraiment pas le temps alors juste un truc :

      Ministère de la justice :
      Alors, arrêtez-moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que ce qu'ils ont fait, c'est diffuser l'information, et puis ensuite, ils ont l'air de faire les choses au petit bonheur la chance.


      Ça me fait toujours marrer :
      -Si un ministre (ministère) dit autoritairement : « il faut faire de CETTE façon » on l'assassine pour excès d'autoritarisme.
      -Si un ministre (ministère) « se contente » de diffuser l'information et « d'inciter » on l'accuse d'inaction.

      Dans le contexte du logiciel j'ai vraiment l'impression qu'il ne faut surtout pas déclancher de réaction épidermique... et qu'une grande administration ne peut pas se permettre de paumer son monde. Il est donc vital d'obtenir l'adhésion (progressive) des personnels... et faire preuve de _nuance_.
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 1.

      merci, faudrai qu'un modo rajoute ca a la dépeche.
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 2.

      Si tu vas sur le site de l'assemblée nationale, tu constate que ce député UMP a posé 28 questions: on attend avec impatience les autres réponses
      (ex: SNCF, Banque de France, EDF/GDF, ...)

      Je suis assez dèçu des 1ères réponses, qui me paraissent surtout une tentative de noyer le poisson.
      Comment croire que le MINEFI dépense 70 MEuros en licences, et que le MIN Interieur ne dépense que 12 MEuros !!! (alors qu'ils dépensent déjà environ 5 chez Oracle)
      A priori, le Min Int n'a pas du integrer les administrations déconcentrèes (ex: prefectures) qui commandent localement.

      Toutes les réponses mentionnent le montant des investissements en logiciels (des dizaines de millions d'Euros), mais seule la la Poste précise combien pour MSFT (env 5%),

      Il aurait été sympa que ce député demande dans sa question la répartition de ces dizaines de millions d'Euros entre les principaux éditeurs.

      D'après mes infos les plus grosses dépenses en licences logicielles sont pour Oracle et IBM.
      Ou est la vraie cible pour défendre le libre ??
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      je m'étonne que ça donne l'impression que chacun des ministères travaille dans son coin, à sa vitesse, mais surtout, en réinventant à chaque fois la roue : chaque ministère semble faire exactement la même étude de faisabilité/rentabilité/etc. sur la question,...

      Euh, j'ai l'impression que tu n'as jamais fait d'audits ou d'études de faisabilités. Si chaque ministère travaille chacun dans son coin, c'est surtout parce qu'ils n'ont pas les même besoins, ni les mêmes équipements etc. C'est bien beau de penser "OOo c'est bien !", mais correspond-il aux besoins de tel ou tel service ? Qui sont les utilisateurs ? Des techos ou des newbies en informatique ? Qu'est ce qu'ils doivent produire ? quels types de données ? Est ce que le passif peut être utilisé dans ce contexte-ci ou ce contexte-là avec ce nouvel outil vers lequel on projete de migrer ? etc..

      Bref, le résultat d'une étude d'une migration d'un produit à un autre, qu'ils soient propriétaires ou libres, va dépendre de plein de facteurs qui sont tous différents d'un environnement à un autre, donc d'un ministère à un autre, parce qu'il y a à chaque fois des besoins différents, une population différente, des données différentes à traiter et un passé informatique différent.
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Est-ce que MS Office a été audité de la même manière et Windows aussi lors de l'acquisition des PCs ?
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  . Évalué à 2.

        Si j'en ai fait. Certes ils n'ont pas les mêmes besoin, mais parfois, y'a des parties qui se rejoignent.
        Pourquoi ne pas avoir fait un truc indépendant des ministères, qui audite les cituations actuelles, et conseillerait ensuite au cas par cas. Je dis pas faire une seule étude, mais plusieurs études, centralisées autour d'un même référentiel. On pourrait (AMHA) y gagner en coût de temps/argent (enfin, comme toujours, j'peux me tromper)
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  . Évalué à 2.

        existe-t-il des cabinet d'audit ont déjà conseillé linux sur les postes de travail ?

        si les ministères font faire des audit auprès de cabinet pro-cro$oft, ça peut expliquer la lenteur de l'implantation des LL...

        g personnellement fait les frais d'un de ces cabinet qui m'a démonté ma migration...
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      En global, moi, je m'étonne que ça donne l'impression que chacun des ministères travaille dans son coin, à sa vitesse, mais surtout, en réinventant à chaque fois la roue
      http://www.adae.pm.gouv.fr/(...)
      L'ADAE répond à ce genre de problématique.

      Notemment tout ce qui se passe sur le CCI (Cadre Commun d'Interopérabilité) est très intéressant:
      http://www.adae.pm.gouv.fr/article.php3?id_article=18(...)

      Tu remarqueras que les documents à télécharger sont au format OOo, PDF ou RTF, ce qui est tout de même mieux que le format MS Word 97...

      Quelques morceaux choisis:

      "GIF (Graphic Interchange Format) est un format très répandu. Ce format étant propriétaire, il y a lieu de veiller à migrer dès que possible les fichiers GIF en fichiers PNG."
      Ca a le mérite d'être clair.

      "Microsoft annonce pour la version 11 d'Office, une intégration forte de XML. Les composants d'Office pourront lire et produire au format XML. La disponibilité des spécifications d'interface d'Office 11 est un pré-requis pour la prise en compte dans une version ultérieure du CCI."
      Très clair aussi: pas de specs, pas de prise en compte dans le CCI, donc à terme rayé de la carte en ce qui concerne les échanges administratifs. Ils ont intérêt à vraiment l'ouvrir leur format 8-)

      "Ogg Vorbis est une technologie d'encodage, de lecture et de diffusion audio, distribuée en logiciel libre, sous licence GPL. Ogg Vorbis a pour objectif de remplacer le format MP3."
      Au moins ils en parlent, même s'il n'y a pas de recommandation effective.

      A noter que le doc dont j'ai tiré mes infos est une "version intermédiaire" donc pas officielle.

      Ceci dit, à terme, les administrations devront se conformer aux recommandations de l'ADAE. Et vu l'orientation que prend l'ADAE, on peut se permettre d'être assez optimiste.
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        >> La disponibilité des spécifications d'interface d'Office 11 est un pré-requis pour
        >> la prise en compte dans une version ultérieure du CCI."
        [...]
        > Ils ont intérêt à vraiment l'ouvrir leur format 8-)

        http://www.microsoft.com/france/infos/presse/2003/11/info.asp?mar=/(...)

        "Microsoft rend disponible les schémas de référence XML d'Office 2003"


        Tu disais ?

        (D'ailleurs, c'est pas un hasard que tout ça se passe en même temps. MS a bien compris qu'ils perdraient le marché des administration puis petit à petit bien d'autres si ils n'ouvraient pas leurs formats ...)

        (Par contre, ce qui est crétin, c'est que quand tu va télécharger leur truc, c'est un fichier .exe -- Faut pas abuser des bonnes choses !)
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 4.

      > - Ministère de la culture et de la communication :
      > Ils ont l'air d'avoir planifié les choses, c'est bien. Voyons les résultats, mais
      > ça semblerait avancer (maintenant, entre ce qu'ils disent et ce qui sera
      > effectivement fait ...)

      Depuis 2000, nous avons effectivement migré 200 serveurs de NT ou AIX vers Linux.
      Tous les nouveaux serveurs installés sont sous Linux.
      Il reste que certains serveurs NT font tourner des applis, donc on est obligé d'en garder quelques uns pour l'instant.

      Pour ce qui est des postes de travail, Mozilla, Firebird et Thundebird (j'aurai préféré Sylpheed) sont préconisés.
      De sûr : Eudora va dégager au profit donc de Thunderbird.
    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  . Évalué à 3.

      - le MINEFI :
      On a l'impression que c'est ceux qui auraient déjà fait le plus de choses. Notamment, (comme je le savais en fait déjà), ils proposent des formations sur certains aspects des LL.


      C'est le plus important car c'est toujours le ministère qui souffre le moins des restrictions budgetaires. Donc, quand le MINEFI choisi du LL c'est bien pour sa philosophie ou ses qualités et pas pour la différence de budget. En plus, il est souvent pris comme exemple voire incitateur concernant les nouvelles technologies (voire les avancées des loi sur les PKI, etc...).

      D'ailleurs, je rajoute dans la liste de serveurs web plus haut :

      $ curl -I www.impot.gouv.fr
      HTTP/1.1 200 OK
      Date: Wed, 07 Jan 2004 18:19:21 GMT
      Server: Apache/1.3.27 (Unix)
      Last-Modified: Fri, 21 Nov 2003 10:24:38 GMT
      ETag: "3abeb-5b-3fbde7e6"
      Accept-Ranges: bytes
      Content-Length: 91
      Content-Type: text/html
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 2.

    Petite coquille : Marc Le Fur Marc ??
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 10.

    au ministere de l'agriculture ils sont passé de netscape a mozilla.

    dailleurs d'apres mon pere,
    netscape roxor
    mozilla suxor

    quand je lui ai demandé de preciser sa pensé, il m'a dis qu'avec netscape il avait une petite enveloppe quand il recevait un mail et qu'avec mozilla non.

    comme quoi, une case a cocher dans les options peut faire ou defaire la reputation d'un soft :)
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Il faut aussi que des logiciels METIERS pointent le bout de leur nez.
    J'ai un bon exemple (dont je suis l'un des auteurs majeurs :-D) : en milieu bibliothécaire, le logiciel Koha fait assez sérieusement son trou. Le tout avec plusieurs sociétés qui font leur beurre avec la vente des services.

    A l'échelle des bibs c'est encore négligeable dans les %. Mais le mouvement est bel et bien là, mes contacts quotidiens me le montrent.
    Pour ceux qui veulent + d'infos : http://www.koha-fr.org(...)
    (bon, je retourne à la correction de l'interface publique de Koha en XHTML1.0 strict moi...)
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    ...de l'allègement considérable de certaines tâches administratives, notamment s'agissant de l'édition de bons de commande pour la mise à jour des logiciels bureautiques, l'utilisation de la suite bureautique étant gratuite.

    Voilà un argument pour les décideurs pressés!

    La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

    • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      C'est un argument que je développe souvent. Dans une grande entreprise, le coût d'une commande, aussi minime soit-elle, peut s'évaluer à 100 ou 200€ sans compter la perte de temps dus aux délais dans les décisions d'achat et dans les circuits administratifs. Ces coûts cachés ne sont en général pas pris en compte dans les études de TCO et c'est bien dommage.
      • [^] # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

        Posté par  . Évalué à 3.

        Et les pertes de temps dans les circuits administratifs, les batailles contres les fournisseurs qui ne respectent pas les delais de livraisons, les ingénieurs qui font le boulot des gestionnaires, ca peut couter bien bien plus cher que 200 euros (j'ai, on va dire, une grande experience dans le domaine). Dans certains cas, tu peux multiplier par 10 facilement.
        Bien entendu, c'est sur les "contrats globaux à l'échelle de l'entreprise pour faire des économies d'échelle" qu'on trouvera les plus beaux spécimens de coûts cachés...
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 6.

    L'Education National passe un accord avec Microsoft
    http://linuxfr.org/~Zorro/8070.html(...)
    http://www.educnet.education.fr/actua/html/arts/G20031235.htm(...)

    Il vaut mieux convertir les plus jeunes ...
    Et comment s'intéresser à la migration vers les LL si on persiste dans le proprio ?
  • # INSEE

    Posté par  . Évalué à 3.

    L'INSEE n'utilise que peu ou pas de logiciels libres, parce qu'ils reposent sur Excel et sur divers autres logiciels qui ne sont pas disponibles sous Linux (entre autre RATS, ce me semble). Pourtant, avec de l'audace, ils pourraient migrer à terme, parce que le plus important pour eux au niveau applicatif (SAS en particulier) existe sous Linux.
  • # Il est bien ce député !

    Posté par  . Évalué à 5.

    Même très bien et pourtant c'est dans son parti: l'UMP que l'on trouve la plus farouche opposante française au logiciel libre. La femme du PDG de Vivendi Mme Fourtou:

    Madame Fourtou UMP a voté pour les brevets logiciels et contre les amendements déposés par les opposants aux brevets logiciels! Elle a demandé aussi que les pétitions http:www.petition.eurolinux.org soient considérées comme inéligibles.

    Bref j'encourage le très perspicace député français de l'UMP à envoyer son point de vue à la femme du président de Vivendi député française européenne qui elle, essaie de saboter la formidable histoire du logiciel libre.

    Bref continuez votre démarche qui apparaît salutaire à l'UMP et dans les autres partis politiques français.

    Qu'ils bougent un peu pour les logiciels libres, ceux-ci leur rendront bien !
  • # Re: Un député écrit aux ministres au sujet des logiciels libres

    Posté par  . Évalué à 3.

    Travaillant dans un lycée je peux vous donner mon expérience vis-à-vis de l'éducation nationale.

    Premier point : "L'usage des logiciels libres a été initié tant au niveau des services académiques qu'au sein des établissements scolaires (EPLE). Ainsi, en 2003, environ 30 % des serveurs des établissements fonctionnent sous un environnement Linux. La totalité pourrait être atteinte dès 2005."

    Oui nos serveurs sont majoritairement sous Gnu/linux, uniquement à mon avis parce que les compétences pour ce faire existent dans l'établissement. Par contre il faut savoir que la dotations en machine dans les lycées ce fait par la région, ici la région fourni les machines avec Windows XP et Windows Server 2003 (l'année scolaire derniere Windows Server 2002). Quand on vois l'accord récent du ministère avec Microsoft sur l'achat en masse de licence Office on ne peu que rigoler ... (et être complétement désolé)

    Deuxiement : "Dans tous nos projets, des solutions d'éditeurs privés sont systématiquement mises en concurrence avec les logiciels libres."

    Dans l'académie ou je suis, les derniers projet en date sont des projets paréné (financé) par Microsoft, par exemple bureau virtuel de l'élève développez en ASP.

    Le reste pipo et violon ...
  • # Un pinguoin derrière chaque barreau

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    D'ores et déjà, tous les établissements pénitentiaires (180) sont équipés de serveurs sous Linux pour l'application " Gestion informatisée des détenus en établissement " (GIDE). Et, de plus en plus, les serveurs Intranet et les services associés utilisent les logiciels libres (Apache, PHP, MySQL, Sympa,...).

    Il est quand même curieux que personne n'ait noté que les solutions libres se sont imposé comme un vrai monopole dans l'administration carcérale.

    <mon opinion>'suis pas certain que c'était le but</mon opinion>
    • [^] # Re: Un pinguoin derrière chaque barreau

      Posté par  . Évalué à 1.

      Pas le but, mais essentiel au libre, pour sa liberté 0. Et même s'il était possible de l'empêcher, je doute que ce serait une mesure efficace pour lutter contre la prison.
    • [^] # Re: Un pinguoin derrière chaque barreau

      Posté par  . Évalué à 2.

      Et ce n'est pas prêt de s'arrêter pour les serveurs. Un appel d'offre récent pour une GTA (gestion de temps et des activités) pour les sites carcéraux français impose Apache en serveur web.
      Ils donnent toutefois le choix entre Unix ou Linux pour l'OS et pour les postes clients, par contre, ils semblent vouloir rester sous Windows (compatibilité IE6 imposée).

      Pour la Sécu c'est pareil, un appel d'offre datant déjà de quelques mois impose lui Linux comme OS du serveur.

      Il semble de plus en plus patent que les administrations françaises se tournent résolument vers Linux comme OS pour leurs serveurs ; de plus en plus d'appels d'offre n'offrent plus la possiblité de déployer des solutions sous Windows 2000/2003.

      Par contre, j'ai lu plus haut une sombre histoire de coût du système d'exploitation payé par le contribuable ; si c'est strictement vrai, c'est un mauvais calcul : le prix du système est négligeable à côté du coût des progiciels et des SGBDs.
      • [^] # Re: Un pinguoin derrière chaque barreau

        Posté par  . Évalué à 1.

        sauf quand l'os impose le progiciel ou le sgbd
        • [^] # Re: Un pinguoin derrière chaque barreau

          Posté par  . Évalué à 2.

          Pas faux... Pour le décideur, il est tentant de succomber aux offres de jumelage de MS : vous me prenez mon OS, je vous fais 45% de ristourne sur l'abonnement Office, et 15% de réduc sur l'abo MSDN... Sur le cout c'est souvent avantageux pour le budget de l'acheteur (calculé le plus souvent sur 1 an ou 5), même si sur le long terme le système d'abonnement MS finira par coûter plus cher...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.