Un livre électronique sous Linux.

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par rootix.
Étiquettes :
0
13
déc.
2004
Matériel
Le Sony LIBRIé EBR-1000-EP est un livre électronique. L'ensemble mesure 12,6x19x1,3cm, pour une résolution de 600x800 pixels en 4 niveaux de gris. Le poids est d'environ 190 grammes. La mémoire interne est de 10Mo, et peut être chargée via le port USB, ou étendue avec une carte Memory Stick. Enfin il suffit, pour alimenter le tout, de 4 piles AAA, qui permettent de lire jusqu'à 10000 pages.

Ceci est possible grâce à la technologie d'encre électronique E-ink qui n'utilise d'énergie qu'au moment de changer de page. Cette technologie est née du MIT et rassemble aujourd'hui Sony, Toppan et Philips.

Enfin, et c'est la raison pour laquelle cet article est proposé ici, le coeur du livre est un processeur Dragonball de Motorola et fonctionne sous GNU/Linux.

Seule ombre au tableau, on ne peut lire de format libre ou de PDF. Plutôt ennuyeux pour un outil utilisant Linux. Résumé des spécifications :

Ecran SVGA de 800x600 pixels, N&B (4 niveaux de gris)
Hauteur : 19.0cm / Largeur : 12.6cm / Epaisseur : 1.3cm
Poids : 190g
Résolution de 170ppi, technologie E INK
Alimentation : 4 piles Alcaline AAA
Autonomie : 10 000 pages (!)
connectique : USB 2.0
Emplacement MemoryStick PRO
Clavier intégré
Enregistreur vocal et sortie audio
Format de fichiers : BroadBand eBook (BBeB) (format de compression et de gestion de DRM propre à Sony)


Le prix varie suivant les sources de 490 dollars à 360 dollars environ.

Aller plus loin

  • # Lire sur un ecran: bof...

    Posté par  . Évalué à 1.

    Je ne sais pas vous, mais j'ai beaucoup de mal a lire sur un ecran. Bien sur, le gros avantage est un moteur de recherche par termes, parfois plus puissant qu'un simple index. En revanche, j'aime feuilleter un livre et j'ai mes points de repere par memoire visuelle. De plus, c'est beaucoup moins fatiguant qu'un ecran.
    J'ai des espoirs dans le papier electronique par contre, qui aurait la meme texture et le meme contraste que le papier. La on pourrait avoir un livre de 50-100 pages a feuilleter dans lequel on pourrait charger des blocs de livre. Ce serait bien plus agreable qu'un appareil de style PDA, a mon avis.
    • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

      Posté par  . Évalué à 5.

      e-ink est une technologie "papier electronique" donc pas fatiguante pour les yeux.
      Il faudra encore attendre pour avoir des livres e-ink a plusieurs pages mais c'est déjà un début...
      En tout cas ca fait plaisir de voir que ca sort finallement (j'en entend parler de puis 5 ans...)
      • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

        Posté par  . Évalué à 3.

        en fait je pense que c'est reelement inutile de faire plus de deux pages pour un livre electronique :
        les pages suplementaires n'apporteraient pas d'amelioration (sauf le plaisir de tourner les pages et une economie de raffraichissement en cas de retour en arriere ce qui est quand meme limité) et greveraient inutiliement le cout de fabrication et la complexité de l'appareil.
        • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

          Posté par  . Évalué à 4.

          Euh et si on met une « dynamo » dans la charnière, qui ferait qu'en tounant la page, on récupérerait l'énergie pour changer le contenu de la page... ;o)

          Sinon, le papier électronique, ça fait un moment qu'on en parle, j'avais vu un mini reportage sur des inventeurs il y a un moment déjà et leur invention était déjà vieille (années 75-80). Ils ne s'arrêtaient pas à quatre niveaux de gris : les petites boules devaient avoir une face blanche et une face noire et leur pivotement aurait rendu un niveau de gris (si les boules sont suffisamment petites).
    • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Justement, la technologie E-ink ce n'est pas un écran. D'ailleurs, il suffit de cliquer sur le lien du mot "E-ink" pour avoir plus de détails. Si tu n'as jamais vu ce genre de chose, c'est très lisible, ça fatique pas tellement plus les yeux qu'une simple page car il n'y a pas de rafraichissement, et ce n'est pas lumineux.
      • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

        Posté par  . Évalué à 4.

        Est-ce qu'il n'y a quand meme pas un effet de reflet cause par le verre?
        Je suis juste curieux, je n'en ai jamais vu.
    • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Ben concernant les problèmes de lecture (fatigue visuelle) la techno E-Ink permet justement de les réduire (Voir le dernier lien)
      Je suis très étonné que ce type d'appareil ne soit pas plus répandu et je soupçonne un certain lobbyisme (non non, je n'ai pas dit cabale) des éditeurs pour enrayer une progression vers le tout numérique (où certains auraient peut-être beaucoup à perdre)
      En tout cas, si l'on parvient à faire sauter le verrou sur les formats compatibles, et si Sony finit enfin par le commercialiser dans le monde entier comme le dernier de ses walkmans, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas un succès...
      • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Le frein du succès d'une telle technologie est qu'elle est détenue par Sony justement. Et qu'ils risquent de se garder les droit exclusifs d'éditer des livres pour leur produit.

        Comme la technologie E-ink (qui permet aussi de faire des "feuilles souples") "appartient à Sony/Phillips, il faudra encore attendre pour avoir le choix entre différents modèles, de différents constructeurs.

        Mais personnellement, je suis toujours un peu ému face aux avancés techniques, et j'aime bien ces technologies qui font penser à un monde "futuriste". A quand le sabre laser ?
      • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        je soupçonne un certain lobbyisme (non non, je n'ai pas dit cabale) des éditeurs pour enrayer une progression vers le tout numérique (où certains auraient peut-être beaucoup à perdre)

        Pourtant, E-Ink arrive à fréquenter les salons spécialisés dans le domaine, comme la sacro-sainte "exposition" (pas de mot en tête pour mieux traduire le mot Messe allemand) de Francfort :
        http://www.eink.com/news/releases/pr38.html(...)
        • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          C'est bisare. Après vérification sur ce lien que tu proposes il n'est pas question de Sony dans les investisseurs/partenaires. De même dans leur section "investisseurs".

          The investors of E Ink include leading technology companies, publishers and venture capitalists:

          * Air Products and Chemicals, Inc., (NYSE: APD)
          * Applied Technology Ventures
          * Atlas Venture
          * CNI Ventures, a division of Gannett Co., Inc. (NYSE: GCI)
          * Degussa AG, owners of Creavis Technologies and Innovation
          * Gruppo Espresso (Italy)
          * The Hearst Corporation
          * Lucent Technologies, Inc. (NYSE: LU)
          * The McClatchy Company (NYSE: MNI)
          * Motorola Corporation (NYSE: MOT)
          * Oriel General Trading Company
          * Philips Components, a division of Royal Philips Electronics (AEX: PHI; NYSE: PHG)
          * Solstice Capital
          * TOPPAN Printing Company, Ltd. (Japan)
          * Vivendi Universal Publishing (France)


          Donc l'article contient une erreur. Désolé.
        • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Die Messe c'est la foire (voir le salon). L'exposition (qui en français a plutôt un sens artisitique/culturel) se traduit plutôt par die Ausstellung.
          Sinon pour ceux qui ne connaissent pas il s'agit de la célèbre Frankfurter Buchmesse (la foire du livre de Francfort)

          http://www.buchmesse.de/en/portal.php(...) (en anglais)
          http://de.wikipedia.org/wiki/Frankfurter_Buchmesse(...) (en allemand)
    • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

      Posté par  . Évalué à 3.

      >En revanche, j'aime feuilleter un livre et j'ai mes points de repere par memoire visuelle

      Perso j'aime sentir un livre, tourner ses pages, même rapidemment pour faire du vent, prendre pour marque page la première chose qui me passe sous la main, remettre le marque page à la fin d'une lecture, faire découvrir les livres qui m'ont plus aux autres

      Bref ça sera pas pour moi :)
      • [^] # Re: Lire sur un ecran: bof...

        Posté par  . Évalué à 3.

        prendre pour marque page la première chose qui me passe sous la main,

        Évite les tranches de jambon, ça fait des taches...

        Sinon, tu n'es pas obligé de laisser tomber la lecture des livres papier. Le « livre électronique » peut te servir pour des livres que tu ne lis pas par plaisir ou que tu ne peux pas emporter avec toi (des manuels, des actes de conf, etc., que tu veux lire dans le train p.ex.). Tu peux aussi y mettre autre chose, comme des cartes.
  • # My god

    Posté par  . Évalué à 6.

    Appeler LIBRIé un machin qui gère exclusivement un format fermé, propriétaire, dédié aux DRM, personne n'aurait osé, Sony l'a fait !
    • [^] # Re: My god

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Appeler librié un livre (électronique), c'est terriblement logique.

      Après, que livre et liberté ait la meme racine latine, ce n'est qu'anecdotique (on pourrait reprocher a Panoramix d'avoir appeleé sa mixture potion alors que ca a la meme racine que poison)
  • # et le contenu ?

    Posté par  . Évalué à 3.

    on en parlait un peu avant : http://linuxfr.org/comments/477447.html#477447(...)

    et si je suis près à m'abonner moyennant finances à des tas de lectures (3-4 quotidiens tels qu'actuellement présentés sur le web, ma ration de 15-20 cartoons quotidiens, des références comme des plans de ville, horaires de bus/train, météo quotidienne, programmes télé) qu'il me suffirait de synchroniser de façon quotidienne, je vais le dire tout net, s'ils se plantent dans la commercialisation du contenu, qu'ils proposent très très cher des choses sans grande valeur ajoutée - au pif, au même niveau de prix que le papier alors qu'on parle d'abonnement, de revenus automatiques et récurrents - alors ils pourront se contenter d'un succès d'estime. et ce n'est même pas une question de DRM, là. c'est juste une question de "offre pas intéressante".
  • # Ca ne me rajeuni pas...

    Posté par  . Évalué à 3.

    le livre électronique... Mon mémoire de maîtrise!
    J'étais stagiaire chez 00h00, ya 4/5 ans, et j'avais fait le tour des avantages/inconvénients du e-book.
    En gros, livre papier=toucher, objet, cadeau, plaisir et
    e-book=pratique.
    Donc les deux sont complémentaires.
    Quand au e-Ink, j'avais lu qu'on pouvait en faire des feuilles souples, ce qui poussait loin l'imagination, et me faisait réver au livre de la nièce de l'inspecteur Gadget (On a les référence qu'on peut!)
    Erwann
  • # Dragonball de Freescale!

    Posté par  . Évalué à 2.

    Rapelons que Motorola ne fabrique plus de processeurs, sa partie semi conducteur, SPS, s'étant récement emancipé pour devenir Freescale..

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.