Une fondation pour ressusciter les vieux ordinateurs

Posté par . Modéré par rootix.
Tags : aucun
0
3
avr.
2007
Matériel
Deux spécialistes de l’histoire de l’ordinateur se sont associés à des pionniers de l’informatique pour créer la fondation Mémoires Informatiques. Son but, la sauvegarde du patrimoine lié aux ordinateurs et le partage des connaissances techniques et historiques avec le public.

Aujourd'hui, l'ordinateur est partout. En quelques décennies, il est passé d'objet de science-fiction à objet de consommation. Il a profondément modifié notre société. Devenus inutiles, les ordinateurs obsolètes sont jetés et on oublie très vite comment ils fonctionnaient. L'informatique a pourtant une histoire très riche qui touche de nombreux domaines. Une prise de conscience s'impose afin de sauver le matériel, mais aussi les connaissances techniques et historiques.
Forts de ce constat, des pionniers de l'informatique suisse se sont associés à des spécialistes de la branche et ont créé la fondation Mémoires Informatiques, une fondation pour la sauvegarde du patrimoine lié aux ordinateurs. La nouvelle fondation Mémoires Informatiques que préside Yves Bolognini, l’initiateur du Musée Bolo de l’EPFL, en Suisse, s'est donné pour mission de conserver les témoins du passé trop vite oublié des ordinateurs. Ses objectifs englobent la sauvegarde et la mise en valeur de ses collections, la conservation des connaissances techniques et historiques, ainsi que le partage de ces connaissances avec le public au travers d'expositions, de cours ou de conférences.

Conscients de l'importance de ce travail, des pionniers de l'informatique suisse sont partie prenante du projet. On trouve ainsi, au rang des fondateurs, les professeurs Niklaus Wirth, inventeur du langage Pascal et personnalité mondialement reconnue, Jean-Daniel Nicoud, dont le laboratoire de l'EPFL a développé les premières souris helvétiques et les ordinateurs Smaky, Daniel Mange, pionnier de l'informatique inspirée par la biologie, Marielle Stamm, première journaliste spécialisée en informatique de Suisse, et Jean-Marie Rouiller, qui a été très actif dans le développement de la micro-informatique en Suisse romande. Les ingénieurs informaticiens Edouard Forler et Yves Bolognini, créateurs du Musée Bolo de l'EPFL et spécialistes de l'histoire des ordinateurs, complètent le groupe. La Faculté Informatique & Communications de l'EPFL est partenaire du projet.

Les membres de l'association aBCM, association qui poursuit les mêmes buts, sont très actifs depuis plusieurs années. Ils ont organisé de nombreuses expositions et manifestations en rapport avec l'histoire de l'informatique et s'occupent du Musée Bolo, premier musée de l'informatique à avoir été reconnu par l'Association des musées suisses. Poursuivant ces activités, la fondation permettra de les étoffer et d’ouvrir de nouveaux horizons. Mise en dépôt au sein de la fondation, la collection personnelle d'anciens ordinateurs d'Yves Bolognini, une des plus importantes d'Europe, constitue le point de départ de plusieurs projets d’envergure.

La fondation est à la recherche de partenaires, privés ou entreprises, afin de concrétiser et de mener à bien ces travaux. En échange de leurs soutiens (aide financière, mise à disposition de matériel, locaux de stockage et d'exposition), les partenaires peuvent bénéficier d'avantages, tels que des visites et expositions spéciales. En outre, le sponsoring d'expositions offre aux entreprises partenaires la possibilité de développer une image en relation avec l'évolution de l'informatique.

Aller plus loin

  • # ACONIT.org

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    En France, il existe une association ayant le même rôle : http://www.aconit.org
    • [^] # Re: ACONIT.org

      Posté par . Évalué à 3.

      effectivement, ils semblent bien aimer les vieux dinosaures ;)

      800/600 - 32 bits - explorer netscape opera icab friendly



      Sinon félicitations à tous ces archéologues de l'informatique, c'est une bonne initiative

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # bitsavers

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On peut aussi citer le site http://www.bitsavers.org/ qui cherche à rassembler l'ensembles documentations existantes sur toutes les machines de l'histoire.

    On peut par exemple lire le rapport de septembre 1947 décrivant le premier ordinateur temps réel de l'histoire, le Whirlwind (40 000 opérations par seconde en 1950) http://www.bitsavers.org/pdf/mit/whirlwind/R-127_WhirlwindBl(...)
    construit pour le système SAGE
    http://en.wikipedia.org/wiki/Semi_Automatic_Ground_Environme(...)
    http://en.wikipedia.org/wiki/Whirlwind_%28computer%29
    Le whirlwind était capable de gérer un écran de 256x256 pixels ainsi qu'un crayon optique.
    L'écran avait une persistance de quelques dixièmes de secondes, ce qui permettat d'éviter de devoir le rafraichir tout le temps. Il n'y a avait aucun système d'interruptions. Tout était géré en calculant les temps d'exécutions de sorte à tomber juste....
    Le jeu d'instruction était assez minimaliste et préfigurait déjà des jeux de type RISC, bien qu'on avait les quatre opérations élementaires, (plus la gestion du signe, on utilisait pas le complément à 2 comme maintenant).

    Le TX-0, de même construit au MIT en 1956, fut le premier ordinateur à transistor de l'histoire (environ 200 Ko de mémoire, tout de même), et qui fit tourner (plutôt son successeur le TX-2), le premier logiciel de dessin vectoriel de l'histoire : sketchpad.
    http://en.wikipedia.org/wiki/TX-0
    http://en.wikipedia.org/wiki/TX-2
    http://www.bitsavers.org/pdf/mit/tx-2/

    Bitsavers s'occupe de scanner tous les documents retrouvés, afin de les proposer en pdf, ainsi que de récupérer des images binaires de tous les programmes d'époque.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: bitsavers

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La doc, c'est bien, mais la pratique, c'est encore mieux:

      Le mikromuseo et deathrow collectionnent les machines sous VMS (VAX et Alphastation), et laissent un accès telnet pour ceux qui veulent les essayer:

      http://www.mikromuseo.org/
      http://deathrow.vistech.net/

      Cray Cyber propose la même chose, mais pour des supercalculateurs (Control Data Cyber, Cray, SGI Origin et Sun Enterprise 10000) :

      http://www.cray-cyber.org/
    • [^] # Re: bitsavers

      Posté par . Évalué à 2.

      bitsaver n'a absolument rien sur Bull...

      Ah, si, sous le nom honeywell (racheté par Bull dans les années 80)

      "La première sécurité est la liberté"

  • # inutil...

    Posté par . Évalué à -10.

    je pense que tout cela est inutile des plans et des photos devraient largement suffire!
    en quelques mots: bon pour recyclage car c'est vraiment ça le plus important!
    je ne vois pas l'interet de "collectionner" de vielle bécane sous couvert de la mémoire informatique...
    ils feraient mieux de construire un site de recyclage ....

    ceci n'est que mon avis personnel
    • [^] # Re: inutil...

      Posté par . Évalué à 4.

      Même avec un plan, il faudra amha constuire des outils ou du moins utiliser des méthodes d'usinage différentes pour réaliser les pièces. Enfin cela dépendant de quel degré de similitude on recherche... Ensuite, recylcler une chose pour la reconstuire ensuite a un coût écologique inutile (mais ca ne "crée" pas d'emplois...).

      Par contre, avoir les plans ouvrirait pleins de possiblités (sans devoir investir dans la rétro-conception). Par exemple remplacer une électronique obsolète par une conception moderne d'un boitié original. Que sais-je ?

      Oh zut ! Je viens de tomber sur un troll.
    • [^] # Re: inutil...

      Posté par . Évalué à 10.

      Ouais, t'as raison. Même chose pour l'archéologie, ça ne sert à rien. Ils feraient mieux de construire des parkings, ça au moins c'est utile ...
  • # les assos françaises

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut,

    Un certains nombre d'autres asso travaillent à monter des musés réels ou juste à sauver le patrimoine numérique

    notament http://www.silicium.org et son forum où nous nous connaissons tous ou presque tout membre de tout les musés existants ou futur...

    voir aussi http://cmpi.dyn-o-saur.com/
    http://www.mo5.com
    http://obsolete-tears.com/
    etc... pour ne citer que les plus connus.

    la pluspart des sites integrent un forum.
  • # Recup

    Posté par . Évalué à 2.

    Justement, je vais mettre à la poubelle : Sun sparcstation 1, 4, 5, 10 et 20, des Sun IPX, des HP C100 et C200, des terminaux X ncd ...

    Si ca interresse qq1: à venir chercher sur Paris.
    • [^] # Re: Recup

      Posté par . Évalué à 2.

      moi eventuellement...

      Où à paris ?
      • [^] # Re: Recup

        Posté par . Évalué à 2.

        Montrouge.

        Pour la suite, par mail : gagadget chez free
    • [^] # Re: Recup

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      A propos des terminaux X NCD, je suis à la recherche des cds de NCDware 5.1.140... une image iso a télécharger me conviendra...

      Sinon je suis justement à l'instant en train d'essayer de faire marcher NetBSD sur un NCD Explora 451 car il manque SSH à NCDware. Ça a booté, j'ai SSH, je suis content, je vais me coucher...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.