Sondage Craindre la balkanisation du Web…

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
3
16
déc.
2020

Wikipédia, balkanisation : « Le terme de balkanisation est utilisé pour décrire le processus de fragmentation et de division d’une région ou d’un État en des États et régions plus petits et souvent hostiles les uns envers les autres. »

French Web : « En voulant mieux encadrer Internet pour en limiter certaines dérives, les régulateurs risquent de créer un Internet totalement fragmenté soumis à des règles nationales différentes, en contradiction avec l’idée-même du “world wide web” censé s’affranchir des frontières. Aiguillonnés par d’innombrables polémiques, de plus en plus de pays à travers le monde veulent limiter par la loi la propagation sur Internet de contenus haineux, racistes, manipulateurs, choquants, dangereux… ou obliger les plates‑formes Internet à mieux protéger les données personnelles. »

Le Figaro : « Les Américains, qui ne perdent pas de temps pour nommer les choses, parlent de “splinternet” (“split Internet”, Internet scindé). En France, on recourt à un néologisme du siècle dernier pour brandir le risque d’une “balkanisation du Web”. »

N. D. M. — « La balkanisation du Web : Chance ou risque pour l’Europe ? » (hal-01378364), « La gouvernance mondiale dans la tourmente (4 épisodes) — Internet : de la Pangée à la balkanisation », RuNet, Grande Muraille en Chine, « Filtrage automatique et libertés : peut‑on sortir d’un Internet centralisé ? » (hal-02152635), etc.

  • Oui, ces règlementations locales sont un problème :
    80
    (4.1 %)
  • Seule la neutralité du Web compte, et ne pas la violer. Formuler les choses autrement c’est perdre de vue cela :
    310
    (15.8 %)
  • Utilisez Tor et des services décentralisés ! :
    262
    (13.4 %)
  • Mon port Ethernet ayant cramé, je m’en fous :
    18
    (0.9 %)
  • Je m’autohéberge et ne lis que mon blog :
    48
    (2.5 %)
  • Ça ne parle que de Facebook, on s’en fout ! :
    1015
    (51.8 %)
  • Il faut une constitution mondiale protégeant le Web :
    89
    (4.5 %)
  • <nom du sauveur ou de la sauveuse ici> va nous sauver :
    34
    (1.7 %)
  • Bientôt de retour au Moyen‑Âge :
    103
    (5.3 %)

Total : 1959 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l’intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées ou de l’impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78 % des personnes sondées estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Seule la neutralité du web compte

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+13/-0).

    Alors que la neutralité de l'Internet, ça n'a finalement que peu d'importance, parce qu'Internet, après tout, c'est un truc de vieux ?

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Pourquoi le craindre ?

    Posté par  . Évalué à 6 (+6/-0).

    Est-ce que l'essence du "world wide web" c'est justement pas un web fragmentaire mais global plutôt que des GAFA qui impose une unique façon de faire, de penser, et d'accéder à l'information.
    C'est bizarre d'utiliser un vocabulaire tout de suite très négatif "craindre"/"risque", alors que c'est finalement une vision du web qui est soutenu par les initiatives d'autohebergement par exemple

    • [^] # Re: Pourquoi le craindre ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 16/12/20 à 11:48.

      Dans le débat (peut-être trop ouvert/large ici justement) il y a centralisé / décentralisé (par exemple GAFAM contre plus petits acteurs/autohébergement). Mais aussi accessible / inaccessible (si un pays bloque le reste du monde parce que les propagandes des autres/les contenus des autres lui déplaisent).

      Il y a plein de fractures possibles : la langue/l'alphabet/le codage, la loi (filtrage légal qu'on soit d'accord ou pas avec la politique du pays concernés), le blocage technique hors base légale, la centralisation "par choix" (tout le monde va où va tout le monde), l'incompréhension culturelle, l'argent (paywalls), la qualité du réseau (lire du 8K sur un modem 56k pour voir la différence des k^Wcas), etc.

      • [^] # Re: Pourquoi le craindre ?

        Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

        Le modèle économique aussi. Youtube rémunère les auteurs de vidéos populaires, ce qui n'est possible / rentable que par la centralisation. Je ne vois pas comment un tel modèle serait possible en décentralisé (c'est même probablement impossible d'avoir des stats fiables sur le nombre de visionnage avec PeerTube…).

        Sans vouloir jouer l'avocat du diable, j'ai aussi l'impression qu'une partie de la centralisation (typiquement, pour les emails grand public) est due au manque de résilience des protocoles internet aux attaques et détournement (typiquement, spam). Quelque part, il semble que SMTP a été conçu sans même un embryon de sécurité, ce qui oblige les serveurs mails à assurer de leur côté la protection de leur utilisateurs, de manière complètement indépendante et à leurs frais. Ça encourage clairement à la centralisation (le coût du maintien des logiciels et des whitelists n'est pas proportionnel au nombre d'utilisateurs) et à l'exclusion des "petits".

        C'est un peu la même chose pour HTML et Javascripts; les protocoles rendent beaucoup de choses possibles, c'est une porte grande ouverte à tous ceux qui veulent abuser. La fragmentation du web, c'est aussi les sites qui ne fonctionnent pas sous tel ou tel navigateur ou avec tel ou tel bloqueur de pubs ou de scripts, et ça, ça ne serait pas nécessaire si dès le début Internet avait été conçu dans le souci de protection des utilisateurs. La neutralité et la décentralisation, dans les faits, ont bien plus profité aux arnaqueurs, aux crackers, aux publicitaires et aux blanchisseurs de pognon qu'aux opposants politiques. Même genre de raisonnement que pour Tor ou pour Bitcoin: est-ce qu'une utilisation légimite marginale justifie l'existence d'un outil utilisé majoritairement à des fins illégales/immorales/criminelles? Tout le monde n'est pas libertarien, et il ne faut pas s'étonner de la réaction liberticide des acteurs économiques (les GAFAM) et politiques (les États).

        Donc, voila mon pavé dans la mare : la fragmentation est principalement due à la mauvaise conception technique et politique des protocoles internet. Il y a eu un temps pour la liberté, mais les tenants de cette liberté n'ont pas trouvé (ou n'ont pas voulu trouver) les moyens de protéger les autres acteurs, qu'ils soient forts (États et grandes entreprises) ou faibles (les particuliers). Cette faillite est maintenant actée, et c'est les forts qui prennent le pouvoir. Les faibles ne seront toujours pas protégés, évidemment, mais les forts le seront. Malheureusement, il n'y a rien à regretter : le seul "paradis" perdu, c'est le monde imaginaire créé à la mesure de quelques milliers de hackeurs/crackers en dépit de toute logique sociale, économique et politique. La technique ne permet pas de s'affranchir de la société, et quand elle est assez forte pour donner le change, la société a les moyens de la faire plier (et c'est tant mieux, je n'aimerais pas vivre dans un monde où il existerait des moyens infaillibles d'échapper aux règles communes).

    • [^] # Re: Pourquoi le craindre ?

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Tout à fait d'accord c'est même une force de faire des solutions alternatives local.

  • # Réseaux WiFi décentralisés

    Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 16/12/20 à 11:52.

    Il existe plusieurs réseaux WiFi décentralisés en paire à paire, tels que CJDNS, Netsukuku, etc… permettant de s'affranchir de la connexion à un FAI/ISP. Certains tentent de conserver une certaine anonymisation, d'autres utilisent des blockchains, etc… c'est un monde assez complexe et merveilleux. Tout ce petit monde n'est pas assez notoire pour entrer dans Wikipedia (règle des diffusions dans des grands journaux sur 2 ans). Mais bouillonnant et actif depuis au moins 10 ans.

    Cjdns est assez ancien est déjà utilisé dans plusieurs ville dans le monde.

    • [^] # Re: Réseaux WiFi décentralisés

      Posté par  . Évalué à 0 (+0/-0).

      Je pensait avoir compris qu'en France, la législation imposait de pouvoir identifier tous les utilisateurs d'un réseau, et de converser les logs un certain temps, de manière à pouvoir trouver un responsable en cas de besoin.

      En conséquence de quoi, il est difficile de créer un réseau Wifi communautaire. Ce n'est pas impossible pour autant, il y a des moyens d'identifier les utilisateurs, mais on en reviens a un annuaire centralisé, une authentification des noeuds, etc. L'aspect réseau communautaire décentralisé en prend un coup, ou alors tu part du principe que chaque noeud est responsable de ses utilisateurs. Mais quid de l'accès à Internet ?

      Celui qui fournit son accès à Internet ne prends-il pas le risque d'être désigné comme responsable de ce qui passe par sa connexion ?

  • # neutralité du web

    Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

    Je croyais qu’il n’existait que la neutralité du net. Parait que c’est mal d’assimiler le net et le web !

  • # Pas que la grande muraille de Chine

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+15/-0). Dernière modification le 16/12/20 à 12:20.

    De Chine, les accès aux serveurs étrangers sont fortement limités (serveurs blacklistés genre ceux de Google et Facebook, et le reste ultra-lent à décourager les plus patients), et au niveau national, le contenu du net est très surveillé et nettoyé.
    D'ailleurs en chinois, le mot "censure" se dit 和谐 (héxié) et est le même que le mot "harmonieux". Du coup, sur les sites francophones de Chine, on utilise le mot "Harmonisé" pour parler d'un contenu (ou une personne) censuré.
    - On entend plus parler de Robert dans le Hubei, qu'est-ce qu'il devient ?
    - il s'est fait harmonisé.
    - oh le con !

    Bref, tout ça n'est pas nouveau, donc tout le monde est au courant. Par contre il y a une chose plus grave (si je puis dire) en Chine : les sites web disparaissent. Non pas qu'ils soient harmonisés, bien qu'il faille une autorisation du gouvernement pour ouvrir un site web, mais parce que les habitudes des chinois ont changées, ou on les a poussé à changer.
    Tout passe par des apps, et principalement Wechat, qui est à l'origine une appli de chat, mais qui fait maintenant tout, mais vraiment tout. J'ai des amis chinois qui ne savent pas se servir d'un navigateur internet, ils n'en ont pas l'usage, tout se fait sur leur smartphone dans l'application qui va bien.
    Bien sûr, ces applications s'appuyent sur les bases de l'internet, mais c'est invisible pour les utilisateurs.
    Ma crainte, c'est que ce modèle chinois se répande partout dans le monde, et qu'au final on n'utilise plus que quelques apps gérées par des GAFAM chinois ou américains.

    • [^] # Re: Pas que la grande muraille de Chine

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

      Tout a fait d'accord.

      La Chine à quelques années d'avance sur la France.
      - Il n'y a a qu'a voir les gens qui utilisent une app pour regarder les nouvelles, une app pour regarder Google maps et une autre pour leboncoin, pareil pour les messagerie (la messagerie Facebook ne marche pas dans un navigateur mobile mais que sur une app)… Je redoute ceci.
      - Et au nom du terrorisme, de la fake-news, la censure gagne du terrain. Et contrairement a autrefois, il n'existe même plus d'endroit pour lister les livres, sites et autres choses censurées.

    • [^] # Re: Pas que la grande muraille de Chine

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      On paie aussi partout avec Wechat, ça remplace la carte bancaire et l'argent liquide et on peut aussi de plus en plus en Europe dans les lieux touristiques. La RATP à aussi sont site WeChat depuis quelques années. Les chinois prennent aussi moins d'argent liquide en raison des braquages récurrents de cars de touristes chinois (et plus généralement asiatiques) en France. Il y a l'alternative AliPay (d'Alibaba).

    • [^] # Re: Pas que la grande muraille de Chine

      Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0).

      Avec les technologies chinoises, il n'y aurait pas eu de mouvement des Gilets Jaunes en France. Mais le très taoïste Darmanin est en train d'arranger tout ça :(

    • [^] # Re: Pas que la grande muraille de Chine

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

      Vu d'ici, en chine, la disparition des sites web est un fait.

      J'ai des étudiants qui veulent commencer la programmation. Il ne leur vient pas à l'idée de faire autre chose qu'une app. Quand je leur dit que pour commencer faire un petit site web de test permettrait de vérifier leurs idées avant de chercher à faire quelque chose de plus lourd en terme d'interface, ils ne comprennent pas.
      Quand je leur dit qu'on pourrait avoir le serveur web sur le réseau intranet de l'école pour faire les tests. Ils ne comprennent pas… Si c'est pas une app, c'est pas de la programmation. --> le projet va s'effondrer, mais je les ai prévenus. Peut-être qu'ils reviendront me voir…

      Le paradoxe c'est que du coup, il y a des mini-app pour wechat. Il y en a plein. Je n'ai pas regardé comment c'est développé, mais finalement ça ressemble à du web à l’intérieur d'une capsule.

      L'idée de Mozilla de faire un ordiphone tout navigateur, c'était pas loin de ce qu'est en train de devenir les téléphones chinois avec WeChat.

      Pour le paiement, j'ai été assez réfractaire pendant longtemps, traçage… Mais je dois avouer que je n'ai pas payer en liquide ou par carte bancaire depuis bien longtemps. Ça ce compte en mois.

  • # Starlinkisation du web

    Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1).

    Quoi qu'on dise et qu'on pense de Starlink (et des projets similaire), malgré tous ses défaut, il faut reconnaître qu'il devrait permettre de banaliser l'accès a internet par satellites (avec un coût abordable)… Outre permettre de desservir des endroits isoler, cela devrait permettre de plus simplement contourner les censures des états…

    • [^] # Re: Starlinkisation du web

      Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

      StarLink prévoit de faire des décentes locales dans le pays/région du monde dans laquelle tu te trouve, pour ne pas se mettre à dos les opérateurs locaux partout dans le monde, et pourquoi pas proposer des offres par leur intermédiaire. Donc d'un point de vue "sensure", il n'y a pas grand choses à attendre de ce côté là.

      Pour ce qui est du prix, je crois qu'aux US le coût d'une connexion Internet est plus élevé qu'en France. Donc il faut voir ce qu'on entend par "abordable".

      Je pense que si tu prend un abonnement en France tu ne pourras pas t'en servir depuis un autre endroit de la planète. C'est une constellation de satellites, d'accord, mais sa ne veux pas dire qu'il n'y a pas de contrôle géographique.

      Bref, un système d'antenne prévu (je crois) pour une installation fixe, un accès à Internet qui se fait pas un POP de ton pays, a part couvrir les zones blanches, au détriment des déploiements terrestres qui auront une excuse en or pour ne pas être financés, je ne vois pas ce qu'ils ont a offrir.

  • # Qu'est-ce que Patrick vient faire là ?

    Posté par  . Évalué à 9 (+9/-0). Dernière modification le 16/12/20 à 14:59.

    Quand je lis balkanisation, je pense toujours à Patrick Balkany. Et du coup, à chaque fois, je met 5 minutes à comprendre le sujet. Voilà.

  • # Un "néologisme du siècle dernier "

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-0).

    Ce doit être le contraire d'une "expression archaïque d'aujourd'hui".

  • # Il n'a qu'une réponse proposée

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-0).

    Je n'ai pas trouvé d'option exprimant que les réglementations locales pourraient être bénéfiques.

    • [^] # Re: Il n'a qu'une réponse proposée

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

      On dirait qu'on met dans le même panier des concepts assez différents :
      - la diffusion de contenus haineux (rappelons au passage que la loi française met quelques limites à la liberté d'expression)
      - la protection des données personnelles
      - la diffusion de fake news

      Je peux comprendre qu'entre lutte contre les fake news et censure, la limite peut être plus que tenue. Mais la protection des données personnelles, je ne vois pas ce que ça a de négatif, au contraire.

      J'ai donc du mal à voir où veut en venir ce sondage ni quel débat il compte soulever tant les sujets évoqués sont différents. "Les méchants censeurs contre les gentils défenseurs de la liberté" est une vision bien simpliste et fausse.

  • # la neutralité du Web

    Posté par  . Évalué à -1 (+1/-2).

    Je risque l'hors sujet, et en même temps m'attirer les foudres de certains….

    Mais j'en ai un peu marre de toutes les discussions autour de la neutralité du net, parce que l'on met tous et n'importe quoi dedans.

    Alors certes il est important de garantir que les états ne limitent pas à leur sphère surtout quand ils versent dans le totalitarisme… Mais à l'inverse a force de vouloir "PROTEGER" le web on en oublie de protéger des pans entiers de la population de tous les discours ravageurs, les images, les films que l'on trouve sur le net.

    Aujourd'hui vous rechercher un mot sans intérêt et vous arrivez sur des trucs étranges voire dangereux. Et je parle même pas de la haine, vous donnez un avis avec un peu d'explication, pas trop hein sinon ça fatigue et les gens ne lisent pas… et vous avez des réponses du genre :
    't troc…' "Cr…" Sans justification sans débats faut pas exagérer quoi si tu n'es pas capable de comprendre….

    Bref personnellement je pense que nous sommes tous responsables de nos actes et paroles, alors c'est facile en démocratie, mais je reste persuadé que la JUSTICE devrait avoir accès à tous les noms, adressent etc. des personnes en cas de plainte pour abus avérer ! ce qui est paraît-il incompatible avec la neutralité du net…

  • # Il n'y a pas de balkanisation du web

    Posté par  . Évalué à -10 (+0/-10). Dernière modification le 20/12/20 à 19:18.

    La réalité est qu'un par un les états avancent les pions du Nouvel Ordre Mondial (copyright G.H. Bush).
    Chaque pays gouverné par les mercenaires du NOM implémente petit à petit des législations qui poussent vers la communisto-chintokization de l'internet. Exemple : interdiction de la critique argumentée des politiques immigrationnistes massives mises en place par la ploutocratie occidentale par l'interdiction de la haine en ligne. Évidemment la haine de soi des névropathes pro-immigration n'est pas interdite.
    Les rares à s'y opposer : Trump, le pouvoir polonais.
    https://thedonald.win/p/11R4uda6kb/polands-justice-minister-announc/c/

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.