Nouvelles versions logicielles du projet GNU juin et juillet 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, mathrack et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
53
22
août
2017
GNU

Le projet GNU publie tous les mois une liste de versions logicielles publiées. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins : soit des dizaines de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de acct, auctex, automake, binutils, cgicc, dr-geo, freeipmi, gama, gcc, gdb, glpk, gnuastro, gnucash, gnuhealth, gnuhealth-control, gnupg, gnutls, grep, gsl, guile-cv, guile-gnome, libextractor, libffcall, libgcrypt, libidn2, libmicrohttpd, libtasn1, linux-libre, moe, motti, nano, parallel, screen, taler, texinfo, tramp et unifont.

La version 2.2 de Tryton est arrivée

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel. Licence CC by-sa.
24
31
oct.
2011
Python

Comme tous les six mois, arrive une nouvelle version de Tryton.

Tryton est une plate‐forme de développement d’applications pour entreprise écrite en Python (un progiciel de gestion intégré, mais il pourrait être bien plus — ou bien moins — que ça). Tryton est toujours un fork d’OpenERP qui a déjà quatre ans d’existence.

Au cours de ces six derniers mois, de nombreux changements ont touché l’interface utilisateur. Notons parmi ceux‐ci :

  • les fenêtres surgissantes (pop‐up) sont maintenant « non‐modales », ce qui signifie qu’elles sont liées à leur onglet d’origine. On peut donc conserver une pop‐up ouverte et interagir avec les autres onglets, car l’activation d’un onglet restaure les fenêtres préalablement ouverte ;
  • le widget de recherche a été complètement repensé. Un seul champ est utilisé et l’auto‐complétion permet de faciliter l’écriture de requêtes. Tout comme Google, des recherches complexes peuvent être effectuées.

Du côté du serveur de nombreuses améliorations ont été apportées, dont voici les
plus importantes :

  • l’utilisation d’unoconv permet de transformer les modèles OpenDocument dans un très large ensemble de formats répandus ;
  • l’utilisation de fichiers « .po » pour la gestion des traductions ;
  • un cache LRU au niveau de la transaction a permis de réduire considérablement l’empreinte mémoire du serveur.

Notons également que ces six derniers mois ont aussi été marqués par la transition de GNU Health (anciennement connu sous le nom de Medical) d’OpenERP à Tryton. Luis Falcón, le développeur principal de ce logiciel de gestion hospitalière, a en effet fait pas mal de bruit autour des raisons motivant ce changement ; c’est la gouvernance du projet Tryton qui a convaincu Luis.