Nouvelles versions logicielles du projet GNU juin et juillet 2017

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Anonyme et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
53
22
août
2017
GNU

Le projet GNU publie tous les mois une liste de versions logicielles publiées. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins : soit des dizaines de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de acct, auctex, automake, binutils, cgicc, dr-geo, freeipmi, gama, gcc, gdb, glpk, gnuastro, gnucash, gnuhealth, gnuhealth-control, gnupg, gnutls, grep, gsl, guile-cv, guile-gnome, libextractor, libffcall, libgcrypt, libidn2, libmicrohttpd, libtasn1, linux-libre, moe, motti, nano, parallel, screen, taler, texinfo, tramp et unifont.

Sortie de la version 3.0 de GNU Health

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ymz, Lucas, Nils Ratusznik, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC By‑SA.
27
18
jan.
2016
Médecine

GNU Health est un projet de logiciel de Système d'information hospitalier et de dossier médical personnel sous licence GPL-3. Il est écrit principalement en Python en utilisant le Framework Tryton et PostgreSQL comme base de données.

Le projet est dirigé par l'ONG GNU Solidario qui œuvre à fournir santé et éducation aux plus démunis par le biais du logiciel libre. Il a entre autres reçu le prix annuel de la FSF en 2011 pour son impact social.

GNU Health

Cette nouvelle version est compatible avec Tryton 3.8 et donc avec le nouveau client web sao. Elle étend la couverture fonctionnelle grâce à de nouveaux modules et l'amélioration des existants.

Sortie de la version 2.0 de GNU Health

Posté par  (site Web personnel) . Édité par azerttyu et bechamel. Modéré par tuiu pol. Licence CC By‑SA.
32
10
juil.
2013
Médecine

GNU Health est un projet de logiciel de Système d'information hospitalier et de dossier médical personnel sous licence GPL-3.
Il est écrit en Python avec le Framework Tryton et utilise PostgreSQL comme base de données.
Le projet est géré par l'ONG GNU Solidario qui œuvre à fournir santé et éducation aux plus démunis par le biais du logiciel libre.

Cette nouvelle version apporte en autre la compatibilité avec Tryton 2.8 (la dernière version stable en date) et un installateur générique indépendant de l'OS.

Remise des prix Free Software 2011 à Matz et GNU Health

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et Nils Ratusznik. Modéré par j. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
15
31
mar.
2012
GNU

La Free Software Foundation (FSF) remet une fois par an des prix pour récompenser les avancées du Logiciel Libre. La cérémonie de remise des prix 2011 a eu lieu le 25 mars.

À cette occasion, Yukihiro Matsumoto (aka Matz) s'est vu remettre une jolie^W décoration des mains de Richard Stallman pour son travail sur Ruby, le projet GNU et les logiciels libres auxquels il a participé. Notons que les créateurs de Perl, Larry Wall, et de Python, Guido Van Rossum, avaient remporté cette récompense en 1998 et 2001 respectivement.

L'autre prix, visant à récompenser les projets avec des bénéfices sociétaux, a été décerné au projet GNU Health. Luis Falcon, le président de l'association GNU Solidario qui soutient le projet GNU Health, était également présent pour recevoir le prix au nom du projet.

La version 2.2 de Tryton est arrivée

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Bruno Michel. Licence CC By‑SA.
24
31
oct.
2011
Python

Comme tous les six mois, arrive une nouvelle version de Tryton.

Tryton est une plate‐forme de développement d’applications pour entreprise écrite en Python (un progiciel de gestion intégré, mais il pourrait être bien plus — ou bien moins — que ça). Tryton est toujours un fork d’OpenERP qui a déjà quatre ans d’existence.

Au cours de ces six derniers mois, de nombreux changements ont touché l’interface utilisateur. Notons parmi ceux‐ci :

  • les fenêtres surgissantes (pop‐up) sont maintenant « non‐modales », ce qui signifie qu’elles sont liées à leur onglet d’origine. On peut donc conserver une pop‐up ouverte et interagir avec les autres onglets, car l’activation d’un onglet restaure les fenêtres préalablement ouverte ;
  • le widget de recherche a été complètement repensé. Un seul champ est utilisé et l’auto‐complétion permet de faciliter l’écriture de requêtes. Tout comme Google, des recherches complexes peuvent être effectuées.

Du côté du serveur de nombreuses améliorations ont été apportées, dont voici les
plus importantes :

  • l’utilisation d’unoconv permet de transformer les modèles OpenDocument dans un très large ensemble de formats répandus ;
  • l’utilisation de fichiers « .po » pour la gestion des traductions ;
  • un cache LRU au niveau de la transaction a permis de réduire considérablement l’empreinte mémoire du serveur.

Notons également que ces six derniers mois ont aussi été marqués par la transition de GNU Health (anciennement connu sous le nom de Medical) d’OpenERP à Tryton. Luis Falcón, le développeur principal de ce logiciel de gestion hospitalière, a en effet fait pas mal de bruit autour des raisons motivant ce changement ; c’est la gouvernance du projet Tryton qui a convaincu Luis.

Journal Première conférence Tryton et bonne nouvelle pour GNU Health

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
9
29
août
2011

Cher nal,

Je reviens vers toi pour annoncer la première unconférence Tryton.
Elle aura lieu à Liège les 11 et 12 novembre et suivra le principes des unconferences. On prévoit des workshops sur les prochaines fonctionnalités, des lightning talks et surtout tout ce que les gens apporteront.

Tryton est un fork d'OpenERP, qui se veut plus pythonique, plus solide et qui se concentre sur les fonctionnalités de base pour laisser la customisation fine aux intégrateurs.

Ce (…)