Journal Life's what you make it (Talk Talk)

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
7
3
avr.
2018

Petit mémo sur d'autres systèmes de commentaires et notation.
Un seul en fait.
De temps à autre, je regarde comment font les autres, comment on se débrouille ailleurs, pour gérer la meute turbulente des commentateurs. Selon l'époque, les années, mon attention est attirée par l'un ou l'autre problème. Par exemple, dans les dernières lueurs du XXème siècle, en plein lancement du marketing viral, je m'intéressais aux commentaires manipulateurs. Vous savez comme c'est, quand on est obsédé par un truc on a tendance à en voir des traces partout. Et en effet : je trouvais souvent, très souvent, des commentaires tout droit sortis d'algorithmes malins manipulateurs de foules.
Ces temps-ci je contemple les forums de presse, l'invasion de l'extrême droite et l'indignation vertueuse de gauche[1] sous tous les articles possibles. Aucune gestion par les journaux. Alors que ces forums pourraient être un moyen de rencontrer le lectorat, ils sont pires que le café du commerce.
Talk Talk, clip de Such A Shame
Le dragon Mozilla s'est penché sur la question.
Son projet Coral essaie de rapprocher les journalistes de leurs communautés, et parmi les trois outils libres aboutis, Talk le bien nommé gère les fils de commentaires.
Leur anti-crédo :
Les forums sont merdiques.
Leur ambition :
Repenser la modération, l'affichage des commentaires et la discussion en ligne, pour des échanges meilleurs et tranquilles.
Voyons-ça :
On clique un peu trop vite, on note un peu trop vite, j'aime / j'aime pas. Pourtant aimer c'est s'engager. Une recherche de l'université du Texas propose de mettre en avant le respect pour rappeler qu'on ne note pas à la légère. Tout plein d'études proposent des solutions assez simples pour donner de l'importance aux actions des lecteurs-commentateurs. Talk prétend les mettre en œuvre. Ça promet aussi d'éviter les trolls, mais je n'ai pas bien compris comment.
Je passe sur les outils de modération, ça ne parle qu'aux modérateurs satisfaits de ce rôle ingrat que d'aucuns croient être un grand pouvoir.
En France, c'est utilisé par Rue89 Strasbourg.
C'est vu ? c'est à voir ! Tout comme Mozilla, je peine à le décrire, c'est un outil, il faut l'essayer.

Ah oui, c'est en Javascript. Il y a de l'Ajax, des commentaires masqués, des notifications, de la mise en page, … ça s'installe facilement avec heroku, le code est sur Github et il y a un plugin Wordpress.

[1] différente de l'indignation révoltée chère à Stéphane Hessel.

  • # sokution

    Posté par . Évalué à 6.

    Ces temps-ci je contemple les forums de presse, l'invasion de l'extrême droite et l'indignation vertueuse de gauche[1] sous tous les articles possibles. Aucune gestion par les journaux. Alors que ces forums pourraient être un moyen de rencontrer le lectorat, ils sont pires que le café du commerce.

    Honnêtement je doute que la réponse à apporter à ce genre de problème soit d'ordre technique.

    • [^] # Re: sokution

      Posté par . Évalué à 10.

      Le plus simple serait que chacun ne voit que ses propres commentaires. Ça ferait gagner beaucoup de temps à tout le monde.

      -->[]

      • [^] # Re: sokution

        Posté par . Évalué à 7.

        D'accord, mais à condition qu'on change de pseudo aléatoirement toutes les X heures, pour que je sois objectif quand je me gueule dessus 3h après avoir fini d'oublier mon précédent commentaire!

    • [^] # Re: sokution

      Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 03/04/18 à 16:24.

      Non, mais la technique peut aider à gérer. C'est ce que fait Talk.
      C'est ce que fait d'une autre façon le Karma sur Linuxfr : en masquant cerains trolls, on évite de leur emboiter le pas.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Discourse

    Posté par . Évalué à 7.

    Ça ressemble à Discourse qui peut fonctionner comme un forum indépendant ou comme système de commentaires intégré. Karma, badges, gamification, tout y est (et c'est bien sûr configurable si on aime pas telle ou telle fonctionalité). Le projet a été initié par Jeff Atwood, co-auteur du site de Q&A bien connu des devs : Stackoverflow. Il a donc pas mal d'expérience sur le sujet et son blog est une mine de renseignements sur le sujet des discussions en ligne.

    En France, c'est utilisé par Rue89 Strasbourg.

    C'est bizarre. La page d'accueil de Talk affiche le logo de Rue89Strasbourg dans leurs "Newsrooms using our software" mais quand on va sur le site en question, c'est "GRAPHCOMMENT.COM appartenant à la société SEMIOLOGIC" qui fournit le système de commentaires. Eux aussi affiche "Rue89Strasbourg" parmi leurs clients. Y'a bien une API dispo sur Github mais je ne crois pas que ça soit la même chose que Talk de Mozilla. Ptêt qu'ils sont passés de Talk à GraphComment et que le logo est resté sur la home de Talk…

  • # Excellente heu, comment dire..? Initiative, voilà.

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Le dragon Mozilla s'est penché sur la question.

    C'est cool comme phrase, ça fait les gentils contre les méchants. Sur la liste du project "Coral" les suspect habituels: Grands groupes de presse (propriétés des banques) agences de propagande, pushers de daube divers et variés. Comme dirait Mark Hollis, en illustration (le pauvre) it's a shame :)

    Les forums sont merdiques.

    Yep. Depuis le début du net c'est comme ça, l'ho-reur : Les lecteurs se permettent de répondre à l'auteur (urgh) donner des infos, poster des liens (argh) confronter le prémisse, la forme et le fond de l'article (rhoo) et généralement et c'est bien ça le souci, ne suivent pas son angle (à l'article) et ça c'est un souci majeur pour le propriétaires de ces journaux (tu crois qu'il l'a acheté pour quoi, le titre, au juste ?) qui font bien, anéfé, de développer de l'IA pour carrément les produire eux-mêmes. Les commentaires.

    Parce que ça commence à se voir de façon spectaculaire.

    Je veux dire, regarde sous un article de Libé du mois dernier traitant du moyen-orient par exemple, 0 commentaires, ah tiens, c'est bizzare, celui sur Trump publié ce matin en compte déjà 43… Wow celui sur Tayloy Swift, qui a à peine une heure, 112! C'est vrai que la guerre à plus de 2000 bornes, c'est pas vraiment central, comme sujet, ça doit pas intéresser les gens.

    On clique un peu trop vite, on note un peu trop vite, j'aime / j'aime pas.

    Peste, ça aussi c'est vrai ; il faut absolument apprendre à cette ("on") engeance à cliquer moins vite, et à être plus heu, positifs, parce qu'en fait ils ont mal lu l'article, spoursa.

    Une recherche de l'université du Texas propose de mettre en avant le respect

    BOOM alors ça c'est pas con dis-donc! 'tain on est vraiment de dangereux neneus de pas y avoir pensé plus tôt, putain merde le respect! En plus c'est des spécialistes du respect, les ricains pis alors les texans, tu peux pas test.

    En France, c'est utilisé par Rue89 Strasbourg

    Mais fallait commencer par là !! Rue89 (huhu) Strasbourg? Mais c'est énorme, ça comme info! Tu sais qu'il ont carrément des milliers de visites par mois, et je dirai, là, à vue de nez, qu'au moins 10% de leurs articles contient au moins un commentaire. Pis faut voir le niveau, hein.

    Parce qu'il y a ça, aussi. Les commentaires des pure players sont les mêmes d'un titre à l'autre, un algo de base reconnaît les similitudes entre "Sweet Alix" de Libé et "Pierre-Marie Muraz" du Monde, toujours les même concepts, dans le même ordre, motifs horaires concordants, pas besoin d'AI pour piger que plus de la moitié des commentaires sont bidons, postés en masse pour faire avancer l'agenda (oui, OK, l'angle) du communiqué de l'article.

    Il faut donc, d'urgence, développer un système qui va gérer tout ça, ça s'appelle la fabrique du consentement, c'est le métier de la presse depuis Saint-Just, c'est théorisé depuis bien avant Schopenhauer, mais son petit bouquin "l'art d'avoir toujours raison" résume bien la problématique :)

    • [^] # Re: Excellente heu, comment dire..? Initiative, voilà.

      Posté par . Évalué à 6.

      Un logiciel libre utilisé par le WallStreet Journal et le WashingtonPost c'est une preuve de complot. Parti comme ça, c'est aussi le cas du Kernel, d'Apache, de curl,…

      Sinon t'as accès aux sources et comme tu t'y connnais en NodeJS tu pourras nous montrer le code qui génère les commentaires. Ah non mais oui je sais, "ils" sont pas cons, "ils" vont pas publier cette partie sur Github… Bon ben montre-nous au moins «les même concepts, dans le même ordre, motifs horaires concordants». Ça m'intéresse vraiment. Prenons, au hasard, un sujet sur la législation sur les armes, sur Reddit. Les discussions suivent systématiquement le même schéma :

      • Les ricains zèt trop cons chez nous en/au {Europe, Canada, Australie} c'est régulé et y'a pas de tuerie
      • Un ricain qui répond "ah ouais bin regardez en France, les djihadistes blabla"
      • Un autre qui explique qu'il faudra le tuer pour prendre ses armes
      • Et ça part en explication de texte sur le 2nd amendement pendant que d'autres sortent les stats nombres d'armes dans tel pays / nombre de meurtres

      Y'a pas (forcément) d'AI qui poste, c'est juste que les arguments sont toujours les mêmes des 2 côtés. Les posteurs ont d'abord été lecteurs et ont écumé le net sur le sujet. Chaque "camp" à des réponses toutes prêtes aux arguments de l'adversaire. C'est pareil pour tous les sujets clivants, la particularité du net étant que le fait de discuter par écran interposé limite énormément les chances qu'on soit là pour écouter ce que l'autre a à dire mais plutôt pour exposer son point de vue. Donc ça boucle.

      • [^] # Re: Excellente heu, comment dire..? Initiative, voilà.

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        J'admets que mon commentaire était un peu confus - le tien aussi, mais j'ai commencé ;p

        Des termes comme "l'invasion de l'extrême (droite)" (trois mots, trois concepts hors-sujets, avoue que ça part pas bien) dés le début de l'article n'incitent pas à la confiance quant à l'initiative, et bon, ça, ça revient tout le temps, d'autant que ça ne veut pas dire grand' chose, et peut s'appliquer à n'importe quel commentaire.

        D’après moi et d'autres (et c'est confirmé par des études de l'institut aqua-digital) les commentaires sont pour une bonne part dans l'audience des articles en ligne ; combien de fois n'as tu pas cliqué sur un lien parlant d'une info de laquelle tu as à priori fait le tour, juste pour lire les commentaires?

        Le problème des commentaires, c'est qu'il mettent l'article à l'épreuve : suppose un article qui dit "75% des français favorables à une loi contre les fake news" suivi d'un mur de commentaires qui, à 85%, expriment leur désaccord en termes diversement fleuris. Tu vois ce que je veux dire? Le saviez-vous ? Si mon exemple est drôle, c'est parce qu'il est authentique :)

        Donc je résume:

        • Les journaux sont tenus par des gens qui les ont acheté pour contrôler l'opinion, et jusqu'à Internet ça marchait pas trop mal (rions un peu: tu te rappelles du "courrier des lecteurs?" bref) mais maintenant le lecteur peut répondre au journal, ah mince.

        • Une bonne partie des commentaires est bi-don (c'est pas de l'AI, ce sont des open-space entiers de stagiaires avec des mots d'ordre, des "éléments de langage", des scripts semi-malins et surtout des 10zaines de pseudos, ya des videos là-dessus, je me souviens carrément d'une séance de formation magistrales filmée pour un sujet TV, d'autre sont filmées clandos avec des phone, faut chercher un peu) et ça, c'est un problème aussi parce que ça aussi, ça commence à se voir.

        Bon ben montre-nous au moins «les même concepts, dans le même ordre, motifs horaires concordants». Ça m'intéresse vraiment.

        Non ; j'ai pas que ça à faire de re-scanner des articles, et puis ce boulot, tu peux le faire aussi, et puis surtout, on va se retrouver à s'écharper sur le fond desdits commentaires, alors que je ne parle que de la forme.

        Personnellement, je suis pour la liberté totale (duh) d'expression, et contre les lois scélérates, orientées et scissionnistes qui visent à la limiter, je crois fermement (et par la force de l'expérience) à l'auto-modération : qu'on y songe, si la loi ne menaçait pas les responsables de DLFP de (sérieuses) représailles à chaque fois que quelqu'un exprime ici un truc que la loi interdit de dire, on n'aurait pas de problème particulier avec ledit propos, on peut discuter, on a un système de vote, et surtout on est des humains, doués de libre arbitre, on s'informe comme on veut, et on besoin de tout pour s'informer.

        Ah oui, autre chose:

        Un logiciel libre utilisé par le WallStreet Journal et le WashingtonPost c'est une preuve de complot. Parti comme ça, c'est aussi le cas du Kernel, d'Apache, de curl,…

        Heu, quoi ? C'est une preuve de rien du tout, je vois pas ce que tu veux dire, tout le monde utilise des logiciels libres..?

        • [^] # Re: Excellente heu, comment dire..? Initiative, voilà.

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu crois à l’automodération par les hordes de commentateurs bidons payés auxquels tu crois également pour relayer de la propagande ?

          C’est pas que ton commentaire qui est confus, c’est ta pensée. Elle vient de qui du coup l’automodération si personne n’est sincère dans l’affaire ? Des vrais commentaires qu’il est du coup trivial de détecter dans la masse, toi t’y arrive très bien donc il suffit de te demander si on est pas sûr ?

          Et mon commentaire à moi ici, il sert à qui et à quoi ? Il est issu d’une ferme de commentateurs pour pousser l’agenda des manipulateurs d’opinion en tentant de décridibiliser un des rares commentateurs automodéré d’Internet ?

          Pourquoi, si les plateformes de journaux en lignes étaiens infestées, ceux qui les infestent ne seraient pas capables d’infester le reste du Net ?

          si la loi ne menaçait pas les responsables de DLFP de (sérieuses) représailles à chaque fois que quelqu'un exprime ici un truc que la loi interdit de dire, on n'aurait pas de problème particulier avec ledit propos

          Tu penses à la négation de la Shoah par exemple ? C’est clair, ça te ferait passer pour un agneau et ça ne poserait de problème à personne ici si tu disais ça…

          • [^] # Re: Excellente heu, comment dire..? Initiative, voilà.

            Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 04/04/18 à 16:23.

            Et mon commentaire à moi ici, il sert à qui et à quoi ?

            Ben heu, à confronter ce que j'ai dit..?

            On va tenter de résumer, car tu poses surtout des questions, en fait.

            • Moi, je dis que je suis pour qu'on puisse écrire tout, et surtout n'importe quoi, et que bon, des menteurs / tricheurs, il y en avait avant Internet, d'où la référence littéraire dans mon 1er message, que tu as du rater (proverbe arabe: "suis le menteur jusqu'à la porte de la maison") ;
            • Toi, apparemment, non et tu donnes même la liste (et je rends hommage à ta concision: un seul item, c'est pratique) des trucs dont il est interdit de parler.

            Bon, voilà, c'est tout ; Tu vois, c'est pas si compliqué, pas besoin d’appeler la police :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.