• # Mais on est en France…

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

    Si un utilisateur contracte le Covid-19, cela permet aux autorités sanitaires de prévenir tous ceux qui l’ont croisé.

    Encore faut‐il le savoir.

    Rappel : nos dirigeants ont rapidement abandonné les tests, allant à l’encontre des préconisations de l’OMS (p 21).

    Qui plus est, une solution volontaire ne peut avoir qu’une efficacité limitée.

    La solution de la Corée du Sud est un pistage généralisé, mais qui n’est censé n’être accessible qu’à un comité médical et supprimé à la fin de l’épidémie.
    Je ne sais pas dans quelle mesure les autorités coréennes sont dignes de confiance à ce sujet, mais les Coréens semblent s’accommoder de la situation.

    Au regard de la situation (beaucoup beaucoup plus de gens pourraient mourir qu’avec des attentats terroristes), je m’accommoderais aussi de telles conditions (je n’ai pas envie de perdre des proches).

    Le problème, dans « le Pays des Droits de l’Homme », c’est la confiance qu’on peut avoir dans notre caste dirigeante.

    Les tests génétiques ne devaient servir que pour les crimes sexuels et ont très rapidement servi contre des syndicalistes ou autres militants.

    L’assignation à résidence qui ne devait concerner que de potentiels terroristes a été aussitôt utilisée contre des écologistes.

    ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

  • # NG Biotech met au point un test sérologique de détection des anti-corps

    Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

    NG Biotech, une startup Bretonne, a mis au point un test sérologique de dépistage des anti-corps. Le résulat est rapide : 15minutes. (l'intérêt de ce test se situe donc dans une phase de vérification)

    «250 sérums de patients ont été testés, dit-il, la quantité d'anticorps est parfois suffisante au bout de 5 jours mais à 10 jours, l'efficacité du test est de 70% et à 15 jours de 98%»
    Ce test a déjà été évalué dans plusieurs hopitaux parisiens.

    C'est très prometteur. Très.
    Cependant en lisant l'article de 'France Info Bretagne", une question saute aux yeux : mais c'est quoi ce planning ? Sont ils les seuls à pouvoir le produire ? Ne peut on pas répliquer dans d'autres structures ailleurs ? Incroyable, non ?

  • # Quelle pourrait être une solution portée par des hackers du libre (avec une forte éthique) ?

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Bon, ne pourrait-on pas imaginer une solution technique portée par le monde du libre ? un truc qui permettrait d'atteindre le but visé tout en respectant nos engagements moraux et notre éthique ?

    Une piste à débattre ? des choses à inventer ? au lieu de se placer comme souvent en opposition ne pourrait on pas proposer une solution ?

    Ce qu'on cherche c'est à pouvoir informer les gens qu'ils ont été en contact tel jour à tel heure à tel endroit avec une personne dont on sait aujourd'hui qu'elle est contaminée.

    Il faut donc pouvoir dire:
    - le 4 avril à 14h35 à la position GPS suivante se trouvait le virus (on se fout de savoir qui était porteur, si c'est une personne que je connaît elle m'aura déjà informé directement ou je saurait qu'elle est à l'hosto à "a grosse maille")
    - toute personne présente à cet endroit à ce moment là doit pouvoir être alertée

    Ok …

    Autre manière de voir : une base de données de date/heure/position du virus et moi usager je demande si le virus était présent là où je suis passé à l'heure ou je suis passé.

    Hummmmm dit comme ça, ça me semble plus jouable d'imaginer une solution technique autre que de scanner en permanence les id bluetooth/wifi/autre de son téléphone et les remonter sur un cloud gafamisé: je log en local ma position et je requête de manière anonyme et non séquentielle les lieux publics où je me suis déplacé …

    Tout ceci est ouvert à critique et réflexion, qu'en pensez-vous ?

    eric.linuxfr@sud-ouest.org

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.