Journal Sars-CoV-2 et moi

Posté par . Licence CC by-sa.
80
25
mar.
2020

Bonjour Nal,

Je suis infecté. Je vais raconter ici mon histoire avec cette saleté.
[avertissement : ce journal n'est en aucun cas un journal médical, et le vécu relaté ici ne saurait même pas être considéré comme tenant lieu de conseils] J'ai ce matin bon espoir, très bon espoir, mais il me faut rester prudent jusqu'à vendredi : cela peut être un faux espoir.

Ce texte est chronologique, je le déroule vraiment tel que je l'ai vécu et tel que j'ai appris les choses au fur et à mesure. A chacun d'en extraire l'intéressant pour lui-même. Tout est à la première personne. Comme beaucoup j'ai tout suivi du covid-19, comme peu j'ai lu le rapport préliminaire de l'institut Pasteur tout début janvier (et il y avait tout dedans, tout s'est avéré exact par la suite)

Jeudi 19 mars 2020 : je suis fatigué, très fatigué, rien de plus. Je viens de passer deux semaines particulièrement intenses en stress, en émotion et en travail, autant pour mon travail salarié que dans mes activités extra-professionnelles.

Vendredi 20 mars : je suis en congés, mais j'en annule l'après midi afin de pouvoir être à une réunion à mon travail. En début de soirée, d'un seul coup, mon nez est pris. D'un seul coup, c'est à dire qu'en moins d'heure toute la narine droite est bouchée et la gauche à moitié. Le soir, je fais un repas normal. Très rapidement après le repas j'ai une montée, un pic. Je ressens une gêne digestive, légère mais bien présente. Je ressens la fièvre qui monte (il est 20h environ), une gêne dans la gorge, un petit mal de nuque. Tout cela en même temps, et qui se fait sentir d'un seul coup. Cela dure environ 2 heures. A la selle, rien. Je sens la fièvre persister sans qu'elle soit haute, et sans la vérifier.

Samedi 21 mars : je me réveille enfariné, et plus que fatigué, mon nez est débouché. J'ai connu la grippe de 2005 et je n'avais pas été si fatigué si vite. Des pics de troubles digestifs se font sentir, le ventre semble "gargouillé" et mal, pendant environ une demi-heure, puis ça passe complètement. J'ai une légère sensation dans la gorge, qui perdure, et elle aussi augmente d'un seul coup par pic puis revient à son état d'avant. Le mal à la nuque à disparu. Le nez se rebouche rapidement.
A midi je fais un repas normal. 20 minutes après, un pic de tout et de forte intensité, à laquelle s'ajout un énorme pic de tension (non mesuré) qui m'empêche de rester en place. C'est très impressionnant d'avoir des symptômes qui, lu ainsi paraissent banals, se manifester de la sorte : aussi vite et aussi forts. C'est là que je comprends "covid-19" : le seul symptôme que je n'ai pas est la toux : aucune toux ici. C'est vraiment très impressionnant, je pense important d'insister sur ce point : en 20mn tout se manifeste d'un seul coup, et encore plus fort que la veille. Il faut cooréler à cela l'aspect psychologique, à ne pas négliger : lorsque vous savez où cela mène (étouffement, détresse respiratoire, chute du taux d'oxygène dans le sang) vous en menez pas large, et je voudrais aussi insister sur ce point : il faut rester zen, et c'est très dur.

Dès lors je décide de 2 choses :
a) m'appliquer le même protocole qu'en cas de grosse fièvre ;
b) définir ma limite aux difficultés respiratoires qui pourraient survenir.
Donc j'arrête de manger presqu'entièrement, je me couche et dors dès que possible, je bois beaucoup, et ne me lève que pour aller aux toilettes ou au ravitaillement en eau.

Le samedi soir me fera connaitre 5 heures d'intenses sensations, après un calme relatif l'après midi où seule la gorge me faisait un peu mal. S'ajoutera aux symptômes déjà présents dans les précédents pics des douleurs musculaires aux cuisses et des crampes aux cuisses et aux mollets. La fièvre est toujours présente, mais je la sens faible, ce qui m'inquiète pas mal. Je met le chauffage, assez fort, et me réveillerai en ayant dormi bouche ouverte.

Dimanche 22 mars : après avoir dormi environ 4 heures d'affilés, je me réveille très mal, tout les symptômes sont présents en permanence maintenant, à l'exception des douleurs musculaires qui vont et viennent. Je m'offre un cookie au chocolat vers 10h, 20mn après le ventre est dérangé, immédiatement la selle sera quasi liquide, c'est la première fois. Je passe une journée infernale, mélée de peur du connu et de l'inconnu, d'épuisement, de douleurs.
A midi j'opte pour les raisins secs : un poignée et c'est tout. Ils passent bien. Je bois au minimum 1,5l d'eau par jour depuis hier, je bois encore et encore, par petite lampée tout au long de la journée. J'essai de m'occuper l'esprit mais impossible de lire les nouvelles, c'est angoissant, impossible de regarder un film, j'ai mal aux yeux, impossible de lire un bouquin, la concentration ne suit pas. C'est donc un vrai épuisement, de celui où lire une mauvaise nouvelle vous fait mal physiquement, si certains ici ont connus ça le lendemain d'une lourde opération. Alors je vais faire ce que je sais faire : du shell, et je met enfin en place des logs propres et différenciées pour les iptables d'un de mes serveurs, grâce à ça je m'occupe l'esprit et cela fait beaucoup de bien.
Pendant cet après-midi, je sens ma gorge se resserrée petit à petit, lentement, jusqu'au soir. Je sens maintenant nettement un point, un poids, dans le dos cental au bas des omoplates. Le soir j'abandonne le thé vert (léger) pour la tisane verveine. Elle ne me quittera plus. Je remet le chauffage pour dormir. A à peine 20 heures, je dors d'un profond sommeil, épuisé et aidé par la tisane.

Lundi 23 mars : Je me réveille peu avant 03h du matin. Je suis bien. Vraiment bien. Je sens la fièvre présente, toujours légère, mais tout le reste à disparu. J'ai la même sensation qu'après une grosse maladie, que tout le monde connait "je vais mieux, je le sens, c'est net". Impressionnant. Je prends une poignée de raisons secs, que je machonne et avale assez vite. Une tisane, et me lance dans des parties du jeu le plus simple au monde : le klondike solitaire (f-droid)
Vers 07h je prends pour la première fois ma température, afin d'avoir un chiffre précis : 38°c. Mon nez est encore bouché. Je prends le réflexe, quasi compulsif, de me laver les mains tout le temps, mon clavier, mon téléphone, ainsi que tout ce que je touche, avant et après chaque action, ça me quittera plus.
A midi, une nouvelle poignée de raisins secs, et c'est tout. Ma température est la même que le matin : 38°c exactement. Habituellement j'aurai vraiment mangé, là non, je décide de continuer ainsi. Eau, tisane, et sommeil presque toute la journée. Vers 16h je décide de profiter de ce relatif bon état pour aller voir un toubib (dans ma résidence, même pas à sortir). Je l'informe illico de ma suspicion de covid-19, alors elle me dit faire un entretien téléphonique et que je passerai chercher l'ordonnance de paracétamol, mais sans monter dans son cabinet : elle descendra. Rendez vous pris pour 18h30 pour prendre mon ordonnance.
Le rendez vous chez le médecin : elle sort, est équipée d'un masque et m'en tends un, qu'elle place elle même. Finalement elle me fait monter dans le cabinet médical. Examen complet, sans poser de questions préalable sur qui je suis, comment je vis, quels sont mes antécédents. Chaque centimètre du torse est écouté, épaules y compris. Relevé du taux d'oxygène. Elle me demande ce qu'est cette boule qui sort à droite de mon ventre, soupçonnant une cirhose alcoolique ou un rash, elle verra elle même à la palpation qu'il s'agit d'une simple éventration. Puis discussion. Je passe la discussion et vous livre les explications données sur la maladie et ce qu'elle me permet de comprendre dessus.

La maladie :
Pas besoin de revenir sur les symptômes, ils sont largement décrits partout. Par contre elle confirme que cet aspect de "poussées violentes", puis qui s'en vont, est déjà connu (perso j'avais rien lu dessus).
La maladie est découpe en 2 phases d'une semaine chacune :

  • La 1ère peut être unitaire ou être découpée en 3 sous-parties :
    • Unitaire, où les symptômes vont s'installer petits à petits ;
    • Ou bien 1 à 3 jours de symptômes suivis d'une brusque sensation de guérison.

La violence de la poussée des symptômes (pas eux mêmes mais la rapidité d'apparition, en pics) ne semble pas être le cas le plus courant, mais est donc connu. S'en suit cette période de "rémission", puis la vraie maladie arrive souvent. C'est la troisième partie de cette première phase : soit on retrouve les mêmes symptômes, soient en plus de nouveaux apparaissent, et soit ils sont stables en intensités, soit ils progressent. Dès cette troisième partie de première phase les conséquences peuvent être importantes : les difficultés respiratoires apparaissent en moyenne entre 3 et 5 jours après les premiers symptômes, et elles peuvent mener à un besoin d'assistance respiratoire.

  • La seconde phase n'a pas de coorélation directe à coup sûr avec la première :
    • On peut entrer dans une semaine où l'on va sentir une décroissance de la maladie ;
    • Où on peut en sévère aggravation.

Elle me fixe vendredi midi un autre rendez vous, en me disant deux choses : «je vous appelle vers 11h pour savoir si vous pouvez venir, et en cas d'augmentation brutale de la fièvre, ou l'apparition de détresse respiratoire, c'est le 15» La seconde information est «il n'y a pas sur Toulouse de pénurie pour l'assistance respiratoire à domicile, sans intubation et avec surveillance du taux d'oxygène»

Me voilà rassuré.
?!?
Je comprends donc que mercredi sera une journée décisive. Et qu'à partir de mercredi, chaque jour aura sa peine. Nous sommes le mercredi 25 mars, c'est aujourd'hui. Vendredi sera le point clef. Je rentre et fait une vraie nuit complète pour la première fois.

Reprenons la chronologie.
Le soir, nouvelle poignée de raisins secs, nouvelle tisane verveine. Ma température est descendue à 37.5°c. Je n'ai pris aucun médicament, toujours pas. Je dors convenablement malgré l'angoisse, je n'ai plus aucun symptome à part un léger mal de gorge et une sensation de picotements dans la narine droite. Ma narine droite coule puis s'arrête rapidement, je ne fais qu'essuyer toujours sans me moucher. Elle se rebouche lorsque je me met au lit. Chauffage. Je dors toujours bouche ouverte.

Mardi 24 mars :
Réveil en état de fatigue, mais bien quant même. Ma température est de 37.2°c. Déjeuner d'une tisane et d'une … poignée de raisins secs. Je me recouche et fini «Dégustez, gourmandes», San-Antonio, commencé la veille. Puis m'endors.
Le midi ma tempé est toujours à 37.2°c. Nouveau "repas" et je décide de mettre à profit ce répit pour javeliser l'appartement, tout y passe : poignées, interrupteurs, etc ..
Le soir j'informe mes proches que j'ai le moral mais qu'il faut rester prudent : rendez vous vendredi (ce rdv avec le médecin est quasi symbolique, seul le planning compte)
Ma température à 18h est à 37.5°c.

Mercredi 25 mars :
Je me réveille vers 03h et j'ai une quinte de toux, avec expectorations. L'angoisse me monte, fort, très fort. Je passe 3h à bouger : dans mon lit puis à faire les 100 pas, pour enfin reprendre le dessus avec une technique respiratoire classique mais que je n'avais pratiqué (n'ayant jamais été sujet à l'angoisse) Il est 6h, ma température est à 37.2°c. J'échange qq sms, et me rendors pour un peu plus d'une heure. Je reprends ma température : tjs 37.2°c.
Et je me sent relativement bien, il ne subsiste qu'une légère douleur à droite dans la gorge (plus bas qu'une angine)

Voilà, je ne dois pas croire que c'est terminé pour moi, même en entamant mon 3è jour d'accalmie, après moins de 3 jours de tempête. Maintenant c'est "à chaque jour sa peine", et je verrai ce soir, et je verrai demain matin, et je verrai demain soir. En attendant je continue de ne manger que 3 fois rien. Et de dormir, du repos. Me suis accordé ce matin deux vrais thés avec du miel.

Rendez vous bientôt, chères moules<

notes
la fille d'une amie l'a aussi, est vient d'entrer dans sa phase 2 et pour elle les douleurs articulaires ont été diffilement supportables, d'autant que le paracétamol n'y est pas efficace.
une autre amie qui l'a, et qui est en fin de seconde phase, a, elle, connue des douleurs de ventre très importantes, elle est en début de ménopause. Et une insuffisance respiratoire [traité par son médecin avec symbicort, si si je vous jure, c'est vrai]
l'aspect totalement nouveau/inhabituel des symptômes et de leurs survenues fait que quant vous avez ça, vous savez ce que vous avez : aucune doute n'est possible
merci d'éviter d'être personnellement désagréables dans les commentaires, ou pire : faire de l'humour noir, lire du négatif est difficile en état de fatigue

  • # Prompt rétablissement !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+24/-1).

    Salut tankey<, je pense que nous serons nombreux à te souhaiter un prompt rétablissement. Reste zen, appelle le 15, le 18 ou le 112 si ça va pas, repose-toi et et donne des nouvelles (tribune ou ici). Reviens-nous en forme dans quelques jours !

    • [^] # Re: Prompt rétablissement !

      Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 25/03/20 à 11:50.

      Juste une petite note sur le 18:

      Sauf erreur de ma part, en fonction de comment votre département est organisé pour les secours, appeler les pompiers pour un problème médical peut avoir différents résultats:

      • Identique: le 15 et le 18 sont en fait le même numéro (par exemple dans les Bouches-du-Rhône il me semble).
      • Redirection visible: le 18 vous redirigera sur le 15.
      • Redirection transparente: le 18 vous répond, mais en interne ils transfèrent les informations au 15.

      Du coup, je vous suggère d'éviter de risquer une redirection et d'appeler directement le 15. Si le 15 ne vous répond pas dans un délai raisonnable pour votre problème (ça peut arriver malheureusement, mais heureusement c'est très rare), là je suppose que tenter le 18 a du sens.

      Même logique pour les problèmes non-médicaux: autant appeler tout de suite le 18.

      • [^] # Re: Prompt rétablissement !

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

        Sinon appeler le 112 dont le boulot est de rediriger vers le bon service et qui est européen, cela aide à se souvenir que ce numéro est valide dans nos pays voisins en cas de déplacements pro comme perso.

      • [^] # Re: Prompt rétablissement !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Je me suis laissé dire (par mon épouse qui le tenait d’un pompier venu faire une formation premiers secours) qu’une différence entre 18 et 15, outre 3, est que les premiers seraient obligés d’intervenir, alors que les seconds auraient le choix.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Prompt rétablissement !

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1). Dernière modification le 26/03/20 à 10:53.

          Ce n'est pas ce qu'on m'a appris en formation SST, dispensée par un pompier également. Au 15, c'est un service médical qui répond, et qui peut demander directement des conseils à un médecin. Du coup, ce qu'on m'a appris à faire, c'est :

          • besoin d'une évacuation : 18;
          • besoin d'un avis médical (à propos d'une urgence, hein) : 15.
          • [^] # Re: Prompt rétablissement !

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            Idem, également d'un pompier pendant la formation SST.

            Évidemment ils communiquent entre eux si besoin (style tu appelles le 15 pour un malaise, et finalement ils t'envoient eux-même les pompiers parce qu'ils sont occupés ailleurs, ou il y a urgence, ou…)

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Prompt rétablissement !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

            Est-ce nécessairement incompatible ? La différence se jouant au fait que dans un cas un médecin puisse assumer à distance la responsabilité de ne pas intervenir.

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

            • [^] # Re: Prompt rétablissement !

              Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-2).

              Ce n'est pas incompatible, mais autant appeler directement le service qui pourra aider. Pour une victime en train de se vider de son sang, inutile d'attendre des conseils médicaux, c'est une évacuation d'urgence qu'il faut, donc appeler directement les pompiers. Pour une victime qui se plaint de douleurs à la tête et de troubles de la vision, sans connaissances médicales, je serais bien en peine de savoir s'il faut une évacuation ou une consultation chez un généraliste, donc j'appelle le SAMU.

              Et si j'ai du temps à perdre, j'appelle le 112, qui est un service qui prends les appels puis les transfère vers un service d'urgence approprié.

              • [^] # Re: Prompt rétablissement !

                Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

                La vérité est que chaque région et/ou département gère les choses différemment. Parfois le 112, le 15 et le 18 renvoient au même endroit, parfois c'est différent selon les horaires (redirigé au niveau régional ou dans le département voisin dans les horaires "creuses"), etc…

                Dans tout les cas ça ne va pas faire perdre beaucoup de temps de se tromper, donc le plus important est d'en appeler un le plus rapidement sans se poser de question. Oui si l'urgence est plus médicale il vaut mieux appeler le 15 que le 18, mais au final il vaut mieux appeler, au risque de se faire rediriger, que de se poser la question trop longtemps avant d'appeler.

              • [^] # Re: Prompt rétablissement !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                Non, le 112 n'est pas un service à part : soit c'est un alias pour le 18, soit c'est un alias pour le 15 (le choix est laissé à chaque préfet).

                • [^] # Re: Prompt rétablissement !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

                  Pas à Paris en tout cas. Avant de connaître le détail de ces numéros, j'ai été amené à passer un appel pour un garçon qui avait eu la jambe cassée par un automobiliste. J'avais donc appelé le 112, et l'opérateur m'avait simplement fait attendre pour me passer les pompiers.

                  • [^] # Re: Prompt rétablissement !

                    Posté par . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 26/03/20 à 16:30.

                    Alors au passage le 112 fait un truc génial : il te répond dans ta langue (ou disons dans la langue de la ligne que tu utilises).

                    Tu vas en Espagne, tu vois un gamin se casser la jambe, tu fais le 112 sur ton propre téléphone et on te répond en Français. La classe internationale (enfin disons la classe Européenne :) ).

                    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

              • [^] # Re: Prompt rétablissement !

                Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                Pour une victime en train de se vider de son sang, inutile d'attendre des conseils médicaux, c'est une évacuation d'urgence qu'il faut, donc appeler directement les pompiers.

                Non, c'est le 15.

                Les évacuations sont souvent faites par les pompiers, mais pas toujours. Ça peut être des ambulances privées ou des associations de secourisme agréées qui les font. Ces derniers se rattachent toujours au 15, jamais au 18.

                De plus, en fonction du problème et de l'état de la victime, le 15 peut décider de faire intervenir un SMUR (médecin + infirmier + équipement spécifique) plutôt que juste un VSAV/VPSP/ambulance. Par exemple, si vous appelez pour une crise cardiaque, un SMUR va décoller immédiatement. Si vous appelez pour une hémorragie mais que la victime a déjà perdu beaucoup/trop de sang (voir même a perdu conscience), le transport peut se révéler dangereux et le médecin peut donc aussi décider d'envoyer un SMUR.

                Encore une fois, le détail dépend des départements. Je suppose que certains 18 ont peut-être leur propre médecins et leur propre SMUR. Mais c'est difficile à savoir.

                Dans tout les cas, ce n'est pas au secouriste de supposer qu'il y aura évacuation ou non. C'est le médecin du 15 qui décide ça (cf référentiel secourisme). Donc si c'est médical, c'est le 15 qu'il faut appeler.

  • # Merci et bon rétablissement

    Posté par . Évalué à 8 (+7/-0). Dernière modification le 25/03/20 à 10:25.

    Merci pour ton journal, à la fois intéressant , rassurant ( c est toujours l inconnue qui fait peur), solidaire, et empathique (ca nous permet de nous mettre a la place des autres). Anecdote, c est marrant j avais un peu l impression de lire un livre dont vous êtes le héros (mais ca doit être moi qui subit les effets du confinement)

    En tous cas, je te souhaite un prompt rétablissement

  • # dépistage non proposé?

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

    Bonjour Tankey,

    Merci pour ton retour, je serais bien incapable de retracer ma chronologie des 3 derniers jours, bravo.

    Tiens bon pour la suite.

    • [^] # Re: dépistage non proposé?

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Merci pour ce retour.

      C'est probablement le truc le plus anxiogène que j'ai jamais lu, meme si tu sembles aller "plutot bien".

      Tiens nous informés si tu en trouves la force.

      PS : une ordonnance pour du paracetamol ?

      • [^] # Re: dépistage non proposé?

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        oups. Evidement, je ne voulais pas répondre à ce commentaire mais au journal lui meme

      • [^] # Re: dépistage non proposé?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

        PS : une ordonnance pour du paracetamol ?

        Je ne sais pas si c'est pour la France ou la Belgique mais j'avais lu que l'ordonnance était devenu nécessaire temporairement pour acheter plusieurs boîtes afin d'éviter une pénurie.

        De plus l'ordonnance te permet aussi en temps normal de te faire rembourser partiellement le médicament par la Sécurité Sociale.

        • [^] # Re: dépistage non proposé?

          Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

          Je ne sais pas ce qu'il en est de la France mais en Suisse c'est 500mg en vente libre, ordonnance pour avoir du 1g. 650mg en vente libre ici en Espagne.

        • [^] # Re: dépistage non proposé?

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 25/03/20 à 13:58.

          C'est un peu plus compliqué que ça.

          Ajd, la règle en France pour les max est :
          - 1 boîte si pas de symptômes;
          - 2 boîtes si symptômes;
          - open bar si prescription.

          Les quantités sont limitées par arrêté par boîte en France(8x1G, 16x500mg) car le surdosage au paracétamol n'est pas la mort la plus sympa ni la plus rapide.

          Du coup, ça fait 2,5 à 5 jours de traitement au dosage max de 3G par jour.

          Après pour le coût, en France on est environ à 1,50€ la boîte.

          PS : bon courage à Tankey< !

          • [^] # Re: dépistage non proposé?

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

            C'est une règle de rationnement qui est très récente. Elle n'a rien à voir avec la question du surdosage, uniquement avec la gestion des stocks.
            En temps normal tu peux demander 5 boîtes à la pharmacie sans prescription, et il y a de fortes chances qu'on te les donne sans lever un sourcil.

            • [^] # Re: dépistage non proposé?

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              C'est une règle de rationnement qui est très récente.

              Oui, tout à fait.

              Elle n'a rien à voir avec la question du surdosage, uniquement avec la gestion des stocks.

              Oui, tout à fait. Je ne le sous entendais pas : la limitation de la qt de principe actif par boîte est très ancienne et est liée à la crainte du sordosage. La limitation en nombre de boîtes date d'il y a ~ une semaine.

              En temps normal tu peux demander 5 boîtes à la pharmacie sans prescription, et il y a de fortes chances qu'on te les donne sans lever un sourcil.

              Souvent oui. Par contre, le pharmacien a le droit de refuser, c'est un des rares cas où le refus de vente en B2C est autorisé.

  • # naturel angoissé?

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-1). Dernière modification le 25/03/20 à 11:43.

    Es-tu d'un naturel angoissé ou as-tu des problèmes de santés hors covid-19 ? Je te sens hyper tendu d'après tes écrits ce qui tranche avec mes quelques connaissances qui sont suspectées (mais pas testé ni osculté) d'avoir ou d'avoir eu le covid-19.

    Chez nous on était plus inquiets pour leurs proches, faisant parties de tranches d'âges plus élevées.

    • [^] # Re: naturel angoissé?

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Tankey est peut-être proche de cette tranche d'âge ?… En tous cas, je constate que les gens même d'âge « moyen » (et donc statistiquement peu susceptibles d'avoir de graves complications) ont vraiment des réactions très différentes : je suis comme toi assez indifférent (pour moi-même) à cette maladie, à part pour mes proches âgés, mais j'ai l'impression qu'on me prend parfois pour un inconscient de ne pas flipper comme le font certains. J'essaye de rassurer comme je peux, même si des fois mon attitude peut avoir l'effet inverse ! Pas facile.

  • # Bon courage

    Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

    Je n'ai pas lu ton journal mis à part les premières lignes. J'évite les contenus anxiogènes en ce moment avoir trop de détail pourrait aller jusqu'à me faire somatiser.

    Je te souhaite comme d'autres un bon rétablissement et beaucoup de courage et force d'ici là.

    On se dis rarement des choses très positives ici sur linuxfr, mais je suis toujours content de te lire (bon cette fois-ci je ne t'ai pas trop lu, mais j'ai une excuse !).

  • # Bon rétablissement

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

    Merci pour ce partage! Le descriptif de vos symptôme est très significatif des différents stades du Covid 19. Je note que vous buvez assez régulièrement (eau et tisane) et qu'il est important de ne pas se déshydrater. L'ajoût de fruits comme les raisins secs sont intéressants.

    Un bon rétablissement pour vous et une forte pensée à tous les personnels soignants!!!

  • # en modération

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

    Tiens bon camarade ! on s'ennuie sur la tribune quand t'es pas là.

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Prompts rétablissements!

    Posté par . Évalué à 7 (+7/-0).

    Bon courage Tankey.
    Donc si je résume de l'eau, du shell et des raisins secs sont la nouvelle cloroquine!
    Au plaisir de te lire.

  • # Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

    Vers le 16 février 2 de mes fils (5 ans et 8 ans) sont tombés malades une banale grippe as t'on pensé, un peu de fièvre et une toux sèche. Le plus jeune avait certains jour des poussé de fièvre très élevé à plus de 40. Puis ce fût moi le samedi qui ait été 3 jours au lit. D'abord très malade puis une amélioration chaque jour. Au bout de 4 jours (2 jours de télétravail), je suis retourné au travail. Je pensais être guéri mais après coup je traînais un nez bouché et des joues chaudes qui se révéleront être une fièvre a 37,4 ce qui est au dessus de ma normal. Puis ma fille, ma femme et les plus jeunes. 5 enfants et les 2 adultes y sont passés. En sois quand on a une grippe tous le monde l'attrape mais en général certains résistent mieux. Là ce ne fût pas le cas ou du moins aucun n'a pas eu de symptômes. Et puis après coup nous nous sommes aperçus d'autres détails. J'ai eu a certains moment un mal de dos la nuit seulement et ma femme aussi mais pas au même moment. Certains jours nous avons eu une grande fatigue et/ou froid. L'aîné a prolongé la maladie près d'un mois avant que le médecin se rende compte que son traitement contre l'asthme contient le médicament contre indiqué au covid19. Dès qu'on a changé son traitement il fût guérit. Enfin les plus jeunes (1 ans et 2 ans) ont eu, outre une fièvre et une toux sèche une éruption de bouton type pustule qui éclatent avec le temps. Ces boutons sont pour la majorité situé dans la tête.

    Bref personne n'a eu exactement la même réaction mais on a tous été touché par la même maladie, qui nous a bien fatigué. Mais ce qui me scandalise, c'est de voir que dès le 25 février la maladie était déjà bien répandue en France, suffisamment pour que mon fils l'attrape sans doute à l'école.

    • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

      Tout ça peut être expliqué par une grippe aussi en fait, une grippe ça peut aussi être assez vilain. Sans analyses tu ne peux en être certain.

      • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

        Posté par . Évalué à -1 (+3/-5).

        En théorie c'est possible que ce soit une grippe, mais jamais une grippe n'a touché toutes la famille a ce point et surtout, manque de chance pour Macron, cette année la grippe a été particulièrement bénigne…

        Je crois surtout qu'il y a une volonté de minimiser l'impact du Covid19 en France.

        • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

          Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

          Mon fils et moi on a eu début mi-novembre 2019 (donc avant l'apparition du Covid-19) une grippe saisonnière avec de la fièvre modérée et de forts troubles respiratoires ; au point que j'ai failli partir aux urgences pour mon fils qui a une forte tendance aux allergies et développe rapidement des troubles respiratoires. J'avais mon père pneumologue au téléphone, et les médicaments qu'il lui avait prescrit pour ce genre de cas ; c'est la raison pour laquelle je ne suis pas parti aux urgences immédiatement.

          Avant que ça se calme, il hésitait à me dire de partir pour le CHU et d'appeler le SAMU pour qu'ils puissent venir à ma rencontre si cela empirait (j'habite à environ 25min du CHU)…

          Et ce n'était pas le Covid-19…

          • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

            Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

            Et ce n'était pas le Covid-19…

            Va savoir : les chercheurs italiens et chinois se demamdent si des malades du mois de novembre n'avaient pas déjà le Coronavirus 2019 (je n'ai pas noté les bons liens, mais voici un article sur l'italie).
            Note bien qu'il y a d'autres maladies respiratoires inconnues, ça peut donc être autre chose. Mais dans la recherche des patients zéro ça vaut peut-être le coup de rappeler ton cas à ton père.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-2).

          Minimiser l'impact du covid-19 en France, c'est contradictoire avec les décisions prises par le gouvernement, le premier étant le confinement. Trump il minimise (parce qu'il ne veut pas mettre en déroute l'économie USA, à priori plus fragile que la notre - mais aussi plus "agile" -), notre gouvernement, je n'ai pas le sentiment qu'il minimise.

          • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 26/03/20 à 11:50.

            Je pense surtout qu'on a tendance à minimiser la virulence de la grippe saisonnière car on en a l'habitude. Pourtant c'est aussi une belle saloperie, il y a de nombreux cas très sérieux qui n'ont pas grand chose à envier à des malades du Covid-19…

            D'où le fait que le vaccin pour la grippe est recommandé pour certaines personnes. Mais intéressant aussi pour les autres.

            • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

              J’ai jamais entendu parlé de manque de place en réanimation pour la grippe saisonnière… il serait peut-être temps de prendre la mesure du problème, non ?
              La grippe est létale, oui. Mais notre corps à des anti-corps. La plupart des gens se défende par eux même, ici, le virus arrive sur un terrain vierge de défense.

              • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

                Le problème du Covid-19 n'est pas un problème individuel, c'est un problème collectif comme tu le soulignes : pas assez d'immunité de groupe signifie trop de besoin hospitalière pour gérer la vague de contamination ce qui est dangereux.

                Mais au niveau individuel, si le Covid-19 est une belle saloperie aussi, ce n'est pas non plus extraordinaire. Des cas de grippes qui sont aussi violents que le Covid-19 il y en a et pas qu'un peu.

                C'est tout le sens de mon propos, à l'origine de la discussion c'est abricotde qui devient un syndrome grippal en déduit que c'est forcément le Covid-19 alors que des grippes peuvent prendre la même forme clinique. Et au niveau date la probabilité penchait plus pour une grippe qu'un Covid-19.

                D'où mon propos, on sous-estime grandement la grippe car on en a l'habitude. Le Covid-19 n'est pas une grippette, mais la grippe n'est pas un rhume non plus.

    • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

      Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

      Difficile de savoir sans test.

      On a eu un peu le même coup dans ma petite famille. Un rhume qui n'en finissait, nous mettait KO, otite pour les enfants, conjonctivite pour tout le monde. Et une fois fait le tour de l'ORL, les symptômes recommençaient. Ca a duré un mois et demi comme ca (jusque vers le 10 mars) et honnêtement, on se demandait si ce n'était pas le covid tellement on a galéré.

      Au bout d'un moment, la généraliste a sorti la batterie de test pour ma femme pour orienter le traitement, dont le covid, qui heureusement était négatif.

      Bref tout ca pour dire, sans test, c'est quand même pas évident de s'autodiagnostiquer, surtout a partir des symptômes décrits dans la presse jusque la.

      Dernièrement, on voit apparaître des témoignages, comme celui de tankey<, qui indiquent des symptômes plus spécifiques comme des problèmes digestifs ou également de la perte temporaire d'odorat, qui m'ont l'air d'être de bons signaux d'alerte.

    • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 25/03/20 à 18:11.

      le 23 fevrier ma fille ainée à eu les meme symptomes, comme elle a eu une detresse respiratoire -> urgence puis sous oxygene + adrealine liquide le 28 fevrier. Il lui ont fait le test du coup -> grippe

      d'après ce qu'écrit notre malade, ce qu'il manquait a tes symptomes c'est la brutalité de leur venu, elle ma gentiment donnée sa grippe et la grippe est montée rapidement sur 1 jour puis descente lentement pour se sentir un peu mieux au bout de 3 et guérison au bout de 5 pour la mienne. J'ai eu des petite complication respiratoire sans necessiter une assistance autre que la ventoline.

      Je suis vraiment d'accord avec lui même si c'est plus facile à dire qu'a faire et de ne pas s'affoler et d'essayer de surmonté les symptomes calmement.

      ma normal c'est 36,6 degré a 37,5 je sais que j'ai un truc

    • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      son traitement contre l'asthme contient le médicament contre indiqué au covid19

      Peux-tu préciser de quel médicament il s'agit ? Je suis moi-même asthmatique. Merci.

    • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

      mes fils (5 ans et 8 ans) sont tombés malades […] Puis ma fille […] les plus jeunes. 5 enfants […] y sont passés. […] ce qui me scandalise, c'est de voir que dès le 25 février la maladie était déjà bien répandue en France, suffisamment pour que mon fils l'attrape sans doute à l'école.

      À l'échelle mondiale il semble que moins de 1 % des enfants présentent des symptômes, dans l'état actuel des connaissances :
      - soit pas de bol : 5 fois 1 %, ça fait 1 possibilité sur 10 milliards d'avoir ses 5 enfants malades (sans tenir compte du fait que beaucoup d'adultes n'ont pas non plus de symptômes, ça divise peut-être encore par 10)
      - soit vous êtes une famille avec une génétique sensible à ce truc
      - soit vous avez des maladies qui vous rendent sensibles (tu ne le précises pas)
      - soit ce n'était pas le Covid-19.

       

      une banale grippe as t'on pensé […] ce qui me scandalise, c'est […] que mon fils attrape [le coronavirus SARS-CoV-2] sans doute à l'école.

      Tu ne fais état que de la possibilité qui a 1 chance sur 10 milliards d'exister, en excluant que ça puisse être une grippe alors que c'est l'hypothèse la plus probable d'au moins un facteur 10⁶.

      • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 27/03/20 à 11:10.

        Tu ne fais état que de la possibilité qui a 1 chance sur 10 milliards d'exister, en excluant que ça puisse être une grippe alors que c'est l'hypothèse la plus probable d'au moins un facteur 10⁶.

        je trouve le calcul étonnant. Les malades ne sont pas uniformément répartis. Il est donc probable d'avoir des foyers importants et d'autres totalement vides de symptômes.

        Et puisqu'on sait que l'infection se propage par contact proche, il semblerait plutôt logique que des gens proches (comme une famille vivant sous le même toit) puissent être infectés tous ensemble…

        • [^] # Re: Je suis persuadé de l'avoir eu mais comment le savoir

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

          Les malades ne sont pas uniformément répartis. Il est donc probable d'avoir des foyers importants et d'autres totalement vides de symptômes.

          « moins de 1 % des enfants présentent des symptômes » : c'est 1 % parmi les enfants diagnostiqués, et non parmi la population totale.
          Le cas présenté ici parle d'enfants malades, il faut donc utiliser les données correspondants aux enfants diagnostiqués.

           

          on sait que l'infection se propage par contact proche, il semblerait plutôt logique que des gens proches (comme une famille vivant sous le même toit) puissent être infectés tous ensemble…

          As-tu des sources permettant de penser qu'au sein de certaines familles les enfants ont des chances d'être plus touchés par les symptômes ?

          Admettons qu'il y ait 10 fois plus de symptômes au sein d'une famille : 5 enfants touchés donne 1 chance sur 100.000 que ce soit le cas ici.
          Familles avec 4+ enfants mineurs en France : 290.000 en 2016
          https://www.insee.fr/fr/statistiques/3138834?sommaire=3138843
          Au doigt mouillé ça fait 100.000 familles avec 5+ enfants mineurs.
          Donc 1 chance que le cas existe en France (toujours à condition qu'on soit à 10 fois plus de symptômes). Soit à peu près aucune chance que ce soit le cas d'un visiteur de Linuxfr.

  • # Récit indispensable

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

    Merci beaucoup pour cette histoire détaillée et précise. On lit beaucoup de descriptions théoriques des symptômes mais avoir un récit subjectif est indispensable pour comprendre la maladie et mieux la reconnaître.

    Un immense merci à toi donc, d'avoir fait l'effort d'écrire malgré la maladie, et évidemment comme tout le monde je te souhaite de guérir rapidement.

  • # Notre expérience

    Posté par . Évalué à 6 (+6/-0).

    Bon courage Tankey. On l'a choppé avec mon amie, difficile de savoir quand. Les symptômes arrivent et repartent en vagues depuis 10 jours. Pas facile pour les nerfs mais ils s'estompent dans le temps. Effectivement on comprend rapidement que çà ressemble à rien.
    Des conseils bêtes mais utiles : il faut boire beaucoup d'eau et manger léger (pas des choses riches) et dormir. C'est important pour que le corps soit dans de bonnes dispositions.

  • # Chronologie du confinement

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Tu as eu des symptômes 2 jours après le confinement si je calcule bien ; tu as donc été infecté avant, et avant que tout le monde ne prenne conscience des mesures d'hygiène à appliquer ( et mettre tout le monde en télé travail).

    On a vraiment rien vu venir avec ce truc, c'est dingue, moi qui s'est toujours moqué des films américains ( naann, c'est pas possible, on ne peut pas être aussi cons, ça ne peut pas arriver si vite ….).

    Et effectivement, on n'est pas encore au pic vu la durée du machin et le risque que ça empire à tout moment.

    • [^] # Re: Chronologie du confinement

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      la russie à bloqué assez rapidement sa frontière avec la chine, d'abord avec visa + completement bloqué le 30/01/2020. Je ne m'explique pas comment il peuvent avoir autant de cas, surtout a -50 en général tu es confiné chez toi.

      j'imagine (car je ne suis pas bacteriologiste) que le porteur sans symptome garde le virus avec lui assez longtemps, il est présent et contagieux sans réponse massive des anticorps pendant un certain temps voir très longtemps. Un tout petit ruhme chez moi peut durer 3 semaines.

      • [^] # Re: Chronologie du confinement

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

        ils ont bloqué la frontière avec la Chine mais pas avec l'europe. Il y avait encore des vols depuis l'Italie au mois de mars.

        Ajoute à cela la politique du déni, ils ont fait passer la plupart des cas de coronavirus pour pneumonie, qui a empêché toute prévention.

  • # Comment va tu aujourd'hui?

    Posté par . Évalué à 10 (+14/-0).

    C'est surtout ça.

  • # Lavage des mains

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

    Je prends le réflexe, quasi compulsif, de me laver les mains tout le temps, mon clavier, mon téléphone, ainsi que tout ce que je touche, avant et après chaque action, ça me quittera plus.

    Une fois qu'on est sûr d'avoir le coronavirus SARS-CoV-2, le lavage des mains sert à limiter la contagion de l'entourage ?
    Nettoyer les objets qu'on est seul à toucher (clavier, téléphone) sert à quoi ? En admettant qu'on est seul à les toucher, ce qui n'est peut-être pas le cas de Tankey.

    • [^] # Re: Lavage des mains

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

      Si tu te laves les mains et que tu touches ton téléphone contaminé juste après, tu contamines tes doigts à nouveau. Il y aura moins de virus qu'avant le lavage mais tu en auras suffisamment pour favoriser une contamination plus tard.

  • # Prompt rétablissement

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+6/-0).

    Salut Tankey,

    Merci beaucoup pour ce témoignage poignant. On se joint tous à toi pour te souhaiter de te rétablir au plus vite dans les meilleures conditions possibles.

  • # Bonjour à toustes

    Posté par . Évalué à 10 (+11/-0). Dernière modification le 30/03/20 à 16:01.

    Bonjour à toutes et tous,

    Merci de bien vouloir m'excuser de ne répondre à chaque mot, chaque commentaire (je ne voudrais pas lire des infos et nouvelles causant de la situation générale, je n'y arrive pas encore, cela fait 10 jours que j'ai arrêté les informations) mais je tenais à vous remercier pour tous ces commentaires bienveillants (que je relirai + tard) qui me surprennent !!

    Le point de situation :
    Depuis mardi 24, plus de fièvre ;
    Depuis jeudi 26 je me ré-alimente normalement, petit à petit ;
    Ce même jeudi tout les symptomes ont disparus, il ne reste qu'une gêne dans la gorge qui s'en va et qui revient ;
    Vendredi 27 la médecin de ma résidence me disait guéri après avoir osculté en long en large et en travers mes bronches (et vu 4j sans fièvre)

    Cependant je reste TRES TRES prudent, le niveau d'information, par exemple, change quotidiennement m'a t elle dit. Prudent car il n'est pas impossible d'avoir une acalmie longue entre les deux phases (cela serait complètement exceptionnel, 8 jours d'acalmie. Mais reste possible). Prudent car hier soir je me sentais très bien, et ce matin faible.

    J'attends donc mercredi pour commencer à être vraiment rassuré.
    (si tout va bien, alors je reste en confinement strict jusqu'au 09 avril, date à laquelle, aujourd'hui, les autorités sanitaires considèrent nul le risque d'être encore infectieux. J'y ajouterai une semaine (si mon employeur actuel le veut bien), donc indispo physique jusqu'au 16.

    Enfin, je me dois de terminer cela par des recommendations un chouilla plus complètes que les habituelles :

    • Vos mains ne sont plus des zones sûres dès que vous sortez, elles ne doivent plus jamais toucher un vêtement, vos cheveux, vos lunettes, et bien sûr votre visage, avant un nettoyage complet de celles-ci ;
    • N'utilisez pas vos manches pour toucher aux poignées, ni un mouchoir remis en poche, seulement vos mains ;
    • Vérifiez que vos mains n'aient aucune cicatrice avant de sortir, si oui pansement dessus ;
    • Sortez toujours avec la bouche et le nez couvert, complètement, et considérez ce tissus comme vos mains : n'y retouchez jamais (il doit donc être correctement fixé) ;
    • Prévoyez de laisser un flacon pulvérisateur de javel à côté de votre porte d'entrée, une fois entré pulvérisez les semelles de vos chaussures une fois déchaussé, enlevez le tissus, pulvérisez le aussi (à rincer plus tard), déposez le tout et .. allez vous laver les mains..

    Excusez moi si ça à l'air con ou inutile.

    Portez vous toutes et tous bien, prenez soin de vos proches et de vous mêmes, plus que jamais.

    tankey, encore tout surpris d'avoir généré tant de comments bienveillants, encore merci

    • [^] # Re: Bonjour à toustes

      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

      Content que tu ailles mieux.
      J’espère vraiment que c’est pour de bon.

      Merci pour tes conseils. Ils ont le mérite d’être assez applicables. J’ai lu quelque part le conseil d’enlever ses vêtements en rentrant et de les laver à plus de 63°C ; vous avez vu beaucoup de vêtements qui supportent plus de 40°C ?

      Bon rétablissement, et à tous, prenez soin de vous.

      ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

      • [^] # Re: Bonjour à toustes

        Posté par . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 31/03/20 à 07:24.

        C'est également ce que m'a dit la toubib : toutes lessives à plus de 60°c, du coup je les fait toutes à 90°c, et tant pis pour les fringues.
        Oui super idée (je trouve aussi, amha) de se déshabiller pour tout laver illico.
        Perso je lave, javélise, nettoie, relave, rejavélise,.. tout le temps. Et tout est aéré, presque tout le temps, avec chauffage

    • [^] # Re: Bonjour à toustes

      Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

      Pour info, vue que je n'ai pas été dépisté, voici ce que le médecin a pour consigne de marquer :

      infection orl

      Je cherche des infections orl qui donnent des diarhées, des crampes dans les jambes, des maux de tête, une faiblesse cardiaque, et une telle fatigue. Je cherche.

      • [^] # Re: Bonjour à toustes

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Quand le vaccin contre la rubéole n'existait pas encore et que les tests n'étaient pas généralisés. Les médecins, dans le cadre de maladies avec des éruptions rosacées, ne parlaient pas de rubéole quand la malade était une fille ou une femme parce que les symptômes ne sont pas assez spécifiques de la maladie et pouvaient être ceux d'autres maladies (même s'ils étaient quasiment sûr du diagnostic). De cette façon, les femmes, une fois enceintes, étaient prévenues des risques et des précautions à prendre.

        Cela procède un peu du même principe il me semble.

        OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.