• # L'occasion de dire que

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-1). Dernière modification le 24/06/21 à 22:56.

    LibreOffice, une des meilleures choses qui soit arrivée ces dernières années :)
    (https://libre-ouvert.tuxfamily.org/?article213/libreoffice-5-tout-simplement-la-meilleure-suite-bureautique)

    • [^] # Re: L'occasion de dire que

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

      De mémoire, le code est plus vieux que MS Office !

      Le point négatif est que pas un ministère ne l'utilise sauf la gendarmerie alors que financer 10 développeurs à l'année coûterait moins cher que toutes les licences offices…

      • [^] # Re: L'occasion de dire que

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-0).

        Entièrement d'accord avec toi, d'ailleurs on peut étendre ce raisonnement à plusieurs logiciels comme le système d'exploitation. La France, ou même l'Europe, pourrait financer un système d'exploitation basé sur Debian ou une autre distribution et l'utiliser en interne dans toutes les administrations. Au niveau Européen, financer une ou des centaines de développeurs coûterait certainement beaucoup moins cher que des licences Microsoft et on y gagnerait en souveraineté et indépendance numérique. Mais bon ça nécessiterait un courage politique et une vision à long terme, deux qualités absentes du paysage politique. Sans compter qu'il faudrait résister aux puissants lobbyings de Microsoft et ses compères qui crieront aux pratiques anticoncurrentielles. Malheureusement, j'ai peu d'espoir, les collèges, les lycées, les écoles d'ingénieurs, les administrations sont totalement vérolés par Microsoft et autres GAFAM.

        • [^] # Re: L'occasion de dire que

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

          En fait, il y a le projet EOLE qui est développé par le Pôle de Compétences Logiciels Libres du Ministère de l’Éducation nationale avec le soutien du Ministère de la Transition écologique et solidaire et est recommandé dans le cadre du SILL (Socle Interministériel de Logiciels Libres).

          C’est une distribution plutôt orientée serveur à ce que je comprends. Je les ai contactés pour qu’ils fassent une dépêche sur la distribution parce que c’est un projet intéressant. J’ai eu une réponse encourageante et je l’attends de pied ferme pour la version stable (au besoin je les relancerai, je pense, je ne le fais pas en principe, mais c’est un projet qui mérite d’être mieux mis en lumière).

          Effectivement, le problème c’est que les GAFAM ont des capacités en termes de groupes de pression, que n’ont pas les logiciels libres. Et, accessoirement, si, dans le milieu du logiciel libre, on passait moins de temps à s’écharper sur les licences et à dire que c’est moche, ça irait mieux aussi :-).

          Pour en revenir à LibreOffice, elle propose, très exactement, le meilleur traitement de texte que je connaisse. Idéalement, il faudrait que la version en ligne, Collabora Office, soit de même calibre, ce qui n’est pas encore le cas.

          Designeuse de masques pour sphéniscidés.

          • [^] # Re: L'occasion de dire que

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

            Oui, il m'est arrivé aussi de discuter avec des personnes du SILL.

            Mais c'est un peu une fumisterie. Rien n'est obligatoire. Il faut voir le rapport de la gendarmerie. Tout Linux LibreOffice sauf avec les directeur de cabinet du ministère ou avec les tribunaux de justice qui sont à la rue…

            Tant que les ministères envoient du .docx à remplir la veille pour le lendemain, on est couillonné ! Si on imposait à tous les ministres, chef de cabinet, députés, sénateurs et élus régionaux les formats ouverts, dessous, cela suivrait automatiquement dans toutes les instances qui sont en dessous.

            • [^] # Re: L'occasion de dire que

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

              Oui, l’exemple doit venir d’en haut.
              Même combat à la petite échelle du labo où je bosse. La directrice s’étonnait hier que tous les spécialistes de simulations rencontrent des problèmes lors d’une visio. Évidemment la solution choisie est (vraisemblablement) la seule incompatible avec les pdf, et celle supportant le moins bien Linux. La faute à ceux qui ne confondent pas ordinateur et machine à contourner les règles des marchés publics à n’en pas douter. Et si on pose la question du pourquoi, la réponse est sans appelle : « (non) solution choisie à l’échelon d’au-dessus. » Circulez, y a rien à voir, et merci de ne pas regarder sous la table…

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: L'occasion de dire que

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

          En pratique, Debian est déjà hyper européen et c'est un projet décentralisé. Il n'y a qu'à le soutenir un peu plus et faire un dépôt pour les paquets étatiques. D'ailleurs Freexians est une entreprise française et accepte les bons de commandes. Il ne faut pas hésiter à prendre un ticket pour la Debian LTS !

    • [^] # Re: L'occasion de dire que

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

      Très pertinent cet article, merci pour le partage.

      Pour la petite histoire, en passant de Windows à Linux y a qqes mois de ça je pensai que j’allais devoir me forcer à me passer de MS Word (où je fais l’essentiel de mon travail, depuis bcp plus de vingt ans, quand ce n'est pas dans un éditeur de texte) et donc que j’allais horriblement ramer. Surtout que depuis des années, j’emploie pas mal de VBA sur mesure, pour accélérer la préparation des manuscrits. Bref, je m’attendais à en chier.

      Si les 1er temps avec ont effectivement étés un peu grinçants (pas facile de changer ses habitudes, surtout de plus de 20 ans), j’ai vite réalisé à quel point Word ne me manquait pas vraiment. Au contraire, Writer s’est révélé un compagnon de travail plus que performant et tellement facile à adapter à mes besoins. J’en reste sur le popotin, quand je compare à la gymnastique que je devais faire avec Word.

      Writer n’est pas parfait ? Nope, Word ne l’était pas non plus. Ça n’existe pas, l’outil parfait.

      Writer à l’air vieillot ? Yep. Je m’en fiche, 99 % du temps je cache toutes les barres de menus et je le pilote entièrement via des raccourcis claviers (mon souhait ? Que LO nous laisse plus de liberté dans la façon de définir des raccourcis). Et puis, vieillot… hein… mon crayon aussi il a l’air vieux: l’arrière-grand-père de mon arrière-grand-père utilisait probablement un crayon qui lui ressemblait pas mal… Ça ne l’empêche pas d’être toujours aussi efficace.

      Il manque à Writer certaines des fonctionnalités de Word ? Exact, je suis encore loin d’avoir pu remplacer VBA par le Basic/Python/etc de Writer (trop de choses techniques à apprendre d’un coup pour une buse comme moi), pour l’instant je me débrouille avec qqes scripts bricolés. Et puis, s’il lui manque ceci ou cela ou s’il est moins bon que Word sur tel ou tel truc spécifique, pour compenser il en propose d’autres qui manquent ou sont moins bons sous Word.

      C'est une question de choix, et pour chacun de connaître ses besoins exacts. Et ensuite, de faire le petit effort d'apprentissage que tout outil requiert.

      Pour moi, la question ne se pose plus : je préfère écrire sous Writer, et de loin. Et pas parce qu’il est gratuit (on peut faire un don) ni parce qu ej'ai pas le chois sous nunux. Mais parce que, passée la phase d’apprentissage de qqes jours (et la lecture de la doc très complète), j’y bosse mieux, tout simplement. Au minimum, pour son support des Styles.

      Par contre, je comprends que l’utilisateur “lambda” puisse être déçu par son look et, du moins sous Windows et Mac, par son médiocre support du thème sombre (ce n’est pas que décoratif, c’est aussi de l’accessibilité).

      Idem pour les templates proposées par défaut… que j’utilise pas (j’ai jamais écrit de rapport, préparé une présentation, et je ne me souviens pas d’avoir jamais dû rédiger un CV), mais si je devais le faire je préférerais les modèles proposés par MS ou, plus encore, ceux de Apple. Peut-être organiser un concours, encourager celles et ceux qui ont de l’expérience et du talent là-dedans à proposer des modèles plus contemporains, serait une piste ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.