• # …moi qui pensais toujours être sous CFQ

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/05/20 à 11:23.

    Du coup j'ai mis BFQ sur tous mes disques SATA (2 HDD et 1 SSD) : c'est vrai que les applis se lancent plus vite (c'est flagrant par exemple avec LibreOffice) !

  • # dépréciés ?

    Posté par  . Évalué à 3.

    C'est quoi ce franglisme ? ;)
    Ils ont perdus de la valeur ?
    À moins que tu ne veuille dire qu'ils sont déconseillés et voués à disparaître.

    • [^] # Re: dépréciés ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Innocent, monsieur le juge : ça rentrait pas !

    • [^] # Re: dépréciés ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/05/20 à 11:51.

      Je vais demander à la modo s'il peuvent remplacer ce faux mot par biffer, merci de m'avoir repris :)

      • [^] # Re: dépréciés ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        Bon, je suis parfois casse-pieds avec les anglicismes et le jargon en général, mais je me dis qu'il faut éviter de rajouter aux barrières techniques celle de la langue.

        • [^] # Re: dépréciés ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Bien d'accord

          • [^] # Re: dépréciés ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Maintenant, j'ai un doute sur le sens de déprécier ou ce que antistress souhaitait signifier lorsqu'il a employé le mot "dépréciés". Si le sens de déprécier dans ce contexte, c'est que 'single-queue schedulers' ne sont plus mis en valeur à partir de la version 5.0 de Linux, ça me parait une légère extension du sens de "déprécier" qui n'est pas idiote. Ou alors, ce n'est pas ça ?

            • [^] # Re: dépréciés ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/05/20 à 18:01.

              non c'est une mauvaise transposition de deprecated qui signale plutôt l'obsolescence selon moi
              De fait, ils ont été retirés

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.