• # titre original

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+4/-0).

    Un vaccin 100% français administrable par voie nasale, contre la COVID-19 : résultats pré-cliniques positifs

    Et le communiqué de presse précise

    Ces résultats très positifs permettront de démarrer dès l’automne 2021 la phase de développement et de production des lots de vaccins en vue d’un passage en phase clinique en 2022, pour une mise sur le marché en 2023.

    • [^] # Copie de titre original

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      Une chronique radio (FC) ce matin sur le sujet : https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/covid-19-qu-est-ce-que-l-immunite-muqueuse-piste-pour-un-futur-vaccin-nasal

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Copie de titre original

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Ça fait longtemps que la question de l'immunité muqueuse a été posée par des chercheurs. Par exemple, cet article de recherche de Novembre 2020.

        • [^] # Re: Copie de titre original

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

          En remontant encore un chouïa plus loin, il me semble que c'était l'une des pistes prometteuses de lutte contre le Vih voici quelques décennies. Des recherches avaient découvert que certaines populations développaient une immunité naturelle contre le Sida via la réponse des muqueuses. La piste paraissait prometteuse car elle évitait l'écueil des lymphocytes T₄. Visiblement les succès de cette approche s'avèrent mitigés.

          Quelqu'un aurait-il connaissance d'autres recherches/applications sur des vaccins orientés vers la réponse des muqueuses ?

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: titre original

      Posté par  . Évalué à 3 (+3/-1).

      Il y a mon petit doigt qui me dis de prendre ça avec précaution pour plusieurs raison:
      1) Résultat pré-clinique positif ne veut pas encore dire qu'ils sont validé et encore moins que les essais cliniques sont positifs. Alors dire qu'il sera en production en 2023 c'est un peu comme dire si je gagne le gros lot au loto…
      2) Dire qui bloque les contaminations c'est encore plus hasardeux comme pronostique car plus probablement, il limite les contaminations. Pour rappel, jusqu'ici aucun médicament ou vaccin ne bloque les contaminations. (A part le préservatif mais on est pas dans le même ordre)

      Alors oui, c'est positif mais de là a dire cocorico c'est pour demain, attendons. On peut toujours trouver les super-batteries dans les médias (et dans les annonces d'entreprises), dans les faits il faut attendre des décennies en général pour que cela arrive quand cela arrive. (Ici 2024 me paraîtrait plus probable)

      • [^] # Re: titre original

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

        Je pense aussi qu'ils n'ont pas de grandes chances. Au mieux peut-être à long terme en tant que vaccin annuel pour personnes fragiles, comme pour celui de la grippe, si le covid devient endémique et demeure problématique.

        À court terme, cela semble difficile, surtout dans le contexte actuel pas très ouvert à la concurrence où, par exemple, le vaccin valneva à virus inactivé vient d'avoir son contrat au Royaume Uni résilié.

      • [^] # Re: titre original

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 13/09/21 à 12:39.

        Pour rappel, jusqu'ici aucun médicament ou vaccin ne bloque les contaminations. (A part le préservatif

        Même pour le préservatif, ce n'est qu'une limitation des contaminations

    • [^] # Re: titre original

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 13/09/21 à 11:33.

      Attention tout de même, ce sont des résultats pré-cliniques et bien qu'ils soient encourageants, ce n'est pas encore prêt pour une AMM.

      Cela dit, c'est une bonne chose que d'avoir que d'avoir une piste d'un vaccin capable de limiter grandement la contamination.

      Et je trouve au contraire le mode d'administration intéressant, de nombreux individus n'aiment pas les piqûres et la prise nasale est sans doute moins désagréable.

      Espérons que ça aille au bout, c'est encourageant.

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • # Retour des fous furieux dans 3...2...1...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+9/-2).

    Quand ils vont voir qu'on veut nous vacciner par le nez, on n'a pas fini d'entendre les cinglés nous dire que cette fois, c'est un fait, on va nous injecter des nanoparticules pour nous contrôler…

    Je vais racheter du pop-corn ;)

    • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

      Posté par  . Évalué à -2 (+6/-9). Dernière modification le 13/09/21 à 10:51.

      Il n'empêche que l'on découvre toujours 30 ans après que la NSA/DGSE/DGSI (ou même tout simplement tel labo pharmaceutique, ou marchnd de cigarette) ont fait tel chose et l'on sait que techniquement on peut faire beaucoup de chose (pas une puce 5G qui contrôle l'humain mais une puce 5G (bas débit) alimenté par le carburant des cellules pourquoi pas). Et l'idée que les anti-pass sont anti-vaccins est fausse, il n'y a pas 1% des manifestant qui croient à la puce 5G et beaucoup de vacciné ne voulaient pas se faire vacciner contre le covid19.

      La vérité c'est qu'il y a une contestation, qu'elle est saine pour la république, et que le fait de forcer les gens d'une manière ou d'une autre est catastrophique pour la liberté d'expression et donc pour la république et la cohésion nationale…

      Mais aujourd'hui on a l'impression que 0.01% des français qui croient à la puce 5G contrôleuse d'humain peuvent faire tomber le gouvernement (au vu de l'acharnement contre eux)

      La vérité c'est que si l'on cumule les vaccinés de force, les anti-pass, les anti-vaccins covid19, les complotistes oui il y a beaucoup de monde qui en veut a ce système.

      • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-1). Dernière modification le 13/09/21 à 11:02.

        Il n'empêche que l'on découvre toujours 30 ans après que la NSA/DGSE/DGSI (ou même tout simplement tel labo pharmaceutique, ou marchnd de cigarette) ont fait tel chose et l'on sait que techniquement on peut faire beaucoup de chose (pas une puce 5G qui contrôle l'humain mais une puce 5G (bas débit) alimenté par le carburant des cellules pourquoi pas).

        Compliqué ce scénario quand même, de la 5G longue distance dans une puce invisible à l'oeil nue, en totale autonomie, avec donc une antenne invisible à l'oeil nu, ce n'est pas réaliste. La physique ne permet pas de réaliser tous les fantasmes.

        Déjà que les puces pour animaux sont loin d'être invisibles, et ne permette au mieux qu'une communication par champ proche, un dispositif encore plus petit ne permet pas une connexion permanente avec des antennes relais à plusieurs dizaines ou centaines de mètres.

        Le problème n'est pas le débit, c'est la possibilité d'envoyer de l'information loin. Et pourquoi se faire chier quand la plupart des gens ont déjà leur téléphone sur eux qui permet de faire ça plus discrètement et facilement ?

        • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          Je suis d'accord avec ce commentaire mais je me suis posé la question de la taille de ces puces. Sans chercher trop loin, Wikipedia nous dit :

          Environ de la taille d’un grain de riz, la puce sous-cutanée est implantée à l’aide d'une seringue intradermique. Certaines puces RFID sont de la taille d'un grain de sable, par exemple une micro-puce développée par Hitachi.

          Avec un lien vers l'article d'Hitachi. Comme indiqué dans ton commentaire, il s'agit de puce RFID et nous ne sommes pas sur de la longue distance mais je suis impressionné par la petitesse de ces puces.

          • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 13/09/21 à 18:20.

            Le RFID c’est passif non ?

            • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Oui et non mais ceux dont il est question le sont certainement.

            • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Les puces RFID qui sont dans nos chats et chien ou les étiquettes de vêtements sont passives. Celles qui sont dans les badges télépéage, non.

              • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                Ouais, mais le télépéage c'est pas du RFID et la puce est loin de faire la taille d'un grain de riz.

                • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

                  Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 20/09/21 à 17:57.

                  Si, si, les protocoles utilisés par le télépégage appartient bien aux protocoles RFID, en SHF (bande de fréquence 2450-5 800 MHz), décrite par la spec ISO/IEC 18000, partie 4.

                  La puce en elle-même, je ne sais pas si elle fait la taille d'un grain de riz mais elle plutôt petite. Par contre, le circuit autour et la batteries, eux prennent de la place, on est d'accord.

                  Pour les animaux (et le contrôle d'accès), on utilise du RFID LF (120–150 kHz - ISO/IEC 18000, partie 2), qui a une portée bien plus réduite et est très lente à lire, mais qui peut fonctionner en passif.

                  Le NFC (ISO 14443), quand à lui, n'appartient pas vraiment au RFID, mais reprend les caractéristiques du RFID HF, sur la bande de fréquence 13,56 MHz, décrite par la spec ISO/IEC 18000, partie 3). Il peut fonctionner en passif et en actif et a une portée encore inférieure.

        • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

          Posté par  . Évalué à 0 (+2/-3).

          Peut-importe ce qui peut-être techniquement fait de ce que tu sache. Techniquement, le domaine des nano-machine et nano antenne n'est pas du tout réaliste. Il est probable que des agences aux moyens illimités puissent potentiellement en avoir. L'intérêt est bien minime et j'y crois pas.

          1) une technologie plausible (même faiblement)

          2) une obligation (qui ne dit pas son nom) vaccinale après un confinement qui relevait encore en février 2020 de l'impossible même pour le président Macron.

          3) des scandales tous plus invraisemblable les uns que les autres qui montrent que mentir, voler et mettre des vies en jeux (cigarette, nuage nucléaire de tchernobyl, pesticides…) à grande échelle est possible avec les plus hautes instances pendant des décennies.

          Dire que les complotismes ont tord avec de tels éléments est assez peu crédible surtout a traiter les 3 zozos qui s'agitent comme de dangereux gangster.

          • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

            Peut-importe ce qui peut-être techniquement fait de ce que tu sache. Techniquement, le domaine des nano-machine et nano antenne n'est pas du tout réaliste. Il est probable que des agences aux moyens illimités puissent potentiellement en avoir.

            Sauf qu'un gouvernement et ses agences, même avec des moyens illimités, doivent se soumettre aussi aux réalités technologiques et physiques de notre monde. La physique s'en fout pas mal de la quantité d'argent de nos gouvernements.

            Si quelque chose est infaisable, il l'est pour eux aussi.

            Dire que les complotismes ont tord avec de tels éléments est assez peu crédible surtout a traiter les 3 zozos qui s'agitent comme de dangereux gangster.

            Qu'il y ait des complots et des soucis, je pense que personne ne le niera. Mais autant écarter les cas peu probables voire impossible pour se concentrer sur les vrais problèmes. Sinon c'est justement le meilleur moyen pour rater le coche en dépensant de l'énergie pour du vent.

            • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

              Posté par  . Évalué à 1 (+4/-4).

              D'accord mais on sait que des choses de cet ordre sont faisable, on ne sait pas par contre ce qu'ils peuvent vouloir en faire. On sait juste que les nano-machines sont une réalité, les bactéries OGM aussi. Alors que ce soit une antenne, une nano-machine ou une bactérie génétiquement modifié, peut importe le but recherché.

              Dire que techniquement ce n'est pas faisable une antenne 5G qui contrôle un humain et qui passe par le trou d'une seringue standard, ce n'est pas un argument. Même les complotistes n'y croient pas.

              Ce sont les anti-complotiste qui ont sortie ça d'un hurluberlu, l'on amplifié pour le mettre en avant pour décrédibiliser les complotistes. Mais en faisant ça ils montrent leur peur d'un mouvement inoffensif, autrement dis ils sont suspect à vouloir déployer autant de moyens pour lutter contre les complotistes.

              • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 00:28.

                On sait juste que les nano-machines sont une réalit

                Ouais, enfin c'est déjà la galère de faire des choses complexes avec dans un environnement contrôlé en labo, dans un corps humain…

                Pour info on parlait de puces 5G capables de communiquer sur une longue distance en étant invisible. Et tu me parles maintenant de nanorobots. C'est un peu hors sujet, non ?

                les bactéries OGM aussi

                Pour info c'est comme ça qu'on produit de l'insuline pour des millions de malades tous les jours.
                Je le précise car tu sors ça comme un gros mot dangereux.

                Je ne vois pas le rapport avec une puce 5G invisible qui communique sur une longue distance.

                Dire que techniquement ce n'est pas faisable une antenne 5G qui contrôle un humain et qui passe par le trou d'une seringue standard, ce n'est pas un argument. Même les complotistes n'y croient pas.

                Il n'y a que toi qui parle de contrôler un humain. Moi je te dis juste que, une puce 5G, avec une antenne et une certaine autonomie, capable de transmettre des données (n'importe quoi, ça n'a pas d'importance) tout en étant invisible à l’œil nu c'est du fantasme).

                Une puce invisible à l'oeil nu pourrait communiquer avec l'extérieur mais à très courte portée. Et autant le dire, la 5G n'a aucun intérêt d'un point de vue protocolaire si tu n'utilises pas les antennes situées à des dizaines ou centaines de mètres.

                autrement dis ils sont suspect à vouloir déployer autant de moyens pour lutter contre les complotistes.

                Cela devient méta ton scénario. Les anti complotistes innocents deviennent acteurs du complot.

                • [^] # Re: Retour des fous furieux dans 3...2...1...

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  autrement dis ils sont suspect à vouloir déployer autant de moyens pour lutter contre les complotistes.

                  Cela devient méta ton scénario. Les anti complotistes innocents deviennent acteurs du complot.

                  Personne n'est complètement « innocent », tout le monde fait de la propagande pour diffuser ses idées. Pourquoi ? Parce que le cerveau humain aime croire à toute information qui renforce ses croyances et il déteste toute information qui introduit des contradictions avec les croyances qu'il a déjà.

                  En ce qui concerne ces anti-complotistes, il est factuel de dire qu'ils imaginent derrière leur écran un ennemi tout aussi irréaliste que les idées qu'ils lui prêtent. Et pourtant, pour se faire soigner de cette imagination débordante, il y a une solution facile : parler aux gens.

                  Perso, j'ai entendu une seule foi quelqu'un dans la vraie vie mentionner les puces 5G, dans une conversation d'anti-pass, et la phrase était quelque chose comme « Je ne sais pas si c'est vrai, mais j'ai lu je sais trop quoi de puces 5G », je suis intervenu en disant que c'était pas la peine d'aller chercher des idées farfelues qui seront utilisées pour le discréditer et la personne a été d'accord et n'a montré aucun attachement à la théorie. Bref, clairement la personne avait formé ses opinions autrement qu'en ayant recours à des théories farfelues.

                  Le fait que certains considèrent ces informations est un comportement totalement typique de qui a déjà formé une opinion sur un sujet et veut donc imaginer de nouvelles informations qui iraient dans son sens. C'est un phénomène qui affecte aussi les pro-gouvernement : certains sont friands de toute information qui renforce leur position, même s'il faut pour cela quitter le factuel et partir dans des trucs farfelus (imaginer sans preuves un fort impact décisionnel à des théories complotistes, ou croire à diverses fake-news comme le surdosage au pesticide pour cheval qui provoquait des débordements d'hôpitaux).

                  Cela dit, même si ce n'est pas totalement innocent, ce n'est pas vraiment suspect non plus, au sens où ces comportements peu rigoureux sont naturels pour l'humain. C'est rarement fait pour tromper les autres : c'est en général fait pour se tromper soi-même. C'est une autre question quand ça émane d'institutions (comme quand la FDA parlait de « pesticide pour cheval » pour un médicament qu'elle a approuvé pour les humains depuis des décennies : on sait qu'il ne peut s'agir d'une mécompréhension).

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.