Journal Le Hold-up planétaire

Posté par .
Tags : aucun
0
4
sept.
2006
Peut-être vous souvenez-vous de ce titre de livre écrit par le non-moins célèbre Robert Di Cosmo (et Dominique Nora).

Ce livre a été édité pour la première fois en 1998 et raconte la face cachée de Microsoft. Je l'ai lu à l'époque mais je ne vous cacherais pas que je ne m'en souviens plus.

Voici un extrait du texte que l'on peut lire à l'arrière du livre :

"Cet ouvrage va à rebours de la mythologie véhiculée par le marketing génial de Microsoft. Il met en garde contre les ambitions démesurées de ce Big Brother: le contrôle total sur toute forme de transmission et de traitement de l'information, aussi bien dans l'éducation que les transactions bancaires, les actuels et futurs médias et jusque dans l'intimité de notre vie privée.
[...]"


Malheureusement, l'éditeur ne souhaite plus ré-éditer ce livre.

Mais fort heureusement, les deux auteurs ont récupéré les droits d'auteur et ont décidé de diffuser ce livre au format PDF sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs-NonCommercial ( http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/legalcode ).

A vous de cliquer :

Le site du livre :
http://www.pps.jussieu.fr/~dicosmo/HoldUp/

Le livre au format PDF
http://www.dicosmo.org/HoldUp/HoldUpPlanetaire.pdf


Bonne lecture.
  • # Velu inside....

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    :%s/microsoft/google/g
  • # 2 remarques inutiles

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    1)"Peut-être vous souvenez-vous de ce titre de livre écrit par le non-moins célèbre Robert Di Cosmo (et Dominique Nora)."
    Je la trouve pour le moins étrange, ta formulation : "non-moins célèbre" que quoi ?
    Ne voulais pas plutôt dire quelque chose comme :
    "Peut-être vous souvenez-vous de ce célèbre titre de livre écrit par le non-moins célèbre Robert Di Cosmo (et Dominique Nora)." ?

    2) Il est pas libre, leur livre. Je le lirai pas, na !
    • [^] # Re: 2 remarques inutiles

      Posté par . Évalué à 10.

      Il est pas libre, leur livre. Je le lirai pas, na !

      Tu ne dois pas lire beaucoup de livres !
      • [^] # Re: 2 remarques inutiles

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Je voulais surtout rappeler que les CC ne sont pas libres, chose qu'il me semble utile de rappeler ici : certains semblent fêter autant un livre sous CC que la migration d'OpenOffice, alors que personnellement, ça me fait autant d'effet que de découvrir un freeware : rien.
        La deuxième phrase était surtout là pour me donner un petit côté extremiste.
        Pour en rajouter une couche, ça me fait doucement rire ces gens qui disent faire des publications libres et qui utilisent cette licence : http://pauillac.inria.fr/%7Elang/licence/v1/lldd.html

        Par ailleurs, ça fait deux fois en très peu de temps que je te vois faire l'apologie de livres qui s'erigent en fervents défenseurs du pauvre consommateur face aux krès méchantes multinationales.
        Serait-tu amateur de livres démagogiques ?
        • [^] # Re: 2 remarques inutiles

          Posté par . Évalué à 10.

          Remarque con, mais que des livres soient libres au sens des logiciels, je verrais pas trop l'intéret. Autant un logiciel, c'est intéressant de le faire évoluer, je vois pas trop l'intéret de forker un bouquin, ou d'en modifier des parties, ou d'en reprendre certaines, etc...

          Un logiciel est une technique en soit, l'oeuvre artistique une finalité.

          Une oeuvre, c'est un tout, c'est surtout une vision, celle de son auteur.
          Et c'est valable aussi pour de la musique ou du cinéma.
          • [^] # Re: 2 remarques inutiles

            Posté par . Évalué à 5.

            «Remarque con, mais que des livres soient libres au sens des logiciels, je verrais pas trop l'intéret.»

            Pour un livre qui vise à exprimer une opinion, peut-être pas, mais pour les livres en général, je trouve qu'il suffit de regarder le nombre de fan fictions, fansubs, remixes, pour voir qu'il y a _définitivement_ un intérêt à pouvoir «dériver» une oeuvre, d'en modifier des parties ou d'en reprendre certaines.

            Et des arguments du genre «une oeuvre, c'est un tout, c'est surtout une vision, celle de son auteur», ça peut tout aussi bien s'appliquer aux logiciels.
            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 7.

              >Et des arguments du genre «une oeuvre, c'est un tout, c'est surtout une vision, celle de son auteur», ça peut tout aussi bien s'appliquer aux logiciels.

              T'écris un driver et tu l'inclus au noyau linux, t'écris un plugin pour firefox, ouah, cool génial.

              Tu écris 3 pages que tu rajoutes à "Le Rouge et le Noir", t'appelles ça "Le Rouge, le Noir et le Rouge foncé", je pense qu'on va se foutre de ta gueule.
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par . Évalué à 4.

                Il y a à ma connaissance un film en court de tournage (j'ai bêtement oublié le titre et le sujet, mais c'est d'un réalisateur très connu), et qui dispose d'un site Web tenu quotidiennement à jour, sur lequel est publié l'avancement du tournage, le scénario, etc. et les internautes peuvent proposer leurs idées et dire ce qu'ils pensent du film en l'état.

                Qui n'a encore jamais entendu à la sortie d'un film : « Ce film était vraiment bien, dommage que la fin ait été chiée » ?

                Sinon, je vois un intérêt tout particulier à la réalisation d'un bouquin à plusieurs : un brainstorming et une autocritique permanente, cela doit donner un truc décapant à la fin. Certes, les rédacteurs et participants n'y trouveront pas le même plaisir que les lecteurs qui découvriront l'½uvre achevée pour la première fois, mais quand même.
                • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tu veux parler de "snake on a plane" ?

                  Pas vu, pas entendu parler avant qu'il sorte le mois dernier. Mais j'ai lu que c'était une bouse, mais que ça ne l'a bien entendu pas empêché de faire un carton grâce au buzz. (aux EU du moins).

                  http://en.wikipedia.org/wiki/Snakes_on_a_plane
                  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Oui, c'est bien celui là.

                    Ce qu'il faut savoir, c'est que, comme indiqué sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Des_serpents_dans_l'avion : « Six mois avant sa sortie et avant même que quiconque ne l'ait encore vu, le film reçut un grand engouement sur Internet dû au titre du film, considéré comme stupide et ringard. », donc en gros, le buzz ne s'est fait que parce que le film promettait d'être bien nul, un bon gros navet d'antan. :-)

                    D'ailleurs, si tu poursuis un peu la lecture : « Suite à la demande de nombreux fans, la production décida en mars 2006 de tourner de nouvelles scènes durant cinq jours pour rendre le film plus violent. Des fans réussirent d'ailleurs à donner une nouvelle réplique au personnage de Samuel L. Jackson: "I've had enough with these motherfucking snakes on this motherfucking plane!" (j'en ai assez de ces putains de serpents sur ce putain d'avion!). Au départ interdit aux moins de 13 ans non accompagnés, le film fut finalement interdit aux moins de 17 ans aux États-Unis. »

                    Bref, le film était prévu pour être un gros navet interdit aux moins de 13 ans et vu par personne, finalement, il sera un navet culte, interdit aux moins de 17 ans, et vu par pas mal de monde, et tout cela grâce à une réalisation communautaire ! ;-)
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par . Évalué à 5.

                Tu modifies un driver pour rajouter un printk "prout", on va aussi se foutre de ta gueule. Des modifs' bidon t'en trouveras toujours des exemples, c'est pas ça qui discréditera le fait d'avoir le droit d'en faire.

                Maintenant, des adaptations cinéma ou théatrales de roman, des "remakes" de films, des suites "non-officielles", des reprises de personnages, c'est courant. Ça reprend pas forcément la forme de modification d'un programme sous forme de patch, mais c'est quand même, globalement, une "dérivation", que permettent les licences libres mais pas l'utilisation classique du copyright.
                • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Oui, bah rien ne t'empeche, sauf éventuellement les brevets logiciels, de faire un soft qui reprend le même principe qu'un autre logiciel, bah, je vois toujours pas ou le fait d'être libre ou pas libre empeche de "copier" par le mimétisme et eventuellement l'amélioration un logiciel.
                  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ben, essaie de faire une suite à Harry Potter et de le faire éditer, et tu verras si rien ne t'en empêche.

                    Alors, certes, t'as le droit de faire un liver qui _ressemble_ à Harry Potter, mais sans Harry Potter, et sans que ça ressemble trop non plus pour pas risquer de poursuite. Autrement dit, t'as le droit de faire un livre. La belle affaire.

                    Le principe du libre, c'est que t'as le droit de reprendre des morceaux voire la totalité de quelque chose pour le mettre à ta sauce. Et ça a pas un intérêt théorique pour remettre dans la loi quelqu'un décide de changer un mot dans un texte de Platon¹ ; c'est le genre de "réappropriation" qui est faite couramment par pas mal de gens (y'a qu'à voir un truc comme http://fanfiction.net ) et qui est plus ou moins toléré (selon les auteurs/éditeurs) parce qu'il y a pas de bénéfice, mais qui sont, en général, dans l'illégalité.

                    Donc pour tous ces gens là, ben déjà, ça aurait un intérêt potentiel.

                    ¹: bon, en l'occurence Platon est dans le domaine publique, certes.
                    • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Bah je sais pas, c'est surtout qu'il doit y avoir une marque protégée Harry Cover.
                      • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                        Posté par . Évalué à 3.

                        et ca serait pas le copyright ca justement ?
                      • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Il me semble que ça n'a pas grand chose à voir: et que les trademarks c'est plus pour empêcher que quelqu'un fasse des hamburgers "harry potter".

                        Caradoc, Perceval, Arthur et Lancelot sont certainement pas "trademarkés", ça n'empêche que si tu fais une fanfiction Kaamelott en reprenant les personnages tels qu'ils sont dans Kamelott (par exemple, un Perceval boulay qui a comme botte secrète "C'est pas faux"), tu risques, je pense, d'avoir des ennuis (enfin, tant que tu te fais pas d'argent en général c'est toléré). (Évidemment si tu t'éloignes assez y'a plus de problème - la frontière entre "dérivé de" et "un peu inspiré de" étant pas forcément très tranchée pour autant).

                        Y'a une FAQ assez complète sur la légalité des fanfics, en tout cas aux USA (il doit y avoir des différences en france, mais j'ai pas trouvé) : http://www.chillingeffects.org/fanfic/faq.cgi

                        Maintenant bon, que ce soit légal ou pas, je pense que l'engouement pour ce genre de choses montre qu'il y a des gens intéressés par le droit à "dériver" une oeuvre, même si c'est pas technique. Je suis pas sûr qu'avec les lois actuelles Molière aurait eu le droit d'écrire Dom Juan (bon, enfin si, mais pas sans monnaies sonnantes et trébuchantes)
                        • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                          Posté par . Évalué à 1.

                          En l'occurrence les trucs vieux comme "les chevaliers de la table ronde" sont dans le domaine public depuis longtemps, donc tu peux deriver comme tu veux.

                          A part ca je ne vois pas trop l'interet de creer des "fan fictions", si tu veux ecrire autant creer toi-meme tes personnages.

                          Autant reprendre du code source ca a du sens (ca marchera pareil de toutes facons), autant reprendre les memes personnages et le meme univers ca n'apporte rien.

                          Rien ne t'empeche de t'en inspirer, par contre. Tu as le droit d'ecrire un livre avec des adolescents qui vont a l'ecole de magie. Si des "brevets litteraires" similaires aux brevets logiciels existaient par contre, tu pourrais te retrouver en violation du brevet "histoire de magie avec des adolescents et des hibous" et devoir payer des royalties (ou negocier l'usage contre ton brevet "histoire mettant en scene un orphelin martyrise par sa mechante tante").
                          • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                            Posté par . Évalué à 2.

                            «En l'occurrence les trucs vieux comme "les chevaliers de la table ronde" sont dans le domaine public depuis longtemps, donc tu peux deriver comme tu veux.»

                            Tu as le droit de faire un truc avec des chevaliers de la table ronde, évidemment. Mais si tu prends les personnages _comme ils sont_ Kaamelott, je pense que tu peux avoir des problèmes.

                            «A part ca je ne vois pas trop l'interet de creer des "fan fictions", si tu veux ecrire autant creer toi-meme tes personnages.»

                            Et y'a beaucoup de gens qui ne voient pas l'intérêt de modifier certains logiciels (si tu veux coder, autant faire ton programme marche aussi). Mais y'a aussi, dans les deux cas, pas mal de gens qui voient un intérêt à le faire, donc je vois pas de motif à ne pas l'autoriser¹. Pour moi, le libre, c'est autoriser les gens à faire ce qu'ils ont envie de faire avec ton truc, et pas ce que toi tu as envie qu'ils fassent.

                            Après, l'intérêt ? Faire un hommage à un truc que taimes, donner un nouvel éclairage (là dessus je peux reprendre l'exemple de Molière qui a repris le Don Juan de Tirso de Molina sous un nouvel angle).


                            ¹: enfin, quand un texte est distribué sur le net, comme ça. Évidemment si tu veux trouver un éditeur c'est pas si simple qu'il soit pro-licences libres.
                            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                              Posté par . Évalué à -1.

                              Des problemes avec qui ? Dis-moi, qui va me faire un proces si je reprends les personnages de la table ronde ?
                              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                                Posté par . Évalué à 2.

                                «Dis-moi, qui va me faire un proces si je reprends les personnages de la table ronde ?»

                                Je te l'ai dit, si tu reprends les personnages de la table ronde, pas de problème. Si tu reprends les personnages dérivés tels qu'ils sont dans Kaamelot, problème potentiel (ce serait une adaptation stricte de Chrétien de Troyes ce serait peut-être différent, mais y'a suffisament de différences importantes pour que ça soit pas le cas).

                                De même qu'il y a problème potentiel si tu reprends le film "les misérables" même si les misérables sont dans le domaine public, ou une interprétation de Mozart même si ce dernier est dans le domaine public, ou que si tu reprends la pile IP de Microsoft qui venait de chez BSD au départ, t'auras (peut-être) des problèmes. Le fait que le truc de départ soit dans le domaine public t'autorise pas à reprendre ce qui a été "construit" dessus.
                                • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Oui enfin toute manière kamelot, ils ont bien sur trouver le nom et c'est tout. J'ai un pote qui mate les DVDs en boucle, mais j'ai pas encore vu un épisode qui me fasse rire, le pire c'est quand il m'a dit que c'était comme les monthy python... Il y a des choses débiles marantes, et il y a des choses débiles, moi je metrais kamelot dans la deuxième catégorie, mais c'est simplement mon avis après.

                                  SVP, ne faites pas de remake ^^
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est bien beau de caricaturer. Ca l'est moins de passer à côté d'une certaine réalité.

                http://archive.salon.com/ent/movies/feature/2001/11/05/phant(...)
                http://www.nothingsostrange.com/diary/021003.html
            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 0.

              Ce que tu dis est d'autant plus vrai, que sans aller aussi loin que les fansubs, il n'y a qu'à voir l'explosion des versions director's cut, véritables forks des versions commerciales, et qui dans la majorité des cas, sont bien meilleures (L'Effet Papillon est par exemple excellentissime en version DC, alors qu'il reste relativement fade en version officielle).
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par . Évalué à 2.

                Excuse un peu, le director's cut, c'est pas vraiment un exemple pertinent, c'est juste un filon commercial pour rajouter du bouzin coupé au montage.
          • [^] # Re: 2 remarques inutiles

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            je vois pas trop l'intéret de forker un bouquin, ou d'en modifier des parties, ou d'en reprendre certaines, etc...

            Parce que la fin ne te plaît pas, que tu l'as réécrit, et que tu as envie de la partager avec d'autres ?
            Parce que tu trouves qu'il manque des informations, et que tu as envie de rajouter un chapître ?
            Parce que tu as envie de reprendre une partie du bouquin dans le tien ?

            Un logiciel est une technique en soit

            C'est très discutable. Pourquoi parle-t-on de style et d'élégance d'un code ?
            Je crois qu'il y a une dimension artistique dans un logiciel. Pas dans ses fonctionnalités, mais dans le code : la manière dont il est designé, la lisibilité du code, son extensibilité, ce genre de choses.
            Personnellement, j'aime beaucoup tout ce qui est générique, méta-programmation...
            Il y a énormément de manières d'écrire une même fonctionnalité, comme il y a énormément de manières d'écrire la même chose. Ne pense-tu pas que dans les deux cas, il y a des manières plus belles que d'autres, pour des raisons diverses et variées ?

            À l'inverse, il ne faut pas nier le côté technique de l'art : combien d'heures d'entraînement pour bien jouer d'un instrument ? pour dessiner, sculpter, écrire de manière réellement remarquable ?
            La technique n'est pas une finalité, mais un pré-requis, exactement comme le code pour moi.

            l'oeuvre artistique une finalité.

            Je ne suis pas d'accord sur ce point. Pour moi, la finalité d'une ½uvre d'art, c'est la perfection.
            En ce sens, il me paraît naturelle d'autoriser les modifications. Ce à quoi je n'ai pas pensé, quelqu'un d'autre pourra y penser. Ce que je n'ai pas réussi à écrire, quelqu'un d'autre pourra l'écrire. Si quelqu'un trouve le début de mon ½uvre intéressante, mais qu'il n'aime pas la suite, et que je ne suis pas d'accord avec ses changements, pourquoi ne pourrait-il pas faire sa propre version ?
            Si un jour j'écris quelque chose (ce dont je doute grandement, au vu de mes capacités), j'accepterai volontiers toutes modifications qui le rendrait meilleur (à la fois sur la forme, et sur le fond).

            Une oeuvre, c'est un tout, c'est surtout une vision, celle de son auteur.
            Et c'est valable aussi pour de la musique ou du cinéma.


            Peut-on vraiment parler de la vision d'un auteur pour un film ?
            Est-ce la vision du/des scénaristes ? du/des réalisateurs ?
            Est-ce que les acteurs n'apportent pas leur touche personnelle au film ?
            Pourquoi, alors qu'on accepte le travail collaboratif d'une équipe sur un film, on accepte pas les modifications d'autres gens ?
            Si il ne correspond pas à ma vision à moi, pourquoi n'ai-je pas le droit de le changer ?
            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 6.

              >Si la fin ne te plait pas, je vois pas à quoi ça rimerait de la réécrire ou la retourner.

              Tu réécris le bouquin, tu retournes un nouveau film. Tu fais un remix de musique éventuellement.


              Bref, je vois pas ce que le côté "libre" pourrait apporter si ce n'est un plagiat. Je ne vois pas ce qu'on pourrait faire de plus qu'on ne fait déja aujourd'hui.

              Pour la doc debian, et l'éventuel enculage de mouches sur la ML, c'est parfait.

              J'ai rien contre le logiciel libre, mais vouloir appliquer le modèle du libre à tout et n'importe quoi, parfois ça n'a pas franchement de sens.
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Si la fin ne te plait pas, je vois pas à quoi ça rimerait de la réécrire ou la retourner.

                Tu réécris le bouquin


                Tu réécris *tout* le bouquin alors que tu veux juste changer le dernier chapitre, alors que tu es parfaitement content du début, et que tu va peut-être faire quelque chose de moins bon en le réécrivant, et que ça te prendra trois années supplémentaires ?

                Attention, je vais tenter quelque chose de foireux :

                Si cette fonctionnalité ne te plaît pas, je ne vois pas à quoi ça rimerait de la réécrire ou la modifier.

                Tu réécris tout le programme


                Bref, je vois pas ce que le côté "libre" pourrait apporter si ce n'est un plagiat. Je ne vois pas ce qu'on pourrait faire de plus qu'on ne fait déja aujourd'hui.

                Changer uniquement ce qui ne te plaît pas ? Améliorer l'½uvre originale ? Pourquoi ne pas admettre qu'on est pas parfait, et que le voisin peut écrire, dessiner, filmer, etc. quelque chose de mieux que ce qu'on a fait ?
                En quoi la réutilisation de l'existant est-elle un plagiat ?

                vouloir appliquer le modèle du libre à tout et n'importe quoi, parfois ça n'a pas franchement de sens.

                J'essaie justement de t'expliquer que pour moi, ça a du sens de l'appliquer à l'art, et que je pense qu'on aurait de bien meilleurs choses s'il y avait plus de collaboration.
                • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Je suis entièrement d'accord avec toi...

                  À bien y réfléchir, et d'écouter les artistes, et d'écouter les informaticiens, et les ingénieurs, les chimistes, les mathématicien, ... tous "de l'ancienne école".., et les enfants dans la cour de récrée ou ailleurs... leur manière d'en parler, j'en considère une chose :

                  La propriété intellectuelle est un jeu d'enfant !

                  (abstraction faite de l'aspect économique)
                • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Mais est-ce compatible avec le désir initial de beaucoup d'artistes: la renommée?

                  Beaucoup d'artistes veut être pointé comme quelqu'un de parfait, pas comme quelqu'un qui fait des erreurs et qui a besoin d'autres pour l'aider à atteindre la perfection.


                  Si ta vision de l'art se réalisait, ce serait merveilleux, mais le nombre d'artistes risquerait d'être considérablement réduit: si n'importe qui peut modifier l'½uvre d'un artiste, alors son image en est réduite, et ne reste vraiment que ceux qui souhaitent s'exprimer d'une manière plus puissante qu'un bête commentaire de blog.
                  C'est sans doute souhaitable, mais ce sera automatiquement rejeté par la plus grande partie de la population: ça fait communiste, saimal ©.
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par . Évalué à 1.

                «Tu réécris le bouquin, tu retournes un nouveau film. Tu fais un remix de musique éventuellement.»

                Trois choses qui sont illégales avec un copyright "normal", hein.
            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 5.

              je n'ai pas lu le livre, mais j'imagine que c'est une enquête. La mettre en "source libre" n'a pas d'intérêt, à part récupérer la source, faire un "cherche et remplace" microsoft par google par un geek énervé, et le republier, et / ou faire un "cherche et remplace" microsoft par linux par un bsdiste énervé (ou espiègle), et le republier etc. Puis enfin avoir une version édulcorée avec des retraits, des ajouts,du FUD, sans doute, modifiée par on ne sait pas qui, et republié par un grand éditeur. "Le grand hold up planétaire, par Robert Da Cosmi, et Dominique Nouré", et certaines personnes pourraient se dire dans le futur "ah bah finalement, il n'y a rien de si terrible dans ce fameux bouquin sorti il y a 12 ans".
              C'est un exemple extrême, mais c'est le genre de dérive qui peut arriver, en toute légalité, si on publie des livres de ce type sans licence "Attribution-NoDerivs-NonCommercial".

              C'est déjà sympa de permettre de le lire librement, et cela peut sans doute en intéresser bcp ici, donc je ne crois pas que l'auteur du journal voulait présenter cela comme un bouquin "libre".

              Enfin, pour le "non moins célèbre", je pense que l'auteur du journal sous-entendait, par rapport à la célèbrité du livre.

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                La mettre en "source libre" n'a pas d'intérêt, à part récupérer la source, faire un "cherche et remplace" microsoft par google par un geek énervé, et le republier, et / ou faire un "cherche et remplace" microsoft par linux par un bsdiste énervé (ou espiègle), et le republier etc.

                Pour le mettre à jour ? Pour le corriger, si il contient lui-même du FUD (mais que fait pBpG !) ? Pour rajouter des informations ? Bref, pour l'améliorer ?
                Considère-tu qu'il est parfaitement exact, et qu'il n'y a rien à ajouter sur le sujet ?

                Puis enfin avoir une version édulcorée avec des retraits, des ajouts,du FUD, sans doute, modifiée par on ne sait pas qui, et republié par un grand éditeur. "Le grand hold up planétaire, par Robert Da Cosmi, et Dominique Nouré", et certaines personnes pourraient se dire dans le futur "ah bah finalement, il n'y a rien de si terrible dans ce fameux bouquin sorti il y a 12 ans".

                Ce que tu décris est tout-à-fait possible dans le logiciel libre. Qu'est-ce qui empêche un éditeur de sortir une version modifiée d'un logiciel, en y incluant une backdoor, ou logiciel espion ?
                Le fait que si ça se produit, ça se saura très vite, la presse spécialisée va raconter l'affaire, et les gens au courant vont poster sur les forums à droite à gauche, et l'éditeur, en plus de ne rien vendre, va perdre sa réputation.
                En quoi ce serait différent pour un livre ?

                C'est déjà sympa de permettre de le lire librement

                Je disai la même chose des freeware avant de découvrir le logiciel libre et ses avantages. Je préfère un logiciel libre payant à un logiciel propriétaire gratuit. De même, je préfère un livre "libre" payant à un livre gratuit dont je ne peux pas redistribuer mes modifications.
                • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Pour le mettre à jour ? Pour le corriger, si il contient lui-même du FUD (mais que fait pBpG !) ? Pour rajouter des informations ? Bref, pour l'améliorer ?


                  autant écrire un nouveau livre en ce cas : soit un complément, soit un droit de réponse, soit un pamphlet etc, mais quelque chose de publié sous l'entière responsabilité de l'auteur.
                  Si le livre en question ne te convient pas, tu peux tout à fait publier un article le "démontant", mais je trouve un peu étrange de récupérer un texte qui n'est pas le sien pour le détourner de son sens originel, ou rajouter son grain de sel.

                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: 2 remarques inutiles

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Remarque con, mais que des livres soient libres au sens des logiciels, je verrais pas trop l'intéret.

            Ca peut sembler paradoxal, mais la FSF (et donc Stallman lui même très certainement), qui sont les plus grands défenseurs de la mouvance Libre ne voient pas non plus l'intérêt de tout libérer:

            Nous pensons que le logiciel et la documentation publiés devraient être du logiciel libre et de la documentation libre. Nous recommandons que les ½uvres de référence et les ½uvres éducatives soient libres également, en utilisant les licences de documentation libre telle que la GNU Free Documentation License (GNU FDL).

            Pour des essais d'opinion et des articles scientifiques, nous recommandons la simple licence «verbatim copying only» («copie intégrale uniquement») qui est utilisée pour cette page Web.

            Nous ne sommes pas convaincus que les ½uvres artistiques ou de divertissement doivent être libres (...)

            vu sur :
            http://www.gnu.org/licenses/licenses.fr.html#OtherWorks

            GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 2.

              <troll>
              Déjà, dire «libre telle que la GNU Free Documentation License (GNU FDL)», c'est pas très crédible...
              </troll>
            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 4.

              Nous ne sommes pas convaincus que les ½uvres artistiques ou de divertissement doivent être libres


              Facile à dire quand tu n'utilises qu'un terminal en mode texte, mais j'en connais beaucoup qui sont contents d'avoir des icônes, des fonds d'écrans, des sons, etc. libres, pour égayer leurs gestionnaires de bureaux.

              Enfin, quand on voit comment emacs est laid, on a tout de suite compris que RMS ne comprenait rien à l'art. :-)
        • [^] # Re: 2 remarques inutiles

          Posté par . Évalué à 1.

          La 1ère l'est, en effet :

          Liste des différentes licences : http://fr.creativecommons.org/contrats.htm

          Toutes les licences non estampillées "Pas de modification" sont libres.

          Vous êtes libres :

          * de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public
          * de modifier cette création


          C'était la minute pinaillement.
        • [^] # Re: 2 remarques inutiles

          Posté par . Évalué à 6.

          Je voulais surtout rappeler que les CC ne sont pas libres, chose qu'il me semble utile de rappeler ici


          Tout dépend du point de vu.

          En dehors de ceux qui ne voient le libre que comme un "modèle économique", je vois mal le problème du NC. Ce genre de propos me pose autant de problème que le linchage en règle de SciLab supposé non libre par certains car il permet des modifications du moteur ou une commercialisation, mais pas les deux en même temps (sachant que la production de modules commerciaux, le plus gros des modifications dans la réalité, ne pose aucun problème)...

          Quand au problème du ND, et bien oui, c'est chiant. Mais pas plus que la GPL de mon point de vu de BSDiste. L'un comme l'autre interdise la réutilisation de code dans un projet libre sous une license libre différente... De ce point de vue, elles sont presque aussi contraignantes, ou non libre, l'une que l'autre.
          Parce que si la license BSD a souvant éviter aux GPListes d'avoir à réinventer la roue, l'inverse est faux en dehors des licences multiples (il y a certe inspiration mais à un autre niveau).

          Attention, je comprends tout à fait l'intéret de la GPL pour certains, mais il faut bien voir que toute liberté est assurée par des contraintes. NC et ND sont des contraintes, la GPL en a d'autres.
          Et tout le monde ne considère pas forcement les mêmes contraintes comme acceptables de la même manière. Considérer le point de vu, nécessairement orienté, de la FSF comme une vérité absolue et non discutable est tout aussi dommageable pour le libre que le point de vue inverse.
          • [^] # Re: 2 remarques inutiles

            Posté par . Évalué à 1.

            Quelques contraintes du NC :

            Tu es un magazine traitant du logiciel libre, tu distribues gratuitement un CD avec ta revue, et sur ce CD, il y a un contenu en licence CC-BY-NC : danlecululu !

            Tu es un maître du Web, et sur ton site perso, hébergé gratuitement chez [bip] moyennant un bandeau publicitaire, tu proposes un contenu en licence CC-BY-NC : danlecululu !

            Et pourtant, dans les 2 cas, il n'y avait absolument aucun modèle économique qui entrait en ligne de compte. Les licences [NC|ND] ne sont pas libres, c'est un fait. La GPL et la BSD le sont, elles.
            • [^] # Re: 2 remarques inutiles

              Posté par . Évalué à 3.

              Concernant la mise à disposition d'un CD dans un magazine genre les "Presqu'Offert", "la compile des 1001 meilleurs softs gratuits" ou "Linux Download", désolé mais oui, c'est un modèle économique. Différent des SSLL, certe, mais quand même. Parce que faut pas croire, le CD n'est pas gratuit mais inclus dans le prix, et c'est un outil publicitaire comme un autre.

              Pour le bandeau publicitaire de l'hébergeur, faut voir. J'ai vu un certain nombre de débats sur le sujet mais pas de réponse claire. Une réponse que j'ai vu plusieur fois (et qui me semble un bon compromis) de ceux que j'ai vu s'exprimer sur leur choix pour la NC était que tant qu'il ne s'agissait que de financer son hébergement et pas de faire du profit, cela ne leur posait pas vraiment de problème. Mais c'est sur que c'est à l'appréciation de chacun.

              En même temps, dans les deux cas, celui qui serait éventuellement le plus pénalisé, c'est l'auteur lui-même, puisque le principal impact serait une limitation de la diffusion de son oeuvre. S'il a décidé malgré cela de mettre un NC, peut-être a-t-il une raison, non ?
              Parce que personne ne me fera croire qu'il n'est pas possible de mettre un script automatique permettant de récupérer le pdf de la mort qui tue mais qui ne peut pas être inclus directement à cause de sa license, comme ce fut le cas de certaines polices de caractère...
              • [^] # Re: 2 remarques inutiles

                Posté par . Évalué à 4.

                Le choix de la licence d'un auteur ne me dérange absolument pas, c'est son droit le plus strict et élémentaire, par contre, j'ai un peu de mal à supporter l'amalgame « licence CC = Libre », et encore plus les gens qui font croire que le [NC|ND] c'est une liberté alternative à la GPL ou la BSD. Faudrait pas pousser mémé dans les orties non plus ! :-)

                Si quelqu'un veut releaser en CC-BY-NC-ND, c'est son droit, mais qu'on arrête d'essayer de faire passer ça pour du libre (ce que l'auteur de ce journal n'a absolument pas cherché à faire, c'est uniquement un thread qui est apparu dans les commentaires).
      • [^] # Re: 2 remarques inutiles

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu ne dois pas lire beaucoup de livres !
        pfff avec tous les livres dans le domaine publique qu'on a je pense qu'il a de quoi lire jusqu'a la fin de sa vie...
        • [^] # Re: 2 remarques inutiles

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          pfff avec tous les livres dans le domaine publique qu'on a je pense qu'il a de quoi lire jusqu'a la fin de sa vie...


          ah oui mais non !
          En France on a le droit moral ! Spécificité du droit français. (les juristes ont vraiment de quoi s'arracher les cheveux)

          Le droit patrimonial protège une ½uvre contre les reproductions illicites pendant 70 ans après la mort de l'auteur. Le droit moral impose, sans limite dans le temps, le respect de l'½uvre.


          Et le meilleur exemple que j'ai sous la main c'est le procès qui a eu lieu il y a quelques années contre un auteur qui a écrit la suite des misérables, et il a été condamné, alors que Hugo est mort il y a largement plus de 70 ans !

          http://www.crdp-montpellier.fr/services/arts_culture/docs/vi(...) (chercher procès dans la page)
  • # J'imprime deja

    Posté par . Évalué à -1.

    Super un peut de lecture autre que technique, quoi que :)
    Vala merci les editeurs, et surtout les hauteurs.
    Ca plus OOo c vraiment un plaisir, les LL un phenix, nooooon .

    Allez tous vous faire spéculer.

    • [^] # Re: J'imprime deja

      Posté par . Évalué à 3.

      Vala merci les editeurs, et surtout les hauteurs.

      J'aurais plutôt dit : "merci les largesses des hauteurs" !
      • [^] # Re: J'imprime deja

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai hésité avant de poster une réponse mais il me semble que j'ai été mal compris.

        Si j'ai remercié les éditeurs ( et c'était purement ironique )c'est que sûrement si ils n'avait pas descidé de ne plus rééditer le livre ( bon la on peut troller des heures sur le pourquoi du comment), celui-ci ne serais pas passé en CC, donc c'est un bon point pour nous.

        Maintenant je ne critique pas le fait que le livre est était imprimé dans un but commercial, tout travail mérite salaire, et même d'après moi si il avait était de suite en licence CC cela n'auras pas eu le même poids, aux yeux du communs des mortels, un livre *libre* qui condamne ( explique, dénnonce... ce que vous voulez ) les pratiques de microsoft, aurais put être interprète par "oui mais c'est normale ils défendent leur paroisse".

        Alors que la je suis tout a fais convaincue, et je suis sur que tout autre personnes aussi, de la bonne fois des auteurs.

        Alors oui je remercie les auteurs, et si je sais pas le dire autrement bein merd*, en plus ça porte bonheur.

        Allez tous vous faire spéculer.

        • [^] # Re: J'imprime deja

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je crois que c'est plutôt toi qui à mal compris, il s'agissait d'une vanne sur la faute : hauteur.
          • [^] # Re: J'imprime deja

            Posté par . Évalué à 2.

            Mince pour le coup tu me fais aussi comprendre le reste du thread, j'avoue que j'ai eu du mal.

            Allez tous vous faire spéculer.

    • [^] # OO

      Posté par . Évalué à 1.

      vue de au, çà donne le vertige :-)
  • # editeur, réédition et droits d'auteur

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je ne comprend pas un truc. Les auteurs ont récupérés leurs droits, l'éditeur ne souhaite pas rééditer le livre. Bon OK. Qu'est ce qui empêche un autre éditeur de faire une autre édition alors ?
    • [^] # Re: editeur, réédition et droits d'auteur

      Posté par . Évalué à 3.

      probablement les mêmes raisons qui font que l'éditeur originel ne veuille pas rééditer le livre ? ou simplement que le livre n'a pas été suffisament rentable...
      • [^] # Re: editeur, réédition et droits d'auteur

        Posté par . Évalué à 1.

        On est en droit de penser que lorsque que l'on parle de rééditions cela suppose l'épuisement des stocks déjà imprimé, donc que le livre a était rentable ...
        Allez j'vais protéger mes arrières, mais je peut me tromper.
        Maintenznt

        Allez tous vous faire spéculer.

        • [^] # Re: editeur, réédition et droits d'auteur

          Posté par . Évalué à 2.

          on peut aussi supposer que l'éditeur ne veuille pas risquer le flop... le livre est ancien et parle de vielles choses comme les débuts d'MSN. Qui est intérréssé de savoir qu'Hotmail était sous FreeBSD et Linux avant d'être racheté par Microsoft ?!
          Ce bouquin parle de Win98 et de Win2000 quand tout le monde parle de Vista...

          Même s'il a été rentable, il n'est pas certains qu'il soit encore rentable.

          Ce que j'en dis...
  • # Sérieux ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Tien ... ca m'a pas l'air très sérieux comme bouquin. Page 6:
    "Microsoft a déjà aquis le controle total de l'informatique dans l'éducation suisse".

    Il tien ca d'où ?
    Certes il y a bcp de Windows, mais les écoles du cantons de Vaud utilisent principalement Apple. Et à l'epfl il y a des salles remplies de fedora ou de solaris et même de ... gentoo.

    Ah, et j'ai "appris" l'informatique sur des smaky ... on ne peu vraiment pas dire que MS à le monopole ...
    • [^] # Re: Sérieux ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Sérieux je sais pas. Mais ancien, oui: 1998
      • [^] # Re: Sérieux ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        >> "Microsoft a déjà aquis le controle total de l'informatique dans l'éducation suisse"

        > Sérieux je sais pas. Mais ancien, oui: 1998 "

        A fortiori. En 1998, l'éducation suisse avait encore des contrats blindés avec Sun et dans les universités la présence
        d'OS microsoft était presque inexistante.
        • [^] # Re: Sérieux ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu veux dire que les machines utilisées par les étudiants (pas seulement ceux en info) étaient presque toute toutes des suns ? J'ai un peu de mal à le croire. Des mac et des linux à la rigueur, mais là j'ai aussi du mal à le croire. En 1998, il me semble qu'apple n'avait pas encore redecollé, et que linux n'était pas assez userfriendly pour etre déployé sur la totalité d'un campus. Ou alors j'ai mal compris ce que tu veux dire ?

          En p95, il semble se contredire avec la phrase de l'introduction:
          Le contre-exemple Suisse est à cet égard éclairant. En
          octobre 1997, le ministre des Finances suisse a annoncé un
          accord avec Microsoft, dont le schéma est le suivant : l’admi-
          nistration suisse met à la disposition des collèges deux mille
          cinq cents ordinateurs dont elle ne se sert plus ; et Microsoft
          offre autant de licences d’utilisation de Windows 95 et d’Inter-
          net Explorer, ainsi que la formation de six cents éducateurs à
          l’utilisation de l’ordinateur. C’est-à-dire qu’à un coût réel infé-
          rieur à celui d’une campagne publicitaire, Microsoft était ainsi
          à même d’établir son hégémonie sur l’informatique des collè-
          ges (et donc sur celle des entreprises suisses quand les élèves qui
          n’auraient connu que Microsoft Office seraient arrivés sur le
          marché du travail).
          Cette initiative a finalement capoté. [...]
          • [^] # Re: Sérieux ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            > Tu veux dire que les machines utilisées par les étudiants (pas seulement ceux en info) étaient presque toute toutes des suns ?

            De mon expérience, à l'époque pour les ordinateurs desktops:

            En sciences humaines, il y avait majoritairement des Macs.
            Dans les branches scientifiques, il y avait des un parc composé essentiellement de Sun et Mac: peu de Microsoft et quasiment aucun Linux.
            • [^] # Re: Sérieux ?

              Posté par . Évalué à 0.

              De ce que je vois actuellement en desktop à lausanne (hors branche info), il n'y a presque plus que des Mac. Je me demande d'ailleurs si c'est une tendance qui se retrouve partout en suisse.
          • [^] # Re: Sérieux ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Si tu veux un conseil, arretes de croire tout ce qui est ecrit dans ce livre et le prendre pour argent comptant, il y a un tas de choses fausses, de choses vue d'un seul point de vue qui font que ce livre n'est pas grand chose d'autre qu'une feuille de propagande.

            Pour avoir ete a l'Uni exactement pendant cette periode et avoir ete assistant dans une ecole d'ingenieurs en meme temps(faut bien gagner de quoi boire des bieres), il n'y avait de tres tres loin pas que des Windows, plein de Suns, et les PCs de l'Uni de Geneve etaient en double boot Linux/Windows depuis au moins 1995. Quand au college ou j'etais avant ca, c'etait soit DOS soit Mac pour les cours d'intro a l'informatique.
            • [^] # Re: Sérieux ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Si tu veux un conseil, arretes de croire tout ce qui est ecrit dans ce livre et le prendre pour argent comptant

              1. où est-ce que tu as vu que je prenais tout pour argent comptants ?
              2. une attaque ad hominem (moi en l'occurence) ne suffit pas pour appuyer ton propos qui peut également être traité de propagande.

              <_<
              • [^] # Re: Sérieux ?

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est pas une attaque a ton encontre, je te previens simplement qu'il y a plein de trucs faux qui pourraient ne pas sauter aux yeux des gens non avertis sur le sujet, typiquement l'exemple de l'education suisse qui est prouve faux.
            • [^] # Re: Sérieux ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ah bah dans ce cas il suffit de le modifier pour le mettre plus à jour et plus objectif vu qu'il est sous une licence lib... ha bah non tiens!

              Quand on pense au mal que se donne certains plus haut pour trouver des arguments anti-cc plus haut pour cette oeuvre ^^

              Enfin j'utilise moi même des licences cc même pas libre : http://psychoslave.free.fr
          • [^] # Re: Sérieux ?

            Posté par . Évalué à 1.


            Tu veux dire que les machines utilisées par les étudiants (pas seulement ceux en info) étaient presque toute toutes des suns ? J'ai un peu de mal à le croire. Des mac et des linux à la rigueur, mais là j'ai aussi du mal à le croire. En 1998, il me semble qu'apple n'avait pas encore redecollé, et que linux n'était pas assez userfriendly pour etre déployé sur la totalité d'un campus. Ou alors j'ai mal compris ce que tu veux dire ?


            Le côté userfriendly n'était pas important à l'époque. J'ai eu mes cours "d'initiation" à l'informatique ( vers l'age de 10-14 ans ) sur des smaky. Et le côté userfriendly des smaky est a vrais dire, inexistant.
  • # Célèbre Robert?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Peut-être vous souvenez-vous de ce titre de livre écrit par le non-moins célèbre Robert Di Cosmo


    Tellement célèbre que tu écorches son nom: il s'agit bien sur de Roberto Di Cosmo et non de Robert.
  • # Format bouquin

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pour les nostalgiques du 20e siecle, on trouve encore ce bouquin d'occasion pour vraiment pas cher sur internet (genre 3 ou 4 euros).
    • [^] # Re: Format bouquin

      Posté par . Évalué à 5.

      Nostalgique du 20e siècle ou pas assez maso pour lire cent quarante pages sur un écran d'ordI?
      • [^] # Re: Format bouquin

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Mais non mais non..
        C'est très pratique de prendre son 22" CRT sous le bras pour aller lire le PDF dans le lit le soir, ou d'embarquer le groupe electrogène pour lire dans le parc ou au café du coin :)
  • # Pas d'utilisation commerciale?

    Posté par . Évalué à 0.

    S'il veut que son livre se répande au maximum, mieux vaut laisser le droit d'utilisation commerciale.
    Si un éditeur trouve le livre intéressant, il pourra toujours le rééditer à faible prix: peu de monde peut se permettre d'imprimer 150 pages, rien ne vaut un bon livre pour lire tranquille, et le débutant n'ira jamais sur dlfp apprendre que ce livre existe pour le lire sur son ordi...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.