Cilyan Olowen a écrit 27 commentaires

  • [^] # Re: Le monde du logiciel libre est plutôt agacé par les attaques contre Stallman

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Revue de presse de l'April pour la semaine 12 de l'année 2021. Évalué à 5.

    Ah, merci ! Je me demandais aussi. Les attaques de la pétition contre lui ressemblent quand même particulièrement fort à de l'amplification, de l'interprétation et de la déformation des propos de RMS. Et pourtant, je suis vraiment pas fan du gars. Mais on ne peut pas tout mélanger. On ne peut pas le lyncher sur la base de choses qu'il n'a pas dites et d'idées qu'il n'a pas soutenues.

    Et moi aussi, j'aurais bien aimé que l'April donne un peu plus d'explication sur son positionnement.

    L'April regrette la décision prise par le conseil d'administration de la Fondation pour le Logiciel Libre.

    On peut savoir pourquoi ? Ou c'est juste parce qu'il fallait suivre le mouvement ?

  • [^] # Re: Raccourcis clavier, question bête

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Xfce 4.16 : La souris fait la fête !. Évalué à 1.

    Les raccourcis par défaut sont réglés ici: https://gitlab.xfce.org/xfce/libxfce4ui/-/blob/master/libxfce4kbd-private/xfce4-keyboard-shortcuts.xml

    (Même si c'est pas top-lisible, c'est mieux que de cliquer sur le bouton "Restaurer par défaut" si tu as bichonné ta config pendant des mois :) )

  • [^] # Re: Pas trop tôt

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Python pour la rentrée 2019 — partie 2. Évalué à 2.

    Il ne faut pas oublier non plus que l'API C a beaucoup changé.

    Pour un petit script, voire même un gros, ça fait effectivement un bout de temps qu'on peut rendre ou créer un code compatible avec les deux versions. Pour un nouveau script, je préfère coder en Python 3 et utiliser quelques astuces pour qu'il soit compatible Python 2. Avec six en dernier recours (c'est pas toujours simple d'installer un module tierce dans un environnement industriel). Pour les migrations, ben on fait comme on peut.

    Par contre, j'ai aussi récupéré un projet de module Python 2 codé en C, un très gros bébé*, et là franchement, j'ai même pas tenté de le migrer. D'ailleurs, ça n'aurait pas eu de sens, le support de Python 2 était suffisant pour que le projet qui dépende du module se finisse avant. Donc pas besoin de migrer, juste laisser mourir.

    * Pour donner une idée, c'était du Software In the Loop. On prend le logiciel tel qu'habituellement embarqué sur la plateforme, on le compile comme un module Python avec du code de glu à moitié auto-généré (un générateur maison qui fournit une entrée à SWIG), et comme ça on manipule les entrées et sorties en Python. Avec une interface NumPy pour gagner en performances. C'est beau, mais quand ça marche, on touche plus. :)

  • [^] # Re: darktable : encore un petit (gros ?) effort SVP !

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche darktable 2.6.0. Évalué à 2.

    Parlons effectivement des modeleurs 3D, puisque c'est justement l'un des gros travaux fait par Blender dans sa dernière version (2.8): proposer un ensemble de choix et de dispositions par défaut pour faciliter la prise en main aux nouveaux arrivants.

    Pour ma part, j'adorerai que Darktable fasse le même travail. Pour le peu que j'ai utilisé Lightroom, j'ai toujours sorti un résultat très acceptable. Parce que je trouve facile de comprendre ce que chaque paramètre modifie dans l'image. Alors qu'après quelques années d'utilisation (sporadique il est vrai) de Darktable, il est rare que je sois satisfait du rendu, même après y avoir passé des heures (ce qui justifie le sporadique d'ailleurs). Et j'ai l'impression que c'est parce que je ne sais jamais si les modules que j'utilise sont vraiment les bons pour ce que je veux faire (et je me refais pourtant les tutos de Carafife quasiment tous les ans…).

  • [^] # Re: Un excellent fork de Gnome 2

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Sortie de Mate Desktop Environment 1.12. Évalué à 5.

    Ce que je trouve également très agréable, c'est qu'ils continuent de faire vivre des applications qui étaient capables de s'intégrer facilement dans d'autres environnements. J'utilise en général une base de Xfce, plus ou moins complète avec des rajouts çà et là d'applications non natives, et les applications de Gnome 2 ne faisaient pas tache du tout, me tenant souvent à l'écart des application Qt qui tranchaient en général trop en terme de design, d'ergonomie et de configuration.
    Avec Gnome 3 d'un côté, et l'amélioration de la passerelle Qt-Gtk de l'autre, c'est plutôt l'inverse maintenant. Mais j'ai pu remplacer récemment Evince par Atril et Xarchiver par Engrampa, et ça fait du bien ! Encore la gestion des espaces de couleur dans Eye of Mate, et je vais enfin pouvoir me séparer de Eye of Gnome !

  • # Moi j'aime bien

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Clash of Code - Feedback. Évalué à 8.

    Voilà! Ca fait quelques fois que je joue, histoire de me détendre, c'est rigolo. Alors évidemment, ce serait bien aussi si les autres joueurs ne passaient pas leur temps à copier-coller leurs réponses, et moi-même je suis déjà tombé plusieurs fois sur le même challenge (sauf que j'avais pas sauvegardé ma réponse précédente), mais bon, il reste sa propre satisfaction à être deuxième en 1'10" juste derrière un opposant qui, lui, a fait 0'15" en écrivant du C…

    Et puis j'ai un collègue qui ne jure que par le Java contre mon Python, avec le "Shortest", je crois que j'ai gagné. Même si je déteste maintenant les programmeurs Ruby…

    La question a été posée sur le forum de quels modes pourraient voir le jour, et de mon côté, je trouvais les modes "Blind Code" et "Babylone" rigolos. Je verrais bien un mode variante de Babylone où le choix du langage est libre, mais les 3 langages les plus utilisés par le joueur (à partir des achievements de son profil) ne sont pas disponibles (en clair, t'as 10 minutes pour faire un hello world dans un langage que tu connais pas). Je dis ca, parce que j'ai bien aimé l'achievement "Closure Looper", qui m'a forcé à découvrir ce langage (que j'espère par ailleurs ne plus jamais avoir à utiliser ! :) ). Le langage utilisé pourrait alors être non disponible la fois suivante, ce qui permettrait de mettre les joueurs sur un pied d'égalité : ceux qui ne connaissent pas le challenge sélectionneront un langage qui n'est pas trop loin ce que qu'ils connaissent, les autres seront obligés de se tourner petit à petit vers des langages qu'ils avaient préféré écarter au départ.

    Le mode "Performance" qui après tout n'est pas plus ou moins bien loti que "Shortest" (Oui, le C a un avantage majeur, tout comme le Ruby l'a pour Shortest). Un mode "Fight" aussi peut être, un peu sur le mode de "The Great Escape": Les joueurs ont un temps donné pour coder une petite IA ou quelque chose de ce genre, à la fin du temps imparti, il y a un combat sur un plateau commun pour déterminer le classement.

    Et pour finir un mode en coopératif. Bon, là je sais pas trop ce qui pourrait marcher, et je sais pas trop comment expliquer, mais imaginons un challenge dérivé de Blender en recherche de son Suicide Booth, en simplifié probablement. Chaque joueur doit écrire un programme qui exécute une partie du challenge de telle sorte que le challenge est résolu en faisant communiquer tous ces programmes ensembles. On pourrait avoir par exemple un joueur qui recoit la map et qui doit dire en fonction du placement de Bender quel type de case il se trouve, un autre s'occuperait justement de proposer un déplacement valide en fonction de la nouvelle case sur laquelle Bender se trouve, un dernier s'occuperait de calculer la position du robot en fonction de la suite de déplacements, etc. Les joueurs absents peuvent être remplacés par un programme de référence. Pour le classement des joueurs, soit c'est du tout ou rien (en mode équipe), soit on peut pénaliser les programmes qui font des fautes dans leurs calculs, …

    Bref, je suis impatient de voir ce que CoC va devenir, et j'aurais probablement toujours plaisir à me détendre avec.

  • [^] # Re: /var/run -> /run

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Aujourd’hui c’est déjà demain : systemd dans l’initrd sous Arch Linux. Évalué à 1.

  • # Problème de traduction

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche systemd versions 212 à 215. Évalué à 3.

    J'ai l'impression que peu de gens ont lu l'article avant d'aller cogner sur leur cible préférée…

    FailureAction= peut être utilisé pour définir une opération à déclencher quand un service échoue : ce paramètre fonctionne de façon similaire à StartLimitAction= mais, contrairement à celui-ci, il vérifie ce qui est effectué immédiatement, plutôt qu’après plusieurs essais de redémarrage du service ;

    Je propose plutôt "il spécifie une action effectuée immédiatement après un échec, …"

    La socket /dev/log et la FIFO /dev/initctl ont été déplacées vers /run et ont été remplacées par des liens symboliques. Cette modification permet de se connecter à elles même si PrivateDevices=yes est utilisé pour un service.

    Là j'avais pas compris. En fait il manque probablement une virgule entre "elles" et "même", mais vu que dans l'article ils parlent de "these facilities", je suggère de plutôt remplacer "elles" par "ces services" ou quelque chose de similaire.

    Après, j'ai relevé quelques coquilles secondaires:

    la détection de la virtualisation fonctionne maintenant sans privilège s.

    et

    afficher plusieurs de ces chemins concernant la machine et l’utilisateur locaux.

    En tous cas, chapeau pour la traduction et la réorganisation.

  • [^] # Re: Intérêt sur un serveur ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche systemd pour les administrateurs, parties 3, 4 et 5. Évalué à 8.

    J'utilise systemd sur mon routeur, un Bubba 3 avec une archlinux arm customisée. Systemd y était par défaut.

    Ce qui m'a plu jusqu'ici, et qui me ferait choisir systemd pour un futur serveur:
    - Lancer un service en chroot est facile (fait avec Nginx)
    - Fichiers de service relativement* simple à écrire (*: passée la phase d'apprentissage)
    - Monitoring de l'état du système, avec un listing des services actifs plus propre que ps
    - Possibilité de préparer le système pour restreindre les accès d'un service (ex: /tmp privée, restriction d'accès aux répertoires, préparation d'un espace dans /run, …)
    - Meilleure récupération des logs et du stdout/stderr notamment lors du démarrage (bien que je ne sois vraiment pas copain avec journalctl, je suis encore paumé dans les options)

    Au final, je trouve systemd plus simple et plus complet.

    -- Blabla supplémentaire --

    Le Bubba 3 est livré d'origine avec une Debian un peu trafiquée qui utilisait des scripts d'init "habituels" (je n'ose pas parler de SysV init car je ne suis pas sûr). À l'époque de la Debian, j'avais voulu ajouter un service de terminal par web (anyterm). Et entre la configuration d'Apache et l'architecture pas claire des scripts d'inits (peut être à cause de la différence avec Arch) j'avais préféré lancer le service à la main quand je redémarrais le serveur au risque de l'oublier. Face à ça, lancer Nginx en chroot en quelques lignes de config, on se dit "cool".

    Pareil pour le lancement d'un service Flask avec Gunicorn. J'ai mis un peu de temps à avoir une config stable à cause du fichier de PID qui n'avait pas les droits d'accès au dossier jusqu'à ce que je tombe sur l'option RuntimeDirectory (très mal documentée). Il y avait aussi le problème qu'en forkant, Gunicorn n'héritait pas du contexte pour stdout/stderr et je perdais des logs (corrigé par une option dans Gunicorn).

    Au moment de Shellshock, j'ai trouvé pratique de pouvoir avoir un œil sur tous les services en cours, y compris les programmes lancés par l'(les) utilisateur(s) (admin en l'occurence).

    Sur mon routeur, il y a une petite LED. Avec un petit script Python et DBus, ça me permet de changer la couleur de la LED selon que le système est sain ou qu'un service est mort. Pratique.

    Dans les moins, il y a la configuration à la main qui est quasi-impossible si systemd n'est pas accessible, par exemple pour configurer une carte SD qui doit avoir une configuration réseau particulière dès le démarrage et sans autre accès console (cf. RaspberryPi et autre Cubietrucks), et la configuration explosée dans plein de fichiers avec des syntaxes différentes (hostname.conf, vconsole.conf, …)

    Et aussi ce qui m'a fait détester systemd pendant longtemps : je suis pas du tout fan des commandes systemctl et journalctl qui sont AMHA trop longues à taper et trop confuses (pourquoi systemctl help ça ne marche pas alors qu'on doit taper systemctl status et pourquoi journalctl sans option commence au début du journal, genre il y a deux ans, et pas aux entrées les plus récentes ?)

  • [^] # Re: marquage de paquets

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Spécifier une interface réseau à un processus (2). Évalué à 1.

    J'avais mis en place le même système sur mon serveur il y a quelques temps. Depuis malheureusement je n'utilise plus de VPN et j'ai réinstallé mon serveur. En revanche, je suis quasiment sûr que transmission permet de se lier à une interface spécifique (tun0 par exemple). J'avais quand même utilisé iptables comme indiqué ci-dessus mais seulement pour m'assurer que l'utilisateur de transmission ne pouvait pas passer par une autre interface (DROP).
    J'ai pas accès à grand chose au bureau, je regarde ce soir si j'ai pas quelques sauvegardes de la configuration.

  • # Ça a l'air de marcher

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Simplification des démarches administratives : appel à voter. Évalué à -1.

    Je ne sais pas si tous viennent de linuxfr, mais pour le moment on a le vent en poupe :)

    Les propositions de solutions libres en tête
    Les propositions de solutions libres en tête

  • [^] # Re: Vue conversation

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Le webmail Roundcube atteint la version 1.0.0. Évalué à 1.

    Est-ce que ça inclut les mails envoyés sans être obligé de trafiquer son Inbox IMAP? C'était ce qu'il manquait jusque là si j'ai bien compris.

  • [^] # Re: Vous avez essayé ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Fin de Windows XP et opportunité GNU. Évalué à 2.

    J'ai passé mes parents à Ubuntu il y a quelques années. Aucun problème (depuis Unity l'ordinateur a franchement ralenti, mais j'hésite à passer à XFCE pour pas que l'interface change de trop, ils s'y sont habitués).

    Et mes grands parents (90 et 92 ans!) m'envoient des mails depuis 5 ans environ grâce à leur ordissimo, c'est vraiment parfait pour eux et ça marche très bien.

  • # proActiv, proAtiv ou proAptic ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Sortie de Linux 3.14. Évalué à 2.

    Est-ce juste une coquille ? En cherchant sur le web on tombe effectivement sur proAptic dans un article en japonais, en revanche le produit en lui-même semble être le proActiv et j'ai pas tout compris mais proAptic serait une technologie sous-jacente ? Des infos ?
    http://www.imgtec.com/mips/mips-proaptiv.asp
    http://www.imgtec.com/jp/News/Release/index.asp?NewsID=564

  • [^] # Re: corriger cette dépeche

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Encore un exemple de code spaghetti : Toyota. Évalué à 4.

    Comme tout système électronique, il peut y avoir des bugs et des pannes. Logicielles, ou même matérielles. Donc théoriquement et même pratiquement parlant, une valve peut se bloquer en position ouverte. L'usure, le froid, un bug, un défaut de fabrication. La question n'est pas de savoir si ça peut se produire, mais quels sont les risques et comment l'on s'assure qu'on a tout fait pour que ça n'arrive pas. Dans la logique: validation croisée des valeurs des capteurs, vérification du comportement des sorties (pour répondre à ta question, il y a un sacré paquet de vérifications sur la valeur des capteurs de vitesse des roues et si l'ABS n'autorise aucune admission de pression pendant un temps donné, il est coupé en urgence); dans la méthodologie: revues, traçabilité des changements, suivi des spécifications et conception, règles de codage; dans les tests: test unitaires, tests systèmes, tests de mise en circulation, …

    D'ailleurs Toyota a plus ou moins tout ça. Plus ou moins. Et avec plus ou moins de sérieux. La validation est faite, mais lorsque la tâche de la logique est tuée, ça tue aussi la validation, la revue a été faite sur un code incomplet, les règles de codage sont minimes et même pas respectées, etc. Je ne sais pas trop ce qu'il y avait avant ISO 26262, mais les mesures décrites au-dessus étaient connues et appliquées avant qu'une norme ne vienne formaliser le tout. Heureusement.

    J'en profite pour corriger ce que je dis au-dessus à propos du couplage obligatoire entre la pédale de freins et les étriers. C'est valable pour un circuit hydraulique, mais pas pour du "brake-by-wire" c'est à dire un capteur électronique dont le signal est traité pour activer une pompe mais sans couplage mécanique. Dans ce cas, si j'ai bien tout retenu de ce que m'a dit le collègue, il doit y avoir deux sources d'énergie au cas où l'une tombe en panne (donc deux batteries, ce qui est finalement peu intéressant au niveau du poids). D'autre part, le système de freinage doit pouvoir proposer un système principal (service) et un système secondaire d'urgence (auxiliary) (en l’occurrence le frein à main). Au passage, le frein à main ne dispose pas de système anti-blocage d'où les longues marques des pneus sur la route.

    Pour finir, je ne dis pas que le système de freinage est exempt de bugs, ni chez Toyota, ni en général. Mais dans l'affaire qui est présentée ici, il est question uniquement du contrôle moteur et en aucun cas du contrôle des freins. La sensation de ne plus pouvoir freiner étant d'après ce que j'ai lu, uniquement liée au fait que le moteur force dans l'autre sens. C'est peut être évident pour moi, et pas pour d'autres mais ces système n'ont rien à voir ensemble. Ce sont deux boites séparées, ayant chacun leur propre système embarqué (CPU, RAM, EEPROM, tout ce que vous voulez), bien souvent développés par des entreprises distinctes ayant leurs propres méthodologies. C'est un peu comme si en parlant de la faille zero-day Java, on accusait Firefox d'être un gruyère. On peut discuter de l'un ou de l'autre, mais même s'ils semblent liés d'une certaine manière, les deux n'ont rien à voir.

  • [^] # Re: corriger cette dépeche

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Encore un exemple de code spaghetti : Toyota. Évalué à 8.

    Désolé, je n'ai pas le temps de retrouver toute la documentation à ce sujet, mais étant moi-même ancien développeur ABS, le système hydraulique des freins est conçu de telle manière que sans intervention logicielle, il se comporte comme un circuit hydraulique non assisté, c'est à dire que les valves d'admission sont ouvertes et nécessitent un courant pour se fermer, et non l'inverse. Que ce soit par législation (ce que j'ai toujours entendu ici) ou par bon sens, c'est en tous cas la réalité.

    D'autre part, si le logiciel n'est pas codé en DAL-C, c'est que l'industrie automobile répond à ses propres normes et non à celles de l'aviation. On parle d'ASIL, définis par l'ISO 26262, pour la sécurité et CMMI et maintenant ASPICE pour la traçabilité/qualité. L'ESP étant validé ASIL-D.

    Cette histoire m'intrigue particulièrement, parce que j'ai réalisé moi-même des tests où la pédale d'accélération et celle des freins sont actionnées ensemble au maximum. C'est un test obligatoire de mise sur route. Et si sur certaines voitures la boite de vitesse découple automatiquement, sur les autres le résultat est une chute de décélération à -8.5 m/s² au lieu de -11 m/s² en temps normal sur route sèche et pneus été. Bien sûr, ça dépend des modèles, mais pour référence, -8.5 c'est aussi la décélération typique sur route mouillée.

    Il faut sincèrement revoir cette dépêche, la défaillance n'impacte en aucun cas le système de freinage (dans ce cas précis), et beaucoup de phrases sont fausses ce qui est techniquement dommage, mais peut être même légalement diffamatoire. D'autant que le système de freinage n'est pas développé par Toyota.

  • [^] # Re: Trop tard ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Plan9 en GPL v2, pour les nuls. Évalué à -10.

    XKCD Standards

  • # Python ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche CozyCloud, la mise en nuage personnelle et modulaire. Évalué à 4. Dernière modification le 17/07/13 à 22:53.

    CozyCloud est développé en Python, utilise Node.js pour ses modules ainsi que coffeescript.

    En lisant la dépêche j'ai eu l'impression que le serveur utiliserait du python, genre flask et WSGI, et je me demandais bien pourquoi il y avait encore besoin de node.js. Mais si j'ai bien regardé sur Github, il n'y a que le script d'installation en python. Le cœur et les modules sont en coffeescript, BackboneJS pour le côté client (à priori la majeure partie), CompoundJS pour la partie serveur et même des templates en Jade et Stylus pour la compilation de CSS (ce qui a l'air de donner d'ailleurs une certaine cohérence dans la syntaxe qui me plait bien).
    Mais donc, à moins que je ne me trompe, il vaudrait mieux dire

    « CozyCloud est développé en coffescript à l'aide de BackboneJS et tourne sur node.js. Il utilise aussi quelques scripts python. »

  • [^] # Re: Compiler du vala en c ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Sortie de ValaTerm 0.3. Évalué à 2.

    Ah bon ?...

    Mais alors, quand on passe du C en assembleur, on /traduit/ aussi ?

    https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Compiler

  • [^] # Re: Agréablement surpris…

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au sondage Quelle est la distribution que vous utilisez au quotidien ?. Évalué à -2.

    Oui, pareil :)
    On est dans le top 3 pour le moment !!

  • [^] # Re: Quelle serait LA nouveauté qui nécessiterait un changement aussi p

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au sondage Linux 3.0 sortira. Évalué à 1.

    La fin du verrou global ?
    C'est pour ça que j'ai voté 2011 (je suis optimiste !)
  • [^] # Re: Arch Linux pour les debianeux et gentooiste.... et pour les autres a

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Test de Arch Linux 2009.2. Évalué à 2.

    (oui je sais les paquets d'Arch ne sont pas signés bouuahah pas bien),

    Les paquets ne sont effectivement pas "signés", en revanche ils sont toujours soumis avant installation à un hash et comparaison MD4 (je me demande d'ailleurs si ce n'est pas du SHA). De la même manière, quand les paquets sont construits, un hash md5 (parfois sha512) vérifie les sources téléchargées avant de les compiler.

    Sans que ce soit la sécurité absolue, il y a quand même quelques contrôles, à vous ensuite de sélectionner les miroirs en qui vous avez confiance.
  • [^] # Re: Bonne chance !

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Orange lance un terminal Internet sous GNU/linux !. Évalué à 4.

    Pareil.
    Pour le peu que je développe, je suis prêt à parier que la majorité des développeurs vous diront qu'ils sont contents que leur logiciel soit intégré dans un projet grande échelle, même commercial. Et que le reste des composants utilisés soient libre, c'est mieux. Pas obligatoire. Il n'y a qu'à voir le nombre de composants logiciels en LGPL ou en licence BSD. Du code sous licence libre c'est un don, c'est cadeau... Sans en attendre en retour.
    Un exemple simple d'utilisateur : mes grands-parents de Paris, qui n'ont jamais réussi à faire fonctionner leur GPS Tomtom (pourtant à mon avis d'une simplicité déconcertante : Aller vers > Ville > Rue > Numéro > Fini) et qui aimeraient bien quand même garder le contact avec la famille éclatée à Lyon, Toulouse, Tunis...
    Par contre, il ne faut pas se voiler la face, ce n'est plus de l'Internet. C'est du Minitel amélioré (2.0?). Mais peut-être est-ce suffisant pour une partie de la population. À quand le partage des photos sur Internet en cochant une simple case dans la rubrique Photo, la réception des e-mails directement sur son PC en temps réel, l'accès à distance à ses fichiers, ... C'est justement le genre de machine idéale pour s'héberger soi-même.
  • # Danger..?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Herdict.org pour contourner la censure de l'internet. Évalué à 1.

    Ça fait un peu peur quand même. On a à peine cliqué sur (In)Accessible que déjà un nouveau site totalement inconnu se charge...
    Est-on déjà si loin de l'époque où il fallait faire un minimum attention où l'on mettait les pieds sur Internet pour éviter les malwares ou encore les sites à visée douteuse ?
  • [^] # Re: Jeu à 4 avec multiple souris

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche World of Goo disponible pour Linux. Évalué à 1.

    Ça marchait bien chez moi avec deux souris. Il utilise la librairie ManyMouse http://icculus.org/manymouse/
    Il faut donc modifier les permissions d'accès aux /dev/input/event? pour autoriser la lecture par l'utilisateur directement, je ne l'ai donc testé qu'une fois, comme ça en modifiant les permissions à la main. Mais c'est rigolo. Ça doit l'être plus en jouant à deux vraiment (j'ai testé avec une souris dans chaque main, mais c'est pas super simple, ça aide pas à avoir l'OCD ;) )