• # Encore un article poubelle

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+8/-5). Dernière modification le 14/05/20 à 23:06.

    input latency has gone from 30–40 milliseconds in the 1970s to 300–400 ms today.

    1/3 de seconde entre une action physique et la réaction logicielle ?! Si c'était le cas, les joueurs seraient exclusivement sur console.
    Il faut qu'il apprenne à ne plus installer n'importe quoi sur son Windows (oh, un logiciel pour accélérer Windows, vite je l'installe).

    Je viens de tester en filmant avec mon téléphone à 30 images par secondes (je n'ai pas plus rapide) en mode « VGA » :
    - Linux - intel Core i3 d'il y a 6 ans - KWrite avec caractères de 3 cm de hauteur pour bien les voir
    - Linux - intel Core i3 d'il y a 6 ans - shell sans session graphique
    - Windows 10 - intel Celeron d'il y a 5 ans - notepad avec caractères en taille 72
    --> dans les 3 cas, l'affichage est complet sur l'image suivante, soit approximativement 10 fois plus vite que prétendu dans l'article

    J'ai quelques images avec un caractère gris, puis noir sur l'image suivante, indiquant peut-être que le caractère s'est affiché en fin de trame.

    • [^] # Re: Encore un article poubelle

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

      Test avec ça : https://github.com/pavelfatin/typometer

      Et c'est vrai que souvent, entre le temps de frappe et d'affichage, c'est très lent. Dans un éditeur de texte.

      Les jeux vidéos font évidemment un effort pour réduire la latence, sinon, c'est injouable :)

    • [^] # Re: Encore un article poubelle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-1).

      Tu as du lire trop vite, parce qu'on y parle de tests sous Linux avec les touches frappées au clavier, le protocole est de mesurer entre une action physique précise et l'affichage dans un terminal « when the key started moving until the screen finished updating » — il faut d'ailleurs consulter l'article original de Dan Luu avec le protocole en appendice.

      Ce serait bien d'arrêter avec cet argument moqueur sorti de nulle part « installer n'importe quoi sur son Windows » qui suppose que l'ingénieur qui fait les test est un imbécile. On réclame souvent les sources des affirmations journalistiques sur Linuxfr, quand un article en contient, c'est vraiment un tout petit effort de les consulter. L'ingénieur imbécile tient un blog respecté, sur lequel il a publié d'autres articles sur les latences du terminal et du clavier.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Encore un article poubelle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-1).

        300-400ms, ça veut quand même dire que tu serais limité à 35 mots par minute en dactylo, ce qui est très loin d'être vrai. Rien qu'un logiciel comme taptempo ne serait pas utilisable. Et si on regarde la liste, on a des pc récent à 70ms. Ce qui est déjà beaucoup plus conforme avec ce qu'on observe.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Encore un article poubelle

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          Il est question de latence, la latence n'affecte pas la capacité de calcul donc il n'est pas question d'une limite quantitative.

        • [^] # Re: Encore un article poubelle

          Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

          300-400ms, ça veut quand même dire que tu serais limité à 35 mots par minute en dactylo

          Non, ça veut juste dire que les mots que tu tapes sur le clavier arrivent 300ms plus tard sur ton terminal.
          Si tu tapes 100 mots à la minute sur ton clavier, donc entre t+0 et t+60000ms, il s'afficheront entre t+300ms et t+60300ms, donc toujours 100 mots à la minute, mais 300ms plus tard.

          • [^] # Re: Encore un article poubelle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

            Oui mais ça empêche toute correction ou alors tu as déjà tapé plusieurs lettres plus tard. Cependant, si je fais un test de dactylo, je vois mon erreur tout de suite (avant te taper les lettres suivantes). Et en me concentrant sur des textes simple, je suis à 50mpm, ce qui est bien au delà des 300-400ms.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Encore un article poubelle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Alors certes ils ont testé un peu plus sérieusement que « Oh j'installe toutes les accélérateurs d'ordinateur du monde sur la machine », mais tout de même en lisant l'article de bout en bout, on se rend compte que l'une des variables non prise en compte dans une grande partie de la discussion est la latence intrinsèque de la technologie d'affichage. Ça jette tout de même une sérieuse ombre au tableau de l'intérêt de l'article. Non ?

        D'ailleurs l'article semble donner la clef principale du problème en faisant remarquer qu'essentiellement la latence semble pouvoir s'exprimer en terme de nombre d'images de retard. Du coup affichage lent (LCD, e-ink) -> gros retard, et affichage rapide (cathodique) -> petite latence. Le pipeline et la fréquence d'horloge étant généralement suffisamment rapides pour ne pas faire de différences très sensibles ; tout juste si une grosse daube rajoutera 30ms de latence.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Encore un article poubelle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

        le protocole est de mesurer entre une action physique précise et l'affichage dans un terminal

        Je ne saisi pas ta remarque, car c'est exactement ce que j'ai fait : j'ai filmé, et déroulé la vidéo image par image pour voir mon doigt qui actionne un touche et l'affichage correspondant dans un terminal et dans une interface graphique (je suppose que c'est plus lent dans une interface graphique).
        Si le délai était de 300 ms, il y aurait 10 images entre la touche qui s'enfonce et l'affichage à l'écran. Or ma vidéo montre 1 image de décalage.

        De plus s'il y avait un délai de 300 ms, peu de jeux d'action seraient jouables.
        Donc soit tous les gamers du monde et moi avons des machines particulières, soit le test est foireux.

  • # e-ink

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-0).

    C'est pas le premier article qui parle de ça, et en gros c'est vrai qu'on a des ordinateurs de plus en plus puissants et de moins en moins réactifs. Par contre il se focalise beaucoup sur le Kindle, en expliquant que c'est un appareil construit avec du matériel bas de gamme et que ça explique la latence.

    Franchement, la technologie e-ink est particulière, il peut être intéressant de comparer de tels écrans entre eux mais de là à les comparer à des LCD… Pour moi ça décrédibilise son article.

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: e-ink

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Un énorme +1. L'encre électronique est une technologie qui privilégie la faible consommation et la persistance hors tension à toute autre chose. La latence n'est donc pas gênante pour la lecture, et personne de sensé n'écrit – ou fait quoi que ce soit de dynamique en fait – sur un support à encre électronique.

      La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

      • [^] # Re: e-ink

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

        personne de sensé n'écrit – ou fait quoi que ce soit de dynamique en fait – sur un support à encre électronique.

        Je n'ai jamais testé, mais Dasung produit et vends des écran e-ink pour une utilisation généraliste.
        http://dasungtech.com/

        • [^] # Re: e-ink

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          La Pebble (meilleure montre connectée du monde, sans équivalent aujourd'hui… snif…) avait un écran un peu batard entre l'eInk et le LCD : on avait une conso quasi nulle à écran fixe (elle tenait 1 semaine avec l'écran allumé 24/7) mais proposait assez de fluidité pour des animations, ainsi que 64 couleurs.

          L'écran était fabriqué par Sharp et commercialement appelé e-paper (pour pas dire eInk, la techno étant différente je vrois).

          Une démo ici par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=xnoxqOZy3ZM

          J'ai pas revu passer cette techno ailleurs, je ne comprends pas parce que c'est vraiment un excellent compromis, énormément de petits afficheurs pourraient utiliser cette techno.

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: e-ink

            Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

            Je ne connais pas l'écran de la Pebble, mais je travaille avec des écrans SSD (Solid state display—eInk est une marque). J'ai peut-être un élément de réponse : les écrans e-ink sont déjà extrêmement chers par rapport à des LCD classique, alors que les fabriquants font un peu de volume. Si tu pars sur une techno relativement marginale, ça va être encore plus cher.

            Ensuite, sur les écrans SSD, tu as pas mal de tuning à faire, pour gérer la vitesse d'affichage, la rémanence (bien souvent un compromis entre les deux), avec peu d'infos et d'exemples. Peut-être que c'est pire avec les écrans du type des Pebble ?

          • [^] # Re: e-ink

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

            J'avais vu par hasard qu'il existe un téléphone Android avec écran e-ink, et même un peu de couleur (Cherchez HiSense A5C).

            Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.