Eric a écrit 45 commentaires

  • [^] # Re: Heartbeat

    Posté par  . En réponse à la dépêche Utiliser une des LED d’un Raspberry Pi comme témoin d’enregistrement TV. Évalué à 2.

    Avec heartbeat la led clignote en fonction de la charge cpu.

    Il y a le trigger timer qui permet de configurer une durée (en ms) pour chaque état :

    modprobe ledtrig-timer
    cd /sys/class/leds/la_led_qui_va_bien
    echo timer > trigger
    echo 250 > delay_on
    echo 750 > delay_off

  • [^] # Re: Salaire

    Posté par  . En réponse au message Développeur Linux embarqué confirmé. Évalué à 8.

    ce n'est pas faux. En fait je suis un peu échaudé par des candidats qui s'enflamment devant les fourchettes et qui du coup ont des prétentions de malades avec une absence d'expérience réelle et qui croient que quelques recherches google et le fait d'avoir installé Kodi sur leur Raspberry Pi en suivant un howto leur a apporté une compétence en linux embarqué ;-)

  • [^] # Re: Salaire

    Posté par  . En réponse au message Développeur Linux embarqué confirmé. Évalué à 4. Dernière modification le 07/10/14 à 11:07.

    corrigé, je trouve difficile de définir la fourchette au risque de rebuter une personne très expérimentée par une fourchette haute trop basse alors qu'au vu de son potentiel nous pourrions éventuellement revoir la limite à la hausse.

  • # Qualité du câble

    Posté par  . En réponse au message Problèmes d'affichage du Raspberry Pi B+ quand alimenté par un câble usb data. Évalué à 2.

    Le côté soft semble à éliminer vu que les fils de données du MicroUSB ne sont reliés à rien sur le Pi donc rien ne circule dessus ce qui fait que le port USB ne peut pas négocier un courant maximum.

    A priori ça ressemble à un problème de qualité du câble. J'ai déjà eu des comportements bizarres selon le câble sur des ports de PC : câble basique charge (très) lente, câble HTC charge rapide (idem avant avec des disques dur alimentés par l'USB qui fonctionnaient ou pas selon le câble).

    Si le port USB de la TV fournit peu de courant et que le câble a une résistance élevée qui fait chuter la tension ça peut donner un comportement bizarre à la fin.
    Le chargeur compense certainement en fournissant plus de courant puisque c'est son boulot et donc arrive à maintenir un niveau de tension qui permet un fonctionnement correct du Pi (mais le câble va finir par chauffer un peu s'il a une résistance trop élevée).

    Pour en avoir le coeur net, mesure le 5V sur le Pi (point de test TP1) dans les 2 cas.

  • # Linux temps réel

    Posté par  . En réponse à la dépêche Petite sélection d'ouvrages récents relatifs au FLOSS. Évalué à 5.

    Solutions temps réel sous Linux, Avec 50 exercices corrigés aux éditions Eyrolles (Collection Blanche) par Christophe Blaess

  • [^] # Re: Où est la liberté ?

    Posté par  . En réponse au journal Linux sur tous les pc HP. Évalué à 3.

    WebOS utilise le noyau Linux mais aussi pas mal d'autres outils libres dont les sources sont dispo là : http://opensource.palm.com/packages.html (avec à chaque fois 2 archives : les sources d'origines et les modifications apportées)

    Les binaires seraient générés par OpenEmbedded mais les recettes spécifiques et les fichiers de configuration permettant d'aboutir à l'image de base du système ne sont à priori pas disponibles. http://marcin.juszkiewicz.com.pl/2009/06/22/palm-pre-and-openembedded/ http://www.openembedded.org/index.php/Success_stories

    Après l'environnement qui est bâti sur ces fondations libres semble effectivement propriétaire.

  • [^] # Re: Consommation de mémoire

    Posté par  . En réponse à la dépêche L'OSDL créé le Mobile Linux Initiative. Évalué à 4.

    exact, réalisé récemment sur un PXA255 : bootloader, noyau avec réseau, interface graphique sur écran TFT VGA tactile à base de nanox (avec tetris, terminal, clavier virtuel ...) ... dans 3.5 Mo de flash et consommant moins de 8 Mo de RAM.
  • [^] # Re: GNU/Linux ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche L'OSDL créé le Mobile Linux Initiative. Évalué à 2.

    Un exemple parmi tant d'autres d'un produit grand public déployé dans des volumes importants et qui utilise la glibc :
    http://www.tomtom.com/page.php?Page=gpl
  • # 2000 GNU/Linux cible potentielle des brevets logiciels

    Posté par  . En réponse à la dépêche Interview du directeur technique du plan Copernic. Évalué à 7.

    .../... (GNU/Linux est désormais le système largement majoritaire sur nos serveurs ; nous en comptons près de 2000 instances). .../...

    Encore un bon point pour que le gouvernement rejette les brevets logiciels qui pourraient venir l'inquiéter dans le futur avec ses 2000 Linux installés (d'ici là il y en aura certainement plus) rien que dans le cadre de ce plan Copernic ;)

    2000 installations x 283 brevets logiciels rien que pour le noyau ... l'addition sera salée !
  • [^] # Re: Rajout à mon journal

    Posté par  . En réponse au journal Livre "C++ GUI progamming with Qt3". Évalué à 2.

    Est ce abordable sans grandes connaissances du C++ ou faut il d'abord passer par la case C++ ?
  • [^] # Re: Linux et embarqué

    Posté par  . En réponse au journal Linux et embarqué. Évalué à 2.

    http://libraryopt.sourceforge.net/(...)

    à mon avis ca doit correspondre à ce que tu recherches
  • [^] # Re: Microsoft pris dans la toile... chronique d'une mort annoncée

    Posté par  . En réponse à la dépêche Microsoft pris dans la toile... chronique d'une mort annoncée. Évalué à 1.

    Et chez Nortel, IBM, Alcatel, Solectron, xxx (remplacer xxx par n'importe quelle entreprise présente en bourse) etc ... comment cela se passe ?
  • [^] # Re: Microsoft pris dans la toile... chronique d'une mort annoncée

    Posté par  . En réponse à la dépêche Microsoft pris dans la toile... chronique d'une mort annoncée. Évalué à 3.

    Les empires IBM ou ATT ont bien été aidés par les gouvernements américains dans leur descente aux enfers ... les arrangements à l'amiable de l'an passé prouvent que celà ne se reproduira pas avec Microsoft qui est quand même une merveilleuse machine à cracher les dollars et un excellent outil de domination mondiale.
    Compte tenu du réservoir de trésorerie dont dispose Microsoft, je ne me fait pas de souci quant à leur avenir car ils peuvent s'offrir la possibilité d'explorer diverses voies afin de toujours s'en sortir ...
  • [^] # Re: Microsoft pris dans la toile... chronique d'une mort annoncée

    Posté par  . En réponse à la dépêche Microsoft pris dans la toile... chronique d'une mort annoncée. Évalué à 4.

    Certes, mais le logiciel libre a des atouts concrets pour le long terme. Tous les choix d'une entreprise ne se resument pas directement dans "gagner de l'argent" mais ca peut etre gagner en flexibilite, en productivite, etc.

    Nous ne devons pas vivre dans le même monde alors :-)
    La flexibilité, la productivité, la morosité ambiante ne sont que les arguments de facade pour un même et unique objectif : "gagner encore plus d'argent" :-(
  • [^] # Re: Lancement de Mozilla Europe

    Posté par  . En réponse à la dépêche Lancement de Mozilla Europe. Évalué à 1.

    et surtout tu n'as pas le droit de casser le prix.
    Si tu piques un marché à un pro car tu es bien moins cher par rapport au prix du marché du fait de contraintes différentes, je crois bien que la DGCCRF peut être saisie
  • [^] # Re: Mandrake vs Mandrake

    Posté par  . En réponse à la dépêche Mandrake vs Mandrake. Évalué à 1.

    > quand on crée une société , il faut l'accord d'un organisme dépandant de l'état ?

    Il te faut des sous et remplir des documents et déposer le tout au Centre de Formalité des Entreprises à la CCI, c'est tout.

    > Alors , pourquoi , ont ils accepté le nom de la société ?

    Ce n'est pas leur problème, c'est ta responsabilité, eux ils vérifient que tu as tout bien rempli, que tu as fourni les bons documents et que tu as bien mis l'argent à la banque et c'est tout (grosso modo ;-).

    > Peuvent ils porté plainte contre eux pour prejudice financier et moral ?

    Ce n'est pas leur responsabilité.
    Idem pour l'INPI : ils encaissent ton dépot de marque mais c'est tout. Tu as déposé Renault en tant que marque de voiture, ca passerait a l'INPI et les avocats de Renault t'attaqueraient ensuite et feraint un recours auprès de l'INPI pour faire annuler ta marque.
    Oui je trouve aussi que c'est tordu comme système :-)
  • [^] # Re: Mandrake vs Mandrake

    Posté par  . En réponse à la dépêche Mandrake vs Mandrake. Évalué à 3.

    "Alors le magicien va-t-il également s'attaquer à Bayer coupable d'avoir honteusement utilisé son nom pour un pesticide ? "
    si Bayer n'a pas mis de chapeau de magicien sur ses emballages et n'a jamais fait une rapprochement entre ses pesticides & la magie il n'y a pas de souci !
  • [^] # Re: Mandrake vs Mandrake

    Posté par  . En réponse à la dépêche Mandrake vs Mandrake. Évalué à 2.

    Parce que la procédure a été initiée il y a quelques années (et va continuer suite à l'appel de Mandrake). Ce n'est pas une nouveauté (la plainte ne date pas de fin 2003), c'est le jugement de faits passés.
  • [^] # Re: Mandrake vs Mandrake

    Posté par  . En réponse à la dépêche Mandrake vs Mandrake. Évalué à 1.

    Il reste quand même la période durant laquelle l'image reliant la distribution au magicien a été exploitée, ce qui doit être suffisant pour prouver la contrefaçon.
  • [^] # Re: Mandrake vs Mandrake

    Posté par  . En réponse à la dépêche Mandrake vs Mandrake. Évalué à 5.

    D'après la brochure de l'INPI sur les marques, deux marques aux noms identiques ou similaires peuvent exister pacifiquement dès lors qu'elles ne sont pas dans le même domaine (ex : Montblanc les stylos & les crêmes).
    Dans le cas présent, Mandrake a utilisé l'image du magicien à ses débuts et donc a utilisé l'image de la marque Mandrake désignant un magicien et donc est en infraction. Si à aucun moment une allusion au magicien n'avait été utilisée, la situation serait bien différente et beaucoup plus litigieuse.

    Ce n'est donc pas la dérive à l'américaine ou de l'abus de juristes " ne regardent que leur nombril et leur portefeuille" mais simplement l'application directe du droit des marques.
  • [^] # Re: Pourquoi utiliser du logiciel libre sur son PDA ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Pourquoi utiliser du logiciel libre sur son PDA ?. Évalué à 1.

    en fait la SD peut être utilisée de 2 manières :
    - via le bus SDCard (4 bits de data + CMD + CLK) : bus propriétaire
    - via un bus SPI classique (Data IN, OUT +CLK) : bus standard
    Le bus SDCard est théoriquement plus rapide, bien entendu.

    SD & MMC sont en théorie "quasi" compatibles au niveau des cartes mémoire, en utilisant le bus SPI, tant que les fonctions spécifiques de "sécurité du contenu" des SD ne sont pas utilisées.

    Pour les SD I/O, en théorie elles doivent supporter les accès par SPI car les specifications SD I/O rendent ce point obligatoire. Ceci dit, le plus gros problème n'est pas le dialogue "de base" avec la carte, mais tout le protocole propriétaire d'initialisation et de transfert de données depuis les composants de la carte remplissant la fonction souhaitée (Wifi par exemple) ... et ceci ne dépend pas du tout de l'organisation SDCard mais des fabricants de cartes SDIO ... et ils ne sont pas nombreux.

    Sous Linux, il me semble que les cartes mémoire SD & MMC sont supportées : http://cvs.handhelds.org/cgi-bin/viewcvs.cgi/linux/kernel/drivers/m(...)
  • [^] # Re: San Sebastian et les logiciels libres

    Posté par  . En réponse à la dépêche San Sebastian et les logiciels libres. Évalué à 2.

    un des seuls. Il y a aussi la Suède et peut être d'autres en cherchant un peu même s'ils ne sont pas légion.
  • # Re: La loi va-t-elle obliger les FAI à taxer l'upload ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche La loi va-t-elle obliger les FAI à taxer l'upload ?. Évalué à 6.

    Ce qui est quand meme stupide c'est que l'industrie européenne cherche à faire croire que c'est le P2P qui a fait baisser les ventes de disques sans jamais parler du climat économique morose qui fait que les gens ont peut être d'autres priorités que d'acheter des disques, ce qui ne signifie pas forcément qu'ils chargent de la musique sur Internet : quand ca ne va pas fort côté porte monnaie on peut aussi écouter la radio par exemple.

    Peut être que les majors feraient mieux de se demander pourquoi ils ont loupé le coche de la musique sur Internet et pourquoi ils n'ont pas cherché à mettre en place des services tels que le iTunes de Apple qui semble cartonner outre atlantique en parallèle d'une baisse de l'offre sur leP2P constatée par les organismes de défense des majors ? Peut être que de tels services répondent à une demande, et qu'au final le public est prêt à payer pour des services de qualité plutôt qu'à chercher les fichiers sur P2P ce qui n'est lent, illégal et pas forcément pratique.

    Peut être qu'ils feraient mieux de travailler leurs offres commerciales, leurs concepts marketing au lieu de chercher à faire passer un loi pour protéger leur marché et leur permettre de rattrapper leur retard dans l'économie numérique.

    Peut être aussi qu'ils pourraient se demander si créer des "stars" en mettant des gens dans un bocal pendant 2 / 3 mois peut générer du chiffre à long terme.
    Peut être qu'ils pourraient se demander si l'offre actuelle est alléchante et donne envie aux gens d'acheter des disques ou s'ils ne préfèrent pas voir passer ces artistes éphémères seulement à la radio ou à la télé.

    Peut être enfin qu'ils pourraient aussi arrêter d'être hypocrites en proposant via leurs filiales matériel des ordinateurs équipés de tout le nécessaire pour pirater de la musique (et en vantant même ce type de fonctions au niveau publicitaire) tout en tappant sur leurs clients par l'intermédiaire de leur filiale musicale qui n'est pas contente de l'utilisation faite du matériel vendue par l'autre filiale ...
  • [^] # Re: CMS mulitlingue

    Posté par  . En réponse au journal CMS mulitlingue. Évalué à 1.

    c'est la raison pour laquelle j'ai mis "outils" car j'étais tenté par l'utilisation de templeet avec un package cms dont je ne retrouve plus le lien, mais écrit par Christophe Guilloux et qui est en démo la : http://tuxfr.info/(...)
  • # Re: Distributions utilisant la µlibc

    Posté par  . En réponse au journal Distributions utilisant la µlibc. Évalué à 1.

    Tu peux utiliser comme base le root_fs de la uclibc dispo là pour diverses architectures cibles :
    http://www.uclibc.org/downloads/(...)
    et spécifiquement pour x86 :
    http://www.uclibc.org/downloads/root_fs_i386.bz2(...)

    Ca se monte en loop et ca offre un environnement uclibc propre après un chroot.

    Descriptif en anglais http://www.uclibc.org/toolchains.html(...) :
    Prebuilt uClibc development systems for i386 and arm and mipsel are available and contain complete native gcc 3.3.2 toolchains. These are development systems are ext2 filesystems that runs natively on the specified architecture. They contain all the development software you need to build your own uClibc applications, including bash, coreutils, findutils, diffutils, patch, sed, ed, flex, bison, file, gawk, tar, grep gdb, strace, make, gcc, g++, autoconf, automake, ncurses, zlib, openssl, openssh perl, and more. And of course, everything is dynamically linked against uClibc. By using a uClibc only system, you can avoid all the painful cross-configuration problems that have made using uClibc somewhat painful in the past. If you want to quickly get started with testing or using uClibc you should give these images a try. You can loop mount them and then chroot into them. You can boot into them using user-mode Linux. You can even 'dd' them to a spare partition and use resize2fs to make them fill the drive, and then boot into them. Whatever works for you.