Journal De la sauvegarde sous windows

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
16
2
nov.
2018

Je sais que l'on est sur linuxfr, pas sur windowsfr, mais :
1. la plupart des logiciels que je vais citer existent aussi pour linux
2. je pense que nous sommes quelques-un à avoir encore un ordinateur sous windows dans un coin.

Sous linux, Je gère mes sauvegardes avec rsnapshot, et j'en suis très content. J'ai donc voulu trouver une solution équivalente pour windows 10, afin de sauvegarder les profils utilisateurs et les données (photos, documents …).

Voici mes critères de choix :
- logiciel open source
- sauvegarde sur un disque externe ou par ftp
- pouvoir configurer la rétention des sauvegardes (journalières, hebdo, mensuelles)
- de-duplication / mode incrémental, pour économiser de la place disque et du temps de transfert.
- gestion des exclusions
- sauvegardes récupérables sans outils

Voyons maintenant ce qu'ai trouvé et essayé

Windows backup

Depuis au moins windows 7, microsoft fournit de base un outil pour faire des sauvegardes.
La configuration par défaut propose quelques répertoires du profil courant, et ça fonctionne bien.
Par contre, dès que j'ai voulu sauver tous les profils de la machine ( c:\users ), catastrophe, la sauvegarde plante avec un joli code d'erreur …
les plus
- rien a installer
Les moins
- pas open source
- impossible d’accéder aux données sans passer par le logiciel
- pas de gestion des exclusions
- plantage sur certains répertoires

Cobian backup

C'est un logiciel freeware, qui est mentionné sur de nombreux forums.
Il fonctionne très bien, avec un mode d'installation en service et l'utilisation de shadow copy pour contourner les verrous.
les plus
- fonctionne très bien
Les moins
- pas open source
- logiciel non maintenu depuis 2012
- pas de gestion automatique de la rétention

rdiff-backup

C'est un logiciel plus connu sous linux, mais une version existe pour windows (win32).
Mon premier test fonctionne plutôt bien, mais le second (toujours sur c:\users ) plante l'application sur une exception windows : win32 ne gère pas les chemins de fichiers "longs" (> 256 caractères)
Les moins
- la dernière version date de 2009 !
- 32 bits : ne gère pas les chemins > 256 caractères

borgbackup

C'est le nouveau logiciel dont on parle depuis un ou deux ans.
C'est du pur python, ça marche plutôt bien sous linux, mais il n'a pas de binaire windows
Les moins
- pas de version windows ( l'utilisation de cygwin est "experimentale" )

urbackup

C'est un logiciel que j'ai découvert sur linuxfr. L'implémentation est en client/serveur, pour centraliser un parc de machine. Tout se gère via une interface web.
je l'ai testé pendant plusieurs mois, j'en étais plutôt content au début, avant de trouver quelques défauts :
Les moins
- des sauvegardes qui ne lancent pas toujours toutes seules
- un temps de re-indexation qui devient prohibitif dans le temps

areca-backup

C'est un logiciel en java, l'interface est claire et pratique.
L'assistant permet de créer des fichier bat pour le lancement de tache planifiées.
Il y a plusieurs niveaux de log.
les plus
- la navigation dans les versions des fichiers
- les infos sur les sauvegardes (temps, volume, liste des fichiers ….)
- les outils en ligne de commande
Les moins
- le logiciel ne semble plus maintenu, la dernière version (7.5) date de 2015
- quelques difficultés de compréhension sur la syntaxe des exclusions (mais ça finit
par marcher)
- un plugin payant pour utiliser les shadow copies

duplicati

C'est un logiciel moderne, avec une interface nodejs, une installation possible comme service.
les plus
- les outils en ligne de commande
Les moins
- la branche 1.x n'est plus maintenue, la branche 2.x est en beta
- stockage par bloc dans des fichiers zip : restauration obligatoire par l'outil

mon avis

Mon logiciel préféré, c'est areca, mais comme il n'est plus maintenu, je pense basculer sur duplicati (en ce moment, j'utilise les 2).
Et vous, vous utilisez quoi ?

  • # avec rsnapshot et samba

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Salut voici comment je fait avec rsnapshot:

    backup_exec mount -t cifs -o credentials=/root/.smbcredentials,iocharset=utf8 //192.168.5.200       /e$/srvstock001
    backup  /srvstock001/       srvstock001/
    backup_exec  umount /srvstock001
    

    En gros rsnapshot me monte un partage cifs depuis le windwos et le démonte une fois qu'il à finis.

    Après tu peut aussi si ton windows est virtualisé faire un snapshot lvm ou zfs, le monté puis le dé-monté et détruire le snapshot (en zfs il faut cloner le snapshot pour pouvoir le monter).
    Par contre c'est lent avec lvm donc je le fait plus sur les grosses vm de stockage.

  • # FreeFileSync !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1. Dernière modification le 02/11/18 à 14:33.

    Bien que je ne pense pas qu'il ai été conçu au départ pour de la sauvegarde, mais plutôt pour le la « synchronisation de fichiers », je trouve FreeFileSync très pertinent et le recommande dès que possible :

    • respecte tous tes critères:
    • très bien maintenu et amélioré régulièrement
    • peut conserver les fichiers supprimés et les anciennes versions
    • utilisation de VSS (le système d'instantané de Windows, pour la sauvegarde des fichiers en cours d'utilisation)

    Les moins :

    • pas de dépôt public à ma connaissance, il faut télécharger l'archive contenant le code source…
    • [^] # Re: FreeFileSync !

      Posté par  . Évalué à 2.

      On utilise activement la version 7.9 de FFS(dernière version qui fonctionne en portable) pour la sauvegarde de plus de 100 profiles.
      On sauvegarde sur un FreeNAS qui s'occupe de la gestion des versions avec les clichés ZFS.

      Après la panne d'un disque d'une matrice raid5, rsnapshot m'a fait découvrir la corruption silencieuse et l'inconvénient des hardlink.

      • [^] # Re: FreeFileSync !

        Posté par  . Évalué à 5.

        Après la panne d'un disque d'une matrice raid5, rsnapshot m'a fait découvrir la corruption silencieuse et l'inconvénient des hardlink.

        Tu pourrais détailler stp ? Ça m'intéresse.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: FreeFileSync !

          Posté par  . Évalué à 4.

          Un hardlink est un pointeur vers le fichier. Si tu as un fichier, et 200 hardlink, tu n'as réellement qu'un seul fichier.

          Point de départ:
          - Une matrice raid5 avec 3 disques
          - Un fichier sur cette matrice

          Tu fais tes X hardlink.

          Événement:
          - Corruption d'un cluster de ton fichier, sur le disque numéro 1 de la matrice.

          Panne:
          - Le disque n°2 de la matrice tombe en panne
          - Remplacement du disque n°2:
          - Reconstitution de la matrice

          -> Erreur le cluster du fichier n'a pas pu être reconstituer, il ne restait qu'un seul des 2 clusters du fichier nécessaire.

          Bilan:
          - Le fichier est perdu, ainsi que les X hardlink pointant vers lui.

          J'ai cherché un logiciel permettant de vérifier les corruptions silencieuse, et je suis tombé sur ZFS.

          ZFS inclut la commande scrub, qui permet de vérifier l'intégrité des données, dont la corruption silencieuse.

          Pour le travail, toutes mes matrices ZFS sont en RaidZ2, pour ne pas être à poil pendant la reconstitution d'un disque défaillant. Reconstruire un disque de 10 To, ça prends un peu de temps.

          • [^] # Re: FreeFileSync !

            Posté par  . Évalué à 2.

            Tu as brebis hi for pouvoir t'aider.

            Je me suis toujours demandé pourquoi aucun logiciel ne propose de faire un fichier PAR2 après déduplication. Histoire d'améliorer la sécurité.

            • [^] # Re: FreeFileSync !

              Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 03/11/18 à 08:43.

              tu es sûr que ça existe encore ? le journal (de 2013) renvoie sur brebisproject.org qui n'a pas l'air d'être ça.

              En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: FreeFileSync !

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            Backuppc contrôle régulièrement que la copie de sauvegarde est bien conforme à l'originale. Comme c'est très long, on règle souvent sur 5% (ou 10%) et il fait ainsi des contrôles aléatoires sur juste une partie du volume.

    • [^] # Re: FreeFileSync !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Je connais FreeFileSync, mais je ne vois pas trop comment faire pour conserver plusieurs sauvegardes ( 7 journalières, 3 hebdomadaires, 12 mensuelles, 5 annuelles ) , avec de-duplication (je n'ai pas un espace de stockage 25 x volume initial) ?

      • [^] # Re: FreeFileSync !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/11/18 à 16:52.

        Il faut faire un script à la mimine qui renomme une série de dossiers. Ce n'est pas de la déduplication par bloc, mais uniquement par fichier. Et les dossiers ayant chacun une copie complète, la déduplication est loin d'être bonne.

        Pas pratique, mais efficace pour sauvegarder les fichiers avec historique chez des particulliers.

  • # Duplicati

    Posté par  . Évalué à 1.

    Je l'utilise depuis quelques mois et il fonctionne parfaitement jusqu'à présent.

    Il a aussi pour lui de prendre en charge pas mal de protocoles de transfert de données/services managés, ce qui est intéressant pour faire de la sauvegarde distante.

    • [^] # Re: Duplicati

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je l'évalue aussi, il est assez complet. Une souci étant la restauration.

      Perso, je recherche un outil qui serait capable de faire un "miroir compressé chiffré". En gros, je veux un miroir de mes données sur un disque cloud, mais compressé pour gagner de l'espace sur le disque cloud, et chiffré.

      Du coup, compte tenu du chiffrement, je suis obligé de retransférer l'intégralité de l'archive.

      Si cette problématique parle à quelqu'un… aujourd'hui je fais fichier par fichier avec Cryptsync.

      • [^] # Re: Duplicati

        Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 05/11/18 à 15:45.

        Pourtant à ma connaissance Duplicati compresse et chiffre les données avant de les envoyer au serveur, ça ne te convient pas ?

  • # burp backup

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Hello

    Jette un oeil à burp backup.
    ça marche super, sous windows, et linux.

    • [^] # Re: burp backup

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Il permet de restaurer une machine à partir de zéro (mais il faut partitionner d'abord), alors que les autres de la liste ne sont pas capables de restaurer un système complet.

    • [^] # Re: burp backup

      Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 03/11/18 à 11:13.

      +1 pour burp backup

      Conception simple et robuste si le "protocole v1" et le mode "hardlink" sont utilisés:
      - les fichiers sont stockés simplement, avec un dossier par host, puis un dossier par backup.
      ex:
      /var/spool/burp/workstation/0000753 2018-10-28 02:30:39
      /var/spool/burp/workstation/0000754 2018-10-29 02:30:42
      /var/spool/burp/workstation/0000755 2018-10-30 02:30:39

      /var/spool/burp/dedibox/0000467 2018-10-29 02:30:39
      /var/spool/burp/dedibox/0000468 2018-10-30 02:30:39
      /var/spool/burp/dedibox/0000469 2018-11-03 02:30:38

      Ca n'a l'air de rien, mais contrairement à beaucoup d'autres softs, ça permet très facilement d'analyser les backups, comprendre ce qui prend de la place. Ca permet aussi d'exposer facilement les backups via Samba ou autre.

      Pour les fichiers qui ont été déplacés/renommés, burp est fourni avec "bedup" qui permet de chercher et remplacer toutes les copies d'un même fichier par un hardlink.

      Enfin, le stockage est pérenne. Même si burp backup n'existe plus dans quelques années, les backups resteront toujours accessibles.

      • Le client supporte aussi bien Linux que Windows (un seul soft pour tous ses backups). L'auteur explique qu'il est parti de Bacula qui supporte VSS (permet le backup "atomique" sous windows).

      • backup rapide. Chez moi, le backup complet de ma machine windows prend environ 1 minute pour +100Go et +30k fichiers, HDD mécanique.

      • intégrable/flexible. Par exemple, Burp propose d'exécuter des scripts pre/post backup. C'est très pratique pour préparer son backup (dump d'un base de donnée sur serveur par exemple) ou pour lancer un second backup offsite.

    • [^] # Re: burp backup

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      je viens de regarder : il y a un client windows, mais il faut un serveur sous linux, non ?
      ( ça sort de mon cahier des charges)

      • [^] # Re: burp backup

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        « […] un serveur sous linux […] »

        C'est presque un pléonasme de nos jours :-). Ça fait d'ailleurs plaisir de le remarquer.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: burp backup

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        il faut un serveur sous linux, non ?

        Oui. Rien de prévu pour un serveur sous Windows.
        Tu peux ruser avec une machine virtuelle, mais c'est un peu lourd.

  • # cwrsync

    Posté par  . Évalué à 2.

    Je suis le seul à utiliser cwrsync pour ce genre de choses ? Une tâche planifiée, un serveur rsync sur un NAS et roule, comme sous Linux

  • # rdiff-backup

    Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 02/11/18 à 17:46.

    A une époque, je devais sauvegarder des dossier utilisateurs depuis windows server 2003 vers un vieux NAS sous linux.

    J'ai essayé de monter le partage dans le NAS mais les copies prenaient trop de temps et merdaient trop souvent car le montage smb n’était pas toujours très réactif. Un autre problème fut que les sauvegardes prenaient trop de place et le NAS était trop vieux pour pouvoir installer rdiff-backup (NAS NetGear sous debian Potato ou Sarge avec une archi Sparc )

    J'ai essayé rdiff-backup depuis windows en montant un partage du NAS dans windows (je sais qu'en théorie, on est pas supposé faire ça ). Certains dossiers ne se sauvegardait pas à cause des chemins de fichiers "longs", ça arrivait souvent.

    Finalement, j'ai remplacer le NAS par un petit serveur sous CentOS, J'avais prévus un disque système, un disque appeler "sync" et 2 disque en RAID appeler "backup". Le script montait le partage windows dans CentOS, ensuite, il lançait rsync pour copier les données sur mon disque "sync",puis lançait rdiff-backup pour sauvegarder mon disque "sync" vers mon disque "backup". Pour la restauration des données, j'avais installer rdiff-web sur le disque système, comme ça, les utilisateurs pouvaient retrouver toutes les versions de leurs fichiers. Avec cette dernière solution, je n'ai pas eu d'erreur pendant 2ans. Après, je ne sais pas, j'ai changer de boulot.

    Par contre sous windows, je n'ai pas trouvé de logiciels gratuit et vraiment fiable.

  • # Redirection de dossier et domaine

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 03/11/18 à 07:50.

    Edit : oups je n'avais pas vu que c'était pour du perso… Du coups un peu compliqué à mettre en place à la maison. Je laisse ça peut donner une inspiration.

    Phrase préférée d'un collègue : "les sauvegardes c'est comme les freins, c'est pour les lâches"

    J'ai longtemps chercher une solution simple pour sauvegarder mes postes Windows et depuis Windows 7 c'est plus simple.

    La 1er chose à faire est de mettre en place un contrôleur de domaine Samba, dessus tu active la redirection des dossiers. Je l'ai fais que pour le répertoire Documents. Même si c'est possible de rediriger AppData mais c'est fortement déconseillé.

    Attention : si les fichiers pst d'Outlook sont stockés dans le répertoire Documents il va falloir les déplacer. Le pst supporte très mal d'être ouvert depuis le réseau. Perso je les stocks dans %USERNAME%\AppData\Local\Microsoft\Outlook et je les sauvegardes.

    Ensuite avec le contrôleur de domain tu a les profils itinérant qui permet de synchroniser avec le serveur le répertoire %USERNAME%\AppData\Roaming, plus tout un tas d'autres répertoires utilisateurs (Pictures, Music, Videos…). Pour mon cas ces répertoires ne sont pas synchro car inutile, je les ai "désynchro" via une GPO. La synchro se fait dans le sens serveur > user à l'ouverture de session et dans l'autre sens à la fermeture de session. Plus il y aura de données plus elle sera longue. Par exemple les PST d'outlook qui peuvent être très très très très gourmand en espace, pareil pour le répertoire Pictures.

    Première étape faite, tu as le répertoire Documents directement stocké sur un serveur ou un NAS. Le profil est synchronisé à l'ouverture et la fermeture de session. Reste à gérer les PST et les babioles qui ne rentre pas dans le profil.

    Pour les PST (en attendant de passer sur un serveur de messagerie en IMAP) j'utilise robocopy de microsoft. Il fonctionne comme rsync mais dédié à l'univers Windows. J'ai aussi un bout de script rsync (avec cygwin) pour des cas spécifiques.

    Fini pour le côté PC, maintenant côté serveur de Backup. J'utilise Backuppc qui est en charge de géré la copie, la déduplication, les rotations, la rétention… Le boulot d'un logiciel de sauvegarde en fait. Il a accès au différent nas et les différents volumes où sont stockés les fichiers et dossiers de utilisateurs. J'ai défini une plage horaire de nuit pour qu'il récupère tout ça. Et la journée il est synchronisé avec un autre NAS chez un hébergeur.

    Pour résumer :
    - la sauvegarde des profils est gérée par profil itinérant
    - le dossier Documents est stocké sur le NAS
    - les fichier PST outlook sont copiés par robocopy
    - backuppc sauvegarde tout ça
    - backuppc est synchro à l'extérieur de nos locaux

    "Ceinture, bretelles et parachute…"

    Annexe : j'utilise backuppc pour faire mes backups serveurs mysql, oracle, docker, fichiers serveurs. Il y a que VmWare qui a un outil dédié.

    Born to Kill EndUser !

  • # c'est dans les vieux pots...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    J'utilise rsync tout simplement. Avec un script pour ne pas avoir à me souvenir de la ligne de commande.

    • [^] # Re: c'est dans les vieux pots...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      et comment tu fais pour conserver un certain nombre des sauvegardes (par exemple 7 journalières, 3 hebdo, 12 mensuelles, 5 annuelles), sans exploser les volumes de stockage ?

      • [^] # Re: c'est dans les vieux pots...

        Posté par  . Évalué à 1.

        J'utilise rsync aussi.
        Je n'ai pas besoin de backup hebdo, mensuel… Si j'avais besoin de versionner des fichiers, j'utiliserais git ou autre. Un backup complet me suffit. En fait, j'en ai plusieurs, mais c'est pour d'autres raisons. Un disque externe dans la même pièce, un serveur dans le garage et un serveur distant.

        • [^] # Re: c'est dans les vieux pots...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1. Dernière modification le 03/11/18 à 17:23.

          Effectivement, une solution à base de git pourrait être une solution simple et viable :
          - exclusions dans le .gitignore
          - sauvegarde par : git commit -a; git push

          d'ailleurs, ça existe déjà, et le projet s'appelle bup, mais plutôt orienté unix (bsd, linux)

      • [^] # Re: c'est dans les vieux pots...

        Posté par  . Évalué à 3.

        le couple rsync + les snapshots btrfs est assez pratique. Un peu de bash ou snapper pour faire tourner les snapshots.

  • # BackupPC

    Posté par  . Évalué à 3.

    À l'époque, j'utilisais BackupPC toujours maintenu, utilise les outils connus, fichiers de configuration simples et interface Web pour l'administration et la surveillance.

  • # Restic

    Posté par  . Évalué à 2.

    Bonjour
    Il y a restic egalement qui me parait bien .il gere les deconnections

  • # (un peu hors sujet) Backup à froid en bootant sur un liveCD

    Posté par  . Évalué à 2.

    Un peu hors sujet car le sondage semblait impliquer "backup d'une machine Windows, à chaud" (donc avec un soft Windows).

    Personnellement, pour de la sauvegarde de PC Windows, je boote sur un SystemRescueCD (ce LiveCD est une pépite). De là, je monte un disque btrfs chiffré. Je fais ma sauvegarde par rsync (avec les exclusions qui vont bien) vers le dossier "dernier", que je snapshotte ensuite (btrfs power) à la date du jour. L'inconvénient est qu'il faut arrêter Windows. L'avantage est qu'on peut tout sauvegarder (à l'exception des droits NTFS) sans souci de verrouillage ou de virus qui bloquerait des trucs. On peut ensuite aller piocher des vieilles versions en allant dans le snapshot qui va bien. C'est pas du tout "madame Michu ready", je vous l'accorde… l'idéal étant pour moi un outil qui sauvegarderait en tâche de fond et au fil de l'eau.

  • # Limite MAX_PATH à 256 caractères

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    On peut autoriser les chemins supérieurs à 256 caractères depuis (au moins) Windows 10 et Windows Server 2016.
    Tu as une clé de registre à activer: https://stackoverflow.com/a/52007527/518853

    Tu as donc peut être une chance que rdiff-backup fonctionne ;).

  • # borgbackup et Windows

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 06/11/18 à 12:01.

    We offer single-file binaries that do not require installing anything - you can just run them on these platforms:

    • Linux
    • Mac OS X
    • FreeBSD
    • OpenBSD and NetBSD (no xattrs/ACLs support or binaries yet)
    • Cygwin (experimental, no binaries yet)
    • Linux Subsystem of Windows 10 (experimental)

    "Pas de binaire tout-en-un pour Windows" c'est différent de "pas de version Windows". borgbackup est disponible sur PyPI, donc tu peux installer chocolatey par exemple, puis taper dans un shell Windows:

    choco install python3             # il faut répondre "yes" pour autoriser l'exécution des scripts
    
                                      # Ici, il faudra peut être fermer et réouvrir le shell,
                                      # ou faire un "reloadenv" pour avoir les variables d'environnement
                                      # python
    
    virtualenv backup-tools           # On va faire propre et créer un environnement virtuel
    backup-tools\Scripts\activate.cmd # On rentre dans l'environnement virtuel
    pip install borgbackup            # On installe borgbackup
    
    • [^] # Re: borgbackup et Windows

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      argh, c'est activate.bat, pas activate.cmd.

      • [^] # Re: borgbackup et Windows

        Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 08/11/18 à 12:07.

        J'étais assez tenté par Borg mais il ne supporte pas le VSS.
        Du coup, la sauvegarde de fichiers en cours d'utilisation est compromise. Il y a des tickets en cours sur le sujet mais cela n'avance pas trop car il semble que c'est un peu trop spécifique à Windows.

        Pour l'instant, je suis resté sur rdiff-backup mais je pense partir sur une solution à base de SyncThing + Borg, je pourrais ainsi aussi gérer les téléphones android.

  • # Bacula

    Posté par  . Évalué à 0.

    Tu peux utiliser "Bacula"

    Véritable outil de backup multi-OS.
    En revanche comme tout les outils complets il nécessite une infra dédiée (Il te faudra au minimum un serveur de backup dédié, ce dernier faisant tourner tout un tas de processus + une BDD)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.