Journal Évolution de la société

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
-37
8
juin
2021

On a beau dire, on pourra mettre au crédit du gouvernement actuel le recul de la tolérance aux violences dans la société.

Il y a 20 ans le gifleur était de son plein droit face au délinquant qui lui faisait les poches. C'était presque considérée à hauteur d'un sermon.

La gifle séduit

Puis vint la macronie et sa volonté affichée de réformer la France et mettre fin aux châtiments corporels.

Interdiction annoncée des châtiments corporels

30 mois après, les résultats sont là : une gifle^wagression peut vous amener loin et vite devant vos responsabilités.

La gifle vous envoi en garde à vue

Réjouissons nous: s'être vu faire les poches n'est plus vu comme une raison valable de se rendre justice soi même.

  • # j'entends les bottes…

    Posté par  . Évalué à -10 (+9/-39).

    …pourtant la gifle n'était pas imméritée si ?
    De nos jours on a juste le droit de subir et la boucler…
    (comme pendant les tristes années que plus personne n'a connues)

    • [^] # Re: j'entends les bottes…

      Posté par  . Évalué à 10 (+12/-3).

      Point Godwin dès le premier commentaire, le débat s'annonce bien !

      • [^] # Re: j'entends les bottes…

        Posté par  . Évalué à 2 (+3/-2). Dernière modification le 09/06/21 à 13:21.

        héhé, c'était dredi quelque part.

        et encore, il y a des variantes moins cool comme : il pleure de se prendre une baffe, d'autres ont pleuré que leur Kenedy se prenne une balle.

      • [^] # Re: j'entends les bottes…

        Posté par  . Évalué à -1 (+4/-6). Dernière modification le 09/06/21 à 15:54.

        Au vu des orientations politiques du gifleur et du giflé, le point Godwin est pertinent.

        Par contre ce que je trouve extraordinaire, c'est plutôt l'incroyable retournement de valeur selon lequel les héritiers du nazisme se retrouvent du bon côté de l'histoire et ceux de leurs combattants reçoivent des tombereaux d'insultes.

        Pour le reste, c'est toujours le problème avec l'ED, y sont quasi jamais d'accord sur le chef à prendre… (et le jour où ça arrive, là ça fait mal…)

        • [^] # Re: j'entends les bottes…

          Posté par  . Évalué à 0 (+1/-2).

          Oups, un lien a foiré.

          Loin de moins l'idée d'infliger une double dose aux allergiques.

        • [^] # Re: j'entends les bottes…

          Posté par  . Évalué à 10 (+17/-3).

          Non le problème avec l'extrême droite c'est qu'elle à réussi à faire passer ses idées nauséabonde sur une grosse partie de l'échiquier politique, et qu'elles ne semble plus un problème pour certains.

          Depuis des années on fait campagne sur la 'sécurité' on renforce les dispositifs judiciaire&policier; on diabolise/ridiculise les idées de gauche à tour de bras; poussant les partis anciennement à gauche chercher de la place au centre droit, poussant la droite vers des bords un peu plus réac & extrêmes; et au final au se retrouve avec des bouts du programme du RN un peu partout

          Depuis Sarkozy au moins, les campagnes présidentielles se font sur la sécurité et la xénophobie; à croire qu'on vit dans un coupe gorge, on place de plus en plus de surveillance pour notre sécurité, mais pas de surveillance des force de l'ordre, ce serait trop demander, d'ailleurs arretez de filmer, on peut plus faire de bavure en paix!

          On en arrive à un point où des illuminés parlent de prendre les armes pour une guerre civile, et vous croyez que nos politiciens tentent de calmer le jeu, et recentrer le débat? Et-ce qu'il faut que les illuminés tentent de prendre le parlement tel les soutiens d'un ancien président de l'autre coté de l'atlantique pour qu'ils se rendent compte que ça commence vraiment à chauffer et qu'il faudrait parler des vrais problème est pas du fait divers qui est systématiquement monté en épingle peu avant les élections?

          Et non gifler un président en exercice, n'est pas être du bon coté de l'histoire, la démocratie ça passe par les urnes, même si le gars en place abuse de son pouvoir, recourir à la violence pour faire passer ses idées, n'est pas un bon exemple.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: j'entends les bottes…

            Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

            Du pays des lumières au pays des ombres

            Vers quel engourdissement national sommes-nous en train de glisser collectivement ? Vers quelle version de la démocratie sommes-nous en train de nous diriger, étourdis que nous sommes face à l’absurde déferlante de haine qui rythme désormais notre quotidien ?

            (Post de blog sur Mediapart, donc pas de l'équipe de Mediapart, je précise car les gens partagent souvent des liens de ce genre en disant que "Mediapart a publié ceci")

            • [^] # Re: j'entends les bottes…

              Posté par  . Évalué à 8 (+7/-1).

              face à l’absurde déferlante de haine qui rythme désormais notre quotidien ?

              Ce qui est absurde c'est de porter tant d'attention à cette haine et de considérer l'anecdotique comme une déferlante. C'est une partie de la société médiatique qui se noie dans ces discussions, une société microscopique qui suit le chemin de Denethor, un personnage du Seigneur des anneaux qui sombre dans la folie à force de surestimer les forces de son adversaire en les considérant au travers d'une sorte de boule de cristal.

              Par exemple CNEWS qui offre une tribune à Zemmour, condamné notamment pour provocation à la haine contre les musulmans et pour provocation à la discrimination raciale, c'est des records à 2,7% des audiences télé (soit 600.000 spectateurs) à une époque où plus personne ne regarde la télé et à où le crédit des journalistes et des medias est gravement remis en question par la population. (Ceci expliquant peut-être cela, les medias qui restent dignes se portent aussi mieux que les autres, et le Canard, Mediapart pour ne parler que de la presse indépendante, sont en bonnes santé.)

              On pourrait tous les jours de l'année trouver un zozo différent qui publie sur YT ou FB des propos haineux, qui incite au meurtre, etc. à la fin de l'année cela ne fait jamais qu'une fraction infinitésimale de la population qui tiennent ce genre de propos. Ces propos sont bien sûr intolérables et souvent même condamnables en droit, et il ne faut pas y être indifférent, mais se laisser aller à croire que le bruit médiatique qui les entoure est représentatif d'un soi-disant état de la société est une thèse absurde.

              En ce qui concerne l'article du blog, c'est pour moi de l'éditorialiste de bas de gamme: on y donne son point de vue en confondant ses impressions avec la réalité et sans jamais faire l'effort de lever cette confusion sur au moins quelques points. Lire que “[…] a officiellement démarré le jour où les universités et leur prétendue gangrène islamogauchiste ont été prises pour cible” est pour moi le dernier signe que l'auteur juge la société de son petit promontoire (il est enseignant-chercheur) sans chercher à s'en éloigner. Par cela il condamne son point de vue à demeurer une impression personnelle.

          • [^] # Re: j'entends les bottes…

            Posté par  . Évalué à 1 (+2/-2).

            Heu… je crois qu'on s'est mal compris, je les renvoie dos à dos, et les classe tout deux à l'ED.

          • [^] # Re: j'entends les bottes…

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-1).

            la démocratie ça passe par les urnes, […], recourir à la violence pour faire passer ses idées, n'est pas un bon exemple.

            Comment on fait quand :

            • on veut lutter contre l’extrême droite (qui elle est violente et meurtrière) ?
            • c’est les personnes qui profitent du statu quo qui définissent ce qui est violent ?
          • [^] # Re: j'entends les bottes…

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+5/-0).

            On en arrive à un point où des illuminés parlent de prendre les armes pour une guerre civile

            Du coup le RN est bien le parti de l'insécurité !

            Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: j'entends les bottes…

          Posté par  . Évalué à 0 (+1/-2).

          tu connais comment les orientations politique du gifleur ?

    • [^] # Re: j'entends les bottes…

      Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

      C'est le silence des pantoufles qui permet le bruit des bottes !

  • # Et si Bayrou avait giflé un président ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+15/-6).

    Je ne suis pas sûr que la comparaison ait du sens. Si Bayrou avait giflé un président en 2002, il aurait sûrement eu des problèmes, même à l’époque. Concernant la gifle d’aujourd’hui, il semble que ce n’est pas tant le geste qui a causé de l’émoi, mais bien le fait qu’il ciblait un président.

    Quant à savoir si Macron mérite des baffes en retour de la violence fiscale, sociale et policière qu’il orchestre à l’encontre de pans entiers de la population, je ne me prononcerai pas. Chacun pourra se faire un avis en lisant les journaux.

    • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+18/-2).

      Gifler un enfant ou un président est une mauvaise punition.

      Il vaut mieux envoyer le premier au coin et pour le second une baffe électorale suffit !

      Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

        Posté par  . Évalué à 9 (+9/-1).

        (tu as oublié le < que tu rajoutes, je ne sais pourquoi, d'habitude systématiquement après coin, que se passe-t-il ?)

      • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

        Posté par  . Évalué à 8 (+8/-3).

        Si je ne peux qu'approuver la baffe électorale qu'il mérite, je me demandais comment l'empêcher de faire campagne en tant que président, comme il le fait ces derniers jours sur les denier de la présidence.

        Certes il n'aurait jamais du être giflé, mails il n'aurait jamais du se trouver là à prendre un bain de foule.

        Et si une atteinte à la personne est condamnable, je trouve que le dévoiement des institutions est pire.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 09/06/21 à 13:20.

          bah après la manipulation youtubesque il a voulu surfer sur la vague

        • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          je me demandais comment l'empêcher de faire campagne en tant que président

          le travail des journalistes ? la mémoire des électeurs ?

          parce que normalement c'est ça le vrai contre-pouvoir, il ne faut pas l'oublier.

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

            Posté par  . Évalué à 10 (+9/-1).

            le travail des journalistes ?

            Le travail des journaliste est rémunéré par 3 ou 4 personnes en France, leur indépendance laisse un peu à désirer.

            la mémoire des électeurs ?

            ça c'est sur un bilan, et encore faudrait-il qu'ils s'en servent; on aurait pu espérer la mémoire collective sur internet, mais en période électorale, la réécriture des faits fait fureur. ( https://www.numerama.com/politique/703685-comment-les-politiques-caviardent-leurs-pages-wikipedia-en-amont-des-elections-regionales.html )

            Dans le cas présent c'est utiliser son statut de président en campagne électorale, qui pose problème; et ça c'est plus un problème institutionnel, à mon avis bien plus grave qu'une façon très primitive de manifester son désaccord (si au moins ce dernier avait été raccord avec ses idées c'est un gant qu'il aurait du jeter :D )

            Mais tant que les journalistes ne lèvent pas la question la majorité des gens va trouver ça normal.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

              Mais tant que les journalistes ne lèvent pas la question la majorité des gens va trouver ça normal.

              On est d'accord, c'était bien mon propos.

              Et d'ailleurs c'est même encore pire, parce que les journalistes rigolent ouvertement avec le "tour de France", en faisant des clins d’œils "wink wink", avec des "on se demande si il n'aurait pas lancé officiellement la campagne ho ho ho", mais ça en reste là. C'est donc devenu normal et acceptable.

              En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

            • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

              Dans le cas présent c'est utiliser son statut de président en campagne électorale, qui pose problème; et ça c'est plus un problème institutionnel, à mon avis [très] grave […]”

              Il ne faut quand-même pas perdre de vue que ça a toujours été le cas et n'a jamais empêché l'alternance. Ensuite je pense que c'est un peu un faux débat: en premier lieu le dépositaire d'un mandat a bien vocation à parler de son bilan et à dessiner des perspective futures et donc parler implicitement ou explicitement d'un possible futur mandat. En second lieu, la loi électorale tient compte de cela en définissant un calendrier de “campagne légale” où des règles strictes d'équité de temps de parole, de représentation et de tenue de comptes de campagne valent. On peut bien-sûr discuter des détails, la campagne légale est-elle trop courte? Le CSA ou les conseil constitutionnels feraient mal leur travail? La cour des comptes serait trop conciliante sur le budget de l'Élysée? Toutes ces questions méritent d'être posées avec le plus grand sérieux mais reprocher au président de se déplacer sur le territoire et de rencontrer des élus locaux etc. c'est quand-même oublier un peu vite qu'il a été élu.

              • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

                Posté par  . Évalué à 9 (+6/-0).

                En second lieu, la loi électorale tient compte de cela en définissant un calendrier de “campagne légale”

                On est en plein dans les régionale là… Légalement parlant.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

                  Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 10/06/21 à 12:36.

                  On est en plein dans les régionale là… Légalement parlant.

                  Ah oui j'avais légèrement oublié ce point, à force de lire des articles sur la présidentielle.

        • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+7/-3).

          Certes il n'aurait jamais du être giflé

          Ça se discute…

          • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

            Posté par  . Évalué à 9 (+9/-2).

            LBD : « Une personne est morte et au moins 23 autres (la plupart lors de manifestations) avaient perdu l'usage d'un œil depuis que l'utilisation de ce type d'arme par la police avait été généralisée en France et l'année 2010 »

            En 2019, 35 ophtalmologues demandent à Emmanuel Macron un «moratoire» sur l'utilisation du lanceur de balles de défense (LBD) lors des opérations de maintien de l'ordre.

            Et en 2021 : Pourquoi l’Etat commande-t-il (encore) massivement des munitions de LBD en dépit des critiques de cette arme ?

            Malgré les demandes insistantes de militants et de parlementaires, le ministère de l’Intérieur vient de refuser d’encadrer plus fermement l’utilisation du lanceur de balles de défense (LBD) en manifestation. Et commande, dans la foulée, 170 000 munitions de cette arme.

            Alors certes, Macron n'a tiré sur personne et il n'est "que" le président donc pas le chef du gouvernement. Mais en Macronie on sait que le président garde la bride serrée sur ses ministres donc j'aurai du mal à croire qu'il n'a pas soutenu les méthodes de ces milicipoliciers ou cette commande de machines à éborgner.

            La gifle (d'un royaliste ou d'un insoumis…) ? C'est mal, sans équivoque, rien de bon n'en sortira. J'aurais préféré un gentil enfarinage, plus symbolique, moins violent. Mais je ne doute pas que ces images auront assouvi les bas instincts de ceux qui en ont assez de Jupiter.

            • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

              Posté par  . Évalué à 7 (+13/-7).

              La responsabilité de Macron est directe et indéniable :

              Nomination du préfet Lallement quand précisément il commençait à avoir la réputation d'être un fou furieux à Bordeaux.

              Mise en scène de sa défense de Benalla pour sa ratonnade de manifestants.

              Nomination du ministre de l'intérieur actuel.

              Il a poursuivi cette “coutume” de la Vè (ce n'est certes pas lui qui l'a initiée, mais il a fait du Parlement un lieu complètement et très ouvertement à sa botte) où l'exécutif écrit les lois et le législatif n'existe tout bonnement plus. Ce qui exclu très formellement la France des régimes démocratiques.

              On pourrait aussi faire une analyse plus détaillée de ses prises de positions politiques, même avant qu'il ne soit élu.

              Macron poursuit très clairement une politique fasciste et il est en train de mettre en place une dictature.

              Forcément ça aiguise les appétits, et l'extrême-droite historique est en embuscade pour être calife à la place du calife.

              Les chaînes des milliardaires œuvrent à ce résultat (cnews, bfm, d'autres veulent prendre le créneau). Quand on creuse un peu on se rend compte qu'il y a beaucoup d'argent qui circule.

              Macron a encore quelques scrupules, car malgré sa grande idiotie¹, il doit bien se rendre compte qu'il n'est pas vraiment du bon côté, ce qui gêne à la poursuite des mesures de casse sociale, car curieusement les gens ne sont pas très chauds pour la suppression de leur retraite, de la sécu etc. et la fabrique du consentement n'est plus suffisante pour faire passer la pillule.

              Et ce n'est que le début.

              Annie Lacroix-riz, que je trouvais vers 2010-2012 assez complotiste (mais tout de même, y'avait déjà des indices…), décrit le même processus à l'œuvre dans les années 20-30.

              ¹ ça aussi c'est nouveau, de ses prédéscesseurs on pouvait parler de cynisme, là ça ne semble pas être le cas, la macronie est juste très bête.

          • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

            Posté par  . Évalué à 3 (+3/-2).

            Ça se discute…

            Ben non justement ça ne se discute pas, indépendamment de tous les reproches qu'on peut faire au président.

      • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

        Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

        et pour le second une baffe électorale suffit !

        Note qu'une baffe électorale ne suffit pas toujours, cela ne les empêche pas de réessayer (coucou Manuel Valls), il faut parfois plusieurs baffe électorale, et encore…

        • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

          Posté par  . Évalué à 10 (+13/-0).

          "À force d'essayer, on finit toujours par réussir. Donc plus ça rate, plus on a de chance que ça marche !"
          Devise Shadok.

        • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 09/06/21 à 16:47.

          Et une baffe électoral est loin d'être gagnée, on vit dans une pays de droite et Macron a encore toutes ses chances…

          • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

            Posté par  . Évalué à -3 (+5/-10).

            Bah honnêtement, y a qui plus a gauche ?
            Mélanchon, rien que le nom du parti me fait tiquer en démocratie. Un gars qui est juste chef de l’entreprise FI. Il ne veut pas être élu, il veut avoir des voix pour vivre comme un parasite des subventions de l’état. Comme M. Le Pen, sa fille n’a pas bien compris le principe…
            Le PS ? il faudrait quelqu’un d’un peu charismatique avec un vrai projet.
            Les écologistes ? j’ai l’impression qu’ils manquent d’un candidat fort.

            Si tous ces partis pouvait être dans la négociation, et non dans l’opposition systémique, ils auraient une chance en se regroupant. Mais ils préfèrent perdre séparément que gagner ensemble.

            De plus, les abstentionnistes font le jeu aussi en laissant libre. Ils iraient tous voter, ils auraient un vrai poids… mais pour ça, il faut accepter de prendre ses responsabilités et arrêter de dire, c’est pas moi, j’ai pas voté pour rejeter la faute sur les autres c’est beaucoup plus facile que de faire un choix alors qu’on sait qu’il n’y aura pas de choix parfait.

            • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

              Posté par  . Évalué à 4 (+4/-1).

              Ils savent tous qu'en autorisant le vote blanc il n'y aurait plus d'abstention ; mais ça va piquer de se voir signifier le désaccord direct du peuple, donc on fait fi de la demos kratos et on ne compte que les gens qui sont d'accord car après tout ces gens ont choisi entre la peste et le choléra.

              • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

                Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                C’est vrai qu’il faut choisir entre peste et Choléra parfois… mais je considère que c’est aussi ça, prendre ses responsabilités dans la vie de notre démocratie. Ne pas choisir c’est un choix politique, pourquoi pas. Mais je ne trouve pas ça constructif.

    • [^] # Re: Et si Bayrou avait giflé un président ?

      Posté par  . Évalué à 4 (+4/-2).

      Montjoie, Saint-Denis !
      Comment oses-tu comparer cela à une tarte à Tain ?

  • # Peut-on rire de tout ?

    Posté par  . Évalué à 5 (+5/-1).

    Je me suis permis de rajouter l'étiquette humour, même si vu la note j'aurai peut-être dû plutôt suivre la suggestion "humour pas drôle" ?
    Personnellement, ça m'a fait sourire par la construction astucieuse (en particulier la pseudo-causalité entre le débat sur la fessée et les gardes à vue)
    Même si la conclusion m'a parue plus faible, j'avoue que je ne comprends pas vraiment l'intensité du moinssage. Dois-je y voir la preuve de l'extrême exigence en matière humoristique de la communauté de linuxfr ?

    PS : je note pourtant que l'auteur a le bon goût d'utiliser la fameuse extension proutify de framasoft.

    • [^] # Re: Peut-on rire de tout ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Je savais que l'ironie suppose de faire confiance à son interlocuteur. Visiblement ici ce n'est plus possible. :)

      Adhérer à l'April, ça vous tente ?

      • [^] # Re: Peut-on rire de tout ?

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

        Je fais partie de ceux qui ont trouvé ton journal plutôt drôle par la mise en relation (absurde) de ces gestes.
        Je viens de le pertinenter, pas parce que je le trouve pertinent, faut pas exagéré non plus ;-), mais pour le faire remonter à -42 qui je suppose est une note assez satisfaisante.

    • [^] # Re: Peut-on rire de tout ?

      Posté par  . Évalué à 4 (+4/-0). Dernière modification le 10/06/21 à 09:45.

      On ne conteste pas impunément le monopole étatique de la violence politique, Monsieur. En tout cas, moi ça m'a aussi fait sourire.

  • # Fonction présidentielle

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-1).

    En fait, le mot qui revient souvent, c'est cette atteinte à la fonction présidentielle.
    La fonction présidentielle, c'est cette espèce de toute puissance sacralisée. Comme vous le dites plus haut, on va lui mettre la fessée électorale, mais pour le remplacer par qui ? Par un autre messie à qui on va donner les pleins pouvoirs pendant 5 ans ?

    On va avoir notre magnifique moment démocratique qui dure 6 mois où l'on va parler de la petite phrase de celui-ci et du geste de celui-là, d'une la proposition irréalisable, de l'analyse du grand économiste François Langlet, de la posture présidentielle, je vous en passe et sans doute des meilleurs.
    Ensuite, ça sera reparti pour 4,5 ans de non démocratie…

    Pour moi, la 5ieme république ne fonctionne plus…

    • [^] # Re: Fonction présidentielle

      Posté par  . Évalué à 2 (+2/-3).

      Elle est très malade; ensuite y'a un candidat qui parle de passer à la 6e, est-ce qu'il tiendra parole? est-ce que c'est juste un ravalement de façade comme le renommage de l'ENA? Personnellement je pense que non, mais certains ici qualifient cette idée de populiste qui ne sera pas suivi des faits…

      J'ai encore espoir que ça passe, et qu'il établira réellement sa constituante. Mais faut pas rêver pour que la presse lui déroule le tapis rouge, cette dernière étant aux mains de grand capitaux, ces derniers vois d'un très mauvais œil une personnalité proposant une orientation économique de gauche.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Fonction présidentielle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

        Après, il y a quelque chose que je ne comprends pas chez les partisans de la 6iem république : cela devrait être leur seul et unique programme, qu'il soit d'extrême gauche ou d'extrême droite.
        Or, en 2017, il avait un programme détaillé…

        • [^] # Re: Fonction présidentielle

          Posté par  . Évalué à 7 (+5/-1).

          Parce que pendant la construction de la 6ieme, faut bien gouverner non?

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Fonction présidentielle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Ben non, pas forcément… Regarde ce qu'il se passe au Chili. Il faut juste régler les affaires courantes.
            Quand on lisait son programme, on se disait qu'il en avait pour 5 ans. Il se présente comme un vrai président de france…

            • [^] # Re: Fonction présidentielle

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

              Les affaires courantes, c'est pas rien si ça consiste à gérer la transition écologique et redimensionner le système de santé (par exemple).

              Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

              • [^] # Re: Fonction présidentielle

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-2).

                Je pense que tu m'as compris, son programme n'était pas juste le règlement des affaires courantes…
                J'aimerais avoir un non-candidat qui dit : on met de côté la politique et on redémarre avec un nouveau système. Je trouve que ça serait plus claire.

                • [^] # Re: Fonction présidentielle

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0). Dernière modification le 10/06/21 à 15:59.

                  Je ne fois comment le travail d'un gouvernement peut mettre la politique de côté :-)

                  Rien que décider du menu pour la cantine est une décision politique (producteur locaux ? bio  ? option végétarien ?).

                  Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

                  • [^] # Re: Fonction présidentielle

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

                    On est d'accord, mais comprend ce que je dis, si tu veux remettre un fonctionnement à plat de façon démocratique (si j'ai bien compris, avec une assemblée constituante, comme au Chili), tu ne peux pas dire je ferais ci, je ferais ça.
                    Il y a eu, dans d'autres pays (je pense à la Belgique en particulier, qui n'a pas eu de gouvernement pendant un temps assez long) où cela a fonctionné finalement sans plus de problèmes que ça…
                    Ce n'est pas vraiment là où je voulais en venir, mais bon…

                  • [^] # Re: Fonction présidentielle

                    Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1). Dernière modification le 10/06/21 à 16:49.

                    Rien que décider du menu pour la cantine est une décision politique (producteur locaux ? bio  ? option végétarien ?).

                    C'est politique mais plus du ressort des collectivités locales pour le coup

                    Ca fait d'ailleurs assez sourire ces élections (départemantales et régionales) quand certains candidats pronent la sécurité d'abord alors qu'on s'aperçoit que ce n'est pas au région de gérer ca ;)

            • [^] # Re: Fonction présidentielle

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

              Il y a aussi l'exemple de la Belgique qui n'a pas eu de gouvernement vraiment aux manettes pendant pas mal de temps.

              (Ceci dit, je ne sais pas si ça a posé beaucoup de problèmes ou non)

        • [^] # Re: Fonction présidentielle

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

          Déjà, la constituante ça reste le premier point du programme de la FI et puis, c’est pas comme si Le Grand Chef l’avait expliqué dans plusieurs bouquins :

          • l’arrivé au pouvoir est immédiatement suivi par la création d’une constituante (en partie élue, en partie tirée au sort) ;
          • pendant ce temps, parce que les travaux d’une constituante ça se fait pas en deux jours et qu’il faut la laisser travailler à tête reposée (le but c’est pas de refaire un putsch comme en 1958), le gouvernement continue de gouverner suivant les règles de la constitution en vigueur ;
          • lorsque la constituante a terminé son travail et que la nouvelle constitution est adoptée (par référendum), on (je sais pas qui) organise les nouvelles élections prévus par la nouvelle constitution et le gouvernement se casse ;

          Pendant tout ce temps et après que la nouvelle constitution ai été adopté, évidement que la FI espère que ses idées seront toujours suivi (que la constituante a été dans le sens de son programme et que les nouvelles élections soient en sa faveur), il lui faut donc un programme à appliquer, pendant et après.

          • [^] # Re: Fonction présidentielle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 10/06/21 à 18:43.

            [fiction] Et comme les français sont de droite et aiment la culture du chef qui a toujours raison parce qu'il parle fort, l'assemblée constituante fait de la VI° République une monarchie présidentielle ! [/fiction]

            Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

            • [^] # Re: Fonction présidentielle

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 10/06/21 à 21:38.

              Pas sûr que tu ais raison… Quand on voit ce qui ressort du truc sur l'écologie de Macron, avec des personnes tirées au sort, ce n'est pas vraiment de droite.

              • [^] # Re: Fonction présidentielle

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+8/-2).

                Hypothèse: plus un groupe de personnes réfléchit à l'intérêt général, plus ses idées tendent vers la gauche.

                Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

                • [^] # Re: Fonction présidentielle

                  Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Hypothèse: plus un groupe de personnes réfléchit à l'intérêt général, plus ses idées tendent vers la gauche.

                  Toi tu ne connais pas la théorie du ruissellement :D

          • [^] # Re: Fonction présidentielle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

            Franchement, c'est un peu tortueux… Et puis, cela ne rassemble pas. Il faut voter à la fois pour une remise à plat et pour le programme pendant la remise à plat.
            Au Chili, ils se donnent 6 mois, je crois, pour écrire quelque chose. C'est quand même assez rapide…

            • [^] # Re: Fonction présidentielle

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

              Un stade, quelques aller / retour en hélicoptère, un consultant de Chicago… Ça peut aller vite une remise à plat au Chili !

              Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: Fonction présidentielle

        Posté par  . Évalué à 4 (+4/-1).

        […] y'a un candidat qui parle de passer à la 6e, […] certains ici qualifient cette idée de populiste

        C'est pas l'idée qui est qualifiée de populiste, mais plutôt Méluche. Le même programme, présenté par un autre candidat, aurait déjà plus de succès à mon avis.

        • [^] # Re: Fonction présidentielle

          Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0).

          Le même programme, présenté par un autre candidat, aurait déjà plus de succès à mon avis.

          Je te rassure, les médias trouverons toujours un angle d'attaque, et il le ferons pour tout ceux qui risquent d'être élu et de vouloir leur programme de gauche.

          Comme on l'a vu récemment, mieux vaut Lepen qu'un candidat réellement à gauche.

          https://www.franceinter.fr/politique/voter-le-pen-plutot-que-melenchon-en-cas-de-duel-raphael-enthoven-met-le-feu-a-twitter

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Fonction présidentielle

            Posté par  . Évalué à 1 (+6/-6). Dernière modification le 11/06/21 à 00:22.

            En 2012, ils ont dû dénicher une photo de 2001, la sortir de son contexte, empêcher toute possibilité de répliques.

            Malgré les perquiz' sans précédent chez lui et ses potes, rien trouvé, nada, que dalle. Justice complètement ridiculisée.

            Tout récemment il a fallut déformer ses propos, sur-interpréter, pour le dénigrer.

            Ce qui est rigolo avec Méluche, c'est qu'il faut chercher loin et longtemps. Et ça, ça les fout dans une rage noire parce qu'ils ne peuvent pas concevoir, dans les médias et la classe politique, qu'on ne soit pas corrompus comme eux.

          • [^] # Re: Fonction présidentielle

            Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

            Je te rassure, les médias trouverons toujours un angle d'attaque

            Tu remarqueras que les fanatiques trouvent toujours aussi un angle de deflection en mode “c’est pas ma faute, c’est les autres” pour ne pas avoir à se remettre en cause.

            Au final, avec les généralisations clivantes à l’emporte pièce, on en sort rarement gagnant.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Fonction présidentielle

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-1).

              Personnellement, je préférerai qu'il passe la main; mais croire que le traitement de la FI par les média changera parce que la tête change… Autant penser que la noblesse allait soutenir les serfs dans une quelconque revendication de réduction de inégalités…

              Évidemment dans la masse tu pourras toujours en trouver quelques uns, tout comme lors de l'apartheid des blanc trouvaient ça anormal; le pouvoir est détenu par des privilégié, croire qu'il ne chercherons pas, même inconsciemment, des défaut dans ceux qui réclament le partage, est faire preuve d'un angélisme assez poussé.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Fonction présidentielle

          Posté par  . Évalué à 2 (+3/-2).

          Je palre d'il y a quelques années, voir décenie , dans ma carrière de fonctionnaire dans le social, les élus de droites ont souvent été plus pragmatiques et efficaces que ceux de gauches qui vont te prendre la tête avec leur postures à vouloir absolument t'imposer le fait qu'il savent mieux que "les pauvres" ce qui est bon pour eux.

    • [^] # Re: Fonction présidentielle

      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

      On va avoir notre magnifique moment démocratique qui dure 6 mois […] Ensuite, ça sera reparti pour 4,5 ans de non démocratie…

      Il ne tient qu'à chacun de faire à la vie démocratique qu'ils veulent dans leur vie, et ça demande du travail. En France out ceux qui vivent dans des conditions sociales raisonnables ont la liberté de participer à la vie des partis, à la vie des collectivités locales ou à la vie associative, et ça permet de faire vivre la démocratie tout le temps.

      • [^] # Re: Fonction présidentielle

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Pourtant de nos jours les partis meurent. Mettre la faute sur « les gens » ne donne pas de solution.

      • [^] # Re: Fonction présidentielle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Je comprends ce que tu dis, mais je trouve qu'aujourd'hui, bien souvent, la prime (je veux dire la récompense), ne va pas aux personnes bien intentionnées ou scrupuleux… Elle va aux ambitieux qui ont quelque chose à tirer du pouvoir.
        Par exemple, pour une mairie, dans un petit village, peu de personnes sont prêtes à s'engager et ceux qui le font avec bienveillance sont assez vite dégoûtés par les critiques ou la malveillance.
        Par contre, quelqu'un qui a peut tirer avantage de la position va être plus détaché par les critiques.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.