Journal Comparatif des logiciels de montage vidéo libres, le retour !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
33
9
mai
2020

Sommaire

'lut nal,

Je viens compléter mon comparatif des logiciels de montage vidéo sous GNU/Linux avec Shotcut que je viens de tester sous toutes ses coutures.
Je ne vais sans doute pas reprendre l'ensemble du comparatif au risque de me répéter, mais en prenant comme référence Kdenlive pour simplifier voilà ce que je peux en dire :

Ergonomie et interface

L'interface de Shotcut est un bon compromis entre simplicité et richesse des fonctionnalités, alors certes il n'en dispose pas autant que Kdenlive, mais suffisamment pour commencer à faire des montages assez évolués.

Titre de l'image

Comme pour Kdenlive ou Flowblade le dérushage se fait à partir d'un moniteur particulier (lecteur source) et non directement sur la timeline, c'est mieux et plus facile. Les outils de la timeline sont relativement complets et très intuitifs, je retrouve la capacité d'insérer un clip en décalant l'ensemble des clips de toutes les pistes sur la droite, ce que ne permet pas des logiciels moins évolués comme Pitivi ou OpenShot. On regrettera en revanche l'absence de la gestion des repères que je trouve particulièrement pratique, j'ai eu également du mal avec l'outil de redimensionnement des clips de la timeline dont le fonctionnement est plutôt capricieux.
En bémol, il n'y a aucune possibilité de ranger proprement les fichiers du projet, ça devient vite un véritable foutoir. C'est assez dommage car si Shotcut veut monter en gamme et s'adresser à des monteurs avertis, personnellement ça me paraît incontournable et on gagne un temps fou quand tout est bien rangé.
A ce propos la dernière version de Kdenlive intègre des outils supplémentaires pour classer et rechercher par critères les fichiers de projet comme on peut le voir ci-dessous :

Titre de l'image

Dans le domaine on ne fait pas mieux, ou peut être flowblade avec sa notion de séquence qui permet de créer des montages dans le montage pour le décomposer en plusieurs sous montage et éviter de se retrouver avec une timeline surchargée et illisible.

Configuration

Pour la configuration c'est moins poussé que Kdenlive mais bien mieux que Flowblade ou Pitivi, on peut s'étonner toutefois que pour activer l'accélération matérielle on soit obligé de bidouiller dans le fichier de configuration et que rien ne soit accessible de l'interface.

Titre de l'image

Les filtres, transitions et compositions

Shotcut propose une grande variété de filtres audio et vidéo, donc certains assez sophistiqués. Ils sont mieux documentés que ceux de Kdenlive. Leur usage est assez simple et intuitif, on pioche dans l'onglet qui va bien et on les applique, en revanche même si on peut faire un copier coller d'un groupe de filtres sur un clip il n'y a pas moyen de les appliquer à plusieurs clips, il faut répéter pour chaque clip ce qui est particulièrement laborieux, c'est dommage. Seul Kdenlive est capable de ça.

En ce qui concerne les transitions, il n'existe pas d'onglet pour y accéder, il faut d'abord en créer une sur la timeline en faisant chevaucher deux clips pour pouvoir accéder aux propriétés de la transition et donc choisir sa transition. Le choix est assez varié, ci-dessous une transition de type Porte de grange diagonale SO-NE.

Titre de l'image

Le mode composition pour mixer plusieurs vidéos de plusieurs pistes n'est pas vraiment disponible ou alors de manière assez tordue au travers de certains filtres qui le permettent.

Gestion des images clés

Shotcut prend en compte la gestion des images clé de manière assez limitée, en effet elles permettent juste de paramétrer la durée d'un filtre et seuls certains effets peuvent se concilier avec les images clé. Dans ces cas là la gestion des images clé est particulièrement intuitive et facile à mettre en œuvre.

Titre de l'image

En résumé c'est moins bien que Kdenlive mais bien mieux qu'OpenShot et Pitivi.

Les titres

Shotcut permet une gestion des titres et sous titres d'un bon niveau, on dispose d'un éditeur HTML qui permet toutes les fantaisies et qui est par certains côtés supérieur à celui de Kdenlive (intégration d'image par exemple). Assez facilement on pourra créer des animations même si le choix de base reste limité.

Titre de l'image

En revanche ça reste inférieur aux possibilités qu'offre OpenShot qui reste la référence pour faire des titres et sous titres.

Stabilité et ressource

Shotcut est relativement fluide, en revanche dès qu'on commence à jouer avec les filtres et les transitions, ça peut ramer sévère par moment sur les passages de transition ou quand le filtre est appliqué. Et là on découvre que Shotcut n'intègre pas les vidéos intermédiaires. Avec Openshot, ils sont les seuls à ne pas intégrer de manière native les clips intermédiaires. Alors certes vous pouvez dégrader les vidéos via les propriétés du clip avec le menu Convertir pour le montage, mais il faut les réintégrer au montage !

On peut tenter d'activer l'accélération matérielle ce qui se fait en éditant le fichier .config/Meltytech/Shotcuf.conf en le modifiant ainsi

[player]
gpu=true

et relancer Shotcut, dans un terminal on va voir passer

[Debug ] ShotcutSettings::log GPU processing true

C'est effectivement mieux, sans que ça soit la panacée non plus si on compare avec l'option GPU de kdenlive, qui booste l'application de manière assez spectaculaire, mais contrairement à Kdenlive c'est stable. Niveau stabilité justement c'est assez bon, j'ai souffert que d'un plantage en quelques heures d'utilisation, à ce propos comme pour Kdenlive il existe un mode récupération.

Documentation

Niveau documentation Shotcut s'en sort plutôt pas mal, le site est bien fourni avec une documentation assez à jour, le forum est actif et une pléthore de tutoriels vidéo existent. Même pour les fonctions et les filtres les plus évolués on trouvera un minimum de documentation.

En synthèse

En reprenant la synthèse évoquée dans mon précédent post et en la complétant avec shotcut, ça pourrait donner quelque chose comme cela :

Titre de l'image

Je pourrais reformuler ma synthèse en disant qu'il est délicat de pointer un vainqueur dans ce comparatif, tout dépendra de l'expérience du monteur et de l’énergie et du temps qu'il compte consacrer pour monter une vidéo. Mais l'un n'empêche pas l'autre, Pitivi peut être un excellent choix pour commencer et on peut vite évoluer vers un logiciel plus sophistiqué en commençant sans doute par OpenShot.

On peut également envisager de mixer les utilisations, faire le titre sous Openshot, un split screen sous Pitivi et réimporter le tout sur Kdenlive. Parmi les logiciels plus évolués comme Flowblade, Kdenlive et Shotcut, ce dernier est un bon compromis entre une interface et des outils qui restent simples et intuitifs et des fonctions plus évoluées. En revanche quand on commencera à manipuler a minima une cinquantaine de fichiers projets, avec une timeline surchargée de clips, Flowblade ou Kdenlive sont incontournables pour la gestion des fichiers projets. Pour ma part je considère que Kdenlive reste la référence, Flowblade malgré la richesse de ses outils et l'intérêt des séquences souffre encore de pas mal de lacunes.

Pour aller plus loin

  • # Merci pour ce complément

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Oui, merci !

    Pour l'accélération graphique, ça dépend des OS (et sans doute des GPU). Sous Windows, Shotcut a l'accélération matériel activée (sans bidouillage), Openshot et Kdenlive non (faudrait que je bidouille peut être)

    Tout ça me donne vraiment bien l'envie de tester kdenlive…

  • # Accélération matérielle

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Merci j'envisageais de faire un comparatif identique mais tu m'as devancé. Il manque je pense Cinelerra et Olive (récent challenger) pour que ce soit sans doute presque exhaustif.

    Quand on parle d'accélération matérielle, on parle au niveau du décodage vidéo je pense ? Et pas au niveau des effets. J'imagine que ça doit être complexe de jongler entre décodage et application des effets, c'est pour cela que ça peut ramer (surtout si le CPU s'occupe aussi du décodage).

    D'après mes tests (en 4K 30 fps, au moins c'est radical), Shotcut s'en sort haut les mains, ça en est impressionnant. Tout le reste se vautre dès qu'un ou deux filtres est ajouté. Malheureusement la faible quantité des effets ne permet pas une édition poussée, je pense que les auteurs cherchent à maîtriser leur performance et faut espérer qu'ils ajoutent d'autres effets dans le futur.

    • [^] # Re: Accélération matérielle

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 10/05/20 à 10:54.

      Je viens de renouveler ma GoPro HD4 contre une hero 8 Black, alors forcément en ce moment je piétine d'impatience pour pouvoir la tester, je compte bien essayer le mode 4k même si je suis pas forcément convaincu de l'intérêt (mais je n'attends qu'à l'être). Je referai une passe de test.
      Pour l'accélération matérielle, je ne saurai dire comment elle est prise en compte sous le capot, la différence est visible au montage. Pour Shotcut par exemple, quand j'ai activé l'accélération matérielle, j'ai eu un message comme quoi il fallait régénérer les filtres car ils avaient été initialement calculés avec le CPU.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: Accélération matérielle

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 10/05/20 à 11:15.

        j'ai eu un message comme quoi il fallait régénérer les filtres car ils avaient été initialement calculés avec le CPU.

        Cela confirme donc que Shotcut applique les effets par accélération GPU, ce qui explique la fluidité que j'ai. Génial. Dommage comme je l'ai dit son manque d'effets/filtres.

        Si tu as le matériel pour (moniteur UHD par exemple), moi je te dis fonce et fais-toi plaisir. La qualité en vaut la chandelle (j'ai lancé des vidéos 4K/UHD sur la TV de mes parents et ça a épaté tout le monde). L'inconvénient est que ton entourage doit être équipé pour le visionnage, heureusement la 4K se démocratise sur TV (pas encore tout à fait sur moniteur PC). Attention aussi au fait que beaucoup de TV appliquent automatiquement des filtres à la volée qui modifie le rendu des vidéos. A ne pas négliger.
        Au pire, tu fais tes modifs sur ta vidéo "brute" en 4K et tu exportes une version en 1080p, la qualité sera meilleure que si tu traitais le tout en 1080p. Fais des essais tu verras, je pense que tu seras séduit.

      • [^] # Re: Accélération matérielle

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Le GPU est utilisé également pour l'encodage final et là, la différence peut être marquée en terme de performance

        Dans un autre registre, Handbrake permet de choisir l'encodeur (pour moi CPU, QSV ou Nvidia) et clairement l'encodage par carte graphique (intel ou Nvidia) est plus rapide. Via le CPU ça peut être rapide avec le réglage ultrafast mais la qualité s'en ressent fortement. Quelques rapides tests que j'avais fait avec Handbrake :
        Un encodage d'une vidéo 1280x720, en qualité médium par défaut, c'est en moyenne 70 images par seconde avec le CPU (i5 8300H), 320 images par seconde avec le GPU Intel et 370 images par seconde avec le GPU Nvidia.
        En qualité visuelle, subjective, l'encodage par le GPU Intel ne m'a jamais vraiment donné satisfaction. Avec le CPU il est possible de faire un encodage à 2 passes ce qui améliore me semble-t-il la qualité mais rajoute du temps. L'encodage par le GPU Nvidia est (très) rapide et de bonne qualité.

        Bref, l'encodage matériel c'est beaucoup plus rapide !

    • [^] # Re: Accélération matérielle

      Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

      Je me trompe, où Olive est un fork de Shotcut ? Ça y ressemble drôlement. Et il a l'air moitié abandonné à l'heure qu'il est : plus d'activité sur Twitter depuis plus d'un an, site web anémique, repos Github… Ha, ça a l'air de bouger un peu.

  • # très complet

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    merci pour ce comparatif très complet!

    J'avais essayé ShotCut qui tourne sous macOS, et je m'étais à peu près débrouillé.
    Je vais continuer à creuser!

    • [^] # Re: très complet

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

      Merci pour le feedback !

      Oui j'ai l'impression que Shotcut dispose d'une bonne base d'utilisateurs qui ne tourne pas sous linux, la communauté est assez active ce qui peut expliquer la richesse de la documentation.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: très complet

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Sous iOS y'a imovie

        sous windows10 y'a l'application photos (jamais testé). Shotcut est sans doute le logiciel le plus accessible. L'interface de Kdenlive peut faire peur, l'ergonomie des réglages de filtre de OpenShot intrigue.

  • # Les fonctions qui me manquent le plus

    Posté par . Évalué à 10 (+12/-0).

    Merci Funix pour cette série de comparatifs, très instructive.

    Un témoignage: je travaille dans un média vidéo, local et rural, qui s'appelle Télé Millevaches. On fait des reportages et des documentaires, des prestations, de l'éducation à l'image, on aide nos voisins-voisines à faire des films (on peut appeler ça de "l'audiovisuel participatif"), et on donne parfois des formations.

    Notre pratique est professionnelle, mais assez sommaire si on la compare à celle du monde des films documentaires par exemple, où un film est monté sur une application, étalonné sur une autre, mixé sur une troisième. Notre "économie de travail" nous conduit à faire tout ça, mais dans la même application et parfois par la même personne.

    On est pas très friands des effets graphiques, des transitions de ouf, du motion-tracking de derrière les fagots, du bling-bling. Nos besoins sont très pragmatiques.

    Notre outil de montage et de post-prod, c'est Premiere sous Windows. Ça fait mal au libriste que je suis ! Dernièrement, j'ai réalisé des prestations avec Davinci Resolve sous Linux. On progresse !

    Qu'est-ce qui manque à Kdenlive ou Shotcut pour que je puisse me lancer à les utiliser à Télé Millevaches ? Pas tant de choses que ça, mais elles sont bloquantes:

    • La toute première, c'est la possibilité d'avoir plusieurs séquences dans un même projet. Flowblade est le seul à proposer ça, je n'en reviens pas ! Je n'imagine pas travailler sur une seule timeline. Impossible dès que l'on dépasse un montage très simple, que l'on veut garder des essais de montage sous la main, derusher des entretiens avec plusieurs personnes, etc.

    • Travailler avec toutes les pistes son de la caméra. En bidouillant dans Kdenlive ou Shotcut, c'est possible, mais tellement galère. Je voudrais que mes 2, voire 4 pistes son atterrissent dans la timeline, sans devoir dupliquer les rushes dans le projet ou les insérer une par une. Ah, enfin mon micro caméra, le cravate ou la perche ensemble pour les équilibrer ! Reste à pouvoir décaler le son plus précisément qu'à l'échelle des images pour mettre les micros vraiment en phase et éviter un méchant effet de bocal (peut-être que la fonction de synchro de Kdenlive fait ça toute seule ?).

    • Sous Kdenlive, la possibilité d'appliquer des effets sur toute une piste, audio ou vidéo, est une merveille ! Et c'est nécessaire dès qu'on se frotte à la post-prod. Ah mais zut, pas de compresseur ni de limiteur audio, pas d'égaliseur ! Fondus, amplification, muet, panoramique… Les effets se comptent sur les doigts d'une main. On ne peut rien faire d'un peu sérieux, à moins de se compliquer le flux de travail avec une autre application.

    Voilà, ça ressemble à une lettre au Père-Noël ! Il y a bien d'autres fonctionnalités de Premiere et Resolve qui me manqueront, mais le bonheur de travailleur avec du libre compensera bien.

    Bref, Kdenlive concentre beaucoup de mes espoirs, le projet est plus dynamique que jamais.

    • [^] # Re: Les fonctions qui me manquent le plus

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

      J'apprécie particulièrement ton post, je suis entré dans le montage par la petite porte du libre, j'ai même commencé à monter en ligne de commandes (si, si, c'est possible) ! Je ne connais pas les solutions professionnelles et je n'ai donc aucune référence dans le domaine, ton post est d'autant plus intéressant qu'il met en perspective les solutions libres face aux solutions propriétaires que tu connais et maîtrises.
      Pour les séquences, c'est vrai qu'avec mon modeste niveau d'amateur, j'ai tout de suite saisi leur intérêt pour éviter la timeline surchargée, la perte de visibilité que ça induit et retrouver des bouts de montage.
      Pour les pistes son, je ne saurais dire, j'utilise souvent qu'une source audio comme beaucoup d'amateurs, du coup je n'ai pas pu tester la fonction synchro de son de Kdenlive. Pour les effets (et le reste aussi), il faut espérer que vpinon passe par là et note tes requêtes.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: Les fonctions qui me manquent le plus

        Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

        Je me suis demandé, en expérimentant avec Openshot, Kdenlive ou Shotcut depuis des années, comment se décidaient les fonctions à développer, quels étaient les profils des gentes qui les faisaient.

        Pour le dire de façon un peu crue, l'impression que j'ai c'est que la charrue passe souvent devant les bœufs. Des fonctions de base et relativement simples à implémenter (enfin j'imagine), comme les séquences multiples, comme les outils courants de manipulations des éléments dans le montage ("déplacer dessous / dessus", "propagation" ou encore "allongement compensé") ou des questions d'ergonomie : Shotcut vient à peine d'inventer la sélection multiple et sauf erreur de ma part, Kdenlive ne propose pas le B.a.-ba du montage audio, la transition à puissance constante entre éléments juxtaposés. En revanche, je me souviens encore, il y a bien des années, d'une démonstration de motion tracking avec une vidéo de sabre laser à la Star Wars :D.

        Bref, je loue leurs efforts et leur travail, hein, pas de doute là-dessus, d'autant que je n'y prends pas part ;) Je guette avidement les nouvelles du développement de ces projets. Mais zut, mon sens des priorités ne colle pas aux leurs !

        Et ce n'est pas l'impression que me donnent d'autres alternatives libres à Adobe, comme Gimp, Scribus, Inkscape ou Darktable, que j'utilise beaucoup sous Linux dans mon travail ou en dehors. Leur développement m'a toujours paru suivre une logique de progression en phase avec ma pratique.

        • [^] # Re: Les fonctions qui me manquent le plus

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Je confirme que de notre côté aussi, on a du mal avec les éditeurs vidéos libres. Utilisateurs de Blender (pour la partie édition vidéo principalement) depuis des années, on garde néanmoins un œil sur les autres logiciels. Ces dernières années, ce fut Kdenlive qui nous a beaucoup attiré car ils ont un développement très actif et une bonne communication. En outre on a rencontré et beaucoup parlé avec des contributeurs lors des Libre Graphics Meeting (c'est d'ailleurs nous qui les avons mis en relation avec le Carrefour Numérique à la Cité des Sciences à Paris pour leur dév sprint en 2018).

          En fin d'année dernière, Aryeom (la réalisatrice de ZeMarmot) a d'ailleurs passé 1 à 2 mois à tester Kdenlive extensivement. Au final elle est revenue à Blender un peu dépitée. Je ne sais plus le détail, mais Kdenlive n'était malheureusement pas au niveau pour nos besoins. Ensuite soyons très clair: elle souffre aussi beaucoup avec Blender (juste un peu moins, on va dire). Malheureusement il ne semble pas encore y avoir de vrai leader pour l'édition vidéo libre. 😕

          Je ne saurais plus dire tous les problèmes, mais dans les trucs dont je me rappelle au fur et à mesure des années, y avait pas mal de problèmes avec les séquences d'image (dans l'animation, on travaille bien sûr principalement avec des séquences d'image). Je crois que les plus bloquants ont été corrigés ces dernières années. Y a aussi des choix étranges comme celui de redimensionner les images et clips aux dimensions du projet par défaut (ce qui n'est pas acceptable pour contrôler la qualité du rendu; c'est à nous de décider si on veut redimensionner quelque chose; et on peut tout à fait vouloir utiliser une image ou un clip avec une dimension particulière exprès).

          Ensuite on est conscient qu'en animation, on a des besoins particuliers (travailler plus avec des séquences d'images que des clips vidéos notamment).

          Enfin bon, on continue à garder un œil sur les divers projets. Mais je dois avouer que mon plus gros espoir serait en fait que notre projet soit un jour suffisamment financé pour qu'on puisse engager quelqu'un à plein temps pour contribuer au logiciel de montage de notre choix. C'est ce qu'on a fait pour GIMP et c'est ce qui marche le mieux, plutôt que d'attendre indéfiniment que quelqu'un veuille bien faire avancer les choses dans notre sens. C'est comme ça que le logiciel libre peut évoluer.

          Comme toi, je félicite clairement les dévs actuels de tout leur super travail, et je comprends tout à fait que chacun a ses priorités. 🙂

          Et ce n'est pas l'impression que me donnent d'autres alternatives libres à Adobe, comme Gimp, Scribus, Inkscape ou Darktable, que j'utilise beaucoup sous Linux dans mon travail ou en dehors. Leur développement m'a toujours paru suivre une logique de progression en phase avec ma pratique.

          En tant que dév de GIMP, ça fait plaisir de lire cela. ;-)

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

          • [^] # Re: Les fonctions qui me manquent le plus

            Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

            Mais je dois avouer que mon plus gros espoir serait en fait que notre projet soit un jour suffisamment financé pour qu'on puisse engager quelqu'un à plein temps pour contribuer au logiciel de montage de notre choix. C'est ce qu'on a fait pour GIMP et c'est ce qui marche le mieux, plutôt que d'attendre indéfiniment que quelqu'un veuille bien faire avancer les choses dans notre sens. C'est comme ça que le logiciel libre peut évoluer.

            Le rêve !

            Où alors, tant qu'on ne trouve pas les moyens, peut-être qu'on peut discuter directement avec l'équipe de Kdenlive. Peut-être qu'elle n'a personne dans son entourage avec des priorités proches des nôtres, et qu'elle infléchirait volontiers, un peu, sa stratégie ?

    • [^] # Re: Les fonctions qui me manquent le plus

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      Hello,

      Je n'étais pas retourné voir les commentaires, ton journal renvoyant à celui-ci m'y a ramené :)
      Kdenlive a vraiment pour objectif de répondre aux attentes des pros, dont certains dévoués guident le développement.

      Donc : la gestion de toutes les pistes son est en cours, déjà fonctionnelle cette semaine (mais reste des soucis quand on veut faire des remapping complexes).

      Juste après on compte intégrer les cross-fades sur une seule piste, et dans la foulée étoffer les outils de trimming (roll, ripple etc).

      Et enfin (fin d'année ?) s'attaquer au multi-timeline.
      Pour l'instant, pour tourner autour du pot, ce que je fais c'est plein d'essais à la queue-leu-leu sur la même timeline (à coup de copier-coller), avec des repères pour les reconnaître vite.

      Enfin, pour les effets audio, il y en a des tas via les plugins LADSPA : compresseurs, limiteurs, equalizers ! Sous Debian/Ubuntu, il faut installer ladspa-swh, ladspa-cmt par exemple (je n'ai pas essayé d'autres, ces 2 là me suffisent). Ah, par contre sous Windows, je n'ai pas encore réussi à faire comprendre à Jack que je voulais le compiler avec MinGW (waf s'obstine à chercher MSVC, et je m'obstine à ne pas vouloir de ça), donc pas encore de LADSPA…

      Bref, j'espère que pour Noël toute ta liste de souhaits sera exaucée ?!

      • [^] # Re: Les fonctions qui me manquent le plus

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-0). Dernière modification le 21/05/20 à 23:39.

        En te lisant, j'ai fait "Wouah" et mes yeux ont brillé. Chapeau et vivement Noël !

        Je vais creuser cette question des filtres audio, parce qu'ils n'apparaissent pas dans l'interface bien qu'ils soient installés. Mais maintenant que je te lis, je me dis que ça vient sans doute du fait que Kdenlive est installé en Flatpak, donc il n'a probablement pas accès aux filtres installés via les dépôts de ma distribution (Manjaro). Pourquoi pas inclure ladspa-swh ou ladspa-cmt par défaut ?

        Je n'étais pas retourné voir les commentaires, ton journal renvoyant à celui-ci m'y a ramené :)

        Mouahaha, mon piège à fonctionné.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.