Journal Comparaison des logiciels de montage vidéo

50
22
avr.
2020

Sommaire

'lut nal,

Suite à mon journal sur le comparatif Kdenlive Openshot et son complément, à la demande générale voilà un comparatif de Flowblade, Kdenlive, OpenShot et Pitivi !

En guise de préambule et d'avertissement

Alors certes il manque à la liste au moins Shotcut et Cinelerra, mais pour le premier la version flatpak dysfonctionne totalement et pour le deuxième, c'est dans ma liste TODO, au moins pour la version GG. J'étofferai mon comparatif à ces deux logiciels plus tard.

Cette comparaison est forcément un peu subjective, elle se base notamment sur mon expérience de monteur amateur, sachant que j'utilise principalement Kdenlive depuis des années et depuis peu OpenShot Video Editor suivant la complexité du montage, de fait Kdenlive fera office de référence de comparaison. Néanmoins j'ai essayé de me baser sur des critères objectifs et sur certaines fonctions qui me paraissent incontournables pour réaliser un montage un brin évolué.

Par ailleurs la stabilité et le fonctionnement d'un logiciel dépend beaucoup de la configuration matérielle et logicielle. Pour ma part je monte sur un i7 avec 16Go de RAM et j'utilise Mageia 7.1. Tous les logiciels ont été recompilés comme détaillé par , à l'exception de Pitivi et Flowblade qui ont été installés avec Flatpak. Le comparatif se base sur les dernières versions stables.

Ergonomie et interface

Flowblade

Flowblade est un logiciel complet et assez déroutant d'utilisation surtout quand on est utilisateur habituel de Kdenlive ou d'OpenShot, Tout d'abord le vocabulaire utilisé est un peu différent, on parlera ainsi de filtre au lieu d'effet et le fait que le logiciel ne soit pas spécialement bien traduit en français ne facilite également pas les choses. C'est le seul logiciel de ceux présentés dans cette page qui souffre de problème de traduction. Ensuite niveau philosophie d'utilisation c'est assez perturbant et il faut s'y faire. Il dispose de bien plus d'outils que Kdenlive dont on pourra se passer pour la plupart en première approche bien qu'ils soient censés faciliter le montage.

D'ailleurs Flowblade a la prétention d'être un logiciel de montage de films, son nom complet n'est-il pas Flowblade Movie Editor ?

Titre de l'image

Du coup l'ergonomie est orientée pour monter des projets complexes avec beaucoup de fichiers importés à manipuler qu'on pourra ranger et ordonner à sa guise. La notion de séquence est également intéressante et unique, elle permet de faire du montage dans le montage. Au lieu d'avoir un énorme projet avec une timeline surchargée, on découpe le projet en plusieurs sous projets (séquence) et à l'affichage de la timeline on aura que les clips de la séquence active. En finalisation du projet global on concatène les différentes séquences pour former la vidéo finale.

Pour sélectionner les clips à placer sur la timeline à partir des fichiers importés, le moniteur fait office de moniteur de projet comme avec kdenlive, on visualise, on sélectionne la partie considérée et on la place sur la timeline avec des outils quasi identiques (Mark In et Mark Out). Pour le reste d'une manière générale c'est assez peu intuitif et on s'y perd, avec la foultitude d'outils, dont on a parfois du mal à bien cerner l'utilité de tous, on peut regretter qu'il soit souvent difficile d'accéder aux fonctions les plus communément utilisées. Et quand on a péniblement trouvé la fonction recherchée on se rend compte que leur mise en œuvre est quand même bien tordue, c'est le cas notamment des transitions et des titres. Et puis je trouve qu'il y a parfois une complexification qui me paraît bien inutile, on passera ainsi en mode Film (au lieu du monde Standard) pour insérer un clip dans la timeline en poussant tous les autres sur la droite. Avec Kdenlive on a un mode normal, insertion et écrasement, c'est quand même plus clair ! Alors certes avec l'habitude, ça ira certainement plus vite, mais de prime abord ça ne facilite pas sa prise en main.

Qui plus est malgré la pléthore d'outils, je n'ai pas trouvé le moyen de se déplacer précisément automatiquement au début ou à la fin d'un clip, or j'ai régulièrement besoin de cette possibilité pour placer précisément le curseur pour couper un clip qui se chevauche sur une autre piste. De même on peut placer des repères sur la timeline, mais il n'y a pas moyen de se déplacer de repère en repère, du coup ça ne sert à rien, or c'est souvent très utile lors d'un montage, enfin du moins pour moi ça l'est. L'interface est globalement assez peu configurable, même si différents thèmes peuvent être choisis dans les préférences. Avec la souris seul le moniteur peut être agrandi, on a également la possibilité de personnaliser les outils qui vont être affichés au dessus de la timeline, mais c'est à peu près tout.

Kdenlive

Kdenlive est un logiciel riche en fonctionnalités, il peut paraître assez touffu et difficile d'accès, et son interface nécessite un temps d'apprentissage pour l'apprivoiser. De version en version l'interface s'est enrichie avec l'arrivée de nouvelles fonctionnalités, dans le même temps des nombreuses évolutions ont été apportées pour faciliter la vie et réduire le temps de montage, c'est notamment sensible au niveau de la timeline où pas mal d'opérations peuvent se faire maintenant simplement en quelques clics de souris. Encore faut-il les découvrir et apprendre à les maîtriser, car c'est pas forcément très intuitif.

L'interface est entièrement configurable, chaque espace peut être redimensionné et on peut choisir de ne pas faire apparaître certains espaces. Plusieurs thèmes sont possibles et les différentes configurations d'interface peuvent être sauvegardées.

Titre de l'image

Entre autres et dans le désordre, on appréciera de pouvoir ordonner ses fichiers projets dans des répertoires, on peut également les renommer pour pouvoir les identifier plus facilement Ça peut paraitre un point de détail, mais quand le nombre de fichiers projets approche la centaine, ça peut générer un gain de temps très appréciable lors du montage.

Titre de l'image

La sélection des clips à placer sur la timeline se fait à partir du moniteur de clip, on déplace ensuite les parties sélectionnées dans la timeline et on bascule en mode projet avec le moniteur de projet qui visualise la timeline. Les outils de la timeline sont simples à comprendre et ne sont pas inutilement en surnombre. Par ailleurs on peut placer des repères, se repositionner facilement sur un repère, se déplacer de repère en repère et de début de clip en début de clip, c'est particulièrement utile quand on veut placer ou découper précisément certains clips qui se chevauchent sur plusieurs pistes. On peut juste déplorer que ces fonctions de déplacement soient assez peu accessibles (aucun bouton sur le moniteur ou la timeline, accessible uniquement via le menu Moniteur->Aller à…).

J'apprécie moins le fait qu'il sépare l'audio et la vidéo sur deux pistes différentes, ça surcharge inutilement la timeline heureusement qu'on a toujours moyen de fusionner les pistes.

OpenShot

Si on doit le comparer avec Kdenlive ou Flowblade, niveau interface ça change du tout au tout, c'est sobre et sans fioriture. Ici pas de moniteur de projet ou de clip, mais un seul visualiseur pour sélectionner les clips et les agencer et monter. Donc la sélection des clips se fait directement sur la timeline sans étape préalable comme avec Kdenlive ou Flowblade. On peut penser ça va plus vite, mais avec des nombreux fichiers vidéo assez longs, c'est franchement pas pratique. Les outils sont tout aussi dépouillés et se limitent à l'essentiel.

L'interface est tellement simple et intuitive, qu'on peut presque se passer totalement de documentation pour commencer ses premiers montages. Chaque espace de l'interface est facilement redimensionnable avec la souris, il garde en mémoire la configuration. Sinon il y a très peu de thèmes d'affichage disponibles.

Titre de l'image

Mais du coup forcément cette interface offre bien moins de possibilités, on ne pourra pas organiser les fichiers de projet, tous les fichiers qu'ils soient importés ou créés (titre) vont se retrouver au même endroit classés par ordre d'importation et de création, on ne peut pas non plus les renommer pour pouvoir mieux les identifier. On perd donc du temps sans cesse à retrouver ses petits, surtout pour des projets avec des dizaines et des dizaines de fichiers importés.

Niveau outils de la timeline, c'est limité mais assez complet, on pourra ainsi créer des repères, se déplacer de repère en repère ou bien encore se déplacer précisément en début et en fin de clip. En revanche on ne retrouvera pas certains outils bien pratiques comme l'outil d'insertion, il faudra donc "pousser" manuellement tous les clips sur la droite pour insérer un autre clip. Cela les outils sont certes limités mais très suffisants pour des montages d'une complexité moyenne, ça pourra prendre plus de temps à monter dans le cas de projets plus complexes du fait de l'absence de certains outils.

Pitivi

L'interface de Pitivi est sans fioriture, limitée à l'essentiel et encore moins fournie que celle d'Openshot, on descend encore d'un niveau en terme de fonctionnalités et de simplicité d'utilisation. Comme pour Openshot il n'y a pas de notion de moniteur de projet ou de clip, mais un seul visualiseur pour sélectionner les vidéos de la bibliothèque des médias et agencer les clips de la timeline. Donc avec le même défaut qu'Openshot pour sélectionner ses clips.

Titre de l'image

L'interface est totalement configurable et on peut redimensionner chacun des espaces d'un coup de souris, le tout est sauvegardé. Mais il n'y a aucun thème disponible pour modifier l'affichage et adopter par exemple un thème sombre.

C'est tellement simple et intuitif qu'on peut très facilement se lancer dans un montage pratiquement sans même lire une ligne de documentation. On appréciera de pouvoir très facilement jouer d'un clic sur la luminosité (canal alpha) d'un clip vidéo et sur le volume sonore d'une bande son à partir de la timeline. Alors forcément on ne trouvera pas des fonctions évoluées de montage, les outils se résument strictement à ceux qu'on peut voir dans la copie d'écran ci-dessus, donc pas moyen de créer des repères, de se déplacer automatiquement au début ou à la fin d'un clip ou bien encore d'insérer un clip en poussant ceux à droite automatiquement, pour ne citer que ces fonctionnalités. Et la bibliothèque des médias devient vite un foutoir du fait de l'impossibilité de l'ordonner. Malgré cela c'est très suffisant pour faire ses premiers montages.

Configuration

Flowblade

La configuration de Flowblade est assez limitée, peu compréhensible et de prime abord ne permet pas le choix de l'accélération matérielle.

Kdenlive

La configuration de Kdenlive est poussée et permet l'utilisation de l'accélération matérielle.
Titre de l'image

OpenShot

La configuration est assez poussée et permet l'utilisation de l'accélération matérielle.

Pitivi

La configuration est simple pour ne pas dire inexistante.

Les effets, compositions et transitions

Flowblade

Flowblade dispose d'un nombre importants d'effets (filtres) d'autant plus qu'il utilise également les traitements d'image apportés par G'MIC, chaque filtre est peu documenté et il faudra expérimenter pour comprendre leur fonctionnement. En revanche curieusement ils ne sont pas regroupés au même endroit, une grosse partie est accessible via l'onglet Filtre ou via le menu contextuel mais d'autres filtres sont accessibles autrement. Ça fait un peu brouillon.

Titre de l'image

Pour les effets malgré leur richesse on ne trouvera pas d'effets complexes et évolués, il n'y a rien en ce qui concerne la stabilisation, le motion tracking ou la rotoscopie (pour flouter les visages par exemple). On a la possibilité de sélectionner plusieurs clips en même temps, mais pas la possibilité d'appliquer le même effet à tous les clips sélectionnés, c'est gênant du coup il faut répéter l'opération pour tous les clips.

Les compositions ne sont pas évidentes à trouver dans l'interface, elles ne sont pas franchement intuitives et assez difficiles à mettre en œuvre. Par ailleurs contrairement aux effets il y en a assez peu. L'interface a également un comportement bizarre avec les compositions, quand on sélectionne un clip sans aucune composition, dans l'onglet composition on a quand même les propriétés d'une composition, c'est en fait la dernière qui a été sélectionnée, même si elle a rien à voir avec le clip sélectionné, c'est assez déroutant et perturbant.

Kdenlive

Kdenlive offre une pléthore d'effets et de nombreuses transitions ou compositions conjugués avec les images clé, il y a tout ce qu'il faut pour créer ce que vous voulez, vous ne serez pratiquement limité que par votre imagination. Ci-dessous la liste des effets "divers" et inclassables.

Titre de l'image

On peut s'étonner que la liste des effets et des compositions ne soient pas la même suivant qu'on passe par le menu ou par les onglets Effets et Compositions qui se trouvent en position centrale de l'interface. D'autres effets sont également bizarrement accessibles ailleurs ce qui rajoute à la confusion, comme la stabilisation ou la vitesse d'un clip. A propos de stabilisation seul Kdenlive dispose d'une fonction de stabilisation de la vidéo qui est très efficace. On peut appliquer un effet à une sélection de clips voire à tous les clips de la liste avec le Master Effect ce qui est assez pratique et présente un gain de temps appréciable si on ne veut pas répéter l'opération pour chaque clip. Comme les effets sont nombreux et qu'on utilise souvent les mêmes, on a la possibilité de créer des favoris qui sont très facilement accessibles.

D'une manière générale il est assez facile de manipuler les effets et de placer une composition sur la timeline mais il est bien moins simple d'en comprendre son fonctionnement. Beaucoup d'effets et compositions sont délicats à mettre en œuvre car peu documentés et beaucoup dysfonctionnent, au final malgré la pléthore d'effet on a tendance à utiliser toujours les mêmes en nombre limité.

Kdenlive permet d’accéder à des effets assez sophistiqués comme le motion tracking ou la rotoscopie, ils ne sont pas simples à mettre en œuvre pour les raisons évoquées précédemment.

OpenShot

Les effets OpenShot sont très limités et c'est bien dommage, ils sont en revanche faciles à trouver et à mettre en œuvre. En revanche c'est la galère pour jouer sur la propriété de chaque effet, il y a une tonne de paramètres, certes on peut laisser les valeurs par défaut, mais si on veut les modifier, ce n'est pas documenté et il faudra tâtonner pour voir comment ils font évoluer l'effet.

Titre de l'image

Pour les transitions c'est un peu mieux, il y en a beaucoup plus, d'un bon niveau, les propriétés des transitions sont un peu plus faciles à manipuler.

Parallèlement aux effets et transitions disponibles accessibles à partir des onglets Transitions et Effets de l'écran principal, via le menu contextuel on accèdera à d'autres effets et animations prêts à l'emploi sans avoir à passer par un complexe paramétrage. Par exemple, il sera très simple de créer un split screen, de zoomer, dézoomer, de ralentir/accélérer, etc. C'est un point fort d'OpenShot car ces effets sont souvent bien plus compliqués à utiliser avec Kdenlive.

Dans les bémols, il n'y a pas d'équivalent du Master effect de Kdenlive, c'est à dire appliquer un effet à plusieurs clips de la même piste, ou de plusieurs pistes. Du coup appliquer le même effet avec les mêmes propriétés à plusieurs clips de pistes différentes est particulièrement laborieux et prend bien plus de temps.

Pour les effets et animations préconfigurés évoqués précédemment, ce n'est pas paramétrable facilement, pour la vitesse par exemple, sous Kdenlive on a une fenêtre de saisie de la valeur, alors qu'avec OpenShot on a des valeurs prédéfinies limitées. On peut certes jouer ensuite sur les valeurs dans les propriétés mais c'est bien moins pratique comme déjà mentionné plus haut.

Toujours pour ce qui concerne les effets, il n'y a aucun effet complexe style rotoscopie ou motion tracking, stabilisation de la vidéo et les effets audio sont particulièrement limités pour ne pas dire inexistants, il faudra passer par Audacity (ou équivalent) au préalable, ce qui revient encore à une perte de temps.

Pitivi

Malgré la simplicité du logiciel on peut s'étonner d'une relative richesse des effets, parmi ceux là on en trouve même des relativement sophistiqués comme la détection de visage ou de main ! Ils sont très faciles à trouver dans l'interface et à mettre en œuvre, même s'il faudra souvent tâtonner pour comprendre tout leur fonctionnement faute de documentation.
En bémol il n'y a pas d'équivalent du Master effect de Kdenlive, c'est à dire appliquer un effet à plusieurs clips de la même piste, ou de plusieurs pistes. Du coup appliquer le même effet avec les mêmes propriétés à plusieurs clips de pistes différentes est particulièrement laborieux et prend bien plus de temps.

Pour les transitions, elles sont variées et très faciles à mettre en œuvre d'autant plus qu'il n'est pas nécessaire de travailler sur plusieurs pistes (couches dans le jargon de Pitivi), on peut se contenter d'une seule piste de travail. En revanche il n'existe pas de compositions un peu évoluées comme les compositions affine et de pouvoir les utiliser avec des images clés.

On s'étonnera que des opérations souvent assez complexes à mettre en œuvre sur des logiciels comme Kdenlive ou Flowblade se font en quelques clics avec Pitivi comme les split screen.

Titre de l'image

Gestion des images clés

Flowblade

Flowblade prend bien en compte la gestion des images clés au niveau de la propriété des filtres, c'est simple et assez facile d'utilisation. Pour les compositions je n'ai rien trouvé, alors qu'il est souvent très utile d'utiliser des images clés pour les compositions de style affine. Par ailleurs la gestion des images clé avec la souris au niveau de la timeline est strictement limitée au volume sonore de la bande son et à la luminosité de la bande vidéo, pour le reste il faudra passer par la propriété des filtres.

Titre de l'image

Kdenlive

Kdenlive prend parfaitement en compte la gestion des images clés pour la plupart des effets et les compositions, que ce soit au niveau des propriétés des clips et des composition et très facilement en quelques clics de souris directement au niveau de la timeline, les outils sont adaptés pour pouvoir passer d'une image clé à l'autre.

Titre de l'image

OpenShot

Openshot permet l'emploi des images clé pour les effets et également pour les translations, ce qui n'est pas le cas pour tous les logiciels. En revanche la gestion des images clé est franchement pas terrible, c'est ergonomiquement assez catastrophique. Les images clé se créent à partir des propriétés des effets et des translations et comme il n'y a aucun outil pour se déplacer d'image clé en image clé, il faut placer tant bien que mal le curseur sur l'espèce de trait vert qui matérialise l'image clé.

Considérant que l'usage des images clé est incontournable pour un montage digne de ce nom, il faut donc adopter des solutions de contournement, pour chaque image clé il faut créer un repère et cela permet de switcher d'un repère à l'autre et donc d'une image clé à l'autre. Cela oblige à être rigoureux et à penser à créer un repère quand on crée une image clé à la position du curseur, de fait on gère autant de repères qu'il y a d'images clé et ça fait donc deux fois plus de manipulations.

Titre de l'image

Pitivi

La gestion des images clés avec Pitivi est particulièrement conviviale est simple d'utilisation, tout se fait d'un clic de souris sur la timeline, c'est franchement très bien fait. Les images clé sont en revanche limités à certains effets et ne marchent pas pour les translations.

Titre de l'image

Les titres

Flowblade

La fonction titre, titreuse dans le jargon Flowblade, est assez sommaire et basique, elle permet d'afficher du texte basique avec certes la notion de calque, mais il n'y a aucune possibilité d'animation d'autant plus qu'il n'y a pas de notion d'image clé à ce stade, de même qu'on ne pourra pas jouer sur l'orientation du texte. C'est un peu étonnant quand on voit la richesse par ailleurs du logiciel que cette fonction soit aussi négligée.

Titre de l'image

Kdenlive

La gestion des titres est assez évolué. On peut bien sûr créer du texte, l'orienter, créer des formes, rajouter des images et animer tout ça. Il faudra un peu de temps pour pouvoir exploiter pleinement mais il sera tout à fait possible de faire un titre défilant à la Star Wars. (voir par , réalisé avec Kdenlive)

Titre de l'image

Openshot

La gestion des titres est le gros point fort d'OpenShot, essentiellement parce qu'il utilise blender et inkscape et permet ainsi de créer des titres animés en 2D et 3D relativement sophistiqués très facilement, ce que ne permet pas les autres logiciels. C'est assez coûteux en ressource, mais ça en vaut vraiment la peine.

Titre de l'image

Pitivi

La fonction titre est très limitée et permet l'affichage d'un texte sans fioriture, ni animation, ni orientation du texte, d'autant plus qu'elle ne se concilie pas avec les images clé. En revanche elle est facile à mettre en œuvre, on place le titre directement au niveau d'un clip et pas besoin de créer une translation composite ou autre comme pour d'autres logiciels, le titre va apparaître en surimpression automatiquement.

Stabilité et ressource

Flowblade

Comme Kdenlive souffre de lenteurs et il faudra passer par les clips intermédiaire (proxy clip) pour dégrader la vidéo d'origine pour que le montage soit fluide, en revanche contrairement à Kdenlive il faudra penser à désactiver les clips intermédiaires en fin de montage sinon le rendu adopte la résolution des clips intermédiaires.

Niveau stabilité rien à redire, c'est parfaitement stable, j'ai pu cependant noter l'impossibilité de pouvoir charger une série d'images et de générer une vidéo via G'MIC.

Kdenlive

Kdenlive est assez gourmand en ressource et les choses ne se sont pas arrangées depuis le passage de Qt4 à Qt5 et surtout du moniteur SDL à OpenGL. Malheureusement la fonction d'accélération matérielle qui apporte un réel gain en performance n'est pas stable et il faudra se contenter de passer par les clips intermédiaires qui permettent toutefois de monter sereinement avec fluidité.

La stabilité de Kdenlive s'est dégradée avec les dernières versions et je souffre encore de quelques plantages.

Openshot

Alors là c'est le jour et la nuit avec Kdenlive, ça marche du feu de dieu sans avoir recours aux vidéos intermédiaires, la vue split screen avec 4 vidéos en HD est parfaitement fluide et j'observe aucun ralentissement. Niveau stabilité, je ne souffre d'aucun plantage, de ce point de vue là ça s'est considérablement amélioré depuis les premières versions. L'accélération matérielle marche très bien et est remarquable de stabilité.

Pitivi

Pitivi est stable, par défaut il va créer des clips intermédiaires quand le format n'est pas supporté, mais dans la pratique quand on importe de la HD d'une GoPro il ne crée pas de clips intermédiaires et le montage peut être un peu laborieux au niveau des effets et translations. Il est donc préférable dans ce cas là d'activer les clips intermédiaires, dans cette condition le montage est parfaitement fluide.

Documentation

A vrai dire, c'est un point commun à l'ensemble de ses logiciels, certes on ne peut pas parler d'un manque de documentation, on trouvera une foultitude de tutoriels qu'ils soient sous forme de page web, de pdf ou vidéo, on peut même dire qu'on en trouve à foison. Malheureusement beaucoup sont anciens et ne collent pas aux versions plus récentes. Les nouvelles fonctionnalités sont assez peu documentées et il faut galérer/tâtonner pour comprendre leur fonctionnement, de même on trouvera très peu de choses pour faire des montages complexes avec une utilisation poussée des effets, des transitions et compositions. Quel que soit le logiciel, tous souffrent d'une absence de documentation concernant les effets, leurs propriétés et leur mode de fonctionnement.

Dans la pratique c'est Pitivi qui s'en sort le mieux, certainement parce que c'est le logiciel offrant le moins de fonctionnalités et donc forcément une documentation même basique aura vite fait le tour du logiciel.

En synthèse

Si je devais faire une synthèse, voilà ce que ça pourrait donner en sélectionnant quelques grands critères

Titre de l'image

En résumé, il est délicat de pointer un vainqueur dans ce comparatif tout dépendra de l'expérience du monteur et de l’énergie et du temps que vous comptez mettre à l'apprentissage d'un logiciel. Mais l'un n'empêche pas l'autre, Pitivi peut être un excellent choix pour commencer et on peut vite évoluer vers OpenShot et Kdenlive. Voire on peut même mixer les utilisations, faire le titre sous Openshot, un split screen sous Pitivi et réimporter le tout sur Kdenlive.

Pour ma part je considère que Kdenlive reste la référence, Flowblade malgré la richesse de ses outils et l'intérêt des séquences souffre encore de pas mal de lacunes.

Liens vers les tutoriels

Et pour aller plus loin :
- tutoriel d'utilisation de Flowblade
- tutoriel d'utilisation de Kdenlive version 19.X et supérieure et Kdenlive versions antérieures
- tutoriel d'utilisation d'OpenShot
- tutoriel d'utilisation de Pitivi
et en bonus un tutoriel d'utilisation de Cinelerra

A vous de jouer maintenant !

  • # Manque Blender ;-)

    Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

    Merci pour ce retour d'utilisation !

    Un jour j'ai testé le montage vidéo avec Blender , j'ai été bluffé.

    Oui il faudrait que je fasse un topo dessus.

    Sinon j'utilise Openshot pour les petites modifications

  • # Un autre : NATRON

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

    Afin de compléter la liste…

    Un très bon logiciel de composition que j'ai beaucoup utilisé en parallèle à Kdenlive afin de réaliser surtout les incrustations sur fond vert ainsi que le motion tracking. Mais il fait beaucoup plus que ça.

    https://natrongithub.github.io/

  • # Avidemux

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    Je n'y connais rien du tout en montage vidéo donc je serais bien incapable de juger ces logiciels (ni même de les utiliser je pense) mais il m'est arrivé d'avoir 2 bricoles à faire du style
    - passer de mkv à mp4 (bon si c'est juste ça j'utilise ffmpeg)
    - enchaîner 2 vidéos (et les mettre à la même résolution au préalable) avec un fondu entre les 2
    - rajouter des annotations sur la vidéo

    Bin pour ça j'utilise Avidemux (premier soft trouvé dans la liste de Archlinux) et j'arrive à m'en sortir bien que je ne connaisse rien au domaine donc je suppose que son interface est suffisament simple et claire pour des grands débutants et si on ne veut faire que des opérations simples.

    • [^] # Re: Avidemux

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Oui Avidemux fait bien le job aussi.

      • [^] # Re: Avidemux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

        Je me sers d'Avidemux pour couper proprement les films que j'enregistre sur ma box, mais bon c'est pas vraiment un logiciel de montage vidéo

        https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # flowblade

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    J'ai testé flowblade la semaine dernière pour faire une vidéo que ma fille devait rendre à l'école.

    J'imagine que la plupart des parents ont tout tourné en 1 prise. Nous on monté le truc comme un court métrage avec plusieurs scènes et plans, avec plusieurs prises pour chacun et comme la majorité se passait en extérieur avec des bruits indésirables (et que je n'avais pas de micro perche) on a du faire le son "en studio".

    J'ai bien aimé flowblade même si ça m'a pris quelques heures à comprendre certaines subtilitées. Je n'ai pas eu les problèmes que tu cite pour naviguer au début ou à la fin d'un clip, le zoom, le guide et l'outil magnetique aidant beaucoup.

    Mon gros bémol a été la gestion des médias son. J'aurai bien aimé avoir un mini audacity ou en tout cas pouvoir voir la forme d'onde pour mieux découper mes rush audios avant de les placer sur une piste et les synchroniser finement avec la vidéo. Bon comme c'était avec un enfant, qui en plus parlait une langue qu'elle ne maitrise pas encore tout à fait parfaitement, elle n'aurait jamais fait une piste sonore qui suit exactement ses mouvements de bouche.

    • [^] # Re: flowblade

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 24/04/20 à 09:06.

      Bizarre, j'ai bien la forme d'onde, en revanche comme il y a pas de repère, c'est compliqué de pointer précisément sur un changement de rythme pour pouvoir y placer ensuite un changement de clip, ça se fait en peu en tâtonnant.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # Raisons de plantage de Kdenlive ?

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Salut,

    Je fais souvent du montage vidéo avec Kdenlive et je gère des fichiers 4K, parfois par centaines, sur un PC de 2013, avec l'aide des clips intermédiaires ou proxies.
    Depuis que j'ai désactivé l'accélération matérielle du GPU (je n'en ai pas directement, enfin, c'est le chipset graphique du processeur qui travaille), je n'ai pas eu un seul plantage en plusieurs mois de travail.

  • # Pitivi

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+4/-0).

    Salut et merci pour ce passionnant comparatif et tout le boulot qu'il y a derrière ! :)

    Quelques informations concernant Pitivi :

    Mais il n'y a aucun thème disponible pour modifier l'affichage et adopter par exemple un thème sombre

    Normalement Pitivi propose le thème sombre par défaut, comme d'usage pour les applis multimédias sous GNOME. Je pense que tu as découvert un bogue, peut être lié à ton DE (KDE ?) ? N'hésite pas à le rapporter.

    donc pas moyen de créer des repères (a), de se déplacer automatiquement au début ou à la fin d'un clip (b) ou bien encore d'insérer un clip en poussant ceux à droite automatiquement (c), pour ne citer que ces fonctionnalités.

    a) Je n'ai pas trouvé non plus :/
    b) c'est en effet très pratique ! Je vois que ça existe dans la version Flatpak master development cependant, dont les raccourcis claviers se sont pas mal étoffés. Et ça marche pour chaque clip, pas que pour aller au début ou à la fin de la piste de montage. Faudrait que ça arrive vite dans la version stable.
    Raccourcis claviers de Pitivi
    c) Ça ça existe déjà de longue date, et c'est documenté dans le manuel dans le paragraphe Redimensionnement ou encore au paragraphe Utilisation des séquences.
    Il y a donc bien les trois types de montage : cut/ripple/roll.
    Je détaille ici pour ceux qui ne connaîtraient pas : le montage « ripple » (qui consiste, selon le cas, à rapprocher ou repousser l'ensemble les clips aval pour absorber une modification de la durée d'un clip amont – par exemple si un clip donné est allongé de deux images, tous les clips suivants sont repoussés de cet intervalle de sorte que la durée du projet lui-même est allongée de deux images) qui est accessible en laissant appuyée la touche « Maj » au moment du trim ; le montage « roll » (qui consiste à ajuster la durée du clip suivant pour absorber une modification de la durée d'un clip donné – par exemple si un clip donné est allongé de deux images, le clip suivant est raccourci de ses deux premières images de sorte que la durée du projet lui-même est inchangée) qui est accessible en laissant appuyée la touche « Ctrl » au moment du trim.

    Sinon je vois que dans cette version de développement il y a de nouvelles choses.
    Par exemple au niveau des proxies :
    Choix du proxy dans Pitivi
    Et aussi un mode démo interactive, je trouve l'idée géniale !
    mode démo interactive de Pitivi

    • [^] # Re: Pitivi

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      OK merci de tes compléments ! Notamment le petit rappel du lexique de montage, j'ai tendance à faire comme monsieur Jourdain et utiliser les choses sans les nommer proprement. Je te confirme que j'ai passé quelques heures et réalisé des montages complets et pas seulement survolé les logiciels.

      Pour le c) j'ai effectivement trouvé comment déplacé un bloc complet de clips mais pas suite à une insertion d'un clip dans la timeline.

      Sinon je devrais préciser que je suis sous XFCE.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: Pitivi

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 24/04/20 à 13:06.

        Ça se voit que tu as fait ça sérieusement, ça change des comparatifs que l'on trouve habituellement sur la toile ;)

        Pour le c) je ne sais pas si c'est à ça que tu fais référence, mais j'avais aussi écrit ça sur la fiche Wikipédia de Pitivi : "La technique « ripple » est également accessible au moment de déplacer un clip sur la piste de montage : en sélectionnant un clip et en maintenant appuyée la touche « Maj », vous pouvez déplacer en même temps l'ensemble des clips suivants présents sur les différentes pistes." ?
        Je ne l'ai pas remis dans mon commentaire car je n'ai pas réussi à m'en servir correctement quand j'ai essayé tout à l'heure !

  • # Etalonnage vidéo

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

    Et quid de l'étalonnage et du travail sur la correction colorimétrique ?

    • [^] # Re: Etalonnage vidéo

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Oui flowblade et kdenlive font ça très bien, mais j'avoue que je maîtrise pas trop le sujet et j'ai préféré ne pas l'aborder. Sans doute dans un second temps quand je l'aurai assimilé.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

    • [^] # Re: Etalonnage vidéo

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 25/04/20 à 09:17.

      J'en fais un peu sur Kdenlive, mais qu'à partir de fichiers MP4, donc déjà bien limités sur les possibilités.
      Je fais quelques vidéos en S-LOG et je m'en sors pas trop mal non plus, même si c'est en amateur complet ! :)

  • # Beau boulot !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Salut,

    Saches que c'est grâce à un de tes tutos que je me suis lancé récemment dans la réalisation d'un mini-clip avec Kdenlive. ;-)
    Comme je suis un planchiste de la 1ère heure (débuts en 1975) j'avais tout d'abord été attiré par l'une de tes vidéos aux B-S me semble-t-il..
    Je trouve que le montage vidéo est très chronophage mais j'en ferai probablement à nouveau pour l'animation du site de mon club de parapente. (Neox si tu passes par là…)
    Donc si jamais tu persévère dans tes tutos, tu auras au moins un lecteur d'assuré..

    Merci donc pour ce superbe travail qui de mon avis tout à fait personnel devrait être promu en dépêche…

    • [^] # Re: Beau boulot !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Merci pour le feedback :-)

      Pour le pionnier que tu es, j'en profite pour dévoiler l'origine de mon pseudo funix, c'était une façon de synthétiser mes deux hobbies, la planche à voile (funboard) et linux (unix (les puristes m'excuseront pour le raccourci)), d'où funix ! Ça se traduit bien sur mon avatar.

      En ce moment compte tenu des circonstances j'ai dû mette de côté à mon grand désespoir mon premier hobby, surtout que j'habite à 1km de la plage ! Je me rabats sur le second, d'où les heures passées.

      https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # bravo !

    Posté par . Évalué à 0 (+1/-1).

    Bravo Funix pour ce super article !
    vraiment très utile.
    On peut être vraiment content de te croiser sur le forum Mageia, Mageia On line.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.