Journal GAIM, c'est fini

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
29
14
avr.
2021

Salut tout le monde,

Il faut bien des journaux parfaitement inutiles. Donc, pour ceux qui utilisent encore Pidgin et qui savaient (ou pas) qu'à ses débuts, il s'appelait GAIM pour GTK+ AOL Instant Messenger, hé bien sachez que c'est vraiment fini : le support de AIM a été retiré.

Bon, en fait, ce protocole était inutile, puisque le serveur principal avait arrêté son activité en décembre 2017. Mais d'après les notes de version, un serveur alternatif utilisait encore ce protocole, et ça ne marche vraiment plus depuis peu.

Petite nostalgie, parce que j'ai énormément utilisé Pidgin, et puis… plus vraiment. D'autres ont pris le relais, comme Element pour Matrix, mais rassurez-vous, IRC est toujours de la partie :) En fait je n'utilise Pidgin que pour Lotus/Sametime, parce que oui, mon employeur utilise ça, et le client officiel est quelque peu… bloated. J'ai même participé à la correction d'un problème du paquet Debian libmeanwhile. La solution ? Oh un simple -O0 pour désactiver toutes les optimisations parce que… parce que… parce que je sais pas. Mais ça marche.

  • # Snif

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

    Pidgin était une solution quand les protocoles étaient encore à peu près implémentable par des tiers.

    Quand il y aura une messagerie par être humain, on se posera peut être la question de l’interopérabilité :(

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Snif

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      à peu près implémentable par des tiers.

      Ou qu'il était à peu près possible de faire de la rétro-ingénierie dessus surtout.

      • [^] # Re: Snif

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Que je sache, signal (coté client) à du code sur github. Télégram a du code sur github, Wire aussi. Matrix a une spec, et des SDK.

        Donc il y a pléthore de messageries ou il y a pas vraiment de faire de l'examen de dump binaires.

        C'est pas le cas pour tout (iMessage, FB messenger, etc), mais je pense que c'est le cas de beaucoup d'applications de messagerie, donc je pense pas que le fait de ne plus pouvoir faire de rétro-ingénierie soit ce qui bloque, non ?

        • [^] # Re: Snif

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          Je ne sais pas ce qui bloque vraiment. Peut-être, comme dis plus bas, que Pidgin n'a pas pris le virage de la modernité, quand les messageries se sont mis à rajouter l'audio/vidéo, les fils de discussion, etc. Sa base de code était probablement orienté pour ça.

          Mais il y a bien des plugins pour Telegram, WhatsApp, Skype, Matrix, Tox, et bien d'autres : http://pidgin.im/plugins/?publisher=all&query=&type= Seulement voilà, tous ces protocoles ne sont supportés qu'à moitié. Il manque le chiffrement de bout-en-bout à Matrix par exemple.

          • [^] # Re: Snif

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

            Seulement voilà, tous ces protocoles ne sont supportés qu'à moitié. Il manque le chiffrement de bout-en-bout à Matrix par exemple.

            Mais comment est-ce possible ? Je croyais que le fonctionnement monolithique de Matrix, à l'opposé des extensions de XMPP, rendait une fonctionnalité manquante impossible ! On m'aurait menti ?

            Blague à part, c'est souvent le problème des clients multi-protocoles, difficile d'implémenter correctement des tonnes de protocoles. D'ailleurs côté XMPP aussi c'est critiqué pour une implémentation très en dessous de ce qu'on attend de nos jours.

            • [^] # Re: Snif

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

              Je pense que c'est surtout un manque de ressources. Il n'y a rien dans pidgin qui rends impossible d'avoir un meilleur support.

              C'est juste que personne ne le fait, je pense.

    • [^] # Re: Snif

      Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

      Pidgin était une solution quand les protocoles étaient encore à peu près implémentable par des tiers.

      Pourquoi "était" ? Pidgin existe toujours et gère des protocoles modernes, tel que Matrix, Discord, Signal, Telegram, XMPP, IRC etc via ses plugins (parfois communautaire).

      Emacs le fait depuis 30 ans.

      • [^] # Re: Snif

        Posté par  . Évalué à 6 (+6/-2). Dernière modification le 15/04/21 à 07:55.

        Le problème de pidgin c'est qu'à vouloir tout faire, il fait tout relativement mal.

  • # UB

    Posté par  . Évalué à 8 (+8/-0).

    Oh un simple -O0 pour désactiver toutes les optimisations parce que… parce que… parce que je sais pas. Mais ça marche.

    Parceque "Undefined Behavior"

  • # C'est encore vivant ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0).

    J'ai utilisé Pidgin pendant très longtemps, je ne savais pas que le projet était encore vivant, je le pensais abandonné depuis quelques années. Je vais retourner y faire un tour voir.

  • # Autre titre:

    Posté par  . Évalué à 10 (+23/-0).

    GAIM OVER

    OK, je sors !

    • [^] # Re: Autre titre:

      Posté par  . Évalué à -3 (+0/-4).

      Ça fait des lustre que c'est mort, tout comme l'autre mécène…
      Mais c'est vrai que la blague aurait pu attendre vendredi, histoire de donner lieu à des déviations sexystes
      Mais en se trumpant on aurait pu « make America OnLine Again » (comment ça, ça s'appelle Echelon ?)

  • # IRC

    Posté par  . Évalué à 10 (+10/-0).

    mais rassurez-vous, IRC est toujours de la partie

    Pour le coup, ça me ferait plutôt penser à un autre XKCD.

    XKCD: standards

    Au début, il y avait IRC. Puis le nouvel outil de communication hype que tout le monde (ceux qui avaient Internet du moins) se devait de posséder, c'était ICQ. Suivi par AIM, puis MSN messenger peu après. Comme d'hab, MS part en dernier, mais ils rattrapent leur retard sur la concurrence grâce à une fonctionnalité futuriste : le wizz.

    Puis il a été question de migrer sous jabber XMPP. Le protocole est ouvert, standardisé, extensible, bref, ça fait rêver, c'est l'avenir du futur.

    D'ailleurs même Google s'y met pour sa messagerie, on peut même parler avec des gens chez google depuis un client extérieur. Facebook l'utilise également pour sa messagerie interne.

    Quelques décennies plus tard, les clients propriétaires sont morts remplacés par d'autres (eux même remplacés par d'autres genre msn messenger → Windows live messenger → Skype → MS Teams). XMPP est toujours là, mais il ne s'est pas imposé comme le support de communication en ligne de référence. Facebook, google etc. ont laissé tomber.

    Pendant ce temps, IRC est toujours là. Et quasiment chaque nouveau client/protocole a sa passerelle IRC.

    Je ne sais pas si c'est par aversion au changement, par flemme, parce que ça juste marche©, parce que l'inertie est trop grande, ou autre chose, mais j'ai l'impression que la fin d'IRC c'est pas pour demain.

    • [^] # Re: IRC

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

      XMPP est toujours là, mais il ne s'est pas imposé comme le support de communication en ligne de référence. Facebook, google etc. ont laissé tomber.

      En fait je pense que c'est dans l'autre sens : Google, Facebook ont laissé tomber XMPP et en conséquence (?) XMPP ne s'est pas imposé.

      Mais à la réflexion, je me demande si l'échec de XMPP n'est pas arrivé avec le virage "mobile" et les applications de messagerie instantanée type WhatsApp complètement auto-centrées.

      • [^] # Re: IRC

        Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

        Ce qui l'a empêché de progresser, c'est différents facteurs:
        - le nommage. Au début on l'appelait jabber mais cisco a acheté la marque puis ça a commencé à dire XMPP --> confusion
        - le far west des implémentations, impossible de savoir quand tu contactes quelqu'un si son serveur et client vont supporter telle ou telle XEP, du coup frustrations dans les tentatives d'audio/video
        - le côté décentralisé est intéressant, mais le fait que ton compte soit lié à un serveur un peu moins. Du coup ceux qui ont expérimentés ça et là s'étaient d'abord inscris sur un serveur "publique", certains ont voulu s'autohéberger, certains serveurs publiques se sont aussi arrêtés, et ce avant que XMPP soit mature et accepté. J'ai du avoir 5-6 handle jabber. Impossible de garder des contacts si les gens changent de compte tout le temps. C'est pour ça que les gens communiquent maintenant peu via email.

        XMPP n'est pas mort, mais son essort a été tué bien avant que WhatsApp se popularise. Ça restera un truc de niche maintenant ou un outil pour héberger sa messagerie interne d'entreprise.

        • [^] # Re: IRC

          Posté par  . Évalué à 7 (+5/-1).

          • le far west des implémentations, impossible de savoir quand tu contactes quelqu'un si son serveur et client vont supporter telle ou telle XEP, du coup frustrations dans les tentatives d'audio/video

          Je pense que mettre en avant une norme est compliqué d'un point de vue marketing, surtout quand il y a beaucoup d'évolution et d'optionnel comme avec XMPP. Je dirais que ce qu'il a manqué, c'est un ensemble de service et clients (desktop, web (mobile mais au début ça n'existait pas)) qui puissent être facilement utilisé (le problème étant d'avoir un financement pour ce service).

          Ce qui a fait le succès du mail pour le grand public, ce sont les webmails faciles d'accès. Pas vraiment les RFC sur SMTP et IMAP.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: IRC

            Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

            Le succès du mail, c'est que c'était déjjà le standard de facto minimum pour atteindre un utilisateur sur internet, comme identifiant unique ou moyen de récupération d'un compte sur quelconque site. Et ce avant même que le grand public n'utilise internet. Dès lors chaque FAI a toujours fourni une adresse email gratuite, les employeurs et les premiers géants du net comme yahoo et hotmail fournissaient le gros du reste (en gros à ceux qui n'avaient pas l'abo à leur nom).

            Les webmails n'ont rien à voir avec ce succès. Du reste des clients web, il en a existé pour tout type de protocole de messagerie instantanée, y compris XMPP.

            • [^] # Re: IRC

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

              Un autre point pour le mail, c'est que tu peux avoir 5 adresses mails et ne pas avoir 5 clients mails de façon plus ou moins transparente via le forwarding. Donc tu peux changer en douceur, on peut t'en filer plusieurs.

              C'est pareil avec le téléphone et les renvois.

              Je ne crois pas que ça soit le cas pour XMPP.

              • [^] # Re: IRC

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                Avec GAIM et Pidgin on pouvait avoir plusieurs comptes XMPP configurés et les utiliser en même temps (en plus d'ICQ et autres).

                • [^] # Re: IRC

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  On peut, mais c'est pas fait coté serveur (alors que ça pourrait, en théorie). Tu es pas en mode "j'ai un alias et je l'oublie" comme avec le mail (même si, avec SPF, ça devient plus compliqué).

                  Par exemple, gmail peut aller lire ton courrier sur laposte.net ou yahoo.com, donc de ton coté, tu oublies plus ou moins qu'il y a des choses à faire quand tu bouges d'une boite à l'autre.

                  Avec XMPP, dans l'état des clients, tu peux pas juste faire ce genre de choses, tu es obligé d'avoir ton 2eme compte configuré et de prévenir les gens 1 par 1 que tu va lâcher l'ancien compte. Tu as pas de fonction réponse automatique "je ne suis plus la, merci de mettre à jour" (voir même, que les clients se mettent à jour eux même)

                  Il y a bien eu ça une tentative: https://xmpp.org/extensions/attic/xep-0051-0.1.html

                  Mais ça n'a pas l'air d'avoir passé l'étape de standardisation.

        • [^] # Re: IRC

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          et pour le coup le fait que xmpp indique l'adresse des utilisateurs comme des emails (de type machin@jabber.org), ça entretient un peu la confusion…

      • [^] # Re: IRC

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 15/04/21 à 09:41.

        Google et Facebook étaient mal vu. Le premier parce qu'il a eu l'outrecuidance de pousser jingle avec ses gros sabots, le second parce qu'il ne voulait pas de la fédération. À l'époque ils étaient vu comme geneurs au développement de XMPP.

        Il est moins connu que Google utilise xmpp a d'autres endroits, entre autres sur firebase :

        • c'est un des protocoles qui fut utilisé pour envoyer des notifications sur Android (entre nous et les serveurs de google, je ne sais pas du côté mobile), c'est du legacy aujourd'hui pour pleins de bonnes raisons
        • c'est le protocole pour leur base "realtime"
    • [^] # Re: IRC

      Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1).

      Je pense que Google et Facebook se sont servi de la norme XMPP comme troyen et pouvoir avancer masquer contre les autres méchants non interopérables (Mirabiliste/Aouel/Microchiotte/etc, car d'autres petits acteurs tentaient d'émerger selon le même principe de réseaux fermés) La sape a commencé insidieusement en ajoutant de fonctionnalités non supportés (par exemple l'actuel Alphabet a voulu contribuer la sono et la vidéo avec Jiggle mais avec des infos au compte goutte et une implémentation fonctionnelle seulement pour son GoogleChat/Hangout/…) ou en restreignant progressivement (l'autre firme bleue a d'abord fait en sorte qu'on ne puisse plus discuter avec ses captifs sans être inscrit chez eux, puis a obligé par passer par son Messenger —encore un autre— pour échanger dans la secte —en tout cas c'est devenu de plus en plus compliqué d'utiliser même la messagerie via le web— et comme ça a de moins en moins le vent en poupe tandis qu'un autre truc qu'ils ont racheté entre temps semble mieux cartonner, alors ils font des rapprochements dont on a eu des échos récemment)

      D'un autre côté, ne pas supporter activement le protocole n'aide pas à le faire connaître et donc casse son essor. Et si on ajoute, aux implémentations peu compatibles entre elles et aux supports partiels des différentes plate-formes ou clients, le coup de Ciseau par rapport à la marque Jabber alors on peut dire que c'est mal barré. (même si, comme c'est un standard ouvert et bien diffusé, ça ne va pas mourir de si tôt en tout cas pas sans une longue agonie)

      • [^] # Re: IRC

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        La sape a commencé insidieusement en ajoutant de fonctionnalités non supportés (par exemple l'actuel Alphabet a voulu contribuer la sono et la vidéo avec Jiggle mais avec des infos au compte goutte et une implémentation fonctionnelle seulement pour son GoogleChat/Hangout/…)[…]

        Ça n'a pas l'air d'être comme ça que ça s'est passé d'après wikipedia. J'ai le souvenir qu'ils ont poussé jingle avant l'adoption et qu'ils avaient une authentification non standard.

        • [^] # Re: IRC

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          Au temps pour moi, mais ça revient au même : XMPP devait servir de pied dans la porte pour pousser leurs trucs… et avoir un système d'authentification hors standard est une façon de soit prendre le contrôle (en s'imposant comme standard de fait du fait de son poids ou sa grosse taille) ou de saborder non ?

    • [^] # Re: IRC

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+0/-3).

      Pendant ce temps, IRC est toujours là. Et quasiment chaque nouveau client/protocole a sa passerelle IRC.

      Au niveau du grand public, Slack a un peu tué IRC quand même.

  • # Et pendant ce temps là

    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 15/04/21 à 08:00.

    …son précurseur ICQ résiste, maintenu par mail.ru.

    Je ne me rappelle plus de mon numéro original par contre.

    • [^] # Re: Et pendant ce temps là

      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

      Ils ont dû faire un nettoyage parce que je me souviens de mon n° et même de mon mot de passe mais après être resté ptêt 5 ou 6 ans sans y toucher (je crois que j'ai lâché vers 2005) je n'y ai plus eu accès.
      "a aow !"

  • # J'utilise...

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    …toujours Pidgin, pour discuter sur facebook et telegram. En fait Pidgin a été mon premier logiciel installé quand je suis venu à Linux. Avant j'utilisais Miranda sous Windows, j'aimais bien Miranda, j'ai failli repasser à Windows rien que pour lui.

    arnauld

    • [^] # Re: J'utilise...

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Ah Miranda !… J'y repense de temps en temps aussi, c'est peut être le premier logiciel (après Firefox) qui a remplacé un soft de Microsoft sur ma machine :)
      J'avais été attiré par des screens sur CrystalXP montrant des thèmes incroyables, (avec des fenêtres transparentes et tout).

      Je n'en revenais pas que quelqu'un fut capable de ré-implémenter un logiciel, c'était de la magie.
      Après ça je me suis intéressé à Linux (Ubuntu c'était vraiment bien).

      C'était vraiment une belle époque.

  • # Quand j'étais jeune...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

    J'utilise gaim (avant de passer à pidgin) sur ma Fedora Core 3, j'avoue que j'aimais beaucoup. C'était principalement pour AIM (enfin je crois, ça remonte, j'ai honte d'oublier) à cette époque j'utilisais aussi IRC (via XChat), un peu de jabber et beaucoup de MSN (via le légendaire amsn, j'y étais !).

    Aujourd'hui le seul que j'utilise encore c'est IRC. Pour moi c'est le protocol le plus adapté pour la communication brute instantanée : il a l'avantage de ne pas être gêné par des containers de gif, d'emojis, de “likes”, d'images, de vidéos encastrées, etc. Cet exemple en dit long sur la non-qualité du contenu dont IRC est exempt.

    Concernant les autres protocols, j'ai un peu l'impression qu'ils sont morts non ? Qui utilise encore ICQ ? Zephyr et autres ? Malheureusement les plateformes « modernes » comme Slack/Discord ont tendance à faire de l'ombre aux autres.

    l'azerty est aux dispositions ce que subversion est aux SCMs

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.