Journal Tutoriel : créer du contenu DITA XML avec Emacs et le mode nXML

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
-8
13
mar.
2012

Le mode nXML propose de valider en temps réel les documents XML DocBook, XHTML ou autres. Plus la peine de connaître le schéma XML par cœur : l’éditeur Emacs vous propose l’autocomplétion des balises, selon le contexte. Il ne supporte cependant pas DITA XML par défaut. Ce didacticiel sur mon site de ressources pour le rédacteur technique vous permettra d’utiliser ce mode pour DITA XML.

  • # dita

    Posté par . Évalué à 5.

    Il ne supporte cependant pas DITA XML

    C'est quoi ditta xml ? en quoi c'est intéressant ?

    • [^] # Re: dita

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      http://dita.xml.org [en]

      Apparemment, c'est la communauté active autour de l'architecture XML Darwin Information Typing, dédiée à la rédaction, la production et la distribution de la documentation technique.

      Debug the Web together.

    • [^] # Re: dita

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour l'utiliser depuis plusieurs années pour rédiger et gérer des documents techniques ou marketing, je vois les avantages suivants à DITA XML :

      • micro-sémantique : des balises distinguent les options des interfaces graphiques, les commandes en mode terminal, les adresses postales, etc.
      • macro-sémantique : les sections des documents peuvent être de type topic (texte généraliste) ou task (procédure pas à pas), etc., avec une structure appropriée (par exemple, introduction, puis prérequis, puis procédure, puis résultat pour une section de type task),
      • modularité poussée des documents : une bonne pratique consiste à créer un fichier par section,
      • structure de table des matières externe : à l'inverse de à DocBook, où la structure de table des matières se crée par inclusion de références dans les fichiers de contenu, la structure hiérarchique des documents DITA est un fichier à part, ce qui favorise la réutilisation du contenu,
      • texte conditionnel avec le mécanisme des ditaval,
      • single-sourcing : avec la chaîne de publication libre DITA Open Toolkit, il est facile de générer des PDF, du HTML, du JavaHelp, etc., à partir des mêmes fichiers source,
      • de nombreux outils, graphiques ou non, libres ou propriétaires, sont disponibles pour la création, la gestion et la publication de contenu DITA,
      • évidemment, tous les avantages des formats XML, dont la possibilité d'utiliser des scripts et des expressions rationnelles, la gestion des images sous forme de fichiers externes, etc.

      Il y a également un concept d'héritage (d'où le darwinien de Darwin Information Typing Architecture), qui garantit une grande évolutivité.

      • [^] # Re: dita

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En tout cas, c'est actuellement assez mal fichu pour celui qui a entendu parler de DITA XML et qui veut découvrir cela. Avec DocBook, la page Wikipédia donne des exemples tout simples qui permettent de se faire une idée, puis le Definitive Guide en ligne détaille assez pour commencer à comprendre. Avec DITA, rien de tel, personnellement je suis curieux et j'essaierais bien, mais je n'ai rien trouvé pour cela…

        • [^] # Re: dita

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Ceci dit, le premier truc qu'on voit aujourd'hui sur la page dédiée est super attirant.
          Il s'agit de la FAQ du Dita Technical Committee et franchement une FAQ sur le DTC, on ne peut qu'être fan !! ;)

        • [^] # Re: dita

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est vrai, il y a un gros manque, que j'essaie de combler un tout petit peu. C'est surtout au niveau de la personnalisation de la mise en page PDF avec DITA Open Toolkit que ça devient coton. Cela dit, pour avoir également fait du DocBook, qui est mon second format de prédilection, je préfère tout de même DITA, que je trouve plus structurant.

          • [^] # Re: dita

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Si ça se trouve je préférerais aussi, seulement, pas encore réussi à trouver un exemple montrant à quoi ça ressemble, du DITA. Côte DocBook, pendant ce temps, j'ai plein d'exemples, et des paquets Debian pour disposer des schémas de validation et des feuilles de style pour compiler tout ça. Le choix est vite fait.

            • [^] # Re: dita

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ah, je précise : compiler tout ça sans Java. Parce que les logiciels en Java n'ont pas droit de cité chez moi, question de principes.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.