Journal Jour du Dépassement

3
28
juil.
2022

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_du_d%C3%A9passement

Cette année, c'est aujourd'hui.

Sachant qu'il faut une Terre trois quarts pour supporter une Humanitée actuelle par an (au jour d'hier 1,75:1), combien faut-il d'Humanitée pour consommer seulement une Terre (ou moins) par an ?

La mauvaise Foi, ainsi que tout les moyens pifométriques existants, ou non-encore découverts, sont autorisés pour répondre.

Prenez le temps de bien lire l'énoncé et attendez Vendredi pour répondre :)

  • # Utopie

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-2).

    Si les ressources étaient équitablement réparties, évitant certains de vivre dans l'excès pendant que d'autres vivent dans la pauvreté, mon pifomètre me dit que la terre pourrait subvenir aux besoins de plus de 15 milliards d'être humains.

    https://link-society.com - https://kubirds.com

    • [^] # Re: Utopie

      Posté par  . Évalué à 4 (+5/-3).

      Définir :
      1. ressources équitablement réparties
      2. vivre dans l'excès
      3. besoins d'un être humain (on admettra que les besoins de 15 milliards d'êtres humains sont 15 milliards de fois les besoins d'un seul être humain. Ce qui est probablement faux…).

      • [^] # Re: Utopie

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+7/-4). Dernière modification le 28/07/22 à 22:05.

        ressources équitablement réparties

        Les besoins de chacun sont satisfait, ici on recherche une égalité des opportunités (et non une égalité des résultats), étant donné que nous ne sommes pas égaux face à la nature et les besoins des uns peuvent différer de ceux des autres.

        vivre dans l'excès

        Avoir un hélico dans la piscine de son yacht personnel serait un bon exemple d'excès. La ligne est difficile à tracer certes, mais pourtant quand d'un côté on a le petit étudiant parisien qui vit dans son 35cm2 vs le footballer qui vit dans une villa plus grande que la ville de Montcuq, il est facile de déterminer qui est dans l'excès.

        besoins d'un être humain

        Boire, manger, se réchauffer, dormir sous un toit, avoir accès à la culture, l'information, avoir la possibilité d'avoir une activité physique, une activité mentale, etc…

        Bref, la différence entre "survivre" et "vivre". On aimerait bien la seconde option quand même :)

        on admettra que les besoins de 15 milliards d'êtres humains sont 15 milliards de fois les besoins d'un seul être humain

        De nombreux besoins peuvent être mutualisés, par exemple le coït peut se faire à plusieurs!

        Les grandes villes permettent également de simplifier la distribution en compactant et centralisant l'infrastructure nécessaire. Et oui, un grand immeuble avec 15 appartements est plus écolo que 15 maisons dans la campagne, source? mon petit doigt me l'a dit, parait que acheminer l'eau, l'électricité, le gaz, etc… à 15 maisons de campagnes a une plus grosse empreinte que l'acheminer à un seul immeuble.


        Au passage, merci d'avoir pris au sérieux un texte intitulé "Utopie", insinuant son irréalisabilité (mot compte triple).

        https://link-society.com - https://kubirds.com

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  . Évalué à 2 (+11/-11).

          Ce que tu proposes n'est pas une utopie, mais une dystopie de la pire espèce : concentrationnaire et totalitaire. Empiler les gens dans des cages à lapins sous prétexte qu'on ne pourrait pas contrôler l'expansion de la population, c'est provoquer ce contrôle par les pires moyens qui soient : guerres, famines, épidémies.

          La mise en œuvre de ce que tu proposes implique travail forcé, surveillance généralisée, crédit social, déportation, régime policier.

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+6/-5). Dernière modification le 29/07/22 à 08:25.

            De 1, je ne propose rien, je constate des faits sans proposer de solution, donc merci de ne pas me prêter des propos qui ne sont pas les miens.

            De 2, il me semble que tu as complètement loupé le ton de l'humour de mon poste initial et de ma réponse.

            Empiler les gens dans des cages à lapins sous prétexte qu'on ne pourrait pas contrôler l'expansion de la population

            C'est marrant, parce que "contrôler l'expansion de la population" (autrement dit, contrôler les naissances, et pourquoi pas aller plus loin, tuer les trop vieux ?) cela peut partir en cacahuète dystopique totalitaire assez vite aussi.

            La mise en œuvre de ce que tu proposes implique travail forcé, surveillance généralisée, crédit social, déportation, régime policier.

            Tu as vu une proposition de mise en oeuvre dans ce que j'ai dit ? Tu peux me la montrer ? Car je n'ai littéralement rien proposé, j'ai juste constaté que "tiens la campagne c'est pas si écolo que ça" et que "tiens, ptet que une propriété de 10km2 c'est un peu abusé".

            Quand bien même, imaginons que j'ai proposé de réguler ça. Comment on arrive à du "travail forcé", "surveillance généralisée", "crédit social", "déportation" et "régime policier" ?

            Aussi, explique moi comment aujourd'hui :

            • tu n'es pas forcé de travail si tu désires payer un logement (location ou prêt immobilier, même combat)
            • tu n'es pas constamment surveillé quand tu utilises une infrastructure contrôlée par le gouvernement (routes, trains, internet, etc… tout ça doit se plier à des régulations de l'état)
            • ton casier judiciaire ne fait pas office de crédit social quand tu va chercher un emploi ou un prêt bancaire
            • tu ne va pas être déporté lorsque la monté des eaux va engloutir une bonne partie du littoral

            Ah au cas ou tu ne comprennes pas, je suis encore dans le ton de l'humour et de l'exagération.

            Pour résumer, on va dire que l'utopie c'est vivre ensemble sans problème, et la dystopie c'est réfléchir à comment mettre en place l'utopie.

            https://link-society.com - https://kubirds.com

            • [^] # Re: Utopie

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

              la dystopie c'est réfléchir à comment mettre en place l'utopie.

              Heu, non, en vrai, la dystopie, c'est une utopie qui part en c*****es.

              Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

            • [^] # Re: Utopie

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 29/07/22 à 16:21.

              ton casier judiciaire ne fait pas office de crédit social quand tu va chercher un emploi ou un prêt bancaire

              En France, il existe quand même relativement peu d'emplois qui exigent un casier judiciaire vierge… Si un employeur te le demande en dehors des quelques cas prévus, fuis, car il est d'ors et déjà dans l'illégalité !

              De plus, en France, le casier judiciaire expire au bout d'un certain temps (3ans an règle générale, parfois 5).

              • [^] # Re: Utopie

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+2/-4).

                Merci pour ces précisions.

                Si un employeur te le demande en dehors des quelques cas prévus, fuis, car il est d'ors et déjà dans l'illégalité !

                Malheureusement, la discrimination sur le genre, les origines sociales, la couleur de peau, et le passé de l'individu reste cependant monnaie courante encore aujourd'hui.

                Imagine tu as pris une année sabbatique pour une raison X ou Y, la question suivante est déjà déplacée :

                Comment expliquer vous ce trou dans votre CV ?

                La réponse que l'on apporte a cette question peut déjà nous porter préjudice.

                Le crédit social a beau ne pas être mis en place par l'état, il existe néanmoins à cause des préjugés (t'es du 62 ? t'es alcoolique alors) et de la discrimination en général.

                https://link-society.com - https://kubirds.com

                • [^] # Re: Utopie

                  Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

                  Ce dont tu parles n'a rien à voir avec un quelconque credit social. Mais bon, visiblement, tu es convaincu de ton truc…

                • [^] # Re: Utopie

                  Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Et au passage, tu n'as pas besoin d'avoir fait de la prison pour avoir un casier judiciaire. C'est notamment le cas lors d'une composition pénale.

                  • [^] # Re: Utopie

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

                    Je n'ai jamais insinué le contraire

                    https://link-society.com - https://kubirds.com

                    • [^] # Re: Utopie

                      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Au temps pour moi, j'avais mal interprétée l'année sabbatique à justifier dans le CV.

                      • [^] # Re: Utopie

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

                        Ah oui effectivement, cela pouvait porter à confusion.

                        Non je pensais à un ami qui a eu des problèmes de santé, et qui quand il a chercher a retrouver un travail avait un trou de 3 ans dans son CV. Cela lui a porté préjudice.

                        Et qu'importe la raison du "trou" dans le CV, c'est ta vie privée, l'employeur n'a pas à le savoir. Si t'as pas confiance dans les capacités du gars, le test technique et la période d'essai sont là pour ça.

                        Pour ce qui est du casier judiciaire, je pensais par exemple au métier de professeur ou certains autres postes de fonctionnaire. Si en plus tu as fait de la prison, en théorie tu as purgé ta peine, et d'après le système judiciaire (dans la théorie), tu es de nouveau un citoyen comme les autres, qui aspire aux mêmes droits et devoirs que les autres.

                        Dans la pratique, ton passé et tes origines, quel qu'ils soient, influent énormément sur comment tu es perçu par la société, et va jouer en ta faveur ou en ta défaveur pour des choses comme : un prêt bancaire, un bail de location, un job, etc…

                        Dans le résultat, cela ressemble beaucoup selon moi au crédit social.

                        https://link-society.com - https://kubirds.com

                        • [^] # Re: Utopie

                          Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0). Dernière modification le 30/07/22 à 09:56.

                          Et qu'importe la raison du "trou" dans le CV, c'est ta vie privée

                          Exactement, et si il a un certain âge, qu'il n'hésite pas à mentir dans son CV et cacher ce trou. Quand on a 20 ans d'expérience, on pourrait en avoir 23, ça ne change rien.

                          C'est ce que je fais plus pour éviter de perdre du temps dans des questions à la con que parce que je veux réellement le cacher : j'ai fait 1 an et demi de chômage après avoir déménagé pour suivre mon épouse qui avait un poste de maître de conférence. Impossible de trouver du boulot sur place (j'ai même fini à faire des vidanges dans un garage automobile), du coup on est revenus "à la ville" au bout d'un an et demi (et d'ailleurs j'ai réintégré l'entreprise de laquelle j'avais démissionné). Ce "trou" n'apparaît pas dans mon CV même si il peut éventuellement être valorisé (j'ai fait des petits boulots, je suis pas resté sans rien faire pendant 18 mois).

                          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

                        • [^] # Re: Utopie

                          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                          Il y a quand même une grande différence entre un crédit social, institutionnalisé, orchestré par l'État, mettant un œuvre une discrimination d'État et la discrimination de la part de la société civile (contre laquelle l'État est censé luter, à l'aide de lois par exemple).

                          Concernant les fonctionnaires,beaucoup de gens pensent qu'il ne faut jamais avoir été condamné, mais en réalité, les conditions sont :

                          N'avoir fait l'objet d'aucune condamnation inscrite au bulletin n°2 du casier judiciaire incompatible avec les fonctions exercées et n'avoir fait l'objet d'aucune condamnation incompatible avec fonctions exercées, dans un pays autre que la France.

                          Il faut donc que la mention au casier soit liée à la fonction visée. De plus, comme je l'ai déjà mentionné, ce bulletin s'efface automatiquement au bout d'un certain temps, et il est même parfois possible de le faire effacer de façon anticipé. J'ai connu également personnellement des gens dont l'avocat a négocier la non inscription au casier lors de leur procès pour ne pas interférer avec leur carrière.

                          À noter que pour certains métiers (ingénieur civile pour l'armée par exemple), il y a enquête de police et dans ce cas, les "fichiers de police" (conservés de 5 à 40 ans !) peuvent être problématiques. Mais là encore, il est possible de demander leur effacement.

              • [^] # Re: Utopie

                Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                En France, il existe quand même relativement peu d'emplois qui exigent un casier judiciaire vierge…

                Y en a assez peu pour qu'on puisse trouver la liste quelque part ? C'est pour ma culture, et aussi parce-qu'on m'a demandé y a pas longtemps un B3.

                “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Ça ressemble beaucoup à des régimes qui existent déjà, non ?

            Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

            • [^] # Re: Utopie

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Certes, mais à 15 milliards cela concernera toute la population humaine.

              • [^] # Re: Utopie

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-2).

                Je vais me faire l'avocat du diable, mais, vois-tu d'autres solutions ?

                • les êtres humains sont foncièrement individualistes,
                • la pression sociale n'a pas suffisamment d'effets,
                • l'éducation n'y change pas grand chose…

                On pourrait continuer la liste ad nauseam.

                Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

                • [^] # Re: Utopie

                  Posté par  . Évalué à 6 (+6/-1).

                  les êtres humains sont foncièrement individualistes,
                  Franchement, c'est insupportable cet argument. Le monde est fait en sorte que la minorité de requin arrivent à s'accaparer les richesses et le pouvoir car rien ne protège fortement le bien commun. Mais faut pas généraliser, la majorité des humains aspirent à vivre en paix.

                  la pression sociale n'a pas suffisamment d'effets,
                  Les sanctions ne sont pas assez forte pour les quelques gros cons mégalos.

                  l'éducation n'y change pas grand chose…
                  À voir de quelle éducation on parle. Devenir un startupeur ou devenir un citoyen ?
                  J'ai l'impression qu'aujourd'hui on tourne tout vers le premier. On a ce qu'on mérite.

                • [^] # Re: Utopie

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+5/-0).

                  Si on a des humains foncièrement individualistes, je ne suis pas certain que ce soit une solution de désigner une poignée d'humains foncièrement individualistes comme chefs pour gérer le bien commun.

                  Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

      • [^] # Re: Utopie

        Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

        1. vivre dans l'excès

        Il me semble avoir vu passer que la moitié de la bouffe produite dans le monde finit à la poubelle. Ça peut être une belle définition de l'excès oui.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-1).

          Données françaises officielles :

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

            mais est-ce après l'achat par le consommateur final ?

            Ils disent que c'est sur l'ensemble :

            En France, chaque année près de 20% de la nourriture produite finit à la poubelle. Cela représente 150 kg de nourriture par personne et par an, gaspillés tout au long de la chaîne alimentaire depuis le producteur jusqu'au consommateur.

            Soit en France on est de bons élèves, soit je me suis un peu enflammé :)

            Dans tous les cas, il y a mieux à faire bien évidemment.

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

            L’expérience du Covid semble montrer que non. Si certaines villes se sont vues envahir par la faune sauvage lors des confinements, d’autres ont vu leurs populations d’animaux détritivores chuter drastiquement : les restaurants étant fermés durant le confinement. On m’a rapporté qu’il s’agissait d’un effet fort remarquable dans des villes côtières où les mouettes auraient déguerpi, laissant la place à bon nombre d’autres espèces. Relation crédible tant on comprend bien que dans un processus industriel il soit nécessaire de privilégier fiabilité, régularité, et efficacité au détriment des aménagements minutieux que chacun ferait — sauf cas pathologique — dans un contexte privé. Il me paraît donc indubitables que ce soient les industries qu’il faille blâmer pour cette gabegie.

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          De mémoire, dans le docu "we feed the world', il était question d'un tiers (moyenne mondiale). Un tiers c'est énorme.

          Mais il faut garder en tête qu'il est impossible d'avoir zéro gaspillage alimentaire. Sans doute que le minimum atteignable serait de 10%. C'est un peu comme la formule "si tu es à 100% d'efficacité, tu es à 0% de disponibilité".

          J'imagine qu'un moyen de limiter le gâchis est d'éviter de fabriquer des les produits préparés semi-frais, car la quantité de personnes à qui un plat élaboré peut plaire est moindre que les combinaisons possibles à partir d'ingrédients bruts, et ça se périme vite (malgré les conservateurs :-/).

          Enfin, perso je plaide coupable, on a une fâcheuse tendance dans ma famille à laisser périmer / pourrir des trucs, parce qu'on achète trop de nourriture d'un coup et qu'on a pas le temps de tout manger, forcément. C'est nul, mais j'essaye de progresser ;).

      • [^] # Re: Utopie

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

        1. ressources équitablement réparties

        pas assez.

        1. vivre dans l'excès

        modèle "européen" et dérivés (USA).

        1. besoins d'un être humain

        trop.

        Ça fait une bonne base de départ pour des avis à l'emporte-pièce, un curseur de cynimse poussé à 11 et des calculs au doigt mouillé :o)

        Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

      • [^] # Re: Utopie

        Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1).

        Perso, j'ai une définition toute simple d'une vie dans l'excès : c'est une vie dont les ressources consommées, si elles étaient multipliées par le nombre d'habitants sur terre, se traduiraient par un appauvrissement des stocks.

        Par exemple, si tous les humains consommaient autant qu'un Français moyen, il faudrait 3 planètes pour répondre à leur besoin. Donc le Français moyen vit dans l'excès.

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

          Ta définition ne fonctionne que pour les ressources renouvelables, mais pour celles qui ne le sont pas tu évalues l’excès comment ?

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

            C'est une bonne question, je ne suis pas sûr d'avoir une réponse définitive.

            Toute consommation d'une ressource non renouvelable est un préjudice potentiel pour les générations futures. Lorsqu'on l'exploite, il faut donc veiller à avoir un gage raisonnable que le bénéfice pour les générations futures soit supérieur à ce préjudice.

            Par exemple, en fabriquant un couteau qui restera fonctionnel pendant plusieurs générations. Rien ne garantit qu'il ne finira pas perdu au fond d'un précipice au bout de 3 ans, mais on peut raisonnablement penser qu'il tiendra plus longtemps.

            Un autre exemple est celui des mines de phosphates qui permettent de fabriquer nos engrais. Aujourd'hui, le cycle du phosphore est ouvert (à l'échelle d'une civilisation), et il finit au fond des océans par lixiviation. C'est un préjudice pour les générations futures. En attendant que l'on arrive à mieux boucler ce cycle en contrôlant mieux les épandages, ou que l'on trouve une manière économiquement raisonnable d'exploiter les dépôts océaniques de phosphore, on peut considérer que l'exploitation actuelle des mines de phosphores est globalement excessive.

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

          Vu que la population ne fait qu'augmenter, ça veut dire que la vie sans excès doit tendre vers la consommation zéro :-(

          Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  . Évalué à 3 (+3/-1).

            Avec ou sans excès, avec une population infinie, la consommation par personne est de toutes manières nulle :p

            Mais il n'y a que les économistes et les fous qui croient à la croissance infinie. En écologie (la science, pas la politique), les populations tournent toujours autour d'un équilibre, qu'on décrit notamment par les équations de Lotka-Volterra. Plus on s'en éloigne, plus l'effet de balancier est important, et on peut finalement arriver à une population nulle faute d'une croissance trop importante.

      • [^] # Re: Utopie

        Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 29/07/22 à 14:50.

        Besoins d'un être humain

        Même si ce n'est pas une loi gravée dans le marbre, la pyramide de Maslow donne une bonne idée des besoins d'un être humain, des plus physiologique aux plus abstraits. Dans cette conception, les besoins du bas de la pyramide sont prioritaires sur les besoins du haut.

        Pyramide des besoins

        Quand on se soucie d'égalité, c'est quelque chose que l'on peut appliquer à une société : selon moi, les ressources employées par les uns pour répondre à leurs besoin supérieurs devraient être détournées pour répondre aux besoins fondamentaux des autres.

        Si Pierre cherche l'accomplissement de soi en faisant un voyage en Inde et que Paul crève de faim, bah tant pis pour Pierre, il partira en vacances chez Mamie, si ça peut permettre à Paul de manger à sa faim quelques jours de plus.

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-1).

          c'est sympa, mais y'a déjà du superflu dans la pyramide, au deuxième niveau; ou plus précisément, il devrait être au moins 2 niveau plus haut; sauf si on considère les biens de la collectivité dans le lot, mais dans ce cas c'est plus vraiment le besoin d'un être humain :)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1).

            Je n'ai pas bien compris ce que tu trouvais superflu. Mais l'organisation détaillée de la pyramide n'est pas consensuelle d'un auteur à l'autre, et c'est une bonne chose que ce soit discuté. On en trouve plein d'autres représentations sur le web. Ce que j'apprécie dans cette organisation, c'est surtout son côté hiérarchique, qui permet d'affirmer que certains besoins sont prioritaires sur d'autres.

            • [^] # Re: Utopie

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-1).

              c'est surtout son côté hiérarchique, qui permet d'affirmer que certains besoins sont prioritaires sur d'autres.

              On est d'accord, mais justement on est en train d'essayer de discuter sur ce qui peut être dispensable pour pouvoir justement s'en dispenser. Je ne vais pas arguer sur le fait que des besoins soient prioritaire à d'autre, je vais arguer (certains diront troller) sur la présence de certains éléments dénotant une approche capitaliste dans les couches basses, alors qu'elle sont clairement pas vitales.

              Et c'est justement le noeud du problème définir ce qui est superflu

              De même on y met l'intimité sexuelle alors que c'est surtout une vision liée à un jugement morale disant que ça doit être dans la sphère privée, que c'est sale et que ça ne se montre pas, justement les tabous sont plutôt un frein au bien être.

              Pour être plus précis cette pyramide est un reflet de ce que notre société impose pour être heureux, et non ce qui est nécessaire pour vivre heureux.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Utopie

                Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

                Comme je l'ai dit plus haut, le contenu détaillé est sujet à discussion, il faut surtout le prendre comme une heuristique. Il peut en effet y avoir des biais culturels. Mais cette hiérarchie ne parle pas de bonheur, seulement de motivation.

                Dans la pyramide des besoins, et plus généralement dans le concept général de besoin en psychologie, aucun besoin n'est superflu. c'est quasiment une définition. C'est vraiment à distinguer du concept du besoin en économie, où tout ce qui est exprimable est potentiellement un besoin.

                Il faut bien distinguer le besoin de la stratégie choisie pour le contenter. C'est bien dans les stratégies et moyens mis en œuvre qu'il y a du superflu à élaguer.

        • [^] # Re: Utopie

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

          2 détails sur cette pyramide des besoins :
          1/ contradictoire : comment faire accepter cette hiérarchie des besoins si l'acceptation des faits fait partie du superflu ?
          2/ totalitaire : où est la liberté ?

          • [^] # Re: Utopie

            Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 29/07/22 à 16:25.

            1/ Ce n'est pas parce que l'acceptation des fait n'est pas un besoin que cela fait partie du superflu. C'est seulement une excellente stratégie pour contribuer à répondre à nos besoins.

            2/ Alors j'ai pas dit que c'était le Soviet Suprême qui arbitrait entre Pierre et Paul :D Je ne pense pas qu'appliquer cette hiérarchie en tant que principe général entre en contradiction avec la démocratie. Ce seront toujours les élus qui décideront des lois et des modalités d'application. En tout cas, ça serait beaucoup plus démocratique et égalitaire que la prééminence absolue du droit à la propriété sur tous les autres droits, comme on le fait actuellement.

      • [^] # Re: Utopie

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        C’est un peu l’approche de l’économie du donut : https://doughnuteconomics.org/about-doughnut-economics

  • # 2 ou 3 milliards, grand maximum

    Posté par  . Évalué à 4 (+4/-2).

    À long terme la Terre ne peut pas supporter une population qui consomme des métaux et des terres rares dont les stocks sont finis. Il faudrait en réduire la consommation tant que nous n'avons pas mis au point des outils pour en ramener d'ailleurs.

    Nous sommes sur la trajectoire des pires scénarios du rapport Meadows, soit une chute brutale et vertigineuse de la population vers la fin du siècle, pour passer en gros de 10 à 2 milliards. Cela permettra peut-être de faire durer assez longtemps les stocks de cuivre et d'or avant d'être capables de trouver des alternatives.

    Ce serait dommage de devoir fondre le masque de Toutânkhamon pour nos besoins d'électronique indispensables.

    • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

      https://www.vhemt.org/findex.htm

      (Oui, je sais, ça vire au comique de répétition)

      Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

      • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Oui, mais non. Il n'y a pas de bonne solution à la surpopulation.

        Réduire fortement les naissances déséquilibrerait fortement la pyramide des âges et, à terme, conduit à la barbarie, la seule solution étant d'éliminer les vieux et les malades.

        • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

          Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 29/07/22 à 10:58.

          Oui, et pour être vraiment efficace, il faudrait éliminer tous les vieux et les malades dès la naissance.

          D'ailleurs, avec cette royale augmentation de 3% des allocations handicapés et des retraites, en plus des suppression des lits dans les hôpitaux qui ne sont pas encore fermés ça devrait déjà dégrossir assez bien le travail.

        • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

          Oui, mais non. Il n'y a pas de bonne solution à la surpopulation.

          Pourquoi toujours vouloir une seule solution à un problème ? Une bonne extinction de masse, y'a forcément plusieurs facteurs.

          la seule solution étant d'éliminer les vieux et les malades.

          L'âge de crystal ?

          Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

        • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

          Pourquoi? C'est pas si méchant que ça un vieux. Grognon, mais pas méchant.

          Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

      Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 29/07/22 à 11:21.

      Certaines personnes ( non je ne parle par des Young global leaders, ni du forum économique mondiale ) voudraient que la population mondiale ne dépasse pas les 500 millions.
      Bien sur les 500 millions les plus productif. J'espère qu'ils n'oublieront pas que la plus basse couche de ces 500 millions deviendra les pauvres.

      Sinon pour revenir sur le thème de départ, la terre possède des ressources fini, même les renouvelables, il faut des ressources fini pour les exploiter.

      Mais il faudrait être myope, pour ne pas voir que la terre n'est pas la limite de notre univers.

      • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

        Posté par  . Évalué à 4 (+4/-1). Dernière modification le 29/07/22 à 12:08.

        Mais il faudrait être myope, pour ne pas voir que la terre n'est pas la limite de notre univers.

        Oui mais l'énergie nécessaire pour exploiter ces ressources et les distances rendent cela peu praticable.

        Ce ne sont pas des glaives, mais des truelles antiques.

        • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Bien sûr, et c'est bien pour ça qu'il ne faut pas attendre pour affronter le problème.

          Nixon nous a fait perdre 50 ans en arrêtant le programme Apollo en 1972 et Reagan a préféré jouer à la guerre des étoiles.

    • [^] # Re: 2 ou 3 milliards, grand maximum

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Avec mon pifomètre à règles de Troye, j'arrive à 0,57.

      Grosso-modo, j'arrondis, au doigt mouillé, à 4,5 miyards, au taux actuel d'Humanité. Ce qui valide l'Hypothèse de Thanos (-50%).

      Damn it! Je le sachions, les méchants ont toujours raison !

      Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

  • # Trop tard

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

    En fait de jour du dépassement, il n'y en a qu'un seul et il a eu lieu il y a déjà quelques milliers d'années quand l'homme a inventé la métallurgie.

    Autrement dit, ne penser qu'aux ressources renouvelables est un aveuglement qui nous coûtera très cher.

    • [^] # Re: Trop tard

      Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0). Dernière modification le 29/07/22 à 09:28.

      Autrement dit, ne penser qu'aux ressources renouvelables est un aveuglement qui nous coûtera très cher.

      Je ne vois pas ce que tu veux dire par là.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: Trop tard

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-1).

        Il veut dire par là qu'il y a des ressources intrinsèquement non renouvelable ou seulement renouvelable à une échelle de temps très grande et pas à l'échelle d'une année et pour lesquelles les chaines de recyclages n'existent pas ou sont trop limitées.

        • [^] # Re: Trop tard

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Et leur exploitation est une grande source de pollution d'ailleurs. On est fichu d'empêcher le reste de se renouveler pour aller chercher du pas renouvelable (mais recyclable si on en fait pas n'imp, en partie)

          Le truc c'est que seul le renouvelable est totalement indispensable à la survie. Avoir un smartphone, on peut s'en passer.

          • [^] # Re: Trop tard

            Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

            Non. Pour faire du renouvelable tu as besoin d'outils, donc de non renouvelable.

            • [^] # Re: Trop tard

              Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 29/07/22 à 10:30.

              La nature se renouvelle toute seule sans outil, donc c'est trivialement faux :)

              • [^] # Re: Trop tard

                Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

                Donc tu proposes une population de plusieurs milliards de chasseurs-cueilleurs ?
                Même les chasseurs-cueilleurs du néolithique avaient besoin d'outils non renouvelables.

                • [^] # Re: Trop tard

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                  "À l'échelle des temps géologiques", un caillou, c'est autant renouvelable que du charbon :o) /mauvaise foi

                  Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

                  • [^] # Re: Trop tard

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                    C'est ta faute :

                    La mauvaise Foi, ainsi que tout les moyens pifométriques existants, ou non-encore découverts, sont autorisés pour répondre.

                    https://link-society.com - https://kubirds.com

                    • [^] # Re: Trop tard

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

                      OK, bon alors il suffit de convertir la matière en énergie ou l'inverse, suivant les éléments chimiques que l'on veut et l'énergie dont on dispose, avec E=mc2 . La partie conversion des éléments chimiques en structures moléculaires complexes et organisées étant triviale, la démonstration est laissée à l'attention du lectorat. Hop, l'humanité est sauvée.

                      • [^] # Re: Trop tard

                        Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

                        Tiens en parlant de ça, je me suis toujours demandé si quand je fais un feu dans mon poêle c'est E=mc2 qui me chauffe.

                        Qqu'un saurait le dire ?

                        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

                        • [^] # Re: Trop tard

                          Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0).

                          Oui, E=mc² s’applique partout, même dans un système gravitationnel. Par exemple, dans la combustion du méthane, CH4 + 2 O2 → CO2 + 2 H2O, la masse des molécules à gauche de l'équation-bilan est infimement plus importante que la masse des molécules à droite, à cause de l'énergie de liaison perdue. Pour avoir une équation qui respecte parfaitement la conservation de la masse, il faudrait écrire :

                          CH4 + 2 O2 → CO2 + 2 H2O + 891 kJ/mol

                          Avec l'équation E=mc², on obtient, pour une mole de réactifs, 10 ng (10-8 g) de masse converti en énergie.

                      • [^] # Re: Trop tard

                        Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

                        D’après le principe de conservation de l’énergie, il n’y a pas de gâchis énergétique. L’énergie est une quantité qui se conserve, on ne peut donc pas en perdre !

                • [^] # Re: Trop tard

                  Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Ils pouvaient j’imagine utiliser des outils de bois ou d’os, des ligaments, renouvelable. Des outils de caillou aussi, très très abondants. De l’argile ou de la glace pour faire des igloo ? Pas mal renouvelables. Des murs de pierre et un peu de ciment ? On a fait pire question réutilisabilité.

                  • [^] # Re: Trop tard

                    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                    Tu ne tailles pas une hache avec n'importe quel caillou. Le silex est très abondant, mais on ne le trouve pas partout. Et une fois que tu as débité un morceau de silex en lames de couteau ou en pointes de flèche, tu ne peux pas les refondre pour en faire une hache.

                  • [^] # Re: Trop tard

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

                    Oui, mais pour mon PC ? C'est possible un ordinateur en bois et un OS sur os ?

                    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

  • # Un avis contradictoire

    Posté par  . Évalué à 1 (+7/-3).

  • # Maxime nulle

    Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1).

    Dans la vie, faut savoir (se) dépasser.

    Ne m'en voulez pas, c'est toujours dredi.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.