Journal Houellebecq et l'informatique

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
8
déc.
2005
Salut,

J'ai pas de copain informaticien, alors je viens causer ici :-)

Je suis en train de lire le dernier Houellebecq, "La possibilité d'une île". Un truc qui m'a choqué, c'est l'air "je connais plein de choses" de l'auteur - via son personnage principal.

Notamment sur Internet et l'informatique :
- citations de kdm.fr.st aux chapitres 1.16 et 1.17, site qui renvoyait sur un site de hacker (ça semble avoir changé)
- chap 1.17, p249, je cite :
Les plans de l'ambassade avaient été conçus à l'aide logiciel de création 3D, probablement AutoCad et Freehand; j'appris par la suite avec surprise que le prophète avait tout fait lui-même. Quoique parfaitement ignorant dans à peu près tous les domaines, il se passionnait pour l'informatique, pas seulement les jeux vidéo, il avait acquis une bonne maîtrise des outils de création les plus élaborés, et avait par exemple réalisé lui-même l'ensemble du site web de la secte à l'aide Dreamweaver MX, allant jusqu'à écrire une centaine de pages de code HTML.

- son achat d'un ordinateur Hitachi X10 et d'une imprimante Canon
Je trouve qu'il y a plein de passage de ce genre, en informatique comme dans d'autres domaines, pour en mettre plein la vue aux non-connaisseurs ?
Bizarre ...

PS : à quand une section "littérature" sur linuxfr.org ?
  • # Hum

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    pour en mettre plein la vue aux non-connaisseurs ?

    Ca me fait penser au style de Werber dans les fourmis.

    Quand il en parle, ya pas à chipoter : le non-initié ne comprend rien, et à l'impression de découvrir plein de choses intéréssantes. Pour les autres c'est de la soupe. Genre il veut nous faire gober qu'un modem 56K télécharge plusieurs gigaoctets de données en quelques minutes (cf. la révolution des fourmies! ).. Mouarf :)

    Bref du coup pour les autres domaines abordés par les livres de Werber, on ne peut que douter de leur taux de crédibilité, et de la même facon de la crédibilité de l'auteur, trop bavard sur ses connaissances pour être honnête...
    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 9.

      Houellebecq a débuté informaticien en 83, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Houellebecq
      Il bossait pour Unilog. Ce qui expliqe les références à l'info dans certains de ses bouquins (notamment Extension du domaine de la lutte dans lequel le personnage principal est formateur en informatique si mes souvenirs sont bons).
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 2.

        il parle sans arret de Meuuuuuurise dedans, c'est insupportable :)
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 2.

        Marrant dans la dernière émission (il y a 2 mois environ) où je l'ai vu apparaître il prétendait habiter au Canada alors qu'il parle de l'espagne sur l'article.

        Peut-être me suis-je trompé d'auteur.
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 2.

          Ca doit être MG Dantec que tu as vu. Il habite à Montréal. On est presque voisin [:totoz]
          • [^] # Re: Hum

            Posté par . Évalué à 2.

            Ah ouais c'est ca en fait.
            Du coup je retire tout ce que j'ai dit un peu plus loin sur lui car c'était Dantec que j'ai vu. Je me disais aussi qu'il avait bien changé de look.

            Mea Maxima Culpa
    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour ma part, j'ai plus l'impression que c'est de la pub déguisé qu'autre chose.

      Mais c'est vrai que rentrer dans des détails et un exerice de haut vol.

      D'après certaines critiques du dernier Houellebecq, il parait qu'il décrit très bien la secte des "raelliens"...

      je trouve que ce bouquin tient la route mais il n'y a pas de fin... et qu'on reste un peu sur sa faim...
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 2.

        je trouve que ce bouquin tient la route mais il n'y a pas de fin... et qu'on reste un peu sur sa faim...

        Parce que dans "Extension", il y avait une fin. Mouarf :)
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 1.

          Bah c'est fin ce que tu viens de dire, c'est fin et ça se mange sans faim
    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 1.

      dans "le pendule de foucault" d'umberto eco, il y a des passages un peu dans le même genre, notamment la description d'un programme de haut vol écrit par un super spécialiste... en basic (avec les numéros de lignes ;)) ) Dommage je n'ai pas le livre sous la main. C'est vrai que ce genre d'étalage de culture mal dégrossie fait bien pitié quand même. On peut imaginer que dans les domaines qu'ils traitent et que l'on connait moins bien que l'informatique c'est aussi hasardeux.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 4.

        10 REM anagrammi
        20 INPUT L$(1),L$(2),L$(3),L$(4)
        30 PRINT
        40 FOR I1=1 TO 4
        50 FOR I2=1 TO 4
        60 IF I2=I1 THEN 130
        70 FOR I3=1 TO 4
        80 IF I3=I1 THEN 120
        90 IF I3=I2 THEN 120
        100 LET I4=10-(I1+I2+I3)
        110 LPRINT L$(I1);L$(I2);L$(I3);L$(I4)
        120 NEXT I3
        130 NEXT I2
        140 NEXT I1
        150 END
      • [^] # Re: Hum

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Bon enfin le pendule de Foucault a été écrit à la fin des années 80, la micro-informatique et les traitements de texte n'étaient pas aussi répandus. Mais c'est vrai que les programmes en BASIC m'ont bien fait marrer.
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 5.

        Pas du tout.
        Dans le pendule, le programme est écrit par un non spécialiste en informatique (il travaille pour un éditeur), qui vient de recevoir un ordinateur (qu'il nomme Aboulafia, en référence au Kabbaliste). Le programme est un simple programme de permutation, qui permet d'étudier la Kabbale. L'exemple choisi est -il me semble- la permutation des lettre sacrées du nom de Dieu: YHVH.
  • # Et pourquoi pas des chroniques de cinema aussi...

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est bon... je sors... pas la peine de taper...

    ~~~~~~~~~> [ ]
  • # Quel intérêt pour le scénario ?

    Posté par . Évalué à 9.

    J'avoue que j'ai du mal à voir la pertinence de citer Autocad, Freehand ou Dreamweaver par rapport à l'histoire... Ca n'apporte strictement rien si ce n'est un sentiment de publicité déguisée.

    En quoi écrire qqch comme:


    "Les plans de l'ambassade avaient été conçus à l'aide d'un logiciel de création 3D; j'appris par la suite avec surprise que le prophète avait tout fait lui-même. Quoique parfaitement ignorant dans à peu près tous les domaines, il se passionnait pour l'informatique, pas seulement les jeux vidéo, il avait acquis une bonne maîtrise des outils de création les plus élaborés, et avait par exemple réalisé lui-même l'ensemble du site web de la secte, allant jusqu'à écrire une centaine de pages de code HTML."


    aurait été différent?
    • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

      Posté par . Évalué à 4.

      > "à l'aide d'un logiciel de création 3D"

      Hum, d'accord c'est ce qu'on lit le plus souvent dans les romans, c'est l'usage sans qu'on sache trop pourquoi ça l'est, du coup ça nous semble plus politiquement correct... Mais personne ne parle comme ça ! On fait pas avec un logiciel de traitement de texte, on fait avec Word, ou on tape une lettre sur ordi si on aime pas Word ou qu'on ne s'y limite pas.

      Alors d'accord l'auteur en fait trop pour que ça soit réaliste mais faudrait voir à en faire assez pour que ça le soit.
      • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        oui, mais on n'écrit pas comme on parle. Le plaisir est justement de lire des phrases bien conçues, construites, ...

        C'est ce qui fait la différence entre Camus et un skyblog...
        • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Y'a des phrases sur un skyblog typique ?

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Il paraît. Pour ma part, j'ai l'impression d'assister à une émission des chiffres et des lettres, la musique stressante et le public en moins.
            • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Note pour plus tard: écrire un générateur de nombre aléatoire se basant sur le texte des Skyblog.

              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

              • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Marchera pas: sera biaisé par la trop forte fréquence des "kikoo", "lol" et autres smileys-de-la-mort-qui-tuent. Sinon, j'aimais bien le concept: transformer les skyblogs en quelque chose d'utile...

                Au passage, Krunch: pourrai pas venir à la réunion de décembre non plus, et je râle pcq plein de sujets qui m'intéressent...
        • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Si la narrateur est le personnage principale, je trouve ça plus que logique que ce soit écrit comme "il" devrait parler.

          Et avoue que les textes des skyblogs sont plus difficiles à prononcer que du Camus.
          • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            1) Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. »


            2) Je me couche toujours super tôt. J'éteind la lumière et, paf, pastèque, je m'endors directos. J'ai même pas le temps d'y penser. Tu vois ?




            Un bon écrivain maitrise le language d'une manière si subtile que tout semble fluide, couler, filer dans nos doigts. Dans notre souvenir, on ne gardera qu'une image précise, naturelle, comme si l'auteur s'était contenté de brancher un magnétophone sur les lieux de l'action.

            Et pourtant... Les chefs d'oeuvre littéraire et les grands écrivains restent rares.
    • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est peut-être de la pub, son éditeur a déboursser une fortune pour les droits du coup ils ont peut être amortit un peu la chose comme ça. Cependant je me demande s'il y a beaucoup de lecteur qui utilise Autocad ou Freehand.
      • [^] # Re: Quel intérêt pour le scénario ?

        Posté par . Évalué à 1.

        En même temps pour vendre de l'AutoCAD pour la 3D il ne reste plus que la littérature... j'ai jamais compris le lien entre 3D et AutoCAD...
  • # The wellbeurk style ! watapity !

    Posté par . Évalué à 10.

    Je n'ai acheté qu'un livre de Où-est-le-bec-? : les particules élémentaires, que je viens de relire récemment pour me remémorer et ne pas dire que des choses très vagues sur le sujet.
    Le personnage est si violemment minable dans l'apparence que j'avais pour lui une certaine sympathie : un homme aussi piteux, peut-il être mauvais ?
    Après relecture je confirme.
    Tout le bouquin est dans le style de l'extrait que tu viens de donner. Une pseudo description objective et donc désespérée sur le j'enrhume-un.
    Il a du en baver, c'est sur, pour faire une peinture aussi nauséeuse de notre triste condition. Mais le problème, c'est qu'il voudrait nous faire passer ça pour un constat détaché et philosophique. Comme vision vomitive du monde ça pourrait avoir son intérêt mais comme sociologie prétendumment lucide c'est en dessous, non seulement de la ceinture la plupart du temps, mais de tout.
    Pour étayer ce "style" il utilise donc un ton d'encyclopédiste, et larde son pâté littéraire de morceaux notices, modes d'emplois, articles de dictionnaire,etc... sensés apporter une consistance à ce Kloug indigeste.
    Ceci dit, cela n'engage que moi.
  • # Moi Je

    Posté par . Évalué à 2.

    Je n'ai lu de Houelbec que son extension du domaine de la lutte.

    Je n'ai pas trouvé ca terrible.

    -La compétition sexuel à toujours existé,

    et surtout
    -Il n'y a pas de style :(((


    En feuilletant ses autres livres, j'ai remarqué aussi cette absence de style.


    Enfin, je me trompe peut être, mais ca ne m'a pas l'air d'être un grand écrivain.
  • # J'ai jamais lu

    Posté par . Évalué à 5.

    .... cet auteur mais la dernière fois que j'ai vu une émission littéraire avec ce monsieur , j'ai découvert un personnage hautain, arrogant et eminemment antipathique et qui croit détenir la vérité sur tout.

    Ca m'a refroidit et je n'ai pas envie d'enrichir un type de ce genre en achetant ses "oeuvres"
    • [^] # Re: J'ai jamais lu

      Posté par . Évalué à 4.

      je dirai même plus, passons les oeuvres de houelbecq sur des
      supports avec DRM, puis détruisons les clés d'accès :-)

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

  • # humour ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Le roman est tellement cynique et désabusé, et il me semble que l'auteur a trop le sens de l'absurde pour se prendre au sérieux la dessus.

    Le bouquin est plein de ce genre de dénominations précises avec numéro de modèle (les ordinateurs, les bagnoles, les magétoscopes...), peut-etre je me trompe mais je l'ai vu comme de la dérision, une facon de souligner la futilité de ce genre de choses.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.