• # Une autre source

    Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

    Tu fais une veille régulière pour trouver ce genre de contenu?

  • # plutôt inquiétant

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Salut

    Merci pour le lien. Perso, j'ai toujours un peu de mal avec les analyses de Jancovici. A chaque présentation, il rappelle que le nucléaire ne produit pas de CO2 et coute moins cher que l'éolien mais il n'explique jamais comment gérer les déchets et les catastrophes nucléaires ni comment financer les renouvellements et les démantèlements.

    Sinon, le contexte de cette présentation est plutôt inquiétant. Il a à peine 6 personnes dans la salle, il leur faut 5 minutes pour brancher un vidéo-projecteur et il faut "jurer de dire la vérité" pour présenter des analyses scientifiques (moi qui croyait que la science c'était le doute). Sans parler des questions naïves, auxquelles Jancovici avait d'ailleurs répondu déjà en 2013 et déjà à l'assemblée nationale… Franchement, si c'est comme ça que l'assemblée nationale gère le changement climatique, il va falloir faire des stocks de pulls et de crème solaire…

    • [^] # Re: plutôt inquiétant

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

      A chaque présentation, il rappelle que le nucléaire ne produit pas de CO2 et coute moins cher que l'éolien mais il n'explique jamais comment gérer les déchets et les catastrophes nucléaires ni comment financer les renouvellements et les démantèlements.

      Pour la gestion des déchets nucléaires et des catastrophes nucléaires, il y a des organismes d'État comme l'ASN et la Cours des Comptes dont c'est le boulot d'évaluer tout ça. Car le nucléaire à grande échelle, non seulement la France a de l'expérience dans le domaine, mais on a du recul également en terme de fiabilité, durée de vie des composants et le coût associé aux procédures.

      Celui des déchets, Jancovici s'est déjà exprimé sur son site (voire ailleurs) sur l’entreposage en site géologique profond. Mais l'objet de l'entretien à l'AN n'est pas de présenter la filière nucléaire du combustible à la gestion du déchet nucléaire (il y a d'autres commissions parlementaires pour cela) mais l'objet de la discussion est de fournir un moyen viable de fournir de l'énergie à la France en quantité suffisante pour le XXIe siècle tout en garantissant l'application de l'accord de Paris pour le climat.

      Sinon on pourrait dire aussi que le démantèlement et le recyclage des sites éoliennes et solaires ne sont pas abordées non plus (alors qu'elles ne sont pas sans impact financier et environnemental) et alors même qu'on manque de recul et d'expérience quant à l'usage de ces énergies en masse dans un système de production électrique pour un pays comme le notre.

      Enfin, le point de vue de Jancovici sur la sûreté nucléaire est assez clair. Le risque n'est pas nul mais faible, le nucléaire est pour l'instant la source d'énergie primaire qui tue le moins dans le monde en proportion de l'énergie produite. Le risque d'un accident majeur existe mais reste faible et surtout l'impact serait toujours local.

      À ses yeux, et je partage ce point de vue, il vaut mieux prendre le risque d'avoir accident nucléaire qui nécessite de déplacer quelques milliers voire millions de personnes et les morts associées, qui est un évènement rare et local, que de subir les effets du réchauffement climatique qui serait global à l'échelle du globe, et bien plus meurtrier tout en étant plus certain dans sa réalisation si l'Humanité ne se bouge pas assez vite.

      • [^] # Re: plutôt inquiétant

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Pour la gestion des déchets nucléaires…

        Il y a une agence pour cela : https://www.andra.fr/

        • [^] # Re: plutôt inquiétant

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

          Tout va bien alors. Et en plus de nos frontières qui arrêtent les nuages radioactifs, on n'a vraiment aucun soucis à se faire et je comprends donc mieux pourquoi Jancovici ne perd pas son temps avec ce genre de détails.

          • [^] # Re: plutôt inquiétant

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 03/06/19 à 22:03.

            Apparemment tu ne connaissais même pas l'existence de cette agence.

            Des fois je me dis que les anti-nucléaires sont subventionnés par Monsanto et les pétroliers.

            • [^] # Re: plutôt inquiétant

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

              C'est ça, je suis un anti-nucléaire primitif ignorant. Et toi, tu savais que balancer des déchets radioactifs dans la mer n'a été interdit qu'en 1993 alors que l'andra existe depuis 1979 ?
              Perso, je me fiche pas mal que l'humanité s'éteigne dans la radioactivité ou dans le carbone mais qu'on nous fasse la morale en professant l'un ou l'autre, ça me dérange un peu.

              • [^] # Re: plutôt inquiétant

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

                Et toi, tu savais que balancer des déchets radioactifs dans la mer n'a été interdit qu'en 1993 alors que l'andra existe depuis 1979 ?

                Mais c'est quoi la valeur de cet argument ? Tu nous parles d'une situation qui a plus de 30 ans, tu ne crois pas que notre compréhension du monde, de la technique et des problèmes n'a pas bénéficié d'un grand progrès depuis 30 ans ? Tu sais par exemple aussi lors de la construction des centrales nucléaires, on estimait la durée de vie d'exploitation à 30-40 ans mais qui s'avère avec l'expérience du terrain qu'on peut aller plus loin ? Bref, utiliser les erreurs ou méconnaissances du passé comme si on n'apprenait rien n'est pas pertinent.

                Il y a justement un grand débat national sur la question du nucléaire et de la gestion des déchets. Il y a des solutions viables. On peut recycler une partie des déchets nucléaires ce qui diminue la nécessité d'utiliser du minerai d’uranium ce qui diminue la quantité de déchets par énergie produite en plus d'allonger la durée d'exploitation permise par cette source d'énergie. Et en plus les déchets finaux sont eux moins nocifs que ceux produits sans recyclage de ceux-ci.

                Puis il y a l'enfouissement en couche géologique profonde, ce qui fiable car on parle de couches géologiques très stables sur la durée de conservation considérée (on parle de millions d'années), à une profondeur qui ne pose pas de soucis avec les nappes phréatiques et avec une protection du déchet (via vitrification par exemple) qui évite la contamination du sol même à proximité des dits déchets.

                Puis tu dis :

                C'est ça, je suis un anti-nucléaire primitif ignorant.

                Tout en balançant avant

                Et en plus de nos frontières qui arrêtent les nuages radioactifs

                On ne va pas refaire la chronologie de Tchernobyl, mais globalement cette idée que les nuages ont arrêté les nuages radiatifs pour que la population ne s'inquiète pas est une erreur. Si tu veux plus d'infos sur la chronologie réelle autour de cette histoire et sur ce qui a été réellement dit tu en as une explication ici : soit calme c'est du bullshit.

                De plus, le nuage de Tchernobyl en France a eu un impact très mesuré sur la radioactivité du pays, bien loin de seuils dangereux pour la santé. Il est estimé que Tchernobyl n'a été la cause réelle en Europe d'une mortalité très réduite (de l'ordre de quelques centaines de morts ou de cancers directement attribuables). Ce qui est très peu pour l'une des plus grosses catastrophes nucléaires du monde, dont les circonstances particulières rendent très peu probable sa réédition en France (tout comme Fukushima par ailleurs).

                Donc oui, tes commentaires assez naïfs sur le sujet avec un ton accusateur qui met à charge les défauts du nucléaires (sans considérer la dangerosité des alternatives, car le charbon / gaz / pétrole tuent plus, et de fait indirectement l'éolien et le solaire aussi) font que tu es quand même un anti nucléaire pas très renseigné sur le sujet.

                Car bon, on parle quand même de la base du dossier de l'énergie nucléaire. Quelques minutes de recherches sérieuses te permet d'avoir accès à ces éléments factuels. Pour critiquer moins naïvement le nucléaire, car on peut le faire, il faut aller bien plus loin que tes questions.

                • [^] # Re: plutôt inquiétant

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Désolé, je n'ai pas le courage de te faire une vraie réponse détaillée, juste deux remarques :
                  - La France a des intérêts énormes dans le nucléaire et garde beaucoup de secret dans sa gestion pour préserver ces intérêts. Du coup, me faire traiter de naïf par des gens qui répètent les "informations" officielles serait assez drôle si ce n'était pas plutôt triste. Les "solutions" que tu présentes font l'objet de nombreuses critiques, et pas forcément par des écolo-anarcho-capitalistes-leninistes farfelus.
                  - Je ne pose pas de question, je trouve juste que Jancovici a souvent un biais à ce sujet dans ses présentations. Et si tu veux vraiment savoir, je ne pense pas que le solaire+éolien soit une meilleure alternative, ni même qu'on peut vraiment résoudre les problèmes apportés par la technologie en ajoutant encore plus de technologie. Il est certainement plus probable que cela mène à une situation inextricable plus ou moins douloureuse. D'ailleurs, il me semble que c'est un peu ce qu'en déduit Jancovici généralement.

                  • [^] # Re: plutôt inquiétant

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

                    • La France a des intérêts énormes dans le nucléaire et garde beaucoup de secret dans sa gestion pour préserver ces intérêts. Du coup, me faire traiter de naïf par des gens qui répètent les "informations" officielles serait assez drôle si ce n'était pas plutôt triste. Les "solutions" que tu présentes font l'objet de nombreuses critiques, et pas forcément par des écolo-anarcho-capitalistes-leninistes farfelus.

                    Cela sonne très théorie du complot comme argument.

                    Oui la France a des intérêts importants dans l'industrie nucléaire, mais les ingénieurs du secteur sont loin d'être compétents sans compter le nombre d'études scientifiques ou statistiques indépendants de la France s'étant penché sur le sujet. Tout ce dont j'ai évoqué ne provient pas de communiqués de presse de EDF ou Areva. Loin de là.

                    Je n'ai pas dit que la question était simple, par ailleurs c'est inhérent à tout. Mais il y a des compromis à trouver.

                    Ici il y a un problème majeur qui est le réchauffement climatique. Ce problème est global, avec des effets importants, avec un effet irréversible et si rien ne change rapidement, le problème se manifestera avec certitude.

                    Le problème des déchets nucléaires est à côté bien plus local, moins certain, avec des solutions, imparfaites mais apparemment satisfaisantes, etc.

                    Ce que Jancovici dit, avec raison, c'est que le second cas est à privilégier car le problème du réchauffement climatique est bien plus important à résoudre à court terme. Et sans le nucléaire, il n'est pas possible à ce jour d'envisager une réussite des obligations du traité de Paris. Même le GIEC et d'autres organisations internationales le mentionnent.

                    D'ailleurs, il me semble que c'est un peu ce qu'en déduit Jancovici généralement.

                    Ce que Jancovici dit c'est qu'il ne faut pas résoudre nos problèmes en partant du postulat que dans le futur, une technologie nous apportera une solution miracle. Elle peut arriver mais si elle n'arrive pas, il faut quand même une solution en place pour éviter de gros problèmes. Donc qu'en somme, pour résoudre le problème du réchauffement climatique et de la baisse de production de pétrole / gaz à venir, il faut adapter nos comportements, nos sociétés et notre consommation pour s'en sortir.

                    Il n'est pas contre la technologie, il soutient même la nécessité de recourir à la R&D pour trouver des solutions bas carbone pour certaines industries par exemple.

                    Ce que Jancovici dit également, c'est que notre société gaspille trop de ressources et d'énergie inutilement et que cela n'est pas tenable sur le long terme. Qu'il faut revoir nos objectifs de vie et de société à cet égard. Mais il ne prône pas le retour à l'âge de pierre pour autant avec peu de technologies, mais à une société plus sobre et raisonnable.

                    Ce n'est pas vraiment un discours qui est anti-technologie ou qui souligne que la technologie est source de tous les maux (ou qui ne peut apporter de solutions).

                  • [^] # Re: plutôt inquiétant

                    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

                    Je ne pose pas de question, je trouve juste que Jancovici a souvent un biais à ce sujet dans ses présentations. Et si tu veux vraiment savoir, je ne pense pas que le solaire+éolien soit une meilleure alternative, ni même qu'on peut vraiment résoudre les problèmes apportés par la technologie en ajoutant encore plus de technologie. Il est certainement plus probable que cela mène à une situation inextricable plus ou moins douloureuse. D'ailleurs, il me semble que c'est un peu ce qu'en déduit Jancovici généralement.
                    

                    Pour bien comprendre Jean-Marc Jancovici, il faut se rappeler que son objectif principal est de proposer des solutions pour décarboner l'économie. Le nucléaire est juste présenté comme une solution à la plus grande menace qui se présente à nous : le changement climatique. Les énergies fossiles ont permis notre niveau de vie actuel, mais ces mêmes énergies fossiles sont également responsables du changement changement climatique dont les conséquences sont bien plus dramatiques que le risque nucléaire. À lire Allons-nous vers un choc climatique ?

                    Donc comment se débarrasser des énergies fossiles, qui sont de toute façon limitées et amenées à disparaître dans un avenir pas si lointain que ça, sans effondrer notre économie et ne pas dégrader trop notre niveau de vie ? Pour Jean-Marc Jancovici nous allons de toute façon vers la décroissance, le nucléaire est juste une solution pour accompagner et amortir cette décroissance.

                    Pour finir tu peux lire l'article Discussion autour de quelques idées reçues sur le nucléaire civil qui conclut de la façon suivante :

                    Y parvenir (sortir du fossile) nécessite de recourir à la fois aux économies d’énergie (avant tout) ET au nucléaire ET aux renouvelables, notamment le solaire et la biomasse, sans négliger aucune marge de manœuvre : devant une menace telle qu’un « choc climatique« , pouvant déstabiliser la biosphère dans son ensemble, est-ce de bon ton de faire la fine bouche devant un élément de solution au motif qu’il présente quelques risques, alors qu’ils sont secondaires devant ceux qu’il permettrait d’éviter ? En clair, jusqu’où pouvons nous refuser de hiérarchiser les risques ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.