Journal Covid, ah non pardon, plus important : le RGPD

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
-1
13
sept.
2020

Bonjour,

attention, voici un journal colère qui dénonce :) Si si, sérieusement. Je suis en colère car, autour de moi à Marseille, il n'y a pas d'informations qui sont fournies aux personnes lorsqu'elles sont dépistées pour le covid. Et ça mène à des situations pour le moins problématique.

Je me suis fait tester jeudi après midi dernier, et aujourd'hui, j'ai reçu le résultat: positif. Depuis mon appel chez mon médecin traitant, mon passage au laboratoire jusqu'à la réception du résultat, aucune information ne m'a été transmise par ces différents acteurs sur ce que je devais ou ne devais pas faire en fonction du résultat ! Sauf le texte suivant, qui vient juste après l'annonce de mes résultats :

«RESULTAT
COVID-19 Positif

Les données vous concernant, collectées dans le cadre du présent examen
biologique du Covid-19, sont enregistrées dans le système d'information national
dénommé SI-DEP, mis en oeuvre par la Direction Générale de la Santé du ministère
chargé de la Santé. Ce traitement d'intérêt public a pour finalité de
centraliser les résultats des examens de dépistage Covid-19 en vue de leur
réutilisation à des fins d'enquête sanitaire, de surveillance épidémiologique et
et de recherche via la plateforme des données de santé. Pour plus d'informations
sur ce traitement et vos droits, consultez le site du ministère de la santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/ministere/article/donnees-personnelles-et-cookies
Pour exercer vos droits (accès, rectification, limitation, voire opposition),
nous vous invitons à contacter l'adresse sidep-rgpd@sante.gouv.fr»

Je trouve cela vraiment triste. Pour le labo, Cerballiance en l'occurrence mais je doute que ça leur soit propre, c'est donc plus important de lister ses droits au client-patient que de lui transmettre des informations relativement à la procédure de confinement, sa durée mais aussi comment ça se passe pour ses proches.

Si de mon côté, je sais me renseigner et j'ai le temps pour le faire, ce n'est pas le cas de tout le monde et de nombreuses personnes ne vont pas se renseigner sur ce qu'il faut faire, par exemple, en cas de dépistage négatif alors qu'on vit avec quelqu'un ayant eu des résultats positifs. Et je sais que des personnes dépistées, données négatives par le test, mais vivant avec quelqu'un ayant eu un résultat positif, avaient décidé de se séparer le temps que ça aille mieux, de vaquer à leurs tâches habituelles, etc.

Aucune information sur le taux de faux négatifs du test, aucune information sur le fait que lorsqu'on vit avec quelqu'un qui a le covid, on doit également se confiner avec cette personne. Ces informations-là devraient être transmises lors des tests et par les médecins traitants. Ça n'a pas été le cas ni pour moi; ni les personnes qui ont été testés positives que je connais à Marseille. Bon après, ça se passe peut-être comme ça uniquement à Marseille.

PS : Eh, juste après avoir rédigé ce billet, alors que je le corrigeais, l'assurance santé m'a contacté pour me donner des consignes et joindre les personnes avec lesquelles j'avais été en contact. Comme quoi, mais je me dis que ce billet garde une certaine pertinence, celle d'informer les personnes au fur et à mesure de la procédure de dépistage. Je dois maintenant me faire retester jeudi et si mon résultat est négatif, j'aurai le droit de sortir du confinement.

  • # Mélangeage de pinceaux

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+13/-0).

    Pour le labo […] c'est donc plus important de lister ses droits au client-patient que de lui transmettre des informations relativement à la procédure de confinement, sa durée mais aussi comment ça se passe pour ses proches.

    L'information, c'est le travail de ton médecin et des autorités.
    Qu'ils le fassent bien et que ce soit efficace est un autre sujet.

    • [^] # Re: Mélangeage de pinceaux

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

      C'est vrai, et j'imagine que si les autorités ne fournissent pas d'informations aux laboratoires, c'est pour éviter d'avoir à les mettre à jour en fonction des avancés et évolutions sur la gestion du covid. Reste que ça semble être problématique pour les personnes qui sont testées négatives en passant directement par le laboratoire (et qui représentées la majorité des gens dans la file d'attente du laboratoire où j'ai été testé). Ce qu'il est recommandé de faire en fonction d'un résultat négatif dépend du contexte, mais malheureusement, ces personnes n'en sauront rien.

      Enfin, le laboratoire pourrait informer sur la question des faux positifs et faux négatifs lors de la présentation des résultats. C'est le cas pour les autres tests que j'ai fait chez eux (MST, hépatites et autres).

  • # stop covid

    Posté par  . Évalué à -5 (+4/-9). Dernière modification le 13/09/20 à 21:05.

    Tu n'as rien à faire, l'application "stop covid", s'occupe de tous.
    Mais c'est bizzare, si tu es positif, c'est que tu as croisé quelqu'un qui l'avais, tu aurai du avoir une notification sur ton smartphone.

    À prendre au 1er degré ou pas… à vous de voir.

  • # Garde le papier !

    Posté par  . Évalué à 10 (+23/-4).

    Un papier attestant que tu as le covid, ça peut être très utile !

    Évidemment, une fois que tu as cette information, la sagesse voudrait que tu te confines le plus possible et limite tes contacts avec autrui au strict minimum vital.

    Mais ! Comme tu n'as reçu aucune consigne, tu peux simplement vaquer à tes occupations quotidiennes comme si de rien n'était ! Et c'est là que ça devient intéressant.

    Avec le masque sur la figure, tu n'es déjà plus obligé de sourire, ou d'avoir des expressions de visage, ou de faire tout un tas de grimaces pour te faire comprendre des teubés pour qui la parole est insuffisante. Désormais c'est eux qui devront faire un effort. Ça + la fin de l'obligation de se serrer la main ou de se faire la bise, c'est un véritable soulagement. Mais avec le papier Covid, ça va encore plus loin !

    Avec le papier Covid, tu n'es même plus obligé de parler aux cons quand tu veux qu'ils te foutent la paix. Sors promptement le papier Covid et brandis-le bien en vue ! Ils se barreront aussi vite qu'ils sont arrivés ! Tu peux même mimer un éternuement ou une toux grasse pour les faire détaler encore plus vite !

    Un mec s'approche de toi pour te faire signer une pétition ? Papier Covid ! Les gens s'agglutinent autour de toi dans les transports en commun ? Papier Covid ! Tu en as marre de faire la queue devant le manège pour enfant ? Papier Covid ! Ras-le-bol des fumeurs en terrasse ? Papier Covid avec une bonne quinte de toux, c'est de bonne guerre ! Tu veux traverser un parvis de gare ou une rue piétonne sans te faire harceler par les ONG et les faux sourds-muets ? Fais le chasse-neige avec ton papier Covid ! Au supermarché tu en as marre de cette petite vieille devant toi qui met des heures à choisir ses légumes ? AÂÂÂÂÂTCHOUM sur les salades ! Et papier Covid ! Un mec que tu connais pas s'approche de toi en disant « Copaiiiin ! \o/ » ? BIM ! Papier Covid DANS TA FACE !!

    C'est incroyable de se dire qu'en 2020 on arrive pas à se mettre d'accord sur une appli stopcovid alors qu'au Moyen-âge avec une putain de clochette et une ficelle on faisait mieux. Alors utilisez Papier Covid. L'essayer c'est l'adopter.

    Tiens, les guignols habillés tout en bleu là, ils se croient malin avec leur déguisement. Attends que je sorte mon papier Covid… Hein quoi ? Non c'est pas une arme c'est mon papier Covid ! Hé, lâche mon bras toi ! Hé ho les distance sociales d'abord ! Aïe ! Mais il est fou avec son bâton lui ! Ouille, ça c'est mon œil ! Aïe ! J'le dirai à quelqu'un ! Aïeuh ! Ouille ! Aouch ! Patapai ! Aille !

    *splash!*

    • [^] # Re: Garde le papier !

      Posté par  . Évalué à 7 (+9/-5).

      Je pense qu'il y a de bien meilleures façons de mettre à profit sa contamination.
      Tout d'abord j'espère qu'il est asymptomatique.
      En supposant que ce soit le cas, s'il veut exprimer sa colère au monde, je lui suggère de le faire sur la place publique.
      Évidemment, compte-tenu de son statut de contaminé, il y a quelques règles à suivre et quelques précautions à prendre:

      • La manifestation publique est un outil de choix pour exprimer sa colère
      • Il est bien entendu inimaginable de manifester en même temps que le corps médical. On a besoin d'eux encore un petit bout de temps
      • Il est tout aussi inacceptable d'approcher le corps policier encadrant la manifestation à moins de 2 mètres. C'est pas que les flics sont tellement aimés ces temps-ci, mais je préfère vivre dans un monde où les flics sont mal aimés avec raison qu'un monde sans aucun policier quelle qu'en soit la raison. Oui, j'ai assez peu confiance dans le reste de l'humanité.
      • D'une manière générale, il est préférable de ne pas s'approcher de toute personne qui soit ou pas un ou une manifestante. On ne voudrait pas causer de tord, n'est-ce pas ? L'exception vient dans les circonstances décrites au paragraphe suivant:
      • Il est très hautement recommandé de se joindre à toute manifestation anti-masque. Il convient dans ce cas précis de postillonner copieusement sur se camarades et ne jamais refuser une bonne occasion de se faire la bise. Ce n'est pas tant un geste militant qu'un petit coup de pouce à notre bien aimé Darwin. Il doit se dire que le ménage est dû depuis un petit moment maintenant. Sinon prenons ça comme un geste civique de bonne citoyenneté. Suivant la personnalité de chacun, espérons aussi qu'il y ait un côté jouissif à sourire aux connards tout autour qui disent qu'ils ne veulent pas porter le masque parce qu'ils ne sont pas malades, donnant ainsi un sentiment de puissance chez le manifestant anti-isolation.

      En suivant ces règles, l'épreuve pourrait être moins difficile à passer !

      Dans tous les cas, je souhaite à l'auteur du journal un prompt rétablissement.

      • [^] # Re: Garde le papier !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+3/-5).

        je préfère vivre dans un monde où les flics sont mal aimés avec raison qu'un monde sans aucun policier quelle qu'en soit la raison. Oui, j'ai assez peu confiance dans le reste de l'humanité.

        Je préfère vivre dans un monde où les gens meurent, plutôt que dans un monde où on aurait réformé la police. C’est criant d’égoïsme.

        • [^] # Re: Garde le papier !

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-1).

          Je préfère vivre dans un monde où les gens meurent, plutôt que dans un monde où on aurait réformé la police. C’est criant d’égoïsme.

          C'est drôle que tu:
          1. Ajoutes une proposition là où je n'en ai listé que 2 (s'il n'y avait que 2 solutions, laquelle prendrais-tu ?)
          2. Décide de ce que je choisirais s'il y avait une 3ème solution
          3. Décide que dans la 3ème approche que tu ajoutes sortie de nulle part, la réforme de la police a forcément eu une issue positive, et si quelqu'un n'est pas d'accord, il/elle est forcément égoïste (à commencer par moi parce que tu as décidé que j'étais contre cette réforme imaginaire)

          Maintenant, outre le fait que tu sembles rater le 2nd degré de mon commentaire, explique-moi ton programme pour réformer la police avant la prochaine manifestation anti-masque à laquelle l'auteur du journal participerait hypothétiquement, sachant que ça doit arriver dans les 2 semaines, sinon il y a de bonnes chances qu'il ne soit plus contagieux.

          • [^] # Re: Garde le papier !

            Posté par  . Évalué à -2 (+0/-4).

            Je préfère vivre dans un monde où les gens meurent, plutôt que dans un monde où on aurait réformé la police. C’est criant d’égoïsme.

            Il a peut-être dépassé les 14 ans et a renoncé à s'épuiser à changer le monde? Je veux dire, c'est bien les gens qui veulent changer le monde, il y en a même parfois (de temps en temps, voire exceptionnellement) un qui réussit (un peu). Ça ne change pas le fait qu'il semble plutôt sain d'analyser sa place dans la société en partant du principe qu'on ne changera pas le monde, puisque c'est la situation la plus probable, et de loin.

            Ce n'est pas en traitant les gens rationnels d'égoïstes que tu soulageras ta frustration de vivre dans un monde dont tu n'aimes pas tous les aspects.

      • [^] # Re: Garde le papier !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Est on anti-masque à partir du moment où :
        - On ne veut pas le porter dans un bureau
        - On ne veut pas le porter dans la rue
        - On ne veut pas le porter quand il est obligatoire
        - On participe à une manifestation pour ne pas qu'il soit obligatoire
        - etc
        Il y a les pro/anti masques, les pro/anti jeunes, les pro/anti raoult, les pro/anti chloroquine, les pro/anti confinement…
        Une chose est sûre, cette maladie (ou la gestion de cette maladie) aura su nous diviser…
        Il est facile de paraître mesuré et équitable au milieu de personnes divisées…

        • [^] # Re: Garde le papier !

          Posté par  . Évalué à 8 (+6/-1).

          C'est une conséquence de la qualité de l'information :

          • l'information disponible est de bonne qualité.
            C'est à dire qu'elle est riche, nombreuse, détaillée, prudente, émanant de nombreuses sources que l'on peut considérer comme fiables. On peut suivre les interrogations de la science, des chercheurs et des personnels médicaux et para-médicaux assez en détail (du moins jusqu'à ce que les ars mettent une chape de plomb ou essaient de faire les curateurs, selon comment on voit les choses)
            Bref, tout le monde peut suivre la totalité des avancées, cela va de paire avec le suivi des doutes.

          • l'information par les médias est mal traitée.
            C'est à dire que les grands médias se sont avérés totalement dépassés par les évènements, et se sont montrés (et se montrent toujours) en incapacité totale de traiter, vérifier, passer à la moulinette logique, recouper, pour enfin faire leur travail : vulgariser et expliquer. De plus, et pour en rajouter une sacrée couche, leur habitude de traiter l'information politique sous l'angle de la polémique à ajouté de la confusion.
            Bref, les grands médias ont été les principaux acteurs d'une confusion dont les répercussions ne sont pas encore estimées.

          Ce fait qu'on se pose la question de la frontière sur pro ou anti-masques l'illustre très bien. Il est simple pour toutes et tous de comprendre que le masque nous protège si nous le portons tous. Et qu'il est nécessaire dans les endroits à densité humaine importante. Et indispensable à l'intérieur. C'est vraiment pas compliqué. Pourtant, devant cette explication en fait simple, le traitement de l'information s'est transformé en ring devant la complexité de sa mise en oeuvre sociale : en effet, comment traduire ce fait pourtant simple en injonction afin que la protection collatérale soit efficace ? C'est compliqué, ça. Encore plus lorsque le média ajoute sa couche pour sous-entendre que "c'est bien" ou "c'est con", peu importe la position l'effet est le même.

          mes deux cents

  • # peur du virus

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

    J'ai peur qu'en t'écrivant, je n'attrape le Covid 19.

  • # Cas Covid

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

    Ta vie m'intéresse ! On entend parler des masques, du confinement, etc mais pas des cas covid.

    Donc, je te pose ces quelques questions (si cela ne te gêne pas) :
    - Quel âge as-tu ? Etais tu en bonne santé avant le d'attraper le COVID ?
    - Comment te sens tu ? Si tu ne te sens pas bien, comment te soignes tu ?
    - Pourquoi es-tu allé faire un test ?
    - Sais tu comment tu as attrapé le COVID ?

    • [^] # Re: Cas Covid

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

      • J'ai 34 ans, et oui, j'étais en bonne santé avant d'être malade :) Asthmatique par contre.
      • Aujourd'hui, je me sens bien et je n'ai plus de symptômes, mais il y a eu des bas. J'ai eu jusqu'à 39,5°C de fièvre, je n'ai pas toussé mais la gorge irritée, des petits maux de crâne, des courbatures et une perte d'odorat pendant quelques heures le vendredi matin (mes premiers symptômes sont apparus le lundi 7 au soir). Aucun problème respiratoire, au contraire, j'ai même l'impression que mes sinus, habituellement très encombrés, se sont vidés. La fièvre a pris fin, c'est-à-dire retour à 37,5°C, hier (dimanche). Je ne me soigne pas vraiment. Je ne prends aucun médicament, par contre je bois plus d'eau et mange plus de fruits que d'habitude, et je n'avais pas envie de manger gras (ce qui change de mes habitudes de cuisine à base de crème et de beurre).
      • Je suis allé faire le test parce que j'avais des symptômes et que je me disais que ça serait plus pratique pour mon déménagement prochain à Berlin, vu l'évolution des règles en matière de déplacements internationaux. Au vue de mon contexte, même si mon résultat avait été négatif, j'aurais considéré avoir le covid et me serais confinement.
      • Oui, lors d'une soirée avec des amiEs. Suite à cette soirée, on est une bonne majorité à avoir été testée positive, et les autres personnes négatives sont maintenant également confinées.
      • [^] # Re: Cas Covid

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Merci ! Cela m’amène à d'autres questions :
        - Tu ne te soignes pas car ton médecin ne t'a rien prescrit ?
        - Combien étiez vous lors de la soirée ? Vous étiez dehors ou dedans ? Elle a eu lieu combien de temps avant les premiers symptômes ?

        • [^] # Re: Cas Covid

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

          • Non, mon médecin ne m'a encore rien prescrit. Ceci dit, elle a essayé de me joindre il y a quelques minutes et a laissé un message me disant qu'elle va me rappeler.
          • On était une vingtaine dans un appartement d'environ 70m2 vendredi soir. Les premiers symptômes, fièvre, sont apparus lundi soir pour moi. Idem pour au moins 3 autres personnes du groupe. D'autres personnes ont eu des symptômes plus tard et certains n'ont toujours pas de symptômes (tout le monde est encore confiné pour le moment).
          • [^] # Re: Cas Covid

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

            Suite à son rappel, je peux confirmer que rien ne m'a été prescrit.

            • [^] # Re: Cas Covid

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 14/09/20 à 15:29.

              J'essaye de lire des témoignages sur cette maladie. Il n'y en a plus beaucoup.
              Souvent, les gens sont comme toi, laissés seuls face à leur maladie, c'est assez étrange (un article parmi d'autres : https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-des-malades-aux-symptomes-inconnus-veulent-se-faire-entendre-12-09-2020-2391601_40.php)
              Mis en face de la culpabilisation des personnes qui ne se protègent pas assez, j'ai peur que le covid se transforme en une maladie honteuse.

              • [^] # Re: Cas Covid

                Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 14/09/20 à 16:25.

                J'ai fais le mien, très incomplet (rédigé comme je pouvais au moment où je pouvais) dans lequel il manque un paquet d'informations. Liste exacte et chronologique des observations (par exemple celles atypiques : ces 2 jours pendant lesquels la zone sous la glotte palpitait, visible physiquement, ou plus classiques ces accélérations subites de rythmes respiratoires en pleine nuit, qui réveillent) pour lesquelles il est rigoureusement impossible de savoir si ce sont des manifestations directes, indirectes, ou induites tout par autre chose 'profitant' de cet état de fatigue. Et aussi l'aspect psychologique qui a pris une part très importante à S+2 révolues, impossible là aussi de savoir si c'est directement lié ou une conséquence d'état (bien que n'étant ni hypocondriaque ni sujets à des angoisses) c'est net que quelque chose s'est brisé et profondément. Puis la description de la longue, très longue, phase pendant laquelle je ne me sentais pas bien, où la moindre résurgence était indissociable d'un symptôme tout autre même avec du recul, et tous menait à une angoisse réelle. Et puis j'ai aussi fini par identifier que j'étais devenu sensible à une essence / un pollen, qui me causait ce que je croyais être des "retours d'un symptôme respiratoire léger", j'ai fini par identifier qu'ils se manifestaient toujours après une marche dans un endroit (pourtant jamais été allergique à rien, et est ce une conséquence ou une coïncidence ? impossible à savoir aussi) Finalement ces moment d'oppressions, ces sensations bien réelles de zones chaudes dans le dos, sur le thorax, ces éclairs / petits coups de poignards dans la poitrine, cette lourdeur des cuisses, se sont espacés et devenaient de moins en moins longues.
                Je crois que l'aspect psychologique, que cela soit par une atteinte neurologique directement liée au virus et/ou lié au contexte social (qui n'est pas à sous estimé non plus, loin de là) est quelque chose dont peu parlent. C'est un premier point.
                Un second point est … comment dire … l'étonnante réaction de la plupart des gens. Déjà peu font la différence entre "avoir rencontré le sars-cov-2" et "avoir été malade de la covid-19". Et la mémoire de poissons rouges, beaucoup ont déjà oublié que fin mars et en avril nous n'avions ni tests ni protections. Et la logique ou plutôt confusion face aux explications et informations, nombreuses, où un tri par soi même est nécessaire (exemple frappant : différence entre séro et pcr, compréhension des résultats)

                • [^] # Re: Cas Covid

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Oui, je me souviens très bien de ton journal. Il était écrit à une époque ou les témoignages étaient plus nombreux…
                  Es-tu suivi aujourd'hui ?
                  Je sais que c'est une maladie nouvelle… Mais, après 900 000 morts et 30 millions de cas, je m'étonnes que ça soit toujours le flou pour répondre à des questions aussi simples que :
                  - Un enfant de 13 ans peut-il contaminer quelqu'un ?
                  - Peut-on attraper le virus dans la rue ?

                  • [^] # Re: Cas Covid

                    Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 14/09/20 à 17:07.

                    • Classement dans "infection orl" (période sans test pcr)
                    • Aucun suivi particulier (même pas une radio)
                    • Aucune certitude (ça m'a beaucoup manqué)
                    • Ai pu faire un séro de méthode Elisa, par moi même, mi juin à S+12 : négatif
                • [^] # Re: Cas Covid

                  Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Je crois que l'aspect psychologique, que cela soit par une atteinte neurologique directement liée au virus et/ou lié au contexte social (qui n'est pas à sous estimé non plus, loin de là) est quelque chose dont peu parlent.

                  C'est peut-être lié au fait qu'il y encore beaucoup plus de gens qui n'ont pas eu le COVID que de gens qui l'ont eu. Du coup, l'angoisse de ceux qui ont peur de tomber malades prévaut sur l'angoisse des malades.

                  Je n'avais pas réalisé, mais en effet, attrapper une maladie qui tue 1 malade sur 200, ça n'est pas forcément très rassurant. Bien sûr, rationnellement, quand on est plutôt jeune et en bonne santé, on devrait plutôt bien s'en sortir. Mais le cerveau humain a parfois du mal avec la rationnalité…

            • [^] # Re: Cas Covid

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-1).

              Salut,
              Un simple mot pour dire "prends soin de toi et de tes proches", et espérer que tout ira bien, sans phases de symptômes ou fatigue chronique qui dure plusieurs mois. Reposes toi bien, remet toi bien.

            • [^] # Re: Cas Covid

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 14/09/20 à 15:54.

              Pour autant que je sache, il n'y a rien à prescrire si tu n'es pas franchement malade. C'est un des problèmes.

              OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Cas Covid

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                J'ai lu à un endroit que certains médecins prescrivaient des choses, mais je n'ai pas retrouvé… (je parle de choses autres que la fameuse et clivante chloroquine).

                • [^] # Re: Cas Covid

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Il y en a, tout dépend des médecins et des symptômes. J'avais vu, en effet, un cocktail de molécules qui pouvait peut-être se révéler efficace à un stade modéré. Encore faut-il que cela se justifie. Très honnêtement, à la place des toubibs, je serais bien enquiquinée. Ce qui pourrait être prescrit est susceptible d'avoir des effets secondaires graves et on ne sait toujours pas trop ce qui serait vraiment efficace pour éviter les stades nécessitant des séjours en réa. Cela dit, on commence peut-être à avoir une idée de ce qui pourrait faire qu'une personne X est plus susceptible qu'une autre de développer une forme grave (indépendamment des facteurs de type âge, santé, poids).

                  (on admirera la collection de conditionnels, et ce n'est pas parce que j'ai eu une promo dessus).

                  OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Cas Covid

                Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

                Sachant que la plupart du temps ça guéri tout seul et qu'il y a pas mal d'infections virales où le seul traitement c'est d'attendre que ça passe, ça ne me choque pas plus que ça. Il n'y a pas si longtemps on critiquait le fait de prescrire à tout va au moindre symptôme.

        • [^] # Re: Cas Covid

          Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

          • Tu ne te soignes pas car ton médecin ne t'a rien prescrit ?

          C'est une fausse question.

          Dans la plupart des maladies virales, que ce soit le rhume, la bronchite, la grippe, une angine sans streptocoque, ou ici le covid, il n'y a pas de médicament. Donc on ne la soigne pas, on attend. Les médicaments qu'on prend éventuellement sont uniquement là pour baisser la fièvre, assécher ou fluidifier les mucus. Ce sont des médicaments qui rendent la maladie plus supportable mais ne la soignent pas.

          Il n'y a finalement que quand il y a infection bactérienne qu'on soigne réllement les maladies respiratoires.

          Et à ce jour il n'y a aucun traitement avéré contre le sars-cov2.

          • [^] # Re: Cas Covid

            Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 14/09/20 à 17:08.

            il n'y a pas de médicament. Donc on ne la soigne pas, on attend. Les médicaments qu'on prend éventuellement sont uniquement là pour baisser la fièvre, assécher ou fluidifier les mucus. Ce sont des médicaments qui rendent la maladie plus supportable mais ne la soignent pas.

            J'ajouterais qu'en plus, certains des médicaments pris lors des affections virales ont souvent pour effet de retarder la guérison, voire même s'ils soulagent peuvent parfois s'avérer dangereux (les antitussifs, par exemple).

            J'ai entendu beaucoup de médecins dire que la plupart des patients n'apprécient pas de repartir sans prescriptions (autre que du Paracetamol), et ils prescrivent donc des médicaments "de confort", peu efficaces, simplement parce que sinon, ils risque de perdre de patientèle. Patientèle qui va ensuite aller à la pharmacie se faire conseiller des huiles essentielles au mieux, des antitussifs alors qu'ils sont asthmatiques au pire.

      • [^] # Re: Cas Covid

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Au cas où ça intéresse quelqu'un, je me permets de revenir sur le sujet.

        Depuis hier, j'ai à nouveau perdu l'odorat et c'est vraiment embêtant pour cuisiner !! Pour donner un ordre d'idée, je peux sentir légèrement l'odeur du café si je mets le nez dans la boîte, par contre je ne sens pas l'odeur du baume du tigre ou des différents aromates, thym, poivre, basilic, que j'ai autour de moi.

        Heureusement, je n'ai rien perdu au niveau du goût.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.