Journal 3939, parce qu'ils ne vallent rien..?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
3
fév.
2005
Mercredi 19 janvier dans l’émission de TF1 "Combien ça coûte" un sujet est consacré au 3939.

On peut y entendre le ministre de la fonction publique, Renaud Dutreil, répondre a la question suivante : "Pourquoi ce standard traitant des problèmes liés à la fonction publique est-il tenu par une boîte privée, Phone Marketing ?"

La réponse du ministre : "Cela nécessite des gens qui sont formés, qui sont compétents, qui ont un savoir-faire que l’administration n’avait pas. Et c’est d’ailleurs, un des problèmes que l’administration avait : on répondait, mais on répondait de façon non professionnelle."

Celà a du faire plaisir aux fonctionnaires des CIRA (Centres interministériels de renseignements administratifs) qui existe depuis 1959 et qui rendent un service fortement similaire. En effet, plutôt que de leur fournir le complément de formation technique que le ministre dit leur manquer, il a été décider de déléguer ce service à une entreprise privée préférant ainsi financer deux fois le même service, les nouveaux venu ayant tout (ou presque) à apprendre.

En attendant il devrait sérieusement penser à prendre une entreprise privé pour le remplacer... :)

Plus d'info sur les CIRA par la :

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2530.html(...)
http://www.justice.gouv.fr/region/cira.htm(...)
  • # Finances...

    Posté par . Évalué à 4.

    Peut-etre tout simplement que former ces fonctionnaires aurait couté plus chers que de faire sous traiter ce travail?

    Dans ce cas, ils ont peut-etre fait le bon choix, surtout si c'est pour avoir le même résultat...

    C'est le meme principe partout ou il y a des partenaria privé/public... Optimisation des dépenses et des services...

    JMS
    • [^] # Re: Finances...

      Posté par . Évalué à -9.

      La formation doit se limiter a savoir consulter une base de connaissance comme de partout !

      Maintenant si ils ont choisis une boite privé c'est que ça doit couter bcp moins cher ...

      Les employés de Phone Marketing n'ont sans doute pas 8 semaines de vacances par ans.

      perso mes impots je prefere qu'ils soient bien dépensé ...

      Jérôme
      • [^] # Re: Finances...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        le service est payer 2 fois, j'appelle pas ca bien depensé moi... Les CIRA existe toujours.
      • [^] # Re: Finances...

        Posté par . Évalué à -1.

        Qu'est ce qui t'empèche de passer le concours ?
        • [^] # Re: Finances...

          Posté par . Évalué à 0.

          t'as pas été brillant sur ce coup là dany
          (oups I did it again)
      • [^] # Re: Finances...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Où as tu vu que les fonctionnaires avaient 8 semaines de vacances ?
        Peut être confonds tu avec le métier d'enseignant.

        Les enseignants ne sont pas devant les élèves durant plus de semaines que tu n'as de congé payés, mais est ce vraiment comparable ?

        Aller hop, un gros troll pas d'informaticien, mais un gros troll poilu tout de même.
        et puis comme on parle de troll, je ne peux m'empêcher de vous indiquer ce fabuleux site : www.mountyhall.com
        où vous pourrez jouer un troll. Moi je suis un durakuir de niveau 33.
        • [^] # Re: Finances...

          Posté par . Évalué à 7.

          et les profs ne sont pas payés pendant les 2 mois d'été. Leur salaire est bien sur ramené sur 12 mois, mais ils ne sont pas payés l'été..
          • [^] # Re: Finances...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Les profs pas payé l'été, t'es sur? Faut que je demande à mes parents mais j'ai un doute quand meme la...

            Pour les fonctionnaire, c'est 50 jours de vacances.

            Donc, ptet que les profs sont pas payé pour les jours de vacances qu'ils ont en plus?

            Sinon, pour revenir au sujet, dans 3 ans, les RAIP/CRID vont surement s'arreter et la gestion des colleges/lycée va être donné au privé. Ca me fout la gerbe et je ne dirais qu'une chose: Révolution, décapitons, décapitons!
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 4.

              mn père est prof, et il me semble que c'est bien le cas. Ils sont payés sur un an moins 5 semaines de CP comme tout le monde, étalé sur 12 mois, les vacances d'été étant ce qu'elles sont. A vérifier, mais j'en suis quasiment sur....
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par . Évalué à 10.

                je confirme.
                Les enseignants ont bien 2 mois sans solde (textes officiels). Ils ont un salaire durant ces 2 mois car le ministère ramène le calcul sur 12 mois au lieu de 10 !

                Un prof !
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  C'est d'ailleurs pour cela que, bien que fonctionnaires, ils ont le droit d'exercer une autre activité salariée pendant ces deux mois.
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 1.

              50 jours ??
              Je suis fonctionnaire dans une mairie et j'ai 32 jours de vacances par an pas 50 !

              • [^] # Re: Finances...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Peut être qu'il compte les RTT dans le lot (et que tu as une quinzaine de jours de RTT)
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 1.

              non, pas tous
              si tu regardes le personnel des collèges/lycées non enseignant leur jour de vacances sont plus important que les 50 jours , mais ils sont annualisés
              en gros il travaille pendant les périodes scolaire plus que la durée légale (2 heures de plus /semaines ) et doivent des jours de travail pendant les vacances
              et oui la fléxibilité existe déja chez eux depuis longtemps
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par . Évalué à -2.

                Le personnel administratif des collèges travaille plus que la durée légale ? En tout cas, pas dans le collège où était mon fils ! En congé le Mercredi, toutes les vacances scolaires et horaires, les jours disons ouvrables, 8h-12h et 14h-17h.
                Au passage aux 35h, ils faisaient grève parce qu'eux, déjà au 35h, ils voulaient passer au 32 ou 30h.
                Leur flexibilité, c'est surtout d'en faire le moins possible ( par ex, les conseillers d'orientation qui avaient 1 jour par semaine de récupération car leur travail est pénible: bilan, 3 jours de travail/semaine !!)
                Encore une fois, la pensée unique frappe. Ceux qui ont eu un enfant dans le cycle scolaire français pourront vous dire ce qu'ils en pensent; en tout cas, pour moi, pratiquement que du mal en ce qui concerne le public ( où l'on s'occupe plus de son confort personnel, d'idéologie que de la réussite des élèves; j'ai des exemples concrets et ne doit pas être le seul ).
                Alors, un conseil pour vos enfants: mettez les, si vous le pouvez, dans le privé ( ce n'est pas si cher que ça, environ 150¤/trimestre de plus pour un lycée ) ou faites comme la majorité des enseignants, faites lui choisir des options rares, enseignées que dans les bons collèges et lycées ( il y en a encore, grace à Dieu et à des enseignants qui ont encore quelques considérations pour leur métier ).
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Encore une fois, la pensée unique frappe. Ceux qui ont eu un enfant dans le cycle scolaire français pourront vous dire ce qu'ils en pensent; en tout cas, pour moi, pratiquement que du mal en ce qui concerne le public ( où l'on s'occupe plus de son confort personnel, d'idéologie que de la réussite des élèves; j'ai des exemples concrets et ne doit pas être le seul ).
                  Alors, un conseil pour vos enfants: mettez les, si vous le pouvez, dans le privé ( ce n'est pas si cher que ça, environ 150¤/trimestre de plus pour un lycée ) ou faites comme la majorité des enseignants, faites lui choisir des options rares, enseignées que dans les bons collèges et lycées ( il y en a encore, grace à Dieu et à des enseignants qui ont encore quelques considérations pour leur métier ).


                  J'abonde dans ton sens, mon expérience personnelle ne fait que confirmer ce que tu dis, et dont j'étais déjà persuadé. Le gros problème de l'Éducation Nationale, c'est qu'elle transforme l'accès à la culture pour tous en nivellement par le bas. Bilan des courses, on a des études de merde dans la majorité des cas.

                  Attention cependant, c'est davantage la machine administrative que les enseignants qui sont à blâmer. D'autant que j'ai eu quelques (rares il est vrai) excellents profs, qui avaient une passion incroyable dans leur métier et qui arrivaient à transmettre leur savoir et à nous donner le goût d'apprendre. Cela dit, la sécurité de l'emploi et le très fort taux de syndicalisation font que beaucoup de je-m'en-foutistes ont en effet trouvé la planque idéale et n'en glandent pas une, ce qui a tendance à jeter l'opprobe sur toute la profession.

                  C'est vrai que dans le privé on est mieux loti, ne serait-ce que par le fait que les enfants ne sont pas les otages de grèves à répétition et d'absences injustifiées (j'ai passé 1 année entière de seconde sans quasiment voir mon professeur d'anglais...), et ce n'est effectivement pas si cher que cela, en tout cas bien moins cher que ce que nous coûte directement et indirectement l'Éducation Nationale (64,5 milliards d'¤ par an).

                  Certes, c'est assez dégueulasse d'en arriver à préférer le privé au public, mais voilà, l'exemple des options «rares» pour se retrouver dans une bonne classe ou dans un bon établissement (et cela m'a été confirmé par de nombreux enseignants) est déjà en soit une inégalité innacceptable, comme quoi, on pourra toujours faire les choses avec la meilleure volonté du monde, il y en aura toujours pour détourner le système à leur avantage.

                  On ne peut pas tolérer que l'avenir de nos enfants soit remis en question par des considérations idéologiques personnelles du corps enseignant. C'est d'ailleurs à mon avis la raison du succès incroyable de l'enseignement privé ces dernières années.
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  tous les fils/filles de prof que je connais on été dans un lycée publique le même que le mien , je connais même un type dont la mère était prof dans le privé qui a été dans le publique.

                  si j'ai une descendance jamais au grand jamais elle foulera les pieds ,d'un etablissement privés.
                  • [^] # Re: Finances...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Quel est le problème avec le privé ? J'y suis allé, c'est grave ?
                    Personnellement, ma mère était prof dans le privé et ça n'a pas empêcher mon frère d'aller dans un lycée public car les options qu'il voulait y étaient. Même chose pour moi, je suis allé dans le privé en lycée parce que géographiquement c'était le seul lycée qui faisait des options qui m'intéressait. J'y suis pas aller parce que c'était privé.
                    Maintenant, il y a des personnes qui y vont aussi par conviction religieuse pour pratiquer leur foi...

                    Personne n'est forcé d'aller ou dans le public, ou dans le privé (même si dans ce cas, ça coute plus cher).
                    Avoir le choix, c'est bien aussi, non ?
                    • [^] # [HS]Re: Finances...

                      Posté par . Évalué à 1.


                      Personne n'est forcé d'aller ou dans le public, ou dans le privé (même si dans ce cas, ça coute plus cher).
                      Avoir le choix, c'est bien aussi, non ?


                      Justement le choix est subordonné à l'argent. Si tu n'est pas assez riche tu ne peux pas choisir le privé. D'où l'idée du chèque scolaire.
                      • [^] # Re: [HS]Re: Finances...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Riche ? Ce n'est guère plus cher et les boursiers sont admis aussi!! J'ai même connu un lycée privé qui faisait la gratuité totale pour des personnes en détresse ( une fille dont la mère venait de divorcer et était sans ressource ). C'est prévu, bien qu'une école privée ne puisse en acceuillir beaucoup; en effet, si elle est sous contrat, à part les professeurs qui sont payés par l'Etat, c'est l'école qui paye le reste: entretien de bâtments, personnels non enseignants ( et cela doit coûter très cher si l'on en croit les plaintes de nos présidents de Conseils Généraux et Régionaux ainsi que l'augmentation des taux des impôts régionaux dont se serait la cause ).
                  • [^] # Re: Finances...

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boierai jamais de ton eau".

                    J'ai connu un anti-clérical, athée s'il en est, socialiste bon teint et fonctionnaire toujours prèt à raler, qui a mis son fils dans le privé catholique sous contrat ( et ce, depuis le collège ) en disant ( s'excusant plutôt) : "ce n'est pas par conviction religieuse mais...".

                    J'ai connu une dame d'origine marocaine et mulsumane qui me disait avoir mis ses 3 fils et filles dans le privé ( catholique et sous contrat ) en me disant qu'elle voulait que sa progéniture réussisse dans la vie et que cela ne pouvait être le cas dans les établissements publics où ils auraient dû allés ( elle habitait dans une ZUP ). Je cite: "Nous préférons nous priver de beaucoup de choses et faire des sacrifices".

                    Voilà, quelques autres témoignages.

                    Alors, pour votre descendance, vous verrez bien au moment voulu. Mais encore une fois, votre réaction est plus dogmatique que pragmatique et c'est bien là le mal de notre pays.
          • [^] # Re: Finances...

            Posté par . Évalué à -6.

            N'importe quoi.
            Les profs sont bien evidemment payés les 2 mois d'été. Quand
            j'étais prof j'avais un salaire au mois de juillet et au mois d'aout
            et ça n'a pas changé pour les profs d'aujourd'hui.
            Ya meme 15% de profs qui ne mettent
            jamais les pieds dans une classe et qui sont payés meme en
            été...
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 3.

              Vas lire les textes (et les commentaires) avant de répondre à coté.

              Je peux t'affirmer qu'un prof "touche" un salaire en été (heureusement hein !) mais que la base Salariale est sur 10 mois et non 12. Ca s'appelle de l'annualisation du travail et ça existe depuis une éternité ...

              ensuite ton 15% je serais curieux de savoir d'où tu tiens ce chiffre ...

              Caeies, un brin énervé devant autant d'aveuglement ...
        • [^] # Re: Finances...

          Posté par . Évalué à -1.

          Pardon ! 5 semaine de congé payé et 3 semaines de RTT C'est dans bcp d'administration comme cela.

          Je n'ai rien contre les fonctionnaires, mais il est très clair qu'un employé public coute plus cher par rapport a un service externalisé. Y'a bien une raison, non ?

          Maintenant ... je ne suis pas sur qu'il y'aurait pas besoin de 3939 si les services administratifs étaient bien organisés en particulier au niveau des horaires d'ouverture.

          Jérôme
          • [^] # Re: Finances...

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est sur que dans le privé les horaires d'ouverture sont mieux, y'a qu'à voir les banques...
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 2.

              A paris, elles sont ouvertes le samedi....et depuis l'avénement du web, beaucoup de choses, y compris des virements, sont possibles à distance. Personnellement, je ne me rends que très peu à ma banque. De plus, pour déposer de l'argent (chèque ou espèces, ou en retirer aux guichets automatiques), c'est bien souvent du 24/24h 7/7 j
              L'exemple est jutement mal choisi dans la mesure ou en 10 ans, elles ont fait un effort considérable pour s'adapter au rythme de vie de leurs clients.
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par . Évalué à 4.

                A paris, elles sont ouvertes le samedi...

                Elles ne sont pas toutes ouvertes le Samedi, loin de là. C'est même du rapport 1 pour 2.

                Ensuite, elles ont beau être ouvertes, si tu demande à voir un conseiller, on va te répondre à chaque fois "il ne travaille pas aujourd'hui". Ou encore "Il est occupé il à des rdv toute la journée et son collègue ne travaille pas aujourd'hui". Au final, ça ne sert pas à grand chose.


                et depuis l'avénement du web, beaucoup de choses, y compris des virements, sont possibles à distance

                Les opérations au guichet ne sont pas généralement ce pourquoi tu va à ta banque. Si tu désire faire un prêt, ouvrir un compte ou autre, le site web ne va pas vraiment t'être très utile...


                elles ont fait un effort considérable pour s'adapter au rythme de vie de leurs clients.

                Non, elles ont fait un peu d'effort concernant les billeteries et l'accessibilité mais il en reste encore beaucoup à faire comme par exemple l'homogénéïsation de tous les guichets d'une même banque en France (souvent d'un coté à l'autre de la seine toutes opérations banquaires ne sont plus possible, impossible de faire des virements ou des dépôts, pratique si on est en déplacement en France...) et surtout une facilité de gestion de banque à banque. C'est quand même incroyable qu'une opération de virement de banque à banque prenne deux jours...

                Non, par rapport à la tune qu'ils engrangent (il suffit de voir les résultats de bnp par exemple) je trouve qu'ils font vraiment peu d'efforts. Quand ils n'en font pas pour aller en marche arriere...
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Globalement d'accord.

                  Les banques ne sont pas toutes ouvertes le samedi... ça fait trois fois que mon change agence change ses horaires en 4 ans (un coup c'est ouvert un coup non). Et puis si c'est le cas à Paris tant mieux pour les parisiens, ils ont de la chance. Mais une question, quand tu ne veux pas poser une journée de congés et que tu dois faire un prêt, tu dois prendre un rendez vous combien de semaines à l'avance ? Par ce que si tu me réponds 2 semaines ou moins, la prochaine fois que j'ai besoin de leurs services je monte direct à Paris...

                  De toute façon, citer les horaires des banques avait pour seul but d'illustrer le fait que des sociétés, qui ne sont pas des administrations, peuvent avoir des horaires inapropriés pour certaines tranches de la population. Bref les administrations n'ont pas le monopole des horaires choisis pour les salariés et pas pour les 'clients' / 'administrés' (attention, je ne dis pas non plus qu'il faudrait qu'il en soit autrement, c'est un débat qui n'aurait pas de solution satifaisante pour l'ensemble des protagonistes).
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par . Évalué à -1.

                tu pourrais avoir la décence de te renseigner avant de dire des conneries
                pour les banques ça fait plus de dix ans qu'elles ouvrent le samedi
                de puis l'avenement du web beaucoup de chose sont aussi possible a distance dans l'admnistration , ils n'ont pas d'abonnement a te faire payer eux ? enfin comme pour ta banque
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Chaque agence banquaire doit être fermée 2 jours consécutifs par semaine dont le dimanche. donc chaque agence est qui est ouverte le lundi est fermée le samedi et vice-versa.

                  \_o<

                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est faux, la mienne n'ouvre le samedi que depuis 4 ans...
                  Et encore il faut prendre RDV, les opérations courantes sont fermées.
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à -2.

              Désolé mais ma banque est ouverte le samedi et jusqu'a 13h ... Ma grande surface jusqu'a 22h et le samedi compris...

              JG
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Elle doit être sympa la vie de famille des caisières de ta grande surface...
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  ba c'est juste un travail en 2x8 une equipe le matin l'autre l'apres midi et quand il n y a pas grand monde aux caisse t'en profite pour passer le ballait... Oui, ca doit etre super coo :)

                  Sinon c'est fou comme les gens trouvent sa normal que les autres ce casse le cul pour eux, mais commes eux ils ne font aucun efforts...

                  Ca me rappel ce con de chez Peugeot qui, alors que je lui demandais l'essence qu'ils me doivent un samedi apres midi m'a repondu "Pas possible le service concerner n est pas ouvert, le samedi il n y a que les commerciaux." et a son collegue "bientot ils vont vouloir qu'ont bosse la nuit aussi" J'ai super aprecier sachant que les gars qui font leur voiture bossent 24x24 et que mon pere à fait ca carriere dans une boite bossant 24x24 pour faire les additifs que leurs voitures aime tant...
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Quand tu vas au restaurant tu penses à la vie de famille du personnel...
                  Evidemment je suis sur que par solidarité avec les employés tu n'y vas jamais, pas plus que dans les hôtels évidemment.

                  Et si on propose aux caissières de fermer plus tôt moyennant une réduction des effectifs vu la plus faible amplitude horaire d'ouverture elles devraient être ravies.
                  Avoir une vie décalée dans les horaires n'est pas forcément désagréable, elle ne plaît pas à tout le monde, c'est un fait mais certains apprécient et d'autres le font car c'est mieux que de ne pas avoir de travail du tout.
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Tout le monde ne désire pas absolument être de repos les samedi et jour ferié, faut arreter cette vision arriéré des choses.
                  • [^] # Re: Finances...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Oui, effectivement, tant que c'est un choix.
                  • [^] # Re: Finances...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    c'est sûr que la caissière a surement assez de poids pour pouvoir dire non à son patron pour ce genre de choses...
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 2.

              Elles sont ouvertes le samedi matin (la poste aussi) ce qui fait une grosse différence par rapport à de nombreux services soit disant public.
          • [^] # Re: Finances...

            Posté par . Évalué à 5.

            Je n'ai rien contre les fonctionnaires, mais il est très clair qu'un employé public coute plus cher par rapport a un service externalisé. Y'a bien une raison, non ?

            La qualité du service? Même si les petites mains de la CAF font parfois preuvent d'incompétence chronique, regarde les choses sur un angle plus global : 60 millions de commandes à traiter dans un seul organisme, c'est pas rien. La SNCF (c'est bien des fonctionnaires?) est souvent en grève (hélas) mais au moins on a des trains corrects qui roulent sans dérailler.
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à -2.

              Et quand il y a une greve ils ne sont pas foutu d'informer le public.

              La semaine dernière le site web et le telephone de la SNCF annonçait que tout roulait, mais en arrivant a la gare il manquait un train sur 2 et les gillets rouges n'étaient pas foutu de te renseigner.

              Quand au service renseignement il etait tout betement fermé.

              pour la qualité de service de la sncf on repasseras...

              JG
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par . Évalué à 1.

                Et quand il y a une greve ils ne sont pas foutu d'informer le public.

                En même temps, ceux qui font grève, ils ne le font pas ni pour leur plaisir, ni pour le plaisir des utilisateurs du système, au contraire !
                Alors que les usagers de la SNCF ne soient pas prévenus, je trouve ça :
                1) Chiant quand tu es du mauvais coté de la barrière
                2) Normal, voire "plaisant" de l'autre côté, sachant que plus il y a de mécontents de l'arrêt du système, plus la grève de sens.
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Moi, les gens qui me font chier, j'ai plutôt tendance à ne pas les écouter, alors tout est relatif.

                  Il est quelque chose de flagrant en France, c'est que les syndicats n'ont toujours qu'un seul mot à la bouche : la GRÈVE !

                  Dans tous les autres pays d'Europe, on privilégie le dialogue social et on ne fait quasiment jamais grève, puisque le dialogue social permet d'arriver à des accords bénéfiques à tous. Or, on s'aperçoit que le modèle syndicaliste français est celui qui est le moins productif, celui qui détruit le plus d'emplois et de conditions sociales en Europe. Il n'y a qu'à comparer la France avec les pays d'Europe du Nord par exemple. C'est pas dur, on a un pouvoir d'achat, un taux de chômage et un niveau d'emplois qualifiés moyen du niveau de certains ex-pays sous développés. On serait même passé de la 19ème à la 30ème place en quelques années, derrière Taïwan et autre, c'est dire !

                  Pour un pays qui était la 5ème puissance mondiale, ça la fout mal de voir le gaspillage...
                  • [^] # Re: Finances...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Bon on ne peut pas empêcher les gens d'être totalement subjectif.

                    Cependant, je te rappelle qu'il y a eu il y a quelques jours une manifestation. Mais ça aussi je suppose que c'est trop subversif. M'enfin je continue.
                    Elle a eu lieu samedi, pas vendredi pour partir plus vite en week-end. Bref, de 300.000 à 500.000 personnes ont défilé dans la rue. Et qu'à décider de faire le gouvernement ? Rien ! Alors un dialogue social c'est, il me semble, réciproque et bilatéral.
                    Qui s'est pris une branlée aux régionales ? Qui était en déroute sanglante après les européennes ? Qui est encore au pouvoir aujourd'hui ? Si la réponse est la même pour les trois questions, moi je prétend, mais je peux me tromper, qu'il y a un os dans notre démocratie. Ah ben non ! J'oubliais ! Ce n'est pas la rue qui gouverne ! Ben non, c'est Ernest !
                    Alors, bien sûr, on pourrait dire que les gens, la France-d'en-bas, ne sont pas capables de savoir ce qui est bon pour eux. Quelle bande de cons décérébrés collés devant la Star Ac' ! Je propose d'ailleurs qu'on les parque. Ou alors mieux, on leur file un lit près de leur machine-outil et vogue la galère. C'est vrai quoi ?! C'est du gaspillage, de la confiture aux cochons.
                    La grève ? Ca te gêne tant que ça ? Pourquoi ? Ca restreint ta liberté d'action ? Bon ok. Et maintenant demande-toi combien tu aurais dans la poche en plus si on ne payait pas les voyages de Madame Chirac pour voir des omelettes, ni les starlettes de la chaine du Sénat dont la présence est proportionnelle au nombre de caméras, si on ne faisait pas de réduction fiscale de plusieurs millions d'euro à des couturiers, si on récupérait les sous des emplois fictifs, si on faisait manger des sandwichs à Chirac, ... .
                    Oui, ami riche, lève ton poing. Il suffit de ses affaires vénales de pauvres qui se battent pour quelques dizaines d'euro de plus par mois ! Faisons que les prolétaires se déchirent afin que les millions pleuvent. Car oui, ami pauvre, tu es la cause du déclin de la France - pas le cannibalisme financier des nantis !
                    Honte à toi...
                    • [^] # Re: Finances...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Bref, de 300.000 à 500.000 personnes ont défilé dans la rue


                      Tu as oublié selon les syndicats. C'est important, parce que les chiffres officiels de la police sont toujours environ 5 fois plus faibles. La réalité, c'est souvent à peine plus que les chiffres de la police, et toujours beaucoup moins que les chiffres des syndicats, qui bien souvent n'applique que la règle de 5 («Alors tu attends les estimations de la police, tu multiplies par 5, et tu publies nos estimations à nous»).

                      Qui s'est pris une branlée aux régionales ? Qui était en déroute sanglante après les européennes ? Qui est encore au pouvoir aujourd'hui ?


                      Tu confonds plein de choses : les élections présidentielles, régionales et européennes.

                      Donc, qui s'est pris une branlée aux élections présidentielles ? Voilà, tu as la réponse à ta question sur ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui.

                      moi je prétend, mais je peux me tromper, qu'il y a un os dans notre démocratie


                      Tu confonds, il y a un os dans notre «République» (pas forcément le même pour tous d'ailleurs).

                      Ah ben non ! J'oubliais ! Ce n'est pas la rue qui gouverne ! Ben non, c'est Ernest !


                      Si c'était vraiment le cas, ça ferait belle lurette que la fonctione publique aurait des conditions de travail pire que dans le privé, avec des salaires moindres, et que l'on serait rendu à Germinal dans le privé... Donc...

                      La grève ? Ca te gêne tant que ça ? Pourquoi ? Ca restreint ta liberté d'action ?


                      Parlons nous de la même chose ? Les grèaves à répétition et habituelle du service public où les gens sotn mis devant le fait accompli, doivent faire sans transport en commun, sans école pour les enfants, et gérer leurs problèmes de la vie courante en plus de ceux des fonctionnaires, oui, ça me prend le choux.

                      Quand à chaque réforme annoncée, une armée de syndicalistes et de fonctionnaires s'élèvent avant même que les textes officiels de la réforme ne soient publiés, ou avant même de savoir si l'idée est bonne ou mauvais, oui, ça me prend le choux.

                      Quand on est dans la merde et que le gouvernement essaye de trouver une solution pour nous en sortir autre que de tirer la chasse, en nettoyant les bords, et que les syndicalistes ne font que défendre leurs petits acquis sociaux en emmerdant le reste des salariés du privé, oui, ça me prend le choux.

                      On peut certes passer les concours de la fonction publique si ça nous prend tellement le choux, mais si ça prend le choux aux fonctionnaires d'être dans la fonction publique, ils n'ont qu'à démissionner hein ! C'est à double sens cette réflexion !

                      Bon ok. Et maintenant demande-toi combien tu aurais dans la poche en plus si on ne payait pas les voyages de Madame Chirac pour voir des omelettes, ni les starlettes de la chaine du Sénat dont la présence est proportionnelle au nombre de caméras, si on ne faisait pas de réduction fiscale de plusieurs millions d'euro à des couturiers, si on récupérait les sous des emplois fictifs, si on faisait manger des sandwichs à Chirac, ... .


                      Là encore tu confonds, on peut parfaitement ne pas être d'accord avec la République et le gouvernement sans pour autant adhérer pleinement aux discours des syndicats, ni aux manifestations cycliques de la fonction publique.

                      Oui, ami riche, lève ton poing. Il suffit de ses affaires vénales de pauvres qui se battent pour quelques dizaines d'euro de plus par mois ! Faisons que les prolétaires se déchirent afin que les millions pleuvent. Car oui, ami pauvre, tu es la cause du déclin de la France - pas le cannibalisme financier des nantis !


                      J'ai déjà expliqué combien nous coûtait l'Éducation Nationale par an : 64,5 milliards d'¤ de budget, dont 97% servent à financer les traitements (les "salaires"), ce qui revient à dire que en moyenne, chaque employé de l'Éducation Nationale (prof, directeur d'école, agent d'entretien, secrétaire, etc.) touche plus de 48.000 ¤ nets par an, soit plus de 4000 ¤ nets par mois ! Je doute que ce soit le cas, donc avant de se battre pour que l'État (donc les contribuables) payent encore plus pour quelques dizaines d'¤ par mois, il faudrait peut-être déjà faire le ménage dans tous les gaspillages et/ou détournements monstrueux dont est coutumière l'administration pour régler pas mal de problème...

                      Sinon, tu auras bien du mal à expliquer pourquoi un étudiant de l'enseignement supérieur revient 2 fois plus cher à produire dans le public que dans le privé, alors que les moyens sont incontestablement supérieurs dans le privé... Lorsque les gens ne pourront plus payer et que l'on fera les comptes de la France, c'est ce genre de questions qui feront que l'on poursuivra ou non le service public, alors tu as intérêt à avoir de sérieuses explications :-)
                      • [^] # Re: Finances...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        > Tu as oublié selon les syndicats. C'est important, parce que les chiffres officiels >de la police sont toujours environ 5 fois plus faibles. La réalité, c'est souvent à >peine plus que les chiffres de la police, et toujours beaucoup moins que les >chiffres des syndicats, qui bien souvent n'applique que la règle de 5 («Alors tu >attends les estimations de la police, tu multiplies par 5, et tu publies nos >estimations à nous»).

                        Non, 300.000 c'est selon la police et 500.000 c'est selon les syndicats. M'enfin tu le sais déjà.

                        >Tu confonds plein de choses : les élections présidentielles, régionales et >européennes.
                        >
                        >Donc, qui s'est pris une branlée aux élections présidentielles ? Voilà, tu as la >réponse à ta question sur ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui.

                        Bon si on recadrait un peu. Parce que, mon dieu, comme tu es partial !
                        L'élection présidentielle était une farce avec tellement de clowns que Le Pen est passé au second tour. Dans un duel traditionnel, gauche/droite, le gagnant (de gauche ou de droite là n'est pas la question contrairement à ce que tu veux faire croire) n'aurait pas eu 80%. M'enfin, encore une fois, tu ne dis rien de bien probant. En plus, ça a rien à voir. Bref, hors sujet. Pour recadrer, je parlais du fait que des mecs qui se prennent une branlée sans rien faire ne ferons rien si tu fous pas le boxon. Mais oui, c'est vrai, j'avoue. En fait, pendant les manifestations, y avait que moi et ma mémé.

                        > Tu confonds, il y a un os dans notre «République» (pas forcément le même >pour tous d'ailleurs).

                        Non, non. Je ne confonds pas. C'est juste que tu exposes implicitement les différences en nous. Je parle de gens et de leurs intéractions et toi tu parles de commandement, de gros sous, de lois. Bref, merci de ta précision.

                        > Si c'était vraiment le cas, ça ferait belle lurette que la fonctione publique >aurait des conditions de travail pire que dans le privé, avec des salaires >moindres, et que l'on serait rendu à Germinal dans le privé... Donc...

                        A moins que... hum... serait-il possible que le combat de certains (et ne me parle pas tout le temps des syndicats, je n'en parle pas) ait pu nous empêcher cela ? Naturellement, il est aussi possible que certains soient des réincarnations de gars guillotinés, non ?

                        >Parlons nous de la même chose ? Les grèaves à répétition et habituelle du >service public où les gens sotn mis devant le fait accompli, doivent faire sans >transport en commun, sans école pour les enfants, et gérer leurs problèmes >de la vie courante en plus de ceux des fonctionnaires, oui, ça me prend le >choux.

                        là encore tu défends mon point de vue. La division. Ils passent leur temps, en permanence, à chercher à nous diviser. Si tous se réglait par la parole tout irait bien. Les décisions à prendre ne sont plus de dimensions humaines. Qui a lu la constitution européenne ? Personne ou presque et pourtant tout le monde a un avis. C'est étrange ça non ? De la même manière que l'on doit faire confiance (en théorie) à nos responsables, ceux-là doivent, en retour, se souvenir de qui décide vraiment : NOUS.

                        >Quand à chaque réforme annoncée, une armée de syndicalistes et de >fonctionnaires s'élèvent avant même que les textes officiels de la réforme ne >soient publiés, ou avant même de savoir si l'idée est bonne ou mauvais, oui, >ça me prend le choux.

                        Je pense que tu ne te rends pas compte à quel point tu manques d'introspection. Si les syndicats (tu as été battu par un syndicaliste dans ton enfance ? ) gueulent avant même d'avoir lu le texte, c'est pour deux raisons : d'une part, qu'on ne le leur a pas montré et que donc les travailleurs ne sont jamais pris en compte dans les décisions et d'autre part c'est parce que lorsqu'on voit que certaines lois sont votées en catimini, un jour de vacances scolaire (quand elles ne sont pas forcées avec je ne sais plus quelles actes.), il vaut mieux se prémunir.

                        >Quand on est dans la merde et que le gouvernement essaye de trouver une >solution pour nous en sortir autre que de tirer la chasse, en nettoyant les >bords, et que les syndicalistes ne font que défendre leurs petits acquis >sociaux en emmerdant le reste des salariés du privé, oui, ça me prend le >choux.

                        Et si ils se trompaient ? Si ils allaient dans le mur socialement (qui a dit volontairement ? Qu'il se dénonce ! ) ?
                        Et si encore on arrêtait de diviser les gens ? Publique / privé ? Et si, par hasard, ton voisin n'était pas plus con que toi ?

                        >Là encore tu confonds, on peut parfaitement ne pas être d'accord avec la >République et le gouvernement sans pour autant adhérer pleinement aux >discours des syndicats, ni aux manifestations cycliques de la fonction >publique.

                        Sans vouloir être polémique tu es super obtus quand même hein ? J'ai juste dis que les revendications des syndicats (sic!) pourraient être remplies sans bras de fer, rien qu'en mettant un hola sur les gâchis des gouvernants.

                        >J'ai déjà expliqué combien nous coûtait l'Éducation Nationale par an : 64,5 >milliards d'¤ de budget, dont 97% servent à financer les traitements (les >"salaires"), ce qui revient à dire que en moyenne, chaque employé de >l'Éducation Nationale [...]
                        >Sinon, tu auras bien du mal à expliquer pourquoi un étudiant de >l'enseignement supérieur revient 2 fois plus cher à produire dans le public >que dans le privé, alors que les moyens sont incontestablement supérieurs >dans le privé... Lorsque les gens ne pourront plus payer et que l'on fera les >comptes de la France, c'est ce genre de questions qui feront que l'on >poursuivra ou non le service public, alors tu as intérêt à avoir de sérieuses >explications :-)

                        Bon en même temps, le principale dans l'éducation c'est quand même les profs. Mais bon, j'ai une solution. On les vire. Et on les remplace par ADIBOU Terminale. Ca nous fera moins cher et on aura des rabais sur les licenses.
                        Les explications sérieuses sont réservées à un argumentaire sérieux.
                      • [^] # Re: Finances...

                        Posté par . Évalué à 2.



                        J'ai déjà expliqué combien nous coûtait l'Éducation Nationale par an : 64,5 milliards d'¤ de budget, dont 97% servent à financer les traitements (les "salaires"), ce qui revient à dire que en moyenne, chaque employé de l'Éducation Nationale (prof, directeur d'école, agent d'entretien, secrétaire, etc.) touche plus de 48.000 ¤ nets par an, soit plus de 4000 ¤ nets par mois ! Je doute que ce soit le cas, donc avant de se battre pour que l'État (donc les contribuables) payent encore plus pour quelques dizaines d'¤ par mois, il faudrait peut-être déjà faire le ménage dans tous les gaspillages et/ou détournements monstrueux dont est coutumière l'administration pour régler pas mal de problème...


                        Selon les statistiques officielles, en 2003, l'état a dépensé 11.3 millards d'euro soit 7.1% du PIB et non 64.5 milliard d'euro.

                        Les charges, salaires et PENSIONS s'élèvent à 77.3% et non 97% !

                        Le personnel actifs est de 1 323 000 personnes. Soit selon un calcul bète mais faux :

                        (11 300 000 000 *77.3 /100 ) = 6 602.34 euro par personne _par an_ !


                        On est loin des 48000 Euro / an, non ???


                        Source : http://www.education.gouv.fr/stateval/grands_chiffres/gchiffres2004(...)

                        A+
                        Laurent
                        • [^] # Re: Finances...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Selon les statistiques officielles, en 2003, l'état a dépensé 11.3 millards d'euro soit 7.1% du PIB et non 64.5 milliard d'euro.


                          Moi sur ta page, je lis :

                          Dépense pour l'éducation en 2003 en milliards d'euros (2003) : 111,3 (et non pas 11,3 !)

                          Et en particulier :

                          Budget du MEN 2004 en milliards d'euros (2004 ) : 64,6

                          Donc, d'une part, mes chiffres étaient exacts, et d'autres part, ils sont confirmés par autre chose qu'un rapport de l'Assemblée Nationale et du Sénat (c'était les seuls liens que j'avais, merci à toi pour celui ci). Par contre, il est évident que tous tes calculs sont faux d'au moins un facteur 10. Ce qui donnerait effectivement 66.000 ¤ par an et par personne hors charges (14,8% de charges salariales+patronales dans le public).

                          Pour information, la part des traitements représente 97% des 64,6 milliards d'¤, et ce chiffre est indiqué sur un rapport officiel de l'Assemblée Nationale que j'ai déjà donné ici.

                          Maintenant, si on parle de 77,3% de 111,3 milliards d'¤, c'est encore plus élevé et scandaleux ! :-)
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est sûr qu'avec le nombre de jours de grève où les trains ne circulent pas, les riques de déraillement sont minimisés.
              Et puis, si un train déraille en Grande-Bretagne, haro sur le privé ( on ne se rappelle pas de l'état des chemins de fer britanniques avant la privatisation ). En France ( il y en a eu un il y a quelques mois ), rien, no comment si ce n'est qu'il s'agit d'un accident imprévisible ....
              A propos de fonctionnariat et services publics ( et pour alimenter ce troll ), que pensez-vous de notre magnifique gestion de tunnel du Mont Blanc ?
              • [^] # Re: Finances...

                Posté par . Évalué à 3.

                En effet, c'est facile de se foutre de la gueule de la gestion privée des chemins de fer Anglais (en oubliant effectivement au passage dans quel état ils étaient lorsqu'ils étaient publics), alors que chez nous on a des terminaux aéroportuaires tout neufs qui s'écroulent sur les passagers...
                • [^] # Re: Finances...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  En effet, c'est facile de se foutre de la gueule de la gestion privée des chemins de fer Anglais (en oubliant effectivement au passage dans quel état ils étaient lorsqu'ils étaient publics), alors que chez nous on a des terminaux aéroportuaires tout neufs qui s'écroulent sur les passagers..

                  Non pas des passagers mais des salauds de fonctionnaires qui font que pourir la France ......

                  Pour les chemins de fer anglais, une petite remarque, depuis l'élection de M. Tatcher, le niveau de financement des organismes de transport par train était 1% de moins que l'inflation ainsi que d'autres coupes budgétaires ! Mais malgrès toutt ça il n'y a pas eue d'accident notable (i.e. avec plus de 3 morts) (source la vie du rail) !

                  Source : http://www.cts.cv.ic.ac.uk/staff/wp21-glaister.pdf(...)


                  A+
                  Laurent
                  • [^] # Re: Finances...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Pour les chemins de fer anglais, une petite remarque, depuis l'élection de M. Tatcher, le niveau de financement des organismes de transport par train était 1% de moins que l'inflation ainsi que d'autres coupes budgétaires ! Mais malgrès toutt ça il n'y a pas eue d'accident notable (i.e. avec plus de 3 morts) (source la vie du rail) !


                    Ou comment la gestion publique anglaise a fait pourrir la situation d'une entreprise et l'a refourgué au privé juste avant que la situation ne devienne intenable !

                    Il est évident qu'un réduction des crédits n'aura pas un effet notable à court terme, mais par contre, à plus ou moins long terme, cela se verra. Et c'est ce qu'il s'est produit : le gouvernement Anglais avait privatisé une entreprise dans un état calamiteux, et ce qui s'est produit alors ne pouvait que se produire et n'était que la faute de la gestion publique ! Après, il faut du temps pour remettre une entreprise d'une telle taille sur les rails, sans vouloir faire d'humour.
                    • [^] # Re: Finances...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Il est évident qu'un réduction des crédits n'aura pas un effet notable à court terme, mais par contre, à plus ou moins long terme, cela se verra. Et c'est ce qu'il s'est produit : le gouvernement Anglais avait privatisé une entreprise dans un état calamiteux, et ce qui s'est produit alors ne pouvait que se produire et n'était que la faute de la gestion publique ! Après, il faut du temps pour remettre une entreprise d'une telle taille sur les rails, sans vouloir faire d'humour.


                      La baisse des crédit a commencé en 1981 ! Soit une baisse de plus de 20% en livre constante en 2000 ! Mais, durant cette période il n'y a pas eue de problème de sécurité majeur. Effectivement , la compagnies du rail anglaise (hors Londres) a été privatisée pour éviter une injection massive d'argent. Cet argent est venu des "privatiseurs", qui pour des raison de rendement , ont négligé l'investisement dans les wagons et les motrices et surtout dans la sécurité.

                      Le plus incroyable c'est que après la privatisation, le budget des sociètés est inférieur à celui de l'administration précédente ! La différence correspondait sensiblement aux investissement de sécurité et de rénovation. Il y a eu 3 accidents majeurs (dont un de pus de 30 morts !) et de multiples accrochages et autres incidents. Lors du dernier problème il a fallut attendre 7 mois pour repare les lignes...

                      Ces problèmes ont été tellement médiatisé que l'état anglais devait re-nationalisé un partie des equipements (gestion des equipement de sécurité sur voies, contrôle des equipement de sécurité roulant et gestion du traffic entre les compagnies). Les compagnies privées ont réussit à externaliser un des postes le plus couteux : la gestion de la sécurité....

                      cf. : http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/1340493.stm(...)

                      A+
                      Laurent
        • [^] # Mountyhall

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Respect pour ton durakuir niv 33.

          Mountyhall, un jeu où on ne lance pas de troll ni y répond car le troll c'est vous, c'est nous.

          (Et en plus l'equipe de dev est plutôt réactive)

          Dingar, tom niveau 12
      • [^] # Re: Finances...

        Posté par . Évalué à 8.

        perso mes impots je prefere qu'ils soient bien dépensé ...

        si je comprends bien tu pretends qu investir dans une boite qui exploite ses salaries en les faisant travailler 50 heures, c est de l argent mieux depense que defendre le service public qui peut pas faire face vu qu il respecte les 35 heures, lui, et de lui payer des formations?

        --
        pouet
        • [^] # Re: Finances...

          Posté par . Évalué à 6.

          Pourquoi avons nous toujours droit à ce paradigme de l'exploitation des employés dans les entreprises privées face au respect de celui-ci que l'on ne trouverait que dans le public.
          • [^] # Re: Finances...

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour les mêmes raisons que tous les employés des administrations sont des fainéants incompétents alors que les employés du privé sont des bosseurs fous ;)
            • [^] # Re: Finances...

              Posté par . Évalué à 1.

              en fait c'est parce que c est du second degre.
              enfin vu la maniere dont l armada communiste m a plusse, je suppose que c etait du troisieme degre ;)

              --
              pouet
  • # La classe !

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est assez hallucinant (lire provocateur) que le ministre de la fonction publique crache de cette maniere sur 'ses' fonctionnaires...

    Résultat des courses les fonctionnaires des CIRA qui ne voulaient pas forcement faire greve le 20 Janvier (il a dit ça la veille !!!) ont manifesté massivement. (source le Canard)
    • [^] # Re: La classe !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est clair qu'on a déjà vue mieux en management d'equipe/entreprise :p
    • [^] # Re: La classe !

      Posté par . Évalué à 3.

      Ah non, ce n'est pas hallucinant du tout, il a tenu il y a quelques semaines des propos que je qualifierai de "brêves de comptoirs" qu'un certain nombre de syndicats se sont fait une joie de diffuser dans les établissements publics. Cet individu souhaite détruire la fonction publique, et semble mépriser les fonctionnaires.

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

      • [^] # Titin chez les soviets

        Posté par . Évalué à -4.

        Le problème n'est pas la compétence (quoi que...) mais l'état d'esprit des fonctionnaires et de l'administration : l'administration est tournée vers elle même, n'est préoccupée que de ses propres procédures internes (que l'on sent à chaque fois qu'on a affaire à elle) et n'a que faire du public dont elle n'a pas besoin pour exister. C'est au public de s'adapter à ses procédures et non l'inverse. Tout ceci découle de l'avancement à l'ancienneté, de l'assurance de l'emploi (l'invirabilité) et de l'absence de récompense des éléments les plus brillants : en bref, ces facteurs n'attirent pas les personnes les plus dynamiques, qui ont envie de s'investir dans leur activité professionnelle (je ne parle pas de l'éducation nationale ni de la santé mais des ronds de cuir). A titre d'exemple du fonctionnement de l'administration, voici une anecdote retraçant mes déboires avec Orange/France télécom. On nous dit que ces sociétés sont maintenant essentiellement à capitaux privés, oui mais 90 % (de mémoire) du personnel est encore constitué de fonctionnaires et ceci, comme l'histoire ci-dessous le démontre (juste un exemple parmi d'autres....) , n'est pas innocent quant au fonctionnement de ces sociétés :

        Le 3 septembre 2004, je commande un nouveau téléphone SPV C500 sur le site Web d'Orange, via le programme « Changer de mobile », bien mal m'en a pris : aujourd'hui, j'attends encore ce téléphone (3 semaines après à l''époque)
        Entre temps, je me suis rendu dans une agence Orange pour tenter d'annuler cette commande et voici ce qui m'a été répondu (de mémoire), lorsque je suggérai d'annuler la commande du Web, de me faire réattribuer mes points et d'acquérir le téléphone sur place : " c'est impossible monsieur, le Web et les agences sont deux services distincts avec des objectifs de vente bien spécifiques. On ne peut intervenir dans le processus de vente du Web. De plus, il faut attendre que vous receviez le colis pour le refuser et annuler la commande". Je me suis dit alors : « très bien, je vais acheter le téléphone sans abonnement et sans mes points, tant pis, je les utiliserai lors d'un prochain achat ». On m'a alors répondu : « impossible monsieur, le téléphone ne se vend qu'avec un abonnement ou dans le cadre de la procédure Changer de mobile et comme vos points vous ont été décomptés, il faut annuler la commande Web et demander la restitution des points ». (montée d'adrénaline de ma part due au cercle vicieux de la situation)
        Plusieurs remarques :
        Je trouve aberrant qu'une société commerciale justifie l'impossibilité de satisfaire une demande client en avançant les déficiences de sa propre organisation interne (je me contrefiche des objectifs commerciaux du chef d'agence et de la rigidité des procédures). Le client que je suis se contrefiche de l'organisation interne des sociétés commerciales auxquelles il s'adresse et trouve quelque peu anormal que cela soit à lui de s'adapter à l'organisation interne de ces sociétés (phénomène courant, pour ne pas dire général dans l'administration) et non à celles-ci de s'adapter aux desiderata des clients. Tout ceci me paraît quelque peu anti commercial : aucune procédure/passerelle n'a été prévue pour annuler/modifier une commande Web depuis une agence, ce sont deux mondes totalement séparés, aux intérêts contradictoires. Pourtant, du point de vue du client que je suis, il s'agit dans les deux cas de la société Orange...D'autre part, je suis un consommateur Web régulier et j'achète très souvent des objets aux US, situés à des milliers de KM. Jamais il ne m'est arrivé aucun problème (retard de livraison, produit non livré...). Il faut que je commande en France pour que cela m'arrive (je boycotterai à l'avenir le site d'Orange, ce que m'ont d'ailleurs conseillé les agents du service client.... d'Orange : « il ne faut pas commander sur le Web, vous auriez du le faire par téléphone ou directement dans une agence » m'ont-ils dit.)

        Je me suis retrouvé alors dans la situation kafkaïenne suivante :
        J'étais en attente d'un téléphone disparu dans je ne sais quel abîme, sans pouvoir annuler sa commande du fait de la non-réception physique du colis, ni pouvoir en acheter un autre en raison des procédures d'acquisition de ce téléphone (abonnement ou changer de mobile.... difficile sans points). Bref, on ne voulait pas me vendre le produit (c'est ce que j'ai pensé). Je suis toujours étonné des personnes qui ont l'habitude de fonctionner dans un certain cadre de pensée et qui n'arrivent pas à envisager le point de vue de leur interlocuteur. Sans doute, cela les remettraient-elles trop en question. Je dis cela car mes interlocuteurs avaient vraiment l'air de recevoir mes requêtes comme si elles étaient saugrenues, comme une espèce de phénomène para normal qui vous met mal à l'aise :-) (du coup, j'ai décidé de relire « le procès » de Kafka)
        Mais il y a mieux : j'ai téléphoné au service client et là on a retracé l'historique de ma commande Web : quelle ne fut pas ma surprise de m'entendre dire que, bien qu'ayant commandé mon produit le 3/09, celui-ci s'étant trouvé subitement en rupture de stock le 6/09, ma commande n'a pu être honorée immédiatement (virtuellement, car encore une fois je n'ai jamais rien reçu) et a du subir les conséquences de cette rupture de stock. Je trouve extrêmement bizarre, voire aberrant, qu'un client qui commande le 3/09 subisse les contrecoups d'une rupture de stock intervenue le 6/09. Dans mon extrême naïveté, je pensais que lorsqu'une commande (Web ou autre) arrivait, le produit était automatiquement décrémenté des stocks (nombre de produits - 1) et réservé de facto au client émetteur de la commande. Les Américains doivent sans doute faire comme cela, mais pas Orange visiblement.

        Je suis donc entré dans un processus d'échanges récurrents avec le service client. Le problème du service client c'est qu'on ne tombe jamais sur la même personne et qu'il faut 1) raconter éternellement encore et encore son histoire depuis le début 2) que personne ne suit le dossier (tout le monde s'en fout et s'abrite derrière la procédure... j'ai même certaines fois été transféré dans un autre service qui ne pouvait strictement rien pour moi, la personne du service client essayant de « botter en touche » et de se débarrasser d'un emmerdeur). Une fois, une charmante personne m'a donné son nom en me disant qu'elle allait suivre le dossier et que si, par hasard, j'avais la chance de retomber sur le centre du service client de ...., je pouvais la demander, mais qu'en aucun cas on ne pouvait l'appeler directement. De toute façon, elle s'engageait à me rappeler pour me tenir au courant de l'évolution de la situation. J'attends toujours.
        Une fois, excédé, j'ai demandé à parler au supérieur hiérarchique de l'agent du service client et on m'a répondu : « impossible monsieur, les responsables ne prennent pas les clients ».
        Le plus terrible (et le plus rageant) c'est le sentiment de se trouver dans une situation inextricable dont personne ne veut prendre la responsabilité et de n'avoir donc aucune issue pour en sortir. Une espèce de ventre mou administratif digne de Kafka ou de l'union soviétique.
        Finalement, un jour j'ai reçu un appel d'une personne qui, bien qu'ayant énoncé rapidement son nom, ne m'a pas fait l'honneur de me dire à quel service elle appartenait. Cette personne me demanda (« afin que je puisse faire des recherches » me dit-elle) d'envoyer un fax à tel numéro, en certifiant sur l'honneur que je n'avais jamais reçu le téléphone et en y joignant une photocopie de mes papiers d'identité (réflexion de ma part : « très bien, mais pouvez-vous me dire qui est l'autre bout du fax ? », car elle ne semblait pas décidée à me le dire, l'appel étant ultra bref). J'ai donc fait ce que cette personne m'a demandé, sans savoir si cela avait eu un quelconque effet, car depuis, silence total sur la ligne (aucun suivi de client quoi...).
        Angoissé par ce silence et toujours désireux d'acquérir ce téléphone (il faut vraiment que je le veuille pour ne pas avoir résilié mon abonnement Orange et n'être pas passé à la concurrence), je me suis à nouveau rendu dans mon agence Orange en me disant que j'allais contourner les règles administratives rigides de la société en résiliant mon abonnement et en en prenant un autre tout de suite derrière (ce qui me donnerait de facto le droit d'acheter le SPV C500).... sans changer de numéro (quel naïf je suis). Là, je suis tombé sur un jeune homme charmant qui a vraiment essayé de débrouiller la situation (en vain). J'étais à deux doigts de résilier lorsque le jeune homme est allé vérifier ses stocks et m'annonça qu'il n'y avait plus de téléphones disponibles. Entre temps, le jeune homme, qui avait passé quelques coups de fil en interne, m'apprît que mon annulation de commande avait bien été prise en compte, mais qu'il fallait plus d'une semaine pour que mes points me soient restitués (une procédure informatique qui doit prendre, aller, 30 secondes au bas mot...)
        J'ai absolument horreur d'avoir le sentiment d'être une souris bloquée dans un labyrinthe et comme je suis un teigneux que l'adversité stimule, je me suis mis à cogiter sur le meilleur moyen d'obtenir ce que je voulais, en tapant dans la fourmilière. C'est alors que je me suis souvenu que j'étais journaliste, que je pouvais écrire et faire publier des articles négatifs sur Orange/FT dans la presse (tout simplement raconter cette histoire digne de Raymond Devos dans un billet d'humeur), sans parler des associations de consommateurs. J'ai alors cherché sur le Web le numéro de téléphone du service de presse de FT auquel j'ai téléphoné. Mes points m'ont été restitués dans l'heure.
        Sans commentaires.

        Pour conclure, je dirai que si j'étais Orange je me ferais du souci pour mon avenir, car de tels dysfonctionnements et une telle absence d'esprit commercial me semblent dangereux (on sent le poids séculaire de l'administration à tous les niveaux), à l'heure où l'on parle d'agilité commerciale, et au sein du marché bouillonnant et prometteur de la téléphonie mobile, qui ne manque pas d'attirer les convoitises de toutes sortes. Si je n'avais absolument voulu ce téléphone (que je n'ai toujours pas), j'aurais résilié et je serais passé à la concurrence.

        PS : Et voici le bouquet final....[1 mois après]
        J'ai été livré du produit ce matin (entre temps acheté en agence...), je téléphone au service client pour demander ce que j'en fait (je n'ai pas vu les livreurs car je n'étais pas chez moi ce matin et le gardien qui a la clef de chez moi l'y a déposé en mon absence) et ils me disent qu'ils vont m'envoyer un courrier pour m"indiquer où le renvoyer....à mes frais ....

        C'est cela, l'administration.

        Je ne téléphone plus à Orange car à chaque fois que j'ai eu des questions commerciales/techniques sur une offre commerciale/un mobile, personne n'avait la réponse (les téléopérateurs ne savent pas ce que leur société vend). Orange n'est qu'un exemple de l'autarcie de l'administration et de son absence de connaissance du mot "client". Tout le monde s'en fout (sauf le service de presse).
        • [^] # Re: Titin chez les soviets

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ce que tu attribues au fonctionnariat , c'est tout simplement l'attitude lamentable qu'ont les societes francaises vis a vis du support client. Tu trouveras la meme chose chez free, cegetel, bouygues, etc etc.

          Il y a plein de facteurs qui jouent contre toi. Par exemple, certains supports sont remuneres au nombre de coup de fil traites. Client emmerdant = moins d'argent pour le mec a l'autre bout du fil. Pour ce qui est des prenoms qu'on te donne, ils sont rentres sur ta fiche de facon a etre utilises la prochaine fois qu'on te recontacte mais soit sur que ca ne sera pas la meme personne.

          Le moyen le plus efficace de se faire entendre reste le "passer mois le service des resiliations..."
        • [^] # Re: Titin chez les soviets

          Posté par . Évalué à 3.

          > l'administration est tournée vers elle même, n'est préoccupée que de ses propres procédures internes (que l'on sent à chaque fois qu'on a affaire à elle) et n'a que faire du public dont elle n'a pas besoin pour exister.

          contrairement aux boites privés où la satisfaction du client est ABSOLUMENT primordiale hein ? bien sûr, bien sûr...

          t'as un problème avec ta freebox... ? ben appelle les :-)


          > voici une anecdote retraçant mes déboires
          > je me suis rendu dans une agence Orange
          > C'est cela, l'administration.

          je... moi... la bonne phrase nest pas "C'est cela l'administration" mais "C'est cela les personnes de l'administration auxquelles j'ai eut à faire pour mon cas particulier à moi tout seul"....



          > Orange n'est qu'un exemple de l'autarcie de l'administration et de son absence de connaissance du mot "client".

          Orange n'est qu'un exemple de ce qu'est une entreprise privée et de sa parfaite connaissance du mot client dont le seul intérêt est de lui vendre un produit.
          • [^] # Re: Titin chez les soviets

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.


            t'as un problème avec ta freebox... ? ben appelle les :-)


            Ben moi justement, j'ai un problème avec ma freebox qui n'a (quasiment) jamais marché depuis que je l'ai recue en octobre, et j'attends toujours qu'on me la change...

            Alors la hotline de free, je connais, et je souris (jaune) au commentaire ci-dessus... :-)

            Allez, un troll poilu de plus !
          • [^] # Re: Titin chez les soviets

            Posté par . Évalué à -1.

            "je... moi... la bonne phrase nest pas "C'est cela l'administration" mais "C'est cela les personnes de l'administration auxquelles j'ai eut à faire pour mon cas particulier à moi tout seul"...."

            Ceci n'est qu'un exemple parmi des centaines d'autres : je ne peux écrire le roman de ma vie ici.

            "Orange n'est qu'un exemple de ce qu'est une entreprise privée et de sa parfaite connaissance du mot client dont le seul intérêt est de lui vendre un produit."

            Ben non justement, si leur intérêt était réellement de vendre un produit, ils se comporteraient autrement. Toutes les personnes qui ont botté en touche seront payées à la fin du mois et seront toujours là dans un an. C'est cela la différence avec le privé, où l'on est sans cesse évalué sur des RESULTATS tangibles. Et la personne qui cesse d'avoir des résultats ne fait pas long feu, même si l'on trouve des personnes qui arrivent à se planquer dans les très grosses boîtes privées, mais elles ne sont pas légion parce que l'organisation ne le permet tout simplement pas. Je persiste donc et signe, même si cela ne fait pas plaisir aux concernés.
            Et je me fous d'Orange, qui n'est qu'un exemple.
            • [^] # Re: Titin chez les soviets

              Posté par . Évalué à 6.

              > Ceci n'est qu'un exemple parmi des centaines d'autres :

              des centaines ?
              sur l nombre de personnes qui sont en contact avec l'administration, tu conviendras que ça fait peu :-)

              > je ne peux écrire le roman de ma vie ici.

              si le roman de ta vie se limite à un perpétuel conflit avec l'administration, effectivement, je m'incline....

              > C'est cela la différence avec le privé, où l'on est sans cesse évalué sur des RESULTATS tangibles.
              > Et la personne qui cesse d'avoir des résultats ne fait pas long feu, même si l'on trouve des personnes qui arrivent à se planquer dans les très grosses boîtes privées, mais elles ne sont pas légion parce que l'organisation ne le permet tout simplement pas

              Je sais pas ce que tu fumes, mais c'est vachement fort... il t'en reste ? ;-)
              un peu de sérieux...
              tu peux te planquer dans l'administration comme dans un boite privée.
              le coup du "dans le privé, tu es jugé en permanence en fonction de tes résultats", ça va 5 minutes, mais n'importe qui qui a bossé dans le privé ne peut pas dire ça...

              mais bon, c'est un débat récurrent :
              l'administration, ce sont des planqués incompétents.
              le privé, c'est dynamique, compétent, et ton travail est jugé et valorisé...

              et ben patiente un peu, la droite va te privatiser tout ça, baisser les impôts, virer les fonctionnaires...
              Simplement viens pas pleurer ici quand t'auras plus de tunes pour payer ton hospitalisation...
              et puis si dans l'administration tu peux rester planqué sans rien foutre, en étant bien payé et en ayant plein de vacances, ben vas-y dans l'administration !! les concours sont ouverts !!

              précision :
              je bosse dans l'administration, j'ai une paye de daube, pas 50 semaines de vacances, et mes horaires ne sont pas 10-16h...
              • [^] # Re: Titin chez les soviets

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Disons que dans le prive on te juge sur le perfomance que ton manager evalu != des perfonnance reels de la situation.

                Un peu comme dans Dilbert, si tu plante tout un service, on te fera une promotion pour aller "pourrir" les comptes ailleurs, plutot que faire du foin et devoir demander des compte a tout les cadres ("alors comme ca ca fait 6 mois qu'il ne fait rien, et vous ne m'avez rien dit ? tiens tiens...")
              • [^] # Re: Titin chez les soviets

                Posté par . Évalué à 4.

                Si tu travailles dans l'administration et que tu fais des heures, que tu n'as pas de vacances tu trouves ca normal que tu sois paye une daube ?? Moi je trouve ca inadmissible ...

                C'est certain que dans l'administration il y a des personnes qui ne font pas d'effort (service minimal) et qu il y en a qui bosse vraiment dur je dirais par passion car le salaire ne suit souvent pas ...

                Pour moi c'est ca la difference avec le prive ... en general dans le prive tu bosses dur tu es recompenses de tes efforts financierement, dans le public tu ne vois aucune difference.

                A contrario qqun qui dans le prive fait le service minimal a peu de chance de rester dans la boite tout comme qqun qui fait bcp d'effort qui n'est pas retribue pour ses efforts ne restera pas.

                Je pense que c'est la grande difference ... apres dire prive = travailleur public = feneant c'est debile de faire ce genre d'amalgame.
                • [^] # Re: Titin chez les soviets

                  Posté par . Évalué à 2.

                  > en general dans le prive tu bosses dur tu es recompenses de tes efforts financierement

                  Généralisation facile il y a de très nombreuses boites où on ne récompense rien du tout, le prive est comme le public, il y autant de cas différents que de sociétés...
                  Il est vrai que les progressions salariales les plus rapides se font dans le privé mais il est aussi vrai que dans le privé on trouve un grand nombre de salariés coincés au SMIC après 10 ans de bons et loyaux services et une quantité ahurissante d'heures non payées.
                  Il y a de tout dans les 2 mondes et aucun n'est tout rose, que ce soit pour les salariés ou les clients / administrés.
                  • [^] # Conclusion

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    En lisant ce thread, je n'ai pu m'empêcher de penser : l'herbe est toujours plus verte à côté.
        • [^] # Re: Titin chez les soviets

          Posté par . Évalué à 5.

          je ne sais pas si tu es vraiment journaliste mais ca fait peur :

          - citation d'un (pardon de deux) bouquins massues pour parler de déboires personnels : "tintin chez les soviets", "le procès".
          - introduction dans laquelle tu rappelles que orange n'est plus l'administration, mais que bon le personnel est le même, conclusion sans nuance, entourée de deux lignes blanches : "C'est cela, l'administration."
          - petit miteux réflexe corporatiste : "Tout le monde s'en fout (sauf le service de presse)."
          - buzzword à la c.. "agilité commerciale"
          - discours idéologique : opposition "américains" qui marchent et "administration(française)" qui marche pas.

          franchement, si tu te renseignais mieux à de multiples sources( c'est bien de faire ça lorsqu'on est journaliste plutôt que de se baser uniquement sur ses expériences personnelles, pour raconter ça vie on fait un blog pas un article dans un journal, normalement), tu verrais que les problèmes que tu rencontres ont pour origines externalisation(des centres d'appels, du service web peut être), management désordonné(je ne suis pas sûr que les managers fassent partie des 90% d'origine fonctionnaire).
        • [^] # Re: Titin chez les soviets

          Posté par . Évalué à 3.

          c'est marrant tout ça,

          ça fait près de 5mois que je suis en litige commercial avec la société neuf telecom... (souscription forcée à de nouvelles offres avec frais de résiliation, prise en compte des courriers avec A/R avec 2 mois de retards ce qui fait qu'on dialogue avec un décalage assez énorme, réponses totalement contradictoires entre le SC et les courriers du neuf que je reçois, surfacturations reconnues mais jamais remboursées malgrès les promesses du SC, etc, etc...)

          Pareil, je n'appelle plus le SC, parce qu'au mieux ils se foutent de ma gueule et ça n'avance pas, au pire la situation se dégrade.

          Du coup j'ai résilié, je fais opposition au prélèvement, et vu qu'ils ne me rembourseront pas ce qu'ils me doivent, ça se finira surement au tribunal d'instance.

          Bon, je vais pas raconter ma vie ici (je l'ai fait sur le forum de plainte9),
          mais le point commun que j'ai avec toi, c'est que j'ai aussi qualifié ma situation de "kafkaïenne"

          pourtant on parle bien d'une société privée, et je suis certain que je suis pas un cas isolé.
        • [^] # Re: Titin chez les soviets

          Posté par . Évalué à 3.

          J'ai quand même envie de répondre, rapidement :

          - Tu ne reçois pas un nouveau téléphone que tu as commandé dans la minutes, est ce vraiment grave ?
          - Il y a une rupture de stock, souhaite tu donc, si je comprend bien, qu'un hotliner te le ponde dans l'heure ?
          - Orange est-il responsable des délais de livraisons des téléphone depuis son fournisseur ?
          - Tu es journaliste, donc tu n'a visiblement aucune idée du fonctionnement d'un système utilisé par des milliers (centaines surement) de personnes, peux tu imaginer qu'effectivement, l'adaptation d'un tel système au désidérata de chaque client est simplement impossible ?
          - Que lorsqu'un bloquage arrive (rupture de stock), commencer à traiter chaque demande en fonction de l'humeur du client est impossible ? (à moins de payer en supplément les frais engendré par un tel service).
          - Tu es certainnement heureux de payer peut, voir rien, surtout pour un nouveau téléphone, ce qui au passage est quand même loin d'être absolument vital, mais désire un service 42 étoiles, ne vois tu pas comme un problème ?

          Et pour finir, ton histoire est touchante, j'en ai pleuré à la fin et me suis demandé si on allait retrouver ton téléphone, mais n'a tu pas l'impression de généralisé une situation ? Pense tu que c'est réellement un problème d'administration ou de lourdeur de procédure qu'implique une clientelle massive ?
          Pour le reste, ton texte montre très bien ton manque d'impartialité ainsi que vers quel coté politique est tourné ton coeur...
          • [^] # Re: Titin chez les soviets

            Posté par . Évalué à -5.

            "Tu ne reçois pas un nouveau téléphone que tu as commandé dans la minutes"
            Visiblement tu ne sais pas lire, relis plus attentivement mon mail svp.

            "Il y a une rupture de stock"
            Idem, commande le 3/09, rupture le 9/09. Tu as eu des problèmes à l'école primaire, une enfance difficile peut être, qui a engendré des problèmes d'apprentissage de la lecture ?

            Le reste est à l'avenant. Tu as raison, fait l'autruche et continue à vivre dans ta bulle. Profites en bien car les chinois, eux, ils n'en sont pas aux mêmes considérations de confort : ils cherchent à bouffer et pour ceux qui sont en haut du panier, à très bien bouffer, et il savent déployer les moyens qu'il faut pour y arriver. Ils arrivent, si, si et j'ai bien peur que cela sonne la fin de la société occidentale repue qui veut continuer à vivre dans l'opulence sans se poser de questions, société que tu sembles défendre.
        • [^] # Re: Titin chez les soviets

          Posté par . Évalué à 2.

          * Avant Propos : de la mauvaise utilisation du système de vote de dlfp.

          Je te plussoie bien que n'ayant pas lu ton commentaire jusqu'au bout...

          Pourquoi ?

          Parce que je suis profondément choqué par tes propos ("Le problème n'est pas la compétence (quoi que...) mais l'état d'esprit des fonctionnaires et de l'administration"), mais que je pense qu'ils sont révélateurs d'une idée qui couve dans beaucoup d'esprits, et que ce n'est pas le rôle du système de vote de linuxfr d'exprimer un désaccord avec des propos tenus dans un français correct et sans agressivité particulière.

          * Le vif du sujet.

          Alors voilà, je suis "fonctionnaire" (je suis technicien dans la recherche), et je suis très fier d'être fonctionnaire, j'ai choisi ce boulot parce que je pense qu'il est utile, j'ai le sentiment de participer à une démarche utile que le secteur privé ne pourrais pas assurer.

          J'en ai assez -- mais je pense que c'est le but recherché par les dutreil et consorts -- que la fonction publique soit assimilée à un troupeau de veaux mous. La fonction publique ce sont des individus. Quand je me pointe le soir, le samedi ou le dimanche dans mon labo, je trouve des gens en train de travailler; ben oui ! Evidemment, on est dans un domaine un peu particulier, mais je n'ai pas le sentiment que les guichets de telle ou telle administration soient plus pénibles que ceux des banques, ou leurs renseignements téléphoniques plus médiocres que ceux de n'importe quelle boîte du privé (envers lequel je n'ai pas de détestation particulière, au passage :p ).

          Par contre, il est certain que certaines procédures internes à l'administration sont particulièrement lourdes... et ça pour décourager les gens de l'intérieur il n'y a pas mieux.

          Vouloir démonter la fonction publique en appuyant sur tel ou tel exemple de défaut, c'est surtout à mon avis vouloir détruire un rempart qui protège un certain nombre de lois sociales -- cf la "sympathie" qu'ont beaucoup de gens du privé envers certaines grèves lorsqu'eux-mêmes ne peuvent pas la faire.

          Bref, on pourrait en discuter des heures. Je ne suis pas sûr que l'endroit soit le plus adapté.

          La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

          • [^] # Re: Titin chez les soviets

            Posté par . Évalué à 1.

            Il est vrai que tu travailles dans un domaine particulier qui n'a rien à voir avec le système que je décris. Mais je vais arrêter là, tu as raison, ce "vieux" débat est stérile. La raison de ma rancoeur et que 1) c'est vrai que je ne suis pas particulièrement patient 2) que j'aime l'efficacité, tout simplement parce qu'elle me permet de ne pas perdre bêtement mon temps libre 3) que quasiment chaque fois que je suis confronté à une administration, il me manque papier, il faut revenir parce que le guichet ferme, il y a une queue pas possible, on a l'impression de déranger, c'est lourd...et ce sont toutes ces petites frustrations quotidiennes qui s'expriment ici. Honnêtement je partage l'idée du PDG de Renault lorsqu'il déclare à propos du libéralisme qu'il s'agit d'un "libre renard dans un libre poulallier" et je veux pas de cette société là mais plutôt d'une société basée sur l'entraide, la compassion, etc.
            Mais je ne veux pas d'une société bureaucratique non plus (le fil entre les 2 systèmes est donc ténu et il faut faire de l'équilibrisme). En fait, il s'agit plus d'un problème d'individu : certains prennent à coeur leur travail, sont suffisament bien dans leur peau pour être aimables avec les autres, d'autres ne sont là que pour toucher leur salaire en regardant la pendule en attendant l'heure de la sortie et de ce fait ne sont pas enclins à vouloir aider les autres et à être aimables.
            Un exemple : lorsqu'un employé d'une agence publique me réponds "je ne sais pas et je ne crois pas qu'il y ait quelqu'un ici qui sache" à l'une de mes questions, droit dans les yeux, sans la moindre et en me signifiant par là qu'il s'agit de la fin de la conversation, il n'y a rien à faire mais je pense que l'on ne vit pas sur la même planète. J'ai moi même été pendant longtemps au service de la clientèle et il m'est bien sur arrivé de ne pas savoir répondre à une question. Mais j'étais ennuyé et non seulement je disais à la personne "laissez moi vos coordonnées, je vais me renseigner et je vous rappelle" MAIS JE LE FAISAIS, autrement dit il ne s'agissait pas d'une stratégie pour botter en touche (il a bien du arriver que je ne le fasse pas certaines fois ceci dit...). En tous cas, il me sembe que j'avais à coeur de bien faire mon travail. Combien de personnes ne font jamais ce qu'elles disent qu'elle vont faire ? C'est épuisant et lassant.
            Je pense donc, parce que l'homme est ce qu'il est, que le système bâton/carotte est le meilleur ressort de la productivité. On n'attire pas les mouches avec du vinaigre, même si je concède que notre époque est caractérisée par une agression tout azimut du libéralisme (donc de l'exploitation, du manque d'éthique, etc..), que cela soit aux US, en France, ou ailleurs.
            • [^] # Re: Titin chez les soviets

              Posté par . Évalué à 3.

              le système bâton/carotte est le meilleur ressort de la productivité

              tout est dit...
        • [^] # Contre-exemple

          Posté par . Évalué à 10.

          J'ai très récemment téléphoné à EDF pour changer mon abonnement « base » en abonnement « heure pleines / heures creuses ». Côté EDF, un humain (pas une musique d'attente) décroche dès les premières sonneries, et mon interlocutrice se présente prénom et nom (moi de même) avant de me demander ce qui m'amène.

          Je lui explique ce que je veux faire. Là elle me demande mon numéro de client ; seulement au moment où cela est nécessaire donc, au lieu de commencer par ça comme chez SFR ou Orange où c'est tout juste si quand je décline mon identité on ne me répond pas « on s'en fout de ton nom, gros con, ici tu es un numéro ! » (je caricature un peu, mais pas beaucoup...).

          Ensuite elle me récapitule ma consommation, les tarifs de mon ancien abonnement et de celui que je vise ; elle me confirme que je vais économiser un peu avec ce changement. Comme elle parle clairement, lentement et calmement, j'ai le temps de m'apercevoir alors qu'il n'y a pas derrière elle le bruit de fond habituel des centres d'appels, j'en déduis que mon interlocutrice est dans un bureau sinon individuel, du moins calme.

          Puis elle me propose de sa propre initiative de réaliser une simulation de ce que je vais gagner au changement... Et oui, chez EDF le client n'est pas qu'un porte monnaie : non seulement on ne cherche pas à le décourager quand il cherche à faire quelques économies, mais en plus (alors qu'il n'a rien demandé et que le temps que l'on va maintenant lui consacrer est - d'un point de vue financier - clairement consacré en pur perte) on essaie d'estimer pour lui combien il va gagner...

          Là dessus, on part pour cinq ou dix minutes (sans exagérer) dans une description des appareils électriques que j'ai chez moi, avec une sous-discussion sur la température idéale à laquelle régler mon chauffage électrique, un petit point sur les programmateurs pour ne pas chauffer la journée en semaine ou la nuit puis sur le module qu'il faut que j'installe sur mon tableau électrique pour commuter automatiquement mon ballon chauffe-eau de façon à ce qu'il ne se déclenche qu'en heures creuses ! Ou, autrement dit, EDF est en train de consacrer dix minutes à m'expliquer comment je peux faire pour leur payer moins d'argent.

          Là dessus je demande une précision sur les plages considérées comme heures creuses; je croyais que c'était uniquement la nuit, j'apprends qu'il y a aussi la plage 14h-17h. Je croyais que c'était différent les jours de semaines et le week-end, j'apprends que non, c'est pareil. Le tout expliqué tranquillement.

          Après m'avoir demandé combien je souhaitais payer par mois (!) sur mon nouvel échéancier et avoir pris en compte ma réponse, mon interlocutrice me signale qu'un agent doit passer faire un truc sur mon compteur pour que le changement soit effectif (elle a regardé ce que j'avais comme type de compteur) et elle s'excuse en disant que cela ne pourra pas se faire avant trois semaines, comme si il s'agissait d'une éternité (il est vrai que certains ont l'air de réellement le penser, si j'en crois le message ci-dessus...). Moi, OK, trois semaines ça me convient parfaitement, donc nous prenons rendez-vous. Comme je lui dit que je peux rentrer chez moi le midi, elle planifie la visite dans un créneau 12h-14h, le jour convenu.

          Là-dessus nous en avons terminé, au revoir Madame, au revoir Monsieur et merci d'avoir appelé ! Je résume: je viens d'appeler EDF pour diminuer le montant que je leur paie, on m'a répondu clairement et calmement, on n'a pas essayé de me décourager ou de m'embrouiller (mention spéciale Neuf Télécom), on n'a pas essayé de profiter du contact pour me vendre un truc dont je n'ai pas besoin (mention spéciale Société Générale), on m'a consacré du temps en pure perte et alors que je n'avais rien demandé pour faire une évaluation du gain que j'allais réaliser, on m'a indiqué toujours sans que je ne demande rien quels réglages et installations je pouvais faire pour économiser encore plus, on m'arrange un rendez-vous sur l'heure du repas pour mon confort personnel, le tout poliment, sans stress ni brusquerie; et en plus à la fin de la conversation, on me remercie d'avoir appelé !

          Je ne sais pas encore si l'agent passera dans le créneau promis mais en tout cas seulement deux jours après mon coup de téléphone je recevais un échéancier modifié avec les nouveaux paramètres: ça se présente bien...

          Alors, comme je prétends être un peu plus sophistiqué que le soit-disant journaliste qui a posté le message auquel je réponds, je ne vais pas conclure « c'est ça l'Administration », on ne peut pas faire d'un cas une généralité. Néanmoins je suis persuadé que cet appel ne se serait pas passé ainsi si EDF avait été une société privée.

          (Et pour finir, je signale que c'est France Télécom qui est majoritairement composée de fonctionnaires, pas Orange ex-France Télécom Mobiles qui est une filiale où il n'y a que des employés de droit privé. Quand on est journaliste, on vérifie ses suppositions avant de bâtir un article dessus. Évidemment ça ridiculise un peu plus - si besoin était - la démonstration « le service clients Orange des cons -> tous les fonctionnaires des cons », je suis désolé...)
          • [^] # Re: Contre-exemple

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            ce qui est sympa à savoir ce qu'EDF est le fournisseur d'électricité le moins cher d'Europe et que tous les endroits où la concurrence est de mise l'électricité est entre 10 et 25% plus chère que dans notre pays. Les endroits où la dérégulation est totale , comme la Californie, il y a carrément des coupures (burn-out comme disait Sim-City) ; pour l'un des endoits les plus à la pointe de la technologie ça fait tache, non ?

            Pour les habitants de grandes villes, à quand remonte la dernière coupure ? ( logiquement, il suffit de taper uptime sur un serveur bien administré pour le savoir )

            \_o<

            • [^] # Re: Contre-exemple

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.


              Pour les habitants de grandes villes, à quand remonte la dernière coupure ? ( logiquement, il suffit de taper uptime sur un serveur bien administré pour le savoir )


              Une question de néophyte complet, mais... un serveur bien administré, il est pas sur onduleur ou avec un groupe électrogène pas loin ?
              • [^] # Re: Contre-exemple

                Posté par . Évalué à 2.

                Mmmmh ...

                Je croyais qu'un onduleur permettait juste au serveur d'avoir le temps de s'arrêter correctement, en démontant proprement les systèmes de fichiers et autres joyeusetés.
                Pour un service 24h/24, c'est un groupe électrogène qu'il te faut :)
            • [^] # Re: Contre-exemple

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              chez moi la dernière coupure date d'il y a plus longtemps que la dernière faille kernel (qui m'a donc fait redémarrer le serveur)
          • [^] # Re: Contre-exemple

            Posté par . Évalué à 0.

            Je me demande ce que vous avez tous avec cette idée d'article ?

            Ou ai je écrit un quelconque article sur les fonctionnaires ?

            Je n'ai fait que poster, comme n'importe quel quidam enregistré sur Linuxfr peut le faire, une réponse à un journal : Rien de professionnel dans cette démarche, ce qui ne présuppose donc pas d'être infaillible et encore moins irréprochable.
            Et quand bien même, en quoi les journalistes devraient être irréprochables, les curés exempts de péchés, les profs tout savoir, etc..?
            • [^] # Re: Contre-exemple

              Posté par . Évalué à 0.

              Je me réponds à moi même pour ajouter un commentaire sur ceci, qui est particulièrement représentatif de la sélectivité de l'esprit :

              "Alors, comme je prétends être un peu plus sophistiqué que le soit-disant journaliste qui a posté le message auquel je réponds, je ne vais pas conclure « c'est ça l'Administration », on ne peut pas faire d'un cas une généralité."

              Dans toutes mes interventions, je n'ai cessé de répéter que le "cas" Orange n'était qu'un exemple parmi d'autres, parce qu'e je manque de place, de temps, et certainement de mémoire pour citer tous les autres cas qui m'ont fait arriver à penser ce que je pense, mais, 100 fois sur le métier remettez votre ouvrage...tralala...on me balance que ma pensée n'est étayée UNIQUEMENT que par le cas que je cite : une façon de réduire systématiquement (et inconsciement je pense) ce que les autres disent, parce que c'est plus simple de contrer quelque chose de circonscris.
          • [^] # Re: Contre-exemple

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            je signale que c'est France Télécom qui est majoritairement composée de fonctionnaires, pas Orange ex-France Télécom Mobiles qui est une filiale où il n'y a que des employés de droit privé
            Etant salarié d'OrangeFrance, je me dois de rectifier (bien que tu sois plus sur la vérité que celui à qui tu réponds) :
            - France Télécom Mobiles est devenu OrangeFrance, et non Orange (Orange est le nom du groupe de téléphonie mobile européen, qui controle plusieurs filiales nationales)
            - à OrangeFrance, il y a aussi des fonctionnaires (que l'on appelle des "détachés", car FT les "prètent" à OrangeFrance). Mais ils sont peu nombreux effectivement, et très très rares dans les centres d'appel.

            Voila, juste quelques corrections, pour éviter les généralités fausses, puisque tu souhaites etre précis.

            PS : n'ayant jamais eu affaire à eux (le service client), je ne me permettrai pas de juger leurs compétances, en bien ou en mal.
            • [^] # Re: Contre-exemple

              Posté par . Évalué à -2.

              Il ne faudrait pas "réduire" mon anecdote à une attaque en règle des centres d'appel d'Orange (lesquels sont peut être effectivement sous traités) : relisez (si vous en avez le courage) SVP, il y est fortement question de la qualité du service dans les agences, où les gens ne savent pas répondre à une question qui sort un peu de l'ordinaire (j'ai l'habitude de faire des recherches perso avant de poser une question) du style "puis-je téléphoner avec ce téléphone mobile"...je force le trait évidemment (commentaire pour qu'on ne m'attaque sur cette dernière phrase au premier degré). Dés que l'on demande "faut-il un forfait spécial pour cet appareil ?" (question posée sur le Blackberry), il n' y a plus personne par exemple. Perso, je trouve cela léger, très léger (expérience vécu dans PLUSIEURS agences).
              NB : après moult recherches, OUI, il faut bien un abonnement spécial pour le Balckberry (pour les mails) mais ce n'est pas franchement clair sur site Web d'Orange par exemple. Et personne ne le sait, ni en agence, ni au service client. Avoir des renseignements est un vrai parcours du combattant.
              Autre remarque : lorsque vous leur téléphonez le message d'attente serine sans arrêt un message du style "savez-vous que vous pouvez poser également vos questions par mail ?" : le problème est qu'ils ne répondent jamais aux mails (MULTIPLES expériences).
          • [^] # Re: Contre-exemple

            Posté par . Évalué à 2.

            Plus rapidement, me concernant lors de mon récent déménagement:
            - Demande d'ouverture de ligne chez EDF faite par téléphone à 19h30 en semaine, puis prise de RDV entre 12h et 14h au nouvel appart pour le branchement physique de la ligne, arrivée du tech à 13h00. Coût de l'opération: 11,74 EUR.
            - Demande d'ouverture de ligne chez FT, faite par téléphone (mais en début d'après-midi car le 1014 n'a pas la même amplitude horaire). Ouverture faite en 3 clics. Coût de l'opération: 45 EUR.

            A la lumière de cela, EDF reste un vrai service public. Pour le moment :/
            • [^] # Re: Contre-exemple

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Chacun a son histoire perso,

              A mon emménagement, j'ai appelé FT en début d'apres midi (un samedi) pour faire mon ouverture de ligne. J'ai pu telephoner à 19h. Oui un samedi, pourquoi 19h ? parce que j'avais pas tester avant ;).

              De plus j'étais dans la base de donnée des lignes éligibles pour l'ADSL le mercredi suivant. J'ai pu faire mon inscription à FreeADSL et recevoir ma freebox ... 1 mois plus tard.

              Pas de conclusion, ca n'aurais aucun sens.
  • # Les compétences du CIRA

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Pour ma part, j'ai toujours été satisfait du CIRA, que ce soit sur des questions d'impot, de logement, d'associations, d'emplois, ils ont toujours été capable, soit de m'apporter du réponse rapide, soit de m'orienter vers la bonne personne.
    C'est également impressionnant leur façon de "dispatcher" les appels. On tombe sur un accueil "général" qui en 5 secondes comprends qui ont a besoin de contacter et nous réoriente.

    Le seul reproche que j'aurai à leur faire, c'est la difficulté de mémoriser leur numéro de téléphone...

    Pour en revenir aux fonctionnaires qui se la coulent douce... Je ne sais pas comment sont traités les employés du CIRA, mais j'ai un ami qui travaille dans un centre d'appels téléphonique. Les conditions de travail sont affligeantes, toutes personnes qui a tenté de créer un CE ou de se syndiquer, n'a pas eu son CDD de renouvellé, un systeme d'écoute permet de vérifier la qualité de leur travail (je n'imagine par une caméra derriere mon écran d'ordinateur), on leur fait signer des papiers pour justifier une formation qu'ils n'ont pas reçu pendant qu'ils sont au téléphone (au cas où ils voudraient lire ce qu'on leur donne à signer)...
    Bref, c'est assez pénible comme travail.

    Ce matin, j'ai vu une pub pour une assurance pour les fonctionnaires. On y voyait un prof en train de corriger des copies avec marqué "toujours en vacances", on y voyait un pompier au milieu des flammes avec écrit "sécurité de l'emploi", et y'avait un balayeur, je sais plus ce qui était écrit...

    Je ne pense pas que les fonctionnaires soient des planqués, ils sont souvent moins payés que dans le privé, la sécurité de l'emploi à le cout du concours qu'il a fallu réussir (après plusieurs années parfois)... Je pense qu'il y a pire et mieux dans le privé et qu'il faut arreter ces généralisations à deux balles.
    • [^] # Re: Les compétences du CIRA

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Exactement !
      L'autre est toujours plus fainéant que soi-même, c'est bien connu.
      Les gens ont toujours de grandes théories sur la façon d'optimiser l'administration publique et le raccourci est vite fait; sécurité de l'emploi => j'en glande pas une. Ce sont en général des affirmations basées sur un sentiment et non sur une connaissance réelle, ou alors à travers une lorgnette ("j'ai une cousine prof qui a son programme bien rodée et qui doit plus vraiment bosser, de quoi ils se plaignent ces enseignants avec leurs grèves de merde ?")
      J'ai parfois l'impression que le privé essaye de tirer le pied du public pour l'enfoncer avec lui alors qu'il devrait au contraire battre des pieds pour monter ensemble vers plus de justice sociale.
      Cela dit, je suis pas mal HS là :)
      • [^] # Re: Les compétences du CIRA

        Posté par . Évalué à -1.

        "Ce sont en général des affirmations basées sur un sentiment et non sur une connaissance réelle, ou alors à travers une lorgnette ("j'ai une cousine prof qui a son programme bien rodée et qui doit plus vraiment bosser, de quoi ils se plaignent ces enseignants avec leurs grèves de merde ?")"

        Non non, c'est mon expérience quotidienne "d'administré", tout simplement :-)
        Facile de ranger systématiquement les critiques dans le tiroir "Café du commerce".
        • [^] # Re: Les compétences du CIRA

          Posté par . Évalué à 2.

          Les critiques de l'administration sont malheureusement fondées...
          Mais aussi malheureusement généralisées...

          Faire faire un papier quelconque dans une mairie peut être un parcours du combattant ou une opération simple et non désagréable, voir sympathique. Après un déménagement j'ai découvert qu'il était possible d'avoir un bonjour, un sourire et un au revoir d'un employé de mairie...

          Le problème dans l'administration est le même que dans toutes les boîtes privées, il y a des glandus chiants et des gens appliqués et agréables. La différence ne vient ni des gens, ni du type de structure mais de sa mise en concurrence. Une société mise en concurrence a plus de chance de chercher à améliorer le service client qu'une société qui ne l'est pas. Maintenant une société privée en situation de monopole a autant de chance d'être agréable/désagréable qu'une administration. Ca dépend uniquement de la bonne volonté des employés puisqu'il n'y a aucun risque de perdre les clients, la direction se fout de l'image donnée... sauf que pour une administration elle finit par se mettre à dos les déçus du service qui finissent par succomber aux charmes pervers de l'ultra libéralisme.
  • # Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

    Posté par . Évalué à 2.

    Et en particulier ma prefecture .... Ma femme est etrangere et je suis francais, nous sommes maries a la mairie. Nos papiers sont en ordres et donc elle a le droit de rester sur le sol francais. Hors il faut aller a la prefecture pour pouvoir rester en france afin d'obtenir un visa... Mais il y a bcp de demande ... et donc la prefecture a la bonne idee de limiter le nombre d'entree par jour et de specialiser certains jours :
    - par exemple le lundi on ne peut que faire un depot pour le mariage
    - le mercredi un retrait

    Donc en general on vient le mauvais jour et on attends pour rien ...
    L'idee de limiter les entrees existe afin d'empecher les gens d'attendre dans le froid (dixit une personne de la prefecture...) bien sur c'est completement l'inverse qui se produit, on est force de faire la queue en hiver a partir de 4h du matin ... pour se voir attribuer un ticket avec un numero permettant de passer l'apres midi (> 200 et oui 200 le matin 200 l'apres midi) tant la demande est grande ... Et bien la je trouve ca inadmissible ca n'est pas du tout un service public ... Je trouve mon argent (celui de mes impots) simplement gaspille car il ne remplit pas le service auquel j'ai droit !
    Le pire c'est que souvent on doit y retourner tous les 3 mois voir si notre visa est arrive ... la c'est comique car avec une demande en decembre on a obtenu notre visa en septembre qui des lors n'etait plus bon que jusque decembre .... et oui 9 mois d'attente pour un visa d'un an qui au final n'est valide que 3 mois ...

    Ps : Je n'y suis pas retourne depuis 1 ans, ayant decide de vivre a l'etranger la je peux aller faire mes papiers facilement et meme s'il y a la queue les gens ne mange pas entre midi et deux et c'est ouvert toute la journee....
    • [^] # Re: Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

      Posté par . Évalué à 1.

      > meme s'il y a la queue les gens ne mange pas entre midi et deux

      ouais !! ouais !!

      c'est vrai ça, cons de fonctionnaires !!
      c'est un mon,de quand même, ils vont manger entre midi et deux et ouvrent aux heures de bureaux !!
      privatisons tout ça et faisons ouvrir les administrations à partir de 18 et le week-end, dimanche compris !!







      je déconne...
    • [^] # Re: Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le probleme n'est pas privatisation ou pas mais moyen ou pas : Une entreprise privé qui gère ca avec les mêmes moyen ne fera pas beaucoup mieux a mon avis (au passage je connais differentes administration qui ne "mangent" pas le midi). Parce que etre ouvert longtemp, en continue necessite plus de personnel de meme que traiter une forte demande. Le tout necessite d'avoir des locaux adaptés etdonc dout ca à un cout. Cout que tout le monde n'est pas pres a payer (et peut etre pas les élus qui devrais augmenter les impots pour ca...)
      • [^] # Re: Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

        Posté par . Évalué à 4.

        Au juste au passage je precise que le visa est payant environ 150 euros ... donc les moyens ils en ont puisque l'on paie le service. En plus c'est une exception a paris par exemple les choses se passent differement et certains de mes amis dans la region devait gerer ca via la mairie ... Et la on se demande ou est l'egalite face a la republique ?? Qd certain devait faire 150km pour venir ... tu imagines faire 150km et ne pas etre accepte, certains dorment meme sur place dans des sacs de couchages par terre ... Il y avait environ une 15 de personnes attaches au bureau plus 6 policiers ... On ete enferme dans une sale pour attendre ou l'hiver il n'y avait pas de chauffage et l'ete les portes etaient ferme... Une vielle femme a fait un malaise...

        Je ne le souhaite a personne mais attendre de 4h du matin jusque 8h30 en hiver ca n'est vraiment pas marrant ... J'ai vu des gens se faire dire : "On ne traite pas ce genre de cas aujourd hui ... " Tu imagines attendre 4h dans le froid pour ca ... Je trouve ca completement inhumain ca n'est meme pas du service, il devrait avoir honte ...

        Enfin quand je compare avec mon nouveau pays c'est que c'est le jour et la nuit , pas d'attente a 4h du matin tu arrives a 10h tu passes il y a 3 personnes devant toi tu attends tu es accueuilli avec un sourrire les gens blaguent ... et non pas par les forces de l'ordre ...
        • [^] # Re: Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai eu une petite amie Polonaise un certain temps (avant la chute du mur), j'ai vécu cela, c'était (c'est toujours apparemment) l'enfer. A l'époque j'avais fait un scandale, profitant du fait que, moi, j'étais français. C'est proprement honteux, indigne et inhumain de traiter les gens de la sorte...c'est du niveau 1984 (le livre).
        • [^] # Re: Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

          Posté par . Évalué à 4.

          tu crois sincèrement que tes 150 euros par visa vont directement sur le bureau du préfet qui dans sa grande bonté attribue 20 euro à la petite main qui a traité ton dossier, 20 euro au service qui s'occupe de la logistique des visa histoire que ca aille plus vite la prochaine fois, et 10 euros pour lui? On essaie de t'expliquer que c'est une question de budget. Càd répartition du budget de l'état. L'état qui (heureusement) a bcp de sous et qui les divise ("à droite à gauche") selon les besoins. Si ca se trouve (je n'en sais rien), tes 150 euros iront financer la prochaine bouche d'égout du coin. Je suis d'accord avec toi qu'attendre 4h dans le froid c'est mal. Mais attaque toi au vrai problème:
            notre gouvernement répartie-t-il convenablement les crédits de l'état? oui/non.
          • si oui, alors tu as pleinement raison.
          • si non ("on pourrait faire mieux") changer de {politique gouvernementale, ministre, gouvernement, critère d'attribution des budgets} dès que possible == voter.
          .
          • [^] # Re: Il y a des services publics que je voudrais bien privatises.

            Posté par . Évalué à 3.

            Pose toi la question suivante pkoi est ce different dans un autre departement ? Pkoi pour certaines personnes c'est a la mairie qu il faut le faire (ou l'accueil est parfait d'apres mes experiences passees) ?
            Je suis dsl c'est toujours facile de dire c'est pas intel c'est la faute du gouvernement qui donne pas de credit blablabla, mais quand on te dit a non votre visa n'est pas pret et que tu reponds je suis venu pour rien, il te dise avec un sourrire car la ca les amuse j'imagine "Si mr vous etes venu etendre votre recipisse (faisant office de visa temporaire) de 3 mois", en se fouttant bien de ta gueule car 4h dans le froid pour changer une date sur un bout de papier... La simple existence des quotas journaliers qui n'existent que localement indique que c'est l'administration locale qui est responsable

            Deuxiement je pense qu'une entreprise prive optimiserait ves services, par exemple pouvoir consulter sur un site web si tes papiers sont prets ? C'est simple a mettre en place, ca evite de venir faire la queue pour rien embete un employe pour rien, engorge les bureaux pour rien ... Pkoi ca n'existe pas dans l'administration ?

            Mais ca n'arrivera pas tout simplement parce qu il ny a pas de concurrence, sur un marche non concurrent c'est le plus fort qui dicte ses lois ... Excuse moi mais pense a une poste privee ou tu devrais passer prendre ton colis tous les 3 mois qui limiterait son nombre d'entree ou tu devrais donc venir tot le matin et ou ton colis arrive 9 mois apres l'envoi de l'expediteur ... Tu conseillerais a tes amis d'envoyer des colis par cette poste ?

            Enfin le fait de voter ca me fait rire car cette situation existe au dela du gouvernement actuel ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.