Journal DRM, OGM, même combat?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
8
fév.
2006
En effet ces deux technologies, sous couvert d'innovation altruiste, ont pour but d'asseoir la dominance de quelques entreprises fortunées pouvant se permetre leur création et leur diffusion...
  • # bordel !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    A quoi ça sert de lancer des journaux de ce style ?
    ils ne peuvent qu'apporter de la confusion et des polémiques à un moment ou il faut au contraire expliquer calmement et rationnellement les enjeux des DRM aux députés afin qu'ils comprennent les inconvénients du projet de loi sur léconomie numérique.
    Sur linuxfr je pense qu'on est tous d'accord pour penser que le DRM est mauvais et liberticide alors que cette unanimité est loin d'être certaine dans le cas des OGM.
    C'est vraiment du lacher de troll sans aucun argument et contre-productif.
    • [^] # Re: bordel !

      Posté par . Évalué à 6.

      je crois qu'avec l'exploit de ploum, il y a toute une bande de jaloux qui va vouloir affronter le trolleur dominant :)
      ... mais ou sont donc les trolleuses censees etre le but ultime de cette joute prehistorique ?

      Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ?

    • [^] # Re: bordel !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Quoi qu'on pense du bien fondé de l'une ou l'autre de ces technologies, il me semble nettement plus admis que les OGM entraine une dépendance vis a vis des semenciés (déja qu'avec les plant hybrides c'est pas la fêtes) et que c'est un des problèmes des OGM (tant au niveau fourniture qu'au niveau disparition de variétées plus classique dont un recoltant peut utiliser une partie de la recolte pour semance). Hors un problème fort similaire avec les DRM semble passer totalement innaperçu chez la majorité des intervenants vue qu'on perd une liberté d'utilisation.

      Le but de ce journal est donc de voir si il est opportun d'effectuer ce raprochement ou non.

      sinon il me semble que DADVSI != LEN
      • [^] # Re: bordel !

        Posté par . Évalué à 1.

        <i>il me semble nettement plus admis que les OGM entraine une dépendance vis a vis des semenciés</i>
        non. pas du tout.
        (mon commentaire est assez long pour ton journal)
        • [^] # Re: bordel !

          Posté par . Évalué à 1.

          D'ailleurs, qu'est-ce qu'un semencié ? Quelqu'un qui s'est fait semencer ? :)
      • [^] # Re: bordel !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui mais non c'est pas pareil.
        Les DRMs sont présentés comme un moyen de contrôler la diffusion et l'utilisation de contenus multimédias. Bref ce sont de véritables verrous qui limite les libertés et personnes ne s'en cache.
        Pour les OGM c'est totalement différents : on peut créer des OGM pour accroître la dépendance d'un agriculteur envers son fournisseur, et encore ce n'est le cas que pour les semances dites "stérilisées", mais on peut aussi créer des OGM sans y voir d'intérêt commerciaux, ce qui peut être le cas d'OGM mis au point par des laboratoires publics.
        Enfin les agriculteurs auront toujours le choix d'utiliser leurs graines actuelles, ils n'ont pas de pression du style "t'es un vilain pirate, t'utilises des semances naturelles".
        Avec les DRMs et les lois associés le but est de vérouiller l'intégralité des contenus culturels (quoi domaine public ? Mes couilles oui !).

        Pour moi le seul gros point commun, c'est la présence de "culture" dans les 2 cas ;)
        • [^] # Re: bordel !

          Posté par . Évalué à 2.

          mais on peut aussi créer des OGM sans y voir d'intérêt commerciaux, ce qui peut être le cas d'OGM mis au point par des laboratoires publics.


          Yep, Des OGM libres dont on connaitrait l'ensemble des modifications sur le vivant et dont la réutilisation dans un projet imposerait le libre accées au modification nouvellement ajoutée.
        • [^] # Re: bordel !

          Posté par . Évalué à 2.

          Enfin les agriculteurs auront toujours le choix d'utiliser leurs graines actuelles, ils n'ont pas de pression du style "t'es un vilain pirate, t'utilises des semances naturelles".
          M'enfin tant que les ogm n'aurront pas contaminé les champs des voisins...
          • [^] # Re: bordel !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Oué mais bon là je vois mal la multinationale : "eh oh toi on a trouvé des trucs à nous dans ton champ, t'as pas payé !" alors que c'est une contamination...
  • # Un beau débat...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Houlaaa, mais c'est une table ronde intéressante que tu lances là [1] !!!

    Mais tu prend des risques, car ce débat est sujet à polémiques monstrueuses [2], sera-ce productif ? Comme le dit le commentaire plus haut, il est risqué de mélanger les deux thèmes, car notre discours ne peut qu'en devenir moins clair, et nous y perdrons en crédibilité.

    Même si ces deux problèmes sont liés dans la méthodologie, et dans leur but : Verrouiller l'accès à une ressource indispensable à la vie humaine, créer une rareté artificielle, dans le but de sécuriser des profits.



    [1] Encore qu'autour d'une table ronde, habituellement, on lance l'eau.
    [2] Oué, des trolls, quoi.
  • # Sauf que...

    Posté par . Évalué à 3.

    Autant les OGM, comme de nombreuses technologies, peuvent être utilisées à bon et mauvais escient, et comme toute technologie ne sont pas en elles-mêmes bonnes ou mauvaises, seules leur utilisation le sont ; autant je ne vois dans les DRM qui s'appliquent directement à la diffusion de contenu (je ne parle donc pas des TPM existants, même s'ils sont un terreau favorable à l'arrivée de ces DRM) aucune application non-néfaste et aucune nouvelle fonctionnalité qui ne pourrait être réalisée avec les moyens d'aujourd'hui.

    Personne n'est obligé d'utiliser une semence OGM qui a des conséquences mauvaises sur l'environnement, car comme la plupart des biens matériels, elle est interchangeable (on peut avoir telle ou telle sorte de maïs, chacun ses avantages et ses inconvénients, mais ça reste du maïs). Les contenus, eux, ne le sont pas. Vous ne pouvez pas aller voir un autre film non-DRM équivalent parce que celui que vous vouliez voir est diffusé dans un format DRMisé.
    • [^] # Re: Sauf que... (bis)

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Personne n'est obligé d'utiliser une semence OGM


      Sauf que leur présence n'est pas forcément mentionné sur l'emballage et que le choix ne t'appartient pas forcément..
      • [^] # Re: Sauf que... (bis)

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est un bon argument [+], mais ce ne sont pas les OGM qui sont en faute, ce sont ceux qui ne marquent pas bien les choses sur les paquets... A vrai dire, je pensais plutôt aux agriculteurs dans ce que j'écrivais.

        Je me rends compte qu'il est très difficile de penser sans faire d'amalgame. En effet les DRM ne sont pas forcément mauvais, et on fait vite de dire "je ne vois pas d'utilisation positive des DRM" => "les DRM sont mauvais", au lieu de "Tous ceux qui poussent les DRM le font pour une mauvaise utilisation". Ca ne rend pas les DRM mauvais pour autant... Maintenant, peut-on utiliser les DRM à bon escient sans que les méchants puissent les utiliser à leur guise ? Il faudrait déjà une loi qui pose par principe qu'un possesseur de système informatique en reste le maître quoi qu'il arrive...
    • [^] # Re: Sauf que...

      Posté par . Évalué à 3.


      même s'ils sont un terreau favorable à l'arrivée de ces DRM


      J'apprècie la métaphore...

      Et à part ça mon avis ? ... et bien je trouve que oui c'est un peu pareil et que c'est bien de lire Le bluff technologique de Jacques Ellul par exemple pour aiguiser en soi une culture techno-critique conséquente.
  • # Allons-y !!

    Posté par . Évalué à 0.

    Voire même, les lessives c'est pareil [1] ( http://linuxfr.org/~zal/20578.html ) et aussi les médicaments (qui a dit quil fallait du générique ?), et puis les armes... Ah non, là tout le monde est d'accord...

    Bon, bah j'm'en vais acheter un rasoir pour ce troll trop poilu... :D

    [1] : quoiqu'on doive pouvoir implémenter de l'AJAX libre
  • # Tu as un livre qui devrait te plaire

    Posté par . Évalué à 3.

    "Cause commune" de Philippe Aigrain
    http://www.causecommune.org/
  • # en fait .....

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    En fait, ce qui a frappé l'auteur de ce journal c'est que 2 technologies innovantes soient utilisées à mauvais escient par des groupes multinationaux (et transnationaux).

    Maintenant je suis d'accord que l'on ne devrait pas en faire un débat public pour éviter de 'mélanger' l'esprit des journalistes/politiques qui ont déja du mal à comprendre dès que cela sort du démarrer/panneaux de configuration/modem .

    Mais dans une démarche politique de la Res Publica, il est interessant de faire le rapprochement pour réfléchir sur les 'choix de sociétés' qui se mettent en place.

    Ok, le DRM, je n'en veux pas car c'est restrictif et mal employé, mais cela pourrait, par exemple protéger les documents internes d'une entreprise en limitant qui peut lire et/ou imprimer. C'est une bonne chose dans ce contexte là. [sauf si on pense qu'une entreprise n'a rien à cacher et que tous ces documents peuvent se retrouver sur la place publique]. C'est une utilisation BONNE du DRM. Mais ce que l'on voit se profiler est une utilisation plutôt mauvaise : le contrôle de produits à vocation diffusion de masse.

    Ok, la banane transgénique pourrait servir à vacciner gratuitement toute la population des pays qui n'ont pas accès au soin, mais est-ce que vous croyez VRAIMENT que cela va servir à cela ?

    Ok, la recherche sur les embryons humains pourrait servir à améliorer la connaissance de plein de choses (comme si on avait le code source) et traiter des maladies génétiques/rares/je-sais-pas Mais qui peut se PORTER GARANT que cela ne servira qu'a cela.

    Je ne sais pas ce qui est bon/mauvais [enfin disons que j'ai des convictions profondes mais que MON opinion ne changera à rien au débat de fond.] ce que je sais c'est que ce sont des bonnes questions à se poser.

    Oui c'est une usine à TROLL. Comme il y a pas mal d'universitaire ici, les OGM et la recherche embryonnaire ont plutôt bonne presse (ce qui explique qu'il n'y a pas de consensus sur le coté bon/mauvais ( ou plutôt, car c'est là ce dont les gens discutent, sur l'UTILISATION bonne/mauvaise qui en sera fait).

    Mais peu importe même si dans un thread de 300 messages trollistiques il y a 10 messages TRES interessant dans la réflexion et l'argumentation, c'est toujours 10 messages de bien. Combien y a t-il de 'bon' livres qui sortent mis à coté de tous les livres (y compris les arlequins et consort).
    • [^] # Re: en fait .....

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En fait, ce qui a frappé l'auteur de ce journal c'est que 2 technologies innovantes soient utilisées à mauvais escient par des groupes multinationaux
      En même temps tu vois une autre utilisation que de supprimer des libertés aux DRMs ? Autant les OGM peuvent être utilisé à bon escient, autant les DRMs sur les contenus culturels ne peuvent être utilisés à bon escient sans enfreindre les libertés de l'utilisateur (ou alors ca revient à ne pas mettre de DRM du tout).
      • [^] # Re: en fait .....

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Protéger le propriétaire du document de sa diffusion et/ou modification.
        Par exemple une société qui fait des études sur les risques naturels pourraient avec un DRM n'autoriser la distribution QUE pour des organismes étatiques et pas pour les sociétés commerciales.

        Tu fais un amalgame entre liberté et libre diffusion. Ma liberté c'est que les photos de mes gosses ne puisse pas être en diffusion sur le net.
        Ce n'est pas le DRM qui est mauvais, c'est son UTILISATION de la même manière que ce n'est pas le p2p qui est mauvais c'est l'utilisation que certain en font.

        En ce sens le DRM est une avancé extraordinaire, c'est la protection d'un document encapsulé dans ce même document.
        • [^] # Re: en fait .....

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui effectivement, mais bon moi je parlais des DRMs pour les contenus culturels, effectivement j'avais pas pensé aux autres types de documents.

          Ma liberté c'est que les photos de mes gosses ne puisse pas être en diffusion sur le net.
          Effectivement, mais là encore je ne considère pas ca comme un contenu culturel au sens artistique :)

          En ce sens le DRM est une avancé extraordinaire, c'est la protection d'un document encapsulé dans ce même document.
          toutafé. Cela dis reste que dans le contexte des contenus culturels je ne vois aucune utilisation "positive" des DRMs (mais bon ca c'est mon point de vue philosophique), alors que les OGMs peuvent avoir du bon comme du mauvais.
        • [^] # Re: en fait .....

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sauf que le DRM n'est que de la sécurité par l'obscurité, donc pas réellement efficace, je pense qu'il y a un consensus entre les gens qui font de la sécurité sur ce point.

          Si tu veux protéger les photos de tes gosses, il vaut mieux commencer par renforcer les vraies protections de ton ordinateur, ce sera plus efficace que de compter sur des DRM. Ou encore, tu peux chiffrer les photos en question et ne donner la clef qu'aux gens qui doivent les voirs (en gros, les DRM c'est ça, sauf que la clef est contenue de manière cachée dans le fichier lui-même).

          Autrement dit, les DRM n'apportent rien qui soit réellement "scientifiquement efficace" (avec beaucoup de guillemets!), contrairement aux OGM.
          • [^] # Re: en fait .....

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Non, je ne suis pas d'accord avec toi.

            Si je veux faire comme tu dis, il faut que j'ai autant de clé de cryptage que de 'groupes' de diffusion. et il faut que je gère dynamiquement les différents cryptages de mes photos suivant les personnes que je veux être destinataires lisibles et cela devient vite ingérable.

            Par exemple 1 mes parents / 2 mes amis / 3 mes cousins / etc....
            si je veux montrer une photo de mon dernier à mes parents et mes cousins 2 cryptages différents et 2 fichiers. si je veux exceptionellement montrer cette photo à sa maitresse, une nouvelle clé, tu imagines le bordel ?

            Le DRM en soit est un concept intéressant pour gérer une diffusion restreinte MAIS l'utilisation qui en est faite de CONTROLER la diffusion de masse est mauvaise car ses effets de bords sont trop importants.

            La tirade sur sécuriser mon ordinateur n'est pas une bonne réponse car ce n'est pas la question, mais alors pas du tout. La réponse absolue pour ne pas être emmerdé est de dire ben, tu partages pas la photo.

            Le problème majeur du DRM "culturel", c'est une utilisation massive avec un concept de diffusion restreinte. Et ce problème est le plus important que tout ce que l'on peut entendre sur le sujet.

            Comment gérer une masse de diffusion restreinte :
            1 - Gérer la clé dans le logiciel (mais cela veut dire qu'un virus qui infecterait les logiciels rendrait TOUS les morceaux acheté avec cette machine innécoutables)
            2 - Gerer les droits sur un serveur central (si le serveur 'tombe' ou est piraté ou perd un disque) ET TOUS les utilisateurs ne peuvent plus écouter leur musique.

            C'est en voulant se tailler la part du gateaux que les lobbies ne se rendent pas compte (ou alors s'en foutent) des problèmes qui vont arriver : si j'achète un album (cela n'arrivera jamais, mais prenons cette hypothèse) et que mon logiciel n'arrive plus à lire mon album qui est responsable ? Pas moi car je n'ai pas touché au morceau, ILS DOIVENT (car ce sont les seuls à le pouvoir) me fournir un moyen d'écouter le produit que j'ai acheté legalement.

            Aujourd'hui, ceux à qui cela arrive, en majorité, ils vont chercher l'album piraté et basta.
            Demain, ils ne pourront plus trouver un album piraté et ? ils vont se dire tant pis ? Ils vont geuler pour avoir un morceau qu'ils peuvent écouter et s'il faut aller semer le bordel dans la fnac locale, ils le feront. Si cela représente 1 personne par an, il ira au trou avec un coup de pompe dans le cul, mais si c'est 5 par semaines, ils vont pas faire des prisons en pre-fa.

            Ce n'est pas la technologie en elle même qui est mauvaise, c'est une utilisation innapropriée qui la rend mauvaise.


            Ps : le "scientifiquement éfficace" est une interprétation qui t'es personnelle. Par exemple linux n'est pas pour moi "scientifiquement efficace" car le driver nv ne gère pas la 3D, mais pourtant je ne partirais pas de mon linux.
            • [^] # Re: en fait .....

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le problème, c'est que le DRM promet de faire des choses, mais ce n'est pas de la vrai sécurité. Cela marche avec une législation répressive à coté pour interdire de publier comment il marche, et encore.

              Je suis d'accord que la sécurité "classique" n'est pas forcément la solution, le problème avec le DRM c'est qu'il n'est qu'une pseudo-solution, un mensonge. cf. http://craphound.com/msftdrm.txt qui l'explique bien je trouve.

              Pour ce qui est du "scientifiquement efficace", je voulais dire qu'avec les OGMs, même s'il y a des drivers qui ne font pas de 3D, on peut aussi faire des drivers 3D avec, alors qu'avec les DRM, tu ne pourras jamais faire de drivers 3D, si tu vois ce que je veux dire ;-)
              • [^] # Re: en fait .....

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Le problème, c'est que le DRM promet de faire des choses, mais ce n'est pas de la vrai sécurité. Cela marche avec une législation répressive à coté pour interdire de publier comment il marche, et encore.
                Au contraire, les DRMs marcherait mieux avec une législation moins "répressive" : si les clés de codage n'était pas limitées à un certian nombre de bits, certains algos de DRMs basé sur des clés publiques et privées serait dans la pratique "inviolable".
                • [^] # Re: en fait .....

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Non justement. Cf. le lien que j'ai donné dans le message précédent. Les personnes autorisées, pour lire le fichier doivent avoir la clef de décodage. Si elles ont la clef elles ont accès aux données en clair, si elles ont accès aux données en clair elles peuvent les réencoder dans un autre format.

                  Seule la législation peut empêcher d'utiliser la clef pour autre chose que voir les données selon la manière autorisée. Tu peux enfouir les choses dans n couches de soft, de hard et de ce que tu veux, ce ne sera que de l'ofuscation, pas de la vraie sécurité.
                  • [^] # Re: en fait .....

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Dans ce cas je vois pas ce que viendrait faire une solution répressive qui t'empêche de regarder comment marche les DRMs : si comme tu dis t'as toujours les données en clair à la sortie, ben tu pourras toujours les réencoder en autre chose sans avoir besoin de savoir comment marche le DRM.
                    • [^] # Re: en fait .....

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Sauf que la politique de "DRMisation globale" va du fichier à l'écran/les haut-parleurs. Donc le "en clair" que voit l'utilisateur c'est uniquement sur son écran, donc pour le réencoder c'est pas génial (comme c'est un écran DRM, tu ne peux pas le remplacer par une carte d'acquisition vidéo), dans tout les cas il y a des pertes.

                      De toute façon, que l'on soit obliger de casser le format, ou que l'on puisse simplement contourner le DRM en récupérant sa sortie, dans tout les cas, il ne sert à rien ;-)
    • [^] # Re: en fait .....

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce qu'il faut voir ici c'est que les documents d'entreprise protégés par DRM ont une durée de vie limitée dans le temps (c.-à-d. que leur contenu ne sera plus valide/utile après un certain temps) et une diffusion restreinte. Une chanson, aussi mauvaise soit-elle, est diffusée au public (à la différence du document secret d'entreprise) et finira par tomber un jour dans le domaine public ce qui la rendra accessible à tous... sauf si toutes les versions disponibles sont plombées par des DRM mal foutus (c.-à-d. qui ne donnent pas la permission d'écouter la chanson une fois les droits expirés).

      Les OGM, quant à eux, sont contaminants pour l'environnement, et si on commence à les utiliser, il ne sera pas facile de s'en débarasser. Pour les DRM, c'est plus simple : on arrête de les utiliser, et toutes les chansons publiées après l'arrêt seront exemptes de DRM. Pour les OGM, on en aura toujours qui prolifèreront dans la nature (la contamination des non-OGM par les OGM est une réalité, on ne peut pas l'empêcher) et qui prendront le pas sur les organismes non-OGM, moins résistants. Même si on décide d'arrêter les OGM un jour, on n'arrivera pas à se débarasser de ceux qui sont déjà dans la nature et qui continueront à proliférer, au détriment des espèces naturelles.
      • [^] # Juste une remarque

        Posté par . Évalué à 2.

        La disparition d'espèces est une chose naturelle (exemple : les trilobites). On peut trouver ça dommage, mais c'est un fait. Les humains et leurs actions font partie de l'environnement, et les espèces non adaptées disparaissent.

        Si les humains finissent par détruire leur environnement, et finissent par disparaître, ils n'auront pas été une espèce adaptée à la vie.

        Le fait que les humains modifient (pas "détruisent") leur environnement n'est pas forcément une mauvaise chose. Les cultures vivrières humaines consistent à faire pousser des plantes qui dans leur grande majorité n'existent pas dans la nature et de ce fait leur patrimoine génétique est favorisé. Personne ne s'émeut du fait que ces plantes-là sont libres de diffuser leurs gènes et influent nécessairement sur l'environnment.
  • # OGM c'est bien

    Posté par . Évalué à 7.

    Je ne suis pas d'accord le "format" video OGM est très bien. Il permet d'encoder ses films de façon totalement libre. Par exemple le flux video en xvid et le flux audio en ogg.

    Je l'ai utilisé plusieurs fois pour des films perso et j'ai bien aimé.

    Par contre les DRM je suis d'accord, c'est pas top.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.