Journal Le cauchemar d'Henry

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
30
15
nov.
2017

Henry, notre ami, est de retour pour vous conter les plus rocambolesques de ses aventu… de ses belles… de ses humiliations. Pour rappel, la dernière en date, la vie privée d'Henry, qui avait ravi tant de membres de LinuxFr.

Le journal dont vous êtes l'anti-héros! Hop, on y va…

La nuit dernière, Henry a fait un affreux cauchemar…

Il arrivait au camping de Trougon, où l'employée de l'accueil lui faisait un grand sourire. Une fois dans son bungalow, il peut apprécier le grand lit, la petite terrasse, au sud, et la cuisine largement équipée. De passage, plus tard, à la supérette du camping, il peut constater, non sans un sentiment de plénitude, que son jus de pommes préféré est en rayonnage, de même que du jambon fermier et de bonnes baguettes. Du premier coup, il parvient à retourner à son bungalow, il faut dire que le chemin est drôlement bien indiqué.

Le soir, au restaurant, la pizza du chef lui donne satisfaction, de même que la part de tarte tatin et le petit vin de la région. Et le tout pour €15! Cerise sur le gâteau: les toilettes sont propres et la porte ferme efficacement.

La fin de soirée, Henry la passe sur sa terrasse, avec Evelyne et Rolande, qui habitent 2 bungalows plus loin. Bien que Evelyne lui plaise plus, c'est Rolande qui semble plus sensible à son charme ténébreux. "Bah, se dit-il, laissons faire le destin." Bien que les deux femmes repartent dormir chez elles, c'est clair qu'Henry a marqué des points. Vivement demain!

La nuit, parfaite, pas de bruit, ni dedans ni dehors. Pas de ventilation, pas de voisins bruyants, pas de route proche, pas de chasse d'eau qui fuit. À la supérette au matin, Henry croise à nouveau le dame de l'accueil qui lui fait la bise tout en mettant sa main sur son épaule. Si ça c'est pas le bonheur!

Il gagne une bouteille de vinaigre à la tombola de la caisse du petit magasin; Cécile, la dame de l'accueil l'invite pour lui montrer la région "un de ces jours", la plage est propre, le vendeur de glaces sympa et la noix de coco pas trop chère.

Lorsque soudain, Henry se rend compte, avec effroi, que ça fait plus de 24 heures qu'il n'a pas allumé son téléphone, que sa tablette est encore dans sa valise et qu'il ne sait même pas si le camping propose du WiFi : rien de tout cela ne lui a manqué, horreur!!

À la place d'Henry, que ferais-tu alors?

  • # Enfin des nouvelles !

    Posté par . Évalué à 4.

    Ça fait plaisir de le voir à nouveau :)

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # google big data meetic?

    Posté par . Évalué à 10.

    moi je pense que c'est a cause des ses recherches sur internet que le camping a su ses préférences alimentaires et meetic pour ses voisines
    moi j'y vais pas

  • # Écrire…

    Posté par . Évalué à 8.

    J’allumerai vite ma tablette pour me connecter à linuxfr histoire de demander un conseil hypothétique ;-) à des gens bien…

    --->[]

  • # Années 90

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Sacré Henry, il est revenu dans les années 90.
    Comme quoi, c'était mieux avant !

  • # Trop beau pour être vrai

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 15/11/17 à 17:50.

    À la place d'Henry, j'aurai fait un test de réalité pour vérifier que je ne suis pas dans un rêve lucide. Et le MJ me demandera sans doute de jeter deux dés 100.

  • # S'occuper

    Posté par . Évalué à 9.

    Je serais lui j'achèterais un bouquin de mot croisé pour s'occuper en sirotant son cocktail au bar. Des fois que Évelyne ou Rolande soi aussi cruciverbiste (ou fasse semblant) c'est tout bon.
    Peut être aussi s'inscrire a l'inévitable concours de boules/fléchettes/tir à l'arc/etc. ça lui permettrait de rencontrer encore d'autre gens.

    Sinon se réveiller et retourner au boulot car le chef ne va pas tarder.

  • # Une danse de la pluie

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 16/11/17 à 00:07.

    C’est bien connu, après la pluie le beau temps.

    Et quoi de mieux que de rentrer trempé jusqu’aux os, ne rien avoir à faire le soir ni le lendemain et se réconforter avec une douche à température parfaite, en vidant le savon parfum rose sucrée, en sortir enveloppé de sa serviette toute douce, quadruple épaisseur et embaumée de lavande.

    Finir tranquillement avachi dans les coussins en écoutant le bruit enlaçant de la pluie.

    Respirer au rythme des gouttes, laisses ses pensées se mélanger…

    …petit à petit le clapotis de l’eau vibre, claque contre une matière dure et sonne avec insistance.

    Vite, des vacances !

  • # Le cauchemar de Trougon

    Posté par . Évalué à 10.

    À la place d'Henry, que ferais-tu alors ?

    Je vais de ce pas allumer mon téléphone, pour laisser un avis cinq étoiles sur ce merveilleux camping via google. Mais une fois l'avis rédigé, au moment de le poster, j'ai une erreur : Votre compte a été désactivé par un administrateur. Veuillez contacter le support technique.

    Fichtre ! Je clique sur le lien vers le support technique, l'application mail s'ouvre, mais j'ai aussi une erreur : Connexion impossible, compte inactif. Merci de contacter le support.

    Il y a un numéro de téléphone que je m'empresse d'utiliser. Je tombe sur une vois synthétique qui m'invite à décrire mon problème. Je lui répond donc : Compte désactivé. Mais la voix me demande de répéter, ce que je fais, sans succès. Après une dizaine d'essais infructueux, elle se décide à me passer un opérateur humain. Mais après une longue attente, la ligne raccroche en me signifiant d'essayer ultérieurement.

    Je pousse un long soupir. Bon, je vais voir le gérant du camping pour lui demander si il peut envoyer un e-mail pour moi. Je lui explique mon problème, mais il refuse, prétextant qu'il pourrait s'agir d'une usurpation d'identité. Cela me met en colère, mais au moment de lui rappeler mon nom, je suis saisi de stupeur : impossible de m'en souvenir. Un frisson glacé me parcours le dos. Je me ressaisi, et je lui demande de vérifier sous quel nom il m'a enregistré au moment de mon arrivée. Il me regarde étrangement, et me réplique : il n'y a pas de nom, mais un numéro. Vous êtes le numéro 6.

    Submergé par la confusion, je prend congé du gérant. Je cherche mes papiers dans ma valise, mais impossible de remettre la main dessus. Dans un éclair de lucidité, je revois mon portefeuille sur le bar, chez moi. Je l'ai oublié. Bon, c'est décidé, je rentre.

    Je prend ma voiture, programme le GPS sur maison, et démarre. Je suis la petite route qui longue le bord de mer puis s'enfonce dans les terres en suivant les instruction du GPS. Au bout d'une heure de route, il me signifie que je suis arrivé mais mes yeux refuse de le croire. Je suis revenu devant l'entrée du camping. Ce doit être une erreur, je veux reprogrammer le GPS en mettant mon adresse exacte, mais impossible de m'en rappeler.

    Je commence a perdre mon sang-froid, mes mains tremblent. Je décide de retourner à mon bungalow, pour me calmer. Ce n'est peut-être qu'une confusion passagère, j'ai été stressé par mon travail ces derniers temps. Mes nerfs se sont relâché provoquant cet état. Tout va surement rentrer dans l'ordre dans quelques heures.

    Avachi sur mon lit, je sors ma tablette et l'allume, elle se connecte instantanément au réseau WIFI. Mais impossible de me connecter à mon compte Facebook, toujours pas d'e-mail et Google ne me reconnais pas. Bon, gardons notre calme. Je vais me changer les idées en lisant mon site favori : Linuxfr.

    Tiens, d'ailleurs, je vais poster un journal pour demander de l'aide à la communauté. Je rédige un petit journal pour expliquer mon étrange situation. Je le poste et, soulagement, pas d'erreur !

    Cela me détend suffisamment pour me donner une légère envie de sieste. Je roupille quelques heures. Puis, au réveil, je jette un œil sur linuxfr pour voir si il y a des commentaires. Bon, mon journal c'est fais moinssé, il est à -20. Certes, c'est hors-sujet, mais bon, les journaux c'est aussi fait pour ça, non ? J'ai quelques commentaires sans intérêt. Zenitram à fais un long commentaire pour dire qu'il n'aime pas le camping, Eingousef a fait une blague que je comprend pas, et il y a un fil entier parlant d’orthographe, d'écriture inclusive puis de féminisme.

    A ce moment là, on tape à la porte. J'ouvre et je me retrouve devant le gérant accompagné par deux gendarmes. Il m'explique que ces messieurs sont venu m'arrêter. Stupéfait, je demande des explications, et l'un des fonctionnaire me répond qu'une plainte à été déposé pour plagiat au sujet d'un journal parlant d'aventures dans un camping et posté sur le site linusquéfer point orgue. Le plaignant est un certain Franck Dubosc.

    Ils me demande de les suivre et m’amène dans une petite pièce sans fenêtre, un réduit à peine plus grand qu'un placard, il y a une chaise, une table et un petit meuble bas. Il me dise de rester là jusqu’à nouvel ordre. J'essaye de protester mais les gendarmes ne veulent rien savoir.

    Au moment de fermer la porte, le gérant me fixe longuement dans les yeux avec un très léger sourire. Et là, je ce que vois me terrorise, lors d'un clignement de ses yeux, je m’aperçois qu'il a deux paupières à chaque œil, dont l'une est verticale. Son regard se porte légèrement sur ma droite, vers le petit meuble bas, puis reviens sur moi. Et sans un mot, il ferme la porte et la verrouille.

    Je me retourne alors vers le meuble. Il y a un livre posé dessus. Un livre qui semble très ancien. Je le prend et l'ouvre. sur la page de garde, un titre est inscrit. C'est une écriture étrange, mais j'arrive à le déchiffrer. Et c'est à ce moment là que j'ai sombré dans la folie.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Le cauchemar de Trougon

      Posté par . Évalué à 1.

      Mais non, tu t’es réveillé dans un « escape room ».

    • [^] # Re: Le cauchemar de Trougon

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 16/11/17 à 12:38.

      J'aime (et le journal aussi) ! On dirait du /r/WritingPrompts/ et je suis d'ailleurs très triste de n'avoir pas trouvé son équivalent francophone. Il y a bien les Wattpad & co mais j'ai l'impression de n'y trouver que des fanfictions de Twilight…
      Bref, si vous connaissez un site de nouvelles francophones ça m'intéresse.

    • [^] # Re: Le cauchemar de Trougon

      Posté par . Évalué à 2.

      Eingousef a fait une blague que je comprend pas

      C'est pourtant simple ! eingousef !

      splash!

  • # À la place d'Henry

    Posté par . Évalué à 4.

    Je hausserai les épaules et dirait à haute voix "Oh et puis, après tout", comme Max des Îles.

    Puis j'irai fouiller dans la valise, pour tomber sur un bouquin de Robert Charles Wilson, dont je me demanderai bien comment il a pu échouer là, n'ayant aucun souvenir de l'avoir emporté ?

    Je m'avachirai quelques heures, me laissant captiver par la prose de l'ouvrage, jusqu'à ce que les paupières lourdes de sommeil ne renoncent, embourbées dans une nuit déjà ancienne.

    Et je me réveillerai le lendemain, la bouche un peu pâteuse, la tête encore embrumée de rêves peuplés de Cécile, Evelyne et Rolande et de noix de coco dansantes.

    La lumière qui filtrerait par la fenêtre de bungalow me paraîtrait bizarre. Un regard intrigué ne rencontrerait qu'un vide. Tout ne serait qu'absence.

    Fondu au blanc.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.