• # Sujet sensible

    Posté par  . Évalué à 5.

    Avec plus de vingt brevets déposés

    On met toujours ce qui nous arrange en avant mais le sujet des brevets est un sujet sensible ici.

    • [^] # Re: Sujet sensible

      Posté par  . Évalué à 4.

      le sujet des brevets est un sujet sensible ici.

      Le sujet sensible c'est les brevets logiciels, et sur les idées, qui ne sont pas adaptés à l'immatériel, et les brevets sur le vivant …

      Les brevets sur le matériel quant à eux sont mpoins contestés il me semble (seules les dérives le sont).

      • [^] # Re: Sujet sensible

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        seules les dérives le sont

        bah, brevet sur le vivant…
        inventions de Léonard de Vinci sucées et resucées…
        trucs triviaux reformulée à la mort moi le nœud… vas-y

        Comme si c'était difficile de déposer un brevet sur un truc novateur :-) Tiens, je vais proposer que tout brevet soit en CC-by-SA, ça pourrait passer ? (au moins ce serait publiable sur wikipedia et wikimedia et autres).

        • [^] # Re: Sujet sensible

          Posté par  . Évalué à 3.

          brevet sur le vivant…

          Je l'avais cité …. Le brevet sur le vivant est un non sens qui n'est pas adapté pour un tas de raisons (qu'il serait bien d'énumérer quelque part - ça m'intéresse mais pas trop le temps de le faire). Maintenant je me pose quand même une question : comment faire pour rentabiliser la R&D sur le vivant ? Je pense notamment aux recherches effectuées sur les animaux pour s'inspirer de leurs capacités pour inventer des trucs (exemple : recherches sur les soies d'araignée pour en reproduire les caractéristiques, recherches sur les peaux de requins pour améliorer l'aerodymamisme des avions ….)
          C'est une vraie question ….

          inventions de Léonard de Vinci sucées et resucées…

          Ca devrait être assez rapide de mettre en évidence un existence d'antériorité pour faire sauter ledit brevet …

          trucs triviaux reformulée à la mort moi le nœud… vas-y

          Pour le matériel c'est beaucoup plus dfficile je pense que pour l'immartériel. Maintenant le brevet tel qu'il existe, même pour le matériel, est loin d'être parfit, je suis d'accord avec toi, et aurait besoin d'être amélioré pour qu'il ne soit plus utilisé comme outil de verrouillage monopolistique, mais comme il était censé être à l'époque ou il a été inventé, un outil de diffusion de connaissance. Mais j'ai peur de ce que certains pourraient en faire si on commence à y toucher, et la situation finale pourrait s'avérer pire qu'elle ne l'est … Perso j'ai l'impresion que c'est une espèce de contre-pouvoir qui manque aux bureaux d'enregistrements des brevets, qui sont du coup incités à enregistrer tout et n'importe quoi le principal problème, plus que le principe du brevet en lui même.

          • [^] # Re: Sujet sensible

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 03/06/21 à 15:39.

            Je l'avais cité …. Le brevet sur le vivant est un non sens

            oui, nous sommes bien d'accord :-)

            comment faire pour rentabiliser la R&D sur le vivant ?

            en étant compétent sur le domaine, et promouvoir les avancées apportées par le brevet, pour aller plus loin.

            Pour le matériel c'est beaucoup plus difficile je pense que pour l'immatériel

            bin, non, c'est une question de moyens.

            Perso j'ai l'impression que c'est une espèce de contre-pouvoir qui manque aux bureaux d'enregistrements des brevets

            euh, non plus. Il suffirait que ceux qui valident les brevets sachent en faire la promotion pour qu'ils soient mis en œuvre. Ça demande un peu de compétence, potentiellement attendue de ceux qui valident un brevet…
            Je ne suis pas contre le principe du brevet qui pour moi a l'avantage de propager la connaissance, mais ça a été dévoyé par des incompétents qui ne sauraient même pas le faire et c'est là le problème principal àmha.
            L'antériorité ne suffit pas, je suis ingénieur, je regarde l'application possible et c'est souvent un assemblage de plusieurs réflexions en amont. Le système des brevets aurait du sens, pour moi, s'il accompagnait la création plutôt que l'entraver comme c'est le cas actuellement (genre « je garde pour moi ce que je ne saurais pas faire », c'est absurde :D).

  • # Sacarmse...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

     <Instapouf>Houlala, 20 brevets, qu'est-ce qu'il doit être intelligent alors ?! </Instapouf>
    

    En attendant, les dirigeables écolo-nomique qui devaient révolutionner le transport dans le monde, ça fait 20 ans (voire plus) que ça fait la première de couv' de Ça m'interesse ou de Science & Vie… Et que ça ne fait que ça.

    On a plus de chance de voir arriver les drone-taxi ou les avions Boom de notre vivant, voire même l'HyperLoop… Ou pas :o)

    Proverbe Alien : Sauvez la terre ? Mangez des humains !

  • # Pas tant qu'ils seront gonflés à l'hélium

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    À mon avis, tant qu'on les gonfle à l'hélium ça ne sera ni écologique ni rentable.
    La recherche et l'industrie manque déjà d'hélium, c'est pas en ajoutant un besoin qu'on va résoudre ça.

    Personne pour retenter l'hydrogène ?

    J'ai plus qu'une balle

    • [^] # Re: Pas tant qu'ils seront gonflés à l'hélium

      Posté par  . Évalué à 3.

      Tu as des infos sur la production d'hélium  ? Je chercherais bien sur le net via google, mais si tu as déjà des sources fiables, je suis preneur (tu as éveillé ma curiosité).

      • [^] # Re: Pas tant qu'ils seront gonflés à l'hélium

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        J'avoue ne pas avoir les chiffres. Je vois juste passer des articles régulièrement sur le sujet.

        Il suffit de taper «pénurie d'hélium» pour tomber sur une foultitude d'articles disant qu'il faut arrêter de gonfler les ballons Wall-Disney avec. C'est un gaz précieux notamment pour faire du froid extrême et/ou des champs magnétique puissant.

        Et c'est pas du tout un gaz renouvelable, ça sort de sous terre. Et quand c'est perdu, ça part dans l'espace.

        J'ai plus qu'une balle

        • [^] # Re: Pas tant qu'ils seront gonflés à l'hélium

          Posté par  . Évalué à 2.

          Ok, merci pour le renseignement.

          ça sort de sous terre. Et quand c'est perdu, ça part dans l'espace.

          A te lire, et selon mes vagues souvenirs de chimie du collège (je savais qu'il y avait une case "Helium" dans le tableau périodique des éléments), j'en ai plus ou moins déduit la même chose: c'est un élément qu'on trouve en l'état quelque part (mais je ne savais pas qu'il partait dans l'espace).

    • [^] # Re: Pas tant qu'ils seront gonflés à l'hélium

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Facile: ça sera réglé quand on saura faire des centrales électriques à fusion nucléaire!

      Plus sérieusement, quelqu'un a déjà fait le calcul et si je comprend bien après un survol rapide de l'article, la production d'hélium dans une centrale à fusion ne suffirait même pas à couvrir ses propres besoins en hélium pour le refroidissement.

      Cet article donne les infos sur les réserves d'hélium disponible, également.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.